+ d'actus - Industries

Production

Les usines de pâte à papier CMPC reprennent leurs activités

Le producteur chilien de pâtes, papiers et cartons CMPC accélère l'exploitation de ses usines de pâtes au Chili. L'entreprise avait a dû interrompre la production car ses usines ne pouvaient plus être approvisionnées en raison de la grève des chauffeurs routiers dans le sud du Chili. La production de l'usine de Santa Fe à Nacimiento s'est arrêtée le 7 mai, les usines du site Pacifico d'Angol et de Laja ont été arrêtées le 9 mai. Selon les médias locaux, la grève des chauffeurs routiers a pris fin samedi, de sorte que CMPC a recommencé progressivement à augmenter la production de ses usines dimanche, l'usine de Nacimiento n'ayant démarré que mardi en raison de la faiblesse des approvisionnements. Cependant, le processus prendra un certain temps avant que les usines retrouvent un fonctionnement normal. Décidément, les grèves causent bien des problèmes aux sites papetiers. On se rappelle le blocus récent des sites finlandais d'UPM…


Publié le 16/05/2022

Sappi Stockstadt remplacera le charbon par la biomasse et le gaz nature

 

La réponse au changement climatique est l'un des plus grands défis de notre époque. Sappi s'engage en la matière et se concentre sur la décarbonation de ses opérations. Dans ce but, Sappi va abandonner l'utilisation du charbon sur son site allemand de Stockstadt : fonctionnera uniquement avec de la biomasse renouvelable et du gaz naturel. L'usine Sappi de Stockstadt a été fondée en 1898 et est l'un des dix sites de production de Sappi Europe. La sortie du charbon devrait réduire les émissions annuelles à Stockstadt d'au moins 100 000 tonnes de CO2. Cela correspond à environ un tiers des émissions fossiles précédentes. De plus, le projet devrait avoir de nombreux avantages positifs pour l'environnement en termes de réduction de la circulation, du bruit et des déchets. Cette transition a déjà commencé fin 2021 et devrait s'achever fin septembre 2022. Pour mémoire, les objectifs de décarbonisation de Sappi pour 2025 incluent la réduction des émissions de gaz à effet de serre spécifiques de 25 % et l'augmentation de la part des énergies renouvelables en Europe à 50 % (par rapport à 2019). La feuille de route de décarbonation de Sappi comprend près de 80 projets à mettre en œuvre dans toutes les usines européennes entre 2021 et 2025.


Publié le 13/05/2022

Chantier

Démarrage des travaux sur le site de Mondi Kuopio

Le chantier de modernisation et d'agrandissement de l'usine de Kupio en Finlande a débuté. Montant des travaux : 125 millions d'euros. Le démarrage du site est prévu d'ici le quatrième trimestre 2023. Sa capacité de production sera accrue de 55 000 tonnes par an et la qualité des produits sera améliorée pour mieux répondre à la demande croissante des clients. La durabilité à long terme de l'usine sera également considérablement améliorée. Le site appartient à Mondi depuis fin 2017 et produit de la cannelure semi-chimique.


Publié le 13/05/2022

Chapelle-Darblay continuera à recycler et à produire du papier

 

Après avoir exercé son droit de préemption pour sauver la papeterie Chapelle Darblay, la Métropole Rouen Normandie a signé mardi 10 mai 2022 le transfert de la propriété et des actifs de l'usine à Veolia. Avec son partenaire Fibre Excellence, Veolia envisage de réorienter cette usine vers le papier pour ondulé (PPO) produit à partir de carton recyclé. Pour ce faire, Veolia prévoit un investissement de 120 millions d’euros pour convertir les deux machines à papier. L'histoire de Chapelle Darblay n'a pas été un long fleuve tranquille. On rappelle que la Métropole s'est battue pendant des mois pour préserver ce véritable fleuron industriel implanté à Grand-Couronne, près de Rouen, et pour lequel une large coalition de 80 maires (dont Paris et le Havre) et parlementaires de toute la France et de tous horizons politiques s'était mobilisée en mars 2021 auprès du Président de la République. Le démantèlement de ce site aurait en effet amené de nombreuses collectivités à enfouir ou brûler leurs déchets papiers plutôt qu'à les recycler, ou à les envoyer en Belgique et en Allemagne. Pour mémoire, la papeterie recyclait notamment en papier journal 480 000 tonnes de papier par an, soit le tri de 24 millions d’habitants. En achetant le site, l’intercommunalité a évité son rachat par le groupe Samfi-Paprec. Pour Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie : « C'est une décision historique pour l'écologie, l'économie circulaire et la réindustrialisation en France. Et cela se passe dans l'agglomération rouennaise ! En octobre 2021 le propriétaire de Chapelle Darblay, UPM, comptait vendre l'usine à un repreneur dont le projet aurait conduit à écarter l'activité de recyclage et de traitement in situ de papiers et de cartons. Nous activions alors notre droit de préemption, comme le permet la législation française, en vue de céder le site à un repreneur à même de préserver et de développer les savoir-faire en matière d'économie circulaire. Nous signons aujourd'hui le transfert de la propriété et des actifs de l'usine Chapelle Darblay à Veolia. C'est la première fois qu'une collectivité préempte un site de cette envergure avec ses actifs de production. Le même jour nous achetons et nous revendons, en l'occurrence au groupe Véolia. Tout au long de ce combat nous nous sommes tenus debout, notamment aux côtés des représentants syndicaux, dont le combat a été exemplaire et sans qui rien n'aurait été possible. Pour la justice sociale et climatique, pour l'emploi, on se bat. » 


Publié le 12/05/2022

Equipement

Inde : ITC Voith reconstruit une machine à papier spécialisée à Chandrahati

Le plus grand fabricant de papier indien ITC a chargé Voith de reconstruire la MAP 1, y compris la préparation de la pâte, sur son site de Chandrahati. Cela devrait permettre à l'entreprise d'augmenter sa capacité de production de papier décor de haute qualité avec des grammages de 40 à 90 g/m². Les lignes de production de papier décor doivent répondre à des exigences particulières. Par exemple, une excellente qualité d'impression et une très grande opacité doivent être garanties. La MAP 1 sera notamment équipée du concept Voith IntensaPulper pour la préparation de la pâte. ITC a plus de 50 ans d'expérience dans la production d'une large gamme de qualités de papier.

 


Publié le 12/05/2022

CMPC annonce l'arrêt de la production de plusieurs usines de pâtes

 

Dans le contexte agité des blocus en cours dans le sud et le centre du Chili, le producteur de pâte Empresas CMPC a arrêté la production dans ses trois usines de pâte chiliennes. Ainsi, les lignes de pulpe d'une capacité totale de 2,3 millions de tonnes sont actuellement à l'arrêt. Mais d'autres entités du groupe sont aussi touchées. Voici le détail des sites de production concernés par ses arrêts : la scierie de Loncoche, l'usine de pâte à papier de Santa Fe (celulosa), l'usine de contreplaqué de Villa Mininco, la scierie de Mulchen, l'usine de remise à neuf de Los Angeles, l'usine de Laja (celulosa), de l'usine Pacifico (celulosa), de la scierie de Nacimiento et de l'usine de reconditionnement de Coronel. Au global, plus de 3 000 collaborateurs sont concernés.


Publié le 11/05/2022

Equipement

Grupo Neoelectra, partenaire d'Hinojosa pour sa papeterie française

Grupo Neoelectra, spécialisé dans les solutions énergétiques efficaces pour l'industrie, a remporté un contrat de 10 ans en tant que partenaire d'efficacité énergétique pour Hinojosa pour gérer à la fois l'exploitation et la maintenance (O&M) de la chaudière à vapeur et l'approvisionnement en biomasse de l'usine d'Aubigné-Racan de la filiale Allard Emballages Varennes, d'une capacité de 82 000 t de papier recyclé. Le contrat a démarré en avril 2022. L'accord inclut l'investissement d'1 M€ lors des deux premières années du contrat pour conduire des travaux d'amélioration, de fiabilisation et de modernisation. Hinojosa compte 2 300 collaborateurs répartis dans 21 usines de production situées en Espagne, au Portugal et en France. L'entreprise a clôturé 2021 avec un chiffre d'affaires total de 644 millions d'euros. Pour sa part, Allard Emballages, acquise par le groupe espagnol Hinojosa en début d’année 2021, a clôturé l’année avec un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros, soit 16 % de plus qu’en 2020.


Publié le 11/05/2022

Départ

Kemira quitte la Russie

Un départ de plus… C'est au tour de Kemira de quitter le marché russe. Kemira avait déjà annoncé sa décision d'interrompre les livraisons à la Russie et à la Biélorussie le 1er mars 2022 en raison de l'attaque militaire russe en Ukraine. Maintenant, l'entreprise procède aux préparatifs de sa sortie du pays. L'achèvement complet du processus prendra un certain temps en raison du processus local et des exigences légales. Kemira compte 45 employés en Russie. En 2021, la Russie représentait environ 3 % du chiffre d'affaires total de Kemira. En 2021, l'entreprise spécialiste des solutions chimiques durables pour les industries à forte consommation d'eau, avait réalisé un chiffre d'affaires annuel d'environ 2,7 milliards d'euros. Elle compte environ 5 000 employés. Les actions de Kemira sont cotées au Nasdaq Helsinki.


Publié le 10/05/2022

Départ

Mondi va céder son usine Syktyvkar en Russie

Après avoir examiné toutes les options, le fabricant de papier et d'emballage Mondi a décidé de suspendre tous ses projets de dépenses d'investissement importants en Russie et de céder ses actifs russes. On rappelle notamment que Mondi possède sur place l'usine de pâtes et papiers Syktyvkar, dont la production annuelle dépasse les 1,2 million de tonnes en temps normal. Même si ce n'est pas simple, comme le groupe l'a rappelé. Il n'y a donc aucune certitude quant au calendrier de la vente des actifs car le processus est complexe sur le plan opérationnel et structurel. La valeur de l'actif net des opérations russes s'élevait à 687 millions d'euros au 31 décembre 2021.

 


Publié le 09/05/2022

IP investit 13 M€ dans son usine Emballages Laurent à Chalon-sur-Saône

 

Emballages Laurent à Chalon-sur-Saône, propriété d'International Paper, va bénéficier d'investissements d'une enveloppe de 13 millions d'euros pour adapter sa capacité de production à la croissance du secteur du e-commerce et offrir encore plus de solutions d’emballages durables aux clients. Objectif : augmenter la capacité de production de plus 50 % de cette usine qui compte, à date, 230 collaborateurs. Pour le secteur du e-commerce, l’emballage en carton ondulé est en fait au cœur de sa circularité. Il peut fournir aux clients des solutions adaptées pour réduire les déchets et limiter le sur-emballage. Il peut être personnalisé pour s'ajuster parfaitement au produit qu'il protège tandis que les boîtes en carton usagées peuvent être facilement retournées et recyclées via les systèmes municipaux de collecte de déchets ménagers, permettant ainsi aux fibres d’être réutilisées à nouveau. Créée en 1937, l'usine de Chalon-sur-Saône fait partie du groupe International Paper (IP) depuis 1991. En 2021, IP a réalisé un chiffre d'affaires de 19,4 milliards de dollars.


Publié le 06/05/2022

Equipement

Royaume-Uni : Valmet reçoit une commande pour l'usine Shotton d'Eren Paper

Valmet va fournir à l'usine Shotton d'Eren Paper une large gamme de systèmes d'automatisation, de solutions Internet industrielles et de services pour la nouvelle ligne de fabrication de carton ondulé. La MAP 3 produira des qualités testliner et cannelure de haute qualité, et elle utilisera du papier 100 % recyclé. Le démarrage de cette MAP 3 est prévu pour le deuxième trimestre 2024. Même si le montant de la commande n'est pas divulgué, on sait en général qu'un projet de cette taille et de cette envergure est généralement évalué 150 à 170 millions d'euros. « La nouvelle machine à carton pour conteneurs de Shotton fera de notre papeterie la plus grande et la plus technologiquement avancée du Royaume-Uni. Nous avons choisi une ligne de fabrication de carton avec des performances élevées, une vitesse accrue et des taux de production plus importants », a déclaré Hamdullah Eren, président du conseil d'administration, Eren Paper/Modern Karton.

 


Publié le 06/05/2022

International Paper investit 10 M€ dans la cartonnerie de Saint-Langis-Lès-Mortagne

Une bonne nouvelle pour la Société normande de carton ondulé (SNCO) basée à Saint-Langis-lès-Mortagne (Orne) : elle va bénéficier d'une enveloppe de 10 millions d'euros. L’objectif de cet investissement, qui va servir à moderniser le site, est de répondre à la demande croissante de boîtes en carton et d’emballages en carton ondulé dans le secteur du e-commerce. Concrètement, cet investissement permettra d'augmenter la capacité de production de l’usine de Saint-Langis de plus de 60 %. A la clé, est prévue une vingtaine de créations d'emplois. Créée en 1949, l’usine de Saint-Langis fait partie du groupe International Paper depuis 1970.


Publié le 05/05/2022

Usine

Le plan d'extension de la capacité de l'usine de carton de Husum progresse

L'extension de la machine de production de carton pour boîtes pliantes de Husun est en bonne voie. Pour mémoire, Metsä Board avait annoncé l'an dernier un investissement visant à augmenter de 200 000 tonnes la capacité de production annuelle de carton pour boîtes pliantes du site. Au programme des travaux en cours : la machine à carton sera agrandie de 54 mètres ; La zone de la partie sèche de la machine sera renouvelée, et la manutention des bobines sera entièrement automatisée. Plusieurs améliorations sont également prévues au niveau de l'infrastructure afin de permettre le bon fonctionnement du site. Tous les achats majeurs de machines pour le projet ont été effectués auprès de Valmet. Le démarrage de la nouvelle machine à carton est prévu pour l'automne 2023, la pleine capacité de production devant être atteinte à la fin de 2025. Husum est un site de production intégré et le renouvellement en cours de l'usine de pâte à papier permettra d'améliorer l'efficacité de la production et les performances environnementales de l'usine.


Publié le 05/05/2022

Stora Enso investit 10 millions d'euros dans son usine de pâte à papier Enocell

 

C'est un investissement de 10 millions d'euros que réalise Stora Enso dans son usine de pâte à papier Enocell en Finlande. Objectif de la dépense : remplacer le mazout lourd d'origine fossile par de l'huile de poix renouvelable. Ceci afin de réduire l'impact environnemental des opérations et contribuer à l'atteinte de l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les mesures commenceront immédiatement et devraient être finalisées d'ici la fin de 2023. Actuellement, les principales sources d'énergie pour l'usine de pâte à papier Enocell sont la liqueur noire renouvelable, l'écorce et la poudre de sciure de bois, mais le mazout lourd d'origine fossile est nécessaire lorsque l'usine de pâte à papier est démarrée après des arrêts de maintenance ou des perturbations de la production. En remplaçant le mazout lourd par de l'huile de brai fabriquée à partir d'arbres, l'usine de pâte à papier d'Enocell vise à devenir un site fonctionnant à 100 % sur la bioénergie et, ainsi, à réduire ses émissions de carbone fossile de près de 70 000 tpa. L'huile de poix est une huile à base de pin, sans fossile, qui est un sous-produit du tall oil raffiné.


Publié le 04/05/2022

Production

Espagne : Reconstruction avec succès de la MAP 5 de Papresa à Renteria

En mars 2021, Papresa, l'un des principaux fabricants de papier journal du sud de l'Europe, avait chargé Voith de la conversion de sa MAP 5 dans son usine Rentería en Espagne. Un an après la passation de la commande, la machine a été mise en service avec succès. La capacité de la machine est d'environ 205 000 tpa de testliner et de cannelures, à une vitesse de conception de 1 200 m/min. Cette conversion s'inscrit dans le nouveau plan stratégique de l'entreprise, lancé en 2021, et qui consiste à se concentrer sur la production de papier pour le segment de l'emballage sans renoncer au papier journal, principale activité de Papresa, jusqu'en 2020. La production se concentre sur des emballages légers entre 65 et 140 g/m². A noter que la production de papier journal est maintenue sur la machine MAP 6 de l'usine.


Publié le 03/05/2022

DS Smith Polska va démarrer une usine de carton ondulé fin juin

 

Depuis l'année dernière, le groupe britannique de papier et d'emballage DS Smith construit une nouvelle usine d'emballage en carton ondulé à Bełchatów, une ville située au sud de Łódź, dans le centre de la Pologne. La mise en service de la nouvelle usine, comprenant une nouvelle onduleuse adaptée à une production annuelle de 180 000 m², était initialement prévue pour fin mars et a ensuite été reportée à fin juin 2022, a expliqué la société. Bełchatów est la sixième usine d'emballage en carton ondulé de la filiale polonaise de l'entreprise, DS Smith Polska. Lors de l'annonce du projet en mai de l'année dernière, DS Smith a estimé le coût d'investissement de l'usine de Bełchatów à 250 millions de PLN. Le terrain de près de 13 ha fait partie de la ZES de Łódź et a été acquis par DS Smith en septembre 2018 pour près de 4 millions de PLN. L'usine de Bełchatów créera plus de 200 nouveaux emplois. Selon le site Web de l'entreprise, le processus de candidature pour certains postes est toujours ouvert. L'expansion en Pologne fait partie d'un projet d'investissement de 100 millions de livres sterling que DS Smith a annoncé fin 2020 pour la Pologne et l'Italie. DS Smith évalue la capacité de production annuelle de la nouvelle usine de carton ondulé et d'emballage en Italie à plus de 200 millions de m².


Publié le 29/04/2022

Production

Les usines d'UPM redémarrent

Après une grève de 16 semaines, les papeteries finlandaises d'UPM pourraient apporter une nouvelle tournure au rapport offre-demande sur les marchés européens du papier d'impression et d'écriture. En effet, après la fin de la grève dans les usines d'UPM en Finlande vendredi dernier, UPM prévoit que les premières machines à papier soient opérationnelles au cours de cette semaine. Des sources proches de l'entreprise ont indiqué que la papeterie de Jämsänkoski (630 000 tpa de papier SC et de papier pour étiquettes/emballages) pourrait produire du papier commercialisable à partir de mercredi ou jeudi. L'usine de papier de Rauma, qui a une capacité de 665 000 tpa de papier magazine LWC, devrait commencer à fonctionner au cours de cette semaine. Quant à l'usine d'UPM à Kymi (700 000 tpa de papier couché et non couché sans bois), elle devrait entrer en service le week-end prochain, tandis que le démarrage de l'usine de papier de Kaukas pourrait être légèrement retardé en raison de travaux de maintenance en cours à l'usine de pâte à papier.


Publié le 29/04/2022

Les 5 raisons du prix élevé de la pâte marchande

 

Les prix moyens pondérés mondiaux des pâtes kraft de résineux et de feuillus ont considérablement augmenté en 2021, les prix au comptant ayant grimpé en flèche au deuxième trimestre. Et malgré une baisse, ils sont restés sensiblement élevés ; au 4T2021, les prix des résineux kraft ont grimpé de 25 % et les prix des feuillus kraft ont bondi de 35 % comparativement au 4T2020. Selon Fisher International, il y a 5 principaux facteurs d'explications. Le premier est lié aux problèmes de chaines d’approvisionnement. Ainsi, les délais d’expédition ont augmenté de 4 % entre décembre 2021 et février 2022 et de 21% par rapport au début de la pandémie de COVID-19. Deuxième raison invoquée par le cabinet, le fait que les producteurs sud-américains aient de la difficulté à modifier les contrats d’expédition de l’Asie vers l’Europe, là ou les prix sont plus attrayants. Troisième raison, le marché des papiers récupérés. Beaucoup s'attendent à une année d'exportation difficile pour le papier récupéré. La quatrième raison est, bien sûr, la grève dans les usines finlandaises d'UPM. Enfin, le cinquième facteur est la guerre en Ukraine qui, du fait des embargos sur les marchés russes, entraîne une baisse du tonnage produit sur le territoire européen.


Publié le 28/04/2022

Production

Démarrage de la nouvelle usine de pâte à papier LD Celulose au Brésil

LD Celulose, une joint-venture entre la société autrichienne Lenzing et la société brésilienne Dexco, a investi environ 1,3 milliard de dollars dans une usine de pâte à papier dissolvante de 500 000 tonnes/an dans la région de Triângulo Mineiro au Brésil. Le démarrage de l'exploitation des équipements et la montée en cadence de la production ont démarré avec succès.
C'est Valmet qui a livré le projet. L'ingénierie détaillée du projet avait commencé au début de 2020 et les travaux d'installation sur le site au début de 2021. La pâte à bois à dissoudre produite par LD Celulose sera utilisée dans l'industrie textile, générant des tissus innovants, durables et de haute technologie. « Notre nouvelle usine a un impact socio-économique positif dans toute la région. La pâte à dissoudre est une matière première clé pour la fabrication des fibres textiles et spéciales à base de bois de Lenzing. Cette usine est l'une des usines les plus productives et écoénergétiques au monde. Nous avons adopté les technologies les plus avancées dans l'usine, non seulement dans le processus de production durable, mais aussi dans les solutions qui visent à réduire les émissions dans l'environnement. Nous sommes très heureux que malgré les défis extérieurs, nous ayons pu suivre notre calendrier », a commenté Luís Künzel, PDG de LD Celulose.


Publié le 28/04/2022

Stora Enso cède ses scieries et ses opérations forestières en Russie

 

Stora Enso a conclu un accord pour céder ses deux scieries en Russie, les scieries Nebolchi et Impilahti. A noter que la cession comprend aussi l'exploitation forestière russe de Stora Enso. La transaction devrait, dans l'attente des approbations nécessaires, être conclue au cours du deuxième trimestre 2022. En raison de perspectives d'activité réduites, une perte de valeur de 70 millions d'euros a été enregistrée dans le résultat du premier trimestre. Les sites des deux scieries sont situés à Novgorod et en Carélie et emploient environ 330 personnes. Elles ont une capacité annuelle totale de 350 000 m3 de bois scié, dont 55 000 m3 de bois transformé et 65 000 tonnes de granulés. Pour rappel, Stora Enso a annoncé le 2 mars 2022 qu'elle arrêterait toute production et vente en Russie jusqu'à nouvel ordre. Le groupe est aussi en train de chercher une solution pour l'avenir de ses trois usines de conditionnement en Russie.


Publié le 26/04/2022

Elections

C'est un papier scandinave qui a été choisi pour les présidentielles françaises de 2022

Le papetier suédois Lessebo Paper a remporté une grosse commande de Lessebo Design White. C'est ce matériau qualitatif respectueux de l’environnement qui a été retenu pour la production des bulletins de vote pour les élections présidentielles françaises qui viennent de se dérouler.


Publié le 26/04/2022

La grève dans les usines finlandaises d'UPM est terminée

 

Enfin ! UPM et le syndicat des travailleurs du papier Paperiliitto ont finalement trouvé un terrain d'entente. Tous deux ont approuvé les propositions de règlement soumises par le conciliateur après la suspension des négociations le 14 avril. "Nous sommes très heureux que les parties aient approuvé toutes les propositions de règlement et que la longue grève du syndicat des travailleurs du papier se termine. UPM et le syndicat sont entrés dans l'histoire ensemble en s'accordant sur cinq conventions collectives de travail spécifiques à l'entreprise, qui remplacent l'ancienne convention de l'industrie du papier, datant des années 1940", a indiqué Riitta Savonlahti, vice-présidente exécutive, Ressources humaines, UPM. Pour mémoire, la grève concernait les sites UPM Pulp, UPM Communication Papers, UPM Specialty Papers, UPM Raflatac et UPM Biofuels situés en Finlande. La grève avait débuté le 1er janvier 2022 et aura duré 112 jours. La société a par ailleurs déclaré qu'elle reprendrait les livraisons aux clients dès que possible. La durée contractuelle des nouveaux accords est de quatre ans. Les révisions des salaires seront négociées après les deux premières années.


Publié le 26/04/2022

Usine

Mayr-Melnhof Kotkamills modernise sa MAP 1 et augmente sa capacité

Après avoir acquis l'usine de carton de Kotka auprès de Kotkamills, Mayr-Melnhof prévoit d'agrandir le site. MM Kotkamills, qui fait partie du groupe Mayr-Melnhof, va ainsi augmenter la capacité de cette usine située en Finlande. La société a annoncé qu'elle moderniserait sa MAP 1 sur le site, qui peut actuellement fabriquer jusqu'à 170 000 tpa. C'est la société d'ingénierie allemande Bellmer qui réalisera les travaux de reconstruction. La section de pré-séchage sera également renouvelée. Mayr-Melnhof a acquis le site de Kotkamills l'année dernière et avait déjà annoncé son intention de l'agrandir. Outre sa MAP 1, l'usine exploite une machine à carton, qui a été construite en 2016 et a une capacité de 400 000 tpa de carton à base de fibres fraîches (FBB) et de carton pour service alimentaire (FSB). MM Kotkamills a déclaré l'année dernière que son objectif à moyen terme était d'augmenter le volume des ventes de sa BM 2, qui était à l'époque d'environ 260 000 tpa. L'usine de Kotka emploie 500 personnes.


Publié le 26/04/2022

Packaging

EPSA, ESKO et Pack Avenir lancent un Centre d'Excellence Packaging

Source majeure de pollution, les pratiques d'emballages du secteur industriel sont en pleine transition. Ainsi, la stratégie et les objectifs ambitieux de la loi AGEC – qui vise à horizon 2040 la fin des emballages plastiques à usage unique (EPUU) – poussent les entreprises à revoir leurs pratiques pour trouver des alternatives qui leur permettent de répondre à ces nouvelles exigences et à de nouveaux critères. C'est dans ce contexte très dynamique qu'EPSA, acheteur externalisé pour les entreprises, annonce un partenariat inédit avec ESKO, fournisseur mondial de solutions logicielles et matérielles intégrées permettant d'accélérer le processus de commercialisation des produits emballés, et Pack Avenir, société d'ingénierie spécialisée dans la conception d'emballages et leurs spécifications techniques. L'objet de ce rapprochement : créer un Centre d'Excellence Packaging. L'objectif : proposer un accompagnement global aux entreprises à la recherche d'optimisation opérationnelle de leur packaging et de pratiques durables. Le Centre d'Excellence Packaging va permettre aux entreprises d'améliorer leur gestion des emballages, de la centralisation et la vérification des spécifications techniques jusqu'à la transformation et le déploiement des pistes d'optimisation, en passant par la digitalisation. L'accompagnement se fait sur les 3 niveaux d'emballage, packaging primaire, secondaire et tertiaire, et peut s'effectuer de manière partielle, comme totale avec la création d'une nouvelle stratégie, son déploiement, son contrôle et son suivi.


Publié le 24/04/2022

Les importations européennes de papier kraft et de pâte à papier venant de Russie sont désormais interdites

 

Les sanctions contre la Russie continuent de s'accumuler. L'Union européenne inclut désormais dedans le commerce du papier, du carton et de la pâte à papier. Selon la qualité du papier, cela peut affecter les importations et/ou les exportations. Le règlement, entré en vigueur le lendemain de sa publication au Journal officiel de l'Union européenne le 8 avril, contient quelques exceptions, comme les contrats commerciaux signés avant le 9 avril. Selon l'article 3i, il est interdit désormais d'importer les marchandises relevant de la catégorie 4804, constituées de papiers et cartons kraft non couchés, en rouleaux ou en feuilles, autres que ceux des nos 4802 ou 4803. Cela s'applique également aux marchandises relevant de la catégorie 4705, à savoir la pâte de bois obtenue par une combinaison de procédés de réduction en pâte mécanique et chimique (CTMP). Dans le même temps, les producteurs de l'UE ne sont pas autorisés à exporter vers la Russie les exportations de papier kraft et de carton kraft, de testliner, de papier filtre, de papier spécial et de papier d'impression et d'écriture tel que le LWC. L'interdiction s'applique également aux exportations de carton et de boîtes pliantes, de papier recyclé (4707 10 et 4707 30) et de pâte chimique (4701, 4703 à 4706).  A noter que la Biélorussie n'est pas directement touchée par les sanctions.


Publié le 21/04/2022

Van Genechten démarre une usine d'emballage en Hongrie

 

Van Genechten Packaging (VGP) a mis en service sa deuxième usine d'emballage à Komárom, en Hongrie. L'usine démarrera la production dès le mois d'avril. VG Komárom II, une sœur de l'usine d'origine de VGP, se compose d'un bâtiment de production de 10 000 m², de bureaux et d'entrepôts pour les matières premières et les produits finis. Une fois pleinement opérationnelle, VG Komárom II créera plus de 100 emplois. C'est Zsolt Horvath, directeur de l'usine VG Komárom I, qui sera aussi le directeur de la deuxième usine. Avec cette usine, VGP répond à la demande croissante de matériaux d'emballage durables et recyclables et d'alternatives aux emballages en plastique. Van Genechten Packaging, dont le siège est à Turnhout, en Belgique, est une grande entreprise de boîtes pliantes qui possède dix usines de transformation et un site d'extrusion dans sept pays. L'entreprise emploie plus de 1 500 personnes et réalise un chiffre d'affaires annuel de 350 millions d'euros.


Publié le 20/04/2022

Usine

Toscotec va reconstruire les sections de formage et de presse de la MAP 1 à Cartonificio Sandreschi

Toscotec reconstruira les sections de formage et de presse de sa MAP 1 à l'usine de papier de Cartonificio Sandreschi à Villa Basilica, en Italie. Le cartonnier italien prévoit que la reconstruction sera complète au troisième trimestre de cette année. La reconstruction vise à augmenter l'efficacité de la machine. Fondée en 1863, Cartonificio Sandreschi est spécialisée dans la production de carton de haute qualité à partir de papier recyclé, pour tubes, cornières de protection, alvéolaires extensibles.


Publié le 20/04/2022

Emballages

Georgia-Pacific a ouvert de nouvelles installations en Géorgie et en Pennsylvanie

Georgia-Pacific (GP) a annoncé l'ouverture officielle de nouvelles installations à McDonough, en Géorgie, et à Jonestown, en Pennsylvanie, pour produire une enveloppe matelassée en papier recyclable innovante. Objectif : répondre à la demande croissante d'options d'emballage e-commerce plus durables. Pour rappel, GP fournit les enveloppes recyclables à Amazon depuis 2020 et disposera désormais d'une capacité suffisante pour servir d'autres clients du e-commerce à la recherche d'une alternative économique aux enveloppes ou boîtes en plastique. En plus d'augmenter sa capacité de production, GP propose aussi une option pour des images multicolores à fort graphisme qui conviennent bien à la publicité et aux promotions sur les emballages. GP peut ainsi aider les clients à améliorer leur image de marque et l'engagement des consommateurs. Dans le détail, l'enveloppe innovante combine un matériau expansif unique entre des couches de papier kraft. Le matériau de rembourrage est très résistant, protégeant le contenu de l'emballage tout au long du trajet, de l'entrepôt au consommateur. GP propose des enveloppes recyclables en quatre tailles avec des dimensions externes allant de 7 pouces sur 9 pouces à 14 pouces sur 18 pouces.

 


Publié le 20/04/2022

Thimm prévoit d’investir 400 M€ dans les 5 prochaines années

 

Producteur de carton ondulé et fabricant et imprimeur d'emballages et présentoirs à base de carton ondulé, le groupe allemand Thimm, a de grandes ambitions, rendues possibles par un bilan positif. Son chiffre d’affaires de Thimm a ainsi augmenté de 15 % en 2021 pour atteindre près de 700 millions d’euros. Une bonne performance qui montre que malgré la pandémie, les usines d’emballage de la division Thimm pack’n’display ont continué à enregistrer une forte croissance des ventes, notamment en raison d’une demande restant soutenue de la part des consommateurs. Ce phénomène était particulièrement marqué dans les emballages de biens de consommation rapide (FMCG, soit en anglais Fast Moving Consumer Goods) ainsi que dans les emballages d’expédition pour l’e-commerce. Dans le cadre d’une stratégie s’inscrivant sur le long terme, le groupe Thimm réorganisera sa structure et ses effectifs au cours de l’année 2022. Dans le contexte d’une demande toujours forte en solutions d’emballages innovants et durables, en particulier sur les marchés en pleine croissance des biens de consommation rapide et de l’e-commerce, l’entreprise s’oriente toujours plus vers l’industrie des biens de consommation. Afin de répondre à la demande croissante d’emballages de transport, mais aussi et surtout de vente, Thimm met en place un vaste programme d’investissements. Au cours des prochaines années, 400 millions d’euros seront ainsi investis dans l’automatisation, la modernisation et le développement de tous les sites en Allemagne et à l’étranger. Au-delà de sa nouvelle orientation stratégique, le groupe Thimm restructure également son équipe de direction. Le 1er juillet 2022, Mathias Schliep cédera comme prévu, à 60 ans, le poste de CEO du groupe Thimm qu’il a occupé pendant des années à Kornelius Thimm (45 ans).


Publié le 20/04/2022

Tissue

Lancement du processus de consultation sur l'usine de Industrie Cartarie Tronchetti au Royaume-Uni

Le fabricant italien de tissue Industrie Cartarie Tronchetti (ICT) a publié plus de détails sur ses plans pour un nouveau site de fabrication à Deeside, Flintshire au Royaume-Uni. Il a également lancé une consultation publique sur ces plans. L'usine sera la première usine de production et de transformation de tissue du groupe au Royaume-Uni. Elle fournira des produits tels que du papier toilette et du papier essuie-tout au marché britannique. Les ventes totales pour l'ensemble du site s'élèveraient à 2,9 millions de livres sterling. Une fois en opération, l'installation devrait créer 463 emplois directs. La consultation sur ces plans se poursuivra jusqu'au 21 octobre 2022. Italian ICT exploite des installations en Italie, en Pologne, en France et en Espagne et produit plus de 620 000 tpa de tissue.


Publié le 20/04/2022

Carton ondulé

La nouvelle version du code FEFCO est disponible

La FEFCO (European Federation of Corrugated Board Manufacturers) a annoncé la publication de la 12ème version du code FEFCO. Ce code est le système appliqué au niveau international pour la conception d'emballages en carton ondulé. Il a été développé par la FEFCO à la fin des années 1960 pour remplacer les échanges verbaux compliqués sur la conception des emballages et créer une base commune pour la communication avec les clients du monde entier. Les évolutions du code visent à coller au plus près des développements de l’industrie du carton ondulé, des nouvelles technologies utilisées et évolutions du marché. Plus de 100 nouveaux designs sont intégrés, notamment dans les domaines de la vente au détail et du e-commerce. 


Publié le 20/04/2022

UPM : la grève reprolongée…

 

Cela n'en finit plus ! Les négociations ont échoué entre le conciliateur de la direction d'UPM et le syndicat finlandais des travailleurs du papier. Par conséquent, la grève débutée le 1er janvier se poursuit. Cet arrêt de travail ne concerne pas moins de 2000 collaborateurs, répartis sur les sites finlandais d'UPM Pulp, de papier UPM Communication Papers, de papiers spéciaux UPM Specialty Papers, d'étiquettes UPM Raflatac et la bioraffinerie UPM Biofuels qui sont paralysés. Précisément, la fin de la grève est repoussée au 14 mai. A moins que des accords ne soient conclus avant. Il serait temps, car la situation devient critique…


Publié le 19/04/2022

Presse

Prix du papier : la presse lance un appel aux pouvoirs publics

Les éditeurs nationaux et régionaux de presse d’information lancent un appel aux pouvoirs publics. Leurs inquiétudes portent sur l’envolée spectaculaire des prix du papier qui fragilise leur équilibre financier. Le problème est d'autant plus sérieux que la guerre en Ukraine vient rajouter une couche, entrainant l’inflation des cours de l’électricité et du gaz. L'idée proposée par les éditeurs de presse : qu'une aide spécifique à la presse figure dans le plan de résilience du gouvernement, qui a vocation à soutenir les filières touchées par la hausse des prix de l’énergie. On rappelle que l’achat de papiers représente plus d’un tiers du coût de fabrication d’un journal.


Publié le 19/04/2022

Usine

Une nouvelle usine de pâte à papier va être construite par Doğan Holding

Doğan Holding, qui n'est actuellement pas actif dans la production de pâte à papier et de papier, prévoit de construire une usine intégrée de pâte à papier et de carton en Turquie. Le site de production abriterait une machine à carton d'une capacité de 500 000 tpa de carton pour boîtes pliantes (FBB) et une ligne de fibre BCTMP (pâte thermomécanique blanchie). L'investissement rendrait le pays autosuffisant en matière d'approvisionnement en panneaux à base de fibres primaires. La demande de FBB de la Turquie s'élevait à 300 000 t en 2021 et devrait continuer à croître rapidement, selon les prévisions. Le groupe est représenté par sa filiale Doğan Dış Ticaret ve Mümessillik, active dans le commerce du papier et du carton depuis près de 30 ans et représentante exclusive de plusieurs fabricants étrangers de papier et de carton.


Publié le 19/04/2022

Rachat

Mondi acquiert les actifs de production de sacs de Lafarge Cement Egypt pour renforcer sa position dans la région

Mondi Paper Bags, qui fait partie du groupe Mondi, l'un des principaux fabricants mondiaux d'emballages et de papier, a acquis les lignes de transformation de sacs en papier de National Bag et Egypt Sack, deux filiales de Lafarge Cement Egypt. Ce dernier est un important producteur de ciment. Les lignes de production acquises augmenteront la capacité de Mondi d'environ 150 à 180 millions de sacs par an et renforceront la position de Mondi sur le marché égyptien des sacs en papier. Pour rappel, Mondi Paper Bags exploite déjà deux usines en Égypte et, avec cette acquisition, deviendra un fournisseur clé de sacs en papier pour Lafarge Cement Egypt. « Lafarge Cement Egypt fait partie du groupe Holcim, leader mondial des matériaux de construction, qui est un client mondial clé de Mondi Paper Bags depuis des années. Nous sommes ravis d'avoir signé un accord d'approvisionnement à long terme avec Lafarge Cement Egypt et de les desservir localement en Égypte », a commenté Claudio Fedalto, directeur général de Mondi Paper Bags.


Publié le 15/04/2022

Production

Saica démarre sa production d'emballages en carton ondulé à Hamilton

Le groupe Saica a démarré sa production d'emballages en carton ondulé dans sa nouvelle usine située à Hamilton, Ohio. L'usine de Hamilton est la première usine de carton ondulé de Saica aux États-Unis. Cette annonce intervient alors que l'entreprise vient d'installer une onduleuse à la pointe de la technologie. L'usine aura une capacité de production d'environ 140 millions de mètres carrés par an de carton ondulé. En plus de l'onduleuse, l'usine dispose également d'une plieuse-colleuse 4 couleurs 50x110", qui a permis à Saica de livrer ses premières commandes à la fin de l'année dernière. Avec la finalisation de l'installation d'une découpeuse rotative 4 couleurs et d'une colleuse spécialisée Vega, Saica pourra fonctionner à pleine capacité. Dans le cadre d'une deuxième phase du projet, Saica travaille déjà à l'amélioration et à l'agrandissement de son usine de Hamilton. Avec l’ajout de deux machines de transformation, une plieuse-colleuse Bobst 4 couleurs 36’’ et une découpeuse rotative Bobst 2 couleurs 66’’, l’entreprise augmentera sa capacité de production. Les travaux de génie civil de cette étape devraient démarrer dans les mois à venir avec l'objectif de mettre les deux machines en service au second semestre 2023. La société annoncera également un deuxième emplacement d'usine, très probablement dans l'Ohio ou l'Indiana, dans les mois à venir. Le groupe Saica est l'une des entreprises leaders en Europe dans la fabrication de papier recyclé pour carton ondulé, avec une capacité de production annuelle de 3,3 millions de tonnes de papier recyclé pour carton ondulé.


Publié le 15/04/2022

Usine

Indonésie : April investit 2,3 Mds $ dans une usine de carton

Asia Pacific Resources International Limited (April), la filiale de pâtes et papiers du chinois Royal Golden Eagle International, va ouvrir une nouvelle usine géante de pâtes et cartons adjacente à son site existant à Pangkalan Kerinci. Elle sera ainsi située dans la province de Riau à Sumatra. Montant de l'investissement : 2,3 milliards de dollars, soit environ 2,1 milliards d'euros. Selon April, l'usine produira 1,2 million de tonnes de carton pour boîtes pliantes. La construction de la nouvelle installation sera achevée au troisième trimestre de 2023. La nouvelle usine pourra également produire 1,06 million de tonnes de pâte kraft et 600 000 tonnes de pâte mécanique chimio-thermo blanchie.


Publié le 13/04/2022

Disparition

Disparition de Pierre Lelong

Pierre Lelong est décédé vendredi dernier. Il avait été pendant un demi-siècle une des figures de proue du secteur des papiers et cartons en France. On se rend compte de son influence dans les commentaires très variés des différents acteurs du secteur qui lui ont adressé un dernier hommage sur les réseaux sociaux. Forte personnalité, Pierre Lelong avait eu un long parcours de distributeur de papiers et cartons, des Papeteries de Guyenne à Iggesund à Agence Pierre Lelong et Pierre Lelong Services, mais entrepreneur dans l'âme, on l'aurait aussi vu dans le commerce des chips ou comme propriétaire d'un théâtre parisien. Pap'Argus adresse ses condoléances à son épouse et sa famille.


Publié le 13/04/2022

Emballage : Mayr-Melnhof acquiert 100 % des actions d'Eson Pac

 

MM avance sur sa stratégie de croissance pour l'emballage en rachetant 100 % des actions d'Eson Pac, dont le siège est à Veddige, Suède. Avec un chiffre d'affaires d'environ 48 millions d'euros, Eson Pac développe, produit et distribue des produits de haute qualité de solutions d'emballages secondaires pour l'industrie pharmaceutique. L'entreprise a trois sites de productions en Suède et un au Danemark, axés sur les boîtes pliantes, les notices et les étiquettes. Actuellement, Eson Pac emploie environ 300 personnes. Quant à MM, c'est un  producteur européen de carton et de boîtes pliantes avec une offre attractive en kraft papiers et papiers fins non couchés. MM génère un chiffre d'affaires d'environ 3,5 milliards d'euros et emploie environ 12 800 personnes (incluant Eson Pac).


Publié le 13/04/2022

Cession

Lindsay Goldberg vend Pixelle Specialty Solutions LLC à H.I.G. Capital

Pixelle Specialty Solutions (« Pixelle »), l'un des principaux fournisseurs de solutions spécialisées basées sur la fibre en Amérique du Nord et la société de portefeuille de Lindsay Goldberg, ont signé un accord définitif pour son acquisition par une filiale de H.I.G. Capital (« H.I.G. »). Ce dernier est une société d'investissement avec 48 milliards de dollars de capitaux propres sous gestion. Pixelle a été créée en 2018 par Lindsay Goldberg, une société d'investissement privée qui se concentre sur le partenariat avec les familles, les fondateurs et les équipes de direction qui cherchent à développer activement leurs entreprises. Pixelle possède une plate-forme de papiers spéciaux de quatre usines basées dans l'Ohio, le Maine, la Pennsylvanie et le Wisconsin. Ensemble, les usines exploitent 11 machines à papier et produisent plus d'un million de tonnes de papier par an. Si le fonds Lindsay Goldberg détient d'autres entreprises dans l'emballage carton en Amérique du Nord, on le connaît en Europe (et en France) pour Paccor (emballages plastiques rigides - ex-Coveris Rigid) et Schur Flexibles (emballages plastiques souples) qui avait racheté le français Uni Packaging en 2018.


Publié le 13/04/2022

En 2021, la balance commerciale des papiers et cartons s'améliore légèrement

 

On apprend dans le rapport bilan Copacel de 2021 que bien que notre balance commerciale des papiers et cartons demeure déficitaire, elle s'améliore légèrement. En 2021, elle affiche ainsi un solde commercial de 1,08 Mt : c'est toujours déficitaire mais légèrement moins (- 7 %) qu’en 2020 Dans le détail, les importations se sont accrues en 2021 de 4,4 % pour atteindre 5,1 Mt. La structure des importations reste très semblable à celle des années passées. L’essentiel des importations françaises de papiers et cartons provient des membres de l’UE (94 %). Les principaux pays exportateurs vers la France sont l’Allemagne (28 %), l’Italie (11 %), l’Espagne (11 %) et la Suède (9 %). Quant aux exportations, elles ont progressé l'an passé de 7,9 %. Comme les années précédentes, l’industrie papetière française reste très largement exportatrice (54 % de la production est vendue à l’étranger). La part de l’UE dans le total des exportations françaises de papiers et cartons atteint 79 % en 2021. L’Allemagne reste le principal partenaire (25 %), suivie par l’Espagne (15 %) et l’Italie (11 %).


Publié le 12/04/2022

Reforestation

DS Smith plante un arbre pour chaque employé

L'image est symbolique : Le fabricant britannique DS Smith a financé la plantation de 29 000 arbres, soit symboliquement un pour chacun de ses employés, à l'occasion de la Journée internationale des forêts soutenue par l'ONU. Cette initiative marque la première étape d'un partenariat mondial signé en juillet 2021 entre la DS Smith Charitable Foundation et One Tree Planted, une organisation caritative environnementale soutenant la reforestation dans le monde entier. Dans le cadre de ce partenariat, DS Smith s'est ainsi engagé dans la plantation de 50 000 arbres dans les 30 pays où il est présent (Europe et Amérique du Nord) sur une période de cinq ans. Près de 80 % des 29 000 arbres devraient être plantés d'ici la fin du mois de mars 2022 et le solde d'ici la fin de l'année.


Publié le 12/04/2022

Production

WestRock ferme sa papeterie à Panama City

WestRock a récemment annoncé qu'elle cesserait définitivement ses activités à son usine de Panama City, en Floride, d'ici le 6 juin 2022. L'usine produit du carton-caisse, principalement du kraft épais, et de la pâte en flocons, avec une capacité annuelle combinée de 645 000 tonnes. Certaines qualités de carton-caisse actuellement produites à l'usine seront fabriquées dans d'autres installations de WestRock. L'usine de Panama City emploie environ 450 personnes. Les collaborateurs de l'usine de Panama City recevront une indemnité de départ et une aide au reclassement.


Publié le 11/04/2022

Equipement

Valmet modernisera la Fiberline 1 de l'usine de pâte à papier de Cenibra au Brésil

L'équipementier Valmet a été sélectionné pour la modernisation de la fiberline 1 à l'usine de pâte à papier de Cenibra à Belo Oriente au Brésil. La ligne sera préparée pour une augmentation de capacité de 100 000 tonnes de pâte par an. Le démarrage est prévu pour septembre 2023. La valeur totale d'une commande de ce type et de l'étendue de la livraison est généralement d'environ 25 à 40 millions d'euros. Cenibra est l'un des plus grands producteurs mondiaux de pâte d'eucalyptus blanchie. Sa production annuelle est d'environ 1 200 000 tonnes, dont plus de 90 % sont exportés.

 


Publié le 11/04/2022

Allemagne : Mayr-MeInhof réduit la production de panneaux GD à Neuss

 

Le groupe autrichien Mayr-Melnhof réduira la production de panneaux GD dans son usine de Neuss, en Allemagne. L'entreprise annonce que la production de carton GD serait réduite d'environ 50 000 t à partir de juin 2022. À la place, sur le même site, Mayr-Melnhof prévoit d'augmenter la production de liner recyclé.


Publié le 08/04/2022

Production

Liansheng Pulp & Paper investit dans une nouvelle usine de pâte à papier à Zhangzhou

Andritz a reçu une commande du producteur chinois de pâtes et papiers Liansheng Pulp & Paper pour fournir les technologies les plus à valeur ajoutée et les plus économes en ressources pour une nouvelle usine de pâte à papier à Zhangzhou, dans la province du Fujian, en Chine. Selon Andritz, l'usine de gazéification de la biomasse sera la plus grande du genre au monde à alimenter un brûleur de four à chaux. La commande faite à Andritz comprend aussi l'usine de gazéification CFB avec des systèmes de traitement de la biomasse. A noter que l'alimentation en biomasse sera un mélange de copeaux et d'écorces d'eucalyptus et d'acacia. Le démarrage du site est prévu mi-2024.

 


Publié le 08/04/2022

Production

L'autrichien Austrocel redémarre son usine de pâte à papier de Hallein

Après plus de neuf mois d'arrêt, la société autrichienne Austrocel a repris la production de son usine de pâte à papier de Hallein. Pour mémoire, la production du site autrichien avait été arrêtée le 2 juin 2021 en raison d'une fuite de gaz toxique. Le redémarrage du site avait été ensuite retardé à plusieurs reprises. Après une évaluation technique, le redémarrage a donc finalement été approuvé le 31 mars. Les clients, principalement asiatiques, auraient déjà passé leurs commandes. A noter que la production de bioéthanol pour la société pétrolière et gazière OMV a également redémarré. Austrocel utilise environ 370 000 tpa b.d. de copeaux de résineux pour la production de pâte. L'entreprise évalue sa production de pâte à dissoudre à 160 000 tpa et sa production annuelle de chauffage urbain s'élève à 100 GWh. Austrocel produit également 100 GWh d'électricité par an. Elle compte 300 employés et réalise un chiffre d'affaires d'environ 130 millions d'euros.


Publié le 06/04/2022

Production

Papresa démarre une machine de carton ondulé reconstruite

Le producteur espagnol de papier journal et de papier d'emballage Papresa est entré sur le marché du carton ondulé recyclé en achevant la reconstruction de sa MAP 5 sur le site Errenteria. La machine produisait autrefois du papier journal et a été reconstruite pour fabriquer des caisses en carton ondulé recyclé. La production avait été arrêtée le 1er février pour conclure les travaux de reconstruction mis en œuvre par Voith. La MAP 5 a désormais la capacité de produire 205 000 tpa de testliner et de cannelures, principalement des qualités légères. Auparavant, la machine avait une capacité de 135 000 tpa de papier journal. D'ici 2023, la MAP 4 de Papresa, qui est conçue pour produire 75 000 tpa de papier journal, sera également convertie pour produire des cannelures recyclées. La troisième MAP du site d'Errenteria, la MAP 6, continuera, elle, à produire 165 000 tpa de papier journal. Papresa est le seul producteur de papier journal restant en Espagne. Compte tenu de la baisse structurelle de la consommation de papier journal et des perspectives de croissance du segment de l'emballage, l'entreprise se diversifie dans le papier d'emballage. Pour mémoire, Papresa a été repris par le fonds d'investissement industriel allemand Quantum Capital Partners en octobre 2020.


Publié le 06/04/2022

Etiquette

Brésil : Le fabricant canadien CCL Industries acquiert Adelbras

CCL Industries, chef de file mondial dans le domaine des étiquettes spécialisées, de la sécurité et solutions rachète un concurrent au Brésil. En l'occurrence, il s'agit d'Adelbras dont le siège est situé à Vinhedo près de Sao Paolo. Adelbras est le deuxième plus grand producteur de substrats adhésifs au Brésil. Montant de la transaction : 155 millions de dollars. La société a réalisé, en 2021, un chiffre d’affaires de 105,2 millions de dollars. La nouvelle activité sera en grande partie fusionnée avec la division Avery. La nouvelle entreprise sera dirigée par Luis Jocionis, vice-président Amérique du Sud du groupe CCL Industries.

 


Publié le 06/04/2022

Départ

Le groupe Smurfit Kappa quitte le marché russe

Plus de 300 entreprises étrangères ont quitté la Russie depuis le début de la guerre en Ukraine. Smurfit Kappa vient se rajouter à la liste. C'est la suite logique : l'entreprise avait en effet déjà suspendu son soutien à ses opérations russes, y compris toute importation et exportation et tout financement à court ou à long terme. Le groupe précise que cette sortie s'effectuera de manière ordonnée, et qu'il continuera à payer ses employés et à remplir ses obligations légales. L'activité russe représente moins de 1 % des ventes prévisionnelles de l'entreprise. Par ailleurs, Smurfit Kappa continuera à fournir, une aide humanitaire substantielle au peuple ukrainien ainsi qu'aux familles de ses employés et de ses sous-traitants ukrainiens.


Publié le 05/04/2022

Finnpulp abandonne ses projets de nouvelle usine de pâte à papier à Kuopio

 

Finnpulp était un nouveau venu sur le marché de la pâte à papier en 2015 lorsqu'il a annoncé pour la première fois son intention de construire une usine de pâte à papier de 1,2 million de tonnes en Finlande. Las, le projet, prévu à Kuopio, dans l'est du pays, ne se fera pas. L'entreprise a dû jeter l'éponge. Finnpulp n'a pas expliqué sa décision. Cependant, on sait que l'entreprise avait rencontré plusieurs obstacles dans sa tentative de construire l'usine de bioproduits. A titre indicatif, le montant de l'investissement prévu pour ce programme s'élevait à 1,6 milliard d'euros.


Publié le 04/04/2022

Cession

IP pourrait céder sa participation dans le groupe Ilim

Le fabricant russe de pâte à papier et de matériaux d'emballages, Ilim Group, a commenté l'annonce faite par la société américaine de papier et d'emballage International Paper (IP) de vendre éventuellement sa part dans la joint-venture. L'annonce intervient alors que des centaines d'entreprises quittent la Russie à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine. Pour rappel, l'américain détient jusqu'à présent une participation de 50 % dans Ilim. La société russe a par ailleurs affirmé disposer de toutes les ressources opérationnelles et financières nécessaires pour poursuivre la mise en œuvre du programme d'investissements prévu à Ust-Ilimsk, où une nouvelle usine de kraftliner d'une capacité de 600 000 tpa est en cours de construction. Montant de l'investissement : 1,3 milliard de dollars. La mise en service de la nouvelle machine kraftliner est prévue pour la fin de l'année en cours. Selon les derniers chiffres, Ilim Group a généré un Ebitda opérationnel de 1,1 milliard de dollars au cours de son dernier exercice. Le groupe a produit 3,6 millions de t de pâtes et papiers, dont 2,2 millions de t de pâte à papier et 815 000 t de papier d'emballage. A noter qu'Ilim entend porter son volume total d'exportation vers la République populaire de Chine à 2,4 millions de tonnes d'ici 2025.


Publié le 04/04/2022

Nouvelle prolongation des grèves dans les usines finlandaises d'UPM

 

Comme aucun accord n'a encore été conclu entre UPM et le syndicat finlandais des travailleurs du papier Paperiliitto, la grève dans les usines finlandaises de pâte et papier d'UPM est prolongée de deux semaines supplémentaires. Ce qui signifie que l'action des grévistes se poursuit jusqu'au 30 avril 2022. A noter cependant que cette nouvelle prolongation intervient au moment où le médiateur a présenté une proposition de règlement entre UPM Pulp et le syndicat. Les parties doivent commenter la proposition du conciliateur avant le 14 avril. Pour rappel, la grève du syndicat des travailleurs du papier dans les unités UPM Pulp, UPM Biofuels, UPM Communication Papers, UPM Specialty Papers et UPM Raflatac en Finlande a commencé le 1er janvier 2022.


Publié le 01/04/2022

Le papetier finlandais Stora Enso veut céder quatre usines de papiers graphiques

 

Breaking news ! Le papetier nordique Stora Enso a lancé un processus de vente pour une éventuelle cession de quatre sites qui produisent pour l'essentiel des couchés et non couchés pour l'édition, du journal et du journal amélioré pour la presse. Cette démarche est en ligne avec la stratégie du Groupe qui entend se concentrer sur le potentiel de croissance à long terme de ses produits renouvelables dans les innovations en matière d'emballage, de solutions de construction et de biomatériaux. Dans le détail, les sites de production de papier destinés à être cédés sont : Anjala en Finlande, Hylte et Nymölla en Suède et Maxau en Allemagne. A noter que le site de Stora Enso à Langerbrugge en Belgique sera conservé au sein du groupe. Stora Enso possède actuellement cinq sites de production de papier qui sont soutenus par des fonctions de vente, de gestion et d'administration divisionnaires. Au total, la division Papier emploie actuellement environ 2 200 salariés. En 2021, le chiffre d'affaires de la division Papier s'est élevé à 1 703 millions d'euros.


Publié le 31/03/2022

Tissue

Lila Kagit augmente sa capacité de production de tissue

Le fabricant turc de papiers et produits d'hygiène Lila Kagit, société fondée en 2006 par le groupe conglomérat Lila, poursuit son expansion rapide. À la mi-février, Lila Kagit a mis en service la quatrième machine à l'usine de Corlu et a étendu sa capacité de production à un total de 270 000 tonnes de tissue par an. Cela fait de l'entreprise l'un des plus grands fabricants européens de papier hygiénique. Les quatre machines à papier proviennent du constructeur de machines finlandais Valmet. La TM 4 affiche des vitesses de conception de 2 200 m/min et peut produire jusqu'à 70 000 t/an de papier hygiénique à base de fibres fraîches.


Publié le 31/03/2022

L'usine de Chasse-sur-Rhône de Smurfit Kappa réalise une croissance de 7 % par an

 

L’usine de Chasse-sur-Rhône de Smurfit Kappa, au Sud de Lyon, produit du carton ondulé destiné à l’emballage. Ses caisses en carton ondulé sont fabriquées à partir de bobines de papier recyclé. Une filière porteuse comme le montre ses résultats : Elle a produit 44 000 tonnes de carton en 2021. Créée en 1971, le site dispose d’un bâtiment de 25 000 m2 et de 3 600 m2 de stockage. L'an dernier, Smurfit kappa a investi 6 millions d'euros pour moderniser l'usine. A date, elle emploie 138 salariés. En 2021, elle a enregistré un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros. Le site prévoit de recruter entre 20 et 22 collaborateurs en 2022. Smurfit Kappa dispose d'une quarantaine d'implantations en France (usines de fabrication d'ondulé et/ou de découpe-pliage-collage) et réalise un chiffre d'affaires d'environ 800 millions d'euros.


Publié le 30/03/2022

Etiquette

Sopano rachète JPC Etiquettes

Encore une opération de croissance externe dans le secteur des étiquettes. Il s'agit cette fois de Sopano, 5ème fabricant d’étiquettes adhésives sur le marché français, qui reprend JPC Etiquettes. C'est via sa holding Solead et son actionnaire NCI, un fonds d’investissement français, que Sopano réalise cette opération. Basée à Carvin dans le Pas-de-Calais, cette société est actuellement dirigée par Patrick Ducamp. JPC est un acteur important de l’étiquette adhésive au Nord de la France et sa notoriété en fait un partenaire de nombreuses entreprises dans l’agroalimentaire. Créée en 1961, Sopano, dirigée par Laurent Charbonneau, est une entreprise indépendante de fabrication et de distribution d’étiquettes adhésives et de rouleaux de caisse.


Publié le 30/03/2022

Investissement

Cartonnage du Château investit pour répondre à une demande croissante d'emballages en carton

Merci France Relance ! C'est le propos de Marc Royer, Pdg de Cartonnage du château, qui a bénéficié de 615 000 euros d'aides. Un coup de pouce opportun pour la société belfortaine, spécialisée dans le packaging premium en carton, qui a pu ainsi acquérir une nouvelle machine d’impression offset. Il s'agit de la Rapida 106 X, la dernière née de Koenig & Bauer. C'est un investissement qui compte dans le secteur car c'est la première presse offset de ce type à être installée en France. Cet équipement permet d’obtenir n’importe quel décor, avec des vernis spécifiques. Un moyen pour l'entreprise de continuer à performer dans le segment du luxe et de répondre à une demande en hausse. Pour rappel, Cartonnage du Château produit en petite et moyenne série (de 500 à un million de pièces). A date, l'entreprise compte 35 salariés et réalise un chiffre d’affaires d’environ 6 millions d’euros. 


Publié le 30/03/2022

Emballage

Huhtamaki augmente sa production de fibres moulées lisses en Europe

Le groupe finlandais Huhtamaki accélère la production d'emballages en fibres moulées lisses en Europe pour fournir des solutions sans plastique. C'est le site basé à Alf, en Allemagne, qui se concentre sur les produits en fibre moulée lisse (SMF) pour répondre à la demande croissante d'alternatives sans plastique pour les emballages alimentaires. En 2022, l'unité prévoit de remplacer plus de 2.000 tonnes de plastique par de la fibre. Le site d'Alf aura la capacité de fabriquer jusqu'à 3,5 milliards de produits en fibre par an. Contrairement aux produits en polypropylène fabriqués à partir de combustibles fossiles, les produits en fibres moulées lisses sont renouvelables, compostables et peuvent être recyclés. Ils constituent une alternative entièrement durable aux produits en plastique similaires. De plus, la fibre de bois utilisée pour produire les conceptions sur mesure et génériques de Huhtamaki provient de forêts européennes certifiées gérées de manière durable. Les produits fabriqués à Alf ont été certifiés pour le compostage domestique (certification « OK ») et le compostage industriel (normes EN13432). En 2021, les ventes du groupe ont atteint les 3,6 milliards d'euros.


Publié le 29/03/2022

Un important incendie s'est déclaré dans la cartonnerie RDM de Blendecques

 

Le 22 mars, de 16 heures à 22 heures, des pompiers ont lutté contre le feu qui s'était propagé dans la cartonnerie RDM (ex-Cascades) de Blendecques, situé dans le Pas-de-Calais, près de Saint-Omer. Pour finir, par circonscrire le feu. Selon les premiers témoignages, le feu aurait d'abord pris dans un bâtiment de stockage, au niveau d’une presse à balles avant de se propager au stock des bobines de papier et à la salle de découpe. Par chance, aucun employé parmi les 72 présents n'a été blessé et la machine de fabrication de papier a aussi été épargnée. Ce qui a permis au producteur de carton recyclé italien RDM de rassurer ses équipes en indiquant que la production de l'usine était temporairement suspendue, mais que la ligne de production principale n'était pas endommagée. En temps normal, RDM Blendecques a une capacité annuelle de production de 140 000 tonnes.


Publié le 27/03/2022

Usine

Mondi investit 280 millions d'euros dans l'emballage en carton ondulé

Le groupe Mondi investit 280 millions d'euros dans les opérations d'emballage en carton ondulé dans quatre pays pour stimuler la production et servir les clients plus efficacement. Cela comprend environ 185 millions d'euros dans son réseau d'usines en Europe centrale et orientale et 95 millions d'euros dans l'usine de carton ondulé de Mondi Świecie en Pologne. Il faut savoir que la demande européenne d'emballages en carton ondulé devrait augmenter de 2 à 4 % par an à moyen terme. C'est donc pour répondre à cette demande croissante que Mondi investit dans sa capacité à approvisionner les marchés croissants des produits de grande consommation, du commerce électronique et industriels à partir d'usines et d'équipements économes en ressources. Est notamment concernée par ce programme, la mise à niveau de l'usine de carton ondulé de Mondi Świecie, comprenant une reconstruction complète des machines à papier MAP 2 et MAP 5. L'entreprise modernisera également l'usine de pâte à papier de l'usine, la chaîne de fibres recyclées et le système de récupération d'énergie. En Pologne, Mondi augmentera aussi la capacité de son usine de Varsovie en y ajoutant des machines et de l'automatisation.


Publié le 27/03/2022

ND Paper convertit la machine à papier B26 de l'usine Biron

 

ND Paper, la filiale américaine de Nine Dragons Paper mise, comme beaucoup de ses concurrents sur les produits d'emballage. À l'usine ND Paper de Biron, dans le Wisconsin, l'entreprise annonce qu'elle va convertir sa machine à papier B26. Aujourd'hui, la division Biron, emploie plus de 300 personnes à temps plein et exploite deux lignes de production de papier avec une capacité de production annuelle combinée d'environ 530 000 tonnes courtes. Sa machine à papier B25 produit environ 270 000 tonnes courtes par an de carton ondulé et de carton doublure pour les applications d'emballage, tandis que sa machine B26 produit environ 260 000 tonnes courtes par an de papiers mécaniques couchés légers (CM) pour des utilisations telles que des catalogues, des magazines et des encarts de vente au détail. Une fois la conversion terminée, la machine et l'usine auront une capacité de production annuelle accrue. La machine B26 aura une capacité de plus de 500 000 tonnes courtes de papier d'emballage, et l'usine, au total, aura une capacité de plus de 800 000 tonnes courtes. La construction débutera au premier trimestre de 2022 avec une mise en service prévue d'ici la fin de 2022. Ces changements appuient la transformation stratégique de la Division Biron. Au cours des dernières années, la demande de qualités d'emballage, telles que le papier kraft et le carton doublure, a connu une croissance substantielle en raison d'un virage vers le commerce électronique et de la demande des consommateurs pour des produits plus durables. Une croissance qui devrait en toute logique se poursuivre à l'avenir.


Publié le 25/03/2022

Production

Cartiera Giacosa démarre une MAP kraftliner à l'usine de Front Canavese en Italie

Andritz a démarré avec succès la machine à papier kraftliner MAP2 reconstruite pour Cartiera Giacosa dans son usine de Front Canavese, en Italie. Celle-ci a une vitesse de conception de 400 m/min. Elle produit du kraftliner dans la gamme de 170 à 225 g/m². Andritz a par ailleurs reçu une commande complémentaire pour améliorer encore les performances de la machine. Marco Roscio, PDG de Cartiera Giacosa, a déclaré : "Grâce à cette reconstruction réussie, nous pouvons désormais produire notre kraftliner de manière plus efficace et plus durable. Nous avons reconnu que notre MAP2 offre un potentiel d'amélioration supplémentaire, notamment en termes de meilleure qualité et de meilleurs profils - il n'est donc pas étonnant que nous nous soyons à nouveau associés à Andritz". Cartiera Giacosa a été fondée en 1961 et est spécialisée dans la production de papier décoratif et de papier kraft pour plastique laminé, principalement utilisé dans les meubles.


Publié le 25/03/2022

Usine

Liansheng Pulp & Paper investit dans une nouvelle usine de pâte à papier à Zhangzhou

Andritz a reçu une commande du producteur chinois de pâtes et papiers Liansheng Pulp & Paper pour fournir les technologies les plus à valeur ajoutée et les plus économes en ressources pour une nouvelle usine de pâte à papier à Zhangzhou. Celle-ci est située dans la province du Fujian, en Chine. Le démarrage du nouveau site est prévu pour la mi-2024. Liansheng Pulp & Paper est une nouvelle base de production de Liansheng Paper et a été créée en avril 2020 afin d'entrer dans l'industrie de la production de papier domestique. Liansheng Paper est le plus grand fabricant de papier d'emballage du Fujian, en Chine.


Publié le 25/03/2022

Proposition de règlement dans le cadre des négociations de la convention collective de travail pour UPM Pulp

 

Enfin une bonne nouvelle qui se profilerait à l'horizon : la sortie de crise du conflit entre UPM Pulp et le syndicat des travailleurs du papier. Le conciliateur Leo Suomaa a ainsi annoncé qu'il avait soumis une proposition de règlement aux différentes parties. Celles-ci sont priées de faire connaître leur position sur la proposition avant le 14 avril 2022 à 10h00. En attendant, le conciliateur poursuit la conciliation avec le Syndicat et les autres entreprises d'UPM. "Je suis heureux que les négociations aient atteint un point où le conciliateur a vu qu'il était possible de soumettre une proposition de règlement. J'ai bon espoir que l'accord soit conclu et j'espère que nous pourrons démarrer les machines dès que possible", a déclaré Juha Kääriäinen, vice-président, Finlande Pulp Operations chez UPM Pulp, négociateur en chef pour UPM Pulp. On croise les doigts pour que cet accord permette de mettre un terme à l’un des plus longs conflits sociaux dans l’industrie du papier en Finlande.


Publié le 24/03/2022

Production

L'usine de papier de publication de Norske Skog Bruck redémarre sa production

La guerre en Ukraine se poursuit mais le marché du gaz se stabilise. Ce qui explique la décision de Norske Skog, de reprendre ses activités sur le site de Bruck, en Autriche. Pour rappel, le papetier avait stoppé sa production à l'usine de papier journal et de papier magazine le 9 mars en raison du caractère inabordable des opérations causé par des hausses très conséquentes du prix de l'énergie. L'entreprise annonce également la prochaine mise en service de la nouvelle installation de valorisation énergétique des déchets à l'usine de Bruck. Ce qui devrait réduire l'exposition de l'usine aux prix du gaz. Une bonne démarche par les temps qui courent.


Publié le 23/03/2022

SCA investit plus de 14 millions d'euros dans son usine de Munksund

 

SCA va investir 150 millions SEK dans de nouveaux équipements de traitement à l'usine de papier de Munksund dans le cadre d'une initiative visant à réduire l'impact environnemental. Le site va notamment augmenter sa production d'huile de pin, qui sert à produire des biocarburants. L'huile de pin est un sous-produit de la production de pâte à papier et peut remplacer les combustibles fossiles. Un autre avantage majeur de cet investissement est qu'il réduira la consommation d'énergie de l'usine de papier. L'investissement se fera en deux phases. La première phase débutera à l'automne 2023, tandis que la deuxième phase sera réalisée à l'automne 2024.


Publié le 21/03/2022

La grève chez UPM se poursuit : encore 2 semaines de plus !

Les mauvaises nouvelles s'accumulent : le syndicat des travailleurs du papier a annoncé deux semaines supplémentaires d'action revendicative dans les usines UPM en Finlande. Une grève qui s'éternise donc. Elle avait démarré le 1er janvier. Selon le syndicat finlandais des papetiers elle pourrait même être prolongée jusqu'au 16 avril, à moins qu'une nouvelle convention collective ne soit conclue d'ici là. Cela touche bien sûr les différents clients d'UPM et notamment le secteur de l'étiquette adhésif puisque l'usine qui produit la glassine est à l'arrêt. Au forum de l'Etiquette numérique organisé hier par notre confrère Etiq&Pack, Thomas Leroy d'UPM qui expliquait la situation et les efforts d'UPM de faire revenir de la matière des usines hors Finlande, a aussi rappelé que même si la grève s'interrompait, il faudrait un délai avant que la production ne revienne à la normale et que les stocks se reconstituent.


Publié le 18/03/2022

Programme

Copacel s'adresse aux candidats à l’élection présidentielle

Copacel a un programme pour le futur Président ! Avec des thèmes de campagne qui claquent ! Réindustrialisation, souveraineté économique, déficit de la balance commerciale. Sur chacun de ces sujets, l’industrie papetière française est concernée au premier chef. D'où ce livre blanc présentant un ensemble de recommandations dont la mise en œuvre permettrait à l’industrie papetière française de se développer. 8 grandes propositions sont détaillées. Avec la dernière, Copacel évoque l'avenir de la filière, en insistant sur la nécessité valoriser l’image de l’industrie papetière et de soutenir le renouvellement des compétences. En veillant à ce que les Régions conservent la compétence de l’orientation des jeunes et en incitant l’Education nationale à développer les stages d’immersion en entreprise des enseignants ; En consolidant la dynamique d’apprentissage et de certification en redonnant de l’autonomie aux partenaires sociaux au sein des branches professionnelles dans leur gestion des politiques de formation.


Publié le 18/03/2022

Guerre en Ukraine

Cepi fait un état des lieux de la situation papetière en Europe

Comme toutes les industries, la filière papetière, déjà en proie à des difficultés d'approvisionnement et des pénuries, subit le contrecoup du conflit en Ukraine. Bernard Lombard, Trade & Industrial Policy Director de Cepi, a brossé pour Pap'Argus un état des lieux chiffré de la situation en Europe, que vous retrouverez dans un dossier à paraître dans le prochain numéro du magazine, avec une analyse de Paul-Antoine Lacour, Délégué Général de Copacel, spécifique au marché français. La Finlande (20 %), l'Allemagne (15 %) et la Pologne (13 %) représentent ensemble environ la moitié des exportations de papier et de carton de l'UE vers l'Ukraine, avec quelque 212 000 tonnes de produits. Ils sont suivis de près par la Hongrie (10 %), l'Autriche (9 %) et la Suède (8 %). L'Allemagne et la Suède représentent 55 % des exportations de pâte de l'UE vers l'Ukraine. La Finlande est de loin le principal pays exportateur vers la Russie en matière de papier et de carton, représentant 54 % de toutes les exportations de l'UE vers ce pays. L'Allemagne (16 %), la Pologne (6 %) et la Suède (6 %) exportent également du papier et du carton vers la Russie, mais à des volumes beaucoup plus faibles. Quant à la pâte, près de 70 % des exportations de l'UE vers la Russie proviennent de Finlande (45 %) et de Suède (25 %). Si on fait un bilan à date, le commerce de la pâte à papier et du papier entre l'UE et l'Ukraine s'effectue quasiment à sens unique : environ 440 000 tonnes de papier et de carton sont importées par l'Ukraine depuis l'UE. Les exportations de l'Ukraine sont très limitées. C'est la même chose avec la Biélorussie, qui importe des volumes encore plus faibles, 60 000 tonnes de papier et carton de l'UE. En ce qui concerne la Russie, c'est une autre histoire. Environ 900 000 tonnes de papier et de carton sont importées par la Russie depuis l'UE, tandis que la Russie exporte près de 700 000 tonnes vers l'UE. L'Italie (23 %), l'Allemagne (19 %) et la Pologne (8 %) représentent 50 % des exportations russes vers l'UE. Environ les deux tiers sont des qualités d'emballage, le carton-caisse représentant 43 % de toutes les exportations. En ce qui concerne la pâte, le commerce UE-Russie est assez équilibré avec environ 400 000 tonnes échangées au total.


Publié le 17/03/2022

Production

Guerre en Ukraine : la filière module sa production en Italie, en fonction des coûts de l'énergie

La guerre en Ukraine et les prix exorbitants de l'énergie ont des répercussions dans l'industrie papetière. Avec des hauts et des bas. Illustration avec l'italien Pro-Gest, qui, après une semaine d'arrêt, reprend les opérations papetières dans certaines de ses usines en Italie. En revanche, le producteur italien de cartons ondulés recyclés, Cartiere del Polesine, a suspendu, lui, la production dans l'une de ses deux usines, à Loreo. Il est prévu que cet arrêt dure jusqu'à lundi. Pour rappel, Cartiere del Polesine exploite deux machines à papier à l'usine de Loreo avec une capacité de production totale de 280 tpj, soit environ 90 000 tpa de carton ondulé recyclé. L'usine produit des qualités italiennes de cannelures et moyennes dans des grammages de 105 à 170 g/m².


Publié le 17/03/2022

Mayr-Melnhof arrête les livraisons de carton vers la Russie

 

Le groupe autrichien Mayr-Melnhof (MM), l'un des principaux producteurs de carton et de boîtes pliantes en Europe, ne fournit plus de carton à la Russie. Le groupe a également annoncé un programme de soutien global, financier et en nature, pour ses employés en Ukraine et leurs familles. Selon le site Web de Mayr-Melnhof Packaging, le site MMP du village de Villozi au sud de Saint-Pétersbourg comprend MM Polygrafoformlenie Packaging et MM Polygrafoformlenie Rotogravure, et est le plus grand producteur de boîtes pliantes de la région ainsi que le leader du marché dans la Fédération de Russie. Les usines approvisionnent principalement les marchés de l'alimentation, des soins personnels et des emballages de cigarettes. En incluant les acquisitions les plus récentes, le groupe MM génère un chiffre d'affaires d'environ 3,2 milliards d'euros et emploie environ 12 500 personnes.


Publié le 16/03/2022

Pénurie de papier et hausse de prix : Intergraf appelle à trois actions Immédiates

 

La filière est sous tension, comme le rappelle Intergraf, l'association européenne de l'industrie de l'impression basée à Bruxelles : hausses de prix de plus de 45 % en six mois (et jusqu'à 80 % pour le papier journal), baisse de 25,8 % de la capacité de papier graphique européenne en 5 ans… Tout ceci contribue effectivement à beaucoup d'incertitudes quant à l'approvisionnement continu en fibres de bois des secteurs européens. D'où l'appel d'Intergraf, qui préconise 3 actions : un arrêt immédiat ou une réduction significative des exportations de pâte à papier et de papier vers les pays tiers afin de préserver l'autonomie des industries européennes de l'imprimerie et de l'édition ; que les deux parties impliquées dans la grève en cours dans les papeteries d'UPM trouvent une solution garantissant la disponibilité du papier et du carton nécessaires sur le marché européen ; et à plus long terme, la garantie d'une autonomie européenne en matière d'approvisionnement en bois, pâte à papier et papier pour tous les secteurs économiques, en assurant un approvisionnement suffisant en matières premières et en capacités de production en Europe.


Publié le 15/03/2022

Leipa augmente ses prix et annonce des mesures de fermeture

 

Les coûts élevés de l'énergie et l'offre limitée de capacités de transport obligent Leipa à augmenter les prix et à arrêter temporairement la production. Malgré une gestion de l'énergie prudente et tournée vers l'avenir, le groupe allemand Leipa ressent en effet les effets de l'escalade des prix de l'énergie et des pénuries de capacités de frêt et de transport. L'entreprise a donc décidé de se concentrer sur le maintien de la sécurité d'approvisionnement, ce qui rend inévitables les hausses de prix. Pour les livraisons à partir du 1er avril, la société augmentera les prix du carton plat de 130 €/t. En outre, l'entreprise a décidé d'arrêter la machine à papier pour le liner blanc non couché dans la semaine du 18 avril afin de contrer les achats spéculatifs d'énergie sur le marché à terme.


Publié le 14/03/2022

Dommage collatéral

Les bois russes et biélorusses sont désormais interdits de certification PEFC et FSC

La guerre en Ukraine n'en finit pas de produire des dommages collatéraux dans la filière… Ainsi, le conseil d’administration de PEFC International a déterminé que tout le bois de Russie et de Biélorussie est du « bois de conflit » et ne peut donc plus être utilisé dans les produits certifiés PEFC. La clarification selon laquelle le bois de Russie et de Biélorussie est du bois de conflit a été faite lors d’une réunion extraordinaire de l'organisme certificateur. Cette précision est initialement valable pour six mois. PEFC publiera d’autres lignes directrices dans les prochains jours. Même son de cloche du côté de FSC : le Conseil d'administration de FSC International a convenu de suspendre, en Russie et en Biélorussie, tous les certificats des entreprises effectuant des transactions commerciales et de bloquer tout approvisionnement en bois contrôlé en provenance de ces deux pays. Cela signifie que le bois et les produits forestiers provenant de Russie et de Biélorussie ne peuvent pas être utilisés dans des produits certifiés FSC ou être vendus comme étant certifiés FSC partout dans le monde tant que le conflit armé se poursuit.


Publié le 14/03/2022

La cession de Chapelle Darblay à Veolia et Fibre Excellence se prépare

 

Le feuilleton Chapelle-Darblay, suite et fin ? En tout cas, les choses évoluent. Le projet de cession de l'usine UPM de la Chapelle Darblay à Veolia et Fibre Excellence est ainsi devenu officiel. De fait, les préparatifs pour la vente de l'usine UPM de la Chapelle Darblay à Grand-Couronne, en France, ont commencé. Le 1er mars, la Métropole Rouen Normandie a en effet décidé officiellement et à l'unanimité que le site, qui sera initialement acquis par elle-même, sera revendu à la société de recyclage Veolia et au producteur de pâte à papier Fibre Excellence. Les deux sociétés prévoient d'y recycler des vieux papiers et cartons. Le projet principal du consortium est de convertir la MAP 6 pour la production de papier pour emballage. Dans un premier temps, le duo compte fabriquer 400  000 tonnes de carton d'emballages. Dans un deuxième temps, il prévoit d' augmenter la production avec la mise en marche de la seconde machine à papier. Sur le papier, le projet avance bien. Mais il reste encore quelques obstacles bureaucratiques à franchir. Une fois les principaux obstacles levés et une fois passé aussi le délai de recours de deux mois, le transfert de propriété et le paiement pourraient se produire soit le 11 mai, soit le 11 juin 2022.


Publié le 11/03/2022

Arrêt de production

Norske Skog suspend la production à l'usine de Bruck

En raison du caractère inabordable des opérations dans l'environnement énergétique actuel, des arrêts temporaires ont été initiés à l'usine de papier de Norske Skog de Bruck en Autriche. Le fabricant de papier d'édition a ainsi temporairement stoppé la production de cette usine. Norske Skog Bruck abrite deux machines d'une capacité de production de 120 000 tpa de papier journal et 260 000 tpa de papier magazine couché (LWC).


Publié le 11/03/2022

Production

Ankutsan va augmenter sa capacité de production de carton ondulé en Turquie

Plusieurs projets de nouvelles capacités de carton ondulé sont mis en œuvre en Europe. Pour sa part, la société turque Ankutsan a annoncé une nouvelle MAP pour les fibres fraîches et le carton ondulé recyclé. C'est en janvier que le producteur turc de papier et d'emballages a démarré la construction du deuxième hall de production sur son site d'Adana, en Turquie. Dans le détail, l'entreprise investit 60 millions d'euros pour son projet d'expansion et prévoit de mettre en service sa nouvelle machine à carton ondulé au quatrième trimestre 2023. Ce nouvel équipement produira du kraftliner, du substitut de kraftliner, du carton ondulé et du testliner dans la gamme de grammage de 80 à 270 g/m².


Publié le 10/03/2022

L'italien Pro-Gest suspend la production de toutes ses usines

 

La guerre en Ukraine et les prix exorbitants de l'énergie laissent leurs premières traces dans l'industrie papetière. Le groupe d'emballage Pro-Gest a annoncé un arrêt temporaire de la production de l'ensemble de ses papeteries en Italie. Pour rappel, le producteur italien exploite neuf machines dans ses six papeteries. "Nous constatons que le prix du gaz naturel est aujourd'hui plus de dix fois plus élevé qu'il y a douze mois et a triplé en un peu plus d'une semaine. Nous ferons de notre mieux pour accompagner nos clients en évaluant au cas par cas la situation des livraisons. Nous espérons sincèrement pouvoir reprendre la production dès que la situation le permettra", a déclaré la société dans un communiqué. A date, le groupe Pro-Gest emploie environ 400 personnes en Italie.


Publié le 09/03/2022

Emballage

Création de la chaire CoPack au salon de l'agriculture

Du nouveau dans l'emballage avec le lancement de la chaire CoPack. Créée à l'initiative de onze partenaires (Gret, Léko, LinkUp Factory, Stef, Syctom, l’Association Française des Compostables Biosourcés, Adebiotech, Association Régionale des Industries Agroalimentaires d’Île-de-France, EuraMaterials, UMR SayFood et l'Université de Montpellier), sous la tutelle de la Fondation AgroParisTech, elle est conçue pour 5 ans. Née de la nécessité de diminuer l’empreinte environnementale de la filière emballage alimentaire, tout en respectant l’évolution de la société, cette chaire entend co-développer de nouvelles solutions organisationnelles et techniques, telles : Des solutions d’emballages alimentaires à moindre empreinte environnementale ; Des solutions techniques performantes adaptées aux nouveaux modes de distribution et de consommation préservant la qualité et l’intégrité des aliments ; Des outils communs interactifs et adaptés aux besoins de chacun des acteurs de la chaîne de valeur. Le Comité d’orientation et d’évaluation de la Chaire CoPack a sélectionné quatre projets opérationnels pour cette première année d’activités : Analyser l’existant, tester et valider les modes de recyclage notamment organique par compostage/méthanisation ; Réduire les emballages par le réemploi dans le cadre des circuits logistiques ; Eco-concevoir des alternatives aux emballages non recyclables, en particulier pour les multicouches ; Réduire les déchets non recyclables à travers un tri optimisé des biodéchets et des déchets d’emballage. Le cercle des membres fondateurs s’enrichira de partenaires complémentaires au cours de l’année 2022.
 


Publié le 09/03/2022

Russie

UPM stoppe ses livraisons vers la Russie

De plus en plus d'entreprises de l'industrie papetière réagissent à la guerre en Ukraine. C'est au tour d'UPM d'annoncer un arrêt des livraisons vers la Russie. UPM Raflatac possède un terminal de distribution dans la région de Kiev avec 13 employés. Les opérations du terminal ont été fermées jusqu'à nouvel ordre. En revanche, les opérations sur ses sites russes se poursuivent. La plupart des salariés d'UPM travaillent à l'usine de contreplaqué de Chudovo, où là les activités sont donc maintenues. UPM achète moins de 10 % de son approvisionnement en bois en Russie. Les ventes d'UPM à la Russie et à l'Ukraine combinées représentent environ 2 % des ventes totales d'UPM en 2021. Les actifs en Russie représentent moins de 1 % du total du groupe. En 2021, moins de 10 % de l'approvisionnement en bois d'UPM en Finlande provenait de Russie.
.


Publié le 08/03/2022

Tetra Pak investit dans quatre installations de recyclage de briques en carton

 

En seulement quatre mois, Tetra Pak le numéro 1 des emballages cartons pour les briques alimentaires Tetra Pak, a co-investi plus de 11,5 millions d'euros avec des recycleurs et des acteurs de l'industrie. Objectif : aider à mettre en place quatre solutions de recyclage entièrement nouvelles pour les emballages en carton en Turquie, en Arabie saoudite, en Ukraine et en Australie. Qu'il s'agisse de créer une capacité de recyclage à partir de zéro via une coopération transfrontalière (en Arabie saoudite), d'augmenter cette capacité de 50 % (en Turquie), de tripler la capacité de production de l'élément PolyAl des cartons (en Ukraine) ou de tirer parti d'un partenariat public/privé (en Australie), ces projets partagent un même but. Ils permettront de recycler tous les composants d'un emballage en carton usagé, en les transformant en matériaux et biens de qualité. Une fois pleinement opérationnelles, les nouvelles solutions pourront traiter jusqu'à 45 000 tonnes supplémentaires d'emballages en carton usagés, ce qui permettra de recycler plus de 50 milliards d'emballages en carton par an dans le monde. Bien entendu, dans le contexte actuel, l'activité en Ukraine reste incertaine.


Publié le 07/03/2022

Partenariat

Norvège : BillerudKorsnäs et Viken Skog explorent les possibilités de production conjointe de pâte

BillerudKorsnäs et le groupe norvégien de propriétaires forestiers Viken Skog forment une coentreprise pour explorer les possibilités de travailler ensemble pour établir la production de pâte chimio-thermomécanique blanchie à l'usine Follum de Viken Skog à Hønefoss en Norvège. Dans ce cadre, les deux entreprises prévoient de lancer une étude de faisabilité qui devrait se terminer au cours du premier semestre 2023. Le but est d'établir une ligne de production de pointe pour la pâte chimio-thermomécanique blanchie (BCTMP) à l'usine de Follum avec une hypothèse de capacité allant jusqu'à 200 kt/a. L'usine de Follum possède déjà une grande partie de l'infrastructure nécessaire pour établir une telle ligne de production. De plus, elle est située dans une zone avec un approvisionnement en bois compétitif et durable et de bons transports vers les usines de carton de BillerudKorsnäs. Si le projet se poursuit après l'achèvement de l'étude de faisabilité, l'investissement pour BillerudKorsnäs est estimé entre 600 et 800 MNOK (soit grosso modo entre 60 et 80 millions d'euros). « Cette initiative fait partie de la stratégie de BillerudKorsnäs pour une croissance durable et rentable et soutient notre ambition de croissance dans le carton. Nous entrevoyons dans un premier temps de bonnes perspectives pour créer une chaîne d'approvisionnement efficace et un accès compétitif aux matières premières nécessaires à la production du matériaux d'emballage du futur », a commenté Christoph Michalski, président et directeur général de BillerudKorsnäs.


Publié le 07/03/2022

Kemira interrompt ses livraisons en Russie

 

Chaque jour amène son lot d'annonces concernant la réaction de la filière par rapport au conflit ukrainien. Après Mondi et Stora Enso, c'est au tour du finlandais Kemira, leader de la chimie des process pâtes à papier et papier et des solutions chimiques, d'interrompre jusqu'à nouvel ordre les livraisons vers la Russie et la Biélorussie. La décision est effective depuis le 1er mars 2022. Cette décision va affecter principalement les clients de pâtes et papiers en Russie. En 2021, la Russie représentait environ 3 % du chiffre d'affaires total de Kemira.


Publié le 04/03/2022

Chapelle Darblay : la Métropole de Rouen rachète ses équipements pour 3,6 M€

 

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans "l'affaire Chapelle Darblay" : après avoir activé son droit de préemption, la collectivité a validé l'acquisition des équipements (machines, pièces de rechange, applications informatiques, stocks…) du site. Les élus ont également approuvé la revente, à terme, de la Chapelle Darblay au consortium Veolia/Fibre excellence. Celui-ci prévoit un investissement de 100 millions d’euros sur le site. On rappelle que Chapelle-Darblay, située à Grand-Couronne en Seine-Maritime, valorisait les déchets papiers de 24 millions d’habitants trieurs en France avant sa mise à l’arrêt en 2020 par son propriétaire, UPM. Tout n'est pas joué pour autant. Les autres protagonistes, en l'occurrence l'alliance Samfi-Paprec, ont jusqu'au début mai, c'est-à-dire à la fin du délai de recours administratif, pour essayer de se maintenir dans le projet. Nul doute qu'on en saura plus la semaine prochaine à l'occasion du point presse du presse de Paprec. Dans l'attente, la Métropole a eu l'engagement d'UPM de laisser le site tel quel, c'est-à-dire avec les machines à papier en "état" de fonctionner. On se souvient en effet de sabotages qui avaient été réalisés sur d'autres sites par le passé.


Publié le 03/03/2022

Conflit

Stora Enso stoppe toute activité en Russie

La guerre en Ukraine continue d'avoir des répercussions au sein de la filière. Après Mondi, c'est au tour de Stora Enso de faire des annonces. Le papetier stoppe toute production et vente en Russie jusqu'à nouvel ordre. A date, Stora Enso possède trois usines d'emballage en carton ondulé et deux scieries de produits en bois en Russie. A noter que Stora Enso cesse également également toute exportation et importation vers et depuis la Russie. Un plan d'atténuation a été activé pour garantir la disponibilité des matériaux d'entrée provenant d'autres sources. Les ventes de Stora Enso en Russie représentent environ 3 % des revenus totaux du groupe, qui précise que l'impact sur ses ventes et son EBIT n'est pas significatif. Stora Enso compte environ 22 000 employés et ses ventes en 2021 se sont élevées à 10,2 milliards d'euros.


Publié le 03/03/2022

L'industrie ukrainienne des pâtes et papiers à l'arrêt

C'était couru d'avance : avec la guerre de la Russie contre l'Ukraine, pratiquement toutes les entreprises ukrainiennes de pâtes et papiers ont arrêté leur production dans l'après-midi du 24 février. C'est Eduard Litvak, directeur général de l'association ukrainienne de l'industrie des pâtes et papiers (UkrPapir), basée à Kiev, qui l'a annoncé. Il a expliqué que les opérations militaires qui se déroulaient dans tout le pays avaient entraîné une rupture des chaînes logistiques et que par souci de sécurité pour les salariés, les usines avaient été temporairement fermées.


Publié le 02/03/2022

Etude

Cepi montre que l'industrie du papier "rebondit" et que des changements structurels sont en cours

Un nouveau rapport du Cepi, la Confédération des industries papetières européennes, suggère qu'à mesure que l'industrie du papier et du carton "rebondit" après les défis du COVID-19, les tendances changeantes de l'utilisation des matériaux deviennent des tendances à plus long terme. En résumé, l'industrie a ajusté sa production, arrêté des lignes et investit pour s'adapter au changement. Alors que la consommation de produits papetiers avait diminué de 6,6 % en 2020, le secteur montre désormais des signes de forte reprise, la consommation ayant augmenté de 5 % au cours de l'année écoulée dans les pays représentés au sein de la Confédération européenne des industries papetières. Répondant à une demande renouvelée des clients tant européens que mondiaux, la production a rebondi de 5,8 %. Les exportations hors des pays du Cepi, qui avaient baissé de 8,4% en 2020, retrouvent leur niveau de 2019, tirées par de fortes progressions des ventes sur les marchés nord et sud-américains. Au-delà des effets de la relance du moteur économique mondial, d'autres facteurs entrent en jeu. Le Covid-19 a provoqué une augmentation spectaculaire des achats en ligne, ce qui a été une aubaine pour les producteurs d'emballages en papier et en carton. On estime que la production de papier et de carton utilisée à cette fin a augmenté de 7,1 % en 2021 par rapport à 2020. À cela s'ajoute une nouvelle demande pour que les emballages de nos produits soient plus durables. Divers secteurs utilisent désormais les emballages en papier et carton, notamment comme solution pour l'acheminement de denrées alimentaires ou de fournitures médicales et pharmaceutiques. Le papier est également un aliment de base pour l'industrie de l'hygiène et, bien que la demande de papier à usage sanitaire ait quelque peu diminué en 2021, elle est toujours légèrement supérieure aux niveaux de consommation d'avant la pandémie. Un autre ensemble de statistiques montre que la production de qualités d'emballage - utilisées pour la production de sacs en papier - a augmenté de 11,7 %, bénéficiant de l'élimination progressive des emballages en plastique soutenue par l'UE. La production de papier à usages innovants, principalement à usage industriel, a, elle, augmenté de 9,6 %.


Publié le 02/03/2022

Mondi stoppe la production dans son usine de sacs en papier située en Ukraine à Lviv

 

Si le monde entier est tourné vers l'Ukraine, les conséquences sur le business mondial commencent déjà à se faire sentir. Ainsi, le fabricant de papier et d'emballages Mondi a suspendu indéfiniment la production de son usine de sacs en papier Mondi Bags, située en Ukraine à Lviv. Le groupe a précisé qu'il maintenait pour le moment ses opérations à Syktyvkar, dans la République russe des Komis. De manière plus générale, on peut s'attendre à un impact sur les coûts de l'énergie : cette guerre fragilise en effet l'une des routes de transfert du gaz russe vers l'Europe. Il faut savoir que 15 à 20 % des flux importés passent par ce pays.


Publié le 01/03/2022

Cession

Stora Enso vend le site de Kvarnsveden

Le papetier Stora Enso a annoncé aujourd'hui avoir signé une lettre d'intention pour céder le site de Kvarnsveden en Suède au producteur suédois de batteries électriques Northvolt. Le site, qui produisait jusqu'à 565 000 t de papier SC et de papier journal amélioré, a été définitivement arrêté en septembre 2021. Cette initiative s'inscrit dans le contexte de baisse structurelle de la demande de papier d'impression. Northvolt est un fournisseur européen de cellules de batterie durables et développera l'ancienne papeterie en une usine de fabrication de batteries. Ce sera sa troisième usine de batteries en Suède. Il est prévu que l'usine démarre la première partie de ses opérations fin 2024. Elle emploiera jusqu'à 1 000 personnes. L'accord final concernant la transaction devrait être signé dans les prochains mois. Certaines infrastructures et équipements, dont la chaudière, font l'objet de processus distincts et ne sont pas inclus dans le périmètre Northvolt.


Publié le 01/03/2022

Les grèves se prolongent dans plusieurs usines finlandaises d'UPM

 

Les négociations intenses entre UPM et le syndicat des travailleurs du papier se poursuivent… de même que les grèves. C'est l'annonce faite hier par le syndicat des travailleurs du papier qui a évoqué une prolongation de trois semaines de la grève dans la plupart des usines finlandaises d'UPM, jusqu'au 2 avril 2022. A moins que d'ici là de nouvelles conventions collectives de travail ne soient conclues. Pour mémoire, la grève du syndicat dans les unités UPM Pulp, UPM Biofuels, UPM Communication Papers, UPM Specialty Papers et UPM Raflatac en Finlande a débuté le 1er janvier 2022. Pour rappel, en 2020, des grèves avaient déjà causé la fermeture des usines de pâtes et papiers d'UPM pendant deux semaines ainsi que ses usines de bois et de contreplaqué pendant quatre semaines. UPM avait, à l'époque, estimé le coût à 30 millions d'euros.


Publié le 28/02/2022

Production

Italie : Sappi veut augmenter la capacité de production de son site de Carmignano

Le papetier sudafricain Sappi va investir au moins 10 millions d'euros pour agrandir son usine italienne de Carmignano dédiée aux papiers spéciaux. Objectif : soutenir la croissance actuelle de l'industrie de la sublimation thermique. Dès 2018, Sappi avait reconnu l'importance du papier de sublimation pour l'impression par transfert numérique. L'entreprise avait d'ailleurs repris l'activité papiers spéciaux de Cham Paper Group, un groupe doté notamment d'usines performantes à Carmignano et Condino (Italie). L'ouverture du Digital Solutions Center à Carmignano un an plus tard avait soutenu le lancement d'autres innovations de produits dans le domaine de l'impression par sublimation - par exemple le Transjet Tacky Industrial et le Transjet Drive. "En agrandissant notre usine de Carmignano, nous pouvons offrir une solution interne complète pour les papiers de sublimation, du développement et de la production, en passant par la conversion jusqu'à l'expédition. Cela nous permettra de maintenir les normes de qualité les plus élevées dans toutes les étapes de production et d'offrir un service de classe mondiale à nos clients, tout en ayant un impact positif sur nos émissions de CO2", a déclaré Pierluigi Masi, directeur de l'usine de papier de Carmignano. Les travaux sur le site devraient se terminer fin 2023.


Publié le 28/02/2022

Stora Enso veut produire 750 000 de tonnes de carton d'emballage à Oulu

 

C'est un énorme projet dans le secteur de l'emballage qu'envisage de monter Stora Enso. Le papetier nordique voudrait ainsi ajouter au marché 750 000 tpa de nouvelles capacités de carton d'emballages. Pour ce faire, il procéderait à la reconstruction de sa deuxième ancienne machine à papier couché sans bois de son usine d'Oulu en Finlande. Ceci afin de produire notamment du carton pour boîtes pliantes (FBB) et du kraft couché non blanchi (CUK). Les dépenses d'investissement prévues pour le projet sont estimées à 900-1 000 millions d'euros sur la période 2023-2026. L'augmentation de la consommation de bois de pâte à Oulu serait d'environ 1 million de m3, en utilisant les volumes libérés après la fermeture du site de Veitsiluoto. Avec ce programme, Stora Enso entend répondre à la demande d'emballages durables. Il cherche aussi à optimiser les synergies avec la production actuelle du site d'Oulu. On rappelle que la production de kraftliner sur l'autre ancienne machine à papier couché sans bois a démarré sur le site au début de l'année dernière.


Publié le 25/02/2022

Allemagne : les délais de livraison s'allongent de 4 à 16 semaines pour le carton en fibres vierges

 

Une fois n'est pas coutume, faisons un petit tour Outre Rhin pour lire la dernière étude de Fachverband Faltschachtel-Industrie (FFI), l'association allemande qui représente les entreprises de boîtes pliantes. On y apprend que pour près de 90 % des 40 fabricants de boîtes pliantes participants, la communication dans la chaîne d'approvisionnement s'est considérablement améliorée par rapport à l'époque pré-Corona, mais que cela ne s'applique pas de la même manière à tous les clients. "Un changement fondamental d'état d'esprit est nécessaire, en particulier chez les propriétaires de marques et les clients du commerce de détail", observe Andreas Helbig, porte-parole du conseil d'administration de FFI. "Les boîtes pliantes deviennent de plus en plus populaires. Tout comme en ce moment, nous pensons que la demande de boîtes pliantes recyclables et durables augmentera également à l'époque post-Corona", ajoute-t-il. Dans le même temps, les pics de demande actuels rencontrent une offre qui fonctionne à pleine charge. "Ce dont nous avons besoin, c'est de la sécurité et de la prévisibilité de la planification", lance-t-il aux clients de l'industrie de la boîte pliante. Nous avons maintenant besoin d'une communication beaucoup plus ouverte entre les fournisseurs, les transformateurs et les clients pour rééquilibrer la demande de boîtes pliantes et l'offre de carton". Selon le sondage, seulement 12,5 % des participants estiment que les délais de livraison actuels pour le carton en fibres vierges chez les clients existants n'ont pas changé par rapport à octobre 2021. En revanche, 77,5 % des fabricants de cartons pliants signalent des prolongations de quatre à 16 semaines. Même topo du côté du carton recyclé.
Pas de surprise sur les prix : ils bondissent ! La majorité des participants au sondage rapportent des augmentations de prix d'au moins deux chiffres, quel que soit le type de fibre. Les hausses de prix depuis octobre 2021, ont atteint jusqu'à 25 % pour le carton recyclé, voire plus de 30 % dans certains cas. Pour le carton de fibres vierges, les augmentations de prix depuis lors ont atteint jusqu'à 25 %.


Publié le 24/02/2022

SCA va investir 90 millions SEK (8,4 M€) dans son usine de pâte d'Östrand

 

Le papetier suédois SCA investit 90 millions SEK dans l'usine de pâte à papier d'Östrand. L'investissement entraînera des économies de coûts mais augmentera également la capacité de production de l'usine. L'investissement améliorera également l'environnement local en réduisant le risque de nuisances olfactives. Est notamment prévu un nouvel incinérateur qui aura vocation à brûler les gaz forts et le surplus de méthanol. Un autre avantage majeur de l'incinérateur est qu'il pourra convertir le surplus de certains produits chimiques dans l'usine en un autre type de produits chimiques que l'usine se procure actuellement pour la production de pâte CTMP. On rappelle que SCA, fondée en 1929, possède 2,6 millions d'hectares de terres forestières dans le nord de la Suède.


Publié le 23/02/2022

Investissement

Rottneros et Arctic Paper investissent dans une usine de barquettes en fibre moulée

Les conseils d'administration d'Arctic Paper et de Rottneros ont décidé d'investir 15 millions d'euros dans une usine de barquettes en fibre moulée située dans les locaux d'Arctic Papers à Kostrzyn, en Pologne. L'usine sera exploitée dans une entité juridique distincte et en tant que coentreprise à 50/50. Elle produira environ 80 millions de barquettes par an, avec un chiffre d'affaires annuel estimé entre 9 et 11 millions d'euros et une marge EBIT de plus de 20 % lorsqu'elle sera pleinement opérationnelle. « Nous constatons une croissance rapide de la demande de barquettes en fibres moulées, et nous sommes heureux d'annoncer que nous sommes maintenant prêts à aller de l'avant avec notre plan de lancement de la première production à l'échelle industrielle d'emballages à base de fibres à haute barrière. La collaboration des deux parties combine l'emplacement favorable d'Arctic Paper et l'infrastructure existante avec le savoir-faire technologique de Rottneros et apportera des avantages aux deux sociétés », ont déclaré les PDG d'Arctic Paper et de Rottneros, Michal Jarczyński et Lennart Eberleh, dans une déclaration commune. La production de barquettes en fibres moulées conviendra aux emballages à haute barrière, aux emballages sous atmosphère modifiée avec une durée de conservation prolongée ainsi qu'aux emballages avec des exigences fonctionnelles moindres, tous basés sur la fibre primaire Rottneros. Les produits peuvent résister à la chaleur et sont excellents pour les plats cuisinés - plats surgelés et réfrigérés - qui constituent un marché en croissance rapide. Le démarrage de la nouvelle usine est prévu pour fin 2023.


Publié le 22/02/2022

Vente

Le britannique Mondi cède sa division Personal Care Components («PCC»)

Mondi a conclu un accord pour vendre son activité Personal Care Components («PCC») au groupe Japonais Nitto. Montant de la transaction : 615 millions d'euros (soit près de 700 millions de dollars). En réalisant cette opération, Mondi entend se concentrer sur le secteur de l'emballage. PCC fabrique une gamme de composants pour les produits de soins personnels et domestiques nécessaires au quotidien tels que les couches, les soins féminins, l'incontinence adulte et les lingettes. Pour l'exercice clos le 31 décembre 2020, PCC a généré un EBITDA de 42 millions d'euros. Suite à cette transaction, la partie restante des matériaux d'ingénierie du groupe Mondi sera intégrée dans l'unité commerciale Emballage flexible.


Publié le 18/02/2022

Blue Paper va arrêter sa machine pour maintenance début mars

 

La disponibilité de cartons ondulés recyclés en Europe centrale diminuera légèrement car le producteur de papier d'emballage Blue Paper prévoit d'effectuer une semaine d'arrêt pour maintenance dans son usine de cartons d'emballage à Strasbourg, en France. Précisément, La MAP 1 du site, qui a une capacité de 440 000 tpa de carton ondulé recyclé dans des grammages compris entre 70 et 135 g/m², sera stoppée la première semaine de mars. Pour mémoire, Blue Paper est une joint-venture entre les sociétés d'emballage VPK Group en Belgique et Klingele en Allemagne. Ce site de production, basé au port du Rhin à Strasbourg, est spécialisé dans la fabrication de papier pour ondulé (PPO) à base de 100 % de papiers et cartons récupérés. Les groupes VPK Packaging et Klingele Papierwerke avaient investi 100 M€ en 2013 pour convertir l'usine construite en 1990 à la production de papier d'emballage.


Publié le 17/02/2022

Georgia-Pacific investit plus de 500 M$ dans son usine de Green Bay

 

Georgia-Pacific a annoncé des investissements importants, qui totalisent plus de 500 millions de dollars, dans son usine de Green Bay, Wisconsin, Broadway. Ce programme de dépenses a pour but d'améliorer considérablement les activités de vente au détail de papiers hygiéniques et de serviettes de consommation de l'entreprise. Les investissements dans l'usine de Green Bay comprennent la construction d'une nouvelle machine à papier utilisant la technologie de séchage à l'air (TAD), ainsi que l'ajout d'équipements et d'infrastructures de conversion associés. Le démarrage de la nouvelle machine est prévu pour le premier semestre 2024. Environ 150 emplois seront créés pour exploiter le nouveau complexe papetier, en plus des 850 employés actuels de l'usine. A date, l'usine de Green Bay Broadway exploite sept machines à papier et plusieurs opérations de transformation pour fabriquer du papier hygiénique, des essuie-tout, des serviettes et des mouchoirs pour le commerce de détail et les usages hors domicile. Pour mémoire, Georgia-Pacific s'est retiré du marché européen il y a une dizaine d 'années en vendant ses activités hygiène à SCA.


Publié le 16/02/2022

Un nouvel épisode dans l'affaire Chapelle Darblay

 

C'est pas encore gagné pour Chapelle Darblay située à Grand-Couronne (Seine-Maritime), près de Rouen, mais petit à petit, la situation se débloque. Pap'Argus vous avait annoncé il y a quelques jours la préemption du site appartenant à UPM par la Métropole de Rouen. Le but étant de casser la vente au consortium Samfi/Paprec et de pérenniser l’activité de recyclage du papier. La collectivité prévoit aussi d'acquérir pour 3 millions d'euros l'outil industriel, deux machines à papier et une chaudière biomasse. La prochaine étape ? Attendre. L'exercice de préemption peut en effet être contesté pendant deux mois devant le tribunal administratif. Et ensuite ? Si tout se déroule comme elle le souhaite, la métropole pourrait revendre le site à un repreneur industriel début mai. On rappelle que le duo Veolia/Fibre Excellence est sur les rangs : leur projet est de vendre, grâce au site, 400.000 tonnes de papier pour ondulé par an pour le marché de l'emballage carton. Pour mémoire, l’usine de la Chapelle Darblay, dispose d’une puissance de recyclage de 480 000 tonnes par an, soit le résultat du tri de 24 millions d’habitants, plus d'un tiers de la France.


Publié le 15/02/2022

Usine

Valmet délivre un nouveau système de contrôle qualité à la Papeterie Le Bourray

C'est l'équipementier Valmet qui fournira un nouveau système de contrôle qualité IQ à la Papeterie Le Bourray. L'objectif est d'optimiser la production et d'améliorer la qualité du produit final.Le nouveau système sera installé sur la machine TM 3 de l'usine située à Saint-Mars-La-Brière, dans le nord-ouest de la France. La livraison aura lieu en novembre 2022. Il s'agit de la deuxième commande du système de contrôle qualité Valmet IQ à l'usine de Papeterie Le Bourray. Le premier concernait leur machine TM 4, qui avait été mise en service en septembre 2021. Premier fabricant de ouate recyclée au monde, la papeterie Le Bourray (anciennement Arjowiggins), rachetée en 2019 par CGMP, exporte ses ouates dans 41 pays.

 


Publié le 15/02/2022

Sac en papier

Russie : Arkhbum-Upak LLC veut devenir le premier producteur de sacs en papier

Arkhbum-Upak LLC, qui fait partie du groupe d'entreprises autrichien Pulp Mill Holding, a augmenté la production de sacs en papier de 162 % jusqu'à 71 millions d'unités en 2021. L'entreprise a également élargi sa gamme à l'export. Désormais, les livraisons sont destinées à la fois aux marchés des pays de la CEI et aux pays européens, tels que l'Allemagne et la France. Actuellement l'entreprise Arkhbum-Upak LLC est spécialisée dans la production de sacs en papier kraft d'une largeur de 140 à 540 mm avec anses torsadées et plates. Ses clients sont principalement de grandes chaînes nationales et étrangères, en particulier McDonald`s, KFC, Adidas, et autres. La société a récemment acquis une installation dans la ville de Kolomna afin d'organiser un seul complexe de production moderne. Après un déménagement dans un nouveau site et l'installation d'équipements supplémentaires, la productivité de l'entreprise passera à 120 millions d'éco-emballages par an.


Publié le 11/02/2022

La Finat alerte sur les conséquences du conflit social à UPM

 

Après Intergraf (la fédération européenne des industries graphiques) la semaine dernière, l'association européenne de l'industrie de l'étiquette (Finat) s'inquiète des délais de livraison de matériaux d’étiquetage, qui ont augmenté d’au moins trois mois. Les causes sont connues : les pénuries d’énergie, de produits chimiques, de pâte à papier et de vieux papier à recycler. Sans oublier la grève très suivie dans les papeteries d’UPM Raflatac en Finlande. La Finat souligne le fait que les imprimeurs d’étiquettes sont en rupture de stock et que ces pénuries pourraient se prolonger. "Les imprimeurs d'étiquettes sont maintenant en rupture de stock, et si cette grève se poursuit même au-delà du 19 février, ce ne sera qu'une question de temps avant que les produits de grande consommation et d'autres secteurs ne soient confrontés à des délais excessifs ou même à l'indisponibilité d'étiquettes à obtenir", alerte Jules Lejeune, directeur général de la Finat. On le rappelle : sans étiquette, pas d’emballage et pas de marchandises emballées à livrer aux magasins. D'où l'insistance de la Finat sur l'importance de régler sans tarder les conflits sociaux. Et de conclure avec un point marché : "En Europe, chaque année, quelque 8 milliards de mètres carrés d'étiquettes autocollantes sont consommées, soit près de 10 mètres carrés d'étiquettes par habitant".


Publié le 10/02/2022

Leipa va restructurer le site de Schrobenhausen

 

Le papetier allemand Leipa réoriente ses activités en optimisant et en modernisant structurellement ses sites. La société familiale dirigée par Peter Probst, CEO, a ainsi annoncé son intention de transformer son site de Schrobenhausen basé près de Munich. Ces projets incluent la fermeture définitive de la machine à papier du site, qui produit actuellement principalement des papiers pour enveloppes. Les investissements porteront aussi sur des extensions et des mises à niveau de la machine à carton. Les plans de restructuration prévoient également la construction d'une centrale électrique à Schrobenhausen.


Publié le 09/02/2022

Emballage

Une nouvelle usine de carton ondulé va être construite dans l’État de Washington

Du nouveau pour le fabricant d’emballages en papier carton Westrock qui a décidé de faire construire une usine de boîtes en carton ondulé à Longview, dans l'Etat de Washington. Objectif : répondre à la demande croissante de la clientèle du Pacifique Nord-Ouest. La nouvelle usine desservira tous les segments de l'industrie et les marchés du Nord-Ouest Pacifique. Une fois achevée, cette nouvelle usine remplacera les opérations de carton ondulé actuelles de la société à Longview.


Publié le 09/02/2022

Chapelle Darblay : la Métropole Rouen Normandie a fait officiellement usage de son droit de préemption

La Métropole Rouen Normandie avait annoncé le 15 octobre dernier, sa volonté de préempter le site de la Chapelle Darblay afin de le confier ensuite à des industriels pour l’exploiter. La mesure a été officiellement communiquée lors du dernier conseil métropolitain, lundi 31 janvier. L'idée est bien entendu de préserver ce site industriel, spécialisé dans le recyclage de papier à des fins de production de papier journal notamment et de pâte à papier. Pour mémoire, s'agissant des protagonistes, nous retrouvons d'un côté UPM France, qui a décidé de céder le site au groupement Samfi et Paprec, dont le projet porté écarte l’activité de recyclage in situ de papier et de carton. De l'autre côté, figure Veolia, associé à Fibre Excellence, qui a déposé une offre de reprise. Un rendez-vous est prévu, ce vendredi 4 février, avec la Délégation interministérielle à la restructuration. A suivre…


Publié le 04/02/2022

Usine

Stora Enso double sa capacité de production de produits en fibres formées à Hylte

Stora Enso investit 8 millions d'euros pour doubler sa capacité de production de fibres formées en Europe. Avec de nouvelles machines à Hylte, en Suède, Stora Enso pourra ainsi répondre à la demande croissante de fibres formées. Cet investissement renforce encore la position de Stora Enso en tant que fournisseur leader de matériaux renouvelables qui remplacent les matériaux fossiles. Les produits en fibres formées de Stora Enso sont actuellement utilisés dans les emballages alimentaires tels que les bols, les barquettes et les couvercles. La technologie est également utilisée pour le développement de bouteilles en fibre. Une fois l'investissement terminé, la capacité annuelle de fibre formée du site de Hylte passera de 50 à environ 115 millions d'unités de produit, faisant de Stora Enso l'un des principaux fournisseurs européens de fibre formée. La fibre formée est renouvelable, recyclable et biodégradable, et peut être utilisée pour remplacer les plastiques dans une large gamme d'applications. PureFiber de Stora Enso est ainsi une gamme de produits en fibres formées qui ne contiennent pas de substances per- et polyfluoroalkyles (PFAS) et ont une empreinte CO2 jusqu'à 75 % inférieure à celle des matériaux d'emballage alternatifs tels que le plastique ou la bagasse. En plus des produits en fibres formées, Stora Enso produit notamment du papier journal à Hylte avec une capacité de 240 000 tpa. Enfin, on rappelle que l'ambition de Stora Enso est de proposer des produits et solutions 100 % régénératifs d'ici 2050.


Publié le 04/02/2022

APL devient l'agent de Buchmann Karton en France

 

Sur un marché chahuté, il est toujours bon d'assurer ses capacités de livraison! C'est exactement ce que s'est dit Xavier Chambrey, le dirigeant d'APL Packaging : "Un véritable alignement de planètes favorable ! Nous cherchions un nouveau partenaire dans le domaine du carton recyclé au moment où V-PAP qui était l'agent de Buchmann Karton cherchait à céder cette activité". Pour mémoire, Buchmann Karton produit 250 000 tonnes de carton recyclé sur son site d'Annweiler (une ville située à une heure au Nord de Strasbourg en Rhénanie allemande). Sur sa MAP de laize 4350 mm, Buchmann Karton produit une gramme complète de cartons connus pour leurs noms d'oiseaux : Pirol (un GD2 du 250 au 550 g), Kondor (un GD2 premium du 300 au 400 g), Ibis (un GT2 du 250 au 500 g). Ces références sont complétées par une gamme Food Plus propres aux exigences de l'emballages alimentaires à découvrir sur le stand APL (Hall 9 - Stand B1) au salon CFIA (https://www.cfiaexpo.com/) qui se tiendra du 8 au 10 mars à Rennes.


Publié le 03/02/2022

Etiquettes

Le guide Etiq&Pack de l'étiquette 2022 est disponible

180 pages d'adresses et d'informations précieuses sur le secteur de l'étiquette, voilà le guide Etiq&Pack de l'étiquette 2022 en France. Notre confrère met à jour et augmente tous les deux ans cette somme sur un secteur en fort développement (quelque 8 % de croissance en 2021). Le top 100 des transformateurs, bien sûr mais aussi tous les autres, les fournisseurs, les graveurs, bref en anglais dans le texte : la crème de la crème de l'étiquette française ! Bénéficiez d'une remise exceptionnelle de lancement réservée aux abonnés de Pap'Argus : le guide chez vous (France métropolitaine) au prix de 60 euros TTC au lieu de 100 euros. Offre valable jusqu'au 28 février 2022 en contactant Sylvie Hubert au 02 31 98 82 65 ou s.hubert@mpmedias.com.


Publié le 03/02/2022

Usine

La grève chez UPM est prolongée de deux semaines

Pas de répit pour les grévistes chez UPM. Le syndicat finlandais des travailleurs du papier a publié une nouvelle annonce de grève, déclarant que celle-ci serait prolongée de deux semaines jusqu'au 19 février 2022, à moins que de nouveaux accords ne soient conclus avant cela. On rappelle que le mouvement concerne les sites UPM de Jämsänkoski, Kouvola, Lappeenranta, Pietarsaari, Rauma, Tampere et Valkeakoski. Ensemble, ils rassemblent quelque 3000 collaborateurs d'UPM. A noter que les grèves ne concernent pas UPM Plywood et UPM Timber, qui ont toutes deux signé des conventions collectives spécifiques à l'entreprise avec le Syndicat de l'Industrie en décembre.


Publié le 02/02/2022

Internet

Un nouveau site web pour Pro Carton

Avis à tous ceux qui s'intéressent à l'emballage carton. Pro Carton, l’Association européenne des fabricants de carton et de cartonnage, a relancé aujourd’hui son site www.procarton.com sous une apparence toute nouvelle sous la direction de Winfried Muehling, récemment nommé directeur général. Plus moderne, plus ergonomique et doté de nouvelles fonctionnalités, le nouveau site Web présente les avantages du carton et du cartonnage comme support d'emballage le plus économiquement et écologiquement équilibré. Aussi, il sert de point de référence pour en savoir plus sur l’industrie de l’emballage en carton et sur son rôle essentiel dans l'économie circulaire. Le site décrit ainsi les étapes du cycle de vie d'une boîte, de la récolte des matières premières à la fabrication, à la distribution et au traitement en fin de vie. Il fournit des informations sur la gestion durable des forêts, la production de carton, l’utilisation efficace des ressources pendant la production, les points de vue uniques des consommateurs et des marques et les dernières nouvelles sur les membres de Pro Carton. Enfin, les visiteurs peuvent également en savoir plus sur les récompenses Pro Carton, dont le Prix d’excellence européen, le Prix des jeunes concepteurs et le Prix de la vidéo étudiante. Le site présente les gagnants des 25 dernières années et permet aux visiteurs de découvrir l’histoire des solutions en carton innovantes et de savoir comment soumettre leurs propres innovations en matière d'emballage.A noter que les candidatures aux Prix des jeunes concepteurs et de la vidéo étudiante Pro Carton 2022 sont désormais ouvertes !


Publié le 01/02/2022

Investissement

Suède : Stora Enso investit 40 M€ dans son site de production de Skutskär

Stora Enso prévoit de dépenser un budget de 40 millions d'euros dans la technologie de blanchiment de son usine de pâte à papier de Skutskär en Suède. La fermeture de la ligne obsolète est prévue, au plus tard, au deuxième trimestre de 2024. Le site a une capacité de 540 000 tpa et emploie environ 420 personnes. Stora Enso explique que la transition vers une nouvelle technologie permettra une réduction de l'empreinte carbone de 5 % pour les produits de l'usine de Skutskär. On rappelle que l'entreprise s'est engagée à réduire de 50 % ses émissions absolues de gaz à effet de serre d'ici 2030.


Publié le 31/01/2022

Disparition soudaine de Pascal Péguy

Disparition soudaine de Pascal Péguy

Tout Pap'Argus est sous le choc, comme sans doute tout le personnel de Paprec qui le connaissait, c'est-à-dire tout le monde dans l'entreprise. Proche de Jean-Luc Petithuguenin depuis le développement de Paprec, Pascal Péguy dont nous venons d'apprendre l'AVC mortel, avait occupé de nombreux postes dans la hiérarchie du groupe. Il était depuis l'année dernière à Clermont-Ferrand en charge de cette région d'Auvergne si chère au groupe depuis son partenariat avec le club de rugby de Montferrand. "Je suis profondément triste", a déclaré Jean Poncet, le rédacteur en chef de Pap'Argus, " Nous entretenions des relations régulières malgré la distance Clermont-Honfleur, et avions décidé de déjeuner très prochainement à Paris. Je suis abasourdi. Je veux garder pour l'instant en mémoire l'échange que nous avions eu avant les fêtes qu'il partait célébrer avec sa famille aux Antilles. Naturellement chaleureux, enjoué, amical, Pascal respirait la joie encore plus qu'à l'accoutumée" . Pap'Argus adresse toutes ses condoléances à son épouse, à sa famille et à tous ses collègues de Paprec.


Publié le 31/01/2022

L'intergraf alerte sur la pénurie de papier

 

L'association européenne de l'industrie de l'imprimerie s'inquiète sur les conséquences de la pénurie de papier. Selon elle, cette crise aura de graves répercussions sur de nombreux secteurs utilisant des produits imprimés.La grève en cours dans certaines papeteries nordiques (on parle ici des usines d'UPM, Ndlr) aggrave la situation, en particulier pour les qualités de papier telles que le papier LWC (couché léger) et le papier MWC (couché de poids moyen). On estime que dans certains pays, près de 50 % de ce papier destiné à l'impression avec sécheur provient d'un seul fabricant, affirme Intergraf. Les stocks des imprimeurs ne dureront pas et les imprimeurs seront obligés d'annoncer à leurs clients leur incapacité à honorer les commandes. Et d'annoncer, après avoir questionné ses membres, une perspective peu séduisante : mi-février, il manquera 40 % du papier nécessaire. Beatrice Klose, secrétaire générale d'Intergraf déclare : "L'imprimé est une partie essentielle et importante de notre vie quotidienne". C'est pourquoi il est important, selon l'Intergraf, que l'industrie du papier mette en place une approche collaborative et une discussion transparente sur l'approvisionnement en papier graphique actuel et futur en Europe. Pour mémoire, l'industrie européenne de l'imprimerie est composée de quelque 112 000 imprimeries (dont 95 % de PME), qui emploient 640 000 personnes et génèrent un chiffre d'affaires combiné de 82 milliards d'euros.


Publié le 28/01/2022

Production

Autriche : L’usine Sappi de Gratkorn va désormais produire du Fusion Topliner

Sappi étend la production de sa gamme de papier pour ondulé Fusion Topliner à son usine phare de Gratkorn, en Autriche. Le Fusion Topliner - un liner en fibre vierge blanche pour les emballages en carton ondulé de haute qualité - continuera également à être fabriqué à l’usine de Sappi à Ehingen en Allemagne. Avec ce projet, Sappi ne se contente pas d’accroître sa capacité de production dans le secteur du carton ondulé. En offrant la même qualité de produit dans les deux usines, Sappi rapproche en effet ses sites de production de ses clients afin de garantir une chaîne d’approvisionnement durable et courte au cœur de l’Europe. Pour mémoire, il y a dix ans à peine, il n’existait que deux options sur le marché des couvertures en carton ondulé blanc couché : soit la couverture kraft fabriquée à partir de matières premières de haute qualité et avec un très faible contenu recyclé, soit la couverture test, qui se compose presque exclusivement de papier recyclé. Avec son Fusion Topliner, Sappi a mis au point une alternative qui est aujourd’hui devenue le liner ondulé le plus utilisé, fabriqué à partir de fibres vierges pures. Il est recommandé pour les applications telles que les emballages de biens de consommation de qualité supérieure et les présentoirs de points de vente, où l’impact visuel et la différenciation sont essentiels. Le produit se distingue également par sa résistance et sa polyvalence exceptionnelles.


Publié le 28/01/2022

La Papeterie de Bègles, ré-industrialisée par Global Hygiène, rouvrira à l'été 2023

 

On en sait un peu plus sur la reprise du site de la papeterie de Bègles. C'est bien Global Hygiène, spécialisé dans la fabrication de produits d'hygiène et d'essuyage à usage unique, qui va reprendre à Etex la majeure partie du site. Ce sera effectif dès l’été prochain. Le projet porté par d’anciens salariés, qui prévoyait notamment de recycler 100.000 tonnes de vieux papiers et de les valoriser en matériaux biosourcés, n'a donc pas été retenu. Le montage du projet a été dévoilé le 25 janvier lors d'une conférence de presse. En pratique, l'Etablissement public d'aménagement (EPA) rachète le bâtiment et le foncier à Etex et le revend à Global Hygiène en cédant le cœur de la papeterie à Global Hygiène qui mettra en place un nouveau projet industriel. Celui-ci prévoit notamment la mise en place d'une première ligne de transformation en capacité de traiter 10.000 tonnes par an. Le groupe recyclera également 50.000 tonnes de vieux papiers et fabriquera de la ouate. Global Hygiène, dont le gérant est Luc Brami, réalise 50 millions d'euros de chiffre d'affaires et possède trois sites en France.


Publié le 27/01/2022

Mondi propose des solutions d'emballages en carton ondulé "HD"

 

HD pour heavy-duty ! Ces emballages en carton ondulé peuvent être utilisés pour expédier une variété de biens industriels volumineux ou lourds de manière sûre, efficace et plus durable. Mondi est ainsi l'un des principaux fournisseurs européens de solutions durables en carton ondulé HD avec des usines en Allemagne, en Pologne et en Turquie qui créent des emballages adaptés à des secteurs aussi variés que l'automobile, la chimie, les machines, la métallurgie, l'énergie solaire, les biens de consommation durables, les produits blancs, la maison… Pour aider ses clients industriels à passer à l'emballage en carton ondulé HD, Mondi compte notamment sur ses nouveaux centres d'engagement client ThinkBox, qui offrent un espace dédié à la collaboration et au développement de solutions. "Nous sommes impatients de développer des solutions personnalisées qui non seulement répondent à leurs besoins, mais qui sont durables de par leur conception », a déclaré Tarik Aniba, directeur des ventes et du marketing, Mondi Corrugated Solutions. A noter que les usines turques récemment acquises renforcent la capacité de Mondi à desservir un plus large éventail d'industries et de zones géographiques. En 2020, Mondi a réalisé un chiffre d'affaires de 6,66 milliards d'euros


Publié le 26/01/2022

Le Président Erdoğan a inauguré la papeterie de Batı Kipaş

 

Pourquoi pas un jour voir le président de la république française inaugurer une de nos papeteries ? On a du mal à l'imaginer… Mais en Turquie, le Président Erdogan a franchi le pas. Dommage que cette démarche provienne d'un dirigeant aussi controversé sur la scène internationale ! Il a ainsi participé à la cérémonie d'inauguration de l'usine de production de papier Batı Kipaş installée dans la province d'Aydin, située à l'Ouest du pays. Dans son discours, il a expliqué que cette ouverture d'usine mettrait aux importations d'une valeur de 250 millions de dollars. il a aussi précisé que la production du site permettrait de réaliser des exportations d'une valeur de 200 millions de dollars. Enfin, il a clôturé son discours en soulignant que la nouvelle usine fonctionnera selon une approche de production respectueuse de l'environnement, contribuant ainsi à la transformation verte de l'industrie du pays. La production sera faite à partir de vieux papiers recyclés à 100 %. Batı Kipaş fait partie du groupe Kipas, fondé en 1984 et qui est présent dans 6 secteurs : textile, ciment, énergie, éducation, logistique et bien sûr le papier.


Publié le 25/01/2022

Thiolat Packaging va agrandir son site blésois

 

La demande d'emballages carton s'envole. De quoi motiver les acteurs du marché à innover et à investir pour faire face à cette poussée. C'est notamment le cas pour la société Thiolat Packaging, propriété du groupe français Guillin depuis 2019, dirigée par Marie-Noëlle Amiot. Le fabricant de barquettes en carton pour l'agroalimentaire et la restauration, qui a bénéficié de 800 000 euros du plan de relance, va agrandir son site historique à Blois (Loir-et-Cher). Son programme d'investissements total s'élève à 13,8 millions d'euros. Sont prévues des machines de pliage, de coupe et d'impression. Sur trois ans, Thiolat prévoit de recruter plus de 70 personnes. Cotée en bourse, l’entreprise Guillin a enregistré un chiffre d'affaires de 344 millions d'euros au premier semestre 2021, en hausse de 13 %.


Publié le 19/01/2022

Investissement

Brésil : Smurfit Kappa investit 33 millions de dollars à Fortaleza

Smurfit Kappa, l'un des principaux fournisseurs de solutions d'emballage à base de papier au monde, a annoncé un investissement de plus de 33 millions de dollars au Brésil pour étendre la capacité de son usine de Fortaleza afin de répondre à la demande croissante d'emballages innovants et durables. L'expansion, qui comprend l'installation d'une nouvelle onduleuse, étendra considérablement la capacité d'emballage prêt à l'emploi de l'usine pour les clients FMCG dans une gamme de secteurs, notamment les fruits frais, les appareils électroménagers et les produits pharmaceutiques. A noter aussi l'installation à venir sur place d'un nouveau centre d'innovation, qui favorisera encore plus la collaboration entre le groupe papetier et ses clients et améliorera le développement de solutions d'emballage. En 2020, Smurfit Kappa a réalisé un chiffre d'affaires de 8,5 milliards d'euros. Il compte 46 000 employés répartis dans 36 pays.


Publié le 19/01/2022

Norske Skog Golbey s’est vue décerner le prix de la Transition Écologique

 

Bérangère Abba, Secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, a remis à l’entreprise Norske Skog Golbey (dans les Vosges) le Prix « Transition écologique » de la 3ème édition des Prix «Choose France 2021». Orchestré par Business France, ce prix récompense les investisseurs internationaux et leur contribution au plan France Relance. En l'occurrence, ici, il vient récompenser le projet Box qui doit permettre la conversion d’une des lignes de production de papier journal à du papier pour ondulé. Norske Skog Golbey a été sélectionnée parmi 50 dossiers ! On rappelle que Norske Skog a diversifié sa production vers le papier pour ondulé (PPO). Précisément, Norske Skog entrera sur le marché européen de l'emballage fin 2022, lorsque la MAP 3 convertie de Norske Skog Bruck en Autriche commencera à produire du PPO. Près d'un an plus tard, Norske Skog Golbey suivra, lorsque sa MAP 1 convertie sera en activité. À pleine capacité, les deux machines à papier produiront jusqu'à 760 000 t/an de testliner 3 et de qualités de cannelures recyclées.


Publié le 18/01/2022

Développement de marché

Lessebo Kaskad désormais disponible en Corée du Sud via Doosung Paper

Le suédois Lessebo Paper annonce aujourd'hui le lancement de Lessebo Kaskad chez Doosung Paper, qui met à la disposition des clients sud-coréens l'une des gammes de papiers colorés de haute qualité les plus respectueuses de l'environnement. Lessebo Paper produit du papier depuis 1693, ce qui en fait l'un des plus anciens fabricants de papier en Suède. L'entreprise se concentre sur le papier graphique durable et innovant dans le segment haut de gamme. S'agissant du Lessebo Kaskad, c'est un papier écologique fabriqué en Suède à partir de pâte sans chlore (TCF). Lessebo Kaskad est utilisé pour les applications d'emballage de luxe ainsi que pour les livres et autres imprimés créatifs. Doosung Paper est un marchand de papier sud-coréen créé en 1982 qui est aujourd'hui représenté sur 6 sites à travers le pays.


Publié le 18/01/2022

Rumeur autour de l'usine de Burgo Ardennes

 

La rumeur enfle… concernant l'usine Burgo Ardennes à Harnoncourt, à deux pas de la France et du Luxembourg. L'usine belge de papier et de pâte à papier qui appartient au groupe italien Burgo serait-elle à vendre ? C'est la presse locale qui a fait remonter cette rumeur. Non confirmée ni infirmée par les dirigeants. Toujours est-il que les syndicats du site, qui compte quelque 600 collaborateurs, dénoncent un malaise actuel au sein de l'entreprise. Ils déplorent notamment un manque d'investissements de la part du groupe. On rappelle que l’usine est la seule du groupe située en dehors de l’Italie. Le groupe Burgo implanté entre Vérone et Venise, produit 1,8 million de tonnes  de papiers graphiques, des papiers de spécialité et des PPO dans ses 11 usines (10 en Italie et une en Belgique). Son CA 2020 atteignait 1,3 milliard d'euros.


Publié le 17/01/2022

Paperboard est mandatée pour vendre le carton de Norske Skog en Pologne

 

Pour le marché polonais, Norske Skog a nommé l'agence Paperboard, basée à Varsovie, comme son représentant exclusif pour les ventes de carton sur ce marché en forte croissance. Bien qu'étant une entreprise relativement jeune, l'équipe Paperboard possède des décennies d'expérience et un vaste réseau dans l'industrie polonaise du papier et de l'emballage. Norske Skog entrera sur le marché européen de l'emballage fin 2022, lorsque la MAP 3 convertie de Norske Skog Bruck en Autriche commencera à produire du carton. Près d'un an plus tard, Norske Skog Golbey en France suivra, lorsque sa MAP 1 convertie sera en activité. À pleine capacité, les deux machines à papier produiront jusqu'à 760 000 t/an de testliner 3 et de qualités de cannelures recyclées.


Publié le 13/01/2022

Chine

Ilim signe de nouveaux accords avec des entreprises chinoises

Il s'agit d'accords de partenariats stratégiques conclus avec le groupe Hengan et Mudanjiang Heng Feng Paper, qui consomment la pâte et le carton d'Ilim pour produire leurs propres produits. Les actifs commerciaux du groupe Hengan sont situés dans le centre et le sud de la Chine et l'usine de Mudanjiang Heng Feng Paper est, elle, basée dans le nord-est de la Chine (province du Heilongjiang). De nouveaux accords signés avec ces partenaires de longue date impliquent une nouvelle augmentation des livraisons, une optimisation du processus de production et de l'exportation des produits vers le marché chinois ainsi qu'une amélioration du service client. Cette étape va renforcer encore les positions d'Ilim sur le marché chinois, sur lequel il opère depuis 25 ans. L'élargissement de la collaboration avec les partenaires chinois fait en effet partie intégrante de la stratégie d'Ilim axée sur l'augmentation des exportations vers la Chine. Dans le cadre de cette stratégie, en 2022 à Ust-Ilimsk Ilim lancera un nouveau broyeur KLB d'une capacité annuelle de 600 000 tonnes de kraftliner. En 2024, Ilim Group entend augmenter ses exportations vers la Chine jusqu'à 2,4 millions de tonnes.


Publié le 11/01/2022

Stora Enso investit 23 M€ dans son usine de Varkaus

L'objectif de ces dépenses est d'augmenter la flexibilité de la gamme de produits disponibles pour les clients et d'augmenter la capacité totale du site d'environ 10 %. Les travaux seront achevés fin 2022. Le site de Varkaus produit de la pâte de résineux non blanchie et du carton. En plus de la pâte de résineux non blanchie, l'usine utilise actuellement environ un tiers du total des emballages en carton recyclés en Finlande comme matière première. « L'investissement améliorera l'efficacité de la production grâce à des modifications techniques à la fois de la machine à carton et de la machine de séchage de l'usine de pâte à papier. De plus, notre flexibilité pour proposer différentes qualités de produits aux clients s'améliore et la capacité du site augmente légèrement », déclare Jarkko Tehomaa, directeur de l'usine de carton d'emballage Varkaus de Stora Enso. Le site de Stora Enso Varkaus emploie environ 400 personnes. La capacité de production annuelle du site se monte à 450 000 tonnes.


Publié le 07/01/2022

Usine

International Paper va construire une usine à Atglen

International Paper va construire une usine d'emballage en carton ondulé à la pointe de la technologie en Pennsylvanie, à Atglen, pour répondre à la demande croissante des clients de la région. L'installation emploiera environ 150 collaborateurs. La construction devrait démarrer au premier trimestre 2022. En principe, l'usine sera pleinement opérationnelle au premier trimestre 2023. International Paper, dont le siège social est basé à Memphis, dans le Tennessee, a réalisé l'an dernier 21 milliards de dollars de ventes.

 

Production

De nouvelles capacités de carton ondulé recyclé en Turquie

Un nouveau venu dans l'industrie du carton ondulé recyclé va entrer sur le marché à la fin de 2023. Il s'agit de l'entreprise turque Kıvanç Tekstil Sanayi Ve Ticaret. La MAP sera installée dans son usine de production à Adana dans le sud de la Turquie et sera fournie par Valmet. Sont également prévues une usine OCC et trois lignes de préparation de stock. Selon Valmet, le démarrage de la MAP 1 est prévu au quatrième trimestre 2023. Elle produira des revêtements de test et des cannelures dans une plage de grammage de 50 à 135 g/m2. Sa capacité annuelle s'élèvera à plus de 360 ​​000 tpa. Ce projet d'investissement marque l'entrée sur le marché du papier pour l'entreprise textile turque. Kıvanç, qui a été fondée au début des années 1950, est, avec trois usines en Turquie, l'un des principaux fournisseurs opérant sur les marchés européens et américains de l'habillement.

Production

La papeterie Vipap Videm redémarre la production ce mois-ci

La sortie du tunnel pour le fabricant slovène de papier d'édition et d'emballage Vipap Videm Krško ? C'est possible. Alors que la procédure d'insolvabilité de l'entreprise a été officiellement ouverte le 3 novembre, Vipap a repris la production de papier de publication sur une machine à papier début décembre. La production de papier d'emballage sur une deuxième MAP a suivi quelques jours plus tard. En temps normal, sa production annuelle dépasse les 200 000 tonnes de papier. On rappelle que dans le cadre de la restructuration déjà commencée, son propriétaire tchèque RIDG Holding souhaite réorienter davantage l'entreprise vers la production de papier d'emballage alimentaire. RIDG Holding est l'unique actionnaire de la société.

Investissement

Belgique : 10 millions d'euros pour moderniser la papeterie de Malmedy

L’entreprise papetière malmédienne Ahlstrom-Munksjö va investir 10 millions d'euros, ce qui va lui permettre de doubler sa production (de papier peint intissé haut de gamme) mais aussi de se diversifier. Concrètement, cela passe par la transformation d'une machine à papier qui fabriquait du non tissé pour les revêtements muraux en une machine pouvant fabriquer des filtres à air pour les véhicules automobiles. Un second investissement est d'ores et déjà prévu, pour 2022. Il concernera le département finitions et expéditions. L’usine du «Pont de Warche», dirigée par Yves Mélotte, a plus de 100 ans au compteur et compte bien continuer sur sa lancée !

Production

Alabama : L'usine IP de Prattville ne reprendra à pleine capacité que début 2022

Une fin d'année compliquée pour l'usine de Pratville (Alabama) d'International Paper : la défaillance d'un réservoir de stockage a entraîné la fermeture de l'usine de revêtement kraft début novembre. Des travaux ont été effectués mais le groupe vient d'annoncer que la seconde MAP ne sera pas pleinement opérationnelle avant l'année prochaine. Ce qui fait que la production de l'usine américaine fonctionne en mode réduit. La capacité totale de production du site est de 1,1 million de tonnes de kraftliner écru.

Une nouvelle machine à papier sur le site de Mimizan de Gascogne

 

Une nouvelle étape vient d'être franchie pour la papeterie landaise du groupe Gascogne. Implanté à Mimizan depuis 1925, le site va bénéficier d'une nouvelle machine à papier qui remplacera trois machines à papier vieillissantes. Un nouveau bâtiment sera également construit. Montant de l'enveloppe prévue : 170 millions d'euros. On rappelle que l'usine de Mimizan, qui fait partie de l'entité Gascogne Papier fabrique du kraft naturel frictionné écru (KNF), du papier pour sacs écru (SK) et des papiers couchés techniques. Sa capacité de production s'élève à 150 000 tonnes de papier par an. Le groupe Gascogne, qui s'appuie sur 4 activités complémentaires, est le 1er opérateur multi spécialiste du bois en France, 1er producteur mondial de papier kraft naturel frictionné, le 3ème producteur européen de sacs industriels et grand public et un des premiers producteurs mondiaux de complexes d'emballage et de protection. En 2020, il a réalisé 358 millions d'euros de chiffres d'affaires avec sa division bois et sa division emballage.

Production

Le fabricant canadien de pâte Canfor Pulp est contraint de réduire sa production

Quand ça veut pas, ça veut pas ! Il y a eu la crise sanitaire, les pénuries de matières premières, voilà que maintenant les mauvaises conditions climatiques ! Les inondations dévastatrices en Colombie-Britannique, au Canada, ont ainsi causé d'importants problèmes logistiques. Ce qui a obligé le fournisseur canadien de pâte Canfor Pulp à réduire sa production dans ses usines de pâte de Northwood et Taylor. Précisément, la société a annoncé une réduction d'au moins deux semaines de la production de pâte NBSK à l'usine de pâte de Northwood et une réduction d'au moins quatre semaines de la production de BCTMP à l'usine de pâte Taylor. L'usine de pâte Northwood de Canfor à Prince George offre une capacité de 620 000 t/an de pâte kraft de résineux blanchie. Quant à l'usine Taylor Pulp, c'est la seule usine de l'entreprise à produire du BCTMP. Elle possède une capacité de 220 000 tpa. Dans l'ensemble, Canfor Pulp exploite quatre usines d'une capacité cumulée de 1,1 million de tpa de pâte kraft de résineux du Nord, non blanchie et surtout blanchie (NBSK) et de 220 000 tpa de BCTMP.

IP va augmenter sa capacité d'emballage en carton ondulé en EMEA

 

La région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) est une région d'importance pour International Paper. Pour preuve, le groupe basé à Memphis dans le Tennessee va investir 40 millions de dollars dans de nouveaux équipements de transformation dans plusieurs de ses usines d'emballage en carton ondulé en France et en Espagne. Le but : accroître sa capacité de conversion dans la région EMEA d'environ 10 % afin de mieux servir ses clients dans le secteur du e-commerce. Selon l'entreprise, ce segment de marché représente près de 10 % de la demande totale d'emballages en carton ondulé dans la région EMEA et continue de croître avec des taux à deux chiffres. De quoi largement justifier le programme d'investissements d'IP dans la zone. Pour mémoire, en avril dernier, le groupe papetier a acquis deux usines espagnoles d'emballages en carton ondulé, La Gaviota et Cartonatges Trilla.

Chine

Le secteur du papier chinois est en croissance cette année

Bon bilan 2021 pour l'industrie du papier en Chine. Ce secteur affiche en effet une augmentation de ses revenus et de ses bénéfices sur la période janvier-octobre 2021 selon les données du ministère de l'Industrie et de l'Informatisation. Ainsi, sur la période considérée, les revenus de l'industrie se sont élevés à 1,22 billion de yuans (environ 191 milliards de dollars), en hausse de 16,8 % par rapport à la même période l'an dernier. Quant aux bénéfices, ils ont augmenté de 22,4 % en glissement annuel pour atteindre 70,72 milliards de yuans. Enfin, toujours selon la même source, au cours des dix premiers mois de cette année, le volume de production de papier dans le pays a augmenté de 8,4 % sur une base annuelle et a atteint 111,64 millions de tonnes.

Les installations classées de transformation du papier et du carton vont bénéficier d'un régime d'autorisation simplifiée

 

Du nouveau pour les installations classées de transformation du papier et du carton qui vont bénéficier d'un régime d'autorisation simplifiée. Ceci grâce à un décret paru le 3 décembre au Journal officiel. Il crée le régime d’enregistrement pour la rubrique 2445 (Transformation du papier, carton) de la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement. L'introduction du régime d'enregistrement (en lieu et place du régime d'autorisation) va simplifier l'ouverture de ces installations : pas d'étude de dangers, une étude d'impact uniquement si le projet a des incidences notables sur l'environnement, et pas d'enquête
publique. Le texte s'applique immédiatement aux nouvelles installations.

Production

Paper Excellence stoppe l'activité de son usine Catalyst Paper de Powell River

La contraction continue des marchés mondiaux du papier et des prix du papier, en particulier en Asie, créant des pertes financières importantes pour son usine Catalyst Paper Tis'kwat à Powell River, Paper Excellence stoppe sa production. Cette usine exploite deux machines à papier et peut produire 334 000 t/an de papier journal et de papiers spéciaux mécaniques non couchés pour les applications d'emballage. Paper Excellence recherche actuellement de nouvelles opportunités qui tireraient parti des atouts du site, comme sa chaudière biomasse par exemple. Paper Excellence va continuer de fournir à ses clients la production de ses autres usines de papier à Crofton et à Port Alberni. Le groupe, dont le siège social est situé en Colombie-Britannique, exploite à date, sept usines et un centre de distribution de fret à grande échelle au Canada produisant et expédiant plus de 2,8 millions de tonnes par an avec un effectif de plus de 2 800 personnes. Le groupe, détenu par Jackson Widjaja, dont la famille dirige l’indonésien Asia Pulp and Paper (APP), a récemment acquis Domtar, un fabricant et fournisseur de produits à base de fibre, dont des papiers de communication, de spécialité et d’emballage, de la pâte commerciale en Amérique du Nord et un des plus grands producteurs de pâte dans le monde. La société établie à Montréal et à Caroline du Sud compte 13 usines de pâte et papier et 10 installations de fabrication et de conversion au Canada et aux États-Unis.

Pro-Gest va démarrer une nouvelle usine de carton ondulé en Italie

 

Une nouvelle usine de carton ondulé et d'emballage en Italie va démarrer en janvier dans le nord de l'Italie. Le nouveau site d'Ondulati Maranello, du groupe italien Pro-Gest, aura une capacité annuelle de 250 millions de m² de carton ondulé. En outre, sept lignes d'emballage seront mises en service avec une capacité maximale de transformation d'environ 200 millions de m² de carton ondulé. A voir également sur le site une centrale photovoltaïque de 3,5 MW qui rendra le site autosuffisant en énergie. Pro-Gest envisage de générer un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros par an à partir de la nouvelle usine. Précisons que Ondulati Maranello n'est qu'à 10 kilomètres de l'usine de papier de Mantoue de Pro-Gest qui peut produire jusqu'à 405 000 t/an de carton ondulé. La localisation du nouveau site a ainsi été choisie pour profiter de synergies.

Usine

Création d'une nouvelle usine d'emballages en carton ondulé au Vietnam

Le groupe japonais Oji a décidé d'installer une nouvelle usine d'emballages en carton ondulé dans la province de Vinh Phuc, au Vietnam. La nouvelle entité sera la 36ème usine d'emballages en carton ondulé du groupe Oji en Asie du Sud-Est, en Inde et en Océanie. L'investissement prévu s'élève à 5 milliards de JPY (44,2 millions de dollars) et le début de l'exploitation prévu est juillet 2023. A date, le groupe Oji exploite 5 usines d'emballages en carton ondulé au Vietnam (3 au nord et 2 au sud). A noter aussi actuellement la construction actuellement d'une 3ème usine dans le sud du pays. Le groupe Oji a aussi annoncé qu'il continuerait à développer ses activités dans le nord du Vietnam, en créant dans le futur une 4ème usine. On l'a compris, cette région d'Asie du Sud-Est est un marché à fort potentiel pour le groupe japonais.

 

L’Ufipa alerte sur la flambée des prix des matières premières

 

Les professionnels de la papeterie réunis au sein de l’Union de la Filière Papetière (Ufipa) alertent acheteurs publics et privés sur l’urgence de renégocier les contrats pour préserver l’équilibre de toute une filière. Et d'indiquer quelques matières matières premières dont les prix ont flambé : la pâte à papier (+60 % entre septembre 2020 et septembre 2021), le polyéthylène (+67 % entre septembre 2020 et septembre 2021), l’aluminium (+57 % entre septembre 2020 et septembre 2021) et le carton (+30 % entre septembre 2020 et septembre 2021). Cette hausse se conjugue à une augmentation mondiale des coûts de transformation et de distribution : entre octobre 2020 et septembre 2021 le coût des emballages cartons a subi une hausse de 30 % et le prix moyen du conteneur a augmenté de 350 % selon l’indice World Container. Quant au coût relatif à l’énergie, on peut parler de spirale inflationniste en 2021. La situation est critique et l'Ufipa souligne l’imprévisibilité de la hausse des prix, qui nécessite une revue de la clause de révision des prix. Dans de nombreux cas, cette clause généralement plafonnée aux alentours de 2,5 à 3,5 % ne permet pas d’absorber de telles augmentations à 2 chiffres. L’UFIPA appelle ainsi à déplafonner ces clauses afin de tenir compte du contexte économique actuel. Surtout, l’UFIPA appelle au dialogue entre les acheteurs privés et la filière papetière.

Emballage

Saica Pack va fermer son usine d'emballage à Ellesmere Port, au Royaume-Uni

La nouvelle est tombée Saica Pack souhaite fermer d'ici fin 2022 son usine d'emballage basée à Ellesmere Port, au Royaume-Uni. A l'issue de ce programme, les opérations de l'usine seront regroupées dans l'usine existante de Saica Pack à Wigan. Ce site de production, dans lequel Saica a massivement investi, dispose de l'espace et de la capacité d'onduleuse nécessaires pour croître de manière significative. L'entreprise précise par ailleurs que la demande d'emballages en carton ondulé augmente considérablement au Royaume-Uni en raison de la demande accrue de livraisons à domicile et d'emballages respectueux de l'environnement. Dans ce marché en évolution, l'efficacité opérationnelle est essentielle à notre capacité à rivaliser et à rester à la pointe de l'industrie. D'où l'intérêt de regrouper les opérations de Wigan et d'Ellesmere Port en un seul endroit.

Désindustrialisation de la France : Federec auditionnée à l'Assemblée nationale

 

Dans le cadre de la commission d’enquête sur la désindustrialisation de la France, Federec, son président François Excoffier, Federec Papiers-Cartons, son Président Stéphane Panou et Manuel Burnand, Directeur Général ont été auditionnés mercredi 24 novembre à l’Assemblée nationale. Le Président de Federec a notamment rappelé que pour développer la compétitivité il fallait assurer une localisation industrielle en France et protéger un bassin d’emplois non délocalisable. Aussi, la Fédération a confirmé que le recyclage peut participer à la réindustrialisation d’une France décarbonée à la condition que le législateur mette en œuvre une politique ambitieuse sur les obligations d’incorporation des Matières premières Issues du Recyclage (MPiR) dans les produits manufacturés. Enfin, il a été rappelé au législateur que l’industrie du recyclage connaissait des tensions fortes pour le recrutement des compétences.

Investissement

D'ici 2025, Schumacher investira environ 700 millions d'euros

Le groupe allemand Schumacher Packaging annonce le plus grand projet d'investissement de son histoire (qui a démarré en 1948). D'ici 2025, il investira environ 700 millions d'euros et créera 500 nouveaux emplois. L'Allemagne sera la cible principale des plans, avec un investissement de 300 millions d'euros et plus de 250 nouveaux emplois.  L'usine de carton ondulé de Greven, en Allemagne, sera ainsi agrandie pour devenir une méga-usine d'une capacité annuelle de 600 millions de m² d'ici 2022. L'objectif de cette ambitieuse offensive d'investissements est de pouvoir répondre, à court terme comme à long terme, à la demande croissante en solutions d'emballage personnalisées en raison de l'essor du commerce électronique et d'accroître davantage la compétitivité de l'entreprise. Pour l'année 2021, le groupe Schumacher Packaging table sur un chiffre d'affaires de quelque 800 millions d'euros. D'ici à 2025, il prévoit une augmentation considérable à 1,3 milliard d'euros.

Reconversion réussie pour Les Papeteries de Condat

 

La presse locale s'en fait l'écho et pour cause : ce n'est pas tous les jours qu'un site industriel renaît. On ne peut donc que se féliciter de la reconversion réussie de la ligne 8 (mise à l’arrêt en 2013) des Papeteries de Condat, qui produit désormais, en plus du papier couché une face, du papier glassine (dit aussi papier de cristal). Une diversification qui mise donc sur le marché de l'étiquette. Le préfet Frédéric Périssat, qui a oeuvré à cette réussite, a voulu marquer le coup : il a tenu à faire sa dernière visite de site en tant que Préfet de La Dordogne (avant de prendre son nouveau poste, en tant que Préfet de la Manche) aux Papeteries de Condat. On rappelle que l’entreprise du Lardin (qui fait partie du groupe Lecta), dirigée par Stéphane De Gélis, a bénéficié d’un prêt à taux 0 pour les 82 millions d'euros dépensés pour financer la nouvelle ligne de production. A date, le site industriel emploie 420 collaborateurs. La prochaine étape pour le site ? L'installation d'une nouvelle chaudière à combustibles solides de récupération (CSR) dont le coût avoisine les 45 millions d'euros.

Tissue

The Navigator Company expose une nouvelle génération de papier de soie avec savon incorporé

Lors du salon Hygienalia + Pulire qui s'est déroulé du 9 au 11 novembre à Madrid, The Navigator Company a dévoilé l'une de ses dernières innovations : une nouvelle génération de papier de soie avec savon incorporé, Amoos Aquactive. La technologie Aquactive est activée au contact de l'eau, produisant immédiatement de la mousse de savon. Cette nouvelle génération de papier multi-usages assure un nettoyage « 2 en 1 » rapide et sûr, simplifiant le quotidien des familles et des professionnels du nettoyage. Cette nouvelle génération de papier de soie est une solution plus durable et hygiénique par rapport aux chiffons de nettoyage traditionnels, car elle empêche l'accumulation de germes et de bactéries et peut être utilisée sur tout type de surface et saletés, désinfectant tout en un seul passage. On rappelle que la société portugaise a une capacité de production de 1,6 million de tonnes de papier, 1,6 million de tonnes de pâte, 130 mille tonnes de tissue et 2,5 TWh d'énergie renouvelable par an.

Nomination

Un nouveau président pour Cepi : Ilkka Hämälä, pdg de Metsä

C'est Ilkka Hämälä, pdg du groupe finlandais d'industrie forestière Metsä, qui succède Ignazio Capuano, PDG du papetier italien Burgo et vice-président de l'association italienne des papetiers Assocarta, à la présidence de la confédération de l'industrie de la pâte et du papier (Cepi). Sa prise de fonction est prévue pour le 1er janvier 2022, pour une durée de deux ans. Présent dans le groupe Metsä depuis 1988, Ilkka Hämälä a occupé divers postes de haute responsabilité au sein de l'entreprise. Sa mission au sein de la Cepi portera notamment sur le Pacte vert pour l'Europe (ou Green Deal), qui est aujourd'hui au stade de proposition législative de la Commission européenne. 


Production

Russie : Ilim Group convertit sa MAP 5 à Koryazhma pour produire du papier kraft

Ilim Group, le plus grand fabricant de pâtes et papiers de Russie, a pris la décision de moderniser et de convertir sa MAP 5 à Koryazhma, en Russie pour produire du papier kraft à la place des papiers blancs. Le projet de conversion sera achevé d'ici la fin de 2022. En 2023, la machine à papier produira 70 000 tonnes de produits finis pour le marché en croissance rapide des papiers d'emballage. Ilim Group a l'intention de produire des papiers kraft avec des grammages allant de 40 à 80 g/m². Les produits seront destinés aux marchés nationaux, asiatiques et européens. A date, Ilim possède trois usines de pâtes et papiers et deux usines de carton ondulé. Ilim exporte ses produits dans plus de 70 pays à travers le monde. En 2020, sa production totale s'élevait à 3,6 millions de tonnes.

L'industrie papetière française produit au maximum de ses capacités

 

A la différence de certaines industries, où les hausses sans précédent par leur ampleur des prix de l’énergie ont pu conduire à des ralentissements de production, l’industrie papetière maintient, elle, une activité très soutenue. La preuve avec les chiffres de Copacel : sur la période allant de janvier à septembre 2021, la production papetière française a atteint près de 5,4 Mt, soit une hausse de 6,7 % par rapport à la période correspondante de 2020. Cette augmentation concerne aussi bien les papiers graphiques (6,8 %) que les papiers et cartons destinés à l’emballage et au conditionnement (9,8 %). Seuls les papiers d’hygiène enregistrent un léger recul (-2,9 %). Avec la dynamique actuelle, la majorité des sites papetiers français auront dépassé fin 2021 le niveau de production qui était le leur en 2019. Même constat à l’échelle européenne. Pour ce périmètre géographique, de janvier à août 2021, la production papetière est en hausse de 6,2 % par rapport à la période correspondante de 2020. Cette hausse permet de retrouver le niveau de production de 2019, soit 57 Mt.

Equipement

Premier combiné Mitsubishi Evol en France pour l’Alliance VPK - Viallon

Mitsubishi Heavy Industries (MHI) Europe a signé un accord avec Viallon Emballage, membre du groupe VPK, qui produit du papier recyclé, des emballages en carton ondulé et carton compact et des mandrins. Objet de l'accord : la fourniture d’une machine de fabrication d’emballages flexo à grande vitesse EVOL 100. Equipée d’un pré-alimentateur MPF, la ligne est en cours de montée en cadence sur le site de Viallon Emballage à Saint-Just-Malmont et a démarré au début du mois de novembre 2021. L’usine de Viallon à Saint-Just-Malmont est axée sur les petites séries et les produits haut de gamme. Elle avait besoin d’un combiné apportant une capacité supplémentaire afin de soutenir la position croissante de Viallon sur le marché dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et au-delà. Pour rappel, avec 7 usines de carton, VPK est devenu un acteur majeur en France.

Intergraf alerte sur les hausses des prix dues au coût de l'énergie

 

L'association Intergraf, basée à Bruxelles, se fait l'écho des plaintes de ses imprimeurs membres, qui dénoncent de soudaines et importantes hausses des prix dues au coût de l'énergie imposées par leurs fournisseurs de papier. Une situation jugée insoutenable par Intergraf et ses membres, qui précisent que ces surtaxes se rajoutent aux récentes augmentations des prix du papier. Et Intergraf de souligner que les imprimeurs ne peuvent répercuter toutes ces augmentations sur leurs clients au niveau ou à la vitesse qui leur est imposée. C'est la raison pour laquelle les membres d'Intergraf appellent les fournisseurs de papier à collaborer avec leurs clients pour créer un calendrier approprié pour toutes les augmentations de prix afin que les imprimeries puissent mieux se préparer et prévoir leurs coûts.

Brésil : Suzano investit 822 millions de dollars de plus dans son projet Cerrado

Le fabricant de pâte brésilien Suzano prévoit d'investir 822 millions de dollars supplémentaires dans une nouvelle usine de pâte dans l'État du Mato Grosso do Sul. Nom du projet : Cerrado. L'investissement supplémentaire sera dans la foresterie, la logistique et une usine chimique. Les dépenses totales dans ce projet devraient atteindre 19,3 milliards de reais jusqu'en 2024. C'est Andritz fournira des technologies de pointe et économes en ressources pour tous les principaux îlots de traitement de l'usine de production de fibres et de récupération chimique. Le démarrage de l'usine est prévu pour le second semestre 2024. Avec une capacité de production annuelle de 2,55 millions de tonnes, Cerrado sera la plus grande usine au monde avec une seule ligne de production de pâte d'eucalyptus. Les services de construction civile, d'installation, de mise en service et de démarrage sont également inclus dans la commande. A noter que l'étendue de la fourniture Andritz comprend aussi une chaudière à biomasse.

Production

Valmet et CMPC collaborent pour le projet de modernisation de l'usine de pâte de Guaíba

L'équipementier Valmet va fournir une technologie et une automatisation clés pour le projet BioCMPC de CMPC. Ce dernier produit et commercialise du bois, de la pâte, des produits d'emballage, du papier et des produits de soins personnels provenant de plantations certifiées. La commande comprend notamment la reconstruction de l'usine de séchage de la pâte et une nouvelle chaudière de récupération. L'objectif est de moderniser et d'augmenter la capacité de production de la ligne 2 de l'usine de pâte de Guaíba de 1,5 million ADt/an (tonnes séchées à l'air par an) à 1,85 million ADt/an. L'usine modernisée devrait entrer en service au quatrième trimestre de 2023.

 

Création de l'association Fibre Packaging Europe

 

Six associations professionnelles de premier plan, représentant les industries impliquées dans la production et le recyclage de la sylviculture, de la pâte, du papier, du carton et du carton de toute l'Europe, ont annoncé le lancement de Fibre Packaging Europe. Précisément, les six membres fondateurs sont la Confédération des industries papetières européennes (CEPI) ; Association européenne des fabricants de cartons (ECMA); Alliance européenne de l'emballage papier (EPPA) ; Fédération européenne des fabricants de carton ondulé (FEFCO); PRO CARTON et la Fédération suédoise des industries forestières (SFIF). La mission commune des membres est de fournir des solutions d'emballage en papier et carton renouvelables, circulaires et durables pour aider à atteindre les objectifs du Green Deal européen. C'est Mike Turner, directeur général de l'European Carton Makers Association qui est président de cette nouvelle association.

Usine

Vina Kraft Paper va construire une nouvelle usine au Vietnam

La demande de cartons au Vietnam devrait croître en raison de l'augmentation de la consommation intérieure mais aussi grâce à une demande accrue de l'étranger, en particulier de la Chine. Précisément, la demande de papier et de produits d'emballage dans le pays devrait augmenter d'environ 6%-7% par an au cours de la période 2021-2024, selon SCGP. Partant de ce constat, Vina Kraft Paper, une coentreprise fondée par le groupe thaïlandais SCG Paper et le groupe d'emballage japonais Rengo, a décidé d'investir dans une autre usine de carton d'emballages au Vietnam. Elle sera située non loin de Hanoï, au nord du Vietnam. Sa capacité de production s'élèvera à 370 000 t/an de PPO. La mise en service de l'usine est prévue pour le premier trimestre 2024. Montant de l'investissement : 280 millions d'euros.

Nomination

Winfried Muehling est le nouveau directeur général de Pro Carton

C'est Winfried Muehling, un expert du conditionnement, qui succède Tony Hitchin à la tête de Pro Carton, l'association européenne des fabricants de carton et des fournisseurs de l'industrie du carton. Avec près de 30 ans d'expérience dans le secteur mondial du conditionnement et de l'industrie PGC, Winfried Muehling a rempli différentes fonctions de gestionnaire dans les secteurs chimique, alimentaire, des boissons et des biens d'équipement. Au cours de sa carrière, il a été Vice President Corporate Accounts chez Ecolab, Sales Director chez MM Board & Paper, Vice President Sales Management chez Tetra Pak et plus récemment, Global Key Account Director chez Amcor, sur le site de Singapour. Dans sa nouvelle fonction, l'objectif principal de Winfried Muehling sera de démontrer les avantages du carton aux fabricants de PGC et de produits pharmaceutiques ainsi qu'aux distributeurs afin qu'ils optent pour le papier et le carton lorsqu'ils sont à la recherche de solutions d'emballage écologiques. « C'est un honneur d'être nommé directeur général de Pro Carton, a-t-il déclaré, et je me réjouis des possibilités que l'avenir nous réserve. L'industrie du papier et du carton a travaillé dur pour persuader les consommateurs de choisir le papier et le carton pour leurs emballages respectueux de l'environnement. Nous devons continuer à promouvoir les avantages uniques de ce matériau, en le positionnant comme mode d'emballage naturel, produit avec des ressources renouvelables, recyclables à l'infini. Avec le papier et le carton, nous remplissons dès aujourd'hui toutes les exigences d'une économie circulaire. L'environnement et tout ce qu'il faut faire pour le protéger au profit des générations futures me passionnent. C'est pourquoi, je veux faire en sorte que l'emballage en papier et en carton devienne la solution préférée pour l'emballage. »

Usine

Démarrage d'une nouvelle zone de finition modernisée à l'usine Metsä Board de Kyro

Le chantier concernant la modernisation de la zone de finition de l'usine de Metsä Board Kyro en Finlande est désormais terminé. La ligne de finition dotée des nouveaux équipements de pointe a d'ailleurs démarré son activité. On rappelle le montant de l'investissement : 20 millions d'euros. "La nouvelle ligne de finition hautement automatisée améliorera encore la qualité des bobines de carton et augmentera la capacité de fonctionnement des lignes de transformation de nos clients. En outre, l'automatisation améliorera le niveau de sécurité du travail dans la zone de finition de l'usine et réduira la charge de travail physique", a déclaré Petri Huiko, directeur de l'usine de Metsä Board Kyro. L'usine de Kyro produit du carton couché pour boîtes pliantes de haute qualité et du carton barrière couché innovant à revêtement par dispersion, qui permet de réduire la quantité de plastique dans les emballages de consommation. Sa capacité de production s'élève à 190 000 tonnes par an. L'usine de Kyro de Metsä Board a fêté ses 150 ans en 2020.

Usine

Pologne : Schumacher Packaging reconstruit sa MAP 2 à Myszków

Schumacher Packaging, un producteur de carton ondulé et un fournisseur complet de solutions d'emballage à base de papier, a chargé l'équipementier Voith de reconstruire sa MAP 2 sur son site de Myszków en Pologne. La ligne devrait redémarrer à la mi-2023. Après la reconstruction, la ligne doublera sa capacité de production. Dans le cadre de la reconstruction, Voith mettra à niveau la préparation du stock OCC avec les technologies du portefeuille BlueLine, et la machine à papier sera largement modernisée avec des concepts de machine de pointe et une nouvelle bobineuse haute performance VariFlex NG. Toujours aux mains de la famille Schumacher, le fabricant a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires en hausse de 4,1 % pour atteindre 675 millions d'euros.

Production

Chili : Arauco reporte le démarrage de sa nouvelle ligne BEK à mars 2022

La pandémie continue de causer des retards dans la filière. A l'image de ce qui se passe pour l'achèvement du projet d'extension de capacité de l'usine d'Arauco dans le sud du Chili. La nouvelle ligne de fibre 3 conçue pour produire 1,56 million de t/an de pulpe d'eucalyptus ne sera mise en service qu'en mars 2022. Pour ce projet d'Arauco, qui comprend également une mise à niveau de la ligne de pâte 2 d'une capacité de 510 000 tpa, c'est la société d'ingénierie finlandaise Valmet qui a été retenue pour fournir le séchoir à pâte, la chaudière de récupération, la chaudière à biomasse… Pour rappel, ce programme MAPA d'Arauco est l'investissement le plus important de l'histoire d'Arauco, de 2,35 milliards de dollars.

Cellulopack investit dans une deuxième usine à Campsas

 

Du nouveau pour la société Cellulopack qui développe et produit des emballages alimentaires compostables et biodégradables en cellulose moulée. L’usine en activité à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) étant saturée, l’entreprise a souhaité construire un second site industriel à Campsas, dans le même département. Pour ce faire, elle investit plus de 5 millions d'€ dans une deuxième usine située à moins de 30 km de la première usine de Castelsarrasin, à Campsas près de Montauban dans le Tarn-et-Garonne. L'usine de Castelsarrasin sera ainsi consacrée à la production d'emballages en pâte à carton recyclée (Porte-Gobelets, Calages, etc...) tandis que celle de Campsas (de + de 3000 m2) sera dédiée à la fabrication d'emballages apte au contact alimentaires à base de pâte à papier vierge. Démarrage des travaux prévu fin 2022 / début 2023. A noter que le projet de Cellulopack est lauréat parmi les 42 nouveaux projets retenus par le volet « Relocaliser » du plan de relance.

Partenariat

Rottneros et Arctic Paper collaborent sur des barquettes en fibre durable en Pologne

Le producteur de pâte suédois Rottneros et Arctic Paper, l'un des principaux producteurs de papier fin graphique de haute qualité en Europe avec trois papeteries, ont signé une lettre d'intention concernant une co entreprise à 50/50 à Kostrzyn, en Pologne. Objectif : construire une usine de plateaux en fibre moulée. Le démarrage de la nouvelle usine, qui devrait générer un chiffre d'affaires annuel de 9-11 millions d'euros est prévu pour la fin de 2023. L'investissement devrait s'élever quant à lui à environ 12-15 millions d'euros. La capacité de production est estimée entre 60 et 80 millions de barquettes. « Cet investissement sera une étape importante dans notre nouvelle stratégie 4P, visant à élargir l'offre d'Arctic Paper des papiers graphiques à d'autres segments à croissance rapide. Nous avons toujours cru en Rottneros comme un investissement stratégique et sommes impatients de développer une entreprise commune dans les barquettes en fibre durable. L'usine d'Arctic Paper à Kostrzyn nous donne toutes les conditions, à la fois techniques et géographiques, pour démarrer rapidement », a déclaré Michal Jarczyński, PDG d'Arctic Paper.

UPM vend le site de l'usine de Kaipola à la société de développement immobilier Kaipola Green Port

 

L'opération de cession porte sur les biens immobiliers et aucun personnel n'a été transféré. Kaipola Green Port prévoit de développer le site de l'usine à des fins de fabrication et de logistique industrielle. Pour mémoire, le papetier finlandais avait fermé définitivement la papeterie de Kaipola début 2021. Outre Kaipola, UPM s'est beaucoup délesté au cours des 12 derniers mois. UPM s'est ainsi séparé de l'usine de contreplaqué de Säynätsalo à Jyväskylä, en Finlande, de l'usine de papier Shotton au Pays de Galles et de l'usine de papier Chapelle Darblay à Grand-Couronne (Seine-Maritime), en France. Pour ce dernier, l'affaire n'est pas encore entendue, la métropole de Rouen Normandie ayant mis son veto à cette cession. Celle ci entend user de son « droit de préemption » sur le site pour obliger UPM à revoir son projet de vente.

Production

Stora Enso augmente la production de cartons à l'usine de Skoghall

La demande du marché pour des emballages durables augmente. Message reçu 5/5 par Stora Enso qui décide d'investir 97 millions d'euros sur le site de Skoghall en Suède. Suite à l'investissement, la production annuelle de carton d'emballage à Skoghall devrait être augmentée d'environ 100 000 tonnes. (La production annuelle totale dépasse actuellement 800 000 tonnes de carton.) Parallèlement, Stora Enso lance une étude de préfaisabilité pour convertir la deuxième ligne, actuellement inactive, de son site d'Oulu en Finlande, en une ligne de carton d'emballage. S'agissant de la première ligne, à pleine puissance, sa capacité annuelle s'élèvera à 450 000 tonnes de kraftliner et à 550 000 tonnes de pâte. La société s'attend à ce que l'étude soit finalisée au début de 2022. Stora Enso compte quelque 23 000 employés et commercialise dans plus de 50 pays. Ses ventes, en 2020, se sont élevées à 8,6 milliards d'euros.

Reconstruction

Heinzel reconstruit la MAP 11 dans son usine de Laakirchen

Les conseils de surveillance de Laakirchen Papier et de Heinzel ont décidé d'investir massivement dans le développement durable de l'usine de papier autrichienne Laakirchen. Dans le cadre de ce programme d'investissements de plus de 100 millions d'euros, la machine à papier 11 (MAP 11), qui produit aujourd'hui du papier surcalandré pour les magazines, les catalogues et la publicité, sera transformée en une machine pour l'emballage carton à base de papier recyclé. Avec un total de plus d'un million de tonnes de production sur deux papiers machines, Laakirchen deviendra l'un des plus grands sites de production de ces produits dans toute l'Europe. Les produits (testliner et cannelure) seront commercialisés sous le nom de produit « tribord » . Ils seront disponibles sur le marché à la mi 2023. « Cela signifie que nous nous retirerons entièrement du marché du papier d'édition en 2023 », a déclaré Franz Baldauf, CFO de Laakirchen Papier. A noter que l'approvisionnement en fibres recyclées de Laakirchen sera assuré par Bunzl & Biach, la société de négoce de papier recyclé du groupe Heinzel. En 2020, Laakirchen Papier a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 230 millions d'euros et employait plus de 400 employés.

 

Pénuries de matières premières recyclées

L'usine Mariestad de Metsä Tissue réduit sa production

La pandémie de Covid-19 a accéléré les défis de disponibilité et de qualité des matières premières recyclées pour la production de tissue. Cela a entraîné des réductions temporaires de la production de papier recyclé à l'usine Metsä Tissue de Mariestad en Suède. Des problèmes similaires de disponibilité des matériaux recyclés pour la production de papiers-mouchoirs sont rencontrés dans toute l'Europe en raison de la forte demande de journaux pour l'industrie de l'emballage et d'une forte baisse de l'utilisation du papier de bureau. Les pénuries de matières premières recyclées pour l'industrie tissue devraient se poursuivre jusqu'à nouvel ordre, entraînant de nouveaux arrêts temporaires des lignes de production recyclées. Metsä Tissue fait partie du groupe Metsä. Ses marques sont Lambi, Serla, Mola, Tento, Katrin et SAGA. Avec des unités de production dans cinq pays, Metsä Tissue emploie environ 2 500 personnes a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros. A noter que l'entreprise envisage actuellement d'investir dans l'expansion de son usine de Mariestad en Suède, en se concentrant sur la production de fibres fraîches. On rappelle aussi que Metsä Tissue veut investir dans une nouvelle usine de tissue d'une capacité de 240 000 tpa au Royaume-Uni (cf news Pap'Argus 157).

Reconstruction

VPK lance la conversion du site industriel Alizay

Dans ce cadre, VPK lance, avec le prestataire Valmet, la reconstruction de sa machine à papier. Le but : convertir l'usine de papier d'Alizay en un site de production de papier pour ondulé à base de papier recyclé avec un développement durable à long terme dans l'économie circulaire. La reconstruction sera réalisée au cours du second semestre 2022 avec un démarrage prévu en fin d'année. La machine aura une capacité annuelle de 450 000 tonnes de carton. A noter que l'onduleuse sur site sera dédiée à la production d'emballages e-commerce innovants et protecteurs sur mesure, spécialement conçus pour répondre aux besoins des centres de distribution e-commerce à proximité. Le site d'Alizay consommera 650 000 tonnes de papiers et cartons de récupération. Le groupe belge VPK est très présent en France avec notamment ses trois papeteries et ses neuf usines de carton ondulé. Outre VPK Packaging, le portefeuille global de marques du groupe VPK comprend Corex pour la production de carton et de mandrins, Smart Packaging Solutions pour la production d'emballages en carton compact et Aquila pour la production de plaques en carton ondulé. Employant plus de 6 500 personnes sur 70 sites dans 20 pays, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros.

La métropole de Rouen va préempter le site de Chapelle Darblay

 

Encore un rebondissement dans "l'affaire Chapelle Darblay" ! Alors que le papetier UPM a annoncé vendredi 15 octobre vouloir céder son usine au duo Samfi-Paprec, la métropole de Rouen décide d'user de son droit de préemption pour bloquer la cession. La Métropole prend ainsi fait et cause pour l'offre concurrente déposée in extremis par Veolia-Fibre Excellence, qui maintiendrait une activité de transformation de papier. Pour rappel, l'offre industrielle déposée par Paprec, le leader français du recyclage et Samfi, spécialiste de la production d'hydrogène avec sa filiale H2V, porte un projet pouvant aller jusqu'à 450 millions d'euros d'investissement pour développer sur le site deux activités industrielles, à savoir la production d'hydrogène et celle de fabrication de matières premières issues du recyclage. Quant à l'offre du groupe Veolia associé au papetier Fibre Excellence (filiale du groupe canadien Paper Excellence), elle vise à produire 400.000 tonnes de papier carton avec 250 salariés (l'effectif d'avant fermeture) moyennant un investissement de 120 millions d'euros. L'Etat français est aussi de la partie : le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, et la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher ont fait savoir que l’offre concurrente de Veolia « mérite d’être examinée dans le détail ». On n'a pas fini d'entendre parler de Chapelle Darblay !

Le recyclage a bien résisté à la crise

 

C'est un François Excoffier en grande forme qui a lancé la conférence de presse de la fédération professionnelle des entreprises du recyclage (Federec) lors de la première journée du salon Pollutec, qui se tenait à Lyon. Il est vrai que le Président de Federec avait de quoi se réjouir : car les annonces étaient plutôt positives. Certes, en 2020, les activités s'avéraient généralement en baisse (avec une diminution du chiffre d'affaires de 10,7 % pour s'établir à 7,6 milliards d'euros contre 8,5 milliards d'euros en 2019, ) mais au global, le secteur du recyclage n’a pas trop souffert et devrait réaliser une excellente année 2021. S'agissant plus particulièrement de la filière-papiers/carton, la baisse, sur l'année écoulée, se révèle cependant particulièrement importante pour son activité de recyclage des papiers graphiques, de l'ordre de 20 %, avec 1 549 200 tonnes de papiers collectés/triés (contre -13,8 % en 2019 par rapport à 2018, avec 1 942 000 tonnes collectées et triées en 2019). Cette évolution s’explique à la fois par la baisse de la consommation (-15 %) et par la perturbation de la récupération en période de confinement (arrêt de certains centres de tri, tri simplifié, etc.). Quant aux cartons, ils résistent bien : l’activité de recyclage des emballages cartons, qui représente 75 % des tonnages collectés a juste connu une légère baisse de -0,5 % par rapport à 2019, avec 4 769 100 tonnes de cartons collectés/triés en 2020. Finalement, le recyclage se sort plutôt bien de la crise sanitaire. Mieux, les indicateurs sont au vert pour 2021 : Au 1er semestre 2021, la filière de recyclage des papiers-cartons est un marché porteur avec des prix élevés et une stabilité en termes de volumes collectés auprès des ménages et des industries. La demande de PCR reste assez bonne dans l’ensemble, surtout dans le domaine du packaging (carton). Quant aux stocks dans les dépôts, ils sont au plus bas.

Ententes et abus de position dominante: la Commission effectue des inspections

 

Mediapart a sorti l'information dès mardi soir : la Commission européenne mène des inspections chez certains des plus gros fournisseurs européens de pâte de bois. Stora Enso, UPM et Metsä Fiber, filiale de Metsä Board, ont indiqué qu'elles faisaient partie des entreprises qui étaient perquisitionnées. Motif de ces inspections : savoir si les entreprises n'ont pas enfreint les règles antitrust de l'UE qui interdisent les ententes et les pratiques commerciales restrictives conformément à l'article 101 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne. Lors de ces perquisitions, les fonctionnaires de la Commission sont accompagnés de leurs homologues des autorités nationales de concurrence compétentes. A noter que les procédures relatives à des comportements anticoncurrentiels ne sont soumises à aucun délai légal. Leur durée est fonction d'un certain nombre d'éléments, parmi lesquels la complexité de l'affaire, le degré de coopération des entreprises considérées avec la Commission et le champ d'application de l'exercice des droits de la défense. Précisons aussi que le fait que la Commission procède à de telles inspections ne signifie pas que les entreprises concernées sont coupables d'un comportement anticoncurrentiel et ne préjuge pas de l'issue de l'enquête elle-même.

Investissement

Lucart investit 80 millions d'euros dans son usine de Laval-sur-Vologne

Le plan d’investissement prévoit l’installation d’une nouvelle machine à papier opérationnelle d'ici 2024 qui permettra de produire jusqu'à 40 000 tonnes par an de papier de haute qualité. Elle sera approvisionnée par un nouveau centre de préparation de pâte à papier, capable de traiter le papier à recycler pré et post-consommation. L’usine de Laval-sur-Vologne comptera également dans son usine trois nouvelles lignes de transformation, qui permettront d'augmenter la capacité de transformation de papier recyclé. Ainsi, le site de Laval-sur-Vologne atteindra au global un potentiel de production d'environ 100 000 tonnes de papier par an et pourra servir au mieux plusieurs marchés européens ainsi que le besoin des autres usines du groupe. Le plan prévoit par ailleurs la construction dans le département des Vosges d'un nouveau centre logistique, hautement automatisé, pour répondre aux exigences de qualité de service des clients. L’entrepôt de 25 000 m2 sera construit sur un terrain d'environ 100 000 m2. Aussi, Lucart prévoit la construction d'une centrale capable de produire de la chaleur à partir des biomasses provenant des zones forestières adjacentes de son usine. Avec une réduction des émissions de CO2 estimée à plus de 12 000 tonnes par année, l'entreprise vise ainsi à contribuer au processus de décarbonation du secteur en se fixant des objectifs environnementaux ambitieux. En France, Lucart enregistre un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros, un montant qui a doublé depuis l’implantation de l'usine en 2008.

Incendie

Incendie à l'entreprise suisse de Perlen papier

La production de papier de l'usine suisse Perlen Papier a été stoppée suite à un incendie. En pratique, l'incident a interrompu l'approvisionnement en fibres recyclées des deux machines à papier du site. Pour rappel, Perlen Papier exploite deux machines à papier, MAP 4 et MAP 7, avec une capacité de production totale de 560 000 tpa. Pour mémoire, la mise en service de la machine à papier 7 pour la production de papier journal, remonte à 2010, date à laquelle elle a remplacé la MAP 5 en service depuis 1971. Quant à la MAP 4, prévue pour la production de papier magazine couché avec fibre de bois (papier offset LWC), elle a été installée en 2000. Pour information, en Suisse, le vieux papier provient essentiellement des ménages, des imprimeries ainsi que de l’industrie et l’artisanat. Avec un taux de recyclage de 82 %, les Suisses comptent parmi les recycleurs les plus assidus de la planète.

Bois

Segezha va doubler la quantité de forêts qu'il contrôle avec un deal à 515 millions de dollars

En Sibérie, Segezha, filiale à 100 % de Sistema JFSC, va acquérir 100 % du capital social d'Inter Forest auprès de Bonum Capital. Montant de la transaction : 515 millions de dollars US. Avec cette opération, le groupe disposera de 16 millions d'hectares de forêts sous bail et d'une AAC de 23,6 millions de m3. Précisément, Segezha renforcera sa position de premier producteur de bois scié en Russie et en Europe, et deviendra l'un des 10 premiers producteurs mondiaux du segment. Aussi, la capacité de production de sciages du Groupe va quasiment doubler. Quant à la capacité de production de pellets, elle augmentera de 1,8x. Si le Groupe Segezha continuera à développer sa clientèle grâce aux liens d'Inter Forest avec des partenaires en Russie, Chine, Japon, Egypte, CEI et en Europe, il se néanmoins concentrera en particulier sur les marchés à forte croissance en Asie. La transaction devrait être finalisée au premier trimestre 2022. A noter que Segheza vise aussi un autre objectif avec cette opération : celui de former la base de la création de Segezha East, sa future usine moderne de pâtes et papiers qui sera installée dans la région de Krasnoïarsk.

 

Feldmuehle fait payer un supplément "énergétique"

 

On parle beaucoup des hausses de prix des matières premières mais il ne faut pas oublier celles concernant l'énergie. Le producteur allemand d'étiquettes et de papier d'emballage Feldmuehle se charge du rappel à l'ordre en annonçant des hausses de prix de 100 euros par tonne pour faire face à la hausse du prix du gaz et de l’électricité. Ce supplément "énergétique" de 100 €/t s'applique sur tous ses produits à compter des livraisons du 18 octobre 2021. Il restera en place jusqu'à ce que les niveaux des prix de l’énergie et de gaz redescendent à un niveau raisonnable. A noter qu'il s'ajoute à l'augmentation des prix de 10 % déjà annoncée pour le 1er octobre. Pour mémoire, le groupe allemand fait partie, depuis juin 2018 de la société d’investissements Kairos Industries. 

Metsä Tissue prévoit une nouvelle usine de papier au Royaume-Uni

 

Metsä Tissue veut investir dans une nouvelle usine de tissue d'une capacité de 240 000 tpa au Royaume-Uni. L'usine sera construite en plusieurs phases au cours de la prochaine décennie et utilisera de la pâte de fibres vierges durable. La production sera destinée à des clients au Royaume-Uni et en Irlande. L'emplacement de l'usine devrait être connu au premier semestre 2022. Metsä Tissue dispose d'unités de production réparties dans cinq pays et emploie environ 2 500 personnes. En 2020, son chiffre d'affaires s'est élevé à 1 milliard d'euros.

Papiers décoratifs

Ahlstrom-Munksjö acquiert 60 % du producteur chinois Minglian New Materials Technology

En prenant 60 % du capital du producteur chinois Minglian New Materials Technology, Ahlstrom-Munksjö s'associe et forme une co-entreprise avec son nouveau partenaire. Celle-ci sera basée dans la ville de Xingtai, située dans Province du Hebei en Chine. Cette opération n'est pas une surprise. Une lettre d'intention non contraignante avec les actionnaires majoritaires avait en effet été initialement signée en novembre 2019 mais la pandémie de Covid-19 avait retardé les négociations et la signature de la transaction. Pour mémoire, Ahlstrom-Munksjö produit des papiers décoratifs dans cinq usines : Unterkochen et Dettingen en Allemagne, Tolosa en Espagne, Caieiras au Brésil et Arches en France. La capacité de production annuelle est d'environ 210 000 tonnes. De son côté, Minglian New Materials a a une capacité de production d'environ 50 000 tonnes par an. En combinant Minglian avec son activité de décoration existante, Ahlstrom-Munksjö entend bien devenir un géant mondial dans le secteur des papiers de décoration, avec une forte présence en Europe, en Amérique et en Asie. La transaction est soumise aux conditions de clôture habituelles et devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre 2021.

Conversion

Russie : Volga va convertir une machine à papier journal

L'usine russe de pâtes et papiers Volga va reconstruire avec Andritz sa MAP 6. Initialement conçue pour le papier journal, celle-ci va être convertie pour produire du papier d'emballage. Dans le cadre du programme de développement de l'entreprise jusqu'en 2023, plus de 5 milliards de roubles (près de 60 millions d'euros) seront investis dans cette première phase. Après la conversion, la machine à papier aura une capacité de production annuelle de 140 000 tonnes et une vitesse de conception allant jusqu'à 720 m/min, produisant des cannelures légères et un testliner de 65 à 120 g/m². Volga va aussi installer une ligne OCC d'une capacité de 400 t/j, qui utilisera du papier récupéré de sources locales.

+7% de la production papetière constatée à la mi-2021

 

Ce rebond de l’activité souligné par Copacel fait toutefois suite à une année 2020 qui avait été caractérisée par un recul de la production papetière de 6,1 %. Ce qui fait dire à la Copacel que la hausse de la production sur les 7 premiers mois de 2021 doit être relativisée, et être principalement interprétée comme un rattrapage consécutif au creux de 2020. Sur 7 mois, comparée à 2019, la production papetière est d’ailleurs en repli de près de 2 %. Le retour à des niveaux de production d’avant « crise covid » s’accompagne d’une forte tension sur les matières premières et les ressources humaines et parfois d'un allongement des délais habituels de livraison des produits papetiers. Pour certaines sortes (papiers de presse...), cette réduction de l’offre peut être amplifiée par des fermetures de capacité en Europe destinées à assurer l’équilibre de long terme de l’offre et de la demande. Enfin, les tensions sur les facteurs de production s’accompagnent de leur renchérissement très sensible. Pour le poste de coût principal que constituent les matières premières fibreuses, les hausses constatées depuis le début de l’année sont d’une ampleur inédite. Sur huit mois, les prix des catégories de vieux papiers « journaux, magazines et prospectus triés pour désencrage » (1.11) et « caisses en carton ondulé » (1.05) ont augmenté respectivement de 84 % et 207 %. Sur la même période, pour les fibres vierges, les cours se sont enchéris de 44 % pour la pâte de résineux et de 47 % pour la pâte de feuillus. Sur les marchés de gros de l’énergie, les prix de l’électricité ont progressé de plus de 200 % en septembre 2021 par rapport à septembre 2020, pour atteindre plus de 108 €/MWh le 15 septembre. Enfin, aux hausses spectaculaires du prix du gaz (+300 % depuis le début de l’année) s’est ajoutée l’augmentation très marquée des quotas de CO2, notamment à la suite de la présentation de la Commission européenne, mi-juillet, du paquet législatif « fit for 55 », visant à accélérer la décarbonation de l’économie.

Arrêt

L'usine d'Ahlstrom-Munksjö en Rhénanie annonce un arrêt temporaire de sa machine à papier

En décembre prochain, Ahlstrom-Munksjö prévoit un arrêt de machine dans son usine de Rhinelander, Wisconsin, aux États-Unis. Il s'agit d'un arrêt temporaire. Cela concerne sa MAP 8, qui a une capacité de 14 000 tonnes par an. L'entreprise prévoit aussi d'arrêter un peu plus tard, en juillet 2022, sa supercalendeuse n°20 et sa rembobineuse n°21. « Dans un marché très concurrentiel, nous devons continuer à fournir des produits rentables et innovants, et mettre à l'épreuve les capacités de nos machines pour générer des résultats optimaux », a commenté Robyn Buss, vice-présidente exécutive du domaine d'activité Emballages alimentaires et solutions techniques d'Ahlstrom-Munksjö. L'usine de Rhinelander, dans le Wisconsin, compte environ 500 employés et a été fondée en 1903. Au global, Ahlstrom-Munksjö dégage 2,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel et compte quelque 7 800 collaborateurs.

10 usines de VPK France adoptent la gamme SunVisto AquaGreen de Sun Chemical

Pour mémoire, VPK France est une entité du Groupe VPK (voir interview de son pdg Pierre Marcharis dans Pap'Argus n° 376 de février 2021), fournisseur d’emballages qui possède plus de 65 usines réparties dans 20 pays. Quant à Sun Chemical, c'est l’un des principaux producteurs d’encres d’impression, de vernis et de fournitures, de pigments, de polymères, de compounds liquides et solides, et de matériaux d’application. En prenant l'engagement de convertir 10 nouvelles usines à la gamme SunVisto AquaGreen de Sun Chemical, VPK France marque sa volonté d'engagement dans le développement durable. Les encres à l’eau SunVisto AquaGreen de Sun Chemical sont destinées à l’impression flexo sur papiers, cartons ondulés, cartons plats, cartons enduits de polyéthylène, et films. La gamme d’encres renouvelables est formulée avec des niveaux significativement plus élevés de teneur en résines bio-renouvelables par rapport aux précédentes encres du marché, tout en présentant des performances d’impression égales ou supérieures. Avec l’utilisation de ces encres, VPK France est en mesure de réduire son empreinte carbone jusqu’à 30% 

Insolvabilité

Baden Board cherche à se restructurer pour éviter l'arrêt

Le fabricant de carton recyclé Fiskeby, qui avait approché le fabricant de cartons et d'emballages Baden Board au printemps 2021, lui fait finalement faux bond. Une mauvaise nouvelle pour l'entreprise basée à Gernsbach, en Allemagne qui doit en plus subir une augmentation massive de 230 % des prix du gaz depuis le début de l'année. Une situation critique qui a contraint Baden Board a demandé l'ouverture d'une procédure d'insolvabilité le 22 septembre. Au cours des prochaines semaines, des discussions vont être ouvertes avec toutes les parties prenantes pour examiner toutes les options de restructuration. Entre-temps, les opérations commerciales de Baden Board seront entièrement maintenues.

SIG investit dans un nouveau centre technique

 

Apportant une valeur ajoutée supplémentaire aux clients de SIG le nouveau centre technique, qui sera situé à proximité des usines d'emballage de SIG à Linnich, en Allemagne, contribuera à accélérer le développement de nouveaux produits et emballages. Dans le nouvel établissement du fournisseur de solutions pour l'emballage aseptique, les installations existantes de R&D Test Field & Prototype et combiLab seront complétées par une nouvelle usine pilote, qui hébergera une technologie d'extrusion et de finition de pointe ainsi que des systèmes de mesure de la qualité et des équipements de test avancés. Montant de l'investissement consenti par SIG : 12 millions d'euros. Construite selon les normes énergétiques et les réglementations en matière d'hygiène alimentaire les plus récentes, l'usine pilote devrait être opérationnelle d'ici fin 2022. Elle augmentera le co-développement de produits avec les clients SIG, accélérant ainsi les cycles d'innovation. José Matthijsse, président et directeur général Europe de SIG, a déclaré : " Notre nouveau centre technique créera des capacités d'innovation en matière d'emballage qui façonneront la croissance future de SIG en Europe. Cela nous permettra de co-développer avec nos clients et de mieux répondre à leurs besoins, en renforçant encore nos partenariats et en élargissant le service que nous fournissons à nos clients en Europe ". Fondée en 1853, SIG a son siège social à Neuhausen, en Suisse et réalise 1,8 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel.

Usine

SCGP investit 353 M$ pour construire un site de production au Vietnam

SCGP étend son champs d'action en zone ASEAN et crée un nouveau complexe de production dans le nord du Vietnam, qui abritera une base de production de papier d'emballage. Montant de l'investissement : 353 millions de dollars. Le démarrage commercial est prévu début 2024. Cet investissement au Vietnam se justifie par le potentiel élevé de la zone. La demande de papier d'emballage et de produits d'emballage connexes au Vietnam devrait en effet augmenter d'environ 6 à 7 % par an au cours de la période 2021-2024 selon les dernières études de Frost & Sullivan. Wichan Jitpukdee, PDG de SCG Packaging Public Company Limited, SCGP, a ajouté : "Depuis 2009, nous y avons lancé un plan d'investissement stratégique en établissant des sites de productions de papier basés dans le sud du pays via Vina Kraft Paper Company Limited (VKPC). Celle-ci est une joint-venture entre SCGP et Rengo Company Limited (Japon). En 2016, VKPC a doublé sa capacité d'origine en réponse à la demande croissante de produits d'emballage dans la région". Une fois le programme terminé, la capacité annuelle totale de papier d'emballage de VKPC s'élèvera à 870 000 tonnes.

Production

Reconstruction de la MAP 5 de Papresa

Le producteur de papier espagnol Papresa, qui produit du matériau de carton ondulé à base de recyclage sur sa MAP 5, annonce que celle-ci sera convertie au premier trimestre de l'année prochaine. Le but : que la MAP 5, une fois les travaux finis, produise principalement des qualités légères de carton ondulé. Papresa sera alors en mesure de produire des papiers d'emballage légers de manière optimale et efficace. Selon Voith, l'entreprise chargée de la reconstruction, la machine aura alors une capacité d'environ 200 000 tonnes par an. Papresa annonce dans la foulée que sa MAP 4 redémarrera en décembre et produira à nouveau du papier journal. Avec une capacité de production d'environ 75 000 tpa. Le producteur Papresa indique par ailleurs que la production de papier journal est aussi maintenue sur sa MAP 6.

Production

Une MAP 3 démarrera en 2023 dans l'usine de Söke de Kipas Kagit

Kipas Kagit a commandé une nouvelle machine à papier pour les cartons ondulés recyclés, qui sera installée dans son usine de Söke basée dans l'ouest de la Turquie. La nouvelle machine, une MAP 3, aura une capacité d'environ 650 000 tpa. Elle fabriquera des qualités de cannelures, testliner et kraft top testliner recyclés avec un grammage de 60-110 g/m2. Son démarrage est prévu au troisième trimestre 2023. Pour mémoire, début juillet, la société avait mis en service dans l'usine une nouvelle MAP 2, dotée d'une capacité de production maximale de 700 000 tpa. Elle produit une variété de qualités de papier d'emballage, y compris les cannelures recyclées, le testliner brun, le testliner blanc, le papier kraft et l'aggloméré blanc. Les grammages du papier et du carton produits sur la machine vont de 90 à 400 g/m2.

Equipement

Metsä Group va investir 200 M€ sur son site à Äänekoski

Metsä Group va construire un nouveau broyeur Kerto LVL sur son site d'Äänekoski, en Finlande. Montant de l'investissement : 200 millions d'euros. Il est prévu que la production du nouveau broyeur soit principalement vendue à des clients en Europe et en Asie. Les perspectives du marché sont excellentes pour les produits Kerto LVL légers et respectueux de l'environnement. La capacité de production annuelle de Kerto LVL de la nouvelle usine, qui sera construite par phase, entre 2022 et 2026, sera d'environ 150 000 mètres cubes. Cela signifie une augmentation d'environ 50 % de la production actuelle de Kerto LVL de Metsä Group. Le chiffre d'affaires annuel de Metsä Group s'élève à environ 5,5 milliards d'euros.

Indiscrétion

Oberthur Solutions va déployer Bioguard en France

Le spécialiste français et leader mondial privé de la fabrication des billets de banque, le groupe Oberthur, va lancer sa solution anti-virus Bioguard en France. Cette solution encapsulée dans le papier ou déposée en vernis est bien sûr ultra-brevetée et va être proposée directement en papier aux utilisateurs (imprimeurs et marques). La protection virale, anti-covid mais aussi efficace contre tous les autres virus et les bactéries, dure pendant toute la durée de vie du papier!

Modernisation de l'usine de pâte de Guaíba de CMPC au Brésil

 

C'est Valmet qui fournira la technologie clé pour le projet BioCMPC de l'usine de Guaiba, au Brésil. Ce projet d'expansion, BioCMPC, vise à la fois à augmenter la capacité de production de l'usine de Guaíba et à améliorer les performances environnementales avec par exemple une production accrue d'électricité renouvelable et une utilisation d'eau minimisée dans le processus de production de pâte. Dans les faits, l'objectif du programme est d'augmenter la capacité de production de la ligne 2 (qui avait été initialement livrée en 2015) de 1,5 million ADt/an (tonnes séchées à l'air par an) à 1,85 million ADt/an. La mise en service est prévue pour le quatrième trimestre 2023. A noter que la nouvelle chaudière de récupération aura une capacité nominale de 1 900 tds/j (tonnes de solides secs par jour) et comportera plusieurs caractéristiques haute puissance pour une faible consommation d'énergie et une forte production de vapeur. On rappelle que CMPC produit et commercialise du bois, de la pâte, des produits d'emballage, du papier, des tissus et des produits de soins personnels provenant de plantations certifiées. La Société possède plus de 641 000 hectares de plantations forestières, principalement de pins et d'eucalyptus, situées au Chili, au Brésil et en Argentine. CMPC Pulp SpA exploite 4 lignes de production au Chili et 2 au Brésil, avec une capacité de production annuelle totale d'environ 4,1 millions de tonnes métriques de pâte.

Partenariat

Koehler Paper va collaborer avec Clarus Films

Du nouveau dans l’industrie de transformation des papiers d’emballage souples. Koehler Paper et Clarus vont en effet étroitement collaborer pour innover, notamment dans le domaine des papiers barrières couchés fonctionnels non imprimés. Ce partenariat alliera le savoir de l’univers classique du papier à celui du marché flexible de l’emballage. Eckhard Kallies, directeur de la division Papiers d’emballage souples chez Koehler, souligne : « La tendance vers les emballages durables poursuit sa croissance rapide. Nos papiers barrière fonctionnels Koehler NexPlus sont généralement imprimés avant d’être transformés en emballages souples, par exemple pour les produits alimentaires. Avec Clarus, l’un des plus grands revendeurs à valeur ajoutée indépendants européens dans le secteur des films d’emballage, nous avons désormais trouvé un partenaire avec lequel nous pouvons développer le marché des emballages non imprimés. » On rappelle que les papiers NexPlus de la marque Koehler sont des papiers couchés à effet barrière, qui offrent différentes fonctionnalités. Il s’agit en particulier de barrières pour les arômes, les graisses, les huiles minérales, la vapeur d’eau et aussi pour les gaz, qui se combinent aux fonctionnalités propres au papier, telles que les propriétés de grande résistance à la déchirure et le toucher naturel.

Fermeture

Stora Enso a clôturé les négociations syndicales sur l'arrêt de la production de pâte et de papier à Kvarnsveden

Stora Enso a terminé les négociations syndicales concernant la fermeture de la production de pâte et de papier à Kvarnsveden. Au total, 340 personnes seront mises à pied de façon permanente. Quelque 25 % des licenciements peuvent être gérés via des dispositifs de retraite, et 100 personnes ont déjà trouvé un nouvel emploi au sein de Stora Enso ou chez un employeur externe. Les licenciements prendront effet pour la plupart en novembre. Pour rappel, en avril 2021, Stora Enso avait annoncé un plan de fermeture de la production de pâte et de papier sur son site de Kvarnsveden en raison de la baisse du marché du papier. En pratique, celle-ci sera définitivement fermée à partir du 30 septembre 2021. Quant au centre de service client de Kvarnsveden, il sera fermé d'ici le 31 décembre 2021. Mais Stora Enso continue de produire des papiers supercalandrés (SC) sur son site de Langerbrugge en Belgique et son site de Maxau en Allemagne, et du papier journal amélioré sur le site d'Anjala en Finlande.

 

Equipement

Le zurichois ABB modernise une MAP exploitée par le fabricant d'emballages Model Group

Nouveau contrat pour le groupe industriel zurichois ABB : il a signé avec le fabricant d'emballages suisse Model Group pour moderniser une de ses deux machine à papier installée dans son usine de Weinfelden. Précisément, il va l'équiper de nouveaux moteurs. A la clé, une réduction de la consommation d'énergie pouvant atteindre 900 000 kilowattheures (kWh) par an, soit l'équivalent de 200 foyers suisses de quatre personnes, avec un retour sur investissement prévu en moins de cinq ans. Dans son usine de Weinfelden en Suisse, l'entreprise familiale Model Group exploite deux grandes machines à papier pour produire le papier utilisé pour fabriquer environ 1 500 millions de mètres carrés de carton ondulé par an.

Tissue

Croatie : La première usine de tissue du pays démarrera début 2023

C'est l'autrichien Andritz qui va construire la première machine à tissue pour la nouvelle usine d'Astrabel en Croatie. Sa capacité de production s'élèvera à 22 000 tpa et son démarrage est prévu début 2023. La machine fournie par Andritz aura une laize de 2,85 m et une vitesse de conception de 1 300 m/min. Astrabel prévoit de vendre le produit principalement sur le marché intérieur pour répondre à la demande croissante des fabricants de papier hygiénique, de serviettes et de papier essuie-tout. La valeur totale du projet d'investissement se monte à environ 18 millions d'euros. Astrabel est une société nouvellement créée pour la production de tissue, située à Belišće, en Croatie.

 

Usine

Chine : Shandong Huatai Paper reconstruit sa MAP 11

Shandong Huatai Paper, a décidé de reconstruire et de moderniser sa MAP 11 afin de convertir progressivement la production de papier journal en papier graphique de haute qualité. Pour ce faire, le producteur de papier a sélectionné comme fournisseur, Voith. Par le passé, Voith avait déjà converti avec succès la map 10 de Shandong Huatai Paper. Après la reconstruction, la ligne de production aura une capacité annuelle augmentée de 520 000 tonnes. L'usine de production reconstruite, située dans la province du Shandong, dans l'est de la Chine, démarrera en 2023. À l'heure actuelle, Shandong Huatai Paper possède une capacité de production annuelle de 1,5 million de TPA.

Allemagne : Progroup va construire l'usine de plaques de carton ondulé PW15

 

Toujours très dynamique, Progroup, l'un des principaux fabricants de papier pour ondulé et de carton ondulé en Europe et présent en France à Douvrin (Pas-de-Calais), annonce la construction d'une nouvelle usine. Celle-ci sera construire à proximité des communes de Petersberg et d'Höheischweiler en Rhénanie-Palatinat, en Allemagne. Objectif : arriver à produire jusqu'à 500 millions de mètres carrés de plaques de carton ondulé à compter du second trimestre 2023. Il est notamment prévu que la ligne de production fabrique des plaques de carton ondulé Next Board simple et double cannelure, avec des cannelures B, C, E et F. Progroup investit plus de 90 millions d'euros dans ce nouveau projet qui sera situé juste à côté de l'usine du fabricant d'emballage G&G Preißer. A noter que Progroup a aussi d'autres ambitions : jusqu'en 2024, quatre grandes usines seront mises en service en Pologne, en Allemagne, en France et en Italie. Une preuve, si besoin était, que le marché du carton ondulé est en plein boom ! Avec 1455 collaborateurs, Progroup a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 881 millions d'euros en 2020. A date, l'entreprise possède 11 usines de plaques de carton ondulé et 3 papeteries.

Usine

Malaisie : Muda Paper Mills commande une technologie clé de machine à papier à Valmet

L'Asie continue de s'équiper, comme le montre cette nouvelle commande reçue par Valmet qui fournira la technologie clé d'une machine à papier à Muda Paper Mills pour sa MAP 9 en Malaisie. Muda Paper Mills a été le pionnier de l'industrie de la papeterie et de l'emballage en papier en Malaisie avec sa première usine de papier à Penang en 1964 et sa première usine de carton ondulé à Petaling Jaya en 1971. Depuis, la société est devenue l'un des principaux fabricants de papier intégrés du pays. Le démarrage de la nouvelle MAP est prévu pour le deuxième trimestre 2022. Même si le montant de la commande n'est pas divulgué, généralement, un projet de cette taille et de cette envergure est évalué à 3 millions d'euros. La livraison de Valmet comprendra des équipements de haute technologie pour améliorer les performances de la machine à papier. La vitesse de conception sera de 800 m/min et la capacité de production journalière sera de 80 tonnes à un grammage de 35 g/m2.

Usine

Karelia Pulp investira 679 millions de $ dans l'usine de pâtes et papiers de Kondopoga

La société Karelia Pulp l'un des plus grands producteurs de pâte de Russie, va investir 50 milliards de roubles (679 millions de dollars américains) dans la modernisation de l'usine de pâtes et papiers de Kondopoga en République de Carélie. Cela permettra à l'entreprise de réorienter son activité vers la production de carton d'emballage. Le volume de papier produit en janvier-juillet 2021 s'est élevé à 390 600 tonnes, soit 3 % de plus qu'à la même période en 2020. En plus du carton, l'usine prévoit de lancer la production de viscose cellulose et de certains types d'emballages, avec une capacité totale de plus de 840 000 tonnes par an. On rappelle par ailleurs que la Commission d'État russe pour le développement de l'Arctique a approuvé en juin dernier un projet d'investissement pour la construction d'une nouvelle usine de pâtes et papiers (PPM). Celle-ci produira plus de 850 000 tonnes de pâte par an. La construction de l'usine est estimée à 178 milliards de roubles et sera réalisée par le groupe Segezha, qui fait partie du plus grand conglomérat russe, AFK Sistema.

Usine

Brésil : Klabin démarre la première machine à papier du projet Puma II situé à Ortigueira

Premier producteur et exportateur brésilien de papier pour l'emballage et l'emballage en papier, Klabin franchit une nouvelle étape importante dans sa stratégie de croissance avec le démarrage de la première machine à papier du projet Puma II situé à Ortigueira dans l'Etat de Parana au Brésil. Avec une capacité de production de 450 000 tonnes, cette MAP lance la production d'Eukaliner, le premier papier kraftliner au monde 100% fibre d'eucalyptus. « Eukaliner est le premier papier kraftliner au monde fabriqué exclusivement à partir de fibre d'eucalyptus, un produit innovant qui combine une série d'avantages concurrentiels, notamment une structure plus robuste, permettant une réduction de la densité jusqu'à 10 % dans les emballages en carton ondulé et une résistance supérieure, une meilleure qualité d'impression et des attributs de durabilité, car il utilise moins de ressources pour produire la même quantité de papier », a expliqué Flávio Deganutti, directeur du papier chez Klabin. Le projet Puma II est le résultat d'un investissement de 12,9 milliards de reais réalisé par Klabin pour construire deux nouvelles machines à papier, d'ici 2023, avec une production de pâte intégrée.

Essity investit dans l’amélioration du recyclage des briques alimentaires en France

 

Plan d'investissement de 11 millions d'euros pour l'usine d'Hondouville (Eure) du groupe suédois Essity, qui recycle environ 100.000 tonnes de vieux papiers et de briques alimentaires par an pour produire du papier toilette et des essuie-mains. C’est le site industriel le plus important de France dans ce domaine. Objectif du plan d'investissements : permettre à Essity d’accroître sa capacité de recyclage de briques alimentaires jusqu’à 24 000 tonnes par an. Grâce à un nouveau procédé, il permettra également de récupérer davantage de matière et de recycler jusqu’à 98% (contre 80 % actuellement) des fibres contenues dans chacune des briques alimentaires. Une fois récupérées et recyclées, les fibres servent à la fabrication de papier toilette, essuie-mains ou papiers d’essuyage industriel à la marque Tork mis à la disposition du public et des utilisateurs dans les hôtels, restaurants, écoles, bureaux, usines, administrations, lieux publics, hôpitaux, aires d’autoroute, etc. Le projet devrait aboutir en janvier 2022, pour une mise en route au premier semestre. Essity compte 46 000 salariés et réalise 11,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Ses marques phares sont Lotus, Demak’up et Tork. On rappelle que le site d'Hondouville entré dans le giron d'Essity en 2012, suite à l’achat de la division hygiène papier de l’américain Georgia-Pacific en Europe.

Equipement

Palm démarre une nouvelle machine en Allemagne

Le fabricant allemand de papier d'emballage et de papier journal, Palm, a mis en service sa nouvelle machine, sa MAP 5, au siège de l'entreprise à Aalen-Neukochen, à 80 km à l'est de Stuttgart. Cet équipement doublera presque la capacité de production de l'usine d'Aalen. Selon Palm, la MAP 5 est déjà en production et la société fournit aux clients du papier à partir de la nouvelle machine. La MAP 5 est conçue pour une capacité de production de 750 000 tpa. Elle constitue une référence pour l’avenir de la production de papiers pour ondulé très légers et permet d’envisager de nouvelles économies dans les emballages en carton ondulé, économies qui ont en outre un impact évident au niveau environnemental. La nouvelle ligne de production remplace trois anciennes machines à papier d'une capacité totale de 380 000 tpa. Précision : les trois machines ont été vendues au Bangladesh et le démantèlement de l'équipement est déjà en cours.

distribution

Antalis devient le distributeur exclusif de PERGRAPHICA en France et en Suisse

PERGRAPHICA est une gamme complète de papiers design aux émissions CO2 compensées. Elle fait l'objet d'un contrat de distribution exclusive en France et en Suisse, conclu entre Antalis (groupe Kokusai Pulp & Paper) et Mondi, leader mondial de l’emballage et du papier. On rappelle que cette marque, qui est nouvelle dans la gamme Antalis, combine un aspect et un toucher haut de gamme avec une reproduction parfaite des couleurs, offrant ainsi une solution idéale pour les projets créatifs et exigeants d'impression, d'édition ou d'emballage de luxe. PERGRAPHICA est optimisé pour les technologies d'impression offset et numérique, y compris les formats certifiés HP Indigo et prêts à l'emploi, compatible avec les techniques de finition et de conversion telles que le rainage, le marquage/découpe laser, le marquage à chaud et le pelliculage. PERGRAPHICA est disponible chez Antalis en 2 finitions distinctives (Smooth et Rough), 3 teintes (High White, Classic, Natural), une large palette de grammages (90 à 400g), et une gamme étendue de formats en sens machine et également sens travers.
 

 

Cession

CVB cède l'usine de papiers spéciaux de Raon l'Etape

En 2018, l'entreprise recyclage néerlandaise CVB est entrée sur le marché du papier en rachetant l'usine de papiers spéciaux de Raon l'Étape, située dans les Vosges en France. CVB était un de ses fournisseurs historiques en matière première. Le projet n'a apparemment pas été aussi fructueux que prévu : l'entreprise a déjà revendu la société. L'usine, qui opère sous le nom de Raon Circular Regeneration (RCR), a été reprise le 1er juillet par le directeur commercial de RCR, Richard Getkate. RCR produit des papiers spéciaux légers pour le marché de l'emballage, principalement pour le segment alimentaire, avec des grammages allant de 18 à 50 g. CVB a évalué la capacité de la machine à papier à environ 50 000 tpa. Le portefeuille du site comprend, entre autres, du papier d'emballage alimentaire et des sacs à emporter. CVB se spécialise principalement dans le recyclage des déchets de papier et de plastique récupérés, mais aussi dans le recyclage des textiles. L'entreprise possède dix usines de transformation en Belgique, aux Pays-Bas et en Angleterre. Elle a la capacité de traiter environ 600 000 tpa de papier récupéré par an.

Fermeture

Stora Enso fermera l'usine de pâtes et papiers de Kvarnsveden d'ici la fin du 3ème trimestre

Le papetier finno-suédois Stora Enso a finalisé les négociations de codétermination concernant les fermetures de capacité de son usine de Kvarnsveden en Suède qui avaient été annoncées en avril. Fin de partie prévue d'ici la fin du troisième trimestre. Stora Enso a aussi lancé un projet pour trouver des options futures pour le site de Kvarnsveden. Celui-ci offre de nombreux avantages pour une utilisation future : une infrastructure industrielle solide, une connexion ferroviaire au port de Göteborg, une connexion au réseau électrique national… L'usine de Kvarnsveden abrite actuellement deux machines à papier d'une capacité combinée de 565 000 t/an de papier supercalandré (SC) et de papier journal amélioré.

L'avenir de la papeterie Chapelle Darblay s'oriente vers la production d'hydrogène

 

Le finlandais UPM, le groupe propriétaire du site basé près de Rouen choisit finalement l’offre hydrogène. Les syndicats en ont été informés le 28 juin 2021 et un CSE extraordinaire se tiendra vendredi 2 juillet. Plus d’un an après la fermeture de l’usine, UPM a donc retenu l’offre qui transformera le site en une unité de production d’hydrogène. 70 postes sont prévus dans le nouveau projet porté par Samfi Invest, le fonds d'investissement d'Alain Samson, le patron du groupe caenais de transport routier Malherbe, qui se développe dans les énergies renouvelables. Pour mémoire, 230 employés ont été licenciés. Le projet prévoit également de reprendre partiellement des « actifs » du site, à savoir des pièces de machine, moteurs et autres pompes. On rappelle que le repreneur considéré comme le plus sérieux, le Belge VPK Packaging, s’était retiré du projet début juin. Il avait préféré acquérir la papeterie Double A installée à Alizay, dans l’Eure. Finalement, le groupe UPM ne doit pas être mécontent de voir le site sortir du secteur papetier : on connaît en effet son inquiétude récurrente de voir l'un de ses sites se retrouver en concurrence frontale après cession. Cela lui évitera mauvaise presse comme lors de la cession de Docelles qui avait vu la direction organiser des sabotages de machines.

Le chinois Lee & Man va construire une nouvelle usine au Cambodge

 

Le fabricant chinois de papier et d'emballage Lee & Man étend sa plate-forme de production en Asie du Sud-Est. L'entreprise prévoit de construire une nouvelle usine de pâtes et papiers et un port associé au Cambodge. Dans ce but, la filiale de Lee & Man, Able Might, va acquérir 49 % de la société cambodgienne Shunying. Le prix d'achat est annoncé à 490 000 $. Fondée en 1994, Lee & Man Paper est passée d'une petite entreprise à un leader mondial dans la fabrication de papier et de pâte à papier. A date, le groupe détient 5 papeteries et 1 usine de pâte à papier en Chine. Le groupe a également des bases de production au Vietnam, en Malaisie et dans d'autres pays. Il possède une capacité annuelle de plus de 7,385 millions de tonnes. Dans le détail, sa capacité de production papier d'emballage s'élève à 6,48 millions de tonnes, sa capacité de production de pâte à 180 000 tonnes et sa capacité de papier toilette à environ 725 000 tonnes.

Smurfit Kappa investit 24 millions d'euros dans son usine basée à Rethel

 

Le producteur d'emballages basé à Dublin (Irlande), Smurfit Kappa, investit en France : à Rethel, dans les Ardennes précisément, dans son usine de carton ondulé. Le but de ce programme : consolider deux installations existantes sur site et mettre en place une nouvelle onduleuse ainsi qu'un équipement de conversion à la pointe de la technologie. Cette évolution du site apportera au passage son lot d'améliorations environnementales, notamment une réduction des émissions de CO2, avec une économie d'au moins 150 tonnes par an. La première phase du projet, comprenant l'installation de la nouvelle onduleuse, devrait être achevée au premier semestre 2022, avec l'achèvement complet du projet prévu en 2023.

Investissements

Saica va investir 230 M€ par an

C'est un plan sur 5 ans : 230 millions d'euros seront investis chaque année. L'annonce du producteur espagnol de papier et d'emballage Saica fait grand bruit tant les montants annoncés sont importants. Saica va concentrer ses efforts sur les technologies de pointe ainsi que sur une croissance durable. Baptisé Saica 2025, ce programme vise en effet à consolider l'engagement de l'entreprise en faveur de l'environnement, en définissant une stratégie qui répond aux défis posés par le changement climatique: la réduction de l'empreinte carbone, la recherche du Zéro Déchet… On rappelle que le groupe Saica est l'un des plus grands acteurs européens dans le développement et la production de papier recyclé pour carton ondulé, avec une production de 3,2 millions de tonnes de papier recyclé. Il compte plus de 10 000 employés en Espagne, en France, en Italie, au Portugal, au Royaume-Uni, en Irlande, en Turquie, au Luxembourg et aux Pays-Bas. L'an dernier, il a réalisé 2,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Cession

Le fabricant autrichien Mayr-Melnhof vend deux usines de carton à Oaktree Capital

C'est le fonds américain d'investissement Oaktree qui rachète à Mayr-Melnhof les cartonneries d'Erbeek (aux Pays-Bas) et de Baiersbronn (en Allemagne). Les deux sites de production, spécialisés dans le carton pour boîtes pliantes (FBB), ont une capacité annuelle combinée de 245 000 t/an de carton et emploient environ 400 personnes. Les ventes ont atteint 195 millions d'euros en 2020. La transaction, qui s’élève à 104,6 millions d’euros, devrait être finalisée au troisième trimestre 2021. L'annonce de la vente des deux usines intervient moins de deux semaines après que Mayr-Melnhof (MM) ait reçu le feu vert pour acquérir le fabricant finlandais de carton vierge Kotkamills. Outre Kotkamills, rappelons que MM a également repris récemment l’usine polonaise de Kwidzyn d’International Paper. Mayr-Melnhof a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros en 2020.

L'usine de Metsä Board à Husum tourne au ralenti après un incendie

 

La production de pâte et de carton à l'usine de Metsä Board à Husum en Suède a été temporairement suspendue à la suite d'un incendie sur un convoyeur déclenché le vendredi 18 juin. Selon des estimations préliminaires, la production de pâte sera au point mort pendant quatre semaines. Quant à la production de carton, elle devrait démarrer dans les prochains jours à une capacité inférieure à la normale. La cause de l'incendie et l'étendue des dommages ainsi que l'impact sur la production sont actuellement à l'étude et font l'objet d'une évaluation plus approfondie. Côté capacités, il faut savoir que l’usine peut produire jusqu’à 400 000 tonnes/an de carton, 250 000 tonnes/an de kraftliner blanchi et 730 000 tonnes/année de pâte kraft de résineux et de feuillus blanchie. A noter que sa machine à papier BM1 est la plus importante machine de carton plat d'Europe.

Fermeture

Stora Enso confirme la fermeture de la production de pâte et de papier à Veitsiluoto

Le papetier Stora Enso continue d'adapter sa capacité de production à la demande et a confirmé l'arrêt de de la production de pâte et de papier dans son usine de Veitsiluoto en Finlande. Précisément, la fermeture aura lieu au cours du troisième trimestre de cette année. A cette date, les trois machines à papier de l'usine, la production de pâte chimique et de pâte mécanique et l'usine de laminage seront fermées définitivement. A noter que la scierie continuera d'opérer sur le site au sein de la division Produits du bois et emploiera une cinquantaine de personnes. L'usine de Veitsiluoto à Kemi, en Finlande, a une capacité de production annuelle totale de papier de 790 000 tonnes sur trois machines à papier. Deux machines produisent du papier non couché sans bois, principalement des papiers de bureau, et une machine produit des papiers couchés, principalement pour les magazines mais aussi pour les applications d'emballage. De plus, l'usine dispose d'une usine intégrée de pâte chimique d'une capacité de 360 ​​000 tpa, d'une usine de pâte mécanique et d'une usine de laminage.

Le sénat dit non au « oui pub »

 

Décidément, le « oui pub » (marque apposée sur les boîtes aux lettres pour accepter la publicité) fait parler ! Et la polémique enfle, entre les pour et les contre. Cette fois, c'est le sénat qui s'est exprimé contre le dispositif. On rappelle que l’article 9 du projet de loi « Climat et Résilience » prévoit une expérimentation, dans des collectivités locales volontaires et pour une durée de trois ans, du « oui pub », c’est-à-dire l’interdiction de la distribution à domicile d’imprimés non adressés lorsque l’autorisation de les recevoir n’est pas expressément affichée sur la boîte aux une décision lettres. La majorité sénatoriale l'a supprimé, préférant aller au bout de l’expérimentation « stop pub », prévu par la loi anti gaspillage.

Fibre Excellence Saint Gaudens impliquée pour la production de masques en cellulose

 

Du nouveau pour le site de Fibre Excellence de Saint Gaudens : il est associé à deux entreprises locales (Leon Martin et DSI-AP) pour la production de masques en cellulose. L'idée de ce projet est de capitaliser sur les ressources disponibles au niveau de la filière bois et sur les compétences techniques de Fibre Excellence pour développer des masques en cellulose. Après une première phase de coopération et recherche, le trio vient d'annoncer le lancement d'un projet industriel visant à aboutir à des produits sanitaires et médicaux 100 % constitués de cellulose. Les produits médicaux développés seront 100 % en cellulose sans fibres synthétiques, donc renouvelables et 100 % biodégradables. A noter que la ressource bois utilisée pour produire la pâte de cellulose est certifiée selon les standards internationaux de gestion durable PEFC et FSC. Pour répondre aux caractéristiques de respirabilité et de filtration exigées pour la fabrication de masques barrière, le projet débutera par une phase d'innovation et de recherche, pilotée par Fibre Excellence Saint Gaudens et appuyée par le Centre Technique du Papier (CTP) de Grenoble. L'objectif est d'aboutir dans les 18 mois suivant le lancement de ce projet à la production et à la vente de produits sanitaires 100 % cellulose et 100 % Occitanie, commercialisés par DSI-AP.

Allemagne : +1,5 % de hausse de la production de papiers et cartons sur les 4 premiers mois de 2021


Selon l’Association des papeteries allemandes VDP, la production de papiers et cartons en Allemagne enregistre une hausse de +1,5 % sur les 4 premiers mois de l’année, avec 7,43 millions de tonnes produites contre 7,33 millions sur la même période de 2020. Alors que le secteur de l’emballage a enregistré +6,8 %, le secteur des papiers graphiques accuse une baisse conséquente 7,5 %, et celui de l’hygiène, un recul de 4,8 %. La production de pâte a également enregistré une chute de -7,9 %, la consommation de papiers récupérés affichant a contrario 5,1 % de mieux.

Production

La production de papiers et cartons en Europe clôt le 1er trimestre avec une érosion de 0,8 %

Selon la Cepi*, après une année 2020 en recul de 5 %, la production de papiers et cartons en Europe qui affichait une légère augmentation de 0,5 % en janvier 2021 par rapport à janvier 2020, a finalement clôt le premier trimestre en enregistrant une érosion de 0,8 %. Si le secteur de l’emballage affiche une progression de 6,2 % (contre 8 % en janvier), celui du sanitaire et domestique recule de 1,9 %. La production de papiers graphiques chute quant à elle de 13,1 % (contre 12,8 % en janvier), les papiers couchés affichant la baisse la plus notable, avec 15,3 % (contre 14,5 % en début d’année). Après avoir affiché une croissance de 3,4 % pour démarrer l’année, la production totale de pâte a finalement enregistré 0,5 % de mieux sur ce premier trimestre. (Source CEPI Statistics).

 

* Confédération des industries européennes du papier. Pays Cepi en 2020 : Autriche, Belgique, République tchèque, Finlande, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Royaume-Uni.

 

Retrouvez l’ensemble de ces statistiques dans la rubrique indicateurs de notre site internet.

Ouverture de la première librairie One

 

Du nouveau dans la transition numérique des librairies avec la première librairie.one, celle de l’Harmattan, équipée du robot-imprimeur Gutenberg.one. Dans cette librairie, il n’y a ni stock dormant, ni invendu, chaque livre est imprimé sur place, à la demande du client, en quelques minutes et sur papier recyclé. Le lecteur peut consulter le catalogue en librairie et commander le livre de son choix. Le livre est alors immédiatement imprimé et façonné sous ses yeux. Le lecteur peut également consulter le catalogue et commander ses ouvrages en ligne sur le site www.gutenberg.one, il passe ensuite les retirer à la librairie.one la plus proche. Depuis de nombreuses années, l’Harmattan a mis en œuvre une logistique adaptée à l’impression à la demande de courts tirages en imprimerie. En complément, le robot-imprimeur Gutenberg.one, grâce aux apports des technologies numériques et robotiques, offre aux libraires la possibilité de répondre instantanément à la demande du lecteur par nature unitaire. L’ensemble du fonds éditorial du groupe l’Harmattan (dont le catalogue des Éditions Académia, EME, Fauves, Sutton...), sera rapidement présent, permettant une disponibilité directe des ouvrages dans la boutique, 24 rue des écoles à Paris.

RDM acquiert le producteur de cartons compacts Eska Group

 

L'italien Reno De Medici (RDM) rachète la totalité du capital social de Fineska B.V., la holding néerlandaise du groupe Eska. Le vendeur, Andes C.V., est un véhicule contrôlé par la société d'investissement américaine Andlinger & Co. Le groupe néerlandais Eska, basé à Sappemeer, produit du carton à base de 100 % de fibres recyclées dans deux usines à Sappemeer et Hoogezand, avec une capacité de 290 000 tpa. Eska exploite également trois centres de service avec des activités de découpe et d'entreposage aux États-Unis, en Italie et en Espagne et possède des bureaux commerciaux au Royaume-Uni et à Hong Kong. Au cours de l'exercice clos le 31 décembre 2020, le chiffre d'affaires d'Eska s'est élevé à 149,7 millions d'euros. La clôture de la transaction devrait avoir lieu au plus tard le 31 juillet 2021. Quant à Reno De Medici, c'est le premier producteur italien et le deuxième producteur européen de carton à base de fibres recyclées, opérant également dans la fabrication de carton vierge. Sachant que Eska avait récemment étonné tout le monde en proposant un carton recyclé à base de blue jean pour l'univers du packaging de luxe (Eska Jeans), le "fit" entre les deux entreprises devrait être possible.

Arrêt pour travaux de l'usine de Strasbourg de Blue Paper

 

Le producteur français de cartons Blue Paper a été contraint de suspendre son usine de Strasbourg. La société a annoncé qu'elle avait arrêté la production le 6 juin pendant six jours en raison d'un problème inattendu dans la section presse de sa MAP 1. Elle a ajouté qu'un temps d'arrêt programmé de deux jours, initialement prévu pour la semaine prochaine, avait été avancé afin de combiner les travaux de réparation et de redémarrer les opérations dès que possible. Blue Paper est une joint-venture entre le groupe belge VPK et le groupe allemand Klingele. L'entreprise produit du carton ondulé recyclé et du testliner dans des grammages compris entre 70 et 135 g/m², en se concentrant principalement sur les grades légers. Pour mémoire, en novembre de l'année dernière, Blue Paper avait mis à niveau la section de séchage de sa machine pendant une période d'arrêt de six semaines, augmentant ainsi la capacité de sa MAP de 40 000 tpa à 440 000 tpa.`

Fermeture d'usine

Norske Skog va fermer l'usine de Tasman en Nouvelle-Zélande

La production cessera d'ici le 30 juin 2021, réduisant la capacité de papier journal de Norske Skog d'environ 150 000 tonnes par an. Il faut savoir que l'usine de Tasman n'a produit que des volumes très limités en 2021. Le processus de vente des actifs de l'usine est en cours de finalisation et des annonces seront faites lorsque les transactions définitives auront été conclues. Les ventes d'actifs de l'usine devraient être finalisées au cours du second semestre 2021, le produit brut et la libération du fonds de roulement devant s'élever à environ 60 millions de NZD (soit 35 413 800 euros). L'usine de Norske Skog Boyer sera le dernier producteur national de papier d'édition en Australie avec une capacité de 150 000 tonnes de papier journal et 135 000 tonnes de papier magazine LWC. L'usine de Boyer continuera de desservir le marché australien du papier d'édition dans le cadre de contrats à long terme.

Espagne : -1,1 % de baisse de la production de papier et carton au 1er trimestre 2021


Les dernières données fournies par ASPAPEL (l’association espagnole des fabricants de pâte, papier et carton) indiquent que la production de papier et carton au premier trimestre était en baisse de -1,1 % par rapport au premier trimestre 2020, avec 1,63 million de tonnes produites contre 1,65 million. Sur la période, on note une forte baisse de production de testliner 2 (-23,5 %), de carton couché (-4,5 %) et de papiers impression-écriture (-12,7 %) , alors que le segment du sanitaire et domestique affiche une croissance de +4,2 %. La production de pâte accuse également un recul de 7,8 %. A noter que l’estimation de la production sur le mois d’avril table sur une hausse de 10,8 % de la production globale de papier et carton, par rapport à avril 2020.

Production

Euro-Graph : -13,7 % de livraisons totales de papiers graphiques au 1er trimestre 2021

Les dernières données d’Euro-Graph, l’association européenne des producteurs de papiers graphiques, indiquent une baisse cumulée de 13,7 % des livraisons totales de papiers graphiques au 1er trimestre 2021, avec 5,86 millions de tonnes contre 6,79 au 1er trimestre 2020. La demande européenne a chuté de 14,2 % sur la période. La baisse la plus importante des expéditions européennes concerne le journal, avec -18,1 % enregistré sur la période, suivi par le couché avec bois, à -17,6 %. Sur le seul mois de mars, les expéditions européennes de papiers graphiques ont baissé de 4,7 %, avec 2,17 millions de tonnes contre 2,27 en mars 2020. Plus précisément, les livraisons en Europe ont baissé de 2,9 % (à 1,71 millions de tonnes), et celles hors Europe ont chuté de 10,8 % (à 457 000 tonnes). La demande européenne s’est tassée de 4,5 %, avec 1,77 millions de tonnes contre 1,85 en mars 2020.


Retrouvez l’ensemble de ces statistiques dans la rubrique indicateurs de notre site internet.

Maintenance

Grand arrêt pour maintenance de Fibre Excellence Saint-Gaudens

Deux semaines : c'est le temps d'arrêt prévu pour faire la maintenance de l'usine Fibre Excellence Saint-Gaudens. Au cours de cette période d'inactivité, des équipes de techniciens procéderont aussi à plusieurs opérations de modernisation de l’usine, avec notamment des travaux sur le presse-pâte, afin d’améliorer la récupération de chaleur et ainsi réduire la consommation de vapeur. Cet arrêt permettra également la mise en service de la nouvelle wash press de l’usine, dédiée au lavage de la pâte à papier. Cette nouvelle installation favorisera la réduction de l’utilisation de produits chimiques. Egalement, cet arrêt permettra aux techniciens de finaliser le raccordement avec la canalisation de bioxyde enterrée, de manière à améliorer la sécurité du site. A noter aussi que trois équipements importants dans le processus d’extraction de la cellulose du bois – l’imprégnateur, le lessiveur, et le réacteur à oxygène – seront soumis à des inspections décennales et à une requalification. 6 millions d'euros et 150 entreprises prestataires sont mobilisés pour mener à bien l'ensemble de ces travaux de modernisation et de maintenance. On rappelle que l'usine Fibre Excellence Saint-Gaudens produit environ 280 000 tonnes par an de pâte à papier.

Usine

Le russe Segezha construit une nouvelle usine de pâtes et papiers en Carélie

Le groupe Segezha, l'un des plus grands producteurs de bois en Russie contrôlé par le conglomérat Sistema, a signé un accord avec l'institution économique nationale russe VEB.RF pour la construction conjointe d'une nouvelle usine de pâtes et papiers en République de Carélie. Le projet « Segezha West » doit être réalisé pour un coût total de 178 billions de roubles (soit 2 440 milliards de dollars). Segezha a également signé deux accords de coopération stratégique avec les banques VTB et SBER pour financer le projet « Segezha West ». Le projet portera sur une transformation en profondeur du bois à pâte de Carélie et permettra la croissance des exportations non primaires de produits à haute valeur ajoutée. La capacité de production de cette usine de pâtes et de papiers sera de 1,5 million de tonnes/an. On rappelle que fin avril, Segezha a fait ses débuts à la Bourse de Moscou à environ 8 roubles par action, ce qui implique une capitalisation boursière de 125,5 milliards de roubles (1,68 milliard de dollars).

+12,3 % de hausse de la production de papier et de carton française en avril 2021


De source Copacel, les dernières statistiques de production française de papiers et cartons sur le mois d’avril 2021 révèlent une augmentation de 12,3 % par rapport à l’année passée, avec 631 500 tonnes produites contre 562 100 en avril 2020. A noter également une hausse de 5,7 % sur les 4 premiers mois de l’année. La production totale de pâte s’est élevée à 148 600 tonnes, contre 147 000 en avril 2020, soit une légère hausse de 1 %. L’unique baisse concerne les papiers d’hygiène qui enregistrent -3,9 % sur le mois concerné, mais +0,2 % en cumul depuis le début d’année. C’est une augmentation de la production de 12,5 % (+10,7 % en cumul sur 2021) qui est enregistrée sur le packaging, et +23,9 % sur les sortes graphiques (-3,9 % en cumul).

Bureau of International Recycling

PCR en 2020 : analyse du président de la division Papier, Jean-Luc Petithuguenin

Le BIR vient de publier son rapport annuel 2020 avec les données clés de l'industrie du recyclage. Jean-Luc Petithuguenin, président de la division papier, y fait le point : « Nous savions que 2020 allait être une année charnière pour l’industrie du papier récupéré à travers le monde. La Chine avait notifié qu’elle arrêterait les importations de tous les matériaux tombant dans la catégorie des «déchets solides ». À son apogée en tant qu'importateur de fibres récupérées, la Chine avait acheté plus de 30 millions de tonnes par an à une multitude de pays à travers le monde. En 2020, les quotas d'importation de papiers récupérés approuvés par les autorités chinoises étaient tombés à seulement 6,7 millions de tonnes. À l'aube de 2020, cependant, peu d'entre nous, sinon aucun, auraient pu imaginer que nous allions prendre nos sièges sur l’une des montagnes russes les plus folles de l’histoire de l’industrie. 2020 a débuté par la poursuite des tendances de 2019, avec des difficultés à trouver des marchés adéquats pour tous les matériaux disponibles à la vente, ce qui a entraîné des pressions sur les prix. Avec l’arrivée du Covid, les taux de collecte ont diminué pour un certain nombre de qualités, notamment le désencrage. Du côté de la demande, c'était un cas de fête ou de famine. Suite à une demande relativement faible au 1er trimestre 2020, les commandes des usines de papier récupéré ont atteint des niveaux records au cours des premières semaines tumultueuses de la propagation mondiale de la pandémie; à la fin du deuxième trimestre, cependant, la demande a profondément chuté, les clients ayant accumulé des stocks substantiels. L’année s’est terminée sur un nouveau rebondissement, la demande ayant repris une forte dynamique, réduisant les stocks des usines à presque zéro à la fin de 2020. Avec l’arrêt des importations chinoises, les pays exportateurs ont dépensé les deux ou trois dernières années à chercher des débouchés alternatifs pour ce surplus de matière qui, dans le cas de l'Europe, équivaut à plus de 8 millions de tonnes par an. En 2021, il est certain que la demande de fibres récupérées restera élevée à mesure que de nouvelles applications et les capacités continuent à être développées. Il est tout aussi certain, cependant, que 2021 nous verra tous prendre un autre virage sur les montagnes russes. »

Le producteur italien de tissue ICT investit dans le nord du Pays de Galles

 

La société italienne ICT va développer une installation intégrée de production et de transformation de tissue à la pointe de la technologie sur le site Northern Gateway à Deeside, au nord du Pays de Galles. Ce sera la première au Royaume-Uni depuis plus de 15 ans. La construction devrait débuter l'année prochaine. Le gouvernement gallois a soutenu le projet de cette nouvelle usine d’une surface de 700 000 mètres carrés à hauteur de 5 millions de livres. Cet investissement vient s’ajouter à celui de 10 millions de livres réalisé en mars dans le Northern Gateway afin de débloquer le développement potentiel du site. Plus de 200 emplois seront créés. ICT Group, dont le siège est à Lucca, en Italie, opère dans le secteur du tissue grand public depuis 1978. Reconnu comme l'un des principaux producteurs européens, avec des sites de fabrication en Italie, en France, en Espagne et en Pologne, ICT commercialise ses papiers hygiéniques, essuie-tout, serviettes et mouchoirs en papier par sa propre marque Foxy et les marques privées du détaillant. L'activité comprend la vente de bobines mères via sa division B2B. ICT emploie 1 680 personnes et réalise un chiffre d'affaires de plus de 840 millions d'euros.

PLV

Smurfit Kappa lance un nouveau site web pour les acteurs du display

Le producteur irlandais d'emballages Smurfit Kappa, qui compte 350 sites de production à travers le monde, renforce ses outils dédiés à la PLV. Comment ? En inaugurant un nouveau site web à destination des acteurs du display. Ce nouveau site s’articule autour de la démarche DisplaySmart de l’entreprise, une combinaison d’outils, de données et d’expertise uniques permettant d'optimiser la PLV en fonction du cycle de vie du produit. Ce portail vise à faciliter la mise en relation entre les acteurs du display et les experts de Smurfit Kappa, et à présenter l’ensemble des solutions proposées par l’entreprise. « La distribution vit une période particulière et inédite l’obligeant à faire preuve de créativité pour inciter les consommateurs à fréquenter les lieux de vente physiques. Avec ce nouveau site, nous avons à cœur d’accompagner les acteurs du display dans la création de dispositifs attrayants et adaptés aux enjeux de chacun » a déclaré Jean-Christophe Bugeon, PDG de Smurfit Kappa France.

L'usine de Fibre Excellence Saint-Gaudens redémarre

 

Incident clos et l'activité peut redémarrer. C'est une bonne nouvelle qui est arrivée au fabricant de pâte à papier Fibre Excellence. (Pour rappel, Samedi 15 mai 2021 un incendie s'était déclaré produit sur son site de Saint-Gaudens, classé « Seveso II – seuil haut »). Après une nouvelle inspection des autorités compétentes le vendredi 28 mai 2021, l'autorisation de redémarrage de l'équipement a été délivrée par la Préfecture. A la suite de derniers tests de sécurité durant le week-end, la production va progressivement redémarrer afin de mettre l'usine dans des conditions optimales pour le Grand Arrêt de maintenance qui démarre le lundi 7 juin 2021 pour une durée d'environ deux semaines. Au cours de ce Grand Arrêt, de nombreuses actions de maintenance et de modernisation seront mises en œuvre, avec d'importants investissements. Installée au Pied des Pyrénées, l'usine produit chaque année 300 000 tonnes de pâtes blanchies, à base de bois feuillus et bois résineux.

Anniversaire

Progroup Douvrin vient de fêter ses 25 ans

Le 28 mai 1996, l'usine de carton ondulé PW02 de Progroup à Douvrin, près de Lille, était mise en service. Jürgen Heindl, le fondateur et PDG de Progroup (au centre de la photo), a profité de cet anniversaire pour effectuer une visite afin de remercier les 49 collaborateurs du site. Un tiers du personnel travaille depuis plus de 20 ans dans ce qui est aujourd'hui l'usine de carton ondulé la plus ancienne de Progroup. La croissance est loin d'être finie pour le groupe allemand. Progroup dispose de sites de production dans six pays d’Europe. Il compte actuellement trois papeteries, onze usines de plaques de carton ondulé, une entreprise de logistique et une centrale CDD. Avec 1455 collaborateurs, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires d'env. 881 millions d'euros en 2020. « Le marché du carton ondulé est en plein essor, souligne Jürgen Heindl. « Avec notre stratégie de long terme, nous sommes très bien armés. Le projet de mise en œuvre de la construction d'une usine dans la région environnante de Douvrin – un projet de renouvellement – a déjà commencé. Par ailleurs, d'autres projets de croissance en Allemagne et en Italie seront bientôt réalisés. Entre 2022 et 2024, quatre "giga plants" seront mises en service conformément à la stratégie ‘Two25’. La somme investie dans les actuels projets d'expansion nationaux et internationaux s'élève à environ 300 millions d'euros.

Etiquette

Autriche : Sappi produit des papiers pour étiquettes sur son site de Gratkorn

Le papetier Sappi a ajouté une corde à son arc en commençant à produire des papiers pour étiquettes dans son usine ultramoderne de Gratkorn en Autriche. A noter que la capacité disponible est progressivement étendue pour inclure la production de papiers pour étiquettes Parade Label aux côtés des qualités graphiques existantes. « En juin de cette année, nous lancerons Parade Label Pro dans les grammages 80 et 90 g/m², confie Michael Bethge, directeur des ventes de papiers spéciaux chez Sappi. Et nous prévoyons le lancement sur le marché de Parade Label SG pour l’industrie des produits auto-adhésifs dès la fin de l’été 2021 ». Cet élargissement du portefeuille permettra à Sappi de mieux répondre aux demandes des clients en matière de papiers bruts pour les étiquettes à colle humide et auto-adhésives non résistantes à l’humidité. C'est une capacité de production supplémentaire en Europe qui est bienvenue : jusque-là en effet, sur le Vieux Continent, les papiers pour étiquettes n’étaient produits chez Sappi qu’à Alfeld, en Allemagne, et à Carmignano, en Italie. Pour mémoire, l’usine intégrée de Gratkorn est l’une des usines à papier les plus grandes et les plus modernes d’Europe. En 2014, la machine à papier pour papiers couchés a été modernisée, et en 2015, des parties de la chaudière ont été transformées, et l’installation de récupération a été achevée.

Allemagne : Stora Enso va céder son usine de Sachsen

 

Le papetier Stora Enso a décidé de vendre son usine située à Eilenburg en Allemagne, à l'entreprise familiale suisse Model Group.  L'usine de Sachsen a une capacité de production annuelle de 310 000 tonnes de papier journal spécial à base de papier recyclé. A noter que Stora Enso continuera de vendre et de distribuer les produits de papier de Sachsen dans le cadre d'un contrat de fabrication pendant une période de 18 mois après la clôture. Après cette période, Model convertira l'usine à la production de carton pour emballage. Les 230 employés de Sachsen Mill seront transférés à Model Group avec la transaction. La valeur d'entreprise de la transaction est de 35 millions d'euros. La transaction devrait être conclue au cours du troisième trimestre de 2021.

Allemagne : Une production de papiers et cartons quasi-stable au 1er trimestre 2021


Selon l’Association des papeteries allemandes VDP, la production de papiers et cartons en Allemagne enregistre une quasi-stabilité au 1er trimestre 2021, avec 5,6 millions de tonnes produites sur la période, soit une légère érosion de 0,1 %. Les grandes tendances perdurent, avec le segment de l’emballage qui tire le secteur, et affiche 8,1 % de mieux qu’au 1er trimestre 2020, avec une production qui atteint 3,29 millions de tonnes. Les autres segments sont un peu plus à la peine, celui de l’hygiène se tassant de 2,8 %, et celui des papiers graphiques accusant encore une baisse conséquente, à hauteur de 13,2 %. La production de pâte a également enregistré une chute de 4,6 %.

Pâte

PPPC : les livraisons de pâte dans le monde ont baissé de 3,1 % au 1er trimestre 2021

Selon les dernières statistiques du PPPC, les livraisons totales de pâtes ont baissé de 3,1 % au 1er trimestre de cette année, avec 13,15 millions de tonnes, contre 13,58 sur la même période de 2020, avec un taux d’activité qui s’est établi à 91 % contre 94 % l’année passée. Avec 4,82 millions de tonnes, les livraisons totales de pâtes ont très légèrement baissé de 0,3 % en mars 2021, par rapport à mars 2020, mais ont augmenté de 17,56 % par rapport à février 2021. Les stocks des usines ont baissé de 1 jour, à 37 jours d'approvisionnement en mars, tout comme les stocks de résineux ; ceux des feuillus sont restés stables, à 37 jours. Les livraisons de résineux ont baissé de 4,5 % d'une année sur l'autre, et les ventes de feuillus, de 4,1 %. Avec 4,33 millions de tonnes enregistrées au 1er trimestre 2021, contre 4,37 millions sur celui de 2020, les volumes de pâtes livrés vers la Chine ont légèrement reculé de 0,8 %.

Le russe Segezha construit une usine de pâte et papier d’une capacité d'1 million de tonnes

 

Le groupe Segezha, l'un des plus grands producteurs de bois en Russie contrôlé par le conglomérat Sistema, prévoit de consolider Novoeniseysky LHK (NLHK), un actif majeur en chimie forestière sur le territoire de Krasnoïarsk, où il a l'intention de construire une usine de pâte. Celle-ci aura une capacité d'un million de tonnes. Le 21 mai, le groupe Segezha (69 milliards de roubles de chiffre d'affaires en 2020) a annoncé avoir signé un accord pour acquérir une participation minoritaire dans Tegli, qui possède 100 % des parts de Novoeniseysky LHK. La transaction devrait être clôturée d'ici le 31 juillet 2021. Grâce à cet accord, Segezha sera en mesure de consolider totalement NLHK et d'intégrer l'actif dans le groupe. À l'heure actuelle, NLHK reste l'une des plus grandes entreprises de travail du bois de Russie. Abattage annuel estimé : 2,2 millions de mètres cubes de bois. On rappelle que fin avril, Segezha a fait ses débuts à la Bourse de Moscou à environ 8 roubles par action, ce qui implique une capitalisation boursière de 125,5 milliards de roubles (1,68 milliard de dollars).

Paprec va créer son 32ème centre de tri de collecte sélective

 

On n'arrête plus Paprec ! Avec l'accord signé avec la SPL Tri Val-de-Loir(e), le groupe de Jean-Luc Petithuguenin se voit confier la conception et gestion d'un 32ème centre de tri de collecte sélective. La future usine de la SPL Tri Val-de-Loir(e) sera basée à Parçay-Meslay dans l’agglomération tourangelle (37) et elle recevra 53 000 tonnes de déchets de collecte sélective par an. Elle représente un investissement de 40 millions d’euros. L’usine sera en principe opérationnelle fin 2023. « Les innovations ne manquent pas pour ce 32ème centre de tri de collecte sélective du groupe qui s'adapte non seulement aux extensions des consignes de tri et donc à des nouvelles résines et formes de plastique mais également à la variation du flux des déchets constatés à domicile : moins de journaux, revues magazines et plus de carton d'emballage. Il nous permet d'obtenir des taux de captation élevés et des taux de valorisation supérieurs à 90 % », confirme Stéphane Leterrier, Directeur général adjoint du groupe Paprec, en charge des collectivités. Pour cela, une batterie de machines, cribles balistiques, trieurs optiques, aimants, courants de Foucault... permettront de capter et séparer les matières à partir de leurs propriétés physiques. En sortie d'usine, une douzaine de nouvelles matières premières repartiront dans des cycles de production (vers l'emballage, la papeterie, la sidérurgie...). Sur 2021, Paprec prévoit que son chiffre d'affaires atteigne les 2 milliards d'euros.

Inauguration

Stora Enso a fêté la conversion de son usine d'Oulu

Célébration virtuelle mais célébration quand même pour fêter la conversion réussie de l'usine d'Oulu du papetier finno-suédois Stora Enso. Avec le concours du Premier ministre de la Finlande, Sanna Marin. Pour rappel, l'usine d'Oulu est passée de la production de papier à la production de kraftliner de haute qualité. Le projet de conversion de 350 millions d'euros s'est donc déroulé comme prévu, de la décision d'investissement prise en mai 2019 au début des livraisons commerciales au premier trimestre 2021. On estime que la nouvelle machine atteindra sa capacité de production annuelle prévue de 450 000 tonnes d'ici la fin de juin 2021. Oulu est la deuxième conversion réussie de Stora Enso, après celle de l'usine de Varkaus, inaugurée en 2016. « L'emballage représente déjà aujourd'hui plus de 40 % de nos ventes totales. La capacité de kraftliner supplémentaire à Oulu nous permet de renforcer davantage l'offre de Stora Enso sur les marchés mondiaux avec une marge de croissance significative », a commenté Annica Bresky, présidente et CEO de Stora Enso.

Une chaudière a pris feu à l'usine de Fibre Excellence de Saint-Gaudens

 

Décidément la vie n'est pas un long fleuve tranquille pour Fibre Excellence. Après avoir trouvé une solution pour son site de Tarascon, voilà que son autre site français est lui-aussi confronté à une crise, dans ce cas matérielle, car heureusement il n'y a pas eu de blessés. C'est en effet une chaudière servant à brûler les déchets de production qui a pris feu ce week end à l'usine de Fibre Excellence de Saint-Gaudens (Haute-Garonne). Le fabricant de pâte à papier a indiqué que l’intégrité des bâtiments et la structure de la chaudière n’ont pas été impactées par l’incident, la coulée de salin ayant été localisée et rapidement circonscrite. Les mesures réalisées ces trois derniers jours confirment l’absence de toxicité et l’absence d’impact sur la qualité de l’air. A l'issue de l'incident, Fibre Excellence Saint-Gaudens a reçu l’autorisation pour lancer le nettoyage de la chaudière et les réparations nécessaires. La fin des travaux est prévue fin mai 2021, sachant que la remise en route de la chaudière demeure conditionnée à une visite et une autorisation administrative à l’issue de ces travaux. Indépendamment de cet incident, il est toujours prévu que l'usine, classée Seveso, fasse son grand arrêt de maintenance en juin 2021. Construite en 1959, puis totalement rénovée en 1992, l’usine de Fibre Excellence Saint-Gaudens, que l'on appelait à l'époque « Cellulose d'Aquitaine », produit 300 000 tonnes par an de pâtes blanchies.

Papier couché

Nippon Paper stoppe sa machine à papier N6 à l'usine d'Ishinomaki

Au japon comme en Europe, le déclin de l'utilisation des papiers d'impression pousse l'industrie papetière a se réorganiser. Le groupe japonais Nippon Paper a décidé qu’à la fin du mois de mai 2022, il arrêterait l’exploitation de sa machine N6 de papier couché à l’usine d’Ishinomaki, un site clé de l’activité papetière de la société. Cette machine était en activité depuis 2007 et avait une capacité annuelle de production de 271 000 tonnes. Motif invoqué pour justifier cet arrêt : la demande de papier d'impression, y compris le papier couché connaît un déclin important. Combiné à l'évolution des modes de vie due au Covid-19, la société s'attend à ce que le marché continue d'afficher une tendance à la baisse. Les produits de la machine à papier N6 continueront d'être fabriqués par d'autres machines de l'entreprise.

Production

Italie : +4,8 % d’augmentation de la production de papiers et cartons au 1er trimestre 2021

La fédération italienne du papier Assocarta relève dans ses dernières statistiques une production globale de papiers et cartons en augmentation de 4,8 % par rapport au 1er trimestre 2020. Le secteur du packaging montre une fois encore son dynamisme avec 8,3 % de mieux sur la période, tout comme celui de la pâte, qui progresse de 6,8 %. Le secteur sanitaire et domestique retrouve la voie de la croissance avec une hausse de 0,6 % tandis que la production des sortes graphiques se stabilise, avec une production similaire au 1er trimestre de l’année précédente. A noter que les autres papiers et cartons progressent de 4,4 %.

Reclassement

Le site Arjowiggins de Bessé-sur-Braye reclassé

Selon la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, le français Kolmi-Hopen (qui fait partie du groupe canadien Medicom) va implanter une activité de fabrication de gants en nitrile via sa nouvelle filiale baptisée ManiKHeir, sur l’ancien site Arjowiggins à Bessé-sur-Braye (Sarthe), avec un potentiel de 300 créations d’emploi à terme. L’ex-site Arjowiggins, où 570 personnes étaient employés, avait été acquis par la société Paper Mill Industries (groupe canadien Dottori) pour faire du bois de construction et... du papier, à la suite de sa liquidation en 2019, une liquidation consécutive au démantèlement du groupe Sequana.