Our News - Presse et édition

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Un nouveau numéro de Premium&Luxe spécial VS Pack

A l’occasion de VS Pack, le salon des emballages vins et spiritueux qui se tient à Cognac à partir de demain mardi 7 décembre et pour trois jours, Premium&Luxe, le supplément de Pap’Argus dédié aux emballages de luxe, sort un numéro spécial. Au sommaire, un dossier sur la premiumisation des emballages des vins & spiritueux, et notamment la finition de plus en plus sophistiquée des étiquettes, étuis et coffrets base papier-carton. Vous pouvez recevoir le pdf à feuilleter de ce numéro par simple email à s.hubert@mpmedias.com.

Mondadori acquiert 50 % DeA Planeta Libri

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Le groupe d'édition italien Mondadori vient de signer un contrat avec De Agostini Editore, propriétaire de l'intégralité du capital social de DeA Planeta Libri. Objet de l'accord : prendre une participation de 50 % dans DeA Planeta Libri, qui sera rebaptisée De Agostini Libri Srl. Celle-ci est spécialisée dans les livres commerciaux avec un gros segment sur la jeunesse et le documentaire. Précisément, le périmètre de l'opération comprend Libromania Srl, détenue à 100 % par De Agostini Libri et active dans la promotion d'éditeurs tiers. La valeur totale maximale de l'opération, compte tenu de la valorisation à 100 % de Libromania, a été fixée à 4,5 millions d'euros. En 2021, De Agostini Libri devrait enregistrer un chiffre d'affaires consolidé d'environ 12,6 millions d'euros. Avec cette acquisition, le groupe Mondadori – conformément à sa stratégie, se concentre ainsi davantage sur son activité principale, le livre. En 2020, Le groupe italien a réalisé un bénéfice de 4,5 millions d’euros.

Les libraires sont en colère contre le distributeur MDS

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

L'annonce de MDS, filiale chargée de la distribution de livres pour le groupe Média Participations a provoqué pas mal de remous : le groupe prévoit notamment la suppression de toutes les commandes en un ou deux exemplaires passées depuis le 9 novembre, le seuil de trois exemplaires par commande devant s'appliquer jusqu'au 31 décembre. De quoi faire bondir les libraires, relayés par le SLF. Car cette mesure impacte en priorité les petites librairies indépendantes. "En privilégiant les offices et les commandes en nombre, MDS néglige l'enjeu de la commande client en librairie alors que celle-ci constitue l'un des piliers et des atouts de notre métier. Les libraires sont ainsi placés en porte à faux à l'égard de leurs clients mais également du prix unique du livre qui rend obligatoire la prise de commande à l'unité", affirme le syndicat. Les libraires de BD sont particulièrement concernés : En effet, MDS distribue 257 maisons d'édition comme Dargaud, Dupuis, Lombard, ou encore Kana… Si MDS a tenté des mesures correctrices, pour le syndicat, elles sont loin d'être suffisantes. Déplorant une nouvelle fois un manque d’anticipation et de concertation, celui-ci va alors jusqu'à recommander de se "reporter, dans toute la mesure du possible, vers des titres d’autres éditeurs". La fin d'année promet d'être animée !

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le nouveau Etiq&Pack vient de sortir

Vous n'avez pas reçu votre exemplaire d'Etiq&Pack ou vous voulez découvrir le magazine, contactez vite Sylvie Hubert pour le recevoir. Au sommaire de ce numéro 148 : toute l'actualité de l'emballage imprimé et de l'étiquette, mais aussi le Top 100 de l'étiquette adhésive en France qui répertorie les sites de transformation d'étiquette selon leur CA, et bien sûr toutes les rubriques habituelles du magazine.

Prospectus

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

2000 magasins du groupe Carrefour auront supprimé les catalogues papier fin 2022

Après avoir testé la suppression de ses catalogues papier dans ses hypermarchés de Lille (59) et de Soyaux (16) depuis juin, ainsi que dans les Market de Lons-le-Saunier (30) et de Rognac (13) depuis août, Carrefour va encore plus loin et annonce cette fois l’arrêt de la distribution du catalogue papier pour tous ses magasins de Paris et de Lyon-Villeurbanne à partir du 17 janvier 2022. Ces deux mois d’anticipation permettront aux clients d’indiquer à l’enseigne en se rendant sur la plateforme carrefour.fr/defi-catalogue comment ils souhaitent recevoir leur catalogue (par courriel, SMS, Whatsapp). Si certains clients souhaitent toujours recevoir le catalogue papier, il leur sera possible de l’indiquer et l’enseigne le leur adressera alors par voie postale. Les catalogues sont également disponibles sur Youtube et Facebook. L’opération concerne l’ensemble des magasins hypermarchés Carrefour et supermarchés Carrefour Market de ces deux villes, soit 35 magasins. "Nous allons déployé progressivement ce dispositif sur l’ensemble du territoire national" a déclaré Elodie Perthuisot, Directrice Exécutive e-commerce, data, et transformation digitale du Groupe Carrefour. Au niveau groupe, ce sont 2000 magasins qui auront supprimé les catalogues papier fin 2022.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le Pap'Argus n°383 est sorti !

Au sommaire du dernier Pap'Argus, toutes les rubriques habituelles qui vous permettent de mieux appréhender et de comprendre les marchés du papier et du carton avec de nombreuses innovations. Dans ce numéro, également, des invités de choix : Xavier Chambrey, Pdg d'APL Packaging revient sur les difficultés actuelles de la filière papier-carton, Céline Bourdin, présidente de CGMP, nous parle du marché de la ouate, François Excoffier, président de Federec, nous explique que la reprise économique est là et que le secteur du recyclage profite aussi en plein de l’explosion des prix de l’énergie et des matières premières vierges… Pap'Argus vous fait aussi vivre de l'intérieur les deux principaux événements de la rentrée, avec des compte-rendus de Luxe Pack et du colloque Pap'Argus. A ne pas manquer. Si vous n'êtes pas abonné, demandez à le découvrir à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture.

Pénurie de papiers

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

La BD New Cherbourg Stories ne sortira pas cet automne comme prévu

C'est officiel ! Voilà une première bande dessinée reportée de plusieurs mois pour cause de pénurie de papiers. Le tome 3 New Cherbourg Stories (dont le dessinateur est Romuald Reutimann) ne sortira finalement que le 2 mars prochain. Casterman, l'éditeur de cette BD qui prend place dans un Cherbourg revisité s'est en effet heurté à la crise d'approvisionnement en papier. On sait d'ores et déjà que le quatrième opus est prévu pour mars 2023. Il n'y aura donc qu'un an entre les sorties des volumes 3 et 4.

Les Galeries Lafayette de Reims accueillent le Furet du Nord

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Une première ! Un Grand magasin qui fait de la place à une librairie… C'est une belle surprise que font les Galeries Lafayette de Reims, en offrant un espace de 1200 m2 au centenaire Furet du Nord, au dernier étage de leur magasin. C'est le 21ème point de vente de l'enseigne culturelle et le premier dans la région Grand Est. Sur place, les clients auront ainsi accès à plus de 50.000 références de livres. Voilà une jolie manière de lier culture et mode ! On rappelle que le Furet du Nord, dont le Pdg est Pierre Coursières, est originaire de Lille et qu'il est majoritairement implanté dans les Hauts-de-France, avec 14 boutiques.

La presse s'inquiète des tensions sur le papier

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

On n'a jamais autant parler du papier que ces jours-ci. Il est vrai que la situation est de plus en plus chaude et les journaux, qui s'impriment sur papier, s'inquiètent des tensions sur ce matériau. C'est la raison pour laquelle l’Alliance de la presse d’information générale va prochainement envoyer un courrier au premier Ministre Jean Castex, pour l'alerter. Les journaux ont en effet reçu des messages de leurs fournisseurs, concernant de futures augmentations tarifaires et de possibles ruptures d’approvisionnement. Sachant que la pénurie la plus forte se fait sentir côté presse magazine. Pourquoi ce contexte ? Si on résume, il y a eu de fortes baisses de prix jusqu'au printemps, puis une brutale hausse des prix des matières premières, conjuguée à une raréfaction du papier recyclé, et à un prix de l’énergie très haut. Drôle de schmilblick ! Reste que si la situation continue de se tendre, les journaux pourraient être contraints de prendre des décisions radicales comme changer de papier, diminuer en pagination ou encore, augmenter leur prix de diffusion.

Edition

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le Salon du livre de Paris se métamorphose en festival du 21 au 24 avril 2022

40 ans après la première édition du Salon du livre de Paris, et après deux annulations successives en 2020 et 2021 du fait de la crise sanitaire, c'est un nouveau salon qui verra le jour du 21 au 24 avril 2022. D'ailleurs, ce ne sera plus un salon mais un festival. La manifestation se déroulera sur 3 jours et investira plusieurs quelques grands lieux emblématiques de Paris et de sa proche couronne, sachant que Le grand Palais Ephémère constituera le lieu de résidence principal de la manifestation. A nouvel événement, nouveau dirigeant ! L'heureux élu est Jean-Baptiste Passé. Nommé directeur général de ce nouvel événement, organisé par le Syndicat national de l’édition, il a pris ses fonctions mi-septembre 2021. Après avoir occupé différentes fonctions au sein de Media diffusion (marketing et diffusion d’albums de bandes-dessinées et de mangas, directeur Grands comptes, en charge de la stratégie commerciale de tous les éditeurs diffusés par le groupe…), il était, depuis octobre 2016, directeur général des librairies La Procure, où il a pu approfondir sa connaissance des catalogues éditoriaux.

Vivendi veut investir plus dans Prisa

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

On n'arrête plus Vivendi, qui cherche à devenir un géant des médias ! Après avoir fait un saut en Italie avec Mediaset, après avoir acquis Editis, Prisma Presse et Lagardère en France, Vincent Bolloré s'attaque maintenant au groupe espagnol de médias Prisa. Vivendi souhaite augmenter sa part dans l'entreprise de médias espagnole Prisa au-delà du seuil de 10 %, contre 9,9 % actuellement. (A l'époque de sa prise de participation initiale en janvier, 10% était le seuil maxi autorisé pour un investissement étranger par Madrid en temps de crise sanitaire, afin de protéger les actifs stratégiques du pays). Précisément, il a sollicité auprès du ministère de l’industrie du commerce et du tourisme espagnol, la possibilité de monter jusqu’à 29,9 %. On rappelle que le groupe de médias hispanophones qui édite El Pais, est actuellement contrôlé par le fonds Amber Capital.

USA : Le rachat de Simon & Schuster par Bertelsmann est bloqué pour des raisons antitrust

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Alors que le monde de l'édition est en pleine concentration (les dernières opérations étant le rachat par Hachette de Workman Publishing et celui par News Corp de Houghton Mifflin Harcourt), voici une opération qui a du mal à se faire : celle du rachat, auprès de ViacomCBS, de la maison d’édition Simon & Schuster par Penguin Random House, filiale de Bertelsmann. Une transaction évaluée à 2,18 milliards de dollars ! C'est le département de la Justice à Washington qui s’oppose à l’opération. Motif invoqué : une situation de monopole pour le plus grand éditeur de livres du monde qui détiendrait l'un de ses plus grands concurrents. Pour rappel, Penguin Random House détient 21% de parts de marché et Simon & Schuster environ 6%.

Proposition de loi anti Amazon pour un prix plancher pour les livraisons de livres

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

C'est ce jour que les députés doivent se prononcer sur un prix plancher pour la livraison des livres en France. Précisément, le texte, proposé par la sénatrice Laure Darcos doit imposer un tarif forfaitaire de livraison par ouvrage. On se rappelle qu'il y a 40 ans, la loi Lang instaurait le prix unique du livre pour lutter contre la politique tarifaire des hypermarchés Leclerc… En 2021, la loi vise le géant américain Amazon. Petit rappel : Amazon facture la livraison des livres 1 centime d’euro, ce que les librairies indépendantes considèrent comme une concurrence déloyale. Pour cause : en moyenne, l’envoi postal d’un ouvrage coûte entre 6,50 euros et 7 euros aux libraires. Le différentiel est bien évidemment énorme. Reste à savoir, une fois la loi votée, quel sera le montant du prix plancher pour la livraison de livres en France. D'après les experts du dossier, il pourrait osciller entre 2 et 5 euros. A suivre.

Le marché du livre est au beau fixe!

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

C'est une bonne nouvelle que révèlent les données de GfK Market Intelligence : les Français ont acheté plus de 212 millions de livres à fin août 2021, soit 46 millions de plus qu’en 2020 à même période pour un chiffre d’affaires de plus de 2 Milliards d’euros. Si la grande majorité des univers profitent de l’embellie, c'est bien la Bande-Dessinée qui "s'illustre" le plus : les ouvrages du 9ème art affichent déjà 51 millions d’exemplaires vendus, en hausse de +75%! Les acteurs du manga sont les grands gagnants de la période : le genre représente 1 vente de BD sur 2 à fin août 2021 et près de 29 millions d’exemplaires achetés. Reste que c'est toujours la Littérature Générale qui domine les ventes de livres en France, avec 54 Millions d’exemplaires achetés (+16% vs Jan.-Août 2020) et un CA de 637 Mi€ (+20%). Au vu de ce bon bilan, il ne fait aucun doute pour les rapporteurs de l'étude que l’année Livre 2021 devrait être un bon cru. Le 14 octobre, au colloque Pap'Argus (Espace Saint-Martin à Paris), nous verrons si Pascal Lenoir, directeur de la production de Gallimard, confirme ces prévisions lors de son intervention.

Parution

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le dernier Liquides & Conditionnement est sorti

Le bimestriel publié par MP Médias, l'éditeur de Pap'Argus, vient de paraître. A son sommaire, l'interview de Pascal Gilet, président de Heineken France, un dossier sur le succès du bag-in-box dans le secteur du vin et parallèlement l'arrivée de la boite boisson en métal dans ce même secteur, des informations sur l'affichage environnemental et le vrac, le point sur les machines de remplissage et bien sûr toute l'actualité de l'industrie des liquides alimentaires. Pour découvrir ce nouveau numéro, contactez Sylvie Hubert par email s.hubert@mpmedias.com ou par téléphone au 02 31 98 82 65.

Le Ministère de la Culture lance un appel à projets dédié à la transition écologique de la presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Doté de 8 M€ par an en 2021 et en 2022, ce fonds a vocation à financer des projets de recherche et développement, portés par l’ensemble des acteurs de la presse papier et numérique et destinés à réduire l’empreinte carbone du secteur. Seuls les projets concourant à la réduction de l’empreinte écologique de la presse sur au moins un des enjeux environnementaux suivants sont éligibles. A savoir : la lutte contre le changement climatique, la réduction de consommation de ressources et de production de déchets, la préservation de la santé ainsi que de la biodiversité. Ce dispositif est adossé au fonds de soutien à l’innovation et à l’émergence dans la presse (FSEIP), dans le cadre du dispositif « programme recherche et développement ». A noter que le présent appel à projets s’adresse aux porteurs de projets implantés sur le territoire européen. Les projets pourront être proposés par des porteurs de projets individuels ou en groupement. Les partenariats entre acteurs publics et privés sont acceptés. Enfin, des projets sectoriels portés par une ou plusieurs fédérations professionnelles de la presse sont également acceptés. La date limite de dépôt du dossier de candidature, à envoyer à transition-ecologique.presse@culture.gouv.fr est fixée au 1er octobre 2021.

Madrigall rachète les éditions de Minuit

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Une page se tourne pour les éditions de Minuit, celle de l'indépendance. La prestigieuse maison dirigée par Irène Lindon, qui a publié, entres-autres Marguerite Duras, Boris Vian ou Samuel Beckett, se fait racheter par le groupe Madrigall, la maison mère des éditions Gallimard, troisième groupe d'édition français. L’adossement des éditions de Minuit à Madrigall sera effectif le 1er janvier 2022. Le rachat se traduit par l'arrivée de Thomas Simonnet, directeur de collection chez Gallimard, comme directeur éditorial de Minuit. Les deux Maisons d'édition étaient déjà proches puisque c'est Gallimard qui assurait, par l’intermédiaire du CDE-Sodis la diffusion-distribution des éditions de Minuit, auprès des libraires. Minuit a réalisé un chiffre d'affaires de 3,36 millions d'euros l'an dernier. Ce rachat s'inscrit dans un contexte de concentration intense dans l'édition.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le Pap'Argus n°379 est disponible avec son supplément Premium&Luxe

Au sommaire du dernier Pap'Argus, toutes les rubriques qui vous permettent de mieux appréhender et comprendre les marchés du papier et du carton avec de nombreuses innovations. Une nouvelle rubrique est consacrée à cette lame de fond que sont les substitutions de matériaux dans l'emballage qui tournent très souvent en ce moment à l'avantage du papier et du carton ! Au sommaire, toujours, une interview exclusive de Pascal Lenoir, le directeur de la production de Gallimard, qui fait le point sur la nécessaire révolution du monde de l'édition ; et un gros plan sur l'enveloppe qui veut profiter du boom du e-commerce. Enfin, Pap'Argus accueille pour la première fois en son centre son supplément Premium&Luxe qui consacre un dossier complet sur les nouvelles solutions marketing pour doper la croissance  (on dit maintenant hacker la growth !) dans les entreprises du secteur. A ne pas manquer. Si vous n'êtes pas abonné, demandez à le découvrir à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com.

Liquides & Conditionnement

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Découvrez le nouveau numéro de Liquides & Conditionnement

Si vous n'êtes pas encore abonné et voulez recevoir le nouveau numéro de Liquides & Conditionnement, n'hésitez à demander son PDF à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com ou par téléphone au 02 31 98 82 65

Au sommaire de ce nouveau numéro : l'actualité du secteur, bien sûr, mais aussi un gros plan sur le marketing différent de la vodka premium Absolut Elyx, l l'interview de Damien Chalret du Rieu, pdg de la Compagnie des Pyrénées qui lance la première eau en brique carton en France; un dossier sur les étiqueteuses et comment les bouteilles prennent de mieux en mieux la pose; ce qu'il faut savoir des contraintes techniques et environnementales du secteur et les dernières bouteilles sorties, sans compter un gros plan sur la Maison Guiot et ses sirops source de jouvence !

Nouveau Pap'Argus

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Si vous ne l'avez pas reçu, demandez-le nous vite

Le numéro 378 de votre mensuel préféré a été publié la semaine dernière et vous n'avez pas reçu votre version PDF, n'hésitez pas et contactez au plus vite Sylvie Hubert au 02 31 98 82 65 ou s.hubert@mpmedias.com. Si vous recevez la version imprimée, guettez votre boîte aux lettres, il ne saurait tarder. Au sommaire de ce numéro, toute l'actualité qui vous permet de prendre des décisions d'achats, d'investissement et de stratégie marketing ; des bonnes nouvelles sur le secteur français du papier-carton, selon la Copacel et trois chefs d'entreprise que nous avons interviewés dans trois domaines différents : Stéphane Courtot (Antalis), Sylvie Cazenave-Péré (Posson Packaging) et Laure Miribel (MP Hygiène); une interview exclusive de Jonathan Schor (CP Packaging) sur le développement du secteur de l'emballage imprimé; enfin un reportage haut en couleur sur la manufacture bavaroise de papiers de création Gmund visitée en compagnie de son dirigeant Florian Kohler. Bref, comme tous les mois, un numéro immanquable!

A lire

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

La mode se met à la page selon M le magazine

Dans sa dernière livraison, M le magazine du Monde qui est distribué avec l'édition du weekend du quotidien du soir publie un joli article sur l'engouement des grandes marques de luxe pour les magazines, qu'ils soient digitalisés ou même et surtout imprimés sur du papier. Ainsi le magzine de la Maison Hermès, Le Monde d'Hermès, qui est publié deux fois par an est semble-t-il le must et la référence de tout le secteur. La raison de cette passion : les grandes marques du luxe qui sont toutes sur Instagram, "ont compris qu'exprimer un positionnement complexe en trois secondes relevait de l'impossible" selon Alice Litscher, professeur à l'Institut de la Mode, citée dans l'article.

Un nouvel outil de calcul de l’impact carbone des publications magazines va être créé

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Consciente de sa responsabilité en tant qu’acteur économique et maillon du débat public, le syndicat des éditeurs de presse magazine (SEPM) se mobilise sur les enjeux climatiques. Déjà fortement impliqué dans l’écoconception des magazines (fabriqués à partir d’une ressource totalement renouvelable et recyclable provenant à plus de 97 % de forêts gérées durablement), il s’engage aussi à créer un éco-simulateur. Concrètement, cet outil calculera l’impact carbone des publications magazine, en print et en numérique. Toujours dans le contexte de transition numérique et écologique, le SEPM appelle également à l'organisation d'Etats généraux de la filière graphique. L'objectif : identifier des axes d’amélioration et l’extension des pratiques vertueuses à l’ensemble des partenaires industriels.
A noter que d'autres changements liés à la législation environnementale sont prévus dès l'année prochaine. A cette date, les éditeurs de presse magazine devront en effet supprimer le plastique pour l’envoi aux abonnés. Et en 2023, ils devront supprimer les huiles minérales dans les encres d'imprimerie.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Un nouveau numéro de Etiq&Pack est paru

Après la publication de Pap'Argus, dont le dernier numéro faisait, il y a une semaine, la part belle au e-commerce, c'est au tour d'Etiq&Pack de paraître avec le nouveau président de l'ATF-Flexo en couverture et un compte-rendu sur le colloque de l'Emballage souple qui s'est tenu sous son égide en février dernier et a permis de voir comment ce type d'emballage, très plastique-sourcé, prend le virage environnemental en accordant toujours plus de place au papier et ses dérivés. Si vous n'êtes pas abonné et voulez découvrir ce nouveau numéro, n'hésitez pas à contacter Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com qui se fera un plaisir de vous l'adresser.

Le « Oui pub » a été voté… mais sous conditions

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Le parlement a dit oui à l’expérimentation du « Oui pub » sur 10 % du territoire, mais celle-ci sera strictement encadrée. Il y a eu débat à l’assemblée, quand il a été question de l'article 9 de la loi Climat. Mais au final, celui-ci a été adopté. Toutefois, il a été complété de 6 amendements qui encadrent l’expérimentation strictement. L’inquiétude de la filière reste donc au maximum sur l’extension de l'expérimentation de cet autocollant sur les boîtes aux lettres, qui pourrait porter un coup fatal à l’écosystème du papier graphique en France. Pour rappel, cela signifie que les foyers vont devoir indiquer expressément s’ils souhaitent recevoir ce type de publicité. Or, aujourd’hui, c’est la logique inverse : les 30 % de Français qui ont apposé un autocollant « Stop pub » sur leur boîte aux lettres ne reçoivent plus d’« imprimés publicitaires sans adresse ». A noter que l’Ademe va proposer une prestation d’accompagnement pour les territoires qui voudront se lancer dans l’expérimentation.

86 % des Français ont au moins lu un livre au cours des douze derniers mois

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Plus de 80 % des Français ont lu au moins un livre sur les douze derniers mois, révèle la quatrième édition du baromètre « Les Français et la lecture », conduit par Ipsos le Centre national du livre (CNL). Les Français sont donc encore nombreux à lire même si l’année 2020, au contexte si particulier, est marquée par une baisse globale de la lecture.


Les Français ont lu davantage de livres de reportages et d’actualité (essais, biographies…), mais moins de romans (-7 points) et de livres pratiques (-7 points). 80 % des acheteurs déclarent s’être rendus en librairie pour se procurer des livres. Ils sont plus nombreux qu’avant à déclarer s’y rendre. Les librairies générales devancent ainsi les GSS et GSA ! Les Français associent des valeurs très positives à la lecture, qui est une source de plaisir (+8 points), d’apprentissage et de découverte de nouvelles choses (+ 13 points) et de bonheur et d’épanouissement (+20 points). Pour les jeunes, l’idée que le livre permet de s’évader est également très importante (23 %).

 

Enfin, certainement en écho aux restrictions liées à la crise sanitaire, sortir avec des amis serait sans aucun doute l’activité favorisée par les Français dans le cadre de leurs loisirs. Pour autant, la lecture se maintient en seconde position !

Edition

#Booktok, pour faire vendre des livres !

Passer son temps à scroller son téléphone peut être utile à la vente de livres. Illustration avec les États-Unis, où le hashtag #BookTok est en vogue. Sur la plateforme de partage de vidéos Tiktok, des utilisateurs recommandent des livres en se filmant en train de lire. Et ça marche ! Certaines vidéos sont vues plusieurs millions de fois et boostent les ventes. Face à cette publicité inattendue, le monde du livre s’organise. A l’image de la chaîne de librairies américaines Barnes & Noble qui a mis en place des comptoirs dédiés aux ouvrages plébiscités par les « BookTokeurs ». Une bonne nouvelle : la tendance commence à traverser l’Atlantique. A vos Tiktoks!

Courrier

Echange cartes postale contre secrets les plus intimes !

Coucher ses pensées les plus intimes sur papier, de manière anonyme, mais faire en sorte qu’elles soient lues par le plus grand nombre : voilà ce que propose à Londres la papeterie d’Eleanor Tattersfield. Elle distribue à ses clients des cartes postales vierges et timbrées, afin qu'ils y écrivent ce qu’ils veulent et les renvoient à l'adresse de sa boutique. Elle prévoit d’organiser une exposition avec l’ensemble de ses courriers et espère qu’ils seront étudiés, afin d'en tirer des conclusions sur l'état mental des auteurs, en situation de confinement.

Catalogue promotionnel

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Une pub print pour dire stop à l’expérimentation du « Oui pub »

La discussion en séance publique autour de l'article 9 du projet de Loi dite Climat et Résilience est imminente. Culture Papier, avec le soutien de 6 fédérations professionnelles de la filière graphique souhaite rappeler les impacts de l’expérimentation du « Oui pub » par une campagne de communication dont une annonce presse dans La Provence du 1er avril 2021. Cette annonce presse rappelle au grand public que l’expérimentation « Oui pub » constitue le faux nez d’une interdiction programmée d’un média écoresponsable et nécessaire pour le pouvoir d’achat des ménages les plus modestes. Par conséquent, Culture Papier encourage les députés à supprimer l’article 9 et rappeler que le renforcement du « Stop pub », voté il y a un an à peine, et rentré en application depuis le 1er janvier 2021 doit être mieux valorisé.

Edition

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Arnaud Nourry débarqué de la direction de Hachette Livre

C’est Pierre Leroy, déjà cogérant de Lagardère SCA qui remplace au pied levé Arnaud Nourry à la tête de Hachette Livre. Dans les colonnes du Monde, Arnaud Nourry avait marqué un désaccord avec la stratégie de son actionnaire, le groupe Lagardère, en s’opposant à un éventuel démantèlement de Hachette Livre. Cela n’a pas été au goût d'Arnaud Lagardère. Faut-il y voir un signe d'un possible rapprochement de Hachette Livre avec Vivendi ? Le groupe Lagardère sort de fortes turbulences et sa filiale Hachette Livre est très convoitée par Vivendi, propriétaire d’Editis, numéro deux français de l’édition. Un tel rapprochement nécessiterait, de l'avis des financiers, d’élaguer la partie édition scolaire et la distribution, C’est ce à quoi s’opposait publiquement Arnaud Nourry, qui connaît très très bien le milieu de l’édition et avait fait de Hachette Livre le numéro trois mondial du secteur. L'édition est décidément un monde sans merci.

Le français Bayard cède ses participations au Belge Roularta en Europe du Nord

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Dans un contexte général de concentration de leurs activités « Presse Senior » sur leurs marchés nationaux respectifs, les groupes Bayard et Roularta ont pris la décision de mettre fin à leur partenariat en Europe du Nord. Concrètement, Bayard cède au groupe de médias belge ses participations dans les sociétés Senior Publications Nederland (SPN) aux Pays-Bas, Télépro en Belgique et Bayard Média en Allemagne. Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un important plan de développement à destination du public Senior en France, un public en plein essor démographique et dont les attentes évoluent fortement. Il faut savoir que sa marque emblématique, Notre Temps, réunit chaque mois 4,8 millions de lecteurs et internautes fidèles à ses magazines, Notre Temps, Tempo Santé, Notre Temps Jeux, ses nombreux hors-séries et guides pratiques et son site internet notretemps.com.

Edition

Lancement d'une nouvelle maison d'édition, Le Bruit du Monde

C'est à Marseille qu'est installée la maison d'édition consacrée à la littérature étrangère, Le Bruit du monde. Lancée par le groupe Editis (groupe Vivendi), elle a vocation à publier une vingtaine de titres par an. À l’origine de ce projet, un couple, Marie-Pierre Gracedieu et Adrien Servières, qui ont travaillé chez Stock et Gallimard. Les premières publications sont attendues en mars 2022. Pour rappel, Editis contrôle une cinquantaine de maisons d'édition (dont Plon, XO, Julliard, Robert Laffont, Belfond…).

Pub

Les recettes publicitaires dans la presse diminuent de -23,7 %

Les recettes publicitaires nettes totales du marché publicitaire incluant le digital s’élèvent à 13,337 milliards d’euros pour l’année 2020, en baisse de -11,4 % par rapport à 2019. Elles incluent le périmètre observé par l’IREP (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure, annuaires, courrier publicitaire, imprimés sans adresse) ainsi que les recettes internet (search, display, social et autres leviers). En ce qui concerne le périmètre des 5 médias (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure) avec internet, le marché régresse de -9,4 % en 2020. La presse dans sa globalité (pqn, pqr, phr, magazines, presse spécialisée et gratuits) voit ses recettes diminuer de -23,7 %, une baisse conséquente alors que l’année 2019 affichait une décroissance restreinte de -4,1 %. Les annuaires montrent également une régression marquée à -19,5 % en 2020 vs -11,8 % en 2019. Le courrier publicitaire est aussi en baisse de -23,1 % par rapport à -7,5 % en 2019.

Evénement

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le Salon du Livre est annulé

Les salons s'annulent les uns après les autres, face aux incertitudes des mois à venir, et compte tenu des mesures sanitaires en vigueur. Livre Paris 2021, qui devait initialement se tenir en mars, avait d’abord fait l’objet d’un report à fin mai du fait de l’évolution de l’épidémie de covid-19. La décision d’annuler le salon cette année vient finalement d'être prise car il est apparu inenvisageable de mobiliser des milliers de personnes -exposants, éditeurs, auteurs, intervenants, collectivités et ministères, partenaires venant de plus de 50 pays-à une date ultérieure, à l’automne, encore très incertaine. Les nombreux exposants qui avaient choisi de participer à l’édition 2021 seront remboursés des acomptes versés. On espère vivement que le rendez-vous en 2022 sera maintenu !

Papier-journal

Peu probable que la production de papier journal redémarre à Baie-Comeau et Amos

Cela fait presque un an que la compagnie forestière canadienne Produits forestiers Résolu a arrêté ses usines de papier journal de Baie-Comeau et d'Amos. En cause : la faible demande de papier journal. Précisément, la production à Baie-Comeau a été arrêtée le 28 mars, celle à Amos le 20 avril 2020. Depuis, silence radio. Résolu n'évoque ni reprise ni leur fermeture définitive.
Les sites peuvent produire respectivement 322 000 tonnes par an et 194 000 tonnes par an de papier journal, ce qui représente 40 % de la production totale de papier journal de Résolu, soit 1,3 million de tonnes réparties sur six usines.

Campagne

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Démystifions le « coût » du print par rapport aux campagnes de web marketing

Quel est le coût du print par rapport aux campagnes de web marketing ? Réponse avec le comparateur mis au point par Ludovic Martin, consultant e-commerce et e-CRM - spécialiste Web2Print. Il a pris l’hypothèse d’une campagne de prospection à destination de 10 000 individus. Il a établi les coûts de campagne pour les canaux suivants : location de bases de prospection, frais de conception graphique, frais de production de la campagne (impression notamment), frais d’envoi (routage + frais postaux pour le mailing, frais de routage pour les emails), coût de distribution et commission d’agence pour les campagnes de web marketing. Il a estimé le chiffre d’affaires généré, en se basant sur des indicateurs de performance moyens du marché et en utilisant le panier moyen du e-commerce français en B2C. Enfin, il a calculé le ROAS (Return on Ad Spend) en réalisant un ratio (CA généré) / (budget de campagne). Voici le résultat : certes, le budget initial est plus élevé en print, du fait des coûts incompressibles de fabrication, mais l’effet est largement démultiplié en retour. Concrètement, 1 € investi vous rapportera 2 € de CA sur Google, 2,45 sur Facebook, 6,4 en mailing et 23 en asile colis. Et ces chiffres ne constituent qu’une moyenne : dans certains secteurs où les coûts par clic (CPC) sont les plus élevés, l’écart sera bien plus important…

Les Français ont plus confiance dans les pubs diffusées dans la presse papier

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Vive la presse papier ! C'est LE support sur lequel doivent miser les annonceurs à en croire le dernier rapport international sur la consommation média porté par Yougov. Clairement, les Français ont choisi leur camp, celui du print. Une situation paradoxale quand on regarde les chiffres de la croissance publicitaire par media : car ce sont les médias qui captent le plus la croissance publicitaire qui suscitent aussi le plus de défiance. Ainsi, les Français sont nettement moins susceptibles d'avoir confiance en des publicités issues de réseaux sociaux (17 %), de podcasts (18 %), de sites internet (29 %). Ils ont plus confiance dans les publicités diffusées dans des médias traditionnels, tels que les journaux et magazines papier (49 %), télévision (48 %) et radio (47 %).

Ne manquez pas le dernier numéro de Pap'Argus !

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Un embrasement spéculatif complètement inédit ! On parle ici des prix de la pâte qui s'envolent comme vous pourrez le lire dans l'Observatoire des Prix Pap'Argus.

 

Au sommaire de ce numéro, vous trouverez aussi des regards croisés portés par la filière sur le « Oui pub »: la profession se mobilise autour de l'imprimé publicitaire et plus largement sur la défense du papier.

 

Ne manquez pas non plus notre interview du pdg de VPK, Pierre Macharis, qui revient sur sa stratégie d'expansion géographique. Quant au dossier du mois, il est consacré aux étiquettes : un secteur dynamique et hyper créatif !

Bonne lecture !

L'expérimentation du « Oui pub » pourrait être décalée au 1er janvier 2023

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Le projet de loi « climat et résilience » présenté le 10 février en conseil des ministres offre aux collectivités locales volontaires le droit d’expérimenter durant trois ans le « Oui pub ». La distribution de prospectus deviendrait interdite par défaut, sauf apposition d’une étiquette sur les boîtes aux lettres (article 9). De quoi secouer le secteur papetier (voir le nouveau numéro de Pap'Argus), déjà bien sous pression. Mais un peu de répit vient de tomber : un amendement prévoit de décaler l’entrée en vigueur de l’expérimentation du dispositif « Oui pub » à compter du 1er janvier 2023. L'idée étant de démarrer celle-ci après avoir réalisé un bilan du dispositif « Stop pub », dont la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire sanctionne le non-respect depuis le 1er janvier 2021. Wait and see…

Les librairies sont désormais considérées « commerces essentiels »

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Enfin ! Le gouvernement a fini par reconnaître, par un décret, que les librairies sont des commerces dits «essentiels», tout comme les enseignes alimentaires. Une décision qu’attendaient depuis longtemps les professionnels de ce secteur et les lecteurs. Désormais, les librairies indépendantes et les enseignes culturelles pourront donc rester ouvertes en cas de confinement. Ce décret intervient dans un contexte de reprise de l'épidémie de Covid-19 et alors que le gouvernement réfléchit à d'éventuelle nouvelles restrictions dans vingt départements couvrant Paris, Lyon et Marseille.

Edition

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Michelin et Média-Participations créent une maison d'édition commune

Bienvenue à Michelin Editions ! Cette maison rassemble en joint-venture l’éditeur des célèbres guides verts (à hauteur de 40 %) et le quatrième groupe éditorial français, Média-Participations (60 %). A l'issue de ce rapprochement, les équipes des guides et cartes Michelin ont ainsi rejoint celles de Média-Participations (Fleurus, Dargaud, La Martinière…) au siège de celle-ci, situé dans le 19e arrondissement parisien. Aux manettes, en tant que directeur général, Paul Carril, directeur des opérations de Michelin Travel Partner. A la présidence, Claude de Saint-Vincent, également directeur général de Média-Participations.

Librairie

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Gibert Jeune va fermer quatre magasins à Paris.

Qui n'a pas été revendre ses livres chez Gibert Jeune ? Qui n'a pas fréquenté cette institution ? Quel dommage que l'aventure se termine pour cette librairie, dont la création remonte à 1888, en plein coeur du quartier latin. On rappelle que Gibert Jeune avait été placé en redressement judiciaire en 2017 et que Gibert Joseph avait in extremis sauvé la situation. Mais sur le long terme, les difficultés demeurent. Au final, seule la librairie du 27 quai Saint-Michel pourrait survivre, elle qui a été rachetée par la mairie de Paris en décembre dernier. 

La filière du livre auditionnée au Sénat

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Plusieurs représentants du livre ont été auditionnés le 10 février 2021 par les sénateurs de la Commission de la culture au Sénat : Christophe Hardy, vice-président du Conseil permanent des écrivains (CPE), Vincent Montagne, président du Syndicat national de l’édition (SNE) et Anne Martelle, présidente du Syndicat de la librairie française (SLF), accompagnée par Guillaume Husson, délégué général. A noter aussi l'intervention de la nouvelle présidente du Centre national du Livre (CNL), Régine Hatchondo. 2020 aurait pu être catastrophique. Au final, il s'avère que l'industrie du livre recule de « seulement » 2,7 % en valeur et de 3,4 % en volume… Bien sûr, ont été évoqués la fermeture des librairies, des salons littéraires ou encore l’annulation des résidences d’écriture et des rencontres en milieu scolaire. Autant d'événements qui ont considérablement fragilisé le secteur. L'avenir général de la filière, dans son ensemble, a été abordé. Enfin, tous les intervenants se sont aussi accordé sur la nécessité de faire de la lecture une cause nationale. Espérons que cela ne soit pas qu'un voeu pieu…

Ne manquez pas le dernier numéro de Pap'Argus, centré sur l'avenir !

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Le XXIème siècle sera celui du recyclage : c'est Jean-Luc Petithuguenin, pdg du groupe Paprec qui l'affirme dans les colonnes du dernier numéro de Pap'Argus. Un patron ambitieux qui compte doubler son chiffre d'affaires dans les 5 ans. Un autre pdg s'est livré au petit jeu des prédictions : il s'agit de Stéfan Kirstetter, pdg de Malengé Packaging pour qui le papier sera sans nul doute l'avenir de l'emballage souple. Dans un tout autre domaine, celui de la restauration rapide, le pdg de CEE.SChisler, David Schisler, revient sur l'interdiction de la vaisselle à usage unique prévue au 1er janvier 2023 (dans la loi Agec). Avec des arguments imparables, issus d'une analyse de cycle de vie certifiée comparant emballage à usage unique vs emballage réutilisable. Ne manquez pas non plus notre enquête qui tente de répondre à la question : un site papetier peut-il continuer d'assurer son avenir avec le seul papier ? Avec deux cas concrets, celui de Norske Skog Golbey et celui de Fibre Excellence Tarascon. Il sera aussi question d'avenir dans l'Observatoire des prix, où seront évoqués les perspectives de reprise de la croissance sur 2021. Bonne lecture. Et si vous n’êtes pas abonné et que vous voulez découvrir la nouvelle formule de Pap’Argus, n’hésitez pas à en faire la demande à s.hubert@mpmedias.com. Sylvie Hubert se fera un plaisir de vous en adresser un exemplaire.

Presse

+6,4 % d’abonnements aux magazines papiers

Une bonne nouvelle pour la presse : malgré la crise, les Français n’ont pas renoncé à l’abonnement aux magazines papier. On peut même parler d'un regain d’intérêt pour une lecture sur support papier au regard des chiffres publiés par ADL Performance, spécialisé dans le marketing services. « Cet intérêt renouvelé, très sensible au deuxième semestre 2020, pour le magazine en général et pour le magazine papier en particulier, montre que ce dernier peut être un complément au temps passé sur les écrans. Dans le contexte très particulier du re-confinement et des couvre-feux, les Français ont incontestablement retrouvé le goût du support papier, qui a une vraie valeur de bien-être et de partage » a commenté Bertrand Laurioz, pdg du groupe. La presse jeunesse a rencontré une augmentation très significative des abonnements au second semestre 2020 par rapport à celui de 2019 : + 27 % pour la presse destinée aux enfants de moins de 7 ans et +16 % pour les enfants de 7 à 13 ans. Sur cette même période, les abonnés aux magazines déco ont, eux, progressé de 17 % vs 2019 et ceux consacrés aux loisirs créatifs de 16 %. Les magazines d'actualité ne sont pas en reste : +16 % au deuxième semestre (+ 4 % sur l'année entière). Quant aux magazines scientifiques, ils ont vu leurs abonnements augmenter de 7 % au deuxième semestre 2020.

Bruno Le Maire promeut la lecture

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

« Arrachez-vous de vos écrans ! Lisez (…) ! Les écrans vous vident, les livres vous remplissent » ! Voilà un vrai plébiscite envers le livre… au détriment de l'écran. L'auteur de cette ode à la lecture ? Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, lors de la 22ème journée du livre d’Économie, au centre Pierre Mendès France, à Bercy. Durant près de quatre minutes de discours, retransmis en vidéo, le ministre a listé les bienfaits de la lecture, en insistant notamment sur le développement de l’imaginaire et l’initiation à d’autres horizons. Il est vrai que Bruno Le Maire est aussi écrivain. Il vient d'ailleurs de publier ses « Mémoires provisoires, L’Ange et la Bête » chez Gallimard. Un ouvrage dans lequel il décrit les coulisses des trois premières années du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Augmentation du prix du Canard Enchaîné : une première en 30 ans

L’hebdomadaire satirique passe de 1,20 euro à 1,50 euro. 30 centimes de plus parce que le journal a été confronté à deux crises : la faillite du distributeur Presstalis, qui lui a coûté plus de trois millions d’euros et la Covid-19, bien sûr. Le Volatile assure qu’une partie de cette hausse sera reversée aux marchands de journaux. On rappelle que le titre ne dispose d’aucune recette publicitaire ni de subvention.

Livre

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Nouveau casse du gentleman cambrioleur Arsène Lupin : celui des libraires !

Les ventes des livres Arsène Lupin, écrits par Maurice Leblanc, explosent grâce à la série Netflix. A tel point que la maison d’édition Hachette a lancé plusieurs rééditions des livres pour répondre aux commandes. 60 000 exemplaires ont été retirés pour répondre à l'explosion des demandes. On peut donc dire qu'une bonne réécriture contemporaine peut donner envie d’aller (re)découvrir les classiques. Une bonne nouvelle ! Maurice Leblanc a signé pas moins de 17 romans, 39 nouvelles, et 5 pièces de théâtre autour de son célèbre gentleman cambrioleur.

Livre

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Naissance de la Librairie des Grands Caractères



Lancer une librairie par les temps qui courent est audacieux. Et une librairie pour les malvoyants encore plus ! Pourtant, c'est le pari que font deux maisons d'édition, Voir de près et A vue d'oeil. Le nouvel établissement est installé dans le quartier du Panthéon (5e arrondissement), au 6 rue Laplace. A noter que les autres éditeurs n'y seront pas. Dans un premier temps du moins, les propriétaires de la librairie se réservant le droit de vérifier la qualité des ouvrages avant de les accepter. C'est bien évidemment un petit établissement car il s'adresse à un marché de niche, le segment du livre à gros caractères. Parce qu'ils comptent plus de pages, et que l'impression coûte davantage, ces ouvrages sont plus chers et donc moins de personnes peuvent se les offrir. D'où des tirages limités. Mais ce concept inclusif est dans la tendance et devrait, espérons-le, trouver son public.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Les éditeurs de presse vont être rémunérés par les plateformes numériques

Enfin ! Après de longues négociations, l’Alliance de la Presse d’Information Générale et Google France ont conclu un accord relatif à l’utilisation des publications de presse en ligne. Cet accord fixe les principes selon lesquels Google négociera des accords individuels de licence avec les membres de l’Alliance dont les publications sont reconnues « d'information politique et générale », tout en reflétant les principes fixés par la loi. Ces accords individuels de licence couvriront les droits voisins, et ouvriront l’accès à News Showcase, un nouveau programme de licence de publications de presse lancé récemment par Google, qui permettra aux lecteurs d’accéder à un contenu enrichi. La rémunération prévue dans les accords de licence entre chaque éditeur de presse et Google est basée sur des critères tels que, par exemple, la contribution à l'information politique et générale, le volume quotidien de publications ou encore l’audience Internet mensuelle. Pierre Louette, PDG du Groupe Les Echos - Le Parisien et, Président de l’Alliance de la Presse d’Information Générale s'est félicité de l'accord : « Après de longs mois de négociations, cet accord est une étape importante, qui marque la reconnaissance effective du droit voisin des éditeurs de presse et le début de leur rémunération par les plateformes numériques pour l’utilisation de leurs publications en ligne ».

Les ventes de livres ont « seulement » reculé de 3,3 % par rapport à 2019

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

C'est moins pire que prévu ! Les libraires ont finalement limité leurs pertes. L'activité globale de la profession est en retrait en 2020, comparativement à 2019, de 3,3 %. La fréquentation exceptionnelle après les deux périodes de fermeture ( +32 % en juin, +35 % en décembre) a permis d'éviter une catastrophe. Malgré tout, le Syndicat de la librairie française modère l'enthousiasme, en précisant que la bonne résistance de l'activité des librairies ne doit pas masquer des situations préoccupantes. Notamment, une librairie sur cinq accuse une baisse supérieure à 10 %. Par ailleurs, l'effet taille est manifeste : plus le chiffre d'affaires est important, plus l'activité se rétracte. Ainsi, les librairies de plus de 4 millions d'euros de chiffre d'affaires subissent une baisse moyenne supérieure à 9 %. Toutes ces données ont été collectées par l’Observatoire de la librairie, géré par le Syndicat de la librairie française. Celui-ci regroupe 368 librairies pour un chiffre d’affaires consolidé de 390 millions d’euros, soit plus du tiers du chiffre d’affaires de la profession.

Géant de papier

L’Allemagne, premier consommateur mondial de papier par habitant

L’Allemagne conservera son statut de premier consommateur de papier au monde au cours des prochaines années, selon les experts. À l'heure actuelle, la consommation de papier par habitant dans le pays est estimée à 241 kg, soit nettement plus élevée qu'aux États-Unis, avec seulement 211 kg. Car même si la consommation de papier offset pour l'impression de livres ou de magazines en Allemagne a diminué ces dernières années, les matériaux d'emballage tels que les plats en papier jetables ou les emballages alimentaires ont eux continué de progresser. Aussi, le développement rapide du marché du commerce en ligne participe à la croissance de la consommation de papier dans le pays. Enfin, l'image négative du plastique, dont la consommation dans le pays est en baisse constante, contribue également à « entretenir la flamme » pour le papier-carton. Il faut savoir que la plupart des matières premières pour les besoins du secteur papetier allemand sont fournies par les États nordiques, le reste étant couvert par des importations en provenance du Brésil.

Edition

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Editions Heartless lance des box littéraires

Il y a du nouveau dans le monde très fermé de l'édition ! Alors que le marché de la littérature est dominé par les géants du secteur, de nouveaux acteurs sont bien décidés à dépoussiérer cet univers, comme les Editions Heartless. Cette maison d'édition est spécialisée dans les romans à suspens et surnaturels. Le concept est simple : dans une jolie box contenant des marque-pages, il est possible d'ajouter un, deux ou trois romans de son choix. Idéal pour se faire plaisir ou faire plaisir autour de soi !

Lagardère bénéficie d'un PGE de 465 millions d'euros

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

C'est le jackpot pour le groupe Lagardère, propriétaire notamment de l'éditeur Hachette, des boutiques Relay ou encore des médias Europe 1, Paris Match et Journal du Dimanche, qui vient de se voir octroyer un PGE (prêt garanti par l'Etat) d’un montant de 465 millions d'euros. Plusieurs établissements bancaires participent à ce prêt significatif : BNP Paribas, Crédit Agricole (Caisse régionale de Paris et d’Ile-de-France), Commerzbank Aktiengesellschaft, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Crédit Lyonnais, ING Bank N.V, Natixis, Société Générale et UniCredit Bank. Ce PGE va renflouer la trésorerie du groupe qui a souffert de la pandémie, accusant au troisième trimestre un chiffre d'affaires en recul de 38 % de son activité presse et de 66 % de son activité distribution (les boutiques Relay des gares et aéroports ayant été particulièrement touchées par la Covid-19 et les restrictions de déplacement). Cette somme va aussi permettre au groupe familial de résister aux assauts de ses deux premiers actionnaires (qui représentent à eux deux 49 % du capital), le groupe Vivendi et le fonds Amber. Ces derniers réclament en effet une assemblée générale extraordinaire pour remettre en cause le renouvellement du mandat de gérant d’Arnaud Lagardère.

Impression

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le 65e Prix Nadar Gens d'images récompense la Manufacture d'Histoires Deux-Ponts

Félicitations à la Manufacture d'Histoires Deux-Ponts ! Le 65e Prix Nadar Gens d'images, qui met à l'honneur les plus belles réussites de l'édition photographique, a été attribué à un ouvrage imprimé par ses équipes. Précisément, la Manufacture d'Histoires Deux-Ponts a pris en charge la fabrication, la pré-presse et l'impression de l'ouvrage « L'odeur de la nuit était celle du jasmin » (photographies de FLORE, écrits de Marguerite Duras, publié par les éditions Maison CF - Clémentine de la Féronnière), au format original et relié à la japonaise. Il a été imprimé sur une machine traditionnelle offset, en bichromie et quadrichromie.

Agenda

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Arctic Paper dévoile l'agenda Munken 2021 : « Le Pouvoir de la Couleur »

Comme chaque année, Arctic Paper collabore avec une école créative pour imaginer l’agenda Munken, un projet de design qui offre une année d’inspiration tout en mettant en valeur les qualités des papiers Munken Design. L’édition 2021 a été créée par des étudiants en graphisme de l’UAL Chelsea College of Arts de Londres. Le thème de leur inspiration : l’importance du bien-être personnel et mental grâce aux couleurs et la méditation. Parties de l’idée que chacun devrait injecter plus de couleurs dans sa vie et donner la priorité à son bien-être mental, les étudiantes Georgie Wade, Daisy Peters et Georgie Sullivan se sont ainsi concentrées sur la façon dont la couleur pouvait influencer notre humeur. Le résultat est « lumineux » : cet agenda Munken 2021 met de la couleur dans la vie de ses utilisateurs. Une positive attitude très utile dans le contexte actuel. En France, l’Agenda Munken est distribué aux clients et prescripteurs, par Arctic Paper France ainsi que les distributeurs des papiers Munken, à savoir Torraspapel Malmenayde et Procop. Il est également en vente sur https://shop.arcticpaper.com/

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Sortie du n° 409 de Liquides & Conditionnement

Ne manquez pas le nouveau numéro de Liquides & Conditionnement, le magazine des professionnels de l'industrie des boissons et des liquides alimentaires. Au menu de ce numéro notamment, le dossier Etiquettes haptiques. Si vous souhaitez découvrir Liquides & Conditionnement, merci d'écrire à Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le nouveau Pap’Argus est sorti !

Nous vous l’annoncions et une série de petits soucis techniques a finalement retardé sa sortie ! Mais chers abonnés fidèles vous avez dû recevoir ce numéro 373. Si vous n’êtes pas abonné et voulez découvrir la nouvelle formule de Pap’Argus, n’hésitez pas à en faire la demande à s.hubert@mpmedias.com. Sylvie Hubert se fera un plaisir de vous en adresser un exemplaire en PDF.

Impression

Fin de parcours pour le catalogue Ikea

Le géant suédois du meuble a décidé d'arrêter de produire le catalogue. Après 70 ans de bons et loyaux services, le catalogue Ikea est définitivement arrêté. Une initiative lourde de conséquences quand on connaît l'ampleur de sa diffusion. A titre d'exemple, en 2016, l'année où il a été le plus distribué, ce ne sont pas moins de 200 millions d'exemplaires dans 69 versions différentes qui ont circulé. Le groupe justifie sa décision par la montée en puissance de son commerce en ligne : + 45 % dans le monde sur l'année écoulée, et plus de quatre milliards de visiteurs sur son site. Dans la foulée, Ikea annonce qu'il se concentrera donc sur le renforcement des canaux de communication numériques.

50 éditeurs décident de ne plus vendre de livres sur Amazon

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Les éditeurs entrent en résistance… Certains d'entre eux du moins. Ils sont ainsi une cinquantaine, à décider de ne plus vendre leurs livres sur Amazon, la plus grosse librairie en ligne aujourd'hui. Ils ont publié un communiqué dans lequel chaque paragraphe défend une idée, comme par exemple :  « Son monde est à l’opposé de celui que nous défendons. Nous ne voulons pas voir les villes se vider pour devenir des cités-dortoirs hyperconnectées. Amazon est le fer de lance du saccage des rapports humains et de l’artificialisation de la vie. Nous devons, sans attendre, boycotter et saboter son monopole. » Parmi les courageux, Zones Sensibles, Vies Parallèles, Les Fondeurs de briques, Hobo Diffusion, Éditions Divergences, Éditions la Tempête, Nada éditions, Éditions du Commun, L'œil d'or, Les Éditions sociales… Mais point de Gallimard, Grasset, le Seuil, Robert Laffont… En revanche deux associations de librairies, Librairies en Nouvelle-Aquitaine et Libraires du Sud leur emboitent le pas. D'autres pourraient suivre…

Fêtes

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

6 français sur 10 envoient leurs voeux

Bientôt les vœux ! Et cette année, les Français ont plus que jamais envie de souhaiter une bonne année à leurs proches… et de faire passer la mauvaise pilule 2020. Quel meilleur support que les cartes de voeux pour cela ? D'ailleurs, les chiffres du sondage OpinionWay pour Popcarte le montrent. En effet, le contexte actuel donne beaucoup plus envie à 6 Français sur 10 de souhaiter une bonne année à ceux qui leur sont chers (63 %). Présenter ses vœux participe à rendre la période plus joyeuse pour 76 % des Français. De plus, pour 70 % des personnes interrogées, présenter ses vœux est l'occasion de reprendre contact avec des gens qu'ils n'ont pas vus depuis longtemps. Et recevoir une carte de vœux fait plaisir à 4 Français sur 10.

Votre Pap'Argus sort cette semaine

 

La filière papier-carton résiste globalement, avec des disparités cependant selon les secteurs, ce qui n'est pas sans avoir une incidence sur les prix, comme vous le lirez dans L'Observatoire des prix de novembre. Dans le magazine, le Président de Copacel, Philippe d'Adhémar et Stéphane Panou, directeur recyclage et valorisation matière au sein du groupe Paprec, président de la filière papiers-cartons de la Fédération professionnelle des entreprises de recyclage commenteront aussi la crise et aborderont les perspectives de la filière. Un dossier emballage est au sommaire aussi de ce numéro, dans lequel Pap'Argus revient sur les innovations que vous auriez vu à All4Pack, si le salon avait eu lieu. Au sommaire aussi de ce numéro, un point sur l'impact du télétravail sur le papier bureautique et l'emballage par Liz Wilks, Director-Sustainability and Stakeholder chez Asia Pulp & Paper (APP). Et pour finir, le témoignage de Mediapost, qui revient, chiffres à l'appui, sur les performances environnementales, sociales et économiques de l'imprimé papier. Bonne lecture !

Campagne

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Pour Noël, offrez des livres !

Après plusieurs semaines de fermeture des librairies et de l’ensemble des points de vente physiques de biens culturels, et alors que débute la période la plus importante de l’année en termes de ventes, le Syndicat national de l’édition est à l’initiative d’une vaste campagne d’affichage destinée à encourager l’achat de livres pour Noël.  Avec un claim simple : Pour Noël, offrez des livres ! Cette campagne est visible dans Paris jusqu’au 6 décembre, puis dans 28 villes partout en France du 8 au 14 décembre. Pour la petite histoire, le visuel de l’affiche de la campagne est adapté d’un dessin imaginé par l'artiste Nob. A noter aussi que la campagne bénéficie de la générosité de JCDecaux qui a mis gracieusement à disposition ses mâts drapeaux et ses colonnes Morris. C'est Noël après tout !

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Avez-vous lu notre magazine Premium&Luxe ?

Vous pouvez toujours recevoir le nouveau numéro de Premium&Luxe. N'hésitez pas à demander à Sylvie Hubert (s.hubert@mpmedias.com) votre exemplaire PDF du dernier numéro de Premium&Luxe. Au sommaire : l'emballage de luxe et la RSE, au-delà du seul marketing - les échantillons prennent une dose de vert - le packaging de luxe mobilisé contre la Covid-19 - et aussi la designeuse Céline Delcourt, le producteur de flacons Joël Viry, la conceptrice de tubes Valérie Lebelt... et beaucoup d'autres informations sur l'univers de l'emballage du luxe qui marie chic et innovations en permanence dans un contexte très concurrentiel. Un numéro à ne pas manquer.

Presse

Un crédit d’impôt pour les investisseurs dans la presse d’information générale

Bonne nouvelle pour le secteur de la presse, confrontée à des difficultés sévères depuis des années. Un amendement au projet de loi de finances a été adopté à l’Assemblée nationale pour soutenir le secteur en offrant aux entreprises qui investissent dans la presse de bénéficier d’un crédit d’impôt de 25 %. Cela concerne précisément la presse dite « d’information politique et générale », qui regroupe les quotidiens nationaux et régionaux, plusieurs magazines ou encore les sites d’information. Cette précision : le groupe qui procédera à cet investissement devra conserver les titres de l’entreprise de presse pendant au moins cinq ans.
 

Nomination

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Régine Hatchondo est la nouvelle Présidente du Centre national du livre

Du changement à la tête du Centre national du livre (CNL), établissement public de soutien à l’édition. C'est l’ancienne numéro deux d’Arte France, Régine Hatchondo, qui va succéder à Vincent Monadé qui occupait cette fonction depuis octobre 2013. Régine Hatchondo compte mettre à profit son expérience du secteur pour accomplir sa mission à la Présidence du CNL. Elle a notamment dirigé l’organisme de promotion du cinéma français Unifrance et travaillé à Matignon, au ministère de la Culture et à la mairie de Paris, avant d'intégrer Arte.
 

 

Livre

Qui va racheter l'éditeur américain Simon & Schuster ?

C'est la dernière ligne droite dans la course au rachat du groupe américain Simon & Schuster, qui serait valorisé plus de 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros). L'an dernier, l'éditeur a réalisé un chiffre d’affaires de 814 millions de dollars en 2019. Plusieurs repreneurs potentiels sont en piste pour acquérir l'éditeur actuellement détenu par ViacomCBS : News Corp (Harper Collins), Bertelsmann (Penguin Random House) et Vivendi et Lagardère. Toutefois, les groupes français ne sont pas donnés favoris, car ils sont aussi engagés par ailleurs. On rappelle notamment que Vivendi bataille pour la gouvernance du groupe Lagardère (Hachette Livre). Quoiqu'il en soit, l'annonce du deal serait imminente et devrait être faite fin novembre. Si c'est Bertelsmann, celui-ci passerait alors devant le groupe Pearson, avec 4,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires au global. Si c'est HarperCollins, celui-ci deviendrait un poids lourd de l'édition, avec un chiffre d'affaires total de 2,3 milliards d'euros. Cette opération de rachat survient alors que le secteur est en phase de concentration pour résister notamment à Amazon.

Sponsoring

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Raja, à nouveau partenaire du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême

Le leader européen de la distribution d'emballages, de fournitures et d'équipements pour les entreprises, Raja, persiste et signe en accompagnant à nouveau le Festival d'Angoulême, pour sa 48ème édition, en tant que partenaire principal. Sous l'impulsion de sa Pdg Danièle Kapel-Marcovici, le groupe prolonge ainsi son engagement en faveur de l'art, la culture et la bande dessinée, forme d'expression artistique contemporaine et populaire. Raja fournira en plus de son accompagnement, les kits de protection pour le Festival, qui se déroulera du 24 au 27 juin 2021.

Livre

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Mondadori continue d'investir dans la création de librairies en Italie

Mondadori Retail, la société du groupe Mondadori qui gère le plus grand réseau de librairies en Italie, persiste et signe sur le développement du livre. Et ce malgré les pertes dues au confinement et à la pandémie. A date, le réseau Mondadori compte déjà plus de 550 librairies, les Mondadori Stores, qui accueillent plus de 20 millions de clients chaque année. Mondadori a annoncé l’ouverture de sept autres librairies d’ici la fin de l’année. Le modèle de ces magasins sera adapté à leur environnement. En effet, la société mise sur des localisations qui ont fait l’objet au préalable d’une réflexion visant à renforcer le lien entre les communautés et les lieux de culture. Le vrai rôle d'une librairie en fait. D'autres pays feraient bien de s'inspirer du modèle italien…

Le livre n'est plus en odeur de sainteté dans les lieux physiques… Reste Internet !

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Comme les grandes surfaces, la Fnac… les maisons de la presse doivent fermer leurs rayons livres. Situation ubuesque pour le moins et qui pénalisent donc aussi les diffuseurs de presse. Le pourquoi de cette interdiction de vendre des livres ? Ne pas faire de concurrence déloyale aux libraires qui, on le rappelle, peuvent néanmoins proposer leurs ouvrages en livraison, mais aussi en click & collect en magasin. De surcroît, toujours pour soutenir les librairies, le gouvernement a annoncé le 5 novembre dernier la prise en charge des frais d’expédition pour les livres vendus par les libraires indépendants.

Print

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Sortie de l'ouvrage Les Cafés de l’Après, du live au livre

Du digital au print… Voilà un beau projet réalisé par le Comité Grand Lille qui sort un recueil de 39 entretiens dans Les Cafés de l’Après, du live au livre. L'ouvrage se compose d'une série de conversations du podcast, Cafés de l’Après, lancé en mars dernier pendant le confinement, par Jean-Pierre Letartre, président du Comité Grand Lille. Au sommaire, des personnalités comme Erik Orsenna, Mercédès Erra ou Françoise Nyssen. Le lancement du livre s'est déroulé, très logiquement dans une librairie, en l'occurrence au Furet du Nord de Lille (ouvert en drive pendant le confinement) et la conférence a été diffusée via Youtube. Une conférence très intéressante (à réécouter en replay)  avec les interventions de Pierre Coursières, président du groupe Le Furet du nord, qui fait un plaidoyer pour le livre comme produit « essentiel », ainsi qu'un échange sur la numérisation de la culture. L'ouvrage, Les Cafés de l’Après, du live au livre, coûte 15 €. Les recettes seront intégralement versées sous forme de dons la fondation Y CROIRE. En parallèle du lancement du livre, les Cafés de l’Après continuent avec une saison 3 chaque vendredi !

Roselyne Bachelot-Narquin annonce des tarifs postaux d'envoi de livres divisés par 3 ou 4

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Décidément, les libraires font parler d'eux… et c'est très bien ! Depuis l'annonce du reconfinement, elles n'ont cessé de se battre pour obtenir une situation plus équilibrée entres elles (obligées de fermer et qui ne peuvent plus que proposer du click and collect ou de l'envoi à domicile) et les concurrents (grandes surfaces, Amazon, Fnac-Darty, etc). Elles ont rapidement obtenu la fermeture des rayons livres des grandes surfaces alimentaires et des grandes surfaces spécialisées mais restait l'ogre Amazon. La solution est venue de Madame La Ministre de la culture, Roselyne Bachelot-Narquin qui a obtenu que les tarifs postaux des libraires soient considérablement diminués. Par 3 ou 4 au moins. Ce qui devrait permettre aux librairies de redevenir compétitives face à Amazon. Reste à voir comment ces tarifs diminués vont être mis en application et surtout s'ils pourront être maintenus après la crise…

Livre

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Plus de lieux physiques où acheter des livres

Bis repetita. Reconfinement oblige, les magasins non essentiels sont à nouveau fermés. Et ce quelques semaines avant Noël, ce qui complique sérieusement le business. Notamment des librairies, qui ne peuvent plus que proposer du click and collect. Accusées de concurrence déloyale, les grandes surfaces sont obligées de fermer leurs rayons livres, de même que Fnac-Darty. L'unique solution pour le consommateur est donc de commander en ligne. De préférence sur les sites des libraires plutôt que sur celui d'Amazon…  selon Madame la ministre elle-même !

Presse

Fin de parution pour Books

Triste nouvelle. Le magazine Books sort son dernier numéro. Créé en 2008, ce magazine qui ouvrait sur tous les savoirs cesse sa parution, faute de repreneur. Et il est placé en liquidation judiciaire. Pourtant, Books comptait quelque 3 500 abonnés payants, 25 000 inscrits à ses deux newsletters, plus une diffusion en kiosque et librairie. Mais les grèves de décembre-janvier, la pandémie de Covid-19, la faillite de Presstalis… Tous ces éléments mis bout à bout ont accru ses difficultés et la décision a été prise de liquider.

3 nouveaux magazines cette semaine !

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Votre supplément Premium & Luxe, dédié à l'univers du packaging de luxe, est la première sortie de cette semaine. Au sommaire : la solidarité dans l’industrie du luxe face à la Covid-19, comment le packaging du luxe s’engage dans une RSE ambitieuse, un point sur les échantillons et monodoses de plus en plus vertueux, et toute l’actualité de l’emballage du luxe.
L'observatoire des prix suit avec Pap'Argus, avec une nouvelle fournée de chiffres précis sur les productions et tarifs en matière de papiers-cartons et en plus, ce mois-ci, un focus fait par le BIR sur le marché des papiers récupérés dans le monde au 3e trimestre. Dans le magazine, vous retrouverez notamment une interview de Camille Galliard-Minier, Députée de la première circonscription de l'Isère et rapporteuse d'une mission d'information parlementaire sur la filière du recyclage du papier. Au programme aussi de ce numéro, un reportage sur Be Paper, qui a relancé la production de l'ancienne usine de papier d'Arjowiggins à Saint-Omer et une incursion du côté du tissue avec un arrêt sur image sur MP Hygiène, qui prévoit de doubler son chiffre d'affaires cette année. Bonne lecture !

Presse

28 % des Français avouent ne jamais ouvrir un quotidien

Si les Français restent des gros consommateurs de télévision (62 % la regardent quotidiennement), ils font toutefois partie de ceux qui lisent le moins quotidiennement la presse écrite, comme le révèle la dernière étude Global Advisor d'Ipsos. Plus d'un Français sur quatre affirment ne jamais ouvrir un quotidien et 8 % seulement y sont fidèles chaque jour. Les Français sont ainsi parmi les moins nombreux à se déclarer prêts à payer pour une information sûre (15 %). Triste constat.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le nouveau numéro d'Etiq&Pack est disponible

Le numéro double 140-141 d'Etiq&Pack est paru avec en couverture le nouveau président de l'étiquette en France, Cyrille Roze, par ailleurs dirigeant de Stic Image à Lyon. Au sommaire, un autre reportage dans le secteur de l'étiquette chez Impackt dans le Nord qui se renforce dans l'impression numérique, et un autre chez les fabricants japonais de films Lintec. Ajoutez une douzaine de pages d'actualités sur le secteur de l'emballage imprimé et les rubriques design et développement durable, et voilà un numéro à ne pas rater. Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez le découvrir en PDF en contactant Sylvie Hubert à s.hubert@mpmedias.com ou 02 31 98 82 65.

En Europe, les ventes de livres reprennent une bonne dynamique



Selon la dernière étude de l'institut d'études et de recherche GfK, les ventes de livres ont plutôt bien repris. Par exemple en France, depuis la réouverture des points de vente de livres, les chiffres sont en hausse de 10 % par rapport à la même période de 2019. L'étude relève sur la période des hausses de 9,7 % aux Pays-Bas, de 8,6 % en Italie… Effet rattrapage ? En tout cas, les lecteurs ont acheté plus d'ouvrages que l'année précédente, sur la période prise en compte. Mais on revient de loin : durant les semaines de confinement, les ventes avaient brutalement chuté :- 66,8 % en France par rapport à la même période de 2019, - 57,6 % au Portugal, - 49 % en Espagne, - 42,2 % en Italie…

Presse

Plan de sauvetage de La Marseillaise

Le titre presque octogénaire de la PQR, la Marseillaise (15 000 exemplaires quotidiens), vient d'être repris par le groupe régional Maritima Médias, détenue à 84 % par la mairie PCF de Martigues. Le tribunal de commerce de Marseille a ainsi validé le projet de reprise qui assure le maintien des emplois, un sauvetage économique et prévoit un virage numérique… Ce qui n'est pas une mince affaire au regard des dettes du titre, qui, au jour de sa liquidation, le 13 juillet dernier, affichait 7 millions d’euros de passif. Le nouveau groupe entend notamment développer son activité événementielle, créer des suppléments thématiques… Objectif : de 5 millions d'euros de chiffre d'affaires à 6,5 millions d’euros d’ici à 2023.

Presse

Editis réunit ses maisons d'édition de littérature autour d'un pôle unique

Nouvelle organisation au sein du numéro deux français de l'édition, Editis, qui crée un pôle littérature générale pour chapeauter ses différentes maisons (Place des éditeurs, Robert Laffont et Le Cherche midi) éditant des romans, lesquelles sont pourvues, au passage, de nouveaux dirigeants. « Le pôle littérature vient en soutien des maisons pour offrir plus de services et plus d'opportunités aux auteurs, au sein d'Editis et dans l'environnement propice à la création qu'offre Vivendi », a expliqué la directrice générale d'Editis, Michèle Benbunan. Editis a réalisé 733 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019. On rappelle que Vivendi, propriétaire d'Editis a annoncé le 1er octobre avoir franchi le seuil de 25 % du capital et de 20 % des droits de vote de Lagardère, propriétaire d'Hachette. Le groupe détient ainsi, au 30 septembre 2020, 26,7% du capital et 20,2 % des droits de vote de cette société.

Librairie

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

US : les libraires font campagne contre Amazon

Les librairies américaines et Amazon ne « boxent » pas dans la même cour. C'est en substance le message que veulent faire passer les réseaux spécialistes indépendants en lançant une campagne contre le géant internet. Le message : « Boxed out » (en clin d'oeil aux box d'Amazon). Cette campagne se justifie par le fait que les libraires américains s'inquiètent de la fermeture de plusieurs dizaines de librairies depuis le début de la pandémie et de la montée en puissance en parallèle d'Amazon. A noter que cette campagne sort « opportunément » à l'occasion des journées « Prime » d'Amazon, qui propose des offres commerciales particulièrement attractives. La campagne a été lancée sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les librairies elles-mêmes.

Plan de départs

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Annonce presse : 60 départs programmés au Figaro

L'an dernier, un plan social avait concerné une trentaine de journalistes. Cette année, c'est une soixantaine de collaborateurs du journal qui sont concernés. Cette suppression permettrait d’économiser 4 millions d’euros par an selon le groupe de presse. En parallèle, le titre annonce aussi qu'il va procéder à 17 recrutements, dont 12 de journalistes, pour muscler son offre numérique. Le Figaro prévoit de franchir le cap des 200 000 abonnés au digital dans les prochaines semaines.

Presse

Droits voisins : coup de pression sur Google

La cour d'appel de Paris vient de confirmer la décision de l'Autorité de la concurrence qui impose à Google de négocier de bonne foi avec les éditeurs de presse la mise en œuvre des droits voisins. Ces derniers ouvrent le droit, pour les éditeurs de contenus et les agences de presse, à être rémunérés par le géant américain, lorsqu'il utilise ces contenus pour générer du trafic dans son écosystème.

Le nouveau Pap'Argus est disponible

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Ne manquez pas le nouveau magazine Pap'Argus! Ce mois-ci de grands changements avec deux cahiers séparés : d'une part, L'Observatoire des Prix qui vous donne comme d'habitude les cours, les indicateurs et tous les chiffres du secteur avec l'analyse de la rédaction de Pap'Argus pour mieux comprendre et anticiper leurs variations ; d'autre part, un nouveau magazine avec 32 pages bourrées d'informations, d'images et d'avis sur le monde du papier et du carton, son actualité et son devenir ! Pap'Argus était déjà une référence, c'est désormais aussi un must ! Si vous êtes déjà abonné, vous avez dû recevoir cette nouvelle formule, dites-nous ce que vous en pensez. Si vous voulez découvrir ce nouveau Pap'Argus, nous nous ferons un plaisir de vous l'adresser en PDF. Demandez le vite à Sylvie Hubert par téléphone (02 31 98 82 65) ou par email (s.hubert@mpmedias.com).

Encre

Tester des encres sans huile minérale en production réelle

Dès 2021, la présence d'encres à huile minérale dans les imprimés induira un malus de la taxe Citeo de 10 %, puis en 2022 de 20 %. La loi sur l'économie circulaire se durcit encore par la suite : à compter du 1er janvier 2022, ces encres seront carrément interdites dans les emballages; A partir du 1er janvier 2023, elles seront à proscrire dans les prospectus publicitaires et les catalogues non adressés. Enfin, à compter du 1er janvier 2025, elles seront aussi interdites dans les impressions à destination du public. Ces mesures visent à éviter les contaminations lors du recyclage du papier et des papiers-cartons d'emballages. A date, il existe trois types d'encres sans huile minérale : les encres dites blanches, les encres à base d'huile végétale et les encres biosourcées. Lesquelles sont à favoriser ? Seuls des tests grandeur nature permettront de le dire. C'est pourquoi Citeo a lancé un appel à candidatures pour tester sur des dossiers clients l'une de ces trois encres. Sont concernés les imprimeurs équipés de rotatives offset avec sécheurs thermiques à air chaud (headset). A noter que les imprimeurs sélectionnés pour ce test bénéficient d'une aide technique et d'une aide financière.

Livre

La Ruche, première « librairie-école » de France

Les apprentis libraires ont leur école ! Son nom : La Ruche. Elle accueille 200 apprentis et 400 stagiaires en formation continue (vente, animation, gestion, communication...) et en reconversion. Imaginé par l'institut national de formation de la librairie (INFL), cet établissement a ouvert ses portes fin août à Maisons-Alfort (Val-de-Marne). Le lundi, c'est formation sur le terrain pour les novices et le reste de la semaine, c'est une librairie normale.

Edition

95 % du papier acheté par les éditeurs est certifié ou recyclé

Un exemple à suivre que celui des éditeurs de presse qui adoptent des politiques de plus en plus éco-responsables au sein de leurs maisons. Dans sa dernière enquête, la commission Environnement et Fabrication du SNE, révèle qu'en 2018, 95 % du papier acheté par les éditeurs interrogés était certifié ou recyclé. Ce taux a augmenté de 7 % par rapport à l’année 2013 (88 %). A noter que le volume de papier certifié acheté est plus important au sein des moyennes et des grandes structures (94 %) qu’au sein des structures de petite taille (71 %). Le volume de papier certifié acheté est également plus élevé lorsqu’il est acheté directement par l’éditeur (97 %) plutôt que via un imprimeur (83 %)

Edition

Effondrement des ventes des guides touristiques

Ce n'est pas une surprise au vu du contexte mais le crash reste impressionnant : les ventes de guides touristique se sont effondrées en 2020 d’après les chiffres transmis par le cabinet GFK. Précisément, la chute a commencé dès février 2020 : les ventes ont commencé à reculer, d'environ 11 % par rapport à février 2019. Et en avril, avec un secteur à l'arrêt complet, c'est la catastrophe : - 97 %. Par rapport aux 9 millions de guides qui s’écoulent normalement en avril, seulement 280 000 se sont vendus.

Papeterie

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

La rentrée  « papeterie » de Gallimard

LE cadeau qui fait toujours plaisir aux amoureux des lettres ? L'agenda Gallimard. Il reprend comme d'habitude la célèbre couverture de la collection Blanche, avec de nombreux contenus littéraires : des citations d'écrivains, les dates des salons et festivals du livre… La papeterie Galllimard propose aussi cette année un carnet au format inédit autour du fameux « questionnaire de Proust », un petit carnet poche « Poèmes » pour les amoureux de la poésie et un carnet carré couleur sur couverture argent :  « Paris est une fête ». Il n'y a plus qu'à faire son choix !

Edition

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Court toujours, c'est le nom de la nouvelle collection Nathan pour les lecteurs de 15-25 ans

Nathan s'est penché sur le segment des jeunes et sur leur consommation de la lecture. Dans ce cadre, il lance une collection particulière, complètement pensée pour eux. Court toujours, ce sont des livres qui peuvent tous être lus en une heure. Ces romans sont disponibles sur trois supports différents : livre papier, ebook, et livre audio. En outre l’application NATHAN LIVE permet d’accéder à toujours plus de contenus autour de la collection : interviews, articles… Idéal pour les lecteurs qui peuvent jouir de ce contenu additionnel en miroir des accès audio et numérique des livres achetés. Prix du livre en format papier 8 euros. Voilà une manière intéressante pour (de ?) remettre les jeunes à la lecture !

BD

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Astérix, BD préférée des français

Le Centre national du livre (CNL) vient de rendre public les résultats de son étude, conduite par Ipsos. Il ressort que les Français lisent prioritairement des albums et qu'Astérix est leur BD préférée. Toutefois, le manga est aussi plébiscité par les pré-adolescents et adolescents. Ce qui fait dire à Vincent Monadé, président du CNL, « que la lecture de bande dessinée est à la croisée des chemins : si l’album franco-belge règne encore, la poussée du manga, portée par un lectorat jeune, semble inexorable. Les Français plébiscitent la lecture de bande dessinée, mais selon la génération à laquelle ils appartiennent, ils ne lisent pas la même chose. Le village gaulois s’ouvre au monde, et le manga prend part au banquet. » Au cours des 12 derniers mois, les enfants ont lu près de 12 BD (dont 7 albums, 2 mangas, 2 magazines spécialisés BD), soit plus de la moitié des livres qu’ils ont lus (53 %) quand les adultes n’en n’ont lu que 3 (2 albums et 1 manga), soit le quart des livres qu’ils ont lus (26 %). Avoir du temps est un important levier d’incitation à la lecture de BD chez tous les Français. S’ils avaient plus de temps, la lecture de BD serait la 4e activité privilégiée.

Livre

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Dalloz donne un coup de pouce aux libraires

Belle initiative que celle de l'éditeur d’ouvrages juridiques Dalloz, qui lance une campagne pour soutenir les librairies, quelle que soit leur spécialité. Le but : inciter les Français à retrouver le chemin des librairies. Pour ce faire, l'éditeur a mis à contribution le dessinateur Mathieu Persan. La campagne de communication  s’articule autour de différents supports — affiches, stickers, marques-pages en librairies, réseaux sociaux, newsletters, … Un jeu-concours devrait également suivre.

Livre

Gibert Jeune Rive Droite, reprise par le fondateur du réseau Librest, se transforme en coopérative

Gibert Jeune Rive Droite, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 2,6 millions d'euros en 2019 (dont 1,96 million d'euros dans le livre) écrit une nouvelle page de son histoire grâce au fondateur du réseau Librest, Renny Aupetit. Celui-ci rachète le fonds de commerce de la librairie située sur les grands boulevards parisiens. Au passage, il investit 2,5 millions d’euros pour la transformer en coopérative. De ce fait, l’établissement, intégré au réseau Librest (réseau de 13 librairies du Grand Paris), deviendra La coopérative des idées, une librairie indépendante coopérative dont la majorité du capital social sera détenu par les salariés. La réouverture est prévue au printemps 2021. Rappelons que le réseau Gibert Joseph, en grandes difficultés, s'est séparé en mai de trois magasins: Chalon-sur-Saône,  Clermont-Ferrand et Aubergenville.

Communication

Clairefontaine prend la parole sur TikTok !

Pour cette rentrée des classes pas comme les autres, Clairefontaine a décidé de frapper fort en prenant la parole sur le célèbre réseau social TikTok, très prisé par les adolescents. Pour cette première apparition, Clairefontaine s'est associée à l'influenceur Flashboy.mp4, un danseur qui agrémente ses vidéos d'effets spéciaux surprenants ! Cette collaboration a donné naissance à une vidéo créative et dynamique autour du produit phare de la marque le Koverbook Clairefontaine.

Presse

483 M€ d'aides pour la presse

Au même titre que l'aéronautique ou que le tourisme, la presse, mise à mal par la pandémie, a son plan de relance. L'Etat va mettre la main à la poche. Montant de l'aide : 483 millions d’euros. Une somme qui s’ajoute aux aides traditionnelles, d’un montant de 840 millions, allouées chaque année aux journaux. Si la plus grosse part de ce soutien financier vise à soutenir la distribution de la presse, les éditeurs ne sont pas oubliés : ils obtiennent un crédit d’impôt pour les abonnements à la presse d’information politique et générale, dont le coût annuel est estimé à une soixantaine de millions. Les imprimeries sont elles aussi aidées : l’Etat leur apporte 18 millions par an et crée un fonds de transition écologique qui a pour finalité de réduire l’empreinte carbone du secteur.

Presse

1 500 euros pour les marchands de journaux indépendants

C'est une « aide exceptionnelle » d’au moins 1 500 euros que vont toucher les marchands de journaux indépendants touchés par la crise sanitaire et les difficultés de l’ancien groupe de distribution de presse Presstalis (devenu France Messagerie le 1er juillet). Le but étant de soulager leur trésorerie tendue tout en garantissant bien entendu la continuité de la distribution de la presse. Le montant minimum est fixé à 1500 euros mais il pourra être supérieur dans certaines villes : 2 000 euros par exemple à Ajaccio, Bordeaux, … 3 000 euros à Lyon et Marseille…

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le propriétaire du Daily Mirror veut supprimer 550 postes

La presse est en train de payer un lourd tribut et les mauvaises nouvelles dans le secteur pleuvent. Dernière annonce en date : celle de Reach, propriétaire notamment du Daily Mirror qui a annoncé son intention de rationaliser l'entreprise. Motif : avec la crise du coronavirus, la circulation et la publicité ont diminué de manière significative. Précisément, le chiffre d'affaires du groupe de presse au deuxième trimestre affiche une baisse de 27,5 % par rapport à la même période l'an dernier. Quant aux revenus tirés de l'impression, ils ont baissé de 29,5 % et les revenus numériques ont baissé de 14,8 %. Enfin, la diffusion reste nettement inférieure aux niveaux antérieurs au Covid-19, la publicité locale demeurant difficile. Dans ce contexte, l'entreprise prévoit une réduction des effectifs d'environ 550 personnes (soit 12 % de ses effectifs).

Le nouveau Pap'Argus est sorti !

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Pendant cette phase de reprise, Pap'Argus continue à vous apporter les clés pour comprendre la situation actuelle et son devenir.

 

Si vous n'avez pas reçu votre Pap'Argus n°369 (daté juin 2020), que nous vous avons adressé cette fois encore, cher abonné, en format PDF, vérifiez vos indésirables et si vous ne le trouvez toujours pas, faites une demande par email à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com. Au sommaire de ce numéro, l'Observatoire des prix bien sûr mais aussi les explications de Philippe d'Adhemar, Président de la Copacel, qui avertit « que la perte de production liée au coronavirus, estimée à 10 %, va probablement s’aggraver ». Il détaille dans ce numéro les pistes de relance pour la filière. Des mesures à confronter avec celles du président de DS Smith Packaging France, Thibault Laumonier, qui donne sa première interview à Pap'Argus. Votre magazine innove aussi dans ce numéro avec une nouvelle rubrique « point marché ». Ce mois-ci, elle fait le bilan d'un semestre sous tension dans les PPO.

Presse

Exit Presstalis, bonjour France Messagerie !

Le tribunal de commerce a rendu son verdict et accepté l’offre de reprise déposée par la Coopérative de distribution des quotidiens qui réunit sous la présidence de Louis Dreyfus, dirigeant du Monde, plusieurs quotidiens nationaux (Les Echos, L'Equipe, Le Figaro..). Elle l'autorise ainsi à reprendre la messagerie Presstalis qui était en cessation de paiement. Cette décision aboutit à la création d'une nouvelle structure, France Messagerie. Rappelons que si le principal distributeur de presse en France a évité de justesse la fermeture mi-mai, en revanche ses filiales en régions ont été liquidées.

Acquisition

Xavier Niel rachète « Paris-Turf »

Né en 1946, « Paris-Turf », possède plusieurs quotidiens et magazines spécialisés dans les courses et le monde équestre (dont « Paris-Turf », « La Gazette des courses », « Cheval magazine », etc.). Le groupe de presse hippique a été durement affecté par l’arrêt des courses. Il vient finalement d'être repris par NJJ Presse, le holding de Xavier Niel, fondateur de l'opérateur téléphonique Iliad-Free et déjà actionnaire du Monde. Objectif de l'entrepreneur : accélérer la transformation digitale du titre, avec davantage de services numériques. Pour mémoire, le groupe avait été placé en redressement judiciaire fin mai. Il a généré un revenu annuel de 66 millions d’euros en 2019.

Prospectus

Une étude américaine prouve le retour sur investissement des catalogues

Une expérience de terrain à grande échelle a été réalisée en collaboration avec un détaillant de commerce électronique de bijoux et de montres de luxe basé aux États-Unis qui a une clientèle mondiale et une base de données de 28 000 clients. Les résultats ont été rapportés dans Harvard Business Review au printemps 2020. L'auteur-chercheur Jonathan Z. Zhang, de la Colorado State University, a combiné les résultats de l'expérience avec les tendances de la technologie de la vente au détail et la recherche en psychologie du consommateur, à une étude plus large portant sur la vente au détail et les biens de consommation. Dans l'enquête, 500 clients choisis au hasard dans un groupe ne recevant que des e-mails ont été comparés à un groupe de 500 autres clients recevant à la fois des e-mails et des catalogues. On a demandé aux deux groupes à quel point il leur était facile d'imaginer porter les produits et à quel point ils jugeaient les descriptions de produits vivantes. Les répondants du groupe «Courriel seulement» ont donné une note moyenne de 4,3, tandis que le groupe « Courriel + catalogue » a donné une note de 5,6. Par rapport au groupe « Courriel uniquement », le groupe « Courriel + catalogue » a presque doublé l'augmentation des ventes et celle des demandes de renseignements. Par rapport au groupe témoin, les ventes ont augmenté de 49 % et les demandes de renseignements de 125 %. La preuve que les catalogues sont rentables !

Un crédit d'impôt pour inciter les abonnements presse

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

La presse souffre, avec une chute conséquente du marché publicitaire depuis la crise sanitaire. Dans ce contexte tendu, tout geste de soutien de la part du gouvernement est le bienvenu. Comme ce crédit d'impôt d'un maximum de 50 euros pour un premier abonnement à un titre de presse d’information politique et générale. La mesure a fait l'objet d'un amendement déposé par le gouvernement pour favoriser les abonnements à la presse pour les ménages les moins aisés, dans le cadre du projet de loi de finances rectificative. Ce crédit d’impôt, accordé une seule fois, est accessible jusqu’à la fin 2022. Il est réservé aux foyers dont le revenu fiscal de référence est inférieur, pour une part de quotient familial, à 10 000 euros, cette limite étant majorée de 25 % par demi-part supplémentaire.

Pap'Argus tire les leçons de la crise dans son numéro de juin

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Fidèle à ses habitudes, le magazine donne la parole aux grands témoins de la filière. Au menu du numéro de juin, les explications de Philippe d'Adhemar, Président de la Copacel, qui avertit « que la perte de production liée au coronavirus, estimée à 10 %, va probablement s’aggraver ». Il détaille dans ce numéro les pistes de relance pour la filière. Des mesures à confronter avec celles du président de DS Smith Packaging France, Thibault Laumonier, qui donne sa première interview à Pap'Argus. « En période de crise, il est essentiel de pouvoir transférer des commandes sur d’autres sites. ll faut des back-ups solides. La pandémie l'a démontré. En Italie par exemple, l’usine d’un confrère a dû temporairement fermer ses portes. Il ne disposait pas d’un maillage suffisant sur le territoire. Afin de limiter les ruptures de commandes, l’alternative a été un recours à de la sous-traitance auprès de confrères, tels que nous. En France, nos sites à l'Est ont particulièrement été affectés avec des usines qui ont manqué de personnel. Pour compenser nous avons alors transféré un grand nombre de commandes sur d’autres sites, notamment à Amiens et en Bretagne ». De par la qualité et la taille de son réseau, DS Smith reste confiant sur l'avenir … et ouvert à des opportunités. « Nous sommes très influents sur la concentration du secteur. Nous avons réalisé pas moins de 18 acquisitions majeures en dix ans ». Pap'Argus continue d'innover pour répondre aux besoins de ses lecteurs et lance une nouvelle rubrique « point marché ». Ce mois-ci, elle fait le bilan d'un semestre sous tension dans les PPO.

Presse

Nouvelle mesure d'audience pour la presse, qui prend en compte le papier et le digital

Du nouveau pour la presse ! Une nouvelle mesure d'audience a été créée par l’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM). Elle prend en compte le papier et le digital, ainsi que les habitudes de consommation de la presse, via une application. Pour sa réalisation, 5 000 personnes ont été sélectionnées à travers un panel de 28 000. Elles répondront à des questions sur leur temps de lecture, la confiance qu’ils accordent au titre, l’attention portée à la publicité, etc. L'objectif étant de mieux percevoir l’engagement et ainsi l’efficacité du média. Pour rappel, en 2020, neuf marques ont une audience supérieure à 20 millions. Le trio de tête : « Le Figaro » (presque 26 millions de lecteurs par mois, en audience), « 20 Minutes » (22,8 millions) et « Le Parisien-Aujourd’hui en France » (22,5 millions).

Presse

Rossel est le nouveau propriétaire de « Paris Normandie »

C'est un ouf de soulagement qu'ont poussé les salariés de Paris Normandie en apprenant la nouvelle : le tribunal de commerce de Rouen a finalement choisi l’offre de Rossel, propriétaire de « La Voix du Nord » (au détriment de celle de son concurrent belge IPM) pour reprendre le titre. Il est vrai que ce dernier a su montrer sa capacité à redresser des journaux en difficulté, comme récemment avec « Le Courrier picard » et « L’Union de Reims ». Rossel a offert 250 000 euros pour cette reprise. Mais pour autant, celle-ci n'évitera pas la casse sociale puisqu'il y aura 60 licenciements sur 240 employés.

Système U, pour le local, jusque dans ses catalogues

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

La relocalisation… Le sujet du moment. Les Français la réclament et une enseigne, par ailleurs qui a bâti toute sa communication sur le local, joue le jeu. En l'occurrence Système U, qui annonce l'impression de leurs tracts dans l'hexagone afin de soutenir le tissu industriel français. Une initiative qui tranche avec celles de Monoprix ou Casino, qui réduisent leurs impressions de prospectus ! Cet engagement de la part de l'enseigne U concerne 348 millions catalogues. Ceux-ci étaient auparavant imprimés pour majorité en Italie. Concrètement, selon Système U, cette relocalisation assurera à ses partenaires imprimeurs une croissance de 90 % de leur chiffre d’affaires. L'enseigne des Nouveaux Commerçants précise aussi qu'elle conservera l’approvisionnement en papier certifié PEFC. Répondant ainsi à deux tendances du marché : local et durable.

Presse

La crise sanitaire et celle de Presstalis coûtent environ 30M€ au journal « Le Monde »

Entre le dépôt de bilan du distributeur Presstalis et la crise sanitaire, les quotidiens ne sont pas à la fête, notamment au journal Le Monde. Ce dernier évalue son manque à gagner à 30 millions d'euros. En difficulté, le groupe est en négociation pour un prêt garanti par l’Etat d’un montant de 17 millions d’euros ainsi qu’un apport des actionnaires (Xavier Niel, Matthieu Pigasse, Daniel Kretinsky, Prisa). Bénéficiaire en 2019 (résultat net de 2,6 millions d’euros) le groupe édite outre le journal Le Monde, les magazines Courrier international, Télérama, La Vie, Le Monde Diplomatique. Il possède le magazine L’Obs.

Presse

Les régions de Lyon et Marseille sans distribution de presse nationale depuis mai

Le démantèlement de Presstalis cause des victimes chez les vendeurs de journaux indépendants, notamment ceux des régions de Lyon, Marseille où aucune presse nationale n'est distribuée depuis début mai. Rappelons que cette activité est déjà très fragile : 740 kiosques et maisons de la presse ont fermé en France au cours des quatre premiers mois de l'année. Et le Covid-19 par-dessus…

Pub

Chute des investissements publicitaires en 2020

C'est grave mais moins grave qu'après la crise de 2008 : voici en substance le message à retenir du rapport Global Ad Trends publié par WARC Data. Ce document résume les dernières tendances du marché mondial de la publicité et l’impact de la crise du Covid-19 sur les investissements de 96 pays, dont la France. Au global, une baisse de 8,1 % est annoncée, moins forte qu’après la crise de 2008. Ce sont les médias traditionnels qui devraient enregistrer la plus forte chute, de -16,3 %, soit 51,4 milliards de dollars d’investissements publicitaires. Les prévisions pour le print sont de -20,1 % et pour la publicité extérieure, -21,7 %. Optimiste, l’étude prévoit une reprise dès 2021, avec des investissements publicitaires qui repartiraient à la hausse de +4,9 %.

L'Etat met en place des fonds de soutien à destination des librairies indépendantes et des maisons d'édition

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

La filière livre l'appelait de ses voeux (cf Pap'Argus 368, interview du délégué général du Syndicat de la librairie française) et c'est chose faite : l'Etat prend des mesures de soutien pour le secteur. Un fonds d’un montant de 25 millions d’euros sera mis en place au niveau du Centre national du Livre (CNL), en lien avec les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC), pour permettre aux librairies indépendantes de faire face à leurs difficultés financières. Il sera proposé aux collectivités territoriales et aux associations professionnelles d’abonder ce fonds afin de favoriser la création d’un guichet unique à destination des libraires. Un fonds de soutien d’un montant de 5 millions d’euros sera mis en place au niveau du CNL, en lien avec les DRAC, pour soutenir financièrement les maisons d’édition réalisant un chiffre d’affaires entre 100 000 euros et 10 millions d’euros. L’Etat mobilisera par ailleurs une enveloppe de 12 millions d’euros, répartie sur 2020 et 2021 pour aider les librairies à moderniser leur équipement. Enfin, plus de 100 millions d’euros vont être mobilisés par l’Etat auprès de l’IFCIC sous forme de prêts, avec notamment le soutien de la Banque des Territoires. Au sein de cette enveloppe, un montant de 40 millions d’euros sera accessible aux acteurs du livre en fonction de leurs besoins. Commentant cette décision, Bruno Le Maire a déclaré : « Nous continuerons de soutenir les acteurs du livre. Ce plan permet d’accompagner les libraires, les éditeurs et les auteurs dans cette période très compliquée. Il a également vocation à compléter, de manière ciblée, les dispositifs massifs mis en place par le Gouvernement depuis le début de la crise. Ce plan s’intègre dans le cadre de la réflexion globale engagée par le ministère de la Culture sur le partage de la valeur, la rémunération des auteurs et le modèle économique des acteurs de la chaîne du livre ».

Presstalis : 25 offres de reprises pour les filiales en région

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Feuilleton compliqué chez Presstalis. Le principal distributeur de presse a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris le 15 mai dernier, avec une période d'observation de deux mois. Ses filiales en région (la SAD et la Soprocom), qui emploient plus de 500 salariés, ont, elles, été liquidées sans poursuite d'activité. Ce qui a engendré des grèves. Fin mai, 25 marques d'intérêt ont été déposées devant le tribunal pour reprendre les actifs de la SAD et de la Soprocom. D'ores et déjà, Bayard, Lagardère, le Canard enchaîné et Bauer ont indiqué qu'ils étaient d'accord pour rejoindre la structure qui remplacera Presstalis. Prisma Media, Reworld Media et CMI France, ont également donné leur aval, sous conditions. En revanche, une quarantaine de petits éditeurs ont informé qu'ils quitteraient Presstalis pour son concurrent, les Messageries Lyonnaises de Presse (MLP).

Seconde main

Le livre d'occasion succès des ventes en ligne durant le confinement

Les Français ont profité de leur temps libre durant le confinement pour faire des ventes, notamment de livres, comme le révèle le sondage YouGov pour eBay. 78 % de la population a fait du tri dans ses affaires, pour les revendre et 50 % de la population est passée par Internet, assez logiquement. 26 % des objets proposés étaient des livres. Rappelons que le confinement fut propice à la lecture : une récente étude Harris Interactive a montré que les Français avaient lu 2,5 livres durant la période. 

Edition

5,1 millions de livres vendus dans la semaine post-confinement

Selon le cabinet GfK, 5,1 millions de livres ont trouvé preneurs durant la semaine du 11 mai, qui sonnait la fin du confinement à domicile. Soit 3 fois plus que ce qui avait été écoulé la semaine précédente. Cela représente un chiffre d’affaires de 53,7 millions d'euros. Les secteurs les plus prisés ? Ceux de la bande dessinée, avec 35 % de mieux qu’en 2019 et des livres jeunesse avec 30 % de hausse. A noter aussi une progression notable du parascolaire : + 43 % de chiffre d’affaires.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le nouveau Pap'Argus est paru

Si vous n'avez pas reçu votre Pap'Argus n°368 (daté mai 2020), que nous vous avons adressé cette fois encore, cher abonné, en format PDF, vérifiez vos indésirables et si vous ne le trouvez toujours pas, faites une demande par email à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com. Au sommaire de ce numéro, l'Observatoire des prix bien sûr mais aussi une interview de Guillaume Husson délégué général du Syndicat de la librairie française sur la crise des librairies, un reportage sur la renaissance des Celluloses de Brocéliande, un point sur l'activité des centres de tri et comme d'habitude toute l'actualité indispensable du secteur des papiers et cartons.

Livre

Lancement de Cdiscount Librairie

Du nouveau avec cette offre de livres neufs et d'occasion sur la marketplace Cdiscount, filiale du groupe Casino ! Pour ce faire, Cdiscount s'appuie sur plusieurs libraires français parmi lesquels Decitre, Chapitre, Gibert mais aussi RecycLibre, Librairie Bookiner ou encore Iznéo pour la bande dessinée. Ces derniers intègrent la marketplace Cdiscount et proposeront, à travers un magasin dédié, plus de 2 millions d'ouvrages (romans, essais, bandes dessinées, livres scolaires...) dont 1 million de livres d'occasion. Chaque vendeur assurera directement la livraison de ses produits. Alors que les librairies ont été particulièrement impactées par la crise liée au Covid, Cdiscount Librairie permet aux libraires partenaires d'élargir leur clientèle en bénéficiant de l'audience de 20 millions de visiteurs mensuels de Cdiscount. Pour Cdiscount, l'ouverture de cette nouvelle catégorie lui permet de se positionner sur un marché en forte croissance. En effet, 21 % des ventes se font aujourd'hui sur Internet (source : Ministère de la culture / Observatoire du Livre).

Presse

La presse d’information réclame un plan d’urgence

Touchée de plein fouet par la pandémie, avec notamment la baisse des ventes (de plus de 50 % entre février et début avril), l'annulation des campagnes annonceurs (-70 % sur le mois d’avril) et l’arrêt de l’évènementiel, la presse d’information demande l'intervention de l'Etat dans une lettre ouverte publiée dans les journaux. « La presse d’information générale travaille aujourd’hui « à découvert » et cela risque d’être fatal à de nombreux titres, déjà fragilisés économiquement avant la crise », alerte l’Alliance de la presse d’information générale (Apig). Qui souligne le fait que d’autres pays comme l’Italie ou la Grande-Bretagne ont mis en place des mesures de soutien à la presse. Parmi les mesures listées dans le courrier, figurent notamment un crédit d’impôt pour les annonceurs, le fléchage des campagnes de communication publique et la prolongation du dispositif exceptionnel d’indemnisation du chômage partiel.

Solidarité

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

La librairie l'Opuscule lance le livre suspendu à Montpellier

Connaissez-vous le café suspendu ? C’est un élan de solidarité parti des bars milanais. Un client achète un café pour lui et en paye un de plus à une personne démunie. Partant de la même idée, la librairie l'Opuscule, située dans le quartier de l’Écusson à Montpellier, propose d'offrir un livre à une personne qui n’en a pas les moyens. L'idée étant d’accompagner les mouvements de solidarité qui se sont dessinés pendant le confinement. Comment ça marche ? Vous achetez un livre à 7,80 € et vous payez 10 €, dont 2,20 € seront attribués à un client fictif. Vous versez directement sur le compte Livre suspendu la somme que vous voulez. Cumulée, cette somme permettra à une personne démunie de s’offrir un ouvrage de son choix. La librairie abonde à hauteur de 10 % le total récolté chaque mois.

Prochain numéro : Pap'Argus met les librairies à l'honneur

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Au sommaire du numéro de Pap'Argus disponible dès le début de la semaine prochaine, un entretien avec le délégué général du Syndicat de la librairie française, Guillaume Husson, un point marché avec Anne-Sophie Louvel, directrice de la collective sélective et territoire chez Citeo, qui confirme la réouverture massive des centres de tri et le témoignage de Patrick Viseux, directeur général de l'usine de production les Celluloses de Brocéliande, sur la relocalisation de l'industrie de masques en France. Enfin, Kareen Desbouis, délégué général de Carton Ondulé de France, commente pour Pap'Argus la situation de la filière à date et conclut en alertant sur les conséquences de l'arrêt durant plusieurs semaines d'Amazon et sur les possibles concentrations à venir dans le secteur du carton.
La forte hausse des PCR va-t-elle continuer? Comme d'habitude, vous trouverez les tableaux de prix et les indicateurs, l'explication de leurs variations ainsi que les perspectives du marché, matières par matières, sortes par sortes, pays par pays !
Ce numéro de Pap'Argus est à nouveau diffusé uniquement en version pdf. Si vous êtes abonné et ne recevez pas votre exemplaire dans votre boîte de réception de messagerie,  contactez Sylvie Hubert par email s.hubert@mpmedias.com

 

Si vous n'êtes pas abonné et souhaitez découvrir Pap'Argus, contactez Sylvie Hubert par email s.hubert@mpmedias.com et demandez l'offre découverte.

Journaux

Covid-19 : Les ventes des journaux nationaux imprimés britanniques plongent

Les ventes des plus grands journaux nationaux du Royaume-Uni ont chuté, en moyenne, de près de 39 % le mois dernier. Certains titres ont enregistré des baisses plus spectaculaires. Comme par exemple la distribution du gratuit Metro UK, qui a baissé de 70 %, passant de 1,3 million à 400 000. Toutefois, certains titres nationaux se sont révélés remarquablement résistants, avec des baisses moins prononcées. Ceci grâce au lancement des initiatives telles que la livraison à domicile pour continuer à mettre des exemplaires imprimés entre les mains des lecteurs. Ce sont les tabloïds qui ont enregistré les plus faibles baisses, comprises entre 12 % et 14 %.

 

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Trois offres de reprise pour « Paris Normandie »

Placé en liquidation judiciaire le 21 avril, avec prolongation d’activité, le quotidien local détenu par l’entrepreneur Jean-Louis Louvel a fait l'objet de trois offres de reprise. La première émane du groupe belge Rossel, propriétaire du Soir et de la Voix du Nord ; la seconde provient de NP Holding/IPM (La Libre Belgique), qui a les faveurs de Valéry Jimonet, directeur général de Paris Normandie. Quant à la troisième, elle a été réalisée par le groupe d’édition et de formation dans le domaine médical, 1Healthmedia. Selon le jugement du tribunal de commerce, la société éditrice de Paris Normandie affichait fin 2019 un chiffre d’affaires de 29,4 millions d’euros pour un déficit de 532 368 euros. Le quotidien affiche une dette de 7 millions d’euros.

Première e-newsletter Premium&Luxe

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Si vous êtes abonné à Pap'Argus, vous avez dû recevoir la première lettre hebdomadaire Premium&Luxe. Un condensé d’informations sur le secteur du packaging (et du merchandising) du Luxe. N’hésitez pas à la forwarder ou à faire inscrire vos contacts pour qu’ils la reçoivent directement. A l’inverse, si vous ne souhaitez plus la recevoir faites nous le savoir à contact@mpmedias.com. Vous comptez beaucoup pour nous, donc si vous avez des informations à nous communiquer, adressez-les par email directement à jean.poncet@mpmedias.com.

Prospectus

Date de redémarrage prévue : lundi prochain, le 25 mai

Depuis la semaine 13, c'était le calme plat : les magasins non-alimentaires étaient fermés, quant aux établissements alimentaires, les seuls autorisés à être ouverts, ils avaient moins besoin d'outils promotionnels imprimés. Conséquence immédiate : les deux leaders de la distribution de prospectus (Adrexo et Mediapost) avaient annoncé l’arrêt de leur activité… Un arrêt brutal qui dura plus de deux mois ! Mais les affaires reprennent et Adrexo (groupe Hopps, né de la reprise en 2017 des activités prospectus de Spir) va relancer la diffusion des courriers publicitaires. Date de redémarrage prévue : le 25 mai. A cette date, Adrexo distribuera quelque 110 millions d'exemplaires.

Distribution de journaux

Presstalis est placé en redressement judiciaire

La décision du tribunal de commerce est tombée le 15 mai : Presstalis est placé en redressement judiciaire pour deux mois, avec poursuite d’activité, liquidant cependant ses filiales en régions qui emploient plus de 500 salariés. En clair, cela signifie que les quotidiens français (Les Echos, Le Figaro, et L’Equipe…), reprendraient une partie seulement (265 évoque-t-on dans le plan) des 910 salariés que compte Presstalis. Autrement dit, le tribunal de commerce n’a pas retenu la demande de report déposée in extremis, jeudi soir, par le Syndicat général du Livre et de la communication écrite CGT (SGLCE-CGT), qui comptait sur une nouvelle offre des magazines pour sauver les dépôts régionaux. C'est la troisième crise majeure en dix ans que subit Presstalis. Un décret a officialisé mercredi un prêt de 35 millions d’euros supplémentaires, au titre du programme du Fonds de développement économique et social (FDES).

Presse

Licenciements en masse dans la presse anglo-saxonne

Cela licencie sec dans la presse anglo-saxonne ! Condé Nast, Buzzfeed, Quartz, ViceMedia... pour n'en citer que quelques-uns. La crise du coronavirus touche de plein fouet la presse anglo-saxonne entrainant le licenciement, la mise au chômage partiel ou des baisses d’heures travaillées ou de salaires pour 36 000 employés de médias d’information. A noter aussi une baisse de salaires pour certains dirigeants, comme le patron de Condé Nast US, Roger Lynch qui a réduit de 50 % sa rémunération.

Découvrez le site Premium&Luxe

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Vous aimez le magazine Premium&Luxe que vous recevez avec votre Pap'Argus deux fois l'an et bien désormais un site www.premiumetluxe.com à mettre dans vos favoris et une lettre hebdomadaire vous apporteront l'actualité du secteur du packaging de luxe sur vos téléphones, tablettes et écrans divers. Au programme, les innovations packs, la prise en compte de l'économie circulaire, la vie des entreprises du secteur et bien sur, d'autres informations indispensables. Pour être sûr de recevoir la lettre Premium&Luxe, passer des informations personnalisées sur le site et bénéficier de l'accès réservé aux abonnés du site qui vous proposera bientôt des services exclusifs, adressez vos coordonnées par email à Sylvie Hubert  s.hubert@mpmedias.com.

Déconfinement Jour 1 : le nouveau numéro de Pap'Argus fait le point

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Le premier jour du déconfinement est vécu comme une libération par les Français, même si tout reste à faire en matière de sécurité sanitaire et de redémarrage de certaines activités qui s'étaient arrêtées. Dans le numéro de Pap'Argus qui vient de sortir (en version pdf), la rédaction vous propose de faire le point sur les différents secteurs des marchés des papiers et cartons; Au menu, la réaction de Posson Packaging et d'AR Packaging au boum de la demande d'emballages alimentaires due à la crise du coronavirus, la façon dont le secteur du recyclage doit se réorganiser face à une baisse de la collecte mais aussi avec les mesures de la distanciation sociale dans les centres de tri et comment les technologies de tri automatisé peuvent apporter des réponses.  Et ne manquez pas l'interview exclusive du directeur général d'Antalis, Hervé Poncin, sur le rachat du groupe par le japonais KPP. Pour découvrir ce nouveau numéro de Pap'Argus (hors prix et indices) en pdf, contactez Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com

Presse

Devant un tollé des médias le gouvernement arrête son site Désinfox

Alors que la presse est déjà bien mise à mal avec l'épidémie de coronavirus et le confinement, le gouvernement Macron avait pris une bien étonnante mesure, celle de créer un service « désinfox » sur son site. Autrement dit, il se réservait la prérogative de faire le tri des articles de presse sur le Covid-19. Le service en question ne proposait qu'une sélection d'articles du Monde, de l'AFP, de France Info, de Libération ou encore de 20 Minutes. Ce qui exclue beaucoup de médias, notamment d'investigation. Officiellement, le but de la manoeuvre était de couper court aux fake news. Mais dans les faits, cela revenait à « officialiser » certains médias au détriment d'autres, qui auraient encore plus durement subi la crise. Le Syndicat national des journalistes (SNJ) avait annoncé lundi sa décision de saisir le Conseil d'État pour « atteinte à la liberté de la presse ». Il n'aura pas besoin de saisir la haute juridiction administrative : face au tollé provoqué par son initiative, le gouvernement a reculé et abandonné son dispositif.

Monoprix fait volte-face et lance une gazette imprimée sur papier

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Il faudrait savoir : ou bien l'enseigne se passe de papier, ou bien elle s'en sert pour sa communication ! Alors qu'elle a supprimé depuis l'an dernier ses catalogues papiers distribués en boîte aux lettres, au motif que ce n'était pas écologique (un argument que la filière, avec Two Sides, s'était empressée de réfuter, preuves à l'appui), l'enseigne Monoprix fait volte-face… et lance une gazette imprimée sur papier. «  Brèves de Monoprix  » a été conçue avec l’agence de communication DDB et sera publiée chaque vendredi. La gazette sera distribuée dans tous ses magasins en France. Objectif : créer du lien entre l'enseigne et ses clients en période de confinement. Leclerc avait opéré le même retournement il y a quelques années en annonçant haut et clair qu'il arrêtait les prospectus papier pour y revenir très peu de temps après. On considère qu'une enseigne qui sacrifie cette communication perd immédiatement jusqu'à 30 % de son activité. Monoprix, par ses localisations en centre-ville pensait prouver le contraire...

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

« Picsou Magazine », numéro 1 de la diffusion

C'est « Picsou Magazine » qui rafle la mise… et se voit récompenser pour la meilleure progression de la diffusion d’un titre de la presse française. Précisément, « Picsou Magazine » a enregistré, entre 2018 et 2019, une augmentation de sa diffusion de 9 470 exemplaires par numéro pour une diffusion France payée 2019 de 83 193 exemplaires. C'est l’ACPM/OJD (Alliance pour les chiffres de la presse et des médias/Office de la justification de la diffusion) qui lui a décerné l’Étoile classique 2020 pour ce résultat. Le magazine bimestriel de 304 pages est imprimé par Maury.

Edition

« Il faut un plan de relance »

Le 16 mars 2020, face à l’accélération de la pandémie de Covid-19, le Président de la République a annoncé des mesures inédites, impliquant le confinement de tous les Français et la fermeture de la plupart des commerces. La fermeture des librairies a eu des impacts lourds sur les maisons d’édition, sur tous les métiers, et toutes les équipes qui voient leur activité se réduire ou être à l’arrêt. Devant cette situation et afin d’anticiper les difficultés auxquelles les maisons d’édition devront faire face durant les mois qui suivront la sortie du confinement, le Syndicat national de l’édition (SNE) réclame d'urgence la mise en place d'un plan de relance de 8 à 10 milliards d’euros destiné à l’ensemble des industries culturelles et créatives. Aussi, pour évaluer l’impact de la crise sanitaire sur l’activité du secteur, le syndicat a lancé un sondage en ligne ouvert à tous les éditeurs. Les professionnels sont invités à y répondre avant le 4 mai.

Solidarité

« La Lecture en cadeau », une opération solidaire des éditeurs et diffuseurs de presse

Belle idée que celle de Culture Presse (l’Union des commerçants des loisirs et de la presse) en association avec SEPM (Syndicat des éditeurs de la presse magazine). Les deux partenaires ont organisé une opération de distribution d’invendus en direction du Samu social, de l’AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris) et de 46 établissements hospitaliers, Ehpad et maisons de retraite des régions du nord-ouest. L'idée : distraire les pensionnaires de ses établissements par un peu de lecture, grâce à des dons de magazines tels que « Femme Actuelle », « Gala », « Voici », « France Dimanche », « Public », « Paris Match », « Grazia », « Détours en France », « Parents » ou « Santé Magazine ».

Pub

70 % des marques ont baissé ou annulé leurs prises de paroles

Afin de mieux cerner l’ensemble des enjeux qui se posent aux marques, l’Union des marques a souhaité interroger ses membres de manière régulière pendant la crise. Le résultat de l'enquête est sans appel : sur les mois de mars et avril, les marques ont fortement annulé leurs campagnes médias. Confrontées à une chute brutale de leur activité, elles ont tout simplement gelé les dépenses de communication. Seul 1/3 des marques maintiennent, voire augmentent, leurs prises de parole.

Prochain numéro : Pap'Argus interroge les patrons


Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Au programme du prochain numéro de Pap'Argus disponible la semaine prochaine, une interview d'Hervé Poncin, Directeur général d'Antalis, qui revient sur le rapprochement avec Kokusai Pulp and Paper. « Dans toute acquisition, il y a un aspect stratégique et dans la distribution, le facteur taille est primordial. Ici, l'objectif est bien de bâtir un leader mondial de la distribution de papiers, emballage et communication visuelle présent sur quatre continents avec un chiffre d'affaires de près de 5,3 milliards d’euros ». Une enquête sur le secteur de l'emballage, classé vital par le gouvernement. Avec notamment le témoignage volontaire de Sylvie Casenave-Péré, présidente de l'entreprise Posson Packaging, spécialisée dans l'emballage en carton plat ou ondulé imprimé offset. « La crise actuelle ne remet pas en cause nos projets. Nous avions investi 5 millions d'euros l'an dernier et nous réitérerons cette année. Ce nouveau programme de 5 millions d'euros concernera des équipements techniques de robotique et informatique ». Un bilan sur le recyclage fait par Stéphane Leterrier, DGA de Paprec, en charge des collectivités. « Tous nos centres, une trentaine sur la France, fonctionnent. Le flux a changé : ll y a un peu moins de journaux et de magazines, mais plus de corps creux, d'emballages alimentaires et de cartons. Mais en tonnage on reste stable ». Et pour finir, un plongeon dans la technologie avec le directeur général de la société Tomra en France, Frédéric Durand qui détaille les nouvelles technologies utilisées dans les centres de tri : caméra optique, intelligence artificielle, big datas, etc. Un moyen d'optimiser la performance tout en réduisant au minimum les risques sanitaires.

 

Si vous voulez recevoir le prochain numéro de Pap'Argus, contactez Sylvie Hubert par email s.hubert@mpmedias.com

Distribution

Les facteurs passent un jour supplémentaire depuis le 21 avril

Depuis le 21 avril, il y a un jour supplémentaire de distribution des courriers et des colis. Les facteurs et livreurs réalisent une distribution basée sur quatre jours consécutifs, au lieu de trois jours auparavant. La Poste développe également ses capacités d’accueil et de service avec pour objectif 10 000 points de contacts postaux ouverts d’ici la fin du mois. Grâce aux 3 000 personnes en renfort la semaine dernière, la distribution de la presse quotidienne est quant à elle d’ores et déjà assurée 5 fois par semaine, du lundi au vendredi et le sera 6 jours par semaine à partir du 11 mai.

Les ventes de livres ont brutalement chuté en mars

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Les portes des librairies sont tristement fermées au public depuis le 16 mars. Les conséquences sont lourdes. Le marché du livre s’est effondré depuis le début du confinement. Ce que viennent confirmer les chiffres du cabinet GFK. Selon les analystes, la perte de chiffre d'affaires s'élève à près de 31% sur le mois de mars. Une enveloppe d'urgence de 20 millions d'euros a déjà été débloquée pour le secteur de la Culture, dont 5 millions pour le Livre. Par ailleurs, le Fonds de Solidarité National s'est engagé à verser une aide comprise entre 1.500 et 2.000 euros à chaque librairie. Il est aussi question d'un second niveau d'aide, financé par les régions, pour porter cette somme jusqu'à 5.000 euros.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Covid-19 : la presse délaisse le papier

Le contexte est compliqué aussi pour les titres de presse. Même si les marchands restent à 85 % ouverts, de nombreux éditeurs ont, soit décalé leur calendrier de parutions, soit ont suspendu leur diffusion papier jusqu’à nouvel ordre. C’est surtout dans la presse professionnelle que la crise du Covid-19 accélère la digitalisation des titres. Logique : les abonnés, qui sont par définition des professionnels, sont aussi confinés et donc absents de leurs lieux de travail. D'où le choix de suspendre les versions papiers durant la crise sanitaire. C'est l'option de Pap'Argus, qui, pour autant, continue d'assurer sa mission d'information, avec sa publication mensuelle, mais envoyée exclusivement de manière numérique pour le moment, et sa newsletter, renforcée.

Livre

Covid 19 : il faut sauver le soldat « livre »

Quelle est l’industrie la plus culturelle en Europe ? Celle du livre, avec 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 500 000 emplois directs et indirects. C'est dire l'importance de ce secteur confronté à une crise sans précédent, avec l'épidémie de coronavirus. C'est la raison pour laquelle la Fédération des éditeurs européens demande que le secteur du livre ne soit pas oublié dans les aides financières accordées aux entreprises. La demande a été formulée en bonne et due forme par le président de la Fédération des éditeurs européens (FEE), Rudy Vanschoonbeek. Sauver l'industrie du livre, dans sa globalité (auteurs, libraires et bibliothécaires), c'est le message qu'il a martelé auprès des instances concernées, en appelant notamment les institutions financières à accorder des prêts aux éditeurs et aux autres parties prenantes du secteur pour couvrir les besoins en trésoreries des entreprises pendant cette période de crise. Espérons que l'appel sera entendu…

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Moins de papier mais plus de lecteurs ?

Mercredi, au jour 2 du confinement, entre 15 et 20 % des points de vente étaient fermés. Ce sont des chiffres qui émanent de Culture presse, syndicat professionnel des 22 000 marchands de presse en France. En cause, le coronavirus bien sûr. Mais tous les marchands de journaux ne sont pas logés à la même enseigne. En résumé, les points de vente situés dans les centres des grandes villes sont pénalisés. A l'inverse, ceux situés dans les quartiers et les communes, où les gens sont confinés, ont conservé leur activité. Voire ont augmenté leurs ventes, car, en même temps que les gens sortent de chez eux pour les achats de proximité, ils achètent des journaux. Pour autant, face à la crise, les éditeurs de journaux et de magazines ont ajusté leur pagination et leur parution. D'autres ont préféré ne pas imprimer leur prochain numéro et utiliser uniquement le format numérique. Comme La Marseillaise et Point de Vue, qui vont relayer leurs reportages et dossiers sur internet. Ou encore Pap'Argus, qui enverra le magazine sous forme Pdf, directement dans votre boîte aux lettres numérique. Tout en rendant sa newsletter internet quotidienne, pour vous informer de l'actualité en live.

Livre

Covid-19 : Le ministère de la Culture débloque 22 millions d'euros

Franck Riester, ministre de la Culture, lui-même positif au coronavirus, met en place une enveloppe spécifique pour aider les entreprises de son secteur à faire face au choc économique causée par la pandémie de coronavirus. En particulier, le Centre national du livre (CNL) va recevoir la somme de 5 millions d'euros pour répondre aux difficultés immédiates de la filière.

Presse

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Le New York Times dessine le vide

Une image vaut mille mots. Appliquant à la lettre cet adage, le magazine américain a voulu matérialiser le « confinement » dans ses pages. Ce qui a donné lieu à un calligramme représentant le vide que doit faire chaque personne autour de soi pour se protéger et protéger les autres du coronavirus.

Bonne action

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

Des attestations de déplacement dans le journal

La presse, d'utilité publique ! Pour preuve, de nombreux titres de la presse quotidienne régionale ont eu la bonne idée de proposer dans leurs éditions l'attestation de déplacement dérogatoire à ses lecteurs. Corse Matin, La Voix du Nord, Le Parisien, La Montagne, le Courrier Picard et bien d'autres journaux consacrent l'une de leurs pages à cette attestation. Un moyen d'aider les personnes non équipées d'imprimantes notamment pour récupérer le «  précieux  » sésame de sortie. Rappelons que depuis mardi 16 mars à midi, ce document imprimé et à remplir - téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur - est obligatoire à toute sortie hors domicile dans le cadre de mesures de confinement du gouvernement afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Rappelons aussi que le formulaire en version digital sur son mobile n'est pas valable. Sans ce formulaire, le contrevenant s'expose à une amende de 135 euros. Il est aussi possible de rédiger l'attestation sur papier libre en recopiant toutes les mentions… mais cela prend plus de temps !

Culture

France TV donne un coup de pouce au Salon du Livre

 France Télévisions offre une place spéciale au salon du livre pour compenser l'annulation de l'événement, décidée pour lutter contre la propagation du coronavirus. Ainsi, du 18 au 24 mars, le service public fera la part belle aux livres, avec des chroniques spécifiques, de nombreux invités, des coups de cœur littéraires… 

Clin d'oeil

Pap Argus, Magazine sur les marchés des papiers et cartons

La fondatrice de Pap'Argus vient de publier son premier ouvrage

Notre chère Ginette Bléry, ex-directrice de la publication Pap'Argus, reste toujours très active, même pendant sa retraite. Pour preuve, elle vient de publier un livre consacré à l’ancien maire de sa commune (1965 à 2006, année de son décès), « Michel Bézian, l’invention de Gujan ». Un ouvrage parsemé d'anecdotes, qui ravira les « anciens » gujanais pour se souvenir, et les « nouveaux » pour apprendre. Avec un style inimitable, le sien ! Vous pouvez adresser vos commandes à mercur@wanadoo.fr. Bonne lecture !

Recevez notre newsletter
Valider