Prochaine manifestation LUXE PACK Edition Spéciale Du 31 aout au 1 septembre 2021 Paris - Carreau du Temple https://www.luxepackmonaco.com//
A LA UNE
magazine carton papier
Essity investit dans l’amélioration du recyclage des briques alimentaires en France

 

Plan d'investissement de 11 millions d'euros pour l'usine d'Hondouville (Eure) du groupe suédois Essity, qui recycle environ 100.000 tonnes de vieux papiers et de briques alimentaires par an pour produire du papier toilette et des essuie-mains. C’est le site industriel le plus important de France dans ce domaine. Objectif du plan d'investissements : permettre à Essity d’accroître sa capacité de recyclage de briques alimentaires jusqu’à 24 000 tonnes par an. Grâce à un nouveau procédé, il permettra également de récupérer davantage de matière et de recycler jusqu’à 98% (contre 80 % actuellement) des fibres contenues dans chacune des briques alimentaires. Une fois récupérées et recyclées, les fibres servent à la fabrication de papier toilette, essuie-mains ou papiers d’essuyage industriel à la marque Tork mis à la disposition du public et des utilisateurs dans les hôtels, restaurants, écoles, bureaux, usines, administrations, lieux publics, hôpitaux, aires d’autoroute, etc. Le projet devrait aboutir en janvier 2022, pour une mise en route au premier semestre. Essity compte 46 000 salariés et réalise 11,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Ses marques phares sont Lotus, Demak’up et Tork. On rappelle que le site d'Hondouville entré dans le giron d'Essity en 2012, suite à l’achat de la division hygiène papier de l’américain Georgia-Pacific en Europe.

magazine carton recyclage

Equipement

Palm démarre une nouvelle machine en Allemagne

Le fabricant allemand de papier d'emballage et de papier journal, Palm, a mis en service sa nouvelle machine, sa MAP 5, au siège de l'entreprise à Aalen-Neukochen, à 80 km à l'est de Stuttgart. Cet équipement doublera presque la capacité de production de l'usine d'Aalen. Selon Palm, la MAP 5 est déjà en production et la société fournit aux clients du papier à partir de la nouvelle machine. La MAP 5 est conçue pour une capacité de production de 750 000 tpa. Elle constitue une référence pour l’avenir de la production de papiers pour ondulé très légers et permet d’envisager de nouvelles économies dans les emballages en carton ondulé, économies qui ont en outre un impact évident au niveau environnemental. La nouvelle ligne de production remplace trois anciennes machines à papier d'une capacité totale de 380 000 tpa. Précision : les trois machines ont été vendues au Bangladesh et le démantèlement de l'équipement est déjà en cours.

Cascades cède sa participation majoritaire dans RDM à Apollo Global Management

magazine carton recyclé

 

Le deuxième plus grand fabricant de carton recyclé d'Europe, le canadien Cascades, quitte l’Europe après 35 années d'activités. Avec la vente de sa participation de 57,6 % dans Reno De Medici pour un montant estimé à 461 millions de dollars (315,3 millions d’euros), le spécialiste du papier recyclé veut se concentrer sur ses activités en Amérique du Nord. Motif invoqué : le peu de de synergies entre ses activités européennes et ses activités nord-américaines. Objectif de la cession : monétiser les activités européennes pour réinvestir dans deux secteurs porteurs, l’emballage et le papier tissu. Le montage de l'opération est le suivant : Cascades a conclu un accord définitif avec Apollo Global Management pour vendre sa participation de 57,6 % dans Reno De Medici (RDM). En plus des actions détenues par Cascades, Apollo acquerra également des actions RDM supplémentaires actuellement détenues par la Caisse de dépôt et placement du Québec. Cela porterait la participation d'Apollo dans RDM à environ 67 %. La vente de Reno De Medici devrait être finalisée au cours du troisième trimestre 2021.

distribution

magazine carton recyclé

Antalis devient le distributeur exclusif de PERGRAPHICA en France et en Suisse

PERGRAPHICA est une gamme complète de papiers design aux émissions CO2 compensées. Elle fait l'objet d'un contrat de distribution exclusive en France et en Suisse, conclu entre Antalis (groupe Kokusai Pulp & Paper) et Mondi, leader mondial de l’emballage et du papier. On rappelle que cette marque, qui est nouvelle dans la gamme Antalis, combine un aspect et un toucher haut de gamme avec une reproduction parfaite des couleurs, offrant ainsi une solution idéale pour les projets créatifs et exigeants d'impression, d'édition ou d'emballage de luxe. PERGRAPHICA est optimisé pour les technologies d'impression offset et numérique, y compris les formats certifiés HP Indigo et prêts à l'emploi, compatible avec les techniques de finition et de conversion telles que le rainage, le marquage/découpe laser, le marquage à chaud et le pelliculage. PERGRAPHICA est disponible chez Antalis en 2 finitions distinctives (Smooth et Rough), 3 teintes (High White, Classic, Natural), une large palette de grammages (90 à 400g), et une gamme étendue de formats en sens machine et également sens travers.
 

 

Et si Veolia

magazine carton recyclé

 

Que va-t-on faire de Chapelle Darblay ? C'est la question… Le projet de reconversion du site avec le projet de Samfi Invest ne séduit pas les salariés. Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT s’est d'ailleurs rendu, le vendredi 2 juillet, à Grand-Couronne (Seine-Maritime) pour dénoncer le projet de reconversion de Chapelle Darblay vers l’hydrogène. Au même moment, UPM présentait un projet de cession de la papeterie à Samfi Invest. Selon le ministère de l’économie, une activité de tri et de conditionnement de déchets plastiques et papiers, pilotée par le groupe Paprec, y serait adossée. On rappelle que jusqu'à son arrêt en 2020, la papeterie avait pour spécialité le papier journal recyclé et qu'elle constituait un très gros débouché pour la collecte française. Or, une alternative, proposée par Veolia avec deux partenaires, Tetu groupe, basé à Ranville dans le Calvados, et Fibre excellence, pourrait maintenir la production de papiers recyclés sur site. Mais le temps presse… Et justement, les syndicats réclament du temps, pour permettre aux trois industriels de finaliser une offre pour la rentrée. A suivre.

Cession

CVB cède l'usine de papiers spéciaux de Raon l'Etape

En 2018, l'entreprise recyclage néerlandaise CVB est entrée sur le marché du papier en rachetant l'usine de papiers spéciaux de Raon l'Étape, située dans les Vosges en France. CVB était un de ses fournisseurs historiques en matière première. Le projet n'a apparemment pas été aussi fructueux que prévu : l'entreprise a déjà revendu la société. L'usine, qui opère sous le nom de Raon Circular Regeneration (RCR), a été reprise le 1er juillet par le directeur commercial de RCR, Richard Getkate. RCR produit des papiers spéciaux légers pour le marché de l'emballage, principalement pour le segment alimentaire, avec des grammages allant de 18 à 50 g. CVB a évalué la capacité de la machine à papier à environ 50 000 tpa. Le portefeuille du site comprend, entre autres, du papier d'emballage alimentaire et des sacs à emporter. CVB se spécialise principalement dans le recyclage des déchets de papier et de plastique récupérés, mais aussi dans le recyclage des textiles. L'entreprise possède dix usines de transformation en Belgique, aux Pays-Bas et en Angleterre. Elle a la capacité de traiter environ 600 000 tpa de papier récupéré par an.

Recevez notre newsletter
Valider