Prochaine manifestation Les Places d'Or Du 3 novembre au 5 novembre 2020 Paris - Hôtel Le Meurice http://www.lesplacesdor.com
A LA UNE
En Europe, les ventes de livres reprennent une bonne dynamique



Selon la dernière étude de l'institut d'études et de recherche GfK, les ventes de livres ont plutôt bien repris. Par exemple en France, depuis la réouverture des points de vente de livres, les chiffres sont en hausse de 10 % par rapport à la même période de 2019. L'étude relève sur la période des hausses de 9,7 % aux Pays-Bas, de 8,6 % en Italie… Effet rattrapage ? En tout cas, les lecteurs ont acheté plus d'ouvrages que l'année précédente, sur la période prise en compte. Mais on revient de loin : durant les semaines de confinement, les ventes avaient brutalement chuté :- 66,8 % en France par rapport à la même période de 2019, - 57,6 % au Portugal, - 49 % en Espagne, - 42,2 % en Italie…

Production

L'usine Saugbrugs de Norske Skog va fermer une machine à papier SC

Norske Skog poursuit ses efforts pour atténuer la pression de l'offre sur le marché du papier de publication. Dans cette optique, le producteur de papier annonce la fermeture d'une de ses trois machines à papier SC sur le site de Saugbrugs à Halden, en Norvège. C'est la MAP 5 qui sera arrêtée au cours du 4ème trimestre. Elle avait une capacité de 100 000 tonnes/an. Jusqu'à présent, l'usine de Saugbrugs exploitait trois machines à papier capables de produire jusqu'à 550 000 tonnes/an de papier SC. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, Norkse Skog avait arrêté à de nombreuses reprises la production de plusieurs machines à papier de publication afin d’adapter son offre à une demande en baisse.

Hausse de prix

Greif augmente le prix du carton recyclé non couché

Le fabricant d'emballages américain Greif met en œuvre une augmentation de prix de 50 $ la tonne pour toutes les qualités de carton recyclé non couché à compter du lundi 9 novembre 2020. Cette hausse de prix est due aux pressions sur les coûts de transport, d'assurance, de main-d'œuvre, de produits chimiques et d'autres matières directes, ainsi qu'à l'équilibre offre-demande sur l'ensemble du réseau de carton Greif. A noter que ces hausses n'atteignent pas le marché européen. 
En Europe, nous enregistrons une érosion des prix des cartons recyclés à hauteur de -10 euros/t sur septembre et octobre (pour ceux qui avaient subi l'augmentation de +40 euros/t sur avril-mai derniers. Ceux qui n'avaient subi que +30 euros/t, n'ont pas la baisse).

Equipement

Chine : Valmet fournit une MAP 13 à Asia Symbol XinHui

Nouvelle commande pour Valmet, qui va installer une ligne de fabrication de papier sans bois avec préparation de papier et une vaste gamme d'automatisation à Asia Symbol (Guangdong) Paper à XinHui, en Chine. La nouvelle ligne de fabrication de papier sans bois haute capacité sera conçue pour produire des papiers non couchés sans bois de qualité supérieure. La machine à papier de 9 350 mm de large produira des papiers non couchés, offset et de copie sans bois avec une plage de grammages de 50 à 120 g/m2. La vitesse de conception de la machine sera de 1 800 m/min. La valeur totale d'une commande de ce type et de ce volume de livraison s'élève généralement à 80 à 100 millions d'euros. Pour rappel, en 2012, Valmet avait livré la MAP 11 à XinHui et plus récemment, en 2017, la MAP 12. Asia Symbol, établie en Chine depuis 2005, est l'un des principaux producteurs de pâte et papier du groupe RGE (Royal Golden Eagle). En utilisant des fibres renouvelables provenant de sources responsables, Asia Symbol a une production annuelle de 2 millions de tonnes de pâte, 1 million de tonnes de papier sans bois et 530 000 tonnes de carton dans ses usines des provinces de Shandong (Rizhao) et Guangdong (Xinhui) en Chine. Ses principaux produits sont le BHKP, le NBKP, le carton d'emballage liquide, le carton ivoire de haute qualité et le papier d'impression et de bureau sans bois non couché.

Economie circulaire

Huhtamaki soutient 8 start-up

Le fabricant finlandais d'emballages Huhtamaki, spécialisé dans les emballages pour produits alimentaires et boissons mise sur les start-up pour dénicher des solutions dans le secteur de l'économie circulaire. Dans ce but, il s'associe à l'organisation américaine accélératrice de startups Food System 6 (FS6). Au programme, l'accompagnement de 8 startups, qui bénéficieront d'un mentorat et d'une aide financière pouvant aller jusqu'à 300 000 dollars. Parmi les huit sociétés sélectionnées, Nafici Group sort du lot avec son ecopulping, un processus qui consiste à transformer les déchets agricoles en matière première pour les emballages et le papier. Coté à la Bourse d’Helsinki, Huhtamaki a enregistré un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros en 2019 et compte 81 usines réparties dans 35 pays.

Face à la deadline « zero imports » de la Chine, le BIR fait le point

 

C’est lors d'un des récents webinaires de la Division Papier BIR qu’il a été mis en lumière combien le marché mondial de la fibre récupérée a su s’adapter et se transformer au cours des 3 dernières années. De nouveaux débouchés ont pu être trouvés pour des matériaux qui, précédemment, se seraient dirigés vers la Chine. Dans ce rapport de situation sur l'équilibre offre/demande du marché, il a été rappelé que suite à la décision de la Chine de cesser ses importations de déchets solides d'ici la fin de cette année, les achats annuels chinois de fibres récupérées à l'étranger sont passés de 26 millions à 29 millions de tonnes en 3 ans jusqu'en 2017, à seulement 19 millions de tonnes en 2018 et 11 millions de tonnes en 2019, avec un total de 5 millions de tonnes prévu pour 2020, selon l'ancien président de la division, Ranjit Singh Baxi, de J&H Sales International, basé au Royaume-Uni. Cette réduction échelonnée des importations sur une période de 3 ans a été bénéfique pour le secteur du recyclage, a fait valoir M. Baxi, car « elle a permis à l'industrie d'essayer de se repositionner sur de nouveaux marchés et de trouver de nouveaux débouchés ». Le président de la division BIR Paper, Jean-Luc Petithuguenin, de Paprec, a reconnu que les marchés avaient fait de grands progrès pour compenser la perte de commandes en provenance de Chine, notamment grâce à de nouvelles capacités en Europe ainsi que par des exportations de fibres expédiées vers un plus large éventail de pays et en plus grandes quantités. La Turquie reste un marché prometteur malgré sa décision récente de limiter les importations de fibres des recycleurs de papier à un maximum de 50 % de leur capacité de production, contre 80 % auparavant. M. Baxi a pronostiqué que d'autres pays adopteraient des mesures similaires pour protéger les programmes de collecte nationaux et réduire les factures d'importation. L’importante volatilité des prix de la fibre récupérée a également été pointée, attribuée à la « panique » de certaines usines qui craignaient de manquer de matière ou de « payer plus que nécessaire » pour leurs approvisionnements. Une volatilité qui sans doute persistera.

Recevez notre newsletter
Valider