+ d'actus - Presse / Edition

Presse

La presse française s'est diffusée à hauteur de 2,7 milliards d'exemplaires en 2023

Les chiffres de l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM) sont tombés : Au global, la presse française s'est diffusée à hauteur de 2,7 milliards d'exemplaires en 2023, soit 7,5 millions d'exemplaires par jour. Sans surprise, la presse quotidienne régionale reste toujours en tête, représentant 37% de cette diffusion. Elle est suivie par la presse magazine (36%), la presse quotidienne nationale (16%), la presse dite «du 7e jour» (essentiellement celle du dimanche, 5%), la presse quotidienne gratuite d'information (3%), la presse hebdomadaire régionale (2%) et la presse professionnelle (1%).


Publié le 19/02/2024

Livre

25% du chiffre d’affaires net d’une maison d’édition revient aux auteurs

Pour la première fois, le Syndicat national de l’édition (SNE) a mesuré sur la base d’un échantillon représentatif le partage de la valeur générée par l’édition de livres. Le prix de vente du livre est réparti pour moitié entre les libraires, distributeurs et diffuseurs, tandis que l’autre moitié constitue le chiffre d’affaires net de l’éditeur. Cette étude a vocation à contribuer à une meilleure compréhension des réalités économiques des éditeurs et à documenter le partage de la valeur entre auteurs et éditeurs. La valeur générée, soit la marge sur coûts directs avant droits d’auteurs, s’établit à 42,6% du CA net éditeur qui se répartit entre les droits perçus par les auteurs (24,8%) et ce qui est conservé par l’éditeur (17,8%) pour couvrir ses frais de structure (12,9%) et contribuer à son résultat d’exploitation avant impôts (4,9%).


Publié le 05/02/2024

Presse

Ne manquez pas le premier numéro de l'année de Signal'Etiq !

Les exposants et les visiteurs du C!Print seront les premiers à le lire ! Ce numéro de Signal'Etiq est en effet un numéro spécial, consacré en majeure partie au salon. Au sommaire de ce numéro, des interventions de Julia Nojac, Présidente de Fespa France, de Stéphane Dottelonde, Président de l'Union de la Publicité Extérieure, de Thierry Griselin, Managing Director France & Benelux d'Antalis, Ludovic Martin, Consultant eCommerce, web-to-print & marketing etc. Si vous souhaitez vous abonner ou lire un numéro, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 05/02/2024

Bande dessinée

Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême

Avec le Prix Eco-Fauve Raja, l'entreprise valorise les BD traitant de questions écologiques. Sous l’oeil attentif d’un Fauve géant en carton, emblème du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, le prix Éco-Fauve RAJA a été attribué au français Guillaume Singelin, pour son récit d’exploration spatiale « Frontier », publié chez Rue de Sèvres (Label 619). Le prix Éco-Fauve RAJA, dont c’était la troisième édition, récompense des bandes dessinées remarquables sur des thèmes liés à l’environnement. Le Groupe Raja compte de nombreux éditeurs, libraires et galeries d’art parmi ses clients. Le soutien de l'entreprise au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême s’inscrit dans la logique de promouvoir une forme d’expression artistique à la fois populaire et exigeante.


Publié le 01/02/2024

Presse

Le Etiq&Pack 167 est toujours disponible

En attendant le numéro 168 qui fera notamment une rétrospective des Flexostars, une bonne lecture : le Etiq&Pack 167 ! Avez-vous vu le numéro 167, sorti il n’y a pas longtemps et qui vous propose le Top 100 de l’étiquette adhésive en France ? Ainsi qu'un mix d’informations sur l’étiquette, l’emballage imprimé mais aussi les contenants liquides et la nouvelle rubrique Liquides & Conditionnement, et un cahier central (qui est une vraie nouveauté puisqu’il parle retail et grand format, car les marchés convergent et plus personne ne peut faire l'impasse sur ces secteurs !). Vous ne l’avez pas reçu ? Demandez-le vite à Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com.


Publié le 24/01/2024

Livre

Albin Michel et Gallimard candidatent pour le rachat d'Humensis


Le secteur de l'édition est toujours en effervescence, avec le prochain rachat d'Humensis né de la fusion de PUF et de Belin Éducation en 2016. Rappelons que cette entreprise avait été créée par Denis Kessler. Celui-ci avait convaincu la société de réassurances Scor, quatrième groupe mondial de réassurance, dont il était le président, d’en devenir la propriétaire et de combler ses pertes récurrentes. Las, sa disparition a rebattu les cartes et Scor veut céder Humensis. A priori, Albin Michel et Gallimard se positionneraient d'ores et déjà pour le rachat d'Humensis. La procédure de vente du groupe de presse et d'édition débutera fin janvier. Affaire à suivre !


Publié le 19/01/2024

Librairie

La Générale Librest est reprise par Nosoli

Soutenue par Turenne et Siparex, la première librairie française multi-enseignes, qui réunit depuis 2019 le Furet du Nord et Decitre, se rapproche de La Générale Librest. Concrètement, les propriétaires cette dernière ont décidé de céder la société au groupe Nosoli. Basée à Ivry-sur-Seine, elle enregistre un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros. Quant au groupe Nosoli, il a réalisé un chiffre d'affaires de 160 millions d'euros en 2022. Il possède 31 points de vente et compte 750 collaborateurs. Pour mémoire, Pierre Coursières avait transmis en 2022 l’ensemble de ses mandats exécutifs à Cyril Olivier qu’il avait nommé à la Direction Générale en octobre 2021. Rappelons aussi qu'en avril dernier a été lancée une offre de livres d'occasion dans les 31 librairies.


Publié le 17/01/2024

Presse

Premium & Luxe N°15 est sorti

Au sommaire de ce numéro, une interview de Frankie Béchereau et de Julien Romestant, Cosmetic Valley, sur la beauté et la data à l'heure de l'IA. A lire aussi un dossier sur l'alliance du retail et du packaging. Ce numéro fait la part belle aussi à la Tech, avec deux articles spécifiques : le premier est consacré à Emova.Me, dirigé par Gaël Seydoux, qui crée un jumeau numérique pour une immersion complète du consommateur pendant son acte d'achat ; Le second concerne Packitoo, spécialisé dans le développement de solutions de vente pour les industriels de l'emballage. Premium & Luxe N° 15 ouvre aussi ses colonnes à Sandrine Jean, directrice générale de Shop!France (ex-Popai), qui revient sur les enjeux actuels de son secteur. Bref, ce numéro est varié et complet et devrait ravir tous les professionnels du packaging de luxe. Bonne lecture ! Si vous souhaitez recevoir un numéro, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com.


Publié le 15/01/2024

Presse

Pap'Argus 407 est sorti fin décembre

En fin d'année, Pap'Argus a sorti son dernier numéro 2023. Si vous souhaitez le lire ou vous abonner, n'hésitez pas à contacter Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Au sommaire, figure une prise de parole de Cécile Jarry, Responsable Édition & Nouveaux développements du salon C!Print, qui nous donne toutes les raisons de ce rendre au salon qui se tiendra les 6,7 et 8 février prochains ; Au menu également de ce numéro, un dossier sur Riccobono, en pleine phase de concentration, qui trace sa route en Europe. A lire également une interview de Vanessa Viquel-Delangre, à la tête de la société Viquel. Ne manquez pas non plus un focus sur la concurrence qui fait rage entre tous les calendriers de l'Avent. Le magazine se termine sur une petite note créative avec un article centré sur les cartes de voeux en papier. Bien sûr, toutes vos rubriques habituelles figurent aussi au sommaire de ce numéro ainsi que son supplément "L'Observatoire des Prix", qui établit, entre-autres, un résumé en douze points de l'année écoulée. Bonne lecture !


Publié le 07/01/2024

Edition

Humensis va être mis en vente

L'éditeur Humensis (Puf, Belin....), filiale du quatrième groupe de réassurance, Scor, devrait être mis en vente à la mi-janvier en 2024. Humensis rassemble des maisons centrées sur l'éducation et les sciences humaines. Cette entreprise avait été créée par Denis Kessler. Celui-ci avait convaincu la société de réassurances Scor, dont il était le président, d’en devenir la propriétaire et de combler ses pertes récurrentes. Humensis avait totalisé 14,5 millions d'euros de pertes en cinq ans. La disparition de Denis Kessler en juin dernier a rebattu les cartes et la Scor veut désormais céder Humensis, dont la valorisation s'élèverait à près de 30 millions d'euros. Plusieurs prétendants sont sur les rangs, dont Denis Olivennes, Président d'Editis, Arnaud Lagardère, Pdg d'Hachette Livre, Madrigall...


Publié le 15/12/2023

Presse

Pap'Argus 406 est paru !

Ne manquez pas l'avant-dernier numéro de l'année de Pap'Argus ! Encore un numéro bien étoffé avec une interview des dirigeants de Cartonnerie Oudin, un dossier intitulé "le RDUE qui cache la forêt réglementaire" et un reportage sur le pôle carton du groupe Bulteau Développement. A lire aussi le témoignage de Sabine Geldermann, directrice de la Drupa ainsi qu'un article qui fait le point sur le PPWR, "nouveau mode d'emploi du réemploi". Bien sûr, vous retrouvez vos rubriques habituelles, ainsi que l'Observatoire des Prix, qui, en plus des habituels tableaux et commentaires de prix, livre une intéressante analyse de Mustapha Zaoug, directeur des opérations de la centrale d’achats de pâtes Pulp Purchasing Group (PPG), sur le marché de la pâte à l'heure de l'EUDR. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 14/12/2023

Presse

Les magazines Côté Maison intègrent le groupe Prisma

Concentration toujours dans la presse avec la finalisation du rachat par Prisma du groupe Côté Maison, à l’issue de négociations exclusives initiées en août dernier. Présidé par François Dieulesaint, Côté Maison édite quatre magazines (Maison Côté Sud, Maison Côté Ouest, Maison Côté Est, Vivre Côté Paris). Le groupe exploite également une plateforme de e-commerce consacrée à la vente d’articles d’intérieur et organise des événements dans l’univers de la décoration (dont le salon “Vivre Côté Sud”)… Côté Maison emploie 20 collaborateurs et génère environ 7 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 


Publié le 12/12/2023

Etiq&Pack 166 est paru !

 

Etiq&Pack colle à l'actualité ! Découvrez le numéro 166, dans lequel vous retrouverez en pages centrales le cahier Liquides&Conditionnement n° 426 consacré au salon VS Pack, le salon de l'innovation packaging des Vins & Spiritueux. Au sommaire également une interview de Fujifilm Europe, le compte-rendu de Labelexpo Europe 2023, un dossier sur le recyclage du PET, un arrêt sur image sur la créativité de Team Créatif qui a fait un gros travail de refonte d'identité visuelle pour la marque Elephant et bien sûr toutes vos rubriques habituelles. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 05/12/2023

Presse

La presse quotidienne trouve de nouveaux lecteurs !

En septembre 2023, la Diffusion France payée (DFP) des 6 quotidiens nationaux affiche une progression de +1,98% sur un an, soit 1,39 millions d’exemplaires, selon les Déclarations déposées mensuelles (DDM) publiées par l’ACPM. C'est L’Equipe qui enregistre la plus forte hausse sur la période (+7,25%), cela s'explique bien évidemment par la Coupe du monde de rugby. Viennent ensuite Le Monde (+2,26%), La Croix (+1,81%), Libération (+1,17%) et Les Echos (+0,82%). Le Parisien-Aujourd’hui en France et Le Parisien, affichent eux aussi des hausses, respectivement +1,34% et +1,30% de DFP. Petites baisses en revanche pour le Figaro (-0,78 %) et pour Ouest-France (-3,07%).


Publié le 28/11/2023

Edition

Vivendi a vendu Editis moyennant 635 M€

Enfin ! La vente d'Editis est conclue ! Vivendi a ainsi annoncé avoir finalisé l’opération de cession d’Editis à International Media Invest (IMI), filiale du groupe CMI, fondé par Daniel Kretinsky. Cette finalisation fait suite aux décisions de la Commission européenne d’accorder, d’une part, à IMI son autorisation de concentration pour le rachat d’Editis et d’autre part, d’agréer cette société comme acheteur approprié d’Editis. Le montant total des sommes perçues par Vivendi s’élève à 653 millions d’euros. Le rapprochement avec Lagardère, subordonné à la réalisation des engagements proposés par Vivendi à la Commission européenne, permettra au groupe de devenir le troisième groupe mondial de l’édition grand public et d’éducation. 


Publié le 21/11/2023

Presse

Pap'Argus 405 est sorti !

Ne manquez pas notre dernier numéro ! Au sommaire, un compte-rendu de la conférence organisée par le papetier Brigl & Bergmeister à Vienne PapCon, une interview de Frédéric Wengrow, dirigeant de Primway/Charming, qui met l'accent sur le métier de l'étiquette, le bilan du recyclage établi par Federec et un dossier sur la transformation des déchets industriels en combustibles à haute valeur énergétique, avec un gros focus sur l'initiative menée par le duo Schroll/B+T. A lire aussi le papier de fin de magazine qui revient sur la manière dont Amazon, tout géant qu'il est, fait de l'upcycling ! Bien sûr, vous retrouvez vos rubriques habituelles, avec un bonus, un zoom sur les innovations relevées lors du dernier Luxe Pack. A lire aussi l'Observatoire des Prix qui accompagne le magazine. Ce mois-ci, les équipes de Pap'Argus ont ajouté un point marché PPO, qui devrait en intéresser plus d'un ! Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 21/11/2023

Presse

Le Figaro rachète Gala

Pour absorber le groupe Lagardère (propriétaire notamment du magazine Paris-Match), Vivendi devait se séparer de "Gala" (123 000 exemplaires vendus chaque semaine). C'était une exigence de la Commission européenne, pour respecter les règles de la concurrence. Mission accomplie : c'est le groupe Figaro, détenu par la famille Dassault, qui s'est porté acquéreur du titre people, l'un des rares à être rentable. La transaction a été officialisée jeudi 16 novembre. Créé en 1993 par Axel Ganz, Gala affiche 123 000 exemplaires vendus chaque semaine (-5,5% en un an) pour 1,1 million de lecteurs. L'acquisition de Gala va permettre au propriétaire du groupe Figaro de se renforcer dans la presse féminine.


Publié le 20/11/2023

Livres : Nouveaux tarifs minimum de frais de port

 

Il y a eu débat autour du prix unique des frais de port du livre. Finalement, suivant une proposition de l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep), le gouvernement a tranché. Résultat des courses : Le coût passe à 3 € par colis de livres d'un montant total de moins de 35 €. En revanche, au-delà de cette valeur, le maintien d'une possible quasi-gratuité (0,01 € minimum, donc) reste possible pour l'ensemble des ouvrages envoyés. L'idée de ce changement est d'améliorer l’économie du livre et de renforcer l’équité entre ses acteurs pure players et les autres.


Publié le 12/11/2023

Edition

US : Paramount cède la maison d'édition Simon & Schuster à KKR

Grosse opération dans l'édition ! Pour 1,62 milliard $, le fonds d'investissement KKR s'est offert le groupe éditorial Simon & Schuster. Fondé en 1924, le quatrième groupe mondial d'édition représente désormais 4,2 % du marché du livre américain. Il publie environ 2.000 livres par an. Pour rappel, Paramount avait conclu en novembre 2020 un accord de cession à Penguin Random House, le numéro un mondial de l’édition, propriété de l’Allemand Bertelsmann, pour 2,18 milliards de dollars. Mais il avait dû renoncer car la justice américaine s'était opposée à cette union, au nom des lois sur la concurrence.


Publié le 08/11/2023

Etiq&Pack n°165 et sa nouvelle rubrique Liquides&Conditionnement est sorti

 

C'est une nouvelle formule d'Etiq&Pack que le groupe MPmedias vous propose, avec une rubrique Liquides&Conditionnement. Son rédacteur en chef, Jean Poncet, explique ce changement : "L'emballage évolue en permanence et il serait dommage qu’un magazine, comme Etiq&Pack qui traite de l’emballage n’évolue pas. C’est pourquoi nous vous proposons dès ce numéro d’en savoir plus sur les contenants boissons. Nous abordions déjà à travers l’étiquette, les briques, l’emballage souple, les coffrets et étuis, et même les canettes, le monde des boissons, il nous a semblé une suite logique que de vous proposer de continuer à y pénétrer tant le monde des boissons est un monde d’imprimés, et va le devenir encore plus avec les contraintes normatives de plus en plus nombreuses qui le touchent. Nous vous préparons d’autres surprises jusqu’au début de l’année prochaine qui vous permettront de vous ouvrir à de nouveaux horizons, nous l’espérons ! En attendant bonne lecture de ce joli numéro, si varié dans son contenu, et rendez-vous le mois prochain pour un numéro qui comprendra un cahier spécial consacré au salon VS Pack, le salon de l’innovation packaging des Vins & Spiritueux".


Publié le 01/11/2023

Presse

Les revues XXI et 6Mois sont reprises par Indigo Publications

Le tribunal de commerce de Paris a accepté l'offre de reprise des revues XXI et 6 Mois déposée par Indigo Publications, spécialisé dans les lettres professionnelles en ligne et le journalisme d’investigation, qui possède notamment le média « La Lettre » (ex-Lettre A). Une filiale est créée pour la relance, avec 300 000 euros investis. Détenu par la famille Botbol, le groupe Indigo Publications était le seul candidat au rachat des revues, qui étaient en redressement judiciaire depuis cet été. A noter : le prochain numéro de XXI paraitra le 15 novembre et dès janvier prochain, un site internet sera lancé en complément de l’édition papier trimestrielle.


Publié le 01/11/2023

Presse

Les enjeux de la presse quotidienne régionale sont décryptés dans “Presse et territoires, une si fertile proximité”

Saviez vous que la PQR est consommée par 43 millions de Français chaque mois ? Que cela représente pas moins de 35.000 articles par jour ? Que 60 % des lecteurs y accèdent sur des supports print ? La presse d'information est importante et joue un rôle primordial, comme le montre  “Presse et territoires, une si fertile proximité”. Dirigé par Jean-Clément Texier et Richard Werly, l’ouvrage contient des entretiens approfondis et passionnants avec des responsables du Le Télégramme, La Dépêche du Midi, Groupe Centre France, La Provence, Ouest-France, Le Dauphiné Libéré. A lire !


Publié le 31/10/2023

Edition

La Lettre Zola, nouveau média littéraire

La Lettre de Zola ? C'est un ovni... ou presque ! Jugez plutôt : une trentaine de jeunes romanciers français primés dont Blandine Rinkel, Mathieu Palain, Victor Jestin, ou encore Line Papin ont créé cette nouvelle lettre d’écrivain mensuelle, accessible par abonnement et par voie postale. Cette publication est parrainée par Éric Fottorino. Au sommaire, tous les mois, une seule histoire, d’une cinquantaine de pages, écrit par un jeune auteur. En plus du texte inédit, c'est aussi un bel objet littéraire que reçoit l'abonné puisqu'il se présente comme un livre-enveloppe ! Ou plutôt, une enveloppe qui se déplie et forme un livre. La Lettre Zola lance une campagne de financement participatif pour rendre ce projet réalisable : Si vous souhaitez devenir abonné-fondateur, rendez-vous à cette adresse : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/lettre-zola


Publié le 27/10/2023

Edition

Allemagne : L'éditeur De Gruyter acquiert son concurrent néerlandais Brill

C'est une transaction à 51,5 millions d'euros qui vient de s'opérer dans l'édition en Allemagne. Précisément, l'éditeur allemand De Gruyter s'empare de son concurrent néerlandais, Brill, pour constituer un nouveau géant de la publication universitaire. La nouvelle entité rassemblera 750 employés pour un chiffre d'affaires annuel estimé à 134 millions d'euros. Attention : La fusion doit encore être validée par l'autorité des marchés financiers néerlandaise. Sa décision est attendue dans les premiers mois de l'année 2024.


Publié le 19/10/2023

Impression

La Tribune Dimanche choisit le groupe Riccobono comme imprimeur exclusif

Bonne nouvelle pour le groupe Riccobono qui signe un nouveau client, La Tribune Dimanche ! Le nouvel hebdomadaire dominical est imprimé par le centre de L'Imprimerie à Tremblay-en-France (93) pour 80 000 exemplaires pour le Nord et le centre de Midi Print (30) pour 50 000 exemplaires pour le Sud de la France. Précisons que ce produit nécessite une gestion des délais de livraison, la diffusion est ciblée sur une seule journée de vente au numéro uniquement en plein week-end. Midi Print dispose des outils parmi les plus performants disponibles sur le marché en matière d’impression Offset Coldset sans sécheur et utilise la densité automatique. L’Imprimerie de Tremblay offre son expertise centre Offset Waterless, processus aux propriétés incomparables sur les plans graphique, économique et écologique. Les deux centres sont également équipés des technologies de pointe en routage.


Publié le 18/10/2023

Presse

Pap'Argus 404 est sorti !

C'est Pierre Barki, le nouveau Président de Culture Papier qui fait la couverture du dernier numéro de Pap'Argus. Ne manquez pas sa tribune ! Ne manquez pas non plus le compte-rendu de notre dernier colloque Pap'Argus, haut en couleurs, qui s'est déroulé dans les locaux de Procédés Chénel. Au sommaire aussi de ce numéro, le palmarès des Awards décernés lors du Congrès ECMA 2023 (organisé par ECMA-ProCarton). Celui-ci s'est déroulé à Séville. Un événement phare de l’industrie du carton et des boîtes pliantes placé sous le thème de « Circular Cartons & Beyond » et auquel Pap’Argus a participé. A lire aussi un zoom sur la filière emballage, très présente lors du dernier salon de la Paris Retail Week et un article sur la maison tout en carton, qui finit par se développer. Vous retrouvez aussi comme d'habitude vos rubriques habituelles Innovations et nouveautés, Substitutions et Signes & Tendances et le supplément l'Observatoire des Prix. Petit rappel : celui-ci vous propose depuis plusieurs numéros déjà des nouveautés : le prix du gaz en France dans le tableau de l’énergie et une analyse du marché ; Le prix des papiers thermiques protégés dans le tableau des sortes graphiques ; Les prix des plastiques recyclés et une analyse du marché ; un nouveau tableau récapitulatif de tendances des prix des papiers et cartons ; Les statistiques douanières du commerce extérieur français compilées par nos soins ; Les prix du packaging en Pologne et un historique étoffé des prix du packaging au Royaume-uni et en Espagne. Bonne lecture ! Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com.


Publié le 16/10/2023

Guide

Avez-vous commandé votre Guide de l'Étiquette 2024 ?

Il est encore temps ! L'édition 2024 est en prévente, à un prix imbattable 99 € TTC au lieu de 150 € TTC. Cette offre est limitée dans le temps : 

elle se termine le 31 octobre 2023. Ce guide, réactualisé tous les deux ans, vous donne accès à toutes les données essentielles du secteur de l'étiquette adhésive en France. Il est reconnu et apprécié par les professionnels pour sa qualité et sa fiabilité. Ne perdez pas de temps et contactez Alicia Collins : a.collins@mpmedias.com.


Publié le 16/10/2023

Revue

Bienvenue à "L'Imprimé" 

Après quelques mois d’interruption et une profonde réflexion stratégique, l'association Culture Papier, dont le nouveau Président est Pierre Barki, a lancé cet été un nouveau magazine, « L’imprimé ». L’association Culture Papier est engagée depuis sa création en 2010 en faveur de la promotion des valeurs et vertus du papier et de l’imprimé. Ce lancement constitue un acte fort qui crédibilise son engagement. Culture Papier ne peut en effet se contenter d’un seul travail de terrain auprès des décideurs privés et publics pour promouvoir les valeurs du papier en général et de l’imprimé en particulier. Il lui fallait s’appuyer sur un acte fort et visible, qui efface les obstacles qui souvent justifient l’abandon du papier au profit du digital, le coût de fabrication et de diffusion. La preuve que l’Imprimé n’a pas dit son dernier mot !


Publié le 04/10/2023

Presse

Daniel Kretinsky sort du quotidien "Le Monde"

Il était actionnaire depuis 2018 grâce aux actions acquises à l'époque à Mathieu Pigasse ! C'est fini, le milliardaire Tchèque Daniel Kretinsky a revendu ses parts du journal "Le Monde" à Xavier Niel, fondateur de Free. Le montant de la cession avoisine la cinquantaine de millions d'euros. A l'issue de cette opération, le groupe Le Monde (propriétaire du Monde, de Télérama ou encore de Courrier International) sera pour l'essentiel détenu par le milliardaire des télécoms via le Fonds pour l'indépendance de la presse, qu'il a créé et par le "pôle d'indépendance" qui intègre la Société des rédacteurs et la Société des lecteurs du Monde. Daniel Kretinsky reste quant à lui actionnaire d'autres titres de la presse française comme Elle, Marianne... et bien sûr des maisons d'éditions d'Editis rachetées au Groupe Bolloré quand celui-ci a repris Hachette.


Publié le 28/09/2023

Edition

Les auteurs réclament une “clause de conscience” face au phénomène de concentration

Le risque de concentration dans le monde de l'édition apparaît de plus en plus... Ce n'est pas pour rien que la Commission européenne a imposé à Vivendi certaines mesures pour autoriser son rachat du groupe Lagardère, et de Hachette Livre par la même occasion. Les ventes de livres révèlent aussi cette concentration : d'après le décompte Edistat, 80 % des best-sellers de ce début d'année sont publiés par 19 maisons d'édition seulement. Hachette concentre près de 30% de ces titres. C'est la raison pour laquelle les auteurs veulent un cadre légal qui leur permette de garder leur indépendance. Un peu comme la clause de conscience des journalistes. Le sujet sera largement débattu lors des États généraux de l’information qui seront lancés fin septembre. Remise des conclusions d’ici l’été 2024. A suivre !


Publié le 15/09/2023

Congés

 

La newsletter de Pap'Argus prend sa pause estivale. Rendez-vous le 5 septembre pour la reprise de la lettre quotidienne et notez sur vos tablettes le 19 septembre pour ne pas rater le Colloque Pap'Argus "Tout ce que le papier permet de faire et même plus !"

Bel été à tous.


Publié le 07/07/2023

Le groupe A.Paviot accueille InnovaFonds dans son capital

Fondé en 1867, le Groupe A. Paviot ouvre pour la première fois son capital à un fonds d’investissement, en l'occurrence InnovaFonds. Ce dernier prend environ 20 % du capital de l’entreprise rhodanienne, le solde restant entre les mains du président, Alexandre Paviot, et de sa famille. Grâce à sa forte capacité d’innovation, le Groupe a mis au point des solutions répondant notamment aux enjeux environnementaux, avec le développement d’une offre 100% recyclable grâce, en particulier, à un procédé d’enduction aqueuse (Sustain’Pap). L’entreprise familiale affiche un peu plus de 20 millions d'euros de chiffre d’affaires pour 91 collaborateurs. Elle se compose de deux sociétés : Papiers A. Paviot, basée à Corbas dans le Rhône, spécialisée dans la fabrication d’emballages alimentaires papier et aluminium et Auvergne Impression, située dans le Cantal, qui produit de l'emballage aluminium.


Publié le 04/07/2023

Frais de port

Amazon s'énerve et saisit le Conseil d'État

Le géant américain n'entend pas céder : il est résolument opposé à la mise en place d'un tarif plancher pour les frais de port du livre, qui serait selon lui "contraire au droit et à l'intérêt des consommateurs". Rappelons que ce tarif plancher est désormais fixé à 3 € par colis de livres d'un total de moins de 35 €. Au-delà de ce dernier montant, le vendeur peut à nouveau proposer un tarif moindre, à partir de 0,01 €. Cet arrêté, qui doit en principe entrer en vigueur début octobre, a pour but d'inciter les acheteurs de livres à se rendre en librairie afin d'éviter ces frais de port.


Publié le 04/07/2023

Edition

L'éditeur américain Simon & Schuster suscite bien des convoitises

Qui va racheter l'éditeur américain Simon & Schuster ? Les prétendants commencent à se faire connaître. Citons le groupe HarperCollins et le fonds d'investissement américain KKR, ainsi que l'homme d'affaires américain Richard Hurowitz, en lien avec le fonds Mubadala, basé à Abou Dabi. Montant de l'acquisition ? Les offres examinées par le groupe Paramount, qui veut donc se séparer de Simon & Schuster (S&S), oscilleraient entre 2 et 2,5 milliards $, pour un actif qui représente environ 6 % du marché du livre aux États-Unis. Le groupe Paramount aimerait une clôture de la vente pour la fin de l'été 2023. D'après le Financial Times, deux autres acheteurs potentiels seraient en piste pour la reprise de Simon & Schuster. Pour l'heure, ils demeurent inconnus. Pour mémoire, le groupe Hachette avait participé aux premières négociations de 2020, mais il ne s'est pas manifesté depuis.


Publié le 04/07/2023

Hamelin acquiert le groupe Pelikan

 

Le fabricant français des cahiers Oxford (plus de 400 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel) rachète la société Pelikan, qui a réalisé un chiffre d'affaires net de plus de 200 millions d'euros en 2022. Pelikan, dont le siège est à Berlin, est l'un des leaders mondiaux dans le domaine des fournitures scolaires et de bureau de qualité, à l'origine fabricant d'encres. Sa gamme de produits comprend plus de 12 000 articles, des instruments d'écriture et produits de peinture de haute qualité aux cahiers et classeurs, sous les marques très connues Pelikan et Herlitz. Le groupe Pelikan exploite des sites de production en Allemagne, au Mexique, en Colombie et en Pologne. Ses produits sont vendus dans presque tous les pays du monde. Eric Joan, Président du directoire de Hamelin, a commenté cette opération : "Nous sommes ravis de cet accord avec PICB pour l'acquisition du groupe Pelikan. Les marques, la gamme de produits et le réseau de distribution mondial de Pelikan s'inscrivent parfaitement dans le projet industriel de Hamelin de devenir un acteur mondial sur les marchés des fournitures scolaires et de bureau. Les synergies sont considérables et le potentiel de croissance est très important pour les marques Oxford et Pelikan dans le monde."


Publié le 03/07/2023

Edition

Léger recul du chiffre d'affaires de l'édition en 2022

Le rapport du Syndicat national de l'édition (SNE) est tombé : Le chiffre d’affaires des éditeurs est passé de 3 078,6 millions d’euros en 2021 à 2 911 millions d’euros en 2022, soit une baisse de 5,4 %. Le nombre d’exemplaires vendus est, quant à lui, passé de 486,1 millions en 2021 à 448,5 millions en 2022, soit une baisse de 7,7%. Ces résultats varient d’une catégorie éditoriale à l’autre : Littérature (-2,7%) ; Bandes dessinées & mangas (-4,2%) ; Jeunesse (-8,2%) ; Art et Beaux livres (+14,7%) à titre d’exemples. On constate en revanche la hausse du chiffre d’affaires réalisé par les cessions de droits (+1,26%) qui s’établit en 2022 à 148,5 millions d’euros. Les revenus issus des cessions de droits sont le résultat des vies multiples du livre (en poche, en club, en traduction ou en adaptation audiovisuelle). La baisse du chiffre d’affaires du livre doit cependant être relativisée car la comparaison repose sur une année 2021 à la croissance exceptionnelle et quasi « hors norme » (rattrapage COVID sur tous les segments éditoriaux, très bonne santé de la BD et explosion du phénomène manga). Si l’on compare 2022 à 2019, année de « référence » prépandémie, le marché du livre reste en croissance de 3,7% en valeur et 3,1% en volume.


Publié le 03/07/2023

Edition

Concernant le rachat d’Editis, la décision finale de Bruxelles interviendra en octobre

Toujours le feuilleton Editis... Cette fois on apprend que la Commission Européenne (CE) ne devrait valider le rachat d’Editis par IMI, la structure de l’homme d’affaires Daniel Kretinsky qu’au mois d'octobre. En pratique, la CE doit reconnaitre la qualité de l’acquéreur et s’assurer que les conditions de reprises sont cohérentes et pertinentes. On rappelle que le groupe Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré, a conclu un accord en vue de la vente de 100 % de sa filiale d’édition Editis à l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky. Une cession rendue obligatoire pour des raisons de concurrence. En effet, Vivendi prend le contrôle d’un rival, Hachette Livre, dans le cadre de son acquisition du groupe Lagardère. Editis est numéro deux français de l’édition, avec une cinquantaine de maisons d’éditions dont Robert Laffont, Nathan, Le Robert, Plon, Julliard ou Pocket. Editis a réalisé un CA de 789 millions d’euros en 2022.


Publié le 29/06/2023

Edition

Etiq&Pack 162 est disponible

Ne manquez pas ce nouveau numéro ! Au programme, un gros dossier sur Etica's qui mise sur le numérique pour recruter. A lire également le compte-rendu de notre colloque sur l'étiquette numérique et un rappel des principales innovations présentées lors du dernier salon CFIA à Rennes. Vous trouverez également notre cahier technique, consacré à l'impression des tubes. En fin de magazine, vous pourrez lire aussi une ITV de Christophe Pradère, Ceo de BETC Design. Comme d'habitude, retrouvez vos rubriques habituelles, plus une nouveauté : "Mon avis compte", par Arnaud le Berrigaud, qui livrera désormais son opinion dans chaque numéro. Thème de sa première chronique ? Le "déballage"... sur l'industrie de l'emballage ! Bonne lecture ! Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com.


Publié le 26/06/2023

Impression

"L'imprimeur" Amazon augmente ses coûts

Le géant américain avait inauguré son imprimerie en France en novembre dernier. A Brétigny-sur-Orge (Essonne) exactement, dans son entrepôt logistique. A cette occasion, on avait évoqué son fameux modèle de print on demand, avec ses prix attractifs. On rappelle que contrairement à l'impression traditionnelle, qui exige un certain nombre d'exemplaires produits pour atteindre un coût à l'unité raisonnable, l'impression à la demande permet de fabriquer un même ouvrage en petites quantités. Mais de l'eau a coulé sous les ponts depuis le lancement de cette activité car Amazon vient de revoir sa grille tarifaire. Trois éléments sont concernés : Augmentation du prix unitaire des livres brochés et reliés, de nouveaux frais pour chaque page de grand format (brochés et reliés) et une diminution des frais facturés à la page pour les livres au format standard et à l’encre couleur commandés dans certaines boutiques Amazon.


Publié le 21/06/2023

Presse

Pap'Argus 401 est sorti !

Il s'est fait un peu attendre mais nous avons veillé tard pour notre première Nuit du Papier ! Retrouvez dans ce nouveau numéro le détail du palmarès des Premiers Pap Awards, innovations par innovations ainsi que la liste de tous les lauréats. Ne manquez pas non plus la prise de parole de Christophe Baudry, Sales Director EMEA Metsä Board, ainsi qu'un article sur un sujet qui fait "suer" toutes les papeteries, à savoir le stress hydrique. Retrouvez aussi toutes vos rubriques habituelles ainsi que le cahier Observatoire des prix, augmenté de nouveautés : le prix du gaz en France dans le tableau de l’énergie et une analyse du marché, le prix des papiers thermiques protégés dans le tableau des sortes graphiques, les prix des plastiques recyclés et une analyse du marché, un nouveau tableau récapitulatif de tendances des prix des papiers et cartons, les prix du packaging en Pologne et un historique étoffé des prix du packaging au Royaume-uni et en Espagne. Sans oublier les statistiques douanières du commerce extérieur français compilées par nos soins. Bonne lecture ! Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !

 

 


Publié le 16/06/2023

La Commission Européenne valide l'OPA amicale de Vivendi sur Lagardère

 

C'est fait ! Une page se tourne chez Hachette. La  Commission Européenne et les autorités de la concurrence ont en effet validé l'OPA amicale de Vivendi sur le groupe Lagardère. Hachette Livre succède ainsi à Editis au sein de l'empire Bolloré. Arnaud Lagardère conservera son poste de PDG de Lagardère jusqu'en 2026. On rappelle que Vivendi avait accepté de vendre son unité d’édition Editis et le magazine de célébrités Gala pour répondre aux préoccupations réglementaires concernant l’accord. Le groupe CMI fondé par Daniel Kretinsky, dès l’agrément reçu de la Commission européenne, deviendra propriétaire d'Editis. Avec cette opération, le groupe Vivendi augmente son effectif à 66.000 collaborateurs. Cette expansion renforce sa présence sur des marchés importants tels que la France, le Royaume-Uni, l'Espagne et les États-Unis et dans plus de 40 pays grâce à sa filiale Travel retail « Relay »; Son chiffre d'affaires annuel devrait atteindre environ 17 milliards €.


Publié le 14/06/2023

Livre

Le Bon Marché x Le JDD : une collab pour promouvoir le livre

C'est un sympathique partenariat que nouent La librairie du Bon Marché Rive Gauche et le Journal du Dimanche pour recommander des livres chaque dimanche. Chaque dimanche, les visiteurs du Bon Marché Rive Gauche (groupe LVMH) découvriront ainsi les recommandations des libraires et du JDD directement dans la librairie, sur une table dédiée. Les libraires seront aussi présents pour échanger sur cette sélection. Ces recommandations seront également présentes dans une nouvelle rubrique intitulée « Les choix du Bon Marché » dans les colonnes du Journal du Dimanche, ainsi que sur le site web du journal. A vos lectures !


Publié le 14/06/2023

Imprimé

Les Européens plébiscitent le papier !

Une bonne nouvelle pour la filière, le support papier est de nouveau plébiscité par les consommateurs européens. De fait, la préférence des européens pour le papier et l’imprimé a considérablement rebondi après la pandémie. C'est l'enquête bisannuelle Trend Tracker menée par l'institut Toluna pour l'association Two Sides qui le prouve ! Aujourd'hui, 65 % des personnes interrogées affirment préférer tourner les pages d'un livre (vs contre 53 % en 2021). Quid du magazine ? Lui aussi, il est plébiscité, cité par 51 % des répondants, contre 35 % il y a deux ans. Et même tendance positive pour les journaux et les catalogues. Alors, rendez vous dans les librairies et dans les kiosques à journaux !


Publié le 12/06/2023

Presse

So Foot Club, un nouveau mag pour les ados !

Sortir un nouveau magazine papier pour les ados en 2023... C'est courageux. Cela mérite d'être salué ! Voici So Foot Club, le dernier-né de Bayard Jeunesse. Ce mensuel est destiné aux collégiens et collégiennes fans de foot. Il est réalisé main dans la main avec le groupe SO PRESS, qui publie le non moins célèbre So Foot. En une du premier numéro, le chouchou d’une génération, Kylian Mbappé qui a écrit un petit mot personnalisé aux lecteurs, des infos, des reportages, des jeux, de la bande-dessinée et même des cartes à collectionner. So Foot Club est vendu en kiosque au prix de 4,90€ et sur abonnement sur la boutique Bayard Jeunesse.


Publié le 09/06/2023

Presse

Prisma Media lance deux titres et rachète un groupe de presse

Prisma Media (320 M€ de CA en 2022) est arrivé au sein du groupe Vivendi le 1er juin 2021, lequel est, on le rappelle, en train d’absorber le groupe Lagardère. Qu'est-ce qui a changé depuis cette date ? Des clauses de cession en pagaille et des projets en nombre. Ainsi, le groupe de presse magazine leader du pays (Télé Loisirs, Voici, Femme actuelle, Capital, Géo...),lance de nouveaux magazines. Le 21 juin prochain, le groupe mettra sur le marché un nouveau bimestriel, "Les clés de mon énergie". Tirage : 80 000 exemplaires. Six jours plus tard sortira un autre magazine, Mortelle Adele. Tirage : 100 000 exemplaires. En parallèle, le groupe continue de faire de la croissance externe : il vient de racheter le groupe de presse haut de gamme Milk. Prisma Media a bien le vent en poupe et continue d'avancer : à date, il vend un magazine sur trois dans l'Hexagone.


Publié le 05/06/2023

Edition

Premium & Luxe est sorti !

Les sorties de magazine s'enchainent chez MP Medias et cette fois, nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du supplément de Pap'Agus, Premium & Luxe. Au menu, un dossier sur le sac shopping (ou l'éco-responsabilité en cadeau), avec l'intervention des équipes de Procos, une interview de Pauline Lefort, présidente fondatrice de l’association Young Professionals in beauty, un dossier sur l'expérience client et la qualité perçue avec une interview de Romuald Vigier, consultant et formateur en qualité perçue, un article sur le bouchage, touche finale des spiritueux, une interview de Muriel Burgada, dirigeante de la société EPGA sur la finition du pack... A ne pas manquer non plus un focus sur l'impression additive en matière biosourcée, avec le témoignage de Prunelle Pourcet de chez Sculpteo. Faites nous part de vos impressions sur ce 14ème numéro, qui sort juste avant l'Edition Spéciale by Luxe Pack, qui se tiendra à Paris au Carreau du Temple, les 7 et 8 juin prochains. Pour recevoir un numéro, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 01/06/2023

Edition

Vincent Bolloré s'est délesté de 1,5 million de titres Vivendi

Contre toute attente, Vincent Bolloré, via Compagnie de Cornouaille, a vendu pour un peu plus de 1,5 million d'actions de Vivendi (au prix moyen de 9,5708 euros). Motif : éviter de franchir le seuil de 30 % du capital et des droits de votre qui l’obligerait à lancer une OPA. La valorisation du groupe de médias tricolore, détenu à 29% par le groupe Bolloré, atteint désormais les 9,5 milliards d'euros. On rappelle que le groupe familial Vivendi est en passe de prendre le contrôle du groupe Lagardère, dont les trois activités (Hachette Livre, Lagardère News et Travel Retail) ont réalisé l'an passé 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Bruxelles doit en principe donner son accord le 14 juin prochain.


Publié le 30/05/2023

Presse

Signal'Etiq met la Fespa Munich à l'honneur !

Le dernier numéro de Signal'Etiq est sorti. Il met en lumière cet événement clé pour le grand format et liste les principaux stands des exposants pour vous permettre de ne manquer aucune nouveauté. Le magazine se fait aussi l'écho du salon Shop!Paris, avec un dossier sur la manière dont les retailers intègrent les enjeux environnementaux dans leurs points de vente. A lire également un article sur l'éco-conception et sur la manière dont l'imprimé continue sa transition écologique. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 25/05/2023

Edition

L'éditeur américain Simon & Schuster à nouveau remis en vente

Breaking news ! Paramount Global remet sur le marché Simon & Schuster, quatrième groupe d'édition à l'échelle mondiale. De l'eau a coulé sous les ponts depuis la précédente tentative. En effet, le géant allemand Bertelsmann avait déjà essayé de l'acheter, moyennant 2,2 milliards de dollars. Mais l'opération avait été bloquée par la justice américaine fin 2022. La remise en vente de l'éditeur américain tombe à point nommé pour Lagardère, (qui possède Hachette), qui avait déjà fait part de son intérêt. Affaire à suivre.

 


Publié le 13/05/2023

Le PAP 400 est sorti !

 

C'est un numéro double qui vient de sortir ! Toute l'équipe de Pap'Argus s'est mise en quatre pour ce spécial 400 et la Nuit du Papier qui viendra célébrer le 6 juin ce numéro spécial. Que ce soit dans l'Observatoire des Prix ou dans le magazine, le contenu a été étoffé pour l'occasion. Au menu de ce numéro spécial, vous trouverez notamment les Itv de douze leaders qui se sont prêtés au jeu de la prospective, mais aussi un article sur les initiatives de la filière pour booster les recrutements, un focus sur la proposition de règlement sur les emballages et les déchets d’emballages (PPWR) et bien sûr, toutes vos rubriques habituelles. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 11/05/2023

Edition

Editis crée les éditions Récamier

C'est la 54e maison pour Editis ! La direction de ces nouvelles éditions est confiée à l'une des anciennes directrices générales des éditions Plon, Céline Thoulouze, qui avait été écartée il y a quelques semaines de la direction de Plon (propriété également d'Editis). On rappelle que Vincent Bolloré, actionnaire de Vivendi, va céder 100 % du groupe d’édition à Daniel Kretinsky pour pouvoir s’emparer du groupe Hachette, filiale de Lagardère. Le milliardaire tchèque est également propriétaire de plusieurs médias français (Elle, France Dimanche, Ici Paris, Marianne…). Il est aussi actionnaire de la Fnac, ce qui ne manque pas de susciter quelques remous...


Publié le 05/05/2023

Presse

Le magazine Etiq&Pack n° 161 est sorti !

Ne manquez pas le dernier numéro Etiq&Pack dans lequel vous trouverez notamment le palmarès des trophées de l'étiquette numériques 2023. Au sommaire aussi une interview de Michiel Van de Perret, Directeur grands comptes Reynders Label printing et un entretien avec Sante Conselvan, président de la FTA et de Gama International. Retrouvez également explications de l'agence Lonsdale sur la création de la nouvelle marque de champagne, Dival Cotel. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture.


Publié le 03/05/2023

Edition

La BD se décline en livre de poche

Sarbacane, qui fête ses 20 ans cette année, innove avec son format de poche : quatre titres de BD seront diffusés sous ce format le mois prochain. Une première, pour ce format pratique et pas cher ? Non, déjà plusieurs éditeurs de BD ont fait ce pari : Casterman Futuropolis, Urban Comics, Dargaud ... Preuve que ce format convertit un certain public ! Et si une découverte en format poche amenait les lecteurs à venir au grand format ? A voir !


Publié le 25/04/2023

Edition

Le Festival du livre de Paris a attiré plus de 100.000 personnes

Organisée au Grand Palais éphémère près de la tour Eiffel, cette édition avait cette année l'Italie comme pays invité d'honneur. D'après les organisateurs, plus de 90.000 ouvrages se sont vendus en trois jours, pour un chiffre d'affaires en progression de 32% par rapport à 2022. On notera la présence des moins de 25 ans, qui représentent près de 50% des visiteurs. (Il faut savoir que pour eux, l'entrée était gratuite). On connait d'ores et déjà la date du prochain festival : du 12 au 14 avril 2024.


Publié le 25/04/2023

Axel Springer fermera l'année prochaine son imprimerie à Ahrensburg

 

Le groupe de médias allemand Axel Springer SE prévoit de fermer l'année prochaine l'imprimerie d'Ahrensburg près de Hambourg. Deux raisons principales motivent cette décision de fermeture. Premièrement, il n'y a aucun moyen de garantir que l'imprimerie Springer à Ahrensburg sera entièrement et efficacement alimentée en énergie maintenant que l'imprimerie héliogravure Prinovis, qui fait partie du groupe d'impression Bertelsmann, sera fermée à partir de janvier 2024 En effet, l'usine Prinovis est située dans les mêmes locaux et sécurise l'alimentation électrique de l'imprimerie Springer. Compte tenu de la baisse du tirage dans le secteur de la presse, investir dans ses propres installations d'approvisionnement en énergie sur le site ne serait pas rentable pour Springer. Deuxièmement, la décision de fermer définitivement l'imprimerie d'Ahrensburg est un pas vers la stratégie « uniquement numérique » annoncée par Matthias Döpfner, PDG d'Axel Springer, en janvier. Après la fermeture de l'usine d'Ahrensburg, les journaux du groupe seront imprimés dans deux des imprimeries d'Axel Springer à Berlin-Spandau et Essen-Kettwig.


Publié le 21/04/2023

Edition

La Commission européenne devrait autoriser l'acquisition de Lagardère par Vivendi

L'info émane de Reuters : l'acquisition de Lagardère par Vivendi, détenu à près de 30% par Bolloré, devrait être validée par la Commission Européenne. Ce qui voudrait dire que les concessions faites par Bolloré pour répondre aux craintes de l'exécutif de l'UE en matière de concurrence ont porté leurs fruits. Pour rappel, Vivendi accepterait de se séparer d'Editis et du magazine Gala, concurrents respectifs de Hachette et de Paris Match, deux filiales de Lagardère. La Commission européenne, qui doit rendre sa décision d'ici le 14 juin, n'a pas souhaité faire de commentaires.


Publié le 21/04/2023

Presse

Libé a 50 ans

Joyeux anniversaire au quotidien fondé en 1973, dans la foulée de mai 68, par Jean-Paul Sartre Serge July et qui a imprimé son époque, avec une certaine impertinence et une liberté de ton, tant dans les textes que dans les photos. Avec ses unes, mythiques, ses portraits de dernière page, où les personnalités politiques ou culturelles sont shootées comme des stars, avec ses titres toujours justes (Comme pour les portraits d'Amy Winehouse («Soûle sister») ou de Mireille Mathieu («Une certaine idée de la frange») ?), à la fois informatifs et incitatifs comme on dit dans le jargon. Cet anniversaire se fête comme il se doit par la sortie d’un hors-série, «50 ans, 50 combats», l’occasion de revisiter quelques Unes mythiques du média. Bonne lecture !


Publié le 21/04/2023

Edition

Le dernier numéro de Pap'Argus est sorti !

C'est Paul-Antoine Lacour, Délégué général de Copacel qui fait la couv du dernier Pap'Argus. Dans ce numéro, il revient notamment sur le bilan 2022 du secteur par Copacel et décrypte les impacts de la polycrise sur l’industrie papetière française, cinquième producteur européen. Il nous partage aussi ses inquiétudes concernant la politique climat de l’Union européenne (qui va continuer d’enchérir les coûts de l’énergie fossile), le redémarrage de l’activité en Asie (dont l'importance ou non va conditionner leur niveau d’utilisation de gaz), l’évolution du papier graphique et de ses usages, sans oublier la capacité d’investissements des entreprises papetières... A lire aussi dans ce numéro un reportage sur Ecofeutre, le spécialiste des produits en fibre moulée, un compte-rendu des innovations papier-carton dévoilées lors du dernier CFIA et un entretien avec Elodie Bugnicourt, Sustainability Manager EMEA, chez Graphic Packaging International. Retrouvez aussi toutes vos rubriques habituelles et votre cahier "l'observatoire des prix". Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 13/04/2023

Librairie

Ouverture de la première libraire dédiée à la "romantasy"

C'est tout nouveau, la romantasy. Entendez par là, un genre littéraire qui mélange romance et fantasy, qui est très en vogue actuellement sur les réseaux sociaux. D'où l'idée de lancer un concept de librairie dédiée, Comptoir du Rêve. Elle se situe à Toulouse, à deux pas du Capitole. Près de 20 000 références y sont exposées.


Publié le 12/04/2023

3 euros : ce sera le prix minimal pour la livraison d'un livre à partir du 7 octobre

 

Pour inciter les achats en librairie, le gouvernement a publié le 7 avril l’arrêté permettant l’entrée en vigueur du tarif minimal de 3 euros de frais de port. Cette loi, dite « loi Darcos », vise rééquilibrer les conditions de concurrence sur le marché de la livraison de livres et, ainsi, de permettre aux libraires de pouvoir développer leur présence sur internet. En pratique, ce seuil plancher de frais de port de 3 euros s'appliquera pour les commandes jusqu’à 35 €. Le cabinet de la ministre de la Culture a précisé ce seuil s’appliquerait également aux commandes mixtes composées de livres et d’autres produits, ainsi qu’à celles passées dans le cadre des programmes de fidélité proposées par les plateformes sur internet. Pour le Syndical de la lIbrairie française, c'est un premier pas dans la bonne direction. En revanche, il déplore la réintroduction de la quasi-gratuité au-delà de 35 € d’achat.


Publié le 11/04/2023

La présence de Daniel Kretinsky au sein de la Fnac complique le rachat d’Editis

 

On pensait le dénouement proche et en fait, pas du tout : le feuilleton Editis, numéro deux français de l’édition se complexifie au fil du temps et non l'inverse. De fait, le repreneur pressenti d'Editis est devenu le principal actionnaire du plus gros vendeur de livres en France. Précisément, Daniel Kretinsky est monté dans le capital de Fnac-Darty à hauteur de 25 %, devenant ainsi le premier actionnaire. Le problème, c'est qu'en agissant de la sorte, il inquiète les libraires indépendants. En effet, avec la Fnac, Editis bénéficierait des données sur l'édition de la première enseigne en France dans le secteur des grandes surfaces culturelles…


Publié le 04/04/2023

Edition

Festival du Livre de Paris 2023

A vos dédicaces ! La deuxième édition du Festival du livre de Paris, qui a succédé en 2022 au salon Livre Paris, se tiendra du 21 au 23 avril 2023 au Grand Palais Éphémère sur le Champ-de-Mars. Le pays invité cette année ? L'Italie ! Une bonne idée quand on sait que la France est le deuxième marché pour l’édition italienne. Le Festival investira également d’autres lieux de la capitale pour une programmation hors les murs, comme par exemple le Musée des Arts et Métiers, qui accueillera les éditeurs de sciences. A noter un partenariat original avec Tik Tok qui donnera lieu à une série de conférences sur les nouvelles manières de promouvoir le livre. Rendez-vous sur place, Pap'Argus y sera. N'hésitez pas à me contacter : c.magaud@mpmedias.com !


Publié le 31/03/2023

Vivendi est prêt à lâcher 100 % d'Editis au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky

 

Le feuilleton Vivendi autour de l'acquisition d'Editis, numéro deux français de l'édition avec 789 millions d'euros de CA, s'accélère. Dernier épisode en date : le directoire de Vivendi a décidé d'entrer en négociations exclusives avec International Media Invest, filiale du holding tchèque CMI, fondé par Daniel Kretinsky. Pour mémoire, ce groupe détient déjà Elle, Marianne, Télé 7 Jours, est également co-actionnaire du Monde et possède plus de 5 % du groupe TF1. Cette opération permettra à Vivendi d'obtenir le feu vert de la Commission Européenne pour procéder à l'acquisition d'Hachette, filiale de Lagardère. Les autorités européennes de la concurrence ont jusqu'au 23 mai pour approuver ou rejeter la prise de contrôle de Lagardère par Vivendi. Pour mémoire, c'est à l'automne que la Commission Européenne avait lancé une enquête approfondie sur la prise de contrôle de Lagardère par Vivendi.


Publié le 21/03/2023

Presse

Un numéro 160 d'Etiq&Pack très intéressant

Au sommaire de ce nouveau numéro d'Etiq&Pack, disponible auprès de Sylvie Hubert : un compte-rendu du colloque de l'emballage souple organisé par notre confrère et dont Pap'Argus était partenaire ; un reportage sur ETI Converting, un constructeur canadien de machine de complexage et d'enduction ; comment l'impression numérique pourrait donner envie aux jeunes de choisir notre secteur ; le point sur l'implantation d'un site de production de PLA recyclé sur la Seine Normande ; les nouvelles filières de recyclage de films choisies par Citeo avec Paprec, Suez, entre autres ; et bien sûr les rubriques habituelles d'Etiq&Pack.


Publié le 20/03/2023

Edition

Pap'Argus est sorti !

C'est Andrew Coffey, le nouveau Président-Directeur Général de la division carton ondulé en France de Smurfit Kappa qui fait la couv du dernier Pap'Argus. Il revient sur les performances du groupe en 2022 (1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires), sur les dernières acquisitions et investissements du groupe (notamment avec le projet de turbine à hydrogène testé en pilote en à Saillat) et nous fait partager son analyse du marché. Il conclut en réaffirmant que la France reste une priorité pour le groupe : "La France constitue le deuxième marché du groupe en termes de volume (pour le carton ondulé) et c’est le pays dans lequel Smurfit Kappa possède le plus de sites de production. Nous sommes leader et je veux évidemment tout faire pour le rester". Au sommaire de ce numéro également un reportage sur le Groupe Prenant. La petite imprimerie offset créée en 1965 à Villejuif a bien grandi ! Découvrez comment le Groupe Prenant a su développer, ce qui fait aujourd’hui de lui l’un des premiers groupes de communication imprimée en France. Pap'Argus se déplace sur de nombreux événements et n'a pas manqué de couvrir Les Hunkeler Innovation Days qui se sont tenus à Lucerne. Lisez le compte-rendu de notre envoyé spécial François Martin. Retrouvez comme d'habitude vos rubriques A suivre, la Parole à, Nominations, Substitutions, Innovations et nouveautés et Signes et Tendances. Et comme tous les mois, l'Observatoire des Prix accompagne le magazine et vous présente les dernières évolutions des prix, indicateurs et indices du mois. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 15/03/2023

Edition

Cession d'Editis : Vivendi doit revoir sa copie

"Nous poursuivons un dialogue constructif avec la Commission européenne dans la perspective de l’approbation de notre projet de rapprochement avec Lagardère dans les prochains mois. Nous continuons également de discuter avec les potentiels repreneurs d’Editis dans l’optique d’un dépôt d’une proposition de remèdes aux alentours de mi-mars". Voilà le discours, très corporate qu'a tenu Arnaud de Puyfontaine, Président du Directoire de Vivendi, lors de la publication des résultats du groupe, qui s'avèrent décevants puisqu'il accuse une lourde perte nette de 1 milliard d’euros. Dans les faits, Vivendi, pour la vente du numéro deux français de l’édition doit faire des compromis sur les modalités de la revente s’il espère le feu vert des autorités européennes de la concurrence pour son offre publique d’achat sur Lagardère. Le groupe s'est ainsi engagé à faire une nouvelle proposition d'ici à deux semaines. Avec une nouvelle hypothèse sur la table : procéder à une vente à 100 % d’Editis. l'affaire suit donc son cours, avec plus que trois repreneurs potentiels en lice : Québecor, géant canadien des médias et des télécoms, Reworld Media (Science & Vie, Marmiton, Maison & Travaux, Psychologies…) et un trio composé de Daniel Kretinsky, détenteur notamment de Marianne et Elle, du producteur audiovisuel Stéphane Courbit et de Pierre-Edouard Stérin, co-fondateur de Smartbox.


Publié le 10/03/2023

Edition

Rachat d'Editis : un trio se forme pour espérer acquérir le numéro deux français de l’édition

Le feuilleton Editis continue : Stéphane Courbit, Daniel Kretinsky et Pierre-Edouard Stérin, cofondateur de Smartbox et détenteur du fonds Otium, ont décidé de s'allier pour faire une offre commune pour acquérir le numéro deux français de l’édition, avec plus d'une cinquantaine de maisons (Le Robert, Bordas, Plon, Pocket, 10/18). On rappelle que l'an dernier, Vivendi a pris le contrôle d’Hachette, 1er éditeur français et 6ème mondial et qu'Editis doit être cédé par le groupe de Vincent Bolloré pour permettre l'acquisition d'Hachette Livre, en même temps que la maison mère Lagardère. La fin du feuilleton est prévue pour le 8 mars, date à laquelle le nom du repreneur sera choisi. La Commission européenne donnera ensuite son avis. A suivre...


Publié le 24/02/2023

Un Français sur deux lit la PQR, là où un média comme TF1 touche un Français sur cinq

La PQR compte ! La presse quotidienne régionale inspire confiance aux Français, comme le montre une étude menée par l'Ifop. Dans un contexte global de défiance à l’égard des médias, c’est bien dans la presse quotidienne régionale que les Français ont le plus confiance, avec 47 % de réponses positives. Ce média arrive devant les télévisions nationales (39 %). Et surprise : Les 18-34 ans sont 63 % à exprimer leur confiance dans l’information locale et le journal papier régional.


Publié le 17/02/2023

Editis : 5 candidats prêts à le racheter

Ils sont finalement cinq à s'être déclarés pour racheter Editis ((Julliard, Robert Laffont, Plon, Le Cherche Midi, 10/18, Bordas, la Découverte, Pocket, etc.), numéro deux de l’édition, auprès de Vivendi. Selon les informations du Figaro, il s'agirait du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, propriétaire du groupe CMI, du groupe italien Mondadori, du producteur Stéphane Courbit, du groupe de presse Reworld Media et du groupe canadien Quebecor. On rappelle que la cession d'Editis est une condition fixée par les autorités de la Concurrence de l'Union Européenne. Sans elle, Vivendi ne peut voir son OPA sur Lagardère devenir une réalité.


Publié le 16/02/2023

Presse

En 2022, le « New York Times » a performé !

Malgré un marché publicitaire moins porteur, le New York Times affiche un bon bilan. Le quotidien new-yorkais a enregistré une hausse de 11 % de son chiffre d’affaires en 2022 (à 2,31 milliards de dollars et a recruté plus de 1 million de nouveaux abonnés en 2022. Sur le front publicitaire, la croissance des revenus en 2022 s’est située à +5,2 % au total (papier et numérique). Pas mal, d'autant que le contexte macroéconomique se révèle compliqué. A noter que les revenus publicitaires liés aux éditions papier du quotidien sont restés en croissance. Ainsi, au au quatrième trimestre, ils progressent de 2,6 %. Un bon bilan qu'il faut louer. Comme quoi print et progression de revenus publicitaires restent toujours d'actualité !


Publié le 14/02/2023

Pap'Argus est sorti !

 

C'est Adam Melton, le dynamique CEO de GPA Global qui fait la couv du dernier Pap'Argus. Il nous a accordé une ITV où il parle de Davos, d'Apple, de nearshoring, de compétitivité... Un discours éloigné des préoccupations des fabricants d'emballages ? Lisez l'interview, vous verrez qu'il met dans le mille. Au sommaire aussi de ce numéro un dossier sur l'utilisation du papier-carton dans le grand format. Une fois n'est pas coutume ! Car ce n'est pas un sujet traité habituellement par Pap'Argus, mais les intervenants dans ce dossier (Nicolas Coupry d'Antalis, Egon Dieraert de 3A Composites, Christophe Aussenac d'ATC et Sandrine Jean de Shop!) ont su aborder avec brio cette thématique inédite dans nos colonnes. Ne manquez pas non plus notre résumé de ce qui s'est passé au Paper & Beyond 2022, ni l'explication du pourquoi le papetier Stora Enso investit dans la valorisation de la lignine. Au sommaire de ce numéro figurent aussi vos rubriques habituelles, Signes & Tendances, Nominations, Substitutions, Innovations. Et comme tous les mois, l'Observatoire des Prix accompagne le magazine et vous présente les dernières évolutions des prix, indicateurs et indices du mois. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 10/02/2023

Presse imprimée

France-Guyane revient en version papier !

Bonne nouvelle ! Celle du retour, depuis le 3 février, du journal France-Guyane en version print pour l'hebdomadaire ! L'attente était forte ! Mais c'est chose faite, notamment grâce aux efforts de Claude Perrier, directeur général de Presse Antilles Guyane ! Et le premier numéro en papier a été rapidement en rupture de stock, ce qui fait que le tirage a été revu à la hausse pour les prochains numéros des hebdos. Pour rappel, en janvier 2020, le groupe AJR (France-Guyane, France-Antilles Martinique et France-Antilles Guadeloupe) était liquidé par le tribunal de commerce de Fort-de-France. En mars 2020, trois titres étaient repris par le groupe Presse Antilles Guyane. Depuis lors, France-Guyane avait repris son activité, en version quotidienne mais uniquement en digital. Cela a donc mis presque trois ans avant que France-Guyane ne revienne en version papier (32 pages 100% couleur !)


Publié le 10/02/2023

Feuilleton Vivendi : la suite... A suivre !

 

Il y a du mouvement du côté de Vivendi ! Le groupe contrôlé par la famille Bolloré commence à lâcher du lest sur ses intentions, concernant la cession de sa filiale Editis, numéro deux de l’édition française (propriétaire notamment des éditions Nathan, Robert Laffont ou encore Plon). Cession qui est la condition pour qu'il puisse avoir le contrôle de Hachette. Pour mémoire, depuis juin 2022, Vivendi détient 57,35 % du capital du groupe Lagardère, mais n’a pas le droit d’exercer son contrôle tant que les autorités antitrust de Bruxelles n’ont pas donné leur feu vert à cette OPA. Dans une note confidentielle destinée à informer le personnel, dont Le Monde a pris connaissance, Vivendi a ainsi détaillé le processus de « cotation-distribution » qu’il compte mettre en œuvre. On apprend notamment que Vivendi souhaite qu’Editis Holding soit cotée à Paris sur Euronext Growth. Rappelons par ailleurs que le groupe Vivendi doit dévoiler le nom du repreneur mi-février. Suspense ! Six repreneurs potentiels sont en lice. Pour la plupart, ils se sont déjà faits connaître : Daniel Kretinsky (CMI) Reworld Media, Xavier Niel (Free), Mondadori, Stéphane Courbit (FL Entertainment). Le petit dernier serait, selon La Lettre A, le groupe canadien de médias Québecor.


Publié le 07/02/2023

Presse

Premium & luxe, le supplément de Pap'Argus est sorti !

Les visiteurs du salon PPW, nouveau nom des salons ADF-PCD-PLD, sont les premiers à l'avoir eu en main ! Ce numéro décrypte les manières dont le luxe a pris en compte les enjeux environnementaux, dans les matières et matériaux qu’il met en œuvre, dans ses mises sur le marché et bien sûr dans le domaine de l’emballage. Au sommaire de ce nouvel opus de Premium&Luxe (https://www.premiumetluxe.com/), on trouve notamment un article sur les choix durables de Kurz, le leader de la dorure, un entretien sans tabou avec Géraldine Poivert, présidente et cofondatrice de (RE)SET, un carnet de tendances sur les dix nouveaux commandements du pack beauté et une interview VIP avec Elie Papiernik, à la tête de l'agence internationale de créa, Centdegrés. Pour obtenir un numéro, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 27/01/2023

Presse

Ne manquez pas EP 159 !

C'est Delphine Dauge, dg de SKG Brandimage et présidente de l’Agence Design Conseil (ADC) qui fait la couv du dernier numéro d'Etiq&Pack. Dans une interview branchée, elle parle de toutes les thématiques du moment qui chamboulent le design des marques, à savoir l'éco-conception, le metavers, l'emballage connecté... Ne ratez pas le compte-rendu de la remise des flexostars, dans un article fort justement titré "la flexo se fait un film à Dijon". Le cahier technique sera, lui, consacré à l'emballage souple. Ce dossier explique que l’avenir des films en plastique passe par la solution mono-matériau, condition indispensable à un recyclage en boucle fermée ou ouverte. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 26/01/2023

Bilan du Plan de relance des librairies françaises

 

De 2020 à 2022, grâce aux crédits accordés par le plan France Relance, le Centre national du Livre (CNL) a piloté pour le compte du ministère de la Culture un important dispositif d’aide à la modernisation des librairies françaises pour accélérer leurs rénovations, leurs mises aux normes, leurs extensions ou leurs développements informatiques. Cette aide a permis d’attribuer plus de 10 M€ au bénéfice direct de 180 librairies, ainsi qu’au bénéfice indirect de près d’un millier de librairies, à travers les différents portails collectifs soutenus. Cette aide aura contribué à l’amélioration des conditions de travail des libraires en magasin, du confort de la clientèle et de l’image de la librairie française en général. S'agissant du premier volet, qui portait sur la rénovation des espaces de vente de 2020 à 2022, les aides ont notamment profité à La Nouvelle librairie Sétoise à Sète, à Nordest à Paris, à Pages et Plumes à Limoges, à Quartier Libre à Flers, à Ryst à Cherbourg ou encore à Super Héros à Paris. Pour le deuxième volant des aides, qui concernaient la modernisation des portails et sites de vente en ligne en 2022, on peut citer, parmi les projets aidés, le portail national Canal BD ou Chez mon libraire.


Publié le 24/01/2023

Presse

Diverto, un nouveau magazine TV décliné en print et digital

Et un nouveau lancement presse, encore un ! Oui la presse papier persiste et signe ! Dernier exemple en date, celui de Diverto. C'est un nouveau magazine hebdomadaire télé et de plateformes de vidéo lancé par cinq éditeurs : Ebra, Rossel, Sipa Ouest-France et Sud-Ouest, Centre France et La Dépêche du Midi. C'est l'entreprise de reliure et de façonnage industriel Brochex qui va s'occuper du brochage du magazine. Précisément, Brochex assure le brochage et l'expédition de 1 200 000 exemplaires par semaine, soit plus de 124 millions d'exemplaires sur deux ans. On peut donc dire que Diverto est un client majeur pour Brochex


Publié le 18/01/2023

Les quotidiens montent leurs prix

 

Les tarifs des journaux quotidiens sont quasiment tous relevés pour la nouvelle année. Logique, le prix du papier a explosé ! Ce qui fait que Le Monde, Les Echos et le Figaro montent leurs prix de 20 centimes, de même que Libération. Le prix de La Croix est lui, augmenté de 30 centimes. Quant à l'Equipe, il faut désormais s'acquitter de 10 centimes de plus pour récupérer son journal. On note que Le Parisien, qui a déjà augmenté son prix de 10 centimes en septembre, reste toujours vendu à 1,90 euro. Aujourd’hui en France conserve également son prix : 1,60 euro.


Publié le 12/01/2023

Hausse du prix du livre

 

La rentrée littéraire de janvier est marquée par la hausse inévitable des prix du livre. "Depuis dix-huit mois, notre secteur n’échappe pas au phénomène inflationniste qui touche l’ensemble de l’économie, a expliqué, lors de la présentation de ses voeux, Vincent Montagne (cf photo), président du Syndicat National de l'Edition (SNE). "Ainsi, les éditeurs ont dû faire face à une envolée des prix du papier et de l’énergie. C’est un sujet de préoccupation majeur pour toute la filière et cela fragilise notre équilibre économique déjà précaire. L’augmentation des coûts a parfois dépassé les 80% et vous en connaissez l’impact sur vos livres ! Cette inflation a déjà conduit nombre d’éditeurs à augmenter les prix des livres, c’est nécessaire, mais cela pose aujourd’hui, un problème concret : celui du ré-étiquetage des livres par les libraires ou les distributeurs suivant les cas. Un véritable casse-tête et des dépenses supplémentaires". Sur sa lancée, il a annoncé que le médiateur du livre était saisi de ce dossier afin de protéger l’ensemble des acteurs. Pour mémoire, depuis 20 ans, le prix des livres progressait deux fois moins vite que l'indice général des prix.


Publié le 11/01/2023

Presse

Avez-vous lu le dernier Pap'Argus de l'année 2022 ?

Si vous ne l'avez pas encore fait, plongez-vous dans le dernier numéro de l'année 2022. Au sommaire de ce numéro figurent une interview fleuve du Président de Pro Carton, Michele Bianchi (Pdg de RDM), une tribune de Benoît Demol, Pdg de Codimag, une rétrospective des événements passés, un article sur les emballages plastiques pour fruits et légumes, ... Retrouvez aussi comme d'habitude vos rubriques Signes & Tendances, Innovations et nouveautés, Substitutions... Comme tous les mois, l'Observatoire des Prix accompagne le magazine et vous présente les dernières évolutions des prix, indicateurs et indices du mois. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 09/01/2023

Edition

30 M€ pour les éditeurs de presse

Les éditeurs de presse vont pouvoir bénéficier d'une aide de 30 millions d’euros. "Face à la flambée des coûts, certains éditeurs de presse ont été contraints de réduire la pagination de leurs publications et de supprimer la parution de numéros spéciaux et hors-série", ont rappelé les ministres de l'Economie, des Comptes publics et de la Culture. En conséquence, cette aide, exceptionnelle, du gouvernement a pour but de les aider à surmonter l’augmentation de certains de leurs coûts de production. Sont concernés les éditeurs qui publient des titres dont les publications sont reconnues par la commission paritaire des agences de presse et des publications (CPPAP). Précisons que cette enveloppe est financée en partie par des crédits non consommés destinés à la presse.


Publié le 15/12/2022

Cora et E.Leclerc tirent un trait sur les prospectus


L'enseigne Leclerc, qui compte 700 magasins au total, stoppera définitivement la distribution de ses prospectus pour l'ensemble de ces centres à partir de septembre 2023. Une campagne de communication massive accompagne cette annonce, incitant les clients de l’enseigne à passer au catalogue en ligne. On se rappelle que l'enseigne avait déjà annoncé la fin des catalogues papiers il y a une dizaine d'années mais que finalement elle s'était ravisée. (Parce que baisse de fréquentation et de chiffre d'affaires dans les zones tests d'abandon...) Autre annonce, celle de l'enseigne d'hypermarchés Cora, qui compte 61 établissements en France. Avec une échéance encore plus rapide : l'enseigne programme la fin de l'impression et de la distribution de ses prospectus promotionnels dans la totalité de ses magasins pour le 10 janvier prochain.
A contrario de ces annonces, le distributeur Système U a, lui, pris la parole pour dire qu'il assumait de continuer à distribuer des prospectus en papier. Son argument : laisser le libre choix au client. Système U est aussi la seule enseigne, par la voix de son Pdg, Dominique Schelcher, à souligner le fait que derrière ce sujet des prospectus, il y a tout un écosystème, toute une économie, avec des milliers de personnes qui travaillent en France à la production et la distribution des prospectus. Un son de cloche différent qui fait du bien à la filière graphique, mise à mal par toutes ces annonces. Rappelons aussi que les arguments écologiques avancés par E.Leclerc et Cora pour justifier leurs décisions sont largement révoqués par les professionnels de la filière ainsi que par l'association Two Sides. Qui s'appuient notamment sur une récente étude réalisée par la cabinet Quantis. Ainsi, selon ce document, si on compare un catalogue promotionnel couleurs de 36 pages distribué en boîte aux lettres, à une application mobile utilisée à partir de l’envoi d’un emailing intégrant une vidéo, le papier est plus favorable que le numérique pour 15 indicateurs environnementaux sur 16, dont le changement climatique. Cqfd.


Publié le 13/12/2022

Edition

Le rachat d'Editis ? Un roman qui s'éternise !

Vivendi est rappelé à l’ordre par la Commission européenne, qui vient d'ouvrir une procédure d’enquête approfondie pour écarter tout risque d’atteinte à la concurrence. Les autorités de la concurrence disposent maintenant de quatre-vingt-dix jours ouvrés pour mener à bien leur travail d’enquête et évaluer les conséquences du rachat d’Hachette par Vivendi sur le marché du livre. Ce qui nous amène à la mi-avril 2023. Et oui, tout ne se déroule pas comme prévu pour le groupe détenu par Vincent Bolloré ! On rappelle que les autorités de la concurrence ont conditionné l'achat de Lagardère, donc d'Hachette (Éditions Stock, Fayard, Grasset, Larousse...) par Vivendi à la vente d'Editis (deuxième groupe d'édition français). Les rumeurs des candidats possibles bruissent aussi de plus en plus. Notamment concernant Xavier Niel, le fondateur de Free, qui détient le groupe Le Monde, Nice Matin... Dans la liste des possibles candidats figurent aussi Reworld Media et Mondadori, ainsi que Daniel Kretinsky, Marc Ladreit de Lacharrière, Bernard Arnault (LVMH) ou encore Rodolphe Saadé (CMA CGM).


Publié le 02/12/2022

Communication

Lancement d'un manga avec les produits laitiers

La France est le deuxième plus gros pays consommateur de mangas au monde juste derrière le Japon, avec un marché avoisinant les 213 millions d'euros en 2021. De quoi motiver les Produits laitiers à se saisir du manga pour communiquer auprès des jeunes et revaloriser les métiers de leur filière. En novembre, ce sont ainsi 20 000 exemplaires qui ont été distribués dans plus de 600 points de vente. Nom du manga : Mukai. On n'a pas fini d'entendre parler de lui !


Publié le 28/11/2022

Edition

TikTok, futur libraire à succès ?

Attention les puristes de la littérature, il va falloir se mettre à la page ! Saviez-vous que TikTok, le réseau social chinois, fait vendre des livres ? Le hashtag « booktok » cumule à lui seul plus de 83 milliards de vues. Incroyable mais vrai ! Le réseau fait mieux que la Grande Librairie, la fameuse émission littéraire. Le succès est tel que l'idée est alors venue de créer une librairie TikTok. Selon le site actualitté.com, le réseau social a d'ores et déjà indiqué avoir passé des accords avec l’éditeur HarperCollins UK et trois libraires : WH Smith, Bloomsbury et bookshop.org. Il existe déjà un club de lecture TikTok, sponsorisé par Amazon.


Publié le 22/11/2022

Qui va reprendre Editis ?

 

Qui sera l'heureux élu ? Qui va reprendre Editis, le numéro deux du marché français de l'édition derrière Hachette ? Vivendi aurait, selon Les Echos, fixé à vendredi 18 novembre la date limite pour le dépôt des propositions de rachats pour la firme possédant 52 maisons d'édition (dont Julliard, Robert Laffont, Plon, Perrin,...). La rumeur, persistante, veut que Daniel Kretinsky, propriétaire de CMI aurait été le premier à déposer son offre, selon nos informations. Rappelons que la famille Bolloré avait annoncé en juillet dernier une future scission d'Editis pour éviter tout problème de concentration dans le cadre de l'acquisition de Lagardère, propriétaire d'Hachette. La valorisation d'Editis tournerait autour de 700 millions d'euros. En 2021, Editis avait enregistré un revenu de 856 millions d'euros, en hausse de 18,1 % sur un an.


Publié le 20/11/2022

Presse

Le nouveau Liquides & Conditionnement est sorti ! A lire sans modération !

Au sommaire de ce numéro, vous trouverez notamment un focus sur la démarche responsable de Pernod Ricard, un passage en revue des principales innovations qui ont été dévoilées lors de la Paris Packaging Week, une présentation du salon tant attendu (après 4 ans d'absence !) All4Pack et une enquête "chic et choc" sur les bouchons haut-de-gamme, dans laquelle vous pourrez lire que le liège confirme ses lettres de noblesse. Dans les colonnes de ce numéro haut en couleurs, vous pourrez lire également un compte-rendu par notre envoyée spéciale Dominique Huret du salon Drinktec 2022. A lire également un article sur l’usine belge du chinois Benepack qui produit plus d’un milliard de boîtes aluminium par an et qui devrait... doubler sa capacité de production pour 2023 ! Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 16/11/2022

Le nouveau Pap'Argus

 

C'est un numéro très axé emballage que vous allez découvrir, salon All4Pack oblige ! Avec une interview exclusive menée par notre envoyée spéciale Dominique Huret, de Pierre Pienaar, Président de l’Organisation Mondiale de l’Emballage, qui est entré, excusez du peu !, dans le "Hall of Fame" de l’Emballage organisé par l’association professionnelle américaine PPMI. Retrouvez également dans nos colonnes Michel Fontaine, Président depuis 12 ans du conseil National de l’Emballage. Son interview vient clôturer un dossier de 8 pages consacré au secteur, avec notamment les interventions d'Esko, de Konica-Minolta/MGI, de BETC Design, de Fabrice Peltier, du cabinet RH Exolys, de LGR Packaging etc. Au sommaire aussi de ce numéro une petite nouveauté : l'introduction d'une nouvelle rubrique consacrée aux nominations dans la filière. Et comme toujours, les rubriques Signes & tendances, Substitutions, La Parole à, Innovations, et A Suivre. Comme tous les mois, l'Observatoire des Prix accompagne le magazine et vous présente les dernières évolutions des prix, indicateurs et indices du mois. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 15/11/2022

Edition

L’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky fait une offre sur Editis

L’homme d’affaires tchèque, déjà présent dans les médias français (Marianne, Elle…) a des vues sur Editis, qui a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 856 millions d'euros. Le magnat cherche ainsi à racheter la part de 29,7 % que Vivendi va revendre. A date, il a proposé un peu moins de 700 millions d'euros. Les choses se précisent depuis que Vivendi a notifié officiellement son projet de rapprochement avec Lagardère et donc de sa filiale Hachette, troisième éditeur mondial et premier français. La Commission européenne doit prochainement donner son accord ou son désaccord quant au rachat de Lagardère par Vivendi. Une première décision doit être rendue le 30 novembre prochain.


Publié le 07/11/2022

TV Magazine va disparaître !

 

Un de perdu... Et un recréé ! C'est un peu la morale de cette histoire. Le premier magazine télé de France avec 3,7 millions d’exemplaires ne sera plus diffusé à la fin de l'année. L’hebdomadaire est en effet victime de la hausse du coût du papier et d’une rupture de contrat entre son éditeur et les titres de la presse régionale qui le diffusaient. Dommage, c'était un magazine historique... Mais la PQR ne reste pas les bras croisés et lance son magazine télé, "Diverto". On lui souhaite une vie aussi longue que TV Magazine ! Reste que cela ne sera pas simple. En effet, la PQR, plus encore que les autres titres de presse du fait de ses fortes paginations, souffre de la hausse du prix du papier. C'est la raison pour laquelle la presse dans son ensemble réclame une aide d'urgence. Le gouvernement a l'air de vouloir entendre le message puisqu'un amendement au projet de loi de finances propose de doter un fonds de soutien à la presse de 5 millions d’euros. A suivre...


Publié le 02/11/2022

Vivendi a notifié auprès de la CE son projet de rapprochement du groupe Lagardère

 

Vivendi a formellement déposé sa notification auprès de la Commission européenne (CE) en application du règlement européen sur le contrôle des concentrations. Vivendi poursuit ainsi l’étude du projet de cession d’Editis, le numéro deux français de l'édition, dans son intégralité, cession qui interviendrait principalement au travers d’une distribution des actions Editis à ses actionnaires et leur admission concomitante sur le marché d’Euronext à Paris. Le Groupe Bolloré, actionnaire de référence de Vivendi, devrait en principe céder l’ensemble des actions Editis ainsi reçues de manière à doter Editis d’un noyau actionnarial de référence et stable. Reste que pour pouvoir le cas échéant être mis en œuvre, ce projet devra être accepté par la Commission européenne. Il devra également faire l’objet des procédures d’information-consultation des instances représentatives du personnel concernées. Précisons par ailleurs que le groupe Lagardère s'est déclaré intéressé par une potentielle acquisition du géant américain Simon & Schuster, s'il était remis en vente. Décidément, ça bouge dans l'édition !


Publié le 31/10/2022

Le nouveau Pap'Argus est sorti !

 

"Réenchantons les métiers de la filière ! Ce n'est pas un gros mot", comme on peut le lire dans ce nouveau numéro, dans le compte-rendu des Entretiens de Honfleur, qui traitaient de la formation et du recrutement. Oui, notre industrie peut-être sexy ! Là aussi, pour en être convaincu, lisez le dernier numéro de Pap'Argus, qui rappelle les beaux atours de la filière : L'imprimé, au centre du débat culturel contemporain, avec Guillaume Le Jeune, Président de Culture Papier ; La BD avec Simon Casterman ; Le papier sous toutes ses coutures avec le compte-rendu du 10 ème colloque Pap'Argus, avec notamment les interventions d'Isabelle Manche (Esko), Sophie Chénel (Procédés Chénel), Stéphane Panou (Paprec), David Schisler (CEE R. Schisler), Pierre Barki (Barki Agency), Eric Bacourt (Hinojosa) et Pascal Lenoir (Gallimard) ; Comme d'habitude, l'Observatoire des prix accompagne le magazine et vous donne les prix des principales sortes de papiers et cartons du marché. Pour recevoir un numéro ou vous abonner, contactez sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !


Publié le 11/10/2022

Publication d'un manifeste pour alerter les politiques sur les dangers qui menacent la communication imprimée

 

Une première en France : des syndicats professionnelles et des syndicats salariés, sous la coordination de Culture Papier dirigé par Guillaume Le Jeune, se réunissent pour défendre « Le Futur de l’industrie papetière et graphique en France ». Ils publient un manifeste valorisant l’imprimé média d’avenir et outil indispensable au fonctionnement de la démocratie. Plus d’une vingtaine d’acteurs de l’écosystème de l’imprimé signe ainsi un manifeste pour ‘le futur de la filière papetière graphique en France’. Le collectif propose des actions concrètes pour valoriser les atouts de l’imprimé issu d’une ressource naturelle renouvelable et recyclable et le replacer au cœur d’enjeux sociaux et démocratiques majeurs. Avec en perspective que l’imprimé et le numérique doivent coexister dans une meilleure efficacité à la fois environnementale, démocratique et sociale.


Publié le 06/10/2022

Culture

Le budget du Ministère de la Culture progresse de 7 % en 2023

+7 % : C'est la hausse de budget fixée dans le projet de loi de finances pour le Ministère de la Culture. Son budget s'élèverait ainsi à 4,2 milliards d’euros pour 2023. 304 millions d’euros sont attribués au secteur du livre, soit une augmentation de 3 % par rapport à cette année. Le budget de la Culture s’inscrit en hausse pour la 9ème année consécutive. A noter que le Pass culture poursuit sa montée en puissance et la part collective de ce dispositif – mise en place entre les collégiens et leurs professeurs – sera élargie à compter de la prochaine rentrée scolaire aux classes de 5e et de 6e. L'objectif est toujours le même : faciliter pour chaque jeune l’accès à la culture. 633 millions d’euros auront été consacrés au Pass culture depuis le début du quinquennat

 


Publié le 05/10/2022

Le groupe Nosoli (Furet du Nord - Decitre) rachète Chapitre.com

Placé en redressement judiciaire mi-juillet, le site de e-commerce (ainsi que l’entrepôt associé à Lamnay, dans la Sarthe) tombe ainsi dans l'escarcelle du groupe basé à Lille. La marque renforcera l’offre de livres d’occasion que Furet du Nord et Decitre entendent désormais développer. Premier libraire français indépendant multi-enseignes avec près de 160 M€ de chiffre d'affaires et 750 salariés, le groupe NOSOLI («NOus SOmmes LIés, NOus SOmmes Libraires») compte 31 magasins autour de deux marques : Decitre et Furet du Nord (librairies, sites marchands B to C, vente de livres aux professionnels, outil de recherche bibliographique).


Publié le 04/10/2022

Presse

Ne manquez pas le prochain Pap'Argus !

Même si la newsletter de Pap'Argus s'arrête à la fin de la semaine, les équipes de la rédaction continuent de travailler. Prochainement, vous pourrez notamment lire dans notre nouveau numéro, une interview du directeur France d'International Paper, Hakim Serhir, qui vient juste d'être nommé. A lire aussi une très intéressante tribune de Kareen Desbouis, déléguée générale de Carton Ondulé de France (COF) sur le foisonnement des textes réglementaires dans le secteur de l’emballage et un dossier conséquent sur le colloque de CAP qui s'est tenu il y a quelques jours à Lyon. Le numéro d'été est lui, en cours de préparation. Au menu, l'interview de Céline Procop, Pdg de Guyenne Papier et une enquête sur le e-commerce, un vrai moteur pour l'emballage en carton. Bonne lecture !


Publié le 08/07/2022

livre

"La Fnac s'en va, les 11 libraires de votre quartier vous aident à tourner la page !"

Nos libraires ont du talent ! Voilà ce qui vient l'esprit quand on regarde la dernière com de ces commerçants de proximité. C'est une vraie campagne de com que les onze librairies situées à proximité de l'enseigne qui a fermé ses portes fin juin ont mis en place. Ceci pour mettre en avant l'importance de leur rôle comme commerces de proximité. On salue l'initiative ! Pour mémoire, la Fnac était installée depuis 2001 dans le XIIIe arrondissement de Paris.


Publié le 01/07/2022

Presse

Le nouveau numéro de Premium & Luxe disponible à la Paris Packaging Week

Le magazine supplément de Pap'Argus dédié à l'univers de l'emballage de luxe est paru et sera disponible demain sur le salon Paris Packaging Week qui se tiendra à Paris Porte de Versailles. Si vous êtes abonné à Pap'Argus vous le trouverez dans votre boîte aux lettres électroniques ou postales (selon votre abonnement) avec le prochain numéro de Pap'Argus qui est en plein bouclage. Au sommaire de ce numéro 11 de Premium & Luxe, un dossier sur la prise en compte de plus en plus prégnante des contraintes environnementales et RSE dans le secteur du luxe, intitulé "L'emballage de luxe bannit le superflu pour renaître", mais aussi toute l'actualité du secteur, des portraits de la designeuse Véronique Landreaud, du transformateur d'étiquettes Fabrice Chappaz, de l'artiste "papier" Isabelle de Borchgrave, un point sur le micro-perçage et bien d'autres sujets à découvrir. Si vous ne le recevez pas, vous pouvez en demander une version pdf à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com - 02 31 98 82 65.


Publié le 28/06/2022

Presse

Ne manquez pas le dernier Pap'Argus !

« Réenchantons nos métiers » ! C'est le thème de l'enquête de ce numéro de Pap'Argus, qui fait écho à la thématique qui sera développée lors des entretiens de Honfleur, organisés par MPmédias qui se tiendront les 23 et 24 juin prochains. Au programme : des directeurs d'écoles, des DRH, des organismes de formation qui expliquent comment ils essaient de redonner de l’attractivité aux métiers de la filière. Au sommaire également, une interview du nouveau dirigeant de CGW packaging, Laurent Fischer. Et bien sûr, toutes vos rubriques habituelles. Pour obtenir un exemplaire ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, par mail s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture.


Publié le 09/06/2022

Presse

Le nouveau numéro de Liquides & Conditionnement est paru

Ne manquez pas, entre-autres, un grand article sur l'étiquette pour la consigne, donc qui se décolle facilement… Au sommaire aussi, un dossier consacré au phénomène micro-brasseries, une ouverture par jour depuis cinq ans, qui génère de nouvelles habitudes de consommation et de gestion avec la mutualisation des moyens. Retrouvez aussi les rubriques habituelles du seul magazine français consacré exclusivement aux contenants liquides et à leur conditionnement. Pour découvrir ce nouveau numéro, contactez Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com ou 02 31 98 82 65. bonne lecture !


Publié le 31/05/2022

Edition

Nathan mise sur la BD jeunesse

C'est une nouveauté pour la maison spécialisée dans le scolaire : une collection dédiée au neuvième art. Logique : c'est un marché en forte croissance (deuxième segment du marché du livre en 2021) qui attire donc les éditeurs, Gallimard, Larousse et maintenant Nathan (qui appartient à Editis, filiale de Vivendi). Son programme de parution d'août à octobre, va de trois ans à l'adolescence.


Publié le 27/05/2022

Luxembourg : les personnes souhaitant recevoir des prospectus devront le notifier sur leur boîte aux lettres

 

En mai, le Luxembourg est devenu le premier pays européen à adopter une nouvelle législation interdisant l'affranchissement et la distribution d'imprimés publicitaires commerciaux sans le consentement exprès du destinataire. Objectif : réduire la quantité de déchets produits. Selon les nouvelles règles, l'envoi de publicité postale non adressée et d'envois d'information ne sera autorisé que si le destinataire a donné son consentement explicite, par exemple en apposant un autocollant à cet effet sur sa boîte aux lettres, à partir de 2024. Cette décision affecte la publicité commerciale, y compris dépliants, menus et autres brochures de supermarchés et de chaînes de vente au détail offrant différents services. Toute personne enfreignant ces dispositions s'expose à des amendes pouvant aller jusqu'à 10 000 €. Les journaux et magazines, même ceux contenant de la publicité, sont explicitement exclus du champ d'application des règles. Les associations professionnelles du Luxembourg et d'autres pays européens ont dénigré cette décision. Au total, ce sont 200 emplois qui pourraient être menacés dans les entreprises de l'imprimerie et de la distribution, avance l'Association des Maîtres Imprimeurs. Au moins une entreprise luxembourgeoise a déclaré qu'elle cesserait ses activités en raison de l'interdiction : l'éditeur Mediahuis Luxembourg prévoit de fermer son imprimerie d'ici le premier trimestre 2024 au plus tard. Conséquence : Le quotidien «Luxemburger Wort» et l'hebdomadaire «Contacto» seront imprimés en Belgique à l'avenir.


Publié le 16/05/2022

Presse

Sortie du Signal'Etiq de Printemps !

C'est très opportunément que sort ce numéro de printemps de Signal'Etiq, en plein salon CPrint. Avec raison : l'idée est bien de faire la part belle aux salons comme le CPrint ou la Fespa, qui rouvrent leurs portes. Au sommaire de ce numéro, vous trouverez également un reportage sur le premier site industriel de Frontignan de Hexis qui nous a ouvert ses portes et bien sûr, toutes vos rubriques habituelles. Bonne lecture ! N'hésitez pas à demander un exemplaire à Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com.


Publié le 11/05/2022

Magazine

Ne manquez pas le dernier Pap'Argus !

Deux interviews au sommaire de ce numéro, deux femmes aux parcours très différents : l'artiste Isabelle de Borchgrave,connue comme la magicienne du papier et Marie Sermadiras, dg de Cosfibel, une jeune entrepreneuse de talent, réputée pour ses success-stories dans le digital et la beauté. Au programme aussi du magazine, un gros dossier sur le papier-carton, emballage du futur et une tribune de Cyrille Roze, président de l'UNFEA. Et bien sûr, toutes vos rubriques habituelles. Pour obtenir un exemplaire ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, par mail s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture.

 


Publié le 11/05/2022

Qatar Holding, qui détient 11,52 % de Lagardère ne participera pas à l'OPA de Vivendi

 

L'information vient de tomber : le fonds souverain du Qatar, Qatar Holding, qui possède 11,52 % du groupe Lagardère, propriétaire notamment de l'éditeur Hachette et des médias « Europe 1 », « Le JDD » et « Paris Match », indique « ne pas avoir l’intention d’apporter ses actions Lagardère S.A. à la branche principale ou subsidiaire de l’offre publique déposée par Vivendi S.E. le 21 février 2022 et approuvée par l’Autorité des marchés financiers le 12 avril 2022 ». Pour mémoire, l’offre publique d’achat (OPA) de Vivendi sur les actions de la société Lagardère a été ouverte le 14 avril 2022, pour une période initiale de 25 jours de bourse, soit jusqu’au 20 mai 2022. En pratique, Vivendi propose aux actionnaires de Lagardère : Soit à titre principal, de vendre leurs actions Lagardère au prix unitaire de 25,50 euros ; Soit à titre subsidiaire, de bénéficier, pour chaque action Lagardère présentée à cette branche subsidiaire et conservée jusqu’à la date de clôture de l’offre, d’un droit de la céder à Vivendi au prix unitaire de 24,10 euros jusqu’au 15 décembre 2023 (inclus). Dans le cas où le nombre d’actions apportées à l’offre principale lors de la première période d’offre serait insuffisant pour permettre d’atteindre le seuil de caducité, Vivendi acquerra en numéraire au prix de l’offre principale la quotité d’actions présentées à l’offre subsidiaire nécessaire pour atteindre 51 % du capital de Lagardère à la date de clôture de la première période d’offre.


Publié le 10/05/2022

Re-commerce

Le vendeur de livres d'occasion allemand Momox est le 1er vendeur de biens de 2nde main sur Amazon

Le livre de seconde main est un business de première main ! Pour preuve, la société berlinoise Momox, spécialisée dans l’achat et vente du livre d’occasion, est devenu le premier vendeur de biens de seconde main sur Amazon dans le monde. L'an dernier, Momox a réalisé 335 millions d'euros de chiffre d’affaires, soit une progression de 7 % par rapport à 2020. En France, Momox a enregistré un chiffre d'affaires de 58 millions d’euros. Momox précise qu'environ 6 millions de livres ont été rachetés à des particuliers via momox.fr et l’application momox en 2021 pour être revendus sur momox-shop.fr, mais aussi sur les marketplaces.


Publié le 09/05/2022

Edition

Amalivre rachète L'appel du livre, 5ème plus grosse librairie indépendante en ligne de France

Situé au cœur de Paris, fort d'une trentaine de collaborateurs multilingues, professionnels et motivés, de ses liens avec plus de 30 000 éditeurs, Amalivre fournit les Bibliothèques en titres sur tous supports (livres, dvd, périodiques, e-books…) et selon tous les modes d'acquisition (commandes fermes, commandes permanentes, envois d'office", abonnements). Disposant d'une connaissance approfondie de l'édition française et francophone, Amalivre offre également ses services aux Libraires dans le monde qui partagent la même passion pour le rayonnement de la langue française et la diffusion de l'édition francophone. C'est un acteur reconnu donc qui reprend la librairie en ligne L'appel du livre. Celle-ci propose livres imprimés et numériques aux particuliers comme aux professionnels. L'appel du livre est la 5ème plus grosse librairie indépendante de France. A date, elle compte plus 4000 clients en France et à l'étranger.


Publié le 04/05/2022

Ouest France augmente son prix de 10 centimes

 

Les journaux l'avaient annoncé… Les choses se concrétisent dans la pratique. Le journal Ouest France vient d'augmenter son prix de vente de 10 centimes. Les raisons sont connues : la hausse des coûts de fabrication et de distribution. Une conséquence de la flambée des prix du papier et de l’énergie. Son prix de vente était resté inchangé depuis 2019.


Publié le 01/05/2022

Presse

Reworld Media veut racheter le groupe Psychologies

Un rachat de plus en perspective pour le groupe français Reworld Media, qui édite notamment Grazia, Science et Vie, Top Santé, … ! Celui-ci vient en effet d'annoncer être en négociations exclusives pour acquérir 100% du capital du groupe Psychologies, actuellement détenu par la société 4B Media. Ce serait une grosse acquisition : La marque Psychologies réalise une audience de 1,4 million de visiteurs uniques mensuels, 1,4 million de lecteurs dans le print (magazines papier) et compte 1,8 million d'abonnés à ses réseaux sociaux.


Publié le 01/05/2022

Presse

Demandez le nouveau Etiq&Pack si vous ne l’avez pas reçu

Si vous voulez découvrir le nouveau numéro d’Etiq&Pack n’hésitez pas à le demander à Sylvie Hubert. Au sommaire du magazine référence de l’emballage imprimé et de l’étiquette : un article sur les emballages souples éco-responsables, un point sur les étiquettes linerless (pour les non-initiés, sans dorsal), les rubriques habituelles et la rencontre du belge Philippe Voet, nouveau pésident de la Finat. Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com – 02 31 98 82 65.


Publié le 02/05/2022

Le groupe Hachette Livre lance la Fondation Hachette pour la lecture

 

Alors que la lecture a été déclarée grande cause nationale pour l’année 2021-2022, Hachette Livre, premier groupe d’édition français, souhaite élargir son rôle d’acteur et de diffuseur de la culture, en favorisant l’accès à la lecture. Comment ? En créant sa fondation pour la lecture. Placée sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Hachette pour la lecture financera une dizaine de projets en 2022, en France ou à l’étranger, portés par des organismes français à but non lucratif accomplissant des missions d’intérêt général, en lien avec l’objet de la Fondation. Elle soutiendra plus particulièrement les projets qui présentent des actions de prévention de l’illettrisme à destination de la petite enfance, des jeunes et de leur famille ainsi que ceux qui utilisent la lecture comme outil d’amélioration de l’insertion sociale et économique de personnes en situation d’exclusion ou de rupture. Dans le but de sélectionner les initiatives qu’elle soutiendra, la Fondation Hachette pour la lecture lance aujourd’hui son appel à projets, ouvert jusqu’au 14 juin 2022. Les dossiers qui auront été retenus seront susceptibles d’obtenir chacun un financement pouvant aller de 20 000 à 100 000 euros.


Publié le 21/04/2022

Presse

Raja en couv du dernier Pap'Argus !

Qui est le numéro un en Europe de la distribution multicanale de fournitures et d’équipements pour les entreprises, avec 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires ? Raja ! Pap'Argus a été reçu par Danièle Kapel-Marcovici, la charismatique Pdg du groupe, dans ses immenses locaux à Tremblay-en-France. L'occasion de revenir sur la success-story de cette entreprise familiale, qui n'a pas fini de faire parler d'elle. Au sommaire de ce numéro également une tribune du président de la chambre syndicale de la Reliure Brochure Dorure (CSNRBD), Pascal Pluchard ; un témoignage de Khask Ukraine, qui nous fait toucher du doigt les réalités de la guerre ; une initiative du groupe PLG, qui se propose d'accompagner ses clients professionnels dans leur démarche de développement durable en donnant une seconde vie à leurs déchets. Dans ce numéro de Pap'Argus figure aussi le bilan 2021 de la Copacel, qui ne manque pas d'évoquer les sujets phares du moment, à savoir la hausse marquée des coûts des matières premières et de l’énergie et les répercussions de la guerre en Ukraine. Enfin, contexte oblige, Pap'Argus fait un éclairage sur la propagande électorale, qui résiste au numérique. Vous retrouvez également vos rubriques habituelles, Signes & Tendances, Innovations et Nouveautés, Substitutions. Pour obtenir un exemplaire ou vous abonner, contactez Sylvie Hubert, par mail s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture.


Publié le 20/04/2022

Edition

Les engagements d'Editis pour les librairies

Editis, leader français de l’édition qui fédère plus de 52 maisons, annonce un engagement «  aux côtés des libraires  », à travers Interforum, sa filiale de diffusion/distribution. Le groupe s’engage précisément à ce qu'aucune librairie ne soit rémunérée en dessous de 36% à compter du 1er juillet 2022 ; Que les commandes soient disponibles partout en France en 24h. Pour ce faire, une solution de modernisation, en cours, sera mise en œuvre durant l’année 2022, pour être finalisée courant 2023. Enfin, la filiale de Vivendi veut également que les conseils des libraires soient encore plus visibles sur le web en mettant à leur disposition des solutions digitales, des contenus et des budgets, pour accroître leur influence sur leurs médias sociaux.


Publié le 12/04/2022

Presse

Le nouveau numéro de Liquides & Conditionnement est paru

Au sommaire de ce numéro 417, avec une belle étiquette en couverture, un dossier consacré au rôle de... l'étiquette dans le déclenchement de l'acte d'achat, mais aussi une interview du directeur RSE de Coca Cola France sur les actions de développement durable du groupe, un point sur le Bib éco-conçu d'Adelphe, toutes les nouveautés packaging des salons vins & Spiritueux du début d'année et les rubriques habituelles du seul magazine français consacré exclusivement aux contenants liquides et à leur conditionnement. Pour découvrir ce nouveau numéro, contactez Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com ou 02 31 98 82 65.


Publié le 05/04/2022

Presse

Le Pap'Argus numéro 387 est sorti !

Ne manquez pas le dernier numéro de Pap'Argus et son cahier, l'Observatoire des prix ! Il s'est fait attendre, pour cause d'actualités chargées. Au sommaire, deux dossiers : un sur la manière dont la filière réagit à l'invasion de l'Ukraine et un autre sur les différentes façons de réduire l’impact environnemental des emballages, avec le témoignage d'industriels. A noter aussi un papier sur un débouché intéressant pour la filière, la ouate de cellulose en tant qu'isolant. Charles Kirié, président d'Igloo France Cellulose reviendra sur ses démarches en France et aux Etats-Unis. Au sommaire de ce numéro aussi un bilan sur les fusions-acquisitions réalisées en 2021. Et vous voyez que le business des F&A n’a pas ralenti ! Et bien entendu les rubriques habituelles, Signes & tendances, Substitutions, Innovations et nouveautés et A suivre. Mille excuses encore à nos fidèles abonnés pour le retard. Le prochain numéro revient la première semaine d'avril. Et n'oubliez pas que les prix sont toujours disponibles sur le site www.pap-argus.com entre le 25 et le 28 de chaque mois (selon les sortes).


Publié le 24/03/2022

Subvention

Grâce au CFC, 1,3 million d'euros ont été accordés aux secteurs du livre et de la presse en 2021

Dans la cadre de sa mission, le Centre Français d'exploitation du droit de Copie, organisme de gestion collective des droits d’auteur des secteurs du livre et de la presse, a aidé à financer plus d'une soixantaine de projets pour un montant global de 1,3 million d'euros en 2021. Les dotations ont concerné le secteur du livre ainsi que de celui de la presse. On rappelle que c'est Laura Boulet qui oeuvre au poste de directrice générale et gérante du CFC, depuis novembre 2021.


Publié le 23/03/2022

L'expérimentation du oui pub reportée à septembre

 

Fin décembre, les pouvoirs publics ont dévoilé les 15 villes où sera expérimenté le nouveau dispositif « Oui Pub », prévu dans le cadre de la loi Climat. Pour ces zones, couvrant au total 2,5 millions d’habitants, la logique de distribution des prospectus va s’inverser. Seuls les citoyens ayant posé le message « Oui Pub » sur leur boîte à lettres devaient recevoir les imprimés publicitaires. Bien sûr, cette mesure inquiète les acteurs de la filière, qui ont multiplié les avertissements au gouvernement sur les impacts économiques et sociaux de cette mesure. Un petit répit vient d'être octroyé : l’expérimentation (prévue pour juillet) vient d’être repoussée au 1er septembre. On rappelle qu'entre 800 000 et 900 000 tonnes de prospectus publicitaires sont distribués chaque année dans les boîtes aux lettres françaises. Il est prévu que l'expérimentation qui dure trois ans afin d'évaluer l'impact économique sur les enseignes de grande distribution, les plus grandes consommatrices de prospectus papiers.


Publié le 17/03/2022

Presse

Un nouveau numéro d'Etiq&Pack disponible

Le numéro 150 d'Etiq&Pack est paru avec à la une Jonathan Schmitt le dirigeant d'ePac Fleixbles France, un spécialiste de l'emballage souple en petites séries ou l'emballage souple à la portée de tous ! Au sommaire aussi les plus belles réalisations flexo des adhérents de l'ATF, un point sur l'expérience hybride chez Insignis et des emballages à base de plumes d'oiseaux chez Cofresco. Bref, un numéro à ne pas manquer. Pour le découvrir, contactez vite Sylvie Hubert au 02 31 98 82 65 ou par email s.hubert@mpmedias.com.


Publié le 15/03/2022

Presse

Un mois de stock de papier disponible, selon les éditeurs de journaux finlandais

Des difficultés d'approvisionnements s'annoncent… En cause : la grève qui se prolonge dans les usines finlandaises d'UPM mais aussi la guerre en Ukraine. Les éditeurs de journaux finlandais ont ainsi déclaré qu'ils se préparaient à une aggravation de la pénurie de papier, ajoutant que la production de journaux pourrait rencontrer des difficultés ce printemps. La Finlande se procurerait environ 20 000 tpa de papier journal en Russie.


Publié le 10/03/2022

Amazon ferme ses librairies

 

Pas assez rentables : c'est le motif invoqué par le géant américain du e-commerce, Amazon, pour fermer ses librairies « en dur », Amazon Books. Précisément, cette décision concerne 24 librairies « physiques » aux Etats-Unis. L'expérience n'aura pas duré bien longtemps. Pour mémoire, c'est en 2015 qu'Amazon, le plus important vendeur mondial de livres en ligne, avait inauguré sa première librairie physique, à Seattle.


Publié le 08/03/2022

Presse

Ne manquez pas le dernier numéro de Liquides & Conditionnement !

Il est sorti et disponible, si vous voulez le découvrir, sur simple demande auprès de Sylvie Hubert. Au sommaire, une interview de Claire Lurton, propriétaire du Château Haut-Bages Libéral, qui explique son approche écologique, tant au niveau du contenu que du contenant. A lire aussi un focus sur les innovations relevées lors du concours "Les Canettes d'or". L'équipe du magazine dresse également un bilan de la 11ème édition de VS pack et du nouveau salon Prod&Pack, avec, là encore, des innovations en nombre. La transition écologique est bien présente dans ce numéro avec notamment un décryptage de la stratégie environnementale de Suntory qui veut que d'ici 2030, toutes ses bouteilles soient en plastique 100 % durable. L'actualité est dense, avec les salons qui repartent et l'information suit ! Bonne lecture.


Publié le 01/03/2022

Presse

200 millions de dollars pour racheter le magazine Forbes

La presse reste désirable : la preuve ! La plate-forme de crypto-monnaies Binance investit 200 millions de dollars dans le magazine américain Forbes, célèbre notamment pour son classement des plus grandes fortunes. Avec cette opération, le magazine doit s’introduire en Bourse dans le courant du premier trimestre. Dans une déclaration publiée lors de l'annonce, le fondateur de Binance, Changpeng "CZ" Zhao, a déclaré que les médias étaient un élément essentiel pour renforcer la compréhension des consommateurs sur les cryptomonnaies et les actifs numériques.


Publié le 24/02/2022

Vivendi dépose aujourd'hui son projet d'OPA sur Lagardère

 

C'est aujourd'hui que le directoire de Vivendi doit se réunir pour valider les éléments de son OPA, visant à s’emparer des actions Lagardère qu’il ne détient pas encore, et transmettre dans la foulée son projet à l’Autorité des marchés financiers (AMF). La suite, on la connait : le gendarme de la Bourse devra se prononcer sur la conformité de cette offre. A noter que Vivendi a communiqué sur le fait qu'il souhaitait relever son offre : fixée initialement à 24,10 euros par titre, elle atteindra 25,50 euros pour les actionnaires souhaitant vendre leur participation « immédiatement », sans que le délai accordé soit encore connu. La perspective de cette transaction suscite de nombreuses craintes et réactions dans le secteur de l'édition du fait de la position monopolistique qu'elle donnerait au groupe Vivendi, notamment dans le secteur de l'édition. A toutes fins utiles, on rappelle que son groupe est actionnaire principal de Canal+, des groupes d'édition Editis et Hachette, de titres de presse comme Le Journal du dimanche, Paris Match, ou encore ceux du groupe Prisma Media, de la radio Europe 1 et d'Havas, géant de la publicité et de la communication.

 


Publié le 21/02/2022

Sondage

Le SNE interroge les candidats à la présidentielle

Le syndicat national de l'Edition qui représente plus de 720 éditeurs de livres, prend la plume pour interpeller les candidats à l’élection présidentielle 2022. A travers un questionnaire, il les interroge sur les enjeux auxquels font face l’édition, le livre et la lecture. 7 questions sont posées. "Si vous êtes élu en 2022… Quelles seront vos priorités en faveur du livre et de la lecture ? Vous engagez-vous à garantir un cadre juridique français et européen équilibré pour le droit d’auteur, à limiter les exceptions à ce droit, et à lutter contre le piratage ? Si le projet de directive permettant aux Etats membres d’introduire un taux réduit inférieur à 5% est adopté, vous engagez-vous à réduire à 2,1% le taux de TVA pour le livre ? Alors que la vente des livres d’occasion se développe, quelles mesures concrètes mettrez-vous en œuvre pour assurer aux ayants droit une juste rémunération ? Etes-vous favorable à la réduction du tarif postal pour l’envoi par les éditeurs indépendants et auto-distribués de leurs livres aux librairies ? Pensez vous qu’il est souhaitable de maintenir des chargés du livre dans les ambassades ? Quelles mesures concrètes allez-vous prendre pour garantir au lecteur l’accès aux ouvrages dans des formats numériques non propriétaires sur toutes les plateformes ?"
On rappelle que pendant la crise sanitaire, le secteur du livre et de l’édition en France a particulièrement bien résisté. Le marché du livre, après une baisse contenue en 2020, augmente de 21% en 2021. Toutefois, cette exceptionnelle capacité de résilience ne doit pas masquer une baisse structurelle : le nombre d’exemplaires vendus n’a cessé de baisser depuis 15 ans (- 10,6 % entre 2007 et 2019). Et le syndicat de souligner que près de 80 000 emplois, très majoritairement non délocalisables, sont directement liés au livre en France, soit 20 % de l’ensemble des emplois du secteur culturel. On a hâte de lire les réponses des candidats ! Elles seront rendues publiques et diffusées auprès du réseau de professionnels du livre et de l’édition que le SNE anime à l’échelon national et européen.


Publié le 17/02/2022

Presse

Pap'Argus 386 est sorti !

Prenez de bonnes résolutions en 2022 et abonnez-vous à Pap'Argus, auprès de Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Dans ce premier numéro de l'année, découvrez le nouveau Business Director France de GPA Global, Vincent Isselin ; Pap'Argus met la créativité à l'honneur dans ce numéro en consacrant un dossier aux opportunités business dans le papier-carton ; Ne manquez pas non plus l'ITV du nouveau DG de Pro Carton, Winfried Muehling ; Enfin, Pap'Argus vous fait un petit récapitulatif de ce qui a changé au 1er janvier avec la loi Agec. Et comme d'habitude, retrouvez vos rubriques Signes & Tendances, Innovations et Substitutions. Bonne lecture !


Publié le 17/02/2022

Presse

Le banquier d’affaires Matthieu Pigasse défend les petits groupes de presse

Lors d'une audition au Sénat, Matthieu Pigasse, banquier d'affaires et propriétaire du magazine Les Inrocks et de Radio Nova, (et qui vient de céder l'essentiel de ses parts dans Le Monde à son associé Xavier Niel), a pris la défense des petits groupes de presse. Son discours était de dire qu'il fallait repenser les aides à la presse et les moduler en fonction de certains critères. Ceci pour garantir le pluralisme. Et d'argumenter en affirmant notamment que 50 % des aides allaient aujourd'hui à des groupes qui n'avaient pas la presse comme activité principale. Avant de finir en proposant la création du délit d'intervention abusive d'un actionnaire dans la ligne éditoriale d'un média. Un discours qui s'inscrit en complète opposition à celui qu'on entend de plus en plus, à savoir la nécessité de concentrer plusieurs groupes pour résister aux géants du numérique !


Publié le 02/02/2022

Pour le patron de l'Equipe, le papier est aussi un vecteur de croissance !

 

Laurent Prud'homme, directeur général de L'Equipe, croit dans son média historique et l'explique dans les colonnes du Journal du Dimanche. Dans un article daté du dimanche 30 janvier, il déclare : "Le papier, lorsqu'on innove, lorsqu'on événementialise, est aussi un vecteur de croissance et il doit participer à la transformation numérique". Il ajoute : "La place du papier est centrale. Le journal, c'est la haute couture du groupe, la vitrine de notre excellent journalistique." Cqfd.


Publié le 01/02/2022

Decitre - Furet du Nord : naissance du groupe Nosoli

 

"NOus SOmmes LIbraires" : voici la formule de présentation du nouveau groupe formé par Decitre et Furet du Nord, Nosoli. La nouvelle appellation a été annoncée en ce début d'année. En plus d’un nouveau nom, la gouvernance du groupe a aussi été repensée : Pierre Coursières en devient président et Cyril Oliver directeur général. Les enseignes Furet du Nord et Decitre sont réunies dans la même maison depuis 2019. Son siège social, comme les services supports, sont regroupés à Tourcoing (Nord). Le groupe compte actuellement 32 librairies, 750 employés, et revendique un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros en 2019. 


Publié le 21/01/2022

Presse

Pap'Argus 385 est sorti !

Pour cette nouvelle année, Pap'Argus vous propose une exclusivité : l'interview du vice président et général manager EMEA packaging d'International Paper, Eric Chartrain. A lire aussi dans le numéro 385 le reportage consacré à l'imprimerie Rossel, un point sur les problèmes que pose la concentration dans le secteur de l'édition et le coup de gueule de Laurent Charbonneau, président du Groupement d’entreprises de transformation du papier (GTEP). Ce dernier critique l'attitude du législateur qui, en s'attaquant à un symbole, le ticket papier, ignore les véritables enjeux environnementaux, de la pollution numérique notamment. Et comme d'habitude, retrouvez toutes vos rubriques : Signes & tendances, innovations, substitutions… Bonne lecture !


Publié le 21/01/2022

Presse

Le nouveau Etiq&Pack est disponible

Etiq&Pack, le magazine de l'emballage imprimé et de l'étiquette est paru et vous pouvez le découvrir gratuitement en contactant Sylvie Hubert au 02 31 98 82 65 ou par email s.hubert@mpmedias.com. Au sommaire, de l'actualité, beaucoup d'actualité (les 30 ans de l'Esepac, le nouveau directeur de Grafipolis, le salon Empack, la nouvelle VariJet, la DM5 de Bobst...), mais aussi un point avec le patron de Heidelberg et celui de Gallus sur la place de l'étiquette dans la stratégie du géant allemand de l'impression, la conquête des marchés pharmaceutiques par le numérique et notamment par Xeikon, la découpe et la finition numérique par Cartes et son distributeur français GIC, les emballages réutilisables du spécialiste de l'événementiel Options, et la cure de jouvence de Comtesse du Barry. Bref un numéro à ne pas manquer!


Publié le 13/01/2022

Presse

Demain mardi retour de la lettre Etiq&Pack

Après l'interruption de Noël, la newsletter hebdomadaire de l'emballage imprimé et de l'étiquette revient. Pour être sur tous les mardis d'être au courant de l'actualité du secteur du packaging, abonnez-vous gratuitement : il vous suffit d'adresser un email avec votre adresse de messagerie à s.hubert@mpmedias.com en précisant que vous voulez recevoir la lettre Etiq&Pack. Découvrez par ailleurs nos sites et nos lettres pour chacun des univers du packaging : Premium&luxe (sur www.premiumetluxe.com), bouteilles et flacons (www.letc.news) , Emballage imprimé et étiquette (www.etiqetpack.com); et de la PLV et de l'agencement du point de vente (www.s-e.news).


Publié le 10/01/2022

Vers une réforme des taux de TVA sur les livres et les journaux en Europe ?

 

Les livres et les journaux méritent une fiscalité spécifique en raison de leur valeur sociale, culturelle et économique et de leur contribution à l'éducation et à la vie démocratique. C'est validé dans le texte par le Conseil ECOFIN : non seulement l'accord du Conseil maintient les livres et les journaux sur la liste des articles auxquels des taux réduits peuvent s'appliquer, mais il les place dans le groupe pouvant bénéficier de taux super réduits ou nuls. Une orientation saluée par la Fédération des éditeurs européens. « Nous espérons que tous les pays européens saisiront cette chance et ajusteront le régime fiscal des livres et des journaux dans tous les formats ou, pourquoi pas, amélioreront leur régime actuel », a commenté Peter Kraus vom Cleff, président de la fédération. On rappelle que le taux super-réduit est fixé à 2,1 % et le taux réduit, à 5,5 %. Ce dernier est le taux appliqué en France sur le livre, imprimé comme numérique.

Un arrêté ministériel va fixer le prix plancher pour la livraison de livres achetés en ligne

 

Amendement anti-Amazon ? Presque, on pourrait appeler ainsi le texte que le Parlement vient d'adopter. Cette proposition de loi vise en effet à protéger les librairies indépendantes en imposant le fait que la livraison ne pourra plus être offerte par les vendeurs et que le service devra être facturé pour un "montant minimum" fixé par arrêté ministériel. Clairement, les pratiques d'Amazon sont visées : on rappelle que le géant américain a toujours "facturé" 0,01 euro les frais de port (sachant que la gratuité était interdite depuis une loi de 2014). Amazon a réagi à cette annonce en estimant que le coût d'une telle mesure sur le pouvoir d'achat s'élèverait à plus de 250 millions d'euros par an. Tant pis pour le géant américain... A voir cependant selon la réaction des clients.

Presse

Pap'Argus 384 est sorti!

C'est presqu'un cadeau de Noël ! 3 mag ! A ne pas manquer ! Le numéro 384 de Pap'Argus sort, comme d'habitude, avec son Observatoire des Prix mais en plus, il est accompagné de son supplément Premium&Luxe. Au sommaire de ce numéro, Jean-Paul Maury, qui nous a fait l'amitié de revenir sur sa longue carrière et sur l'histoire de son groupe. Au programme, aussi, un dossier sur l'intégration des emballages alimentaires dans l'économie circulaire et un éclairage sur la manière dont la filière mise sur la biomasse. Quant à la rubrique "Perspectives", elle fait le point sur le retour en force du papier peint, boosté par l'impression numérique grand format. Bien évidemment, vos rubriques habituelles, Signes & Tendances, Substitutions et Innovations sont au rendez-vous. Si vous voulez acquérir le numéro, contactez Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture !

Presse

Un nouveau numéro de Liquides & Conditionnement... très papier !

Il est sorti et disponible, si vous voulez le découvrir, sur simple demande auprès de Sylvie Hubert. Il contient un dossier sur l'augmentation de l'utilisation du papier dans l'univers des contenants liquides : bouteilles en cellulose, mais pas uniquement ! Le papier et le carton y retrouvent des couleurs, au delà de la brique. Au sommaire également de ce numéro très copieux : Les spécificités du whisky français, côté pack et étiquettes, Le vin végan jusqu’au bout du concept, Make a mark, quand un verrier, un producteur de substrat d’étiquettes et un spécialiste de la dorure soutiennent l’innovation design, et bien sûr toutes les rubriques de ce magazine professionnel dédié aux contenants liquides et à l'embouteillage publié par MP Médias, l'éditeur de Pap'Argus.

Presse

Un nouveau numéro de Premium&Luxe spécial VS Pack

A l’occasion de VS Pack, le salon des emballages vins et spiritueux qui se tient à Cognac à partir de demain mardi 7 décembre et pour trois jours, Premium&Luxe, le supplément de Pap’Argus dédié aux emballages de luxe, sort un numéro spécial. Au sommaire, un dossier sur la premiumisation des emballages des vins & spiritueux, et notamment la finition de plus en plus sophistiquée des étiquettes, étuis et coffrets base papier-carton. Vous pouvez recevoir le pdf à feuilleter de ce numéro par simple email à s.hubert@mpmedias.com.

Mondadori acquiert 50 % DeA Planeta Libri

 

Le groupe d'édition italien Mondadori vient de signer un contrat avec De Agostini Editore, propriétaire de l'intégralité du capital social de DeA Planeta Libri. Objet de l'accord : prendre une participation de 50 % dans DeA Planeta Libri, qui sera rebaptisée De Agostini Libri Srl. Celle-ci est spécialisée dans les livres commerciaux avec un gros segment sur la jeunesse et le documentaire. Précisément, le périmètre de l'opération comprend Libromania Srl, détenue à 100 % par De Agostini Libri et active dans la promotion d'éditeurs tiers. La valeur totale maximale de l'opération, compte tenu de la valorisation à 100 % de Libromania, a été fixée à 4,5 millions d'euros. En 2021, De Agostini Libri devrait enregistrer un chiffre d'affaires consolidé d'environ 12,6 millions d'euros. Avec cette acquisition, le groupe Mondadori – conformément à sa stratégie, se concentre ainsi davantage sur son activité principale, le livre. En 2020, Le groupe italien a réalisé un bénéfice de 4,5 millions d’euros.

Les libraires sont en colère contre le distributeur MDS

 

L'annonce de MDS, filiale chargée de la distribution de livres pour le groupe Média Participations a provoqué pas mal de remous : le groupe prévoit notamment la suppression de toutes les commandes en un ou deux exemplaires passées depuis le 9 novembre, le seuil de trois exemplaires par commande devant s'appliquer jusqu'au 31 décembre. De quoi faire bondir les libraires, relayés par le SLF. Car cette mesure impacte en priorité les petites librairies indépendantes. "En privilégiant les offices et les commandes en nombre, MDS néglige l'enjeu de la commande client en librairie alors que celle-ci constitue l'un des piliers et des atouts de notre métier. Les libraires sont ainsi placés en porte à faux à l'égard de leurs clients mais également du prix unique du livre qui rend obligatoire la prise de commande à l'unité", affirme le syndicat. Les libraires de BD sont particulièrement concernés : En effet, MDS distribue 257 maisons d'édition comme Dargaud, Dupuis, Lombard, ou encore Kana… Si MDS a tenté des mesures correctrices, pour le syndicat, elles sont loin d'être suffisantes. Déplorant une nouvelle fois un manque d’anticipation et de concertation, celui-ci va alors jusqu'à recommander de se "reporter, dans toute la mesure du possible, vers des titres d’autres éditeurs". La fin d'année promet d'être animée !

Presse

Le nouveau Etiq&Pack vient de sortir

Vous n'avez pas reçu votre exemplaire d'Etiq&Pack ou vous voulez découvrir le magazine, contactez vite Sylvie Hubert pour le recevoir. Au sommaire de ce numéro 148 : toute l'actualité de l'emballage imprimé et de l'étiquette, mais aussi le Top 100 de l'étiquette adhésive en France qui répertorie les sites de transformation d'étiquette selon leur CA, et bien sûr toutes les rubriques habituelles du magazine.

Prospectus

2000 magasins du groupe Carrefour auront supprimé les catalogues papier fin 2022

Après avoir testé la suppression de ses catalogues papier dans ses hypermarchés de Lille (59) et de Soyaux (16) depuis juin, ainsi que dans les Market de Lons-le-Saunier (30) et de Rognac (13) depuis août, Carrefour va encore plus loin et annonce cette fois l’arrêt de la distribution du catalogue papier pour tous ses magasins de Paris et de Lyon-Villeurbanne à partir du 17 janvier 2022. Ces deux mois d’anticipation permettront aux clients d’indiquer à l’enseigne en se rendant sur la plateforme carrefour.fr/defi-catalogue comment ils souhaitent recevoir leur catalogue (par courriel, SMS, Whatsapp). Si certains clients souhaitent toujours recevoir le catalogue papier, il leur sera possible de l’indiquer et l’enseigne le leur adressera alors par voie postale. Les catalogues sont également disponibles sur Youtube et Facebook. L’opération concerne l’ensemble des magasins hypermarchés Carrefour et supermarchés Carrefour Market de ces deux villes, soit 35 magasins. "Nous allons déployé progressivement ce dispositif sur l’ensemble du territoire national" a déclaré Elodie Perthuisot, Directrice Exécutive e-commerce, data, et transformation digitale du Groupe Carrefour. Au niveau groupe, ce sont 2000 magasins qui auront supprimé les catalogues papier fin 2022.

Presse

Le Pap'Argus n°383 est sorti !

Au sommaire du dernier Pap'Argus, toutes les rubriques habituelles qui vous permettent de mieux appréhender et de comprendre les marchés du papier et du carton avec de nombreuses innovations. Dans ce numéro, également, des invités de choix : Xavier Chambrey, Pdg d'APL Packaging revient sur les difficultés actuelles de la filière papier-carton, Céline Bourdin, présidente de CGMP, nous parle du marché de la ouate, François Excoffier, président de Federec, nous explique que la reprise économique est là et que le secteur du recyclage profite aussi en plein de l’explosion des prix de l’énergie et des matières premières vierges… Pap'Argus vous fait aussi vivre de l'intérieur les deux principaux événements de la rentrée, avec des compte-rendus de Luxe Pack et du colloque Pap'Argus. A ne pas manquer. Si vous n'êtes pas abonné, demandez à le découvrir à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com. Bonne lecture.

Pénurie de papiers

La BD New Cherbourg Stories ne sortira pas cet automne comme prévu

C'est officiel ! Voilà une première bande dessinée reportée de plusieurs mois pour cause de pénurie de papiers. Le tome 3 New Cherbourg Stories (dont le dessinateur est Romuald Reutimann) ne sortira finalement que le 2 mars prochain. Casterman, l'éditeur de cette BD qui prend place dans un Cherbourg revisité s'est en effet heurté à la crise d'approvisionnement en papier. On sait d'ores et déjà que le quatrième opus est prévu pour mars 2023. Il n'y aura donc qu'un an entre les sorties des volumes 3 et 4.

Les Galeries Lafayette de Reims accueillent le Furet du Nord

 

Une première ! Un Grand magasin qui fait de la place à une librairie… C'est une belle surprise que font les Galeries Lafayette de Reims, en offrant un espace de 1200 m2 au centenaire Furet du Nord, au dernier étage de leur magasin. C'est le 21ème point de vente de l'enseigne culturelle et le premier dans la région Grand Est. Sur place, les clients auront ainsi accès à plus de 50.000 références de livres. Voilà une jolie manière de lier culture et mode ! On rappelle que le Furet du Nord, dont le Pdg est Pierre Coursières, est originaire de Lille et qu'il est majoritairement implanté dans les Hauts-de-France, avec 14 boutiques.

La presse s'inquiète des tensions sur le papier

 

On n'a jamais autant parler du papier que ces jours-ci. Il est vrai que la situation est de plus en plus chaude et les journaux, qui s'impriment sur papier, s'inquiètent des tensions sur ce matériau. C'est la raison pour laquelle l’Alliance de la presse d’information générale va prochainement envoyer un courrier au premier Ministre Jean Castex, pour l'alerter. Les journaux ont en effet reçu des messages de leurs fournisseurs, concernant de futures augmentations tarifaires et de possibles ruptures d’approvisionnement. Sachant que la pénurie la plus forte se fait sentir côté presse magazine. Pourquoi ce contexte ? Si on résume, il y a eu de fortes baisses de prix jusqu'au printemps, puis une brutale hausse des prix des matières premières, conjuguée à une raréfaction du papier recyclé, et à un prix de l’énergie très haut. Drôle de schmilblick ! Reste que si la situation continue de se tendre, les journaux pourraient être contraints de prendre des décisions radicales comme changer de papier, diminuer en pagination ou encore, augmenter leur prix de diffusion.

Edition

Le Salon du livre de Paris se métamorphose en festival du 21 au 24 avril 2022

40 ans après la première édition du Salon du livre de Paris, et après deux annulations successives en 2020 et 2021 du fait de la crise sanitaire, c'est un nouveau salon qui verra le jour du 21 au 24 avril 2022. D'ailleurs, ce ne sera plus un salon mais un festival. La manifestation se déroulera sur 3 jours et investira plusieurs quelques grands lieux emblématiques de Paris et de sa proche couronne, sachant que Le grand Palais Ephémère constituera le lieu de résidence principal de la manifestation. A nouvel événement, nouveau dirigeant ! L'heureux élu est Jean-Baptiste Passé. Nommé directeur général de ce nouvel événement, organisé par le Syndicat national de l’édition, il a pris ses fonctions mi-septembre 2021. Après avoir occupé différentes fonctions au sein de Media diffusion (marketing et diffusion d’albums de bandes-dessinées et de mangas, directeur Grands comptes, en charge de la stratégie commerciale de tous les éditeurs diffusés par le groupe…), il était, depuis octobre 2016, directeur général des librairies La Procure, où il a pu approfondir sa connaissance des catalogues éditoriaux.

Vivendi veut investir plus dans Prisa

 

On n'arrête plus Vivendi, qui cherche à devenir un géant des médias ! Après avoir fait un saut en Italie avec Mediaset, après avoir acquis Editis, Prisma Presse et Lagardère en France, Vincent Bolloré s'attaque maintenant au groupe espagnol de médias Prisa. Vivendi souhaite augmenter sa part dans l'entreprise de médias espagnole Prisa au-delà du seuil de 10 %, contre 9,9 % actuellement. (A l'époque de sa prise de participation initiale en janvier, 10% était le seuil maxi autorisé pour un investissement étranger par Madrid en temps de crise sanitaire, afin de protéger les actifs stratégiques du pays). Précisément, il a sollicité auprès du ministère de l’industrie du commerce et du tourisme espagnol, la possibilité de monter jusqu’à 29,9 %. On rappelle que le groupe de médias hispanophones qui édite El Pais, est actuellement contrôlé par le fonds Amber Capital.

USA : Le rachat de Simon & Schuster par Bertelsmann est bloqué pour des raisons antitrust

 

Alors que le monde de l'édition est en pleine concentration (les dernières opérations étant le rachat par Hachette de Workman Publishing et celui par News Corp de Houghton Mifflin Harcourt), voici une opération qui a du mal à se faire : celle du rachat, auprès de ViacomCBS, de la maison d’édition Simon & Schuster par Penguin Random House, filiale de Bertelsmann. Une transaction évaluée à 2,18 milliards de dollars ! C'est le département de la Justice à Washington qui s’oppose à l’opération. Motif invoqué : une situation de monopole pour le plus grand éditeur de livres du monde qui détiendrait l'un de ses plus grands concurrents. Pour rappel, Penguin Random House détient 21% de parts de marché et Simon & Schuster environ 6%.

Proposition de loi anti Amazon pour un prix plancher pour les livraisons de livres

 

C'est ce jour que les députés doivent se prononcer sur un prix plancher pour la livraison des livres en France. Précisément, le texte, proposé par la sénatrice Laure Darcos doit imposer un tarif forfaitaire de livraison par ouvrage. On se rappelle qu'il y a 40 ans, la loi Lang instaurait le prix unique du livre pour lutter contre la politique tarifaire des hypermarchés Leclerc… En 2021, la loi vise le géant américain Amazon. Petit rappel : Amazon facture la livraison des livres 1 centime d’euro, ce que les librairies indépendantes considèrent comme une concurrence déloyale. Pour cause : en moyenne, l’envoi postal d’un ouvrage coûte entre 6,50 euros et 7 euros aux libraires. Le différentiel est bien évidemment énorme. Reste à savoir, une fois la loi votée, quel sera le montant du prix plancher pour la livraison de livres en France. D'après les experts du dossier, il pourrait osciller entre 2 et 5 euros. A suivre.

Le marché du livre est au beau fixe!

 

C'est une bonne nouvelle que révèlent les données de GfK Market Intelligence : les Français ont acheté plus de 212 millions de livres à fin août 2021, soit 46 millions de plus qu’en 2020 à même période pour un chiffre d’affaires de plus de 2 Milliards d’euros. Si la grande majorité des univers profitent de l’embellie, c'est bien la Bande-Dessinée qui "s'illustre" le plus : les ouvrages du 9ème art affichent déjà 51 millions d’exemplaires vendus, en hausse de +75%! Les acteurs du manga sont les grands gagnants de la période : le genre représente 1 vente de BD sur 2 à fin août 2021 et près de 29 millions d’exemplaires achetés. Reste que c'est toujours la Littérature Générale qui domine les ventes de livres en France, avec 54 Millions d’exemplaires achetés (+16% vs Jan.-Août 2020) et un CA de 637 Mi€ (+20%). Au vu de ce bon bilan, il ne fait aucun doute pour les rapporteurs de l'étude que l’année Livre 2021 devrait être un bon cru. Le 14 octobre, au colloque Pap'Argus (Espace Saint-Martin à Paris), nous verrons si Pascal Lenoir, directeur de la production de Gallimard, confirme ces prévisions lors de son intervention.

Parution

Le dernier Liquides & Conditionnement est sorti

Le bimestriel publié par MP Médias, l'éditeur de Pap'Argus, vient de paraître. A son sommaire, l'interview de Pascal Gilet, président de Heineken France, un dossier sur le succès du bag-in-box dans le secteur du vin et parallèlement l'arrivée de la boite boisson en métal dans ce même secteur, des informations sur l'affichage environnemental et le vrac, le point sur les machines de remplissage et bien sûr toute l'actualité de l'industrie des liquides alimentaires. Pour découvrir ce nouveau numéro, contactez Sylvie Hubert par email s.hubert@mpmedias.com ou par téléphone au 02 31 98 82 65.

Le Ministère de la Culture lance un appel à projets dédié à la transition écologique de la presse

 

Doté de 8 M€ par an en 2021 et en 2022, ce fonds a vocation à financer des projets de recherche et développement, portés par l’ensemble des acteurs de la presse papier et numérique et destinés à réduire l’empreinte carbone du secteur. Seuls les projets concourant à la réduction de l’empreinte écologique de la presse sur au moins un des enjeux environnementaux suivants sont éligibles. A savoir : la lutte contre le changement climatique, la réduction de consommation de ressources et de production de déchets, la préservation de la santé ainsi que de la biodiversité. Ce dispositif est adossé au fonds de soutien à l’innovation et à l’émergence dans la presse (FSEIP), dans le cadre du dispositif « programme recherche et développement ». A noter que le présent appel à projets s’adresse aux porteurs de projets implantés sur le territoire européen. Les projets pourront être proposés par des porteurs de projets individuels ou en groupement. Les partenariats entre acteurs publics et privés sont acceptés. Enfin, des projets sectoriels portés par une ou plusieurs fédérations professionnelles de la presse sont également acceptés. La date limite de dépôt du dossier de candidature, à envoyer à transition-ecologique.presse@culture.gouv.fr est fixée au 1er octobre 2021.

Madrigall rachète les éditions de Minuit

 

Une page se tourne pour les éditions de Minuit, celle de l'indépendance. La prestigieuse maison dirigée par Irène Lindon, qui a publié, entres-autres Marguerite Duras, Boris Vian ou Samuel Beckett, se fait racheter par le groupe Madrigall, la maison mère des éditions Gallimard, troisième groupe d'édition français. L’adossement des éditions de Minuit à Madrigall sera effectif le 1er janvier 2022. Le rachat se traduit par l'arrivée de Thomas Simonnet, directeur de collection chez Gallimard, comme directeur éditorial de Minuit. Les deux Maisons d'édition étaient déjà proches puisque c'est Gallimard qui assurait, par l’intermédiaire du CDE-Sodis la diffusion-distribution des éditions de Minuit, auprès des libraires. Minuit a réalisé un chiffre d'affaires de 3,36 millions d'euros l'an dernier. Ce rachat s'inscrit dans un contexte de concentration intense dans l'édition.

Presse

Le Pap'Argus n°379 est disponible avec son supplément Premium&Luxe

Au sommaire du dernier Pap'Argus, toutes les rubriques qui vous permettent de mieux appréhender et comprendre les marchés du papier et du carton avec de nombreuses innovations. Une nouvelle rubrique est consacrée à cette lame de fond que sont les substitutions de matériaux dans l'emballage qui tournent très souvent en ce moment à l'avantage du papier et du carton ! Au sommaire, toujours, une interview exclusive de Pascal Lenoir, le directeur de la production de Gallimard, qui fait le point sur la nécessaire révolution du monde de l'édition ; et un gros plan sur l'enveloppe qui veut profiter du boom du e-commerce. Enfin, Pap'Argus accueille pour la première fois en son centre son supplément Premium&Luxe qui consacre un dossier complet sur les nouvelles solutions marketing pour doper la croissance  (on dit maintenant hacker la growth !) dans les entreprises du secteur. A ne pas manquer. Si vous n'êtes pas abonné, demandez à le découvrir à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com.

Liquides & Conditionnement

Découvrez le nouveau numéro de Liquides & Conditionnement

Si vous n'êtes pas encore abonné et voulez recevoir le nouveau numéro de Liquides & Conditionnement, n'hésitez à demander son PDF à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com ou par téléphone au 02 31 98 82 65

Au sommaire de ce nouveau numéro : l'actualité du secteur, bien sûr, mais aussi un gros plan sur le marketing différent de la vodka premium Absolut Elyx, l l'interview de Damien Chalret du Rieu, pdg de la Compagnie des Pyrénées qui lance la première eau en brique carton en France; un dossier sur les étiqueteuses et comment les bouteilles prennent de mieux en mieux la pose; ce qu'il faut savoir des contraintes techniques et environnementales du secteur et les dernières bouteilles sorties, sans compter un gros plan sur la Maison Guiot et ses sirops source de jouvence !

Nouveau Pap'Argus

Si vous ne l'avez pas reçu, demandez-le nous vite

Le numéro 378 de votre mensuel préféré a été publié la semaine dernière et vous n'avez pas reçu votre version PDF, n'hésitez pas et contactez au plus vite Sylvie Hubert au 02 31 98 82 65 ou s.hubert@mpmedias.com. Si vous recevez la version imprimée, guettez votre boîte aux lettres, il ne saurait tarder. Au sommaire de ce numéro, toute l'actualité qui vous permet de prendre des décisions d'achats, d'investissement et de stratégie marketing ; des bonnes nouvelles sur le secteur français du papier-carton, selon la Copacel et trois chefs d'entreprise que nous avons interviewés dans trois domaines différents : Stéphane Courtot (Antalis), Sylvie Cazenave-Péré (Posson Packaging) et Laure Miribel (MP Hygiène); une interview exclusive de Jonathan Schor (CP Packaging) sur le développement du secteur de l'emballage imprimé; enfin un reportage haut en couleur sur la manufacture bavaroise de papiers de création Gmund visitée en compagnie de son dirigeant Florian Kohler. Bref, comme tous les mois, un numéro immanquable!

A lire

La mode se met à la page selon M le magazine

Dans sa dernière livraison, M le magazine du Monde qui est distribué avec l'édition du weekend du quotidien du soir publie un joli article sur l'engouement des grandes marques de luxe pour les magazines, qu'ils soient digitalisés ou même et surtout imprimés sur du papier. Ainsi le magzine de la Maison Hermès, Le Monde d'Hermès, qui est publié deux fois par an est semble-t-il le must et la référence de tout le secteur. La raison de cette passion : les grandes marques du luxe qui sont toutes sur Instagram, "ont compris qu'exprimer un positionnement complexe en trois secondes relevait de l'impossible" selon Alice Litscher, professeur à l'Institut de la Mode, citée dans l'article.

Un nouvel outil de calcul de l’impact carbone des publications magazines va être créé

 

Consciente de sa responsabilité en tant qu’acteur économique et maillon du débat public, le syndicat des éditeurs de presse magazine (SEPM) se mobilise sur les enjeux climatiques. Déjà fortement impliqué dans l’écoconception des magazines (fabriqués à partir d’une ressource totalement renouvelable et recyclable provenant à plus de 97 % de forêts gérées durablement), il s’engage aussi à créer un éco-simulateur. Concrètement, cet outil calculera l’impact carbone des publications magazine, en print et en numérique. Toujours dans le contexte de transition numérique et écologique, le SEPM appelle également à l'organisation d'Etats généraux de la filière graphique. L'objectif : identifier des axes d’amélioration et l’extension des pratiques vertueuses à l’ensemble des partenaires industriels.
A noter que d'autres changements liés à la législation environnementale sont prévus dès l'année prochaine. A cette date, les éditeurs de presse magazine devront en effet supprimer le plastique pour l’envoi aux abonnés. Et en 2023, ils devront supprimer les huiles minérales dans les encres d'imprimerie.

Presse

Un nouveau numéro de Etiq&Pack est paru

Après la publication de Pap'Argus, dont le dernier numéro faisait, il y a une semaine, la part belle au e-commerce, c'est au tour d'Etiq&Pack de paraître avec le nouveau président de l'ATF-Flexo en couverture et un compte-rendu sur le colloque de l'Emballage souple qui s'est tenu sous son égide en février dernier et a permis de voir comment ce type d'emballage, très plastique-sourcé, prend le virage environnemental en accordant toujours plus de place au papier et ses dérivés. Si vous n'êtes pas abonné et voulez découvrir ce nouveau numéro, n'hésitez pas à contacter Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com qui se fera un plaisir de vous l'adresser.

Le « Oui pub » a été voté… mais sous conditions

 

Le parlement a dit oui à l’expérimentation du « Oui pub » sur 10 % du territoire, mais celle-ci sera strictement encadrée. Il y a eu débat à l’assemblée, quand il a été question de l'article 9 de la loi Climat. Mais au final, celui-ci a été adopté. Toutefois, il a été complété de 6 amendements qui encadrent l’expérimentation strictement. L’inquiétude de la filière reste donc au maximum sur l’extension de l'expérimentation de cet autocollant sur les boîtes aux lettres, qui pourrait porter un coup fatal à l’écosystème du papier graphique en France. Pour rappel, cela signifie que les foyers vont devoir indiquer expressément s’ils souhaitent recevoir ce type de publicité. Or, aujourd’hui, c’est la logique inverse : les 30 % de Français qui ont apposé un autocollant « Stop pub » sur leur boîte aux lettres ne reçoivent plus d’« imprimés publicitaires sans adresse ». A noter que l’Ademe va proposer une prestation d’accompagnement pour les territoires qui voudront se lancer dans l’expérimentation.

86 % des Français ont au moins lu un livre au cours des douze derniers mois

 

Plus de 80 % des Français ont lu au moins un livre sur les douze derniers mois, révèle la quatrième édition du baromètre « Les Français et la lecture », conduit par Ipsos le Centre national du livre (CNL). Les Français sont donc encore nombreux à lire même si l’année 2020, au contexte si particulier, est marquée par une baisse globale de la lecture.


Les Français ont lu davantage de livres de reportages et d’actualité (essais, biographies…), mais moins de romans (-7 points) et de livres pratiques (-7 points). 80 % des acheteurs déclarent s’être rendus en librairie pour se procurer des livres. Ils sont plus nombreux qu’avant à déclarer s’y rendre. Les librairies générales devancent ainsi les GSS et GSA ! Les Français associent des valeurs très positives à la lecture, qui est une source de plaisir (+8 points), d’apprentissage et de découverte de nouvelles choses (+ 13 points) et de bonheur et d’épanouissement (+20 points). Pour les jeunes, l’idée que le livre permet de s’évader est également très importante (23 %).

 

Enfin, certainement en écho aux restrictions liées à la crise sanitaire, sortir avec des amis serait sans aucun doute l’activité favorisée par les Français dans le cadre de leurs loisirs. Pour autant, la lecture se maintient en seconde position !

Edition

#Booktok, pour faire vendre des livres !

Passer son temps à scroller son téléphone peut être utile à la vente de livres. Illustration avec les États-Unis, où le hashtag #BookTok est en vogue. Sur la plateforme de partage de vidéos Tiktok, des utilisateurs recommandent des livres en se filmant en train de lire. Et ça marche ! Certaines vidéos sont vues plusieurs millions de fois et boostent les ventes. Face à cette publicité inattendue, le monde du livre s’organise. A l’image de la chaîne de librairies américaines Barnes & Noble qui a mis en place des comptoirs dédiés aux ouvrages plébiscités par les « BookTokeurs ». Une bonne nouvelle : la tendance commence à traverser l’Atlantique. A vos Tiktoks!

Courrier

Echange cartes postale contre secrets les plus intimes !

Coucher ses pensées les plus intimes sur papier, de manière anonyme, mais faire en sorte qu’elles soient lues par le plus grand nombre : voilà ce que propose à Londres la papeterie d’Eleanor Tattersfield. Elle distribue à ses clients des cartes postales vierges et timbrées, afin qu'ils y écrivent ce qu’ils veulent et les renvoient à l'adresse de sa boutique. Elle prévoit d’organiser une exposition avec l’ensemble de ses courriers et espère qu’ils seront étudiés, afin d'en tirer des conclusions sur l'état mental des auteurs, en situation de confinement.

Catalogue promotionnel

Une pub print pour dire stop à l’expérimentation du « Oui pub »

La discussion en séance publique autour de l'article 9 du projet de Loi dite Climat et Résilience est imminente. Culture Papier, avec le soutien de 6 fédérations professionnelles de la filière graphique souhaite rappeler les impacts de l’expérimentation du « Oui pub » par une campagne de communication dont une annonce presse dans La Provence du 1er avril 2021. Cette annonce presse rappelle au grand public que l’expérimentation « Oui pub » constitue le faux nez d’une interdiction programmée d’un média écoresponsable et nécessaire pour le pouvoir d’achat des ménages les plus modestes. Par conséquent, Culture Papier encourage les députés à supprimer l’article 9 et rappeler que le renforcement du « Stop pub », voté il y a un an à peine, et rentré en application depuis le 1er janvier 2021 doit être mieux valorisé.

Edition

Arnaud Nourry débarqué de la direction de Hachette Livre

C’est Pierre Leroy, déjà cogérant de Lagardère SCA qui remplace au pied levé Arnaud Nourry à la tête de Hachette Livre. Dans les colonnes du Monde, Arnaud Nourry avait marqué un désaccord avec la stratégie de son actionnaire, le groupe Lagardère, en s’opposant à un éventuel démantèlement de Hachette Livre. Cela n’a pas été au goût d'Arnaud Lagardère. Faut-il y voir un signe d'un possible rapprochement de Hachette Livre avec Vivendi ? Le groupe Lagardère sort de fortes turbulences et sa filiale Hachette Livre est très convoitée par Vivendi, propriétaire d’Editis, numéro deux français de l’édition. Un tel rapprochement nécessiterait, de l'avis des financiers, d’élaguer la partie édition scolaire et la distribution, C’est ce à quoi s’opposait publiquement Arnaud Nourry, qui connaît très très bien le milieu de l’édition et avait fait de Hachette Livre le numéro trois mondial du secteur. L'édition est décidément un monde sans merci.

Le français Bayard cède ses participations au Belge Roularta en Europe du Nord

Dans un contexte général de concentration de leurs activités « Presse Senior » sur leurs marchés nationaux respectifs, les groupes Bayard et Roularta ont pris la décision de mettre fin à leur partenariat en Europe du Nord. Concrètement, Bayard cède au groupe de médias belge ses participations dans les sociétés Senior Publications Nederland (SPN) aux Pays-Bas, Télépro en Belgique et Bayard Média en Allemagne. Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un important plan de développement à destination du public Senior en France, un public en plein essor démographique et dont les attentes évoluent fortement. Il faut savoir que sa marque emblématique, Notre Temps, réunit chaque mois 4,8 millions de lecteurs et internautes fidèles à ses magazines, Notre Temps, Tempo Santé, Notre Temps Jeux, ses nombreux hors-séries et guides pratiques et son site internet notretemps.com.

Edition

Lancement d'une nouvelle maison d'édition, Le Bruit du Monde

C'est à Marseille qu'est installée la maison d'édition consacrée à la littérature étrangère, Le Bruit du monde. Lancée par le groupe Editis (groupe Vivendi), elle a vocation à publier une vingtaine de titres par an. À l’origine de ce projet, un couple, Marie-Pierre Gracedieu et Adrien Servières, qui ont travaillé chez Stock et Gallimard. Les premières publications sont attendues en mars 2022. Pour rappel, Editis contrôle une cinquantaine de maisons d'édition (dont Plon, XO, Julliard, Robert Laffont, Belfond…).

Pub

Les recettes publicitaires dans la presse diminuent de -23,7 %

Les recettes publicitaires nettes totales du marché publicitaire incluant le digital s’élèvent à 13,337 milliards d’euros pour l’année 2020, en baisse de -11,4 % par rapport à 2019. Elles incluent le périmètre observé par l’IREP (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure, annuaires, courrier publicitaire, imprimés sans adresse) ainsi que les recettes internet (search, display, social et autres leviers). En ce qui concerne le périmètre des 5 médias (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure) avec internet, le marché régresse de -9,4 % en 2020. La presse dans sa globalité (pqn, pqr, phr, magazines, presse spécialisée et gratuits) voit ses recettes diminuer de -23,7 %, une baisse conséquente alors que l’année 2019 affichait une décroissance restreinte de -4,1 %. Les annuaires montrent également une régression marquée à -19,5 % en 2020 vs -11,8 % en 2019. Le courrier publicitaire est aussi en baisse de -23,1 % par rapport à -7,5 % en 2019.

Evénement

Le Salon du Livre est annulé

Les salons s'annulent les uns après les autres, face aux incertitudes des mois à venir, et compte tenu des mesures sanitaires en vigueur. Livre Paris 2021, qui devait initialement se tenir en mars, avait d’abord fait l’objet d’un report à fin mai du fait de l’évolution de l’épidémie de covid-19. La décision d’annuler le salon cette année vient finalement d'être prise car il est apparu inenvisageable de mobiliser des milliers de personnes -exposants, éditeurs, auteurs, intervenants, collectivités et ministères, partenaires venant de plus de 50 pays-à une date ultérieure, à l’automne, encore très incertaine. Les nombreux exposants qui avaient choisi de participer à l’édition 2021 seront remboursés des acomptes versés. On espère vivement que le rendez-vous en 2022 sera maintenu !

Papier-journal

Peu probable que la production de papier journal redémarre à Baie-Comeau et Amos

Cela fait presque un an que la compagnie forestière canadienne Produits forestiers Résolu a arrêté ses usines de papier journal de Baie-Comeau et d'Amos. En cause : la faible demande de papier journal. Précisément, la production à Baie-Comeau a été arrêtée le 28 mars, celle à Amos le 20 avril 2020. Depuis, silence radio. Résolu n'évoque ni reprise ni leur fermeture définitive.
Les sites peuvent produire respectivement 322 000 tonnes par an et 194 000 tonnes par an de papier journal, ce qui représente 40 % de la production totale de papier journal de Résolu, soit 1,3 million de tonnes réparties sur six usines.

Campagne

Démystifions le « coût » du print par rapport aux campagnes de web marketing

Quel est le coût du print par rapport aux campagnes de web marketing ? Réponse avec le comparateur mis au point par Ludovic Martin, consultant e-commerce et e-CRM - spécialiste Web2Print. Il a pris l’hypothèse d’une campagne de prospection à destination de 10 000 individus. Il a établi les coûts de campagne pour les canaux suivants : location de bases de prospection, frais de conception graphique, frais de production de la campagne (impression notamment), frais d’envoi (routage + frais postaux pour le mailing, frais de routage pour les emails), coût de distribution et commission d’agence pour les campagnes de web marketing. Il a estimé le chiffre d’affaires généré, en se basant sur des indicateurs de performance moyens du marché et en utilisant le panier moyen du e-commerce français en B2C. Enfin, il a calculé le ROAS (Return on Ad Spend) en réalisant un ratio (CA généré) / (budget de campagne). Voici le résultat : certes, le budget initial est plus élevé en print, du fait des coûts incompressibles de fabrication, mais l’effet est largement démultiplié en retour. Concrètement, 1 € investi vous rapportera 2 € de CA sur Google, 2,45 sur Facebook, 6,4 en mailing et 23 en asile colis. Et ces chiffres ne constituent qu’une moyenne : dans certains secteurs où les coûts par clic (CPC) sont les plus élevés, l’écart sera bien plus important…

Les Français ont plus confiance dans les pubs diffusées dans la presse papier

 

Vive la presse papier ! C'est LE support sur lequel doivent miser les annonceurs à en croire le dernier rapport international sur la consommation média porté par Yougov. Clairement, les Français ont choisi leur camp, celui du print. Une situation paradoxale quand on regarde les chiffres de la croissance publicitaire par media : car ce sont les médias qui captent le plus la croissance publicitaire qui suscitent aussi le plus de défiance. Ainsi, les Français sont nettement moins susceptibles d'avoir confiance en des publicités issues de réseaux sociaux (17 %), de podcasts (18 %), de sites internet (29 %). Ils ont plus confiance dans les publicités diffusées dans des médias traditionnels, tels que les journaux et magazines papier (49 %), télévision (48 %) et radio (47 %).

Ne manquez pas le dernier numéro de Pap'Argus !

 

Un embrasement spéculatif complètement inédit ! On parle ici des prix de la pâte qui s'envolent comme vous pourrez le lire dans l'Observatoire des Prix Pap'Argus.

 

Au sommaire de ce numéro, vous trouverez aussi des regards croisés portés par la filière sur le « Oui pub »: la profession se mobilise autour de l'imprimé publicitaire et plus largement sur la défense du papier.

 

Ne manquez pas non plus notre interview du pdg de VPK, Pierre Macharis, qui revient sur sa stratégie d'expansion géographique. Quant au dossier du mois, il est consacré aux étiquettes : un secteur dynamique et hyper créatif !

Bonne lecture !

L'expérimentation du « Oui pub » pourrait être décalée au 1er janvier 2023

 

Le projet de loi « climat et résilience » présenté le 10 février en conseil des ministres offre aux collectivités locales volontaires le droit d’expérimenter durant trois ans le « Oui pub ». La distribution de prospectus deviendrait interdite par défaut, sauf apposition d’une étiquette sur les boîtes aux lettres (article 9). De quoi secouer le secteur papetier (voir le nouveau numéro de Pap'Argus), déjà bien sous pression. Mais un peu de répit vient de tomber : un amendement prévoit de décaler l’entrée en vigueur de l’expérimentation du dispositif « Oui pub » à compter du 1er janvier 2023. L'idée étant de démarrer celle-ci après avoir réalisé un bilan du dispositif « Stop pub », dont la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire sanctionne le non-respect depuis le 1er janvier 2021. Wait and see…

Les librairies sont désormais considérées « commerces essentiels »

 

Enfin ! Le gouvernement a fini par reconnaître, par un décret, que les librairies sont des commerces dits «essentiels», tout comme les enseignes alimentaires. Une décision qu’attendaient depuis longtemps les professionnels de ce secteur et les lecteurs. Désormais, les librairies indépendantes et les enseignes culturelles pourront donc rester ouvertes en cas de confinement. Ce décret intervient dans un contexte de reprise de l'épidémie de Covid-19 et alors que le gouvernement réfléchit à d'éventuelle nouvelles restrictions dans vingt départements couvrant Paris, Lyon et Marseille.

Edition

Michelin et Média-Participations créent une maison d'édition commune

Bienvenue à Michelin Editions ! Cette maison rassemble en joint-venture l’éditeur des célèbres guides verts (à hauteur de 40 %) et le quatrième groupe éditorial français, Média-Participations (60 %). A l'issue de ce rapprochement, les équipes des guides et cartes Michelin ont ainsi rejoint celles de Média-Participations (Fleurus, Dargaud, La Martinière…) au siège de celle-ci, situé dans le 19e arrondissement parisien. Aux manettes, en tant que directeur général, Paul Carril, directeur des opérations de Michelin Travel Partner. A la présidence, Claude de Saint-Vincent, également directeur général de Média-Participations.

Librairie

Gibert Jeune va fermer quatre magasins à Paris.

Qui n'a pas été revendre ses livres chez Gibert Jeune ? Qui n'a pas fréquenté cette institution ? Quel dommage que l'aventure se termine pour cette librairie, dont la création remonte à 1888, en plein coeur du quartier latin. On rappelle que Gibert Jeune avait été placé en redressement judiciaire en 2017 et que Gibert Joseph avait in extremis sauvé la situation. Mais sur le long terme, les difficultés demeurent. Au final, seule la librairie du 27 quai Saint-Michel pourrait survivre, elle qui a été rachetée par la mairie de Paris en décembre dernier. 

La filière du livre auditionnée au Sénat

 

Plusieurs représentants du livre ont été auditionnés le 10 février 2021 par les sénateurs de la Commission de la culture au Sénat : Christophe Hardy, vice-président du Conseil permanent des écrivains (CPE), Vincent Montagne, président du Syndicat national de l’édition (SNE) et Anne Martelle, présidente du Syndicat de la librairie française (SLF), accompagnée par Guillaume Husson, délégué général. A noter aussi l'intervention de la nouvelle présidente du Centre national du Livre (CNL), Régine Hatchondo. 2020 aurait pu être catastrophique. Au final, il s'avère que l'industrie du livre recule de « seulement » 2,7 % en valeur et de 3,4 % en volume… Bien sûr, ont été évoqués la fermeture des librairies, des salons littéraires ou encore l’annulation des résidences d’écriture et des rencontres en milieu scolaire. Autant d'événements qui ont considérablement fragilisé le secteur. L'avenir général de la filière, dans son ensemble, a été abordé. Enfin, tous les intervenants se sont aussi accordé sur la nécessité de faire de la lecture une cause nationale. Espérons que cela ne soit pas qu'un voeu pieu…

Ne manquez pas le dernier numéro de Pap'Argus, centré sur l'avenir !

 

Le XXIème siècle sera celui du recyclage : c'est Jean-Luc Petithuguenin, pdg du groupe Paprec qui l'affirme dans les colonnes du dernier numéro de Pap'Argus. Un patron ambitieux qui compte doubler son chiffre d'affaires dans les 5 ans. Un autre pdg s'est livré au petit jeu des prédictions : il s'agit de Stéfan Kirstetter, pdg de Malengé Packaging pour qui le papier sera sans nul doute l'avenir de l'emballage souple. Dans un tout autre domaine, celui de la restauration rapide, le pdg de CEE.SChisler, David Schisler, revient sur l'interdiction de la vaisselle à usage unique prévue au 1er janvier 2023 (dans la loi Agec). Avec des arguments imparables, issus d'une analyse de cycle de vie certifiée comparant emballage à usage unique vs emballage réutilisable. Ne manquez pas non plus notre enquête qui tente de répondre à la question : un site papetier peut-il continuer d'assurer son avenir avec le seul papier ? Avec deux cas concrets, celui de Norske Skog Golbey et celui de Fibre Excellence Tarascon. Il sera aussi question d'avenir dans l'Observatoire des prix, où seront évoqués les perspectives de reprise de la croissance sur 2021. Bonne lecture. Et si vous n’êtes pas abonné et que vous voulez découvrir la nouvelle formule de Pap’Argus, n’hésitez pas à en faire la demande à s.hubert@mpmedias.com. Sylvie Hubert se fera un plaisir de vous en adresser un exemplaire.

Presse

+6,4 % d’abonnements aux magazines papiers

Une bonne nouvelle pour la presse : malgré la crise, les Français n’ont pas renoncé à l’abonnement aux magazines papier. On peut même parler d'un regain d’intérêt pour une lecture sur support papier au regard des chiffres publiés par ADL Performance, spécialisé dans le marketing services. « Cet intérêt renouvelé, très sensible au deuxième semestre 2020, pour le magazine en général et pour le magazine papier en particulier, montre que ce dernier peut être un complément au temps passé sur les écrans. Dans le contexte très particulier du re-confinement et des couvre-feux, les Français ont incontestablement retrouvé le goût du support papier, qui a une vraie valeur de bien-être et de partage » a commenté Bertrand Laurioz, pdg du groupe. La presse jeunesse a rencontré une augmentation très significative des abonnements au second semestre 2020 par rapport à celui de 2019 : + 27 % pour la presse destinée aux enfants de moins de 7 ans et +16 % pour les enfants de 7 à 13 ans. Sur cette même période, les abonnés aux magazines déco ont, eux, progressé de 17 % vs 2019 et ceux consacrés aux loisirs créatifs de 16 %. Les magazines d'actualité ne sont pas en reste : +16 % au deuxième semestre (+ 4 % sur l'année entière). Quant aux magazines scientifiques, ils ont vu leurs abonnements augmenter de 7 % au deuxième semestre 2020.

Bruno Le Maire promeut la lecture

 

« Arrachez-vous de vos écrans ! Lisez (…) ! Les écrans vous vident, les livres vous remplissent » ! Voilà un vrai plébiscite envers le livre… au détriment de l'écran. L'auteur de cette ode à la lecture ? Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, lors de la 22ème journée du livre d’Économie, au centre Pierre Mendès France, à Bercy. Durant près de quatre minutes de discours, retransmis en vidéo, le ministre a listé les bienfaits de la lecture, en insistant notamment sur le développement de l’imaginaire et l’initiation à d’autres horizons. Il est vrai que Bruno Le Maire est aussi écrivain. Il vient d'ailleurs de publier ses « Mémoires provisoires, L’Ange et la Bête » chez Gallimard. Un ouvrage dans lequel il décrit les coulisses des trois premières années du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Presse

Augmentation du prix du Canard Enchaîné : une première en 30 ans

L’hebdomadaire satirique passe de 1,20 euro à 1,50 euro. 30 centimes de plus parce que le journal a été confronté à deux crises : la faillite du distributeur Presstalis, qui lui a coûté plus de trois millions d’euros et la Covid-19, bien sûr. Le Volatile assure qu’une partie de cette hausse sera reversée aux marchands de journaux. On rappelle que le titre ne dispose d’aucune recette publicitaire ni de subvention.

Livre

Nouveau casse du gentleman cambrioleur Arsène Lupin : celui des libraires !

Les ventes des livres Arsène Lupin, écrits par Maurice Leblanc, explosent grâce à la série Netflix. A tel point que la maison d’édition Hachette a lancé plusieurs rééditions des livres pour répondre aux commandes. 60 000 exemplaires ont été retirés pour répondre à l'explosion des demandes. On peut donc dire qu'une bonne réécriture contemporaine peut donner envie d’aller (re)découvrir les classiques. Une bonne nouvelle ! Maurice Leblanc a signé pas moins de 17 romans, 39 nouvelles, et 5 pièces de théâtre autour de son célèbre gentleman cambrioleur.

Livre

Naissance de la Librairie des Grands Caractères



Lancer une librairie par les temps qui courent est audacieux. Et une librairie pour les malvoyants encore plus ! Pourtant, c'est le pari que font deux maisons d'édition, Voir de près et A vue d'oeil. Le nouvel établissement est installé dans le quartier du Panthéon (5e arrondissement), au 6 rue Laplace. A noter que les autres éditeurs n'y seront pas. Dans un premier temps du moins, les propriétaires de la librairie se réservant le droit de vérifier la qualité des ouvrages avant de les accepter. C'est bien évidemment un petit établissement car il s'adresse à un marché de niche, le segment du livre à gros caractères. Parce qu'ils comptent plus de pages, et que l'impression coûte davantage, ces ouvrages sont plus chers et donc moins de personnes peuvent se les offrir. D'où des tirages limités. Mais ce concept inclusif est dans la tendance et devrait, espérons-le, trouver son public.

Presse

Les éditeurs de presse vont être rémunérés par les plateformes numériques

Enfin ! Après de longues négociations, l’Alliance de la Presse d’Information Générale et Google France ont conclu un accord relatif à l’utilisation des publications de presse en ligne. Cet accord fixe les principes selon lesquels Google négociera des accords individuels de licence avec les membres de l’Alliance dont les publications sont reconnues « d'information politique et générale », tout en reflétant les principes fixés par la loi. Ces accords individuels de licence couvriront les droits voisins, et ouvriront l’accès à News Showcase, un nouveau programme de licence de publications de presse lancé récemment par Google, qui permettra aux lecteurs d’accéder à un contenu enrichi. La rémunération prévue dans les accords de licence entre chaque éditeur de presse et Google est basée sur des critères tels que, par exemple, la contribution à l'information politique et générale, le volume quotidien de publications ou encore l’audience Internet mensuelle. Pierre Louette, PDG du Groupe Les Echos - Le Parisien et, Président de l’Alliance de la Presse d’Information Générale s'est félicité de l'accord : « Après de longs mois de négociations, cet accord est une étape importante, qui marque la reconnaissance effective du droit voisin des éditeurs de presse et le début de leur rémunération par les plateformes numériques pour l’utilisation de leurs publications en ligne ».

Les ventes de livres ont « seulement » reculé de 3,3 % par rapport à 2019

 

C'est moins pire que prévu ! Les libraires ont finalement limité leurs pertes. L'activité globale de la profession est en retrait en 2020, comparativement à 2019, de 3,3 %. La fréquentation exceptionnelle après les deux périodes de fermeture ( +32 % en juin, +35 % en décembre) a permis d'éviter une catastrophe. Malgré tout, le Syndicat de la librairie française modère l'enthousiasme, en précisant que la bonne résistance de l'activité des librairies ne doit pas masquer des situations préoccupantes. Notamment, une librairie sur cinq accuse une baisse supérieure à 10 %. Par ailleurs, l'effet taille est manifeste : plus le chiffre d'affaires est important, plus l'activité se rétracte. Ainsi, les librairies de plus de 4 millions d'euros de chiffre d'affaires subissent une baisse moyenne supérieure à 9 %. Toutes ces données ont été collectées par l’Observatoire de la librairie, géré par le Syndicat de la librairie française. Celui-ci regroupe 368 librairies pour un chiffre d’affaires consolidé de 390 millions d’euros, soit plus du tiers du chiffre d’affaires de la profession.

Géant de papier

L’Allemagne, premier consommateur mondial de papier par habitant

L’Allemagne conservera son statut de premier consommateur de papier au monde au cours des prochaines années, selon les experts. À l'heure actuelle, la consommation de papier par habitant dans le pays est estimée à 241 kg, soit nettement plus élevée qu'aux États-Unis, avec seulement 211 kg. Car même si la consommation de papier offset pour l'impression de livres ou de magazines en Allemagne a diminué ces dernières années, les matériaux d'emballage tels que les plats en papier jetables ou les emballages alimentaires ont eux continué de progresser. Aussi, le développement rapide du marché du commerce en ligne participe à la croissance de la consommation de papier dans le pays. Enfin, l'image négative du plastique, dont la consommation dans le pays est en baisse constante, contribue également à « entretenir la flamme » pour le papier-carton. Il faut savoir que la plupart des matières premières pour les besoins du secteur papetier allemand sont fournies par les États nordiques, le reste étant couvert par des importations en provenance du Brésil.

Edition

Editions Heartless lance des box littéraires

Il y a du nouveau dans le monde très fermé de l'édition ! Alors que le marché de la littérature est dominé par les géants du secteur, de nouveaux acteurs sont bien décidés à dépoussiérer cet univers, comme les Editions Heartless. Cette maison d'édition est spécialisée dans les romans à suspens et surnaturels. Le concept est simple : dans une jolie box contenant des marque-pages, il est possible d'ajouter un, deux ou trois romans de son choix. Idéal pour se faire plaisir ou faire plaisir autour de soi !

Lagardère bénéficie d'un PGE de 465 millions d'euros

 

C'est le jackpot pour le groupe Lagardère, propriétaire notamment de l'éditeur Hachette, des boutiques Relay ou encore des médias Europe 1, Paris Match et Journal du Dimanche, qui vient de se voir octroyer un PGE (prêt garanti par l'Etat) d’un montant de 465 millions d'euros. Plusieurs établissements bancaires participent à ce prêt significatif : BNP Paribas, Crédit Agricole (Caisse régionale de Paris et d’Ile-de-France), Commerzbank Aktiengesellschaft, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Crédit Lyonnais, ING Bank N.V, Natixis, Société Générale et UniCredit Bank. Ce PGE va renflouer la trésorerie du groupe qui a souffert de la pandémie, accusant au troisième trimestre un chiffre d'affaires en recul de 38 % de son activité presse et de 66 % de son activité distribution (les boutiques Relay des gares et aéroports ayant été particulièrement touchées par la Covid-19 et les restrictions de déplacement). Cette somme va aussi permettre au groupe familial de résister aux assauts de ses deux premiers actionnaires (qui représentent à eux deux 49 % du capital), le groupe Vivendi et le fonds Amber. Ces derniers réclament en effet une assemblée générale extraordinaire pour remettre en cause le renouvellement du mandat de gérant d’Arnaud Lagardère.

Impression

Le 65e Prix Nadar Gens d'images récompense la Manufacture d'Histoires Deux-Ponts

Félicitations à la Manufacture d'Histoires Deux-Ponts ! Le 65e Prix Nadar Gens d'images, qui met à l'honneur les plus belles réussites de l'édition photographique, a été attribué à un ouvrage imprimé par ses équipes. Précisément, la Manufacture d'Histoires Deux-Ponts a pris en charge la fabrication, la pré-presse et l'impression de l'ouvrage « L'odeur de la nuit était celle du jasmin » (photographies de FLORE, écrits de Marguerite Duras, publié par les éditions Maison CF - Clémentine de la Féronnière), au format original et relié à la japonaise. Il a été imprimé sur une machine traditionnelle offset, en bichromie et quadrichromie.

Agenda

Arctic Paper dévoile l'agenda Munken 2021 : « Le Pouvoir de la Couleur »

Comme chaque année, Arctic Paper collabore avec une école créative pour imaginer l’agenda Munken, un projet de design qui offre une année d’inspiration tout en mettant en valeur les qualités des papiers Munken Design. L’édition 2021 a été créée par des étudiants en graphisme de l’UAL Chelsea College of Arts de Londres. Le thème de leur inspiration : l’importance du bien-être personnel et mental grâce aux couleurs et la méditation. Parties de l’idée que chacun devrait injecter plus de couleurs dans sa vie et donner la priorité à son bien-être mental, les étudiantes Georgie Wade, Daisy Peters et Georgie Sullivan se sont ainsi concentrées sur la façon dont la couleur pouvait influencer notre humeur. Le résultat est « lumineux » : cet agenda Munken 2021 met de la couleur dans la vie de ses utilisateurs. Une positive attitude très utile dans le contexte actuel. En France, l’Agenda Munken est distribué aux clients et prescripteurs, par Arctic Paper France ainsi que les distributeurs des papiers Munken, à savoir Torraspapel Malmenayde et Procop. Il est également en vente sur https://shop.arcticpaper.com/

Presse

Sortie du n° 409 de Liquides & Conditionnement

Ne manquez pas le nouveau numéro de Liquides & Conditionnement, le magazine des professionnels de l'industrie des boissons et des liquides alimentaires. Au menu de ce numéro notamment, le dossier Etiquettes haptiques. Si vous souhaitez découvrir Liquides & Conditionnement, merci d'écrire à Sylvie Hubert, s.hubert@mpmedias.com.

Presse

Le nouveau Pap’Argus est sorti !

Nous vous l’annoncions et une série de petits soucis techniques a finalement retardé sa sortie ! Mais chers abonnés fidèles vous avez dû recevoir ce numéro 373. Si vous n’êtes pas abonné et voulez découvrir la nouvelle formule de Pap’Argus, n’hésitez pas à en faire la demande à s.hubert@mpmedias.com. Sylvie Hubert se fera un plaisir de vous en adresser un exemplaire en PDF.

Impression

Fin de parcours pour le catalogue Ikea

Le géant suédois du meuble a décidé d'arrêter de produire le catalogue. Après 70 ans de bons et loyaux services, le catalogue Ikea est définitivement arrêté. Une initiative lourde de conséquences quand on connaît l'ampleur de sa diffusion. A titre d'exemple, en 2016, l'année où il a été le plus distribué, ce ne sont pas moins de 200 millions d'exemplaires dans 69 versions différentes qui ont circulé. Le groupe justifie sa décision par la montée en puissance de son commerce en ligne : + 45 % dans le monde sur l'année écoulée, et plus de quatre milliards de visiteurs sur son site. Dans la foulée, Ikea annonce qu'il se concentrera donc sur le renforcement des canaux de communication numériques.

50 éditeurs décident de ne plus vendre de livres sur Amazon

 

Les éditeurs entrent en résistance… Certains d'entre eux du moins. Ils sont ainsi une cinquantaine, à décider de ne plus vendre leurs livres sur Amazon, la plus grosse librairie en ligne aujourd'hui. Ils ont publié un communiqué dans lequel chaque paragraphe défend une idée, comme par exemple :  « Son monde est à l’opposé de celui que nous défendons. Nous ne voulons pas voir les villes se vider pour devenir des cités-dortoirs hyperconnectées. Amazon est le fer de lance du saccage des rapports humains et de l’artificialisation de la vie. Nous devons, sans attendre, boycotter et saboter son monopole. » Parmi les courageux, Zones Sensibles, Vies Parallèles, Les Fondeurs de briques, Hobo Diffusion, Éditions Divergences, Éditions la Tempête, Nada éditions, Éditions du Commun, L'œil d'or, Les Éditions sociales… Mais point de Gallimard, Grasset, le Seuil, Robert Laffont… En revanche deux associations de librairies, Librairies en Nouvelle-Aquitaine et Libraires du Sud leur emboitent le pas. D'autres pourraient suivre…

Fêtes

6 français sur 10 envoient leurs voeux

Bientôt les vœux ! Et cette année, les Français ont plus que jamais envie de souhaiter une bonne année à leurs proches… et de faire passer la mauvaise pilule 2020. Quel meilleur support que les cartes de voeux pour cela ? D'ailleurs, les chiffres du sondage OpinionWay pour Popcarte le montrent. En effet, le contexte actuel donne beaucoup plus envie à 6 Français sur 10 de souhaiter une bonne année à ceux qui leur sont chers (63 %). Présenter ses vœux participe à rendre la période plus joyeuse pour 76 % des Français. De plus, pour 70 % des personnes interrogées, présenter ses vœux est l'occasion de reprendre contact avec des gens qu'ils n'ont pas vus depuis longtemps. Et recevoir une carte de vœux fait plaisir à 4 Français sur 10.

Votre Pap'Argus sort cette semaine

 

La filière papier-carton résiste globalement, avec des disparités cependant selon les secteurs, ce qui n'est pas sans avoir une incidence sur les prix, comme vous le lirez dans L'Observatoire des prix de novembre. Dans le magazine, le Président de Copacel, Philippe d'Adhémar et Stéphane Panou, directeur recyclage et valorisation matière au sein du groupe Paprec, président de la filière papiers-cartons de la Fédération professionnelle des entreprises de recyclage commenteront aussi la crise et aborderont les perspectives de la filière. Un dossier emballage est au sommaire aussi de ce numéro, dans lequel Pap'Argus revient sur les innovations que vous auriez vu à All4Pack, si le salon avait eu lieu. Au sommaire aussi de ce numéro, un point sur l'impact du télétravail sur le papier bureautique et l'emballage par Liz Wilks, Director-Sustainability and Stakeholder chez Asia Pulp & Paper (APP). Et pour finir, le témoignage de Mediapost, qui revient, chiffres à l'appui, sur les performances environnementales, sociales et économiques de l'imprimé papier. Bonne lecture !

Campagne

Pour Noël, offrez des livres !

Après plusieurs semaines de fermeture des librairies et de l’ensemble des points de vente physiques de biens culturels, et alors que débute la période la plus importante de l’année en termes de ventes, le Syndicat national de l’édition est à l’initiative d’une vaste campagne d’affichage destinée à encourager l’achat de livres pour Noël.  Avec un claim simple : Pour Noël, offrez des livres ! Cette campagne est visible dans Paris jusqu’au 6 décembre, puis dans 28 villes partout en France du 8 au 14 décembre. Pour la petite histoire, le visuel de l’affiche de la campagne est adapté d’un dessin imaginé par l'artiste Nob. A noter aussi que la campagne bénéficie de la générosité de JCDecaux qui a mis gracieusement à disposition ses mâts drapeaux et ses colonnes Morris. C'est Noël après tout !

Presse

Avez-vous lu notre magazine Premium&Luxe ?

Vous pouvez toujours recevoir le nouveau numéro de Premium&Luxe. N'hésitez pas à demander à Sylvie Hubert (s.hubert@mpmedias.com) votre exemplaire PDF du dernier numéro de Premium&Luxe. Au sommaire : l'emballage de luxe et la RSE, au-delà du seul marketing - les échantillons prennent une dose de vert - le packaging de luxe mobilisé contre la Covid-19 - et aussi la designeuse Céline Delcourt, le producteur de flacons Joël Viry, la conceptrice de tubes Valérie Lebelt... et beaucoup d'autres informations sur l'univers de l'emballage du luxe qui marie chic et innovations en permanence dans un contexte très concurrentiel. Un numéro à ne pas manquer.

Presse

Un crédit d’impôt pour les investisseurs dans la presse d’information générale

Bonne nouvelle pour le secteur de la presse, confrontée à des difficultés sévères depuis des années. Un amendement au projet de loi de finances a été adopté à l’Assemblée nationale pour soutenir le secteur en offrant aux entreprises qui investissent dans la presse de bénéficier d’un crédit d’impôt de 25 %. Cela concerne précisément la presse dite « d’information politique et générale », qui regroupe les quotidiens nationaux et régionaux, plusieurs magazines ou encore les sites d’information. Cette précision : le groupe qui procédera à cet investissement devra conserver les titres de l’entreprise de presse pendant au moins cinq ans.
 

Nomination

Régine Hatchondo est la nouvelle Présidente du Centre national du livre

Du changement à la tête du Centre national du livre (CNL), établissement public de soutien à l’édition. C'est l’ancienne numéro deux d’Arte France, Régine Hatchondo, qui va succéder à Vincent Monadé qui occupait cette fonction depuis octobre 2013. Régine Hatchondo compte mettre à profit son expérience du secteur pour accomplir sa mission à la Présidence du CNL. Elle a notamment dirigé l’organisme de promotion du cinéma français Unifrance et travaillé à Matignon, au ministère de la Culture et à la mairie de Paris, avant d'intégrer Arte.
 

 

Livre

Qui va racheter l'éditeur américain Simon & Schuster ?

C'est la dernière ligne droite dans la course au rachat du groupe américain Simon & Schuster, qui serait valorisé plus de 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros). L'an dernier, l'éditeur a réalisé un chiffre d’affaires de 814 millions de dollars en 2019. Plusieurs repreneurs potentiels sont en piste pour acquérir l'éditeur actuellement détenu par ViacomCBS : News Corp (Harper Collins), Bertelsmann (Penguin Random House) et Vivendi et Lagardère. Toutefois, les groupes français ne sont pas donnés favoris, car ils sont aussi engagés par ailleurs. On rappelle notamment que Vivendi bataille pour la gouvernance du groupe Lagardère (Hachette Livre). Quoiqu'il en soit, l'annonce du deal serait imminente et devrait être faite fin novembre. Si c'est Bertelsmann, celui-ci passerait alors devant le groupe Pearson, avec 4,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires au global. Si c'est HarperCollins, celui-ci deviendrait un poids lourd de l'édition, avec un chiffre d'affaires total de 2,3 milliards d'euros. Cette opération de rachat survient alors que le secteur est en phase de concentration pour résister notamment à Amazon.

Sponsoring

Raja, à nouveau partenaire du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême

Le leader européen de la distribution d'emballages, de fournitures et d'équipements pour les entreprises, Raja, persiste et signe en accompagnant à nouveau le Festival d'Angoulême, pour sa 48ème édition, en tant que partenaire principal. Sous l'impulsion de sa Pdg Danièle Kapel-Marcovici, le groupe prolonge ainsi son engagement en faveur de l'art, la culture et la bande dessinée, forme d'expression artistique contemporaine et populaire. Raja fournira en plus de son accompagnement, les kits de protection pour le Festival, qui se déroulera du 24 au 27 juin 2021.

Livre

Mondadori continue d'investir dans la création de librairies en Italie

Mondadori Retail, la société du groupe Mondadori qui gère le plus grand réseau de librairies en Italie, persiste et signe sur le développement du livre. Et ce malgré les pertes dues au confinement et à la pandémie. A date, le réseau Mondadori compte déjà plus de 550 librairies, les Mondadori Stores, qui accueillent plus de 20 millions de clients chaque année. Mondadori a annoncé l’ouverture de sept autres librairies d’ici la fin de l’année. Le modèle de ces magasins sera adapté à leur environnement. En effet, la société mise sur des localisations qui ont fait l’objet au préalable d’une réflexion visant à renforcer le lien entre les communautés et les lieux de culture. Le vrai rôle d'une librairie en fait. D'autres pays feraient bien de s'inspirer du modèle italien…

Le livre n'est plus en odeur de sainteté dans les lieux physiques… Reste Internet !

 

Comme les grandes surfaces, la Fnac… les maisons de la presse doivent fermer leurs rayons livres. Situation ubuesque pour le moins et qui pénalisent donc aussi les diffuseurs de presse. Le pourquoi de cette interdiction de vendre des livres ? Ne pas faire de concurrence déloyale aux libraires qui, on le rappelle, peuvent néanmoins proposer leurs ouvrages en livraison, mais aussi en click & collect en magasin. De surcroît, toujours pour soutenir les librairies, le gouvernement a annoncé le 5 novembre dernier la prise en charge des frais d’expédition pour les livres vendus par les libraires indépendants.

Print

Sortie de l'ouvrage Les Cafés de l’Après, du live au livre

Du digital au print… Voilà un beau projet réalisé par le Comité Grand Lille qui sort un recueil de 39 entretiens dans Les Cafés de l’Après, du live au livre. L'ouvrage se compose d'une série de conversations du podcast, Cafés de l’Après, lancé en mars dernier pendant le confinement, par Jean-Pierre Letartre, président du Comité Grand Lille. Au sommaire, des personnalités comme Erik Orsenna, Mercédès Erra ou Françoise Nyssen. Le lancement du livre s'est déroulé, très logiquement dans une librairie, en l'occurrence au Furet du Nord de Lille (ouvert en drive pendant le confinement) et la conférence a été diffusée via Youtube. Une conférence très intéressante (à réécouter en replay)  avec les interventions de Pierre Coursières, président du groupe Le Furet du nord, qui fait un plaidoyer pour le livre comme produit « essentiel », ainsi qu'un échange sur la numérisation de la culture. L'ouvrage, Les Cafés de l’Après, du live au livre, coûte 15 €. Les recettes seront intégralement versées sous forme de dons la fondation Y CROIRE. En parallèle du lancement du livre, les Cafés de l’Après continuent avec une saison 3 chaque vendredi !

Roselyne Bachelot-Narquin annonce des tarifs postaux d'envoi de livres divisés par 3 ou 4

 

Décidément, les libraires font parler d'eux… et c'est très bien ! Depuis l'annonce du reconfinement, elles n'ont cessé de se battre pour obtenir une situation plus équilibrée entres elles (obligées de fermer et qui ne peuvent plus que proposer du click and collect ou de l'envoi à domicile) et les concurrents (grandes surfaces, Amazon, Fnac-Darty, etc). Elles ont rapidement obtenu la fermeture des rayons livres des grandes surfaces alimentaires et des grandes surfaces spécialisées mais restait l'ogre Amazon. La solution est venue de Madame La Ministre de la culture, Roselyne Bachelot-Narquin qui a obtenu que les tarifs postaux des libraires soient considérablement diminués. Par 3 ou 4 au moins. Ce qui devrait permettre aux librairies de redevenir compétitives face à Amazon. Reste à voir comment ces tarifs diminués vont être mis en application et surtout s'ils pourront être maintenus après la crise…

Livre

Plus de lieux physiques où acheter des livres

Bis repetita. Reconfinement oblige, les magasins non essentiels sont à nouveau fermés. Et ce quelques semaines avant Noël, ce qui complique sérieusement le business. Notamment des librairies, qui ne peuvent plus que proposer du click and collect. Accusées de concurrence déloyale, les grandes surfaces sont obligées de fermer leurs rayons livres, de même que Fnac-Darty. L'unique solution pour le consommateur est donc de commander en ligne. De préférence sur les sites des libraires plutôt que sur celui d'Amazon…  selon Madame la ministre elle-même !

Presse

Fin de parution pour Books

Triste nouvelle. Le magazine Books sort son dernier numéro. Créé en 2008, ce magazine qui ouvrait sur tous les savoirs cesse sa parution, faute de repreneur. Et il est placé en liquidation judiciaire. Pourtant, Books comptait quelque 3 500 abonnés payants, 25 000 inscrits à ses deux newsletters, plus une diffusion en kiosque et librairie. Mais les grèves de décembre-janvier, la pandémie de Covid-19, la faillite de Presstalis… Tous ces éléments mis bout à bout ont accru ses difficultés et la décision a été prise de liquider.

3 nouveaux magazines cette semaine !

 

Votre supplément Premium & Luxe, dédié à l'univers du packaging de luxe, est la première sortie de cette semaine. Au sommaire : la solidarité dans l’industrie du luxe face à la Covid-19, comment le packaging du luxe s’engage dans une RSE ambitieuse, un point sur les échantillons et monodoses de plus en plus vertueux, et toute l’actualité de l’emballage du luxe.
L'observatoire des prix suit avec Pap'Argus, avec une nouvelle fournée de chiffres précis sur les productions et tarifs en matière de papiers-cartons et en plus, ce mois-ci, un focus fait par le BIR sur le marché des papiers récupérés dans le monde au 3e trimestre. Dans le magazine, vous retrouverez notamment une interview de Camille Galliard-Minier, Députée de la première circonscription de l'Isère et rapporteuse d'une mission d'information parlementaire sur la filière du recyclage du papier. Au programme aussi de ce numéro, un reportage sur Be Paper, qui a relancé la production de l'ancienne usine de papier d'Arjowiggins à Saint-Omer et une incursion du côté du tissue avec un arrêt sur image sur MP Hygiène, qui prévoit de doubler son chiffre d'affaires cette année. Bonne lecture !

Presse

28 % des Français avouent ne jamais ouvrir un quotidien

Si les Français restent des gros consommateurs de télévision (62 % la regardent quotidiennement), ils font toutefois partie de ceux qui lisent le moins quotidiennement la presse écrite, comme le révèle la dernière étude Global Advisor d'Ipsos. Plus d'un Français sur quatre affirment ne jamais ouvrir un quotidien et 8 % seulement y sont fidèles chaque jour. Les Français sont ainsi parmi les moins nombreux à se déclarer prêts à payer pour une information sûre (15 %). Triste constat.

Presse

Le nouveau numéro d'Etiq&Pack est disponible

Le numéro double 140-141 d'Etiq&Pack est paru avec en couverture le nouveau président de l'étiquette en France, Cyrille Roze, par ailleurs dirigeant de Stic Image à Lyon. Au sommaire, un autre reportage dans le secteur de l'étiquette chez Impackt dans le Nord qui se renforce dans l'impression numérique, et un autre chez les fabricants japonais de films Lintec. Ajoutez une douzaine de pages d'actualités sur le secteur de l'emballage imprimé et les rubriques design et développement durable, et voilà un numéro à ne pas rater. Si vous n'êtes pas abonné, vous pouvez le découvrir en PDF en contactant Sylvie Hubert à s.hubert@mpmedias.com ou 02 31 98 82 65.

En Europe, les ventes de livres reprennent une bonne dynamique



Selon la dernière étude de l'institut d'études et de recherche GfK, les ventes de livres ont plutôt bien repris. Par exemple en France, depuis la réouverture des points de vente de livres, les chiffres sont en hausse de 10 % par rapport à la même période de 2019. L'étude relève sur la période des hausses de 9,7 % aux Pays-Bas, de 8,6 % en Italie… Effet rattrapage ? En tout cas, les lecteurs ont acheté plus d'ouvrages que l'année précédente, sur la période prise en compte. Mais on revient de loin : durant les semaines de confinement, les ventes avaient brutalement chuté :- 66,8 % en France par rapport à la même période de 2019, - 57,6 % au Portugal, - 49 % en Espagne, - 42,2 % en Italie…

Presse

Plan de sauvetage de La Marseillaise

Le titre presque octogénaire de la PQR, la Marseillaise (15 000 exemplaires quotidiens), vient d'être repris par le groupe régional Maritima Médias, détenue à 84 % par la mairie PCF de Martigues. Le tribunal de commerce de Marseille a ainsi validé le projet de reprise qui assure le maintien des emplois, un sauvetage économique et prévoit un virage numérique… Ce qui n'est pas une mince affaire au regard des dettes du titre, qui, au jour de sa liquidation, le 13 juillet dernier, affichait 7 millions d’euros de passif. Le nouveau groupe entend notamment développer son activité événementielle, créer des suppléments thématiques… Objectif : de 5 millions d'euros de chiffre d'affaires à 6,5 millions d’euros d’ici à 2023.

Presse

Editis réunit ses maisons d'édition de littérature autour d'un pôle unique

Nouvelle organisation au sein du numéro deux français de l'édition, Editis, qui crée un pôle littérature générale pour chapeauter ses différentes maisons (Place des éditeurs, Robert Laffont et Le Cherche midi) éditant des romans, lesquelles sont pourvues, au passage, de nouveaux dirigeants. « Le pôle littérature vient en soutien des maisons pour offrir plus de services et plus d'opportunités aux auteurs, au sein d'Editis et dans l'environnement propice à la création qu'offre Vivendi », a expliqué la directrice générale d'Editis, Michèle Benbunan. Editis a réalisé 733 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019. On rappelle que Vivendi, propriétaire d'Editis a annoncé le 1er octobre avoir franchi le seuil de 25 % du capital et de 20 % des droits de vote de Lagardère, propriétaire d'Hachette. Le groupe détient ainsi, au 30 septembre 2020, 26,7% du capital et 20,2 % des droits de vote de cette société.

Librairie

US : les libraires font campagne contre Amazon

Les librairies américaines et Amazon ne « boxent » pas dans la même cour. C'est en substance le message que veulent faire passer les réseaux spécialistes indépendants en lançant une campagne contre le géant internet. Le message : « Boxed out » (en clin d'oeil aux box d'Amazon). Cette campagne se justifie par le fait que les libraires américains s'inquiètent de la fermeture de plusieurs dizaines de librairies depuis le début de la pandémie et de la montée en puissance en parallèle d'Amazon. A noter que cette campagne sort « opportunément » à l'occasion des journées « Prime » d'Amazon, qui propose des offres commerciales particulièrement attractives. La campagne a été lancée sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les librairies elles-mêmes.

Plan de départs

Annonce presse : 60 départs programmés au Figaro

L'an dernier, un plan social avait concerné une trentaine de journalistes. Cette année, c'est une soixantaine de collaborateurs du journal qui sont concernés. Cette suppression permettrait d’économiser 4 millions d’euros par an selon le groupe de presse. En parallèle, le titre annonce aussi qu'il va procéder à 17 recrutements, dont 12 de journalistes, pour muscler son offre numérique. Le Figaro prévoit de franchir le cap des 200 000 abonnés au digital dans les prochaines semaines.

Presse

Droits voisins : coup de pression sur Google

La cour d'appel de Paris vient de confirmer la décision de l'Autorité de la concurrence qui impose à Google de négocier de bonne foi avec les éditeurs de presse la mise en œuvre des droits voisins. Ces derniers ouvrent le droit, pour les éditeurs de contenus et les agences de presse, à être rémunérés par le géant américain, lorsqu'il utilise ces contenus pour générer du trafic dans son écosystème.

Le nouveau Pap'Argus est disponible

 

Ne manquez pas le nouveau magazine Pap'Argus! Ce mois-ci de grands changements avec deux cahiers séparés : d'une part, L'Observatoire des Prix qui vous donne comme d'habitude les cours, les indicateurs et tous les chiffres du secteur avec l'analyse de la rédaction de Pap'Argus pour mieux comprendre et anticiper leurs variations ; d'autre part, un nouveau magazine avec 32 pages bourrées d'informations, d'images et d'avis sur le monde du papier et du carton, son actualité et son devenir ! Pap'Argus était déjà une référence, c'est désormais aussi un must ! Si vous êtes déjà abonné, vous avez dû recevoir cette nouvelle formule, dites-nous ce que vous en pensez. Si vous voulez découvrir ce nouveau Pap'Argus, nous nous ferons un plaisir de vous l'adresser en PDF. Demandez le vite à Sylvie Hubert par téléphone (02 31 98 82 65) ou par email (s.hubert@mpmedias.com).

Encre

Tester des encres sans huile minérale en production réelle

Dès 2021, la présence d'encres à huile minérale dans les imprimés induira un malus de la taxe Citeo de 10 %, puis en 2022 de 20 %. La loi sur l'économie circulaire se durcit encore par la suite : à compter du 1er janvier 2022, ces encres seront carrément interdites dans les emballages; A partir du 1er janvier 2023, elles seront à proscrire dans les prospectus publicitaires et les catalogues non adressés. Enfin, à compter du 1er janvier 2025, elles seront aussi interdites dans les impressions à destination du public. Ces mesures visent à éviter les contaminations lors du recyclage du papier et des papiers-cartons d'emballages. A date, il existe trois types d'encres sans huile minérale : les encres dites blanches, les encres à base d'huile végétale et les encres biosourcées. Lesquelles sont à favoriser ? Seuls des tests grandeur nature permettront de le dire. C'est pourquoi Citeo a lancé un appel à candidatures pour tester sur des dossiers clients l'une de ces trois encres. Sont concernés les imprimeurs équipés de rotatives offset avec sécheurs thermiques à air chaud (headset). A noter que les imprimeurs sélectionnés pour ce test bénéficient d'une aide technique et d'une aide financière.

Livre

La Ruche, première « librairie-école » de France

Les apprentis libraires ont leur école ! Son nom : La Ruche. Elle accueille 200 apprentis et 400 stagiaires en formation continue (vente, animation, gestion, communication...) et en reconversion. Imaginé par l'institut national de formation de la librairie (INFL), cet établissement a ouvert ses portes fin août à Maisons-Alfort (Val-de-Marne). Le lundi, c'est formation sur le terrain pour les novices et le reste de la semaine, c'est une librairie normale.

Edition

95 % du papier acheté par les éditeurs est certifié ou recyclé

Un exemple à suivre que celui des éditeurs de presse qui adoptent des politiques de plus en plus éco-responsables au sein de leurs maisons. Dans sa dernière enquête, la commission Environnement et Fabrication du SNE, révèle qu'en 2018, 95 % du papier acheté par les éditeurs interrogés était certifié ou recyclé. Ce taux a augmenté de 7 % par rapport à l’année 2013 (88 %). A noter que le volume de papier certifié acheté est plus important au sein des moyennes et des grandes structures (94 %) qu’au sein des structures de petite taille (71 %). Le volume de papier certifié acheté est également plus élevé lorsqu’il est acheté directement par l’éditeur (97 %) plutôt que via un imprimeur (83 %)

Edition

Effondrement des ventes des guides touristiques

Ce n'est pas une surprise au vu du contexte mais le crash reste impressionnant : les ventes de guides touristique se sont effondrées en 2020 d’après les chiffres transmis par le cabinet GFK. Précisément, la chute a commencé dès février 2020 : les ventes ont commencé à reculer, d'environ 11 % par rapport à février 2019. Et en avril, avec un secteur à l'arrêt complet, c'est la catastrophe : - 97 %. Par rapport aux 9 millions de guides qui s’écoulent normalement en avril, seulement 280 000 se sont vendus.

Papeterie

La rentrée  « papeterie » de Gallimard

LE cadeau qui fait toujours plaisir aux amoureux des lettres ? L'agenda Gallimard. Il reprend comme d'habitude la célèbre couverture de la collection Blanche, avec de nombreux contenus littéraires : des citations d'écrivains, les dates des salons et festivals du livre… La papeterie Galllimard propose aussi cette année un carnet au format inédit autour du fameux « questionnaire de Proust », un petit carnet poche « Poèmes » pour les amoureux de la poésie et un carnet carré couleur sur couverture argent :  « Paris est une fête ». Il n'y a plus qu'à faire son choix !

Edition

Court toujours, c'est le nom de la nouvelle collection Nathan pour les lecteurs de 15-25 ans

Nathan s'est penché sur le segment des jeunes et sur leur consommation de la lecture. Dans ce cadre, il lance une collection particulière, complètement pensée pour eux. Court toujours, ce sont des livres qui peuvent tous être lus en une heure. Ces romans sont disponibles sur trois supports différents : livre papier, ebook, et livre audio. En outre l’application NATHAN LIVE permet d’accéder à toujours plus de contenus autour de la collection : interviews, articles… Idéal pour les lecteurs qui peuvent jouir de ce contenu additionnel en miroir des accès audio et numérique des livres achetés. Prix du livre en format papier 8 euros. Voilà une manière intéressante pour (de ?) remettre les jeunes à la lecture !

BD

Astérix, BD préférée des français

Le Centre national du livre (CNL) vient de rendre public les résultats de son étude, conduite par Ipsos. Il ressort que les Français lisent prioritairement des albums et qu'Astérix est leur BD préférée. Toutefois, le manga est aussi plébiscité par les pré-adolescents et adolescents. Ce qui fait dire à Vincent Monadé, président du CNL, « que la lecture de bande dessinée est à la croisée des chemins : si l’album franco-belge règne encore, la poussée du manga, portée par un lectorat jeune, semble inexorable. Les Français plébiscitent la lecture de bande dessinée, mais selon la génération à laquelle ils appartiennent, ils ne lisent pas la même chose. Le village gaulois s’ouvre au monde, et le manga prend part au banquet. » Au cours des 12 derniers mois, les enfants ont lu près de 12 BD (dont 7 albums, 2 mangas, 2 magazines spécialisés BD), soit plus de la moitié des livres qu’ils ont lus (53 %) quand les adultes n’en n’ont lu que 3 (2 albums et 1 manga), soit le quart des livres qu’ils ont lus (26 %). Avoir du temps est un important levier d’incitation à la lecture de BD chez tous les Français. S’ils avaient plus de temps, la lecture de BD serait la 4e activité privilégiée.

Livre

Dalloz donne un coup de pouce aux libraires

Belle initiative que celle de l'éditeur d’ouvrages juridiques Dalloz, qui lance une campagne pour soutenir les librairies, quelle que soit leur spécialité. Le but : inciter les Français à retrouver le chemin des librairies. Pour ce faire, l'éditeur a mis à contribution le dessinateur Mathieu Persan. La campagne de communication  s’articule autour de différents supports — affiches, stickers, marques-pages en librairies, réseaux sociaux, newsletters, … Un jeu-concours devrait également suivre.

Livre

Gibert Jeune Rive Droite, reprise par le fondateur du réseau Librest, se transforme en coopérative

Gibert Jeune Rive Droite, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 2,6 millions d'euros en 2019 (dont 1,96 million d'euros dans le livre) écrit une nouvelle page de son histoire grâce au fondateur du réseau Librest, Renny Aupetit. Celui-ci rachète le fonds de commerce de la librairie située sur les grands boulevards parisiens. Au passage, il investit 2,5 millions d’euros pour la transformer en coopérative. De ce fait, l’établissement, intégré au réseau Librest (réseau de 13 librairies du Grand Paris), deviendra La coopérative des idées, une librairie indépendante coopérative dont la majorité du capital social sera détenu par les salariés. La réouverture est prévue au printemps 2021. Rappelons que le réseau Gibert Joseph, en grandes difficultés, s'est séparé en mai de trois magasins: Chalon-sur-Saône,  Clermont-Ferrand et Aubergenville.

Communication

Clairefontaine prend la parole sur TikTok !

Pour cette rentrée des classes pas comme les autres, Clairefontaine a décidé de frapper fort en prenant la parole sur le célèbre réseau social TikTok, très prisé par les adolescents. Pour cette première apparition, Clairefontaine s'est associée à l'influenceur Flashboy.mp4, un danseur qui agrémente ses vidéos d'effets spéciaux surprenants ! Cette collaboration a donné naissance à une vidéo créative et dynamique autour du produit phare de la marque le Koverbook Clairefontaine.

Presse

483 M€ d'aides pour la presse

Au même titre que l'aéronautique ou que le tourisme, la presse, mise à mal par la pandémie, a son plan de relance. L'Etat va mettre la main à la poche. Montant de l'aide : 483 millions d’euros. Une somme qui s’ajoute aux aides traditionnelles, d’un montant de 840 millions, allouées chaque année aux journaux. Si la plus grosse part de ce soutien financier vise à soutenir la distribution de la presse, les éditeurs ne sont pas oubliés : ils obtiennent un crédit d’impôt pour les abonnements à la presse d’information politique et générale, dont le coût annuel est estimé à une soixantaine de millions. Les imprimeries sont elles aussi aidées : l’Etat leur apporte 18 millions par an et crée un fonds de transition écologique qui a pour finalité de réduire l’empreinte carbone du secteur.

Presse

1 500 euros pour les marchands de journaux indépendants

C'est une « aide exceptionnelle » d’au moins 1 500 euros que vont toucher les marchands de journaux indépendants touchés par la crise sanitaire et les difficultés de l’ancien groupe de distribution de presse Presstalis (devenu France Messagerie le 1er juillet). Le but étant de soulager leur trésorerie tendue tout en garantissant bien entendu la continuité de la distribution de la presse. Le montant minimum est fixé à 1500 euros mais il pourra être supérieur dans certaines villes : 2 000 euros par exemple à Ajaccio, Bordeaux, … 3 000 euros à Lyon et Marseille…

Presse

Le propriétaire du Daily Mirror veut supprimer 550 postes

La presse est en train de payer un lourd tribut et les mauvaises nouvelles dans le secteur pleuvent. Dernière annonce en date : celle de Reach, propriétaire notamment du Daily Mirror qui a annoncé son intention de rationaliser l'entreprise. Motif : avec la crise du coronavirus, la circulation et la publicité ont diminué de manière significative. Précisément, le chiffre d'affaires du groupe de presse au deuxième trimestre affiche une baisse de 27,5 % par rapport à la même période l'an dernier. Quant aux revenus tirés de l'impression, ils ont baissé de 29,5 % et les revenus numériques ont baissé de 14,8 %. Enfin, la diffusion reste nettement inférieure aux niveaux antérieurs au Covid-19, la publicité locale demeurant difficile. Dans ce contexte, l'entreprise prévoit une réduction des effectifs d'environ 550 personnes (soit 12 % de ses effectifs).

Le nouveau Pap'Argus est sorti !

 

Pendant cette phase de reprise, Pap'Argus continue à vous apporter les clés pour comprendre la situation actuelle et son devenir.

 

Si vous n'avez pas reçu votre Pap'Argus n°369 (daté juin 2020), que nous vous avons adressé cette fois encore, cher abonné, en format PDF, vérifiez vos indésirables et si vous ne le trouvez toujours pas, faites une demande par email à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com. Au sommaire de ce numéro, l'Observatoire des prix bien sûr mais aussi les explications de Philippe d'Adhemar, Président de la Copacel, qui avertit « que la perte de production liée au coronavirus, estimée à 10 %, va probablement s’aggraver ». Il détaille dans ce numéro les pistes de relance pour la filière. Des mesures à confronter avec celles du président de DS Smith Packaging France, Thibault Laumonier, qui donne sa première interview à Pap'Argus. Votre magazine innove aussi dans ce numéro avec une nouvelle rubrique « point marché ». Ce mois-ci, elle fait le bilan d'un semestre sous tension dans les PPO.

Presse

Exit Presstalis, bonjour France Messagerie !

Le tribunal de commerce a rendu son verdict et accepté l’offre de reprise déposée par la Coopérative de distribution des quotidiens qui réunit sous la présidence de Louis Dreyfus, dirigeant du Monde, plusieurs quotidiens nationaux (Les Echos, L'Equipe, Le Figaro..). Elle l'autorise ainsi à reprendre la messagerie Presstalis qui était en cessation de paiement. Cette décision aboutit à la création d'une nouvelle structure, France Messagerie. Rappelons que si le principal distributeur de presse en France a évité de justesse la fermeture mi-mai, en revanche ses filiales en régions ont été liquidées.

Acquisition

Xavier Niel rachète « Paris-Turf »

Né en 1946, « Paris-Turf », possède plusieurs quotidiens et magazines spécialisés dans les courses et le monde équestre (dont « Paris-Turf », « La Gazette des courses », « Cheval magazine », etc.). Le groupe de presse hippique a été durement affecté par l’arrêt des courses. Il vient finalement d'être repris par NJJ Presse, le holding de Xavier Niel, fondateur de l'opérateur téléphonique Iliad-Free et déjà actionnaire du Monde. Objectif de l'entrepreneur : accélérer la transformation digitale du titre, avec davantage de services numériques. Pour mémoire, le groupe avait été placé en redressement judiciaire fin mai. Il a généré un revenu annuel de 66 millions d’euros en 2019.

Prospectus

Une étude américaine prouve le retour sur investissement des catalogues

Une expérience de terrain à grande échelle a été réalisée en collaboration avec un détaillant de commerce électronique de bijoux et de montres de luxe basé aux États-Unis qui a une clientèle mondiale et une base de données de 28 000 clients. Les résultats ont été rapportés dans Harvard Business Review au printemps 2020. L'auteur-chercheur Jonathan Z. Zhang, de la Colorado State University, a combiné les résultats de l'expérience avec les tendances de la technologie de la vente au détail et la recherche en psychologie du consommateur, à une étude plus large portant sur la vente au détail et les biens de consommation. Dans l'enquête, 500 clients choisis au hasard dans un groupe ne recevant que des e-mails ont été comparés à un groupe de 500 autres clients recevant à la fois des e-mails et des catalogues. On a demandé aux deux groupes à quel point il leur était facile d'imaginer porter les produits et à quel point ils jugeaient les descriptions de produits vivantes. Les répondants du groupe «Courriel seulement» ont donné une note moyenne de 4,3, tandis que le groupe « Courriel + catalogue » a donné une note de 5,6. Par rapport au groupe « Courriel uniquement », le groupe « Courriel + catalogue » a presque doublé l'augmentation des ventes et celle des demandes de renseignements. Par rapport au groupe témoin, les ventes ont augmenté de 49 % et les demandes de renseignements de 125 %. La preuve que les catalogues sont rentables !

Un crédit d'impôt pour inciter les abonnements presse

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

La presse souffre, avec une chute conséquente du marché publicitaire depuis la crise sanitaire. Dans ce contexte tendu, tout geste de soutien de la part du gouvernement est le bienvenu. Comme ce crédit d'impôt d'un maximum de 50 euros pour un premier abonnement à un titre de presse d’information politique et générale. La mesure a fait l'objet d'un amendement déposé par le gouvernement pour favoriser les abonnements à la presse pour les ménages les moins aisés, dans le cadre du projet de loi de finances rectificative. Ce crédit d’impôt, accordé une seule fois, est accessible jusqu’à la fin 2022. Il est réservé aux foyers dont le revenu fiscal de référence est inférieur, pour une part de quotient familial, à 10 000 euros, cette limite étant majorée de 25 % par demi-part supplémentaire.

Pap'Argus tire les leçons de la crise dans son numéro de juin

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Fidèle à ses habitudes, le magazine donne la parole aux grands témoins de la filière. Au menu du numéro de juin, les explications de Philippe d'Adhemar, Président de la Copacel, qui avertit « que la perte de production liée au coronavirus, estimée à 10 %, va probablement s’aggraver ». Il détaille dans ce numéro les pistes de relance pour la filière. Des mesures à confronter avec celles du président de DS Smith Packaging France, Thibault Laumonier, qui donne sa première interview à Pap'Argus. « En période de crise, il est essentiel de pouvoir transférer des commandes sur d’autres sites. ll faut des back-ups solides. La pandémie l'a démontré. En Italie par exemple, l’usine d’un confrère a dû temporairement fermer ses portes. Il ne disposait pas d’un maillage suffisant sur le territoire. Afin de limiter les ruptures de commandes, l’alternative a été un recours à de la sous-traitance auprès de confrères, tels que nous. En France, nos sites à l'Est ont particulièrement été affectés avec des usines qui ont manqué de personnel. Pour compenser nous avons alors transféré un grand nombre de commandes sur d’autres sites, notamment à Amiens et en Bretagne ». De par la qualité et la taille de son réseau, DS Smith reste confiant sur l'avenir … et ouvert à des opportunités. « Nous sommes très influents sur la concentration du secteur. Nous avons réalisé pas moins de 18 acquisitions majeures en dix ans ». Pap'Argus continue d'innover pour répondre aux besoins de ses lecteurs et lance une nouvelle rubrique « point marché ». Ce mois-ci, elle fait le bilan d'un semestre sous tension dans les PPO.

Presse

Nouvelle mesure d'audience pour la presse, qui prend en compte le papier et le digital

Du nouveau pour la presse ! Une nouvelle mesure d'audience a été créée par l’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM). Elle prend en compte le papier et le digital, ainsi que les habitudes de consommation de la presse, via une application. Pour sa réalisation, 5 000 personnes ont été sélectionnées à travers un panel de 28 000. Elles répondront à des questions sur leur temps de lecture, la confiance qu’ils accordent au titre, l’attention portée à la publicité, etc. L'objectif étant de mieux percevoir l’engagement et ainsi l’efficacité du média. Pour rappel, en 2020, neuf marques ont une audience supérieure à 20 millions. Le trio de tête : « Le Figaro » (presque 26 millions de lecteurs par mois, en audience), « 20 Minutes » (22,8 millions) et « Le Parisien-Aujourd’hui en France » (22,5 millions).

Presse

Rossel est le nouveau propriétaire de « Paris Normandie »

C'est un ouf de soulagement qu'ont poussé les salariés de Paris Normandie en apprenant la nouvelle : le tribunal de commerce de Rouen a finalement choisi l’offre de Rossel, propriétaire de « La Voix du Nord » (au détriment de celle de son concurrent belge IPM) pour reprendre le titre. Il est vrai que ce dernier a su montrer sa capacité à redresser des journaux en difficulté, comme récemment avec « Le Courrier picard » et « L’Union de Reims ». Rossel a offert 250 000 euros pour cette reprise. Mais pour autant, celle-ci n'évitera pas la casse sociale puisqu'il y aura 60 licenciements sur 240 employés.

Système U, pour le local, jusque dans ses catalogues

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

La relocalisation… Le sujet du moment. Les Français la réclament et une enseigne, par ailleurs qui a bâti toute sa communication sur le local, joue le jeu. En l'occurrence Système U, qui annonce l'impression de leurs tracts dans l'hexagone afin de soutenir le tissu industriel français. Une initiative qui tranche avec celles de Monoprix ou Casino, qui réduisent leurs impressions de prospectus ! Cet engagement de la part de l'enseigne U concerne 348 millions catalogues. Ceux-ci étaient auparavant imprimés pour majorité en Italie. Concrètement, selon Système U, cette relocalisation assurera à ses partenaires imprimeurs une croissance de 90 % de leur chiffre d’affaires. L'enseigne des Nouveaux Commerçants précise aussi qu'elle conservera l’approvisionnement en papier certifié PEFC. Répondant ainsi à deux tendances du marché : local et durable.

Presse

La crise sanitaire et celle de Presstalis coûtent environ 30M€ au journal « Le Monde »

Entre le dépôt de bilan du distributeur Presstalis et la crise sanitaire, les quotidiens ne sont pas à la fête, notamment au journal Le Monde. Ce dernier évalue son manque à gagner à 30 millions d'euros. En difficulté, le groupe est en négociation pour un prêt garanti par l’Etat d’un montant de 17 millions d’euros ainsi qu’un apport des actionnaires (Xavier Niel, Matthieu Pigasse, Daniel Kretinsky, Prisa). Bénéficiaire en 2019 (résultat net de 2,6 millions d’euros) le groupe édite outre le journal Le Monde, les magazines Courrier international, Télérama, La Vie, Le Monde Diplomatique. Il possède le magazine L’Obs.

Presse

Les régions de Lyon et Marseille sans distribution de presse nationale depuis mai

Le démantèlement de Presstalis cause des victimes chez les vendeurs de journaux indépendants, notamment ceux des régions de Lyon, Marseille où aucune presse nationale n'est distribuée depuis début mai. Rappelons que cette activité est déjà très fragile : 740 kiosques et maisons de la presse ont fermé en France au cours des quatre premiers mois de l'année. Et le Covid-19 par-dessus…

Pub

Chute des investissements publicitaires en 2020

C'est grave mais moins grave qu'après la crise de 2008 : voici en substance le message à retenir du rapport Global Ad Trends publié par WARC Data. Ce document résume les dernières tendances du marché mondial de la publicité et l’impact de la crise du Covid-19 sur les investissements de 96 pays, dont la France. Au global, une baisse de 8,1 % est annoncée, moins forte qu’après la crise de 2008. Ce sont les médias traditionnels qui devraient enregistrer la plus forte chute, de -16,3 %, soit 51,4 milliards de dollars d’investissements publicitaires. Les prévisions pour le print sont de -20,1 % et pour la publicité extérieure, -21,7 %. Optimiste, l’étude prévoit une reprise dès 2021, avec des investissements publicitaires qui repartiraient à la hausse de +4,9 %.

L'Etat met en place des fonds de soutien à destination des librairies indépendantes et des maisons d'édition

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

La filière livre l'appelait de ses voeux (cf Pap'Argus 368, interview du délégué général du Syndicat de la librairie française) et c'est chose faite : l'Etat prend des mesures de soutien pour le secteur. Un fonds d’un montant de 25 millions d’euros sera mis en place au niveau du Centre national du Livre (CNL), en lien avec les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC), pour permettre aux librairies indépendantes de faire face à leurs difficultés financières. Il sera proposé aux collectivités territoriales et aux associations professionnelles d’abonder ce fonds afin de favoriser la création d’un guichet unique à destination des libraires. Un fonds de soutien d’un montant de 5 millions d’euros sera mis en place au niveau du CNL, en lien avec les DRAC, pour soutenir financièrement les maisons d’édition réalisant un chiffre d’affaires entre 100 000 euros et 10 millions d’euros. L’Etat mobilisera par ailleurs une enveloppe de 12 millions d’euros, répartie sur 2020 et 2021 pour aider les librairies à moderniser leur équipement. Enfin, plus de 100 millions d’euros vont être mobilisés par l’Etat auprès de l’IFCIC sous forme de prêts, avec notamment le soutien de la Banque des Territoires. Au sein de cette enveloppe, un montant de 40 millions d’euros sera accessible aux acteurs du livre en fonction de leurs besoins. Commentant cette décision, Bruno Le Maire a déclaré : « Nous continuerons de soutenir les acteurs du livre. Ce plan permet d’accompagner les libraires, les éditeurs et les auteurs dans cette période très compliquée. Il a également vocation à compléter, de manière ciblée, les dispositifs massifs mis en place par le Gouvernement depuis le début de la crise. Ce plan s’intègre dans le cadre de la réflexion globale engagée par le ministère de la Culture sur le partage de la valeur, la rémunération des auteurs et le modèle économique des acteurs de la chaîne du livre ».

Presstalis : 25 offres de reprises pour les filiales en région

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Feuilleton compliqué chez Presstalis. Le principal distributeur de presse a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris le 15 mai dernier, avec une période d'observation de deux mois. Ses filiales en région (la SAD et la Soprocom), qui emploient plus de 500 salariés, ont, elles, été liquidées sans poursuite d'activité. Ce qui a engendré des grèves. Fin mai, 25 marques d'intérêt ont été déposées devant le tribunal pour reprendre les actifs de la SAD et de la Soprocom. D'ores et déjà, Bayard, Lagardère, le Canard enchaîné et Bauer ont indiqué qu'ils étaient d'accord pour rejoindre la structure qui remplacera Presstalis. Prisma Media, Reworld Media et CMI France, ont également donné leur aval, sous conditions. En revanche, une quarantaine de petits éditeurs ont informé qu'ils quitteraient Presstalis pour son concurrent, les Messageries Lyonnaises de Presse (MLP).

Seconde main

Le livre d'occasion succès des ventes en ligne durant le confinement

Les Français ont profité de leur temps libre durant le confinement pour faire des ventes, notamment de livres, comme le révèle le sondage YouGov pour eBay. 78 % de la population a fait du tri dans ses affaires, pour les revendre et 50 % de la population est passée par Internet, assez logiquement. 26 % des objets proposés étaient des livres. Rappelons que le confinement fut propice à la lecture : une récente étude Harris Interactive a montré que les Français avaient lu 2,5 livres durant la période. 

Edition

5,1 millions de livres vendus dans la semaine post-confinement

Selon le cabinet GfK, 5,1 millions de livres ont trouvé preneurs durant la semaine du 11 mai, qui sonnait la fin du confinement à domicile. Soit 3 fois plus que ce qui avait été écoulé la semaine précédente. Cela représente un chiffre d’affaires de 53,7 millions d'euros. Les secteurs les plus prisés ? Ceux de la bande dessinée, avec 35 % de mieux qu’en 2019 et des livres jeunesse avec 30 % de hausse. A noter aussi une progression notable du parascolaire : + 43 % de chiffre d’affaires.

Presse

Le nouveau Pap'Argus est paru

Si vous n'avez pas reçu votre Pap'Argus n°368 (daté mai 2020), que nous vous avons adressé cette fois encore, cher abonné, en format PDF, vérifiez vos indésirables et si vous ne le trouvez toujours pas, faites une demande par email à Sylvie Hubert s.hubert@mpmedias.com. Au sommaire de ce numéro, l'Observatoire des prix bien sûr mais aussi une interview de Guillaume Husson délégué général du Syndicat de la librairie française sur la crise des librairies, un reportage sur la renaissance des Celluloses de Brocéliande, un point sur l'activité des centres de tri et comme d'habitude toute l'actualité indispensable du secteur des papiers et cartons.

Livre

Lancement de Cdiscount Librairie

Du nouveau avec cette offre de livres neufs et d'occasion sur la marketplace Cdiscount, filiale du groupe Casino ! Pour ce faire, Cdiscount s'appuie sur plusieurs libraires français parmi lesquels Decitre, Chapitre, Gibert mais aussi RecycLibre, Librairie Bookiner ou encore Iznéo pour la bande dessinée. Ces derniers intègrent la marketplace Cdiscount et proposeront, à travers un magasin dédié, plus de 2 millions d'ouvrages (romans, essais, bandes dessinées, livres scolaires...) dont 1 million de livres d'occasion. Chaque vendeur assurera directement la livraison de ses produits. Alors que les librairies ont été particulièrement impactées par la crise liée au Covid, Cdiscount Librairie permet aux libraires partenaires d'élargir leur clientèle en bénéficiant de l'audience de 20 millions de visiteurs mensuels de Cdiscount. Pour Cdiscount, l'ouverture de cette nouvelle catégorie lui permet de se positionner sur un marché en forte croissance. En effet, 21 % des ventes se font aujourd'hui sur Internet (source : Ministère de la culture / Observatoire du Livre).

Presse

La presse d’information réclame un plan d’urgence

Touchée de plein fouet par la pandémie, avec notamment la baisse des ventes (de plus de 50 % entre février et début avril), l'annulation des campagnes annonceurs (-70 % sur le mois d’avril) et l’arrêt de l’évènementiel, la presse d’information demande l'intervention de l'Etat dans une lettre ouverte publiée dans les journaux. « La presse d’information générale travaille aujourd’hui « à découvert » et cela risque d’être fatal à de nombreux titres, déjà fragilisés économiquement avant la crise », alerte l’Alliance de la presse d’information générale (Apig). Qui souligne le fait que d’autres pays comme l’Italie ou la Grande-Bretagne ont mis en place des mesures de soutien à la presse. Parmi les mesures listées dans le courrier, figurent notamment un crédit d’impôt pour les annonceurs, le fléchage des campagnes de communication publique et la prolongation du dispositif exceptionnel d’indemnisation du chômage partiel.

Solidarité

La librairie l'Opuscule lance le livre suspendu à Montpellier

Connaissez-vous le café suspendu ? C’est un élan de solidarité parti des bars milanais. Un client achète un café pour lui et en paye un de plus à une personne démunie. Partant de la même idée, la librairie l'Opuscule, située dans le quartier de l’Écusson à Montpellier, propose d'offrir un livre à une personne qui n’en a pas les moyens. L'idée étant d’accompagner les mouvements de solidarité qui se sont dessinés pendant le confinement. Comment ça marche ? Vous achetez un livre à 7,80 € et vous payez 10 €, dont 2,20 € seront attribués à un client fictif. Vous versez directement sur le compte Livre suspendu la somme que vous voulez. Cumulée, cette somme permettra à une personne démunie de s’offrir un ouvrage de son choix. La librairie abonde à hauteur de 10 % le total récolté chaque mois.

Prochain numéro : Pap'Argus met les librairies à l'honneur

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Au sommaire du numéro de Pap'Argus disponible dès le début de la semaine prochaine, un entretien avec le délégué général du Syndicat de la librairie française, Guillaume Husson, un point marché avec Anne-Sophie Louvel, directrice de la collective sélective et territoire chez Citeo, qui confirme la réouverture massive des centres de tri et le témoignage de Patrick Viseux, directeur général de l'usine de production les Celluloses de Brocéliande, sur la relocalisation de l'industrie de masques en France. Enfin, Kareen Desbouis, délégué général de Carton Ondulé de France, commente pour Pap'Argus la situation de la filière à date et conclut en alertant sur les conséquences de l'arrêt durant plusieurs semaines d'Amazon et sur les possibles concentrations à venir dans le secteur du carton.
La forte hausse des PCR va-t-elle continuer? Comme d'habitude, vous trouverez les tableaux de prix et les indicateurs, l'explication de leurs variations ainsi que les perspectives du marché, matières par matières, sortes par sortes, pays par pays !
Ce numéro de Pap'Argus est à nouveau diffusé uniquement en version pdf. Si vous êtes abonné et ne recevez pas votre exemplaire dans votre boîte de réception de messagerie,  contactez Sylvie Hubert par email s.hubert@mpmedias.com

 

Si vous n'êtes pas abonné et souhaitez découvrir Pap'Argus, contactez Sylvie Hubert par email s.hubert@mpmedias.com et demandez l'offre découverte.

Journaux

Covid-19 : Les ventes des journaux nationaux imprimés britanniques plongent

Les ventes des plus grands journaux nationaux du Royaume-Uni ont chuté, en moyenne, de près de 39 % le mois dernier. Certains titres ont enregistré des baisses plus spectaculaires. Comme par exemple la distribution du gratuit Metro UK, qui a baissé de 70 %, passant de 1,3 million à 400 000. Toutefois, certains titres nationaux se sont révélés remarquablement résistants, avec des baisses moins prononcées. Ceci grâce au lancement des initiatives telles que la livraison à domicile pour continuer à mettre des exemplaires imprimés entre les mains des lecteurs. Ce sont les tabloïds qui ont enregistré les plus faibles baisses, comprises entre 12 % et 14 %.