+ d'actus - Industries

MM Karton investit 100 millions d'euros dans l'usine de carton Frohnleiten

 

« Il s'agit du plus gros investissement que le groupe Mayr-Melnhof (MM) ait jamais réalisé en Autriche ». Voilà de quelle manière le Pdg de MM, Peter Oswald, qualifie son investissement de 100 millions d'euros dans l'usine autrichienne de carton MM Karton Frohnleiten. Ces dépenses seront consacrées à la numérisation du site et à l'expansion de ses capacités de production. Une logistique hautement automatisée accélérera aussi la circulation des marchandises. Enfin, l'économie circulaire fait partie intégrante de ce programme de modernisation du site. Ce programme de dépenses doit non seulement créer de nouvelles opportunités commerciales mais aussi améliorer l'empreinte écologique du site en termes d'eau, d'énergie et d'émissions. Le groupe Mayr-Melnhof est le plus grand producteur européen de cartons et de cartons pliants. Plus de 1,7 million de tonnes de carton sont produites chaque année, dont un tiers par environ 570 employés de l'usine autrichienne Frohnleiten. Le groupe MM emploie environ 10 000 personnes dans le monde, dont environ 1800 travaillent en Autriche.

Cession

IP se sépare de son activité de papiers d'impression

International Paper (IP) a fait part de son intention de se séparer de son segment des papiers d'impression pour en faire une société indépendante cotée en bourse. Ce segment représente 19 % du chiffre d'affaires du groupe sur l'année 2019. L'explication de cette initiative est simple : IP veut réduire les coûts et se concentrer davantage sur les segments de l'emballage industriel et des fibres de cellulose. La nouvelle société sera appelée SpinCo jusqu'à ce qu'elle crée sa propre société. IP prévoit de réduire sa structure de coûts de 300 millions de dollars d'ici 2023 grâce à la scission. A noter qu'IP conservera sa participation dans la co-entreprise Ilim Group, qui est un producteur de pâte à papier, d'emballage en carton ondulé et de papier de bureau. Une fois le spin-off conclu, International Paper exploitera 20 usines de carton d'une capacité de 14,5 millions de tonnes par an, 8 usines de pâte d'une capacité de 3,2 millions de tonnes par an ainsi que 220 installations de transformation. Les opérations devraient générer un chiffre d'affaires annuel de 17 milliards de dollars, dont 85 % pour les emballages industriels et 15 % pour les fibres de cellulose. Selon IP, l'ex-division papier d'impression comprendra huit usines (dont celle de Saillat en Haute-Vienne) produisant 2,9 millions de tonnes de papiers d'impression ainsi que 400 000 tonnes par an de carton couché. Ces activités génèrent ensemble environ 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires. SpinCo sera dirigé par le français Jean-Michel Ribiéras, actuellement vice-président senior de la division Emballage industriel d'IP.

Tissue

L'italien Lucart investit dans une 9ème ligne de transformation

Le fabricant de papiers d’hygiène Lucart va dépenser 3 millions d’euros dans une neuvième ligne de transformation dans son usine installée à Laval-sur-Vologne (Vosges). Objectif : fabriquer 15 000 tonnes par an de rouleaux industriels d’essuyage, soit le double de la capacité de l’unité que cette nouvelle ligne remplace. Ceci afin d'aborder les besoins du marché en matière de produits d'essuyage et de produits hygiéniques. Porté par la conjoncture sanitaire, le chiffre d'affaires de Lucart à Laval-sur-Vologne devrait progresser de plus de 10 % cette année, pour atteindre les 100 millions d’euros. On rappelle aussi que les deux machines à papier du site vosgien fabriquent à partir de papiers recyclés, de pâte vierge et de résidus de briques alimentaires, 60 000 tonnes par an de bobines-mères pour alimenter ses lignes de transformation.

Equipement

Andritz démarre une ligne de production de tissue à Xuan Mai Paper au Vietnam

L'équipementier Andritz a démarré avec succès la ligne de production de tissue PrimeLineCOMPACT qui a livrée à Xuan Mai Paper pour son usine de Ho Chi Minh City installée Vietnam. La machine à papier, économe en énergie, a une vitesse de conception de 1 300 m/min et une laize de 2,85 m. Elle produit des papiers à base de pâte à papier 100 % vierge ou 100 % désencrée (DIP). La livraison d'Andritz comprend aussi une ligne DIP séparée, un système de préparation des stocks pour la pâte de marché LBKP/NBKP et un système de récupération des fibres.

PPPC : les livraisons de pâte dans le monde ont augmenté de +3,4 % à octobre 2020

Selon les dernières statistiques du PPPC, les livraisons totales de pâtes ont augmenté de +3,4 % sur les 10 premiers mois de l’année, avec 44,67 millions de tonnes, contre 43,17 à octobre 2019, avec un taux d’activité qui s’est établi à 91 % contre 89 % l’année passée. Avec 4,45 millions de tonnes, les livraisons totales de pâtes ont baissé de -7,28 % sur le mois d’octobre 2020, par rapport à septembre, mais ont augmenté de +1,78 % par rapport à octobre 2019. Les stocks des usines ont baissé de 4 jours, à 38 jours d'approvisionnement en octobre, le résineux chutant de 5 jours, à 37 jours, et les feuillus de 3 jours, à 40 jours. Les livraisons de résineux ont baissé de -3,2 % d'une année sur l'autre, tandis que les ventes de feuillus ont augmenté d'environ +9,5 % par rapport à octobre 2019. Avec 15,19 millions de tonnes à octobre 2020, contre 14,14 millions à octobre 2019, les volumes de pâtes livrées vers la Chine se sont accrus de +7,4 % sur les 10 premiers mois de l’année.

Inauguration

Mondi va ouvrir une usine de sacs en papier en Colombie

Le groupe papetier autrichien, l'un des principaux fabricants mondiaux d'emballage et de papier, va inaugurer une usine de sacs en papier à la pointe de la technologie à Carthagène, en Colombie, en janvier 2021. L'usine est conçue pour démarrer avec une ligne de production d'une capacité d'environ 50 millions de sacs par an. Il s'agira de la première opération de Mondi en Amérique du Sud. Il faut savoir que l'Amérique du Sud abrite plus de 250 cimenteries nécessitant jusqu'à deux milliards de sacs de ciment par an. Carthagène s'avère un emplacement privilégié car elle est installée dans une zone de libre-échange avec un bon accès aux ports du Panama, de la côte est des États-Unis, du golfe du Mexique et d'autres ports des Caraïbes.

Production

Blue Paper redémarre plein pot à Strasbourg

Après avoir été interrompue six semaines pour la modernisation de la sécherie de sa machine à papier, l'activité de l'usine de Blue Paper à Strasbourg (Bas-Rhin) redémarre à bloc. Grâce à la mise à niveau, sa capacité de production passe de 400 000 tonnes à 440 000 tonnes par an. On rappelle que l'usine Blue Paper livre du papier pour ondulé de grande qualité dans toute l’Europe, lequel est exclusivement fabriqué en fibres recyclées. Blue Paper est une joint-venture entre le belge VPK Packaging et le groupe allemand Klingele. Les deux partenaires avaient repris en 2013 cette usine du groupe finlandais UPM Kymmené dédiée aux papiers magazines, vouée à la fermeture. 160 millions d’euros y ont été investis depuis la reprise.

Usine

La MAP 3 de Progroup atteindra sa pleine capacité au deuxième trimestre 2021

Fin août, Progroup avait démarré sa MAP 3 située sur son site de production de Sandersdorf-Brehna, dans l'est de l'Allemagne. À peine trois mois après le démarrage, la machine a pu atteindre plusieurs fois une production quotidienne de plus de 2 000 tonnes. La phase de montée en puissance devrait donc être achevée d'ici la fin du deuxième trimestre de 2021. En fonctionnement normal, la machine à papier pourra produire jusqu'à 750 000 tonnes par an de papier pour ondulé recyclé. Avec un investissement global de 465 millions d'euros, cette papeterie est actuellement le plus grand projet d'investissement de la région Saxe-Anhalt.

Supply chain

DS Smith innove pour suivre et mesurer la livraison de produits

DS Smith a signé un partenariat exclusif avec Hanhaa, qui lui permettra d'utiliser la technologie innovante « ParceLive » pour suivre, mesurer et optimiser la livraison ainsi que les conditions de celle-ci tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Techniquement, « ParceLive » est un système de suivi multi-sensoriel qui se déplace à l'intérieur des emballages et enregistre en permanence des données en temps réel liées aux conditions de la chaîne d'approvisionnement (température, humidité…). Les données sont ensuite envoyées à une plateforme en ligne permettant aux clients de savoir en temps réel où se trouvent leurs produits ainsi que les conditions et les contraintes auxquelles chaque colis a été soumis.

Recyclage

Le taux européen de recyclage du papier-carton atteint 72 % en 2019

L'an passé, 72 % des papiers et cartons consommés en Europe étaient recyclés, selon le rapport 2020 du European Paper Recycling Council. Un résultat en phase avec l'objectif de 74 % pour cette année. Il faut aussi savoir que le papier-carton est le matériau d’emballage le plus recyclé en Europe, à hauteur de 85 % (vs plastique 41,2 %).

La Chine met un terme aux importations de déchets étrangers

 

Le 1er janvier 2021, la Chine interdira totalement les importations de déchets. A partir de cette date, « le déversement, l'empilement et l'élimination des déchets en provenance de l'étranger sur le territoire chinois seront interdits », peut-on lire dans la note d'information publiée par le ministère de l'Ecologie et de l'Environnement, le ministère du Commerce et l'Administration générale des douanes. On rappelle que depuis janvier 2018, le pays avait interdit progressivement l'importation de différents types de plastiques, pièces automobiles, papiers, textiles, ou encore rebuts d'acier ou de bois. Cette politique environnementale, si populaire en Chine, l'est beaucoup moins dans les pays européens et aux Etats-Unis, obligés de composer avec cette nouvelle donne.

Production

Espagne : -3,2 % de baisse de la production de papier et carton à septembre 2020

Les dernières données fournies par ASPAPEL (l’association espagnole des fabricants de pâte, papier et carton) indiquent que la production de papier et carton en Espagne sur le mois de septembre 2020 était de 503 400 tonnes, ce qui représente une baisse par rapport au même mois de l'année précédente de -5,4 %. Au cours des neuf premiers mois, la production a atteint un total de 4 665 300 tonnes, soit une baisse de -3,2 % par rapport à la même période de 2019. Le papier journal et impression-écriture se démarquent, avec une chute de -34,5 %, sur cette même période. A noter que le papier pour ondulé a augmenté de +5 %, et les cartons couchés de +0,2 %, alors que les autres emballages ont reculé de -1,4 %. Le secteur du sanitaire et domestique a quant à lui grimpé de +3,6 %. La production de pâte a atteint pour sa part 140 200 tonnes en septembre 2020, ce qui représente une baisse de -6,2 % par rapport au même mois de l'année précédente (-4,5 % de moins en cumul sur l'année), tandis que la pâte marchande a progressé de +2,7 % sur le mois, pour atteindre 97 000 tonnes (+ 2% en cumul sur l'année). (Source ASPAPEL).

 

Retrouvez l’ensemble des statistiques ASPAPEL de septembre dans la rubrique indicateurs

Espagne - Production de papier, carton, pâte - Septembre 2020
Espagne - Estimation de la production - Octobre 2020

Usine

30 M € d'investissements chez Mondi Ansbach

Mondi agrandit son usine existante d'Ansbach, dans le sud de l'Allemagne, pour faire en sorte qu'elle devienne l'une des plus grandes usines de carton ondulé d'Europe. Dans ce cadre, Mondi a investi 30 millions d'euros. Le groupe a ainsi installé des machines de pointe, y compris une nouvelle onduleuse de BHS Corrugated, un casemaker BGM jumbo, une zone de stockage de papier, une installation d'expédition, une installation de traitement des déchets et un système intralogistique. De plus, les nouveaux équipements entraînent une consommation d'énergie moindre et réduisent l'empreinte carbone de l'usine. Il est aussi prévu pour l'année prochaine la construction sur place d'un centre d'innovation client, qui offrira des installations pour des ateliers, le développement, l'optimisation et la présentation de produits.

 

Equipement

Sun Paper a démarré sa MAP avant la date prévue

Le groupe chinois Sun Paper et Voith ont démarré avec succès la machine à papier graphique XcelLine sur le site de Sun Paper à Yanzhou dans la province de Shandong, en Chine. Grâce aux efforts conjoints des deux partenaires, le projet a été achevé deux semaines plus tôt que prévu. Cette MAP 39 est la 10ème ligne de production fournie par Voith et opérant chez Sun Paper. La nouvelle ligne fournira 450 000 tonnes par an. C'est la 17ème ligne de papier graphique installée par Voith en Chine. Elle affiche une laize de 10,5 mètres et une vitesse de 1800 m/min. Elle produit du papier offset non couché avec une plage de grammages de 50 à 100 g/m2.

La filière bois, carton et imprimerie résiste et se démarque

- 11, 7 % : c'est la baisse de la production industrielle en France annoncée pour 2020 par Laurent Marty, expert Xerfi, lors du webinar conjointement animé par l'institut et la fédération CAP, l’organisation professionnelle qui réunit les acteurs de l’industrie du cartonnage et des articles de Papeterie. 2021 verra une reprise mécanique, avec + 8 %. Et Xerfi de commenter qu'entre 2016 en 2021, le niveau de la production industrielle dans l'hexagone aura diminué de 1 %. Dans ce contexte, la filière bois, carton et imprimerie s'avère résiliente, puisqu'elle finira l'année avec une baisse de sa production comprise entre - 5 et - 7 %. Deux marchés ont été porteurs : les industries agro-alimentaires, épargnées à l'exception de la RHF et des boissons. Xerfi indique que leur production a baissé de 3,5 % en 2020 et anticipe une croissance de + 2,8 % en 2021. L'autre secteur porteur est bien entendu l'industrie pharmaceutique, qui enregistre une augmentation de 4,8 % de sa production en 2020 et Xerfi prévoit une nouvelle hausse de 3,7 % pour 2021. Le E-commerce reste également un segment d'avenir, avec une progression de chiffre d'affaires de + 14 % cette année, à 118 milliards d'euros. Xerfi poursuit en commentant spécifiquement la production du cartonnage, qui subit un décrochage de - 7 % en 2020. Procédant ensuite à une analyse sur 2020, secteur par secteur, l'expert précise que le chiffre d'affaires des articles de papeterie baisse de 14 %, celui des tubes de 12 %, celui du carton ondulé de 10 %, celui des boîtes pâtissières de 7 %… L'activité est clairement sauvée par le pliant qui accuse une très légère baisse de son chiffre d'affaires, de -1 %. Parmi les perspectives d'avenir, Laurent Marty évoque l'engouement pour l'emballage papier-carton, plus « vert » que l'emballage plastique, régulièrement remis en cause aujourd'hui pour ses dégâts environnementaux. La production de l'emballage plastique a diminué de 2 % en 2019. Pour l'expert, cela marque le point d'inflexion d'une industrie qui commence à perdre en volume. D'où des opportunités pour la filière papier-carton…

Production

-6,1 % de baisse de la production européenne de papier et carton à septembre

La Cepi vient de dévoiler les chiffres de production du secteur des papiers et cartons pour le mois de septembre. Sur les 9 premiers mois de l’année, c’est donc une baisse de -6,1 % de production de papiers et cartons qui est relevée en Europe. Derrière cette baisse, les résultats sont très disparates une fois encore selon les secteurs. La production de papiers graphiques poursuit sa chute et enregistre -20,5 % à septembre, par rapport à l’année passée, les papiers couchés affichant la baisse la plus notable, avec -25,6 % cumulés sur l’année. La production totale de pâte s’est tassée de -4,9 % sur la période. Le secteur du sanitaire et domestique affiche pour sa part une progression de +1,9 %, suivi par le secteur de l’emballage, avec +1 % de mieux qu’à septembre 2019. (Source CEPI Statistics)

 

Retrouvez l’ensemble des statistiques CEPI de dans la rubrique indicateurs


CEPI - Variations de la production de pâte, papier et carton - Septembre 2020

Norske Skog Golbey organise une concertation préalable pour son projet Box

 

Du 23 novembre au 6 janvier 2021, Norske Skog Golbey organise, sous l’égide de la Commission Nationale du Débat Public, une concertation préalable pour débattre de son projet Box, un projet industriel d’envergure. Cette étape permet d'associer le public très en amont, dès le début des études, à la définition des objectifs et des grandes lignes du projet. On rappelle qu'en juin 2020, le groupe Norske Skog avait annoncé sa volonté d'investir 250 millions d'euros sur le site de Golbey pour assurer sa compétitivité, pérenniser ses 350 emplois directs actuels, et en créer d'autres à moyen terme. Le projet est de de convertir l'une de ses deux machines à papier journal en une machine à papier carton, pour, en 2023, être en capacité de produire 330 000 tonnes de papier journal par an (fabriquées à partir de papiers recyclés), auxquelles s'ajouteront donc 550 000 tonnes de papier carton (fabriquées à partir de cartons recyclés). Pour permettre à chacun de se faire une opinion et d’approfondir les différents aspects du projet Box, Norske Skog Golbey met à disposition un ensemble de documents contenant de nombreux chiffres et informations.

Italie : Démarrage de la nouvelle nouvelle machine à papier pour ondulé recyclé à Mantoue

 

La filiale de Pro-Gest, Cartiere Villa Lagarina, a mis en service sa nouvelle machine à carton ondulé recyclé à l'usine de Mantoue en Italie. La MAP de Mantoue devrait produire 405 000 tonnes par an de testliner et de cannelures dans des grammages compris entre 70 et 160 g/m². A noter que malgré un contexte peu favorable d'un point de vue économique, les producteurs de PPO recyclé déclarent à nouveau des carnets de commandes pleins. Une bonne nouvelle pour l'usine qui, au premier semestre 2020, a eu un impact négatif de près de 3 millions d'euros sur l'Ebidta du groupe en raison des coûts de maintenance de l'activité hors exploitation.

Pub

L'Ademe fait la promo de la centrale solaire thermique de Condat

En avril 2019, une centrale solaire thermique a vu le jour près de la papeterie de Condat (Dordogne) du Groupe Lecta, premier site de production de papier couché et papiers de spécialités de France avec une production annuelle de 450 000 tonnes. L'Ademe en fait sa promotion sur son site. C’est la société Newheat, spécialisée dans le développement, la conception, le financement et le pilotage d’opérations de production d’énergie thermique d’origine solaire, qui a développé et financé ce projet, le plus grand sur site industriel en Europe. L’objectif ? Permettre à l’usine de papier de disposer d’une quantité importante de chaleur renouvelable, au vu de ses besoins énergétiques, mais aussi et surtout réduire son impact environnemental. La réponse ? Une solution innovante de capteurs solaires thermiques sur trackers pour optimiser le rendement énergétique. Pour Stéphane de Gélis, la chaleur renouvelable c’est profitable car c’est un levier économique de la transition énergétique. Regardez la vidéo !

Fibre recyclée

Kadant Fiberline China démarre des systèmes OCC à Chaozhou Hefengte et Anhui Linping

Kadant Fiberline (China), filiale de Kadant, l'un des principaux fournisseurs d'équipements de traitement et de recyclage des fibres, a annoncé avoir démarré avec succès trois systèmes OCC à Chaozhou Hefengte et Anhui Linping en Chine. Dans le détail, la nouvelle ligne OCC de Chaozhou Hefengte a une capacité de 650 tonnes métriques sèches par jour et dispose de la dernière technologie pour produire des cartons de 90 à 130 g/m2 avec une faible consommation d'énergie et une capacité élevée. Il s'agit du troisième démarrage de ligne en six mois avec les lignes des MAP 5 et MAP OCC d'Anhui Linping, qui ont démarré respectivement en décembre 2019 et en janvier 2020. Les deux lignes ont une capacité combinée de 500 000 tonnes métriques par an.

Rififi autour du décret sur le papier recyclé !

 

Le décret d’application de la loi relative à l’anti-gaspillage et à l’économie circulaire (Agec), effectif au 1er janvier 2021, continue de faire couler beaucoup d'encre. Avec, en ligne de mire, la mention qui impose aux éditeurs de presse papier d’utiliser 95 % de fibres recyclées dans leurs rotatives. Or, actuellement, les journaux utilisent entre 50 et 75 % de fibres recyclées dans leurs rotatives. Si l'échéance est maintenue, quelles conséquences sur l'activité de l’usine Norske Skog de Golbey, dernière en France à produire du papier journal, qui utilise déjà à date 70 % de fibres recyclées ? Celle-ci serait en mesure de réaliser les investissements nécessaires pour arriver à respecter l'échéance, mais est-ce que cela aurait du sens ? Car l'usine de Golbey a annoncé en juin un lourd programme d'investissements. D'une part, des travaux sur une des deux machines à papier, qui va continuer à produire près de 330 000 tonnes de papier journal, mais en introduisant progressivement encore plus de recyclé. D'autre part, un programme d'investissements de 250 millions d'euros pour convertir son autre machine à papier pour produire 550 000 tonnes de papier carton à partir de 2023. De son côté, Citeo a aussi souligné que cette REP sectorielle, qui fixe ce taux plancher de 95 % pénaliserait l'usine de Golbey. Les arguments ont semblent-ils été entendus puisque le ministère de la transition écologique a prévu de réviser la trajectoire de progression de ce taux de fibres recyclées pour la rendre compatible avec la capacité d'évolution de la papèterie de Golbey. Prochaine échéance donc, 2023 ! Par conséquent, les éditeurs de presse ont un délai de deux ans supplémentaire pour se fournir en papier recyclé à 95 %. Ce qui est en ligne avec les objectifs que s'est fixés l'usine de Golbey. Pap'Argus consacre un article détaillé sur ce sujet dans son prochain numéro.

Usine

Retard de 6 mois sur le programme d'expansion de l'usine de pâte d'Arauco au Chili

L'usine agrandie devrait en effet démarrer plus tard que prévu. Selon un porte-parole du propriétaire, le groupe forestier chilien Celulosa Arauco, ce retard est imputable en premier lieu à la pandémie de coronavirus. Compte tenu des absences pour maladie, la reconstruction ne progresserait pas aussi efficacement qu'elle le devrait. À la fin du mois de septembre, le projet connu sous le nom de MAPA (Modernización y Ampliación Planta Arauco) était achevé à 63 %. Arauco avait annoncé le projet MAPA en juillet 2018, avec un investissement d'un peu moins de 2,4 milliards de dollars. Arauco prévoit de fermer la ligne 1, qui offre une capacité de 290 000 tonnes/an de pâte d'eucalyptus, et de la remplacer par une nouvelle ligne de pâte d'eucalyptus blanchie (ligne 3), qui aura une capacité d'environ 1,56 million de tonnes. Le projet comprend également la modernisation de la canalisation 2, dont la capacité de pâte kraft blanchie de résineux (BSKP) s'élève à 510 000 tonnes/an. Au total, la capacité totale de l'usine d'Arauco totalisera environ 2,1 millions de tonnes par an de pâte une fois les travaux de reconstruction terminés.

Acquisition

Le constructeur allemand Optima se renforce dans le non-tissé et le papier

Optima, qui conçoit et réalise des machines de conditionnement ainsi que des installations de remplissage et de production, annonce le rachat de son concurrent Senning, basé à Brême (Allemagne). Cette entreprise familiale développe des machines pour la fabrication de produits à base de papier tels que des serviettes, des mouchoirs, du papier hygiénique et des articles en non-tissé. Fondée en 1949, la PME Senning réalise plus de 85 % de son chiffre d’affaires à l’étranger. Grâce à ce rachat, l’entreprise Optima, établie à Schwaebisch Hall renforce sa position dans le non-tissé et le papier. Fondée en 1922, la société familiale Optima est dirigée aujourd'hui par la 3e génération et occupe 2 450 collaborateurs sur ses sites allemands et ses 19 sites internationaux. L'an dernier, Optima a réalisé un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros.

Usine

La MAP de Hamburger Containerboard produit sa première bobine de testliner

Démarrage réussi, malgré quelques retards liés à la Covid-19, pour la nouvelle MAP 2 de l’usine de Hamburger Containerboard à Spremberg, en Allemagne. Elle vient en effet de produire sa première bobine de testliner. À pleine capacité, la nouvelle machine à papier pourra produire jusqu'à 500 000 tonnes par an de PPO recyclés blancs et bruns. Cela portera la capacité de production totale de l’usine à près de 900 000 tonnes par an. On rappelle le coût total du projet : 370 millions d'euros.

Production

Mercer Stendal célèbre la 10 millionième tonne de pâte à son usine de Stendal

Après 16 ans de production, la 10 millionième tonne de pâte est sortie de la chaîne de production de l'usine de pâte d'Arneburg Mercer Stendal le 14 octobre 2020. Il s'agit du reflet de 18 ans de travail réussi sur le site d'Arneburg et marque une étape importante dans le développement de l'entreprise. Petit rappel historique : après la courte phase de construction de 2 ans de l'usine Mercer Stendal, la première production de pâte s’est déroulée en juillet 2004. Avec des produits de haute qualité et de haute fiabilité, Mercer Stendal a réussi à développer des relations-clients stables en Europe et en Asie. Et a exploité la plus grande centrale électrique à biomasse d'Allemagne. Mercer Stendal est une filiale du groupe américano-canadien Mercer International. L'usine, d'une capacité de production annuelle de pâte NBSK de 660 000 tonnes par an, emploie environ 455 personnes. Mercer exploite trois autres usines de pâte à papier à Blankenstein (Thuringe), Castlegar (Canada), Peace River (Canada), ainsi qu'une scierie à Friesau (Thuringe).

Tissue

L'américain Kimberly-Clark veut vendre l'usine suisse de Niederbipp

Un acheteur potentiel se serait déjà fait connaître pour reprendre l'usine de tissue de Niederbipp en Suisse dont Kimberly-Clark (KCC) veut se séparer. L'entreprise s'est déjà assurée que les produits de papier hygiénique de marque Hakle fabriqués à Niederbipp seraient produits à l'usine KCC de Romagnano, dans le nord de l'Italie. Toutefois, si la vente prévue ne se concrétise pas, la société dit qu'elle proposera la fermeture de l'usine. Le site de Niederbipp compte actuellement 256 employés. Selon l'entreprise, ces changements font partie d'un vaste programme d'optimisation des opérations de production d'Europe de l'Ouest, qui comprend également un investissement de 38 millions de dollars en équipements, technologies et machines à l'usine de Rouen en France et à l'usine de Romagnano en Italie. Ces usines continueraient de se développer pour devenir des centres d'excellence et des sites clés pour l'innovation et la spécialisation dans les essuie-tout. La vente de l'usine de Niederbipp ne semble pas liée à une faible performance commerciale. En effet, alors que la demande de papier hygiénique augmentait au début de la crise du coronavirus, l'usine de Niederbipp produisait parfois jusqu’à deux fois plus de rouleaux que d'habitude. KCC compte 40 000 employés dans le monde et a réalisé un chiffre d'affaires de 18,5 milliards de dollars l'année dernière.

Usine

Burgo redémarre les opérations de la papeterie de Tolmezzo

Le groupe Burgo a repris la production de l'usine de papier sans bois et de spécialité de Tolmezzo en Italie après plus de 10 jours d'arrêt. Les travaux préparatoires pour le redémarrage ont commencé lundi 16 novembre et les deux machines à papier étaient de nouveau opérationnelles à partir du mardi 17 novembre, a indiqué Burgo. On rappelle que le groupe avait dû suspendre les opérations de l'usine de Tolmezzo à partir du 5 novembre après que quatre personnes travaillant à la centrale électrique de l'usine aient été testées positives au coronavirus. L'usine de Tolmezzo est dirigée par la filiale de Burgo, Mosaico. Le site abrite deux machines à papier. Il produit notamment du papier sans bois non couché pour l'impression offset ainsi que des papiers sans bois non couché pour les applications d'emballage.

Encre

Flint se renforce sur le marché espagnol

Flint Group Packaging, l'un des principaux fournisseurs d'encres et vernis, investit dans un centre de service régional situé à Barcelone, en Espagne. L’ouverture de ce site va lui permette de se renforcer sur le marché espagnol. Surtout, il rapproche l'entreprise de sa clientèle en permettant des services techniques et commerciaux plus localisés, ainsi qu'en tirant parti des avantages des capacités mondiales de fabrication et d'entreposage du Groupe. Le groupe Flint, dont le siège mondial est au Luxembourg et qui est dirigé par le Français Antoine Fady, emploie quelque 6 800 personnes. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros en 2019.

Sortir de la crise en participant à la transformation de l'industrie française

 

«12 000 milliards de dollars ! C'est le montant des dépenses publiques au niveau mondial qui ont été consacrées à la crise du Covid », comme l'indique Sébastien Jean, Directeur général du Centre d’Etudes prospectives et d’informations internationales (CEPII). Un chiffre qui donne le ton de la web conférence « Comment éviter que la Covid-19 ne soit le fossoyeur de l’industrie française ? » organisée par Copacel et qui s'est tenue le 17 novembre. « Une crise sans précédent et atypique, car c'est une crise des services avant tout », poursuit-il. « Oui mais le risque porte surtout sur l'industrie, stipule Alexandre Saubot, Vice-Président de France Industrie. Car derrière les services, il y a des activités industrielles. Par conséquent, en fermant les commerces non essentiels, on fragilise nos usines ». Cela étant dit, il salue la décision gouvernementale de lancer un plan consacré à la reprise économique à 100 milliards d'euros. « Dessus, 20 milliards vont porter sur la baisse des impôts de production, une décision attendue de longue date par notre secteur pour des raisons évidentes de compétitivité. Aussi une grosse partie va être donnée par le Plan au développement de produits industriels innovants et aux projets de relocalisation. C'est la partie appel à projets. 6000 de nos 30 000 entreprises ont d'ores et déjà présenté des dossiers. C'est un bon signe et nous voulons accompagner nos entreprises pour transformer en profondeur l'économie française », indique-t-il. Même son de cloche du côté de Philippe d'Adhémar, Président de l'Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses (Copacel) qui souligne que « la moitié de ses adhérents a entamé la démarche pour répondre aux appels à projets ». Un bon point pour l'industrie papetière.

Equipement

Allemagne : Koehler Paper modernise sa MAP 5 à Oberkirch

Koehler Paper produit du papier autocopiant sur sa MAP 5 à l'usine d'Oberkirch, dans le sud de l'Allemagne. La société procède à la mise à niveau de sa MAP 5 installée sur le site. Koehler Paper évalue le montant de l'investissement à environ 10 millions d'euros. Des améliorations sont déjà visibles en ce qui concerne la qualité de la bobine et du profil ainsi que la stabilité du processus. On rappelle que Koehler Paper Group est l'un des principaux producteurs mondiaux de papiers spéciaux de haute qualité. Cette entreprise familiale a été fondée en 1807.

Usine

Nippon Paper ferme son usine de Kushiro

Nippon Papers, l'un des principaux fabricants de papier journal et de papier d'impression, stoppe son activité de pâtes et papiers à l'usine Kushiro. Nippon Paper a décidé de réduire sa capacité de production annuelle d'environ 760 000 tonnes dans le but de parvenir à un juste équilibre entre l'offre et la demande. Toutes les machines à papier et les installations concernées de l'usine de Kushiro cesseront leur production en août 2021 et seront fermées en septembre 2021. La société prévoit de transférer une grande partie des produits de l'usine de Kushiro vers d'autres machines de la société.

Finlande : UPM étend sa gamme de produits dans son usine de papier de Jämsänkoski

 

Succès sur toute la ligne ! Les tests pour la production de papier journal sur la MAP 6 d'UPM Jämsänkoski, situé dans le centre-ouest de la Finlande, ont réussi. En conséquence, le portefeuille de produits de papiers non couchés avec bois de la machine à papier 6 seront étendus pour couvrir également le papier journal. Avec ses capacités élargies, la MAP 6 du site Jämsänkoski pourra fournir sans interruption des qualités de papier journal en Finlande. « Le nouveau développement permet à UPM Communication Papers de répondre rapidement aux besoins changeants des marchés du papier, tout en offrant des services locaux solides, rapides et fiables. En même temps, nous soulignons notre engagement envers l'industrie du papier graphique et nos clients », déclare Peter Tietz, directeur des ventes, News & Retail, Nordic and Overseas chez UPM.

Enquête

Le Département américain du commerce examine les importations de papier thermique

Le Département américain du commerce (DoC) a lancé des enquêtes antidumping sur les livraisons de papier thermique en provenance d'Allemagne, du Japon, de la République de Corée et d'Espagne. L'autorité américaine a déclaré avoir été alertée par deux producteurs nationaux de papier thermique, Appvion Operations et Domtar. Ces deux sociétés lui ont affirmé que les importations de papier thermique de l'Allemagne, du Japon, de la Corée et de l'Espagne sont vendues ou sont susceptibles d'être vendues à un prix inférieur à leur juste valeur aux États-Unis. D'où le lancement de ces investigations, qui porteront sur les livraisons de bobines géantes de papier thermique de tous grammages réalisées entre le 1er octobre 2019 et le 30 septembre 2020. Le champ de l'enquête comprendra également les bobines d'une largeur inférieure à 4,5 pouces et de grammages de 70 g/m² ou moins.

Production

Södra Cell Värö veut accroître sa capacité de production

Grosse ambition pour Södra Cell Värö, l’une des plus grandes usines de pâte à papier au monde pour la pâte à fibres longues, qui veut atteindre une capacité de production de 780 000 tonnes/an. Pour ce faire, Cellwood va reconstruire son pulpeur. En effet, une des conditions préalables à l'augmentation de la capacité de production est d'assurer un processus de dissolution stable avec un faible entretien et une faible demande d'énergie. Le contrat noué avec Cellwood couvre une reconstruction complète du pulpeur existant de 2016 à un tout nouveau Grubbens 2W80 - 125/84 pi avec une capacité de 2800 pulpe Air-Dry / jour. La livraison aura lieu à Väröbacka en mars 2021.

Forêt

Les scolytes attaquent

La crainte des professionnels du bois ? Les scolytes. Ces insectes peuvent ravager une forêt en un rien de temps et donc impacter sévèrement le marché du papier. C'est en l'occurrence ce qui se passe dans les forêts de la coopérative suédoise Södra. Un essaimage à la fin de l'été a provoqué une épidémie généralisée de scolytes de l'épinette et un inventaire à la fin d'octobre a révélé une augmentation de 25 % du volume de forêt endommagée. Les dégâts les plus graves sont concentrés dans la moitié Est du Götaland, de Blekinge jusqu'à la frontière avec Sörmland et dans la zone située entre les lacs Vänern et Vättern. Même topo en France, dans les Vosges, où des parcelles entières ont été touchées par les scolytes. Précisément, ces insectes ont grignoté cette année autant de résineux que l'an dernier, soit trois millions de tonnes de bois supplémentaire. D'où la demande d'aide d'urgence de l'Union des coopératives forestières de France qui réclame une rallonge d'au moins 20 millions d'euros sous forme d'avance de trésorerie pour pouvoir réinvestir dans le reboisement.

Combat

Amazon vs Chapelle Darblay : un match symbolique


« Vous envisagez d’engager notre Métropole dans le sauvetage de Chapelle Darblay alors même que la filière papier semble surcapacitaire en Europe. Et alors même que vous refusez, par idéologie, la création de milliers d’emplois par Amazon, à côté ». Voici les propos tenus par le maire de Caudebec-lès-Elbeuf, Laurent Bonnaterre, lors du conseil métropolitain, au moment du débat d’orientation budgétaire. Un discours qui a provoqué la colère des salariés de la papeterie Chapelle Darblay à Grand-Couronne, près de Rouen. On rappelle que cette papeterie, fondée en 1928, est en effet mise en vente depuis un an par son propriétaire finlandais UPM et qu'à date, aucun repreneur n’a été trouvé. L’activité y a été arrêtée en juillet dernier et plus de 200 personnes ont été licenciées. Depuis cette date, les « Pap Chap » réclament avec force un soutien du gouvernement pour trouver une solution de relance, d'où leur colère froide devant les propos de cet élu qui juge la création d'un bâtiment Amazon plus opportun que la relance du site industriel. Pour rappel, l'usine fournissait environ 25 % des besoins des imprimeries françaises en papier journal. De plus, c'est un modèle d'économie circulaire. Deux arguments qui montrent la contradiction de fermer une unité de recyclage papetière, certes à réaménager, dans ce contexte de transition écologique. La situation du site a été étudiée de très près et plusieurs pistes sont actuellement en cours de réflexion pour le relancer. Notamment, une étude technique a permis d'identifier de nouvelles applications, à la fois dans l'emballage - avec par exemple la production de papier pour ondulé - mais également dans la production de pâte marchande pour les papiers sanitaires, le papier ramette 100 % recyclé, la cellulose moulée, la production de ouate pour isolation… Il n'y a plus qu'à !

Production

Buchmann Karton quitte le marché des cartons en fibres vierges

La papeterie Buchmann Karton fabrique des cartons pour boîtes pliantes, et détenait jusqu'à présent une capacité de production de 275 000 tonnes de carton par an sur deux machines. Or, sa BM 2, lancée en 1929, n'est plus jugée compétitive par l'entreprise, en raison de sa laize de 2,5 m et de sa vitesse limitée. C'est pourquoi Buchmann Karton décide de la fermer et de cesser la production de cartons en fibres vierges à partir du 31 mars 2021. Cette décision touchera environ 30 des 350 employés. A l'avenir, Buchmann Karton se concentrera sur la production de cartons en fibres recyclées et prévoit des investissements pour garantir la compétitivité de l'usine d'Annweiler de Buchmann Karton, située dans les Vosges du Nord-Pfälzerwald.

Usine

Italie : la papeterie de Burgo Tolmezzo est indisponible en raison de la Covid-19

L'usine de Burgo Tolmezzo a suspendu sa production la semaine dernière après que quatre de ses collaborateurs aient été testés positifs à la Covid-19. Un coup dur pour la papeterie de Tolmezzo. Celle-ci abrite deux machines à papier et produit du papier offset non couché sans bois en bobines, feuilles et ramettes, et du papier satiné pour les applications d'emballage. Burgo, malgré l'arrêt temporaire de la production sur le site de Tolmezzo a rassuré le marché en assurant que ses clients seraient tous servis, soit à partir du stock, soit via d'autres usines du groupe pouvant produire la même qualité que Tolmezzo.

Production

Arrêt de production de 4 jours à la papeterie de Condat

L'environnement commercial difficile a contraint le groupe espagnol Lecta à interrompre pendant quelques jours la production de son usine de papier de Condat en France. Le site a arrêté de produire du dimanche 8 novembre au mercredi 11 novembre. On rappelle que l'usine de Condat produit du papier couché sans bois sur une machine d'une capacité d'environ 220 000 tonnes/an. Le site abrite aussi une deuxième machine à papier couché sans bois, inactive depuis avril 2019, qui est en cours de rénovation pour produire du papier pour étiquettes. Une nouvelle chaudière doit également être installée, ce qui permettra de réduire considérablement les coûts énergétiques élevés.

Usine

Stora Enso démarre une étude de faisabilité pour augmenter la capacité de production de son usine de Skoghall

Le papetier Stora Enso souhaite améliorer et étendre les capacités de fabrication de pâte et de carton de son usine de Skoghall en Suède qui, actuellement, a une capacité de production annuelle de 885 000 tonnes de carton d'emballage. Dans cette optique, il lance une étude de faisabilité et un processus de demande de permis environnemental. Si la faisabilité du projet est acté, cela permettra à l'usine de devenir un producteur intégré, hautement compétitif et respectueux de l'environnement de carton d'emballage et de pâte de bois résineux blanchie. Concrètement, l'étude de faisabilité évaluera une éventuelle mise à niveau et expansion de la capacité de pâte intégrée existante de 370 000 tonnes à 780 000 tonnes par an et une augmentation possible de 120 000 tonnes de la capacité de carton. A noter que ce projet réduirait également considérablement les émissions de CO2 fossiles de la production. Montant de l'investissement estimé pour la réalisation de ces travaux en cas d'approbation de l'étude de faisabilité : entre 800 et 850 millions d'euros. L'étude de faisabilité devrait être achevée d'ici fin 2021.

Innovation

Ahlstrom-Munksjö dévoile une nouvelle plateforme de produits de solutions hautes performances

Ahlstrom-Munksjö présente sa plateforme Fibroc, qui rassemble une large gamme de produits haute performance sous la même marque. Son objectif : présenter de manière simple la vaste gamme de produits que le groupe propose au marché. À ce stade, les principales plateformes de fabrication de l'offre Fibroc seront Karhula (Finlande), Tver (Russie) et Brignoud (France).

Bois

Södra lance Wood Solutions pour élargir la coopération avec ses clients

Nouveauté du côté de la coopérative forestière suédoise Södra : Wood Solutions. Celle-ci comprend des services, des solutions, des conseils et une assistance qui sont complémentaires à ses produits de bois sciés durables et à ses systèmes de construction. Wood Solutions favorise également le développement de nouveaux produits et services. Les produits peints, les panneaux à rainures et languettes et les services liés aux éléments en CLT (bois lamellé croisé) en sont quelques exemples. « Nos produits ont aujourd'hui plus d'utilisations que jamais et avec Wood Solutions, nous voulons être à la hauteur et dépasser les attentes de nos clients », a déclaré Jörgen Lindquist, président de Södra Wood.

Tissue

La production d'ouate de cellulose est désormais 100 % intégrée chez Global Hygiène

Le fabricant de produits d'hygiène et d'essuyage Global Hygiène, présidé par Luc Brami, est arrivé à ses fins et est devenu complètement autonome pour la production d’ouate de cellulose, sa matière première. Pour y parvenir, il a investi 20 millions d’euros dans une unité de production d’ouate à Charavines en Isère, qui est le site de l'ancienne papeterie Arjowiggins. Désormais, cette usine possède une capacité de 32 000 tonnes par an et couvre l’ensemble des besoins du groupe. Global Hygiène, qui compte 155 collaborateurs, annonce un chiffre d'affaires de 50 millions d’euros cette année.

Equipement

Stora Enso et Tetra Pak veulent construire une nouvelle ligne de recyclage

Construire une nouvelle ligne de recyclage afin d'augmenter le recyclage des cartons de boissons usagés (UBC) en Europe centrale et orientale : c'est le projet de Stora Enso et de Tetra Pak, qui lancent une étude de faisabilité pour évaluer sa viabilité. Cette nouvelle ligne serait installée à l'usine Ostrołęka de Stora Enso en Pologne. Dans le scénario le plus abouti, Stora Enso séparerait les fibres des cartons de boissons usagés dans son usine d'Ostrołęka et utiliserait les fibres recyclées comme matière première, tandis que Tetra Pak garantirait le recyclage et la réutilisation des polymères et de l'aluminium qui seraient traités par un partenaire dédié. Si le projet abouti, la capacité annuelle de la nouvelle ligne de recyclage serait de 50 000 tonnes d'UBC.
« Les cartons de boissons sont largement recyclés en Europe aujourd'hui et nous voulons utiliser notre connaissance des fibres et du carton pour promouvoir et accélérer le recyclage, et la collecte des matériaux en carton pour boissons. Notre processus à l'usine d'Ostrołęka utilise déjà des matériaux recyclés (OCC). Nous souhaitons développer le système de recyclage qui fonctionne déjà bien et utiliser des fibres UBC de haute qualité », a déclaré Markku Luoto, VP LPB Aseptic et CUK, de Stora Enso.

Usine

GT Logistics automatise les Papeteries Saint-Michel

GT Logistics, qui avait remporté en 2018 le contrat de primo-externalisation logistique des Papeteries Saint-Michel (Groupe Thiollet), termine la phase 2 du projet d'automatisation de la gestion des produits finis. Un chantier de deux ans pour les Papeteries Saint-Michel (PSM), spécialisées dans la fabrication du papier pour ondulé (PPO) à destination des cartonneries. Montant de l'investissement : 1,5 million d'euros. Petit rappel des différents chantiers : approvisionnement de la chaîne de production en balles de PCR et mise en stock des bobines sur une distance de 400 mètres qui sépare la production de l'entreposage. Egalement, la sortie de ligne sera elle aussi automatisée, via des convoyeurs et un redresseur automatique qui mettront à disposition les bobines qui seront étiquetées avant sa prise en charge par l'AGV.

PPPC : les livraisons de pâte dans le monde ont diminué de -5,2 % au 3ème trimestre 2020

 

Selon les statistiques de septembre du PPPC, les livraisons de pâtes ont augmenté de +3,6 % sur les 9 premiers mois de l’année, avec 40,2 millions de tonnes, contre 38,7 à septembre 2019, avec un taux d’activité qui s’est établi à 92 % contre 89 % l’année passée. Les stocks des usines ont baissé de 3 jours, à 42 jours d'approvisionnement en septembre, le résineux baissant quant à lui d’un jour, à 42 jours contre 43 en août, et les feuillus, à 43 jours contre 46. Les livraisons de résineux ont chuté de -3,4 % d'une année sur l'autre, tandis que les ventes de feuillus ont augmenté d'environ 10,2 % par rapport à septembre 2019. Avec 13,6 millions de tonnes en 2020, contre 12,6 millions en 2019, les volumes de pâtes livrées vers la Chine se sont accrus de +7,1 %.

 

Retrouvez l’ensemble des statistiques du PPPC de dans la rubrique indicateurs
PPPC - Livraisons mondiales de pâte chimique marchande - Septembre 2020

Usine

Allemagne : Début de la construction de la nouvelle usine d'UPM Leuna

Le finlandais UPM annonce le début officiel de la construction de l'installation biochimique de pointe à Leuna, en Allemagne. Montant de l’investissement : 550 millions d’euros. À Leuna, UPM produira une gamme de produits biochimiques 100 % à base de bois permettant de passer des produits à base de fossiles à des alternatives durables dans un certain nombre d'utilisations finales telles que les plastiques, les textiles, les cosmétiques et les applications industrielles. La bioraffinerie devrait démarrer d'ici la fin 2022. Sa capacité annuelle totale sera de 220 000 tonnes de bio-monoéthylène glycol (BioMEG) et de charges fonctionnelles renouvelables à base de lignine. En outre, la bioraffinerie produira du bio-monopropylène glycol (BioMPG) et des sucres industriels fabriqués à partir de bois de hêtre récolté de manière durable et provenant de la région d'Allemagne. Les produits à base de bois d'UPM pourront être utilisés pour remplacer les matériaux à base de pétrole, de gaz ou de charbon. Ils réduiront considérablement l'empreinte CO2 des produits finaux.

Départ

Opti Group s'apprête à fermer sa filiale italienne déficitaire Papyrus

La situation de la demande sur le marché du papier graphique en Italie n'est pas brillante, notamment en raison de la pandémie de coronavirus. Et selon Opti Group, société mère de Papyrus, il y a peu de perspectives que ce segment de marché se redresse. D'où la décision du groupe suédois Opti Group de fermer son bureau de distribution en Italie. La fermeture de la filiale du groupe, Papyrus, s'achèverait en 2021. L'année dernière, Opti Group s'était déjà retiré du marché allemand. Papyrus Deutschland avait été vendu à Inapa et avait fusionné en 2020 avec Paper Union à Inapa Deutschland.

Tissue

Russie : Inauguration de l'usine d'Arkhbum Tissue Group

C'est officiel : l'usine de production de produits de papier hygiénique de la compagnie russe Arkhbum Tissue Group LLC, située dans la région de Kaluga, démarre ses activités. Est d'ores et déjà lancée la construction d'une seconde ligne de production, d'un coût de 8,5 milliards de roubles (soit environ 92 450 000 euros). La capacité de l'usine sera ainsi portée à 140 000 tonnes/an. Arkhbum Tissue Group (dont est actionnaire le groupe austro-allemand Pulp Mill Holding) prévoit même une troisième ligne de production à l'usine dont le coût avoisinerait aussi les 8,5 milliards de roubles. La capacité du site passera alors à 210 000 tonnes/an. A l'issue de ces chantiers, l'usine compterait 685 collaborateurs. D'ici fin 2020, Arkhbum Tissue Group prévoit d'occuper 4 % du marché russe des produits de papier hygiénique.

Economie

Stagnation de l’économie de la zone euro en octobre

C’est de nouveau l’Allemagne (58,2) qui a mené la croissance du secteur manufacturier de la zone euro (54,8) en octobre. Chris Williamson, économiste à IHS Markit souligne que « malgré le dynamisme actuel du secteur manufacturier, la faiblesse de l’activité des fabricants de biens de consommation fait craindre une inversion de tendance dans les prochains mois. En effet, la reprise industrielle ne pourra se maintenir sans un retour à la normale de la consommation des ménages et une consolidation du marché de l’emploi, pour l’heure improbables. » La croissance modérée du secteur manufacturier français (51,3) amorcée le mois dernier s’est poursuivie. Soutenues par une amélioration de la production et des nouvelles commandes, l’Italie (53,8) comme l’Espagne (52,5) ont aussi enregistré une reprise notable. Néanmoins, côté services, la France (46,5), l’Italie (46,7) et l’Espagne (41,4) enregistrent un fort recul de l’activité. Chris Williamson signale que « le durcissement des mesures destinées à freiner la deuxième vague épidémique a marqué un coup d’arrêt à la reprise économique de la zone euro (46,9) en octobre. Particulièrement sévère dans le secteur des services, l’impact des nouvelles restrictions a été tel que la bonne tenue du secteur manufacturier n’a pas suffi à maintenir la croissance de la région. L’Allemagne (49,5) a été la seule économie à pouvoir s’appuyer sur les performances de son secteur manufacturier pour contrebalancer le retour à la contraction du secteur des services.


Retrouvez la suite des indices des directeurs d’achats d’octobre dans la rubrique indicateurs


Indices des directeurs d'achat - Octobre 2020

Mayr-Melnhof investit 18 M€ dans la production de cartons pliants sur le site de Hirschwang

 

Le groupe Mayr-Melnhof renforce son usine de production Neupack de cartons pliants à Hirschwang en Autriche avec un vaste programme d'investissements. 18 millions d'euros seront ainsi dépensés dans les bâtiments et les machines pour augmenter la compétitivité du site sur les marchés porteurs de l'emballage e-commerce et des emballages de biens de consommation imprimés de haute qualité en microcannelure. Parallèlement à la construction d'un hall de production et de stockage agrandi, des investissements seront réalisés dans la nouvelle technologie d'impression, la capacité de découpe et l'automatisation. A date, l'usine Neupack emploie 215 collaborateurs.

Nomination

L'industriel de l'année est… Jean-Luc Petithuguenin, Président et fondateur de Paprec !

Chaque année, dans le cadre des Assises de l'Industrie, les équipes de l'hebdomadaire L'Usine Nouvelle sélectionnent un champion français de l'industrie. Ce dirigeant d'entreprise est ainsi élu par les journalistes de la rédaction pour ses performances industrielles, économiques et aussi sociétales. Cette année, c'est Jean-Luc Petithuguenin, Président et fondateur de Paprec qui a été retenu et qui succède à Isabelle Kocher (Engie). Malgré une année 2020 chaotique économiquement, Paprec Group a présenté d'excellents résultats. Aussi, le cœur de l'activité du groupe Paprec répond aux préoccupations environnementales majeures de ce siècle : la préservation des ressources, la limitation des émissions de CO2, comme le rappelle Jean-Luc Petithuguenin : « J'ai créé ce groupe il y a 25 ans à partir d'une PME basée à la Courneuve. Mon intuition était que les déchets seraient les matières premières du XXIe siècle et qu'il était possible de construire un champion français de la gestion des déchets sur un socle de valeurs humaines fortes : fraternité, excellence, laïcité, combat pour l'égalité femmes-hommes et contre les discriminations. Nous sommes désormais 10 000 et dans la croissance ; la motivation de mes équipes est plus que jamais tournée vers la réalisation d‘une planète plus verte et d'une société plus fraternelle ».

Prix

Rectification de nos articles sur Sappi Europe parus dans les Newsletters 130 et 132. L'annonce ci-après annule et remplace les 2 précédentes parutions

 

L'annonce de Sappi Europe du 2 novembre 2020 relative à l'augmentation des prix sur les gammes de papier fin ne concerne que les marchés à l'export. La baisse de la consommation causée par la pandémie de Covid-19 a déclenché une forte pression sur les prix. En combinaison avec l'augmentation des coûts de production et de transport du papier, cela a conduit à des niveaux de rentabilité insoutenables, particulièrement ressentis sur les marchés à l'export. Sappi Europe a donc été contraint de revoir ses prix. Les hausses seront appliquées pour les expéditions à partir de janvier 2021 au plus tard et varieront entre 5 et 8 %

Tissue

Turquie : l'Italien OverMade fournira une usine clé en main pour produire du tissue de haute qualité

Projet Angel : voilà un joli nom pour qualifier le projet de l'usine de tissue que le fournisseur d'équipements industriels OverMade va réaliser pour un important client au Moyen-Orient. La vocation de l'usine est de produire du tissue de haute qualité. Il s'agit d'une commande d'usine clé en main. La machine est la OVER CR C20, capable de produire du tissue à 2 000 mpm avec une densité élevée tout en réduisant les besoins en bois résineux du papier. Du pulpeur au système de flux d'approche, de la caisse de tête à la bobine, du bobinage à la ligne d'emballage, y compris tous les auxiliaires tels que la hotte à haute efficacité, le système de dépoussiérage… Tout sera fourni par OverMade. La livraison est prévue pour l'été 2021.

Production

La modernisation de Toscotec permet une augmentation de la production chez Skjern Paper, au Danemark

+ 11 % : c'est l'augmentation de la production de la papeterie de Skjern Paper. Une performance qui résulte de la modernisation réussie de la MAP 1. C'est Toscotec qui a procédé à la rénovation de la section de séchoir de la MAP 1. Celle-ci peut désormais atteindre 800 m/min, soit le double de la vitesse maximale que l'usine avait auparavant. Skjern Paper est la seule papeterie du Danemark. Fondé en 1965, elle est située à Skjern, dans l'ouest du Jutland. Depuis 2005, la majorité de l'actionnariat est détenue par Buur Invest A / S, une société d'investissement privée danoise. La capacité annuelle actuelle de l’usine est de 75 000 tonnes, principalement de cartons, tous fabriqués à partir de fibres 100 % recyclées. Skjern Paper est fortement orientée vers l'exportation, avec plus de 90 % de sa production vendue à des entreprises d'emballage et de papier en Europe.

Equipement

Andritz fournira une installation d'évaporation à la division Cartons et papiers spéciaux d'ITC en Inde

Andritz a reçu une commande de la division ITC Paperboards and Specialty Papers (ITC-PSPD) pour fournir une nouvelle usine d'évaporation pour son unité de Bhadrachalam située à Telangana, en Inde. Celle-ci produit des cartons pliants à valeur ajoutée. A noter que ce nouvel équipement permettra de réduire la consommation d’énergie des pompes de circulation de l'usine et donc contribuera à une réduction de ses coûts d’exploitation. De plus, des cycles de lavage moins nombreux et plus courts amélioreront la disponibilité globale. Cet investissement s’inscrit dans le cadre du projet de modernisation de l’usine de récupération de l’ITC-PSPD pour renforcer encore sa position sur le marché dans le segment du carton et des papiers spéciaux. ITC-PSPD est l'un des plus grands fabricants d'emballages et de cartes graphiques en Asie du Sud.

Prix

Sappi Europe annonce une augmentation de prix pour le papier fin pour les marchés étrangers

La baisse de la consommation causée par la pandémie de Covid-19 a déclenché une forte pression sur les prix. En combinaison avec l'augmentation des coûts de production et de transport du papier, cela a conduit à des niveaux de rentabilité insoutenables, particulièrement ressentis sur nos marchés étrangers. Sappi a donc été contraint de revoir ses prix. Les augmentations seront appliquées sur les expéditions vers les marchés étrangers à partir de janvier 2021 au plus tard et varieront entre 5 et 8 %.

Production

Allemagne : -4,7 % de baisse cumulée de la production de papiers et cartons à septembre 2020

Selon l’Association des papeteries allemandes VDP, les statistiques de production de papiers et cartons en Allemagne mettent en lumière une baisse de -4,7 % à septembre, avec 15,8 millions de tonnes produites contre 16,6 millions à septembre 2019. Une baisse moins forte que celle enregistrée par la France, qui atteint -7,1 % sur la période, de source Copacel. Le secteur de l’hygiène allemand a enregistré +2,8 %, et celui de l’emballage, +1 %, alors que le secteur des papiers graphiques a accusé -16,4 % de baisse sur les 9 premiers mois de l’année. La production de pâte a également enregistré une chute de -4,1 %, et la consommation de papiers récupérés, -3,9 %.

Production

Pro-Gest, filiale de Cartiere Villa Lagarina démarrera la production à Mantoue en novembre

L'usine de carton-carton recyclé de Pro-Gest à Mantoue va commencer à fonctionner dans la seconde moitié de novembre. L'usine de Mantoue aura une capacité de 405 000 tonnes/an de testliner et de cannelures dans des grammages de 70 à 160 g/m². Il faudra quelques semaines pour qu'elle atteigne sa pleine capacité et les premiers volumes de papier pour le marché seront prêts au cours du mois de décembre. Un démarrage qui se fait attendre, alors que la centrale thermoélectrique du site est, elle, déjà entrée en service.

Production

Chine : Shanying construit un complexe de pâte de paille et de papier-carton à Jilin

Le papetier chinois Shanying a annoncé son intention de construire un nouveau complexe de production d'une capacité de 1 million de tonnes de pâte de paille ainsi que de papier et carton d'emballage dans la province de Jilin, dans le nord-est de la Chine. Cette initiative répond à de nouveaux besoins sur le marché, du fait de l'interdiction de certains produits en plastique jetables en Chine d'ici 2025. La société réagit aussi à l'interdiction imminente des importations de papiers récupérés à partir de 2021.

Usine

UPM Kymi lance sa quatrième ligne de production de feuilles

La quatrième ligne de production de feuilles de l’usine de papier UPM Kymi a démarré sa pleine production fin octobre, renforçant ainsi la position d’UPM sur le marché des papiers graphiques. Précisément, ce nouvel équipement produira des feuilles de papier graphique couché et non couché sans bois. La nouvelle ligne de production de feuilles, composée d'un laminoir folio, de convoyeurs et d'une ligne d'emballage, élargit encore la zone de production de papier du site de l'usine intégrée d'UPM Kymi. La nouvelle ligne a été construite dans un espace précédemment utilisé comme entrepôt, spécialement aménagé à cet effet. UPM Kymi est une usine intégrant la production de pâte, de papier et d'énergie. UPM Kymi emploie environ 700 personnes et est située dans le sud-est de la Finlande à Kuusankoski.

L'industrie des étiquettes autoadhésives crée Celab, une organisation dédiée au recyclage des étiquettes

 

Celab pour Circular Economy for Labels : c'est le nom de la nouvelle organisation mondiale dédiée au recyclage des étiquettes. Avec deux branches régionales : Celab-Europe et Celab-Amérique du Nord. La première rassemble une vingtaine d'acteurs du secteur, dont les fournisseurs de produits d'étiquettes, Arconvert-Ritrama, Avery Dennison, Herma, Mondi, UPM Raflatac et l'association européenne de l'industrie de l'étiquetage autoadhésif Finat. Celab-Europe s'est fixé un objectif ambitieux : développer un modèle commercial pour recycler ou réutiliser plus de 75 % des liners et matrices utilisés en Europe d'ici 2025.

Conversion

Domtar convertit la machine à papier de son usine de Kingsport, dans le Tennessee

Domtar est le plus important fabricant intégré de papiers sans bois non couchés en Amérique du Nord. C'est aussi un fabricant de pâte à papier, de pâte de spécialité et un producteur de produits hygiéniques. Au total, il dispose de 28 unités de production installées dans le monde entier. Il vient de signer avec Voith pour fournir des équipements et des services techniques afin de produire du carton d'emballage recyclé avec la machine à papier de Kingsport. De cette manière, Domtar rentre sur le marché du carton-caisse. La conversion de l’usine devrait être achevée en 2022. Une fois achevée, l’usine de Kingsport deviendra la première installation de fabrication de carton léger en Amérique du Nord - capable de produire et de commercialiser environ 600 000 tonnes par an de carton doublure recyclé et de carton ondulé de haute qualité. Ce niveau de capacité fera de Kingsport la deuxième plus grande usine de carton recyclé en Amérique du Nord.

Distinction

Le rapport de développement durable de Stora Enso est classé parmi les dix meilleurs au monde

Pour la troisième année consécutive, le rapport de développement durable de Stora Enso a été inclus dans les dix meilleurs rapports de développement durable au monde, selon le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD). Précisément, le WBCSD classe le rapport de développement durable de Stora Enso parmi les dix premiers au monde sur les 158 examinés dans le cadre de la publication. Les points forts du rapport comprennent la divulgation des tendances dans l'environnement externe pour fournir un contexte aux problèmes importants, ainsi que l'utilisation de graphiques pour illustrer les progrès des objectifs de durabilité.

Bois

CMPC acquiert Florestas do Sul Agroflorestal

CMPC, par l'intermédiaire de sa filiale CMPC Celulose Riograndense a conclu le rachat de Florestas do Sul Agroflorestal. À la date de clôture de la transaction, la nouvelle société détiendra environ 5,3 millions de mètres cubes d'eucalyptus plantés dans l'État de Rio Grande do Sul, au Brésil, qui seront utilisés pour approvisionner l'usine de pâte de CMPC Riograndense dans la ville de Guaíba, RS, Brésil. Le prix d'achat établi pour la transaction équivaut à 63 millions USD.

La crise des débouchés impacte la filière recyclage

 

« En 2019, au global, le tonnage des papiers-cartons collectés a baissé de 3 %, tombant à 6,747 M de tonnes, annonce Stéphane Panou, président de la filière papiers-cartons au sein de Federec, lors de la présentation du bilan annuel du recyclage. Dans le détail, la baisse est de 13,8 % pour les papiers, à 1,942 M de tonnes. En revanche, dans les cartons, on enregistre une petite hausse, de +1,8 %, à 4,805 M de tonnes. Sur l'année écoulée, la branche papiers-cartons accuse un chiffre d'affaires en baisse de 20 % à 607 millions d'euros ». On le voit, avant même la crise sanitaire de 2020, la filière était sous tension. On rappelle que la France collecte 79 % de ses déchets de papiers-cartons mais qu'elle n’a pas assez d’industrie papetière pour les recycler.

Production

La MAP 4 de la papeterie Le Bourray dépasse ses objectifs de performance

Grâce au travail du groupe italien Toscotec, qui a reconstruit la MAP 4 de la papeterie Le Bourray à Saint-Mars-la-Brière (72), et mis en place une nouvelle caisse de tête TT entièrement hydraulique, la machine à papier a amélioré la qualité de la production et son efficacité. Précisément, la vitesse de fonctionnement de la MAP 4 a progressé de 10 %. On rappelle que la papeterie avait été rachetée en 2019 au groupe Sequana par Céline et François Bourdin, patrons de la CGMP (Comptoir général des matières premières). Si la papeterie a fortement été impactée par la crise sanitaire, elle a néanmoins su rebondir en adaptant, sa production d’ouate pour la fabrication de masques et de produits d’hygiène. Un bel exemple de réactivité.

Taxe

L'UE impose un droit antidumping sur les importations de papier thermique en provenance de Corée

Les importateurs européens de papier thermique originaire de Corée devront à l'avenir payer des droits antidumping. La Commission européenne a imposé un droit de 15,8 % sur certaines qualités. Le papier thermique concerné est du papier spécial utilisé dans de nombreuses applications, notamment les étiquettes d'emballage, les billets d'entrée et les billets de stationnement.

Usine

LignoTech South Africa ferme son usine de production de lignine

Les propriétaires de LignoTech South Africa, Borregaard et le groupe Sappi, ont décidé de fermer définitivement l'usine de production de lignine. La fermeture est une conséquence de la décision de Sappi de convertir sa chaîne de fabrication de pâte au sulfite de calcium, qui est la source de la matière première lignine, à la technologie du magnésium. Après la conversion, la liqueur usée issue du processus de mise en pâte sera brûlée et l'énergie et les produits chimiques seront récupérés. La conversion de la ligne de pâte à papier sera terminée à la mi-2021. Dans l'intervalle, la ligne de pâte au sulfite de calcium sera exploitée dans une certaine mesure, ce qui entraînera une production limitée de lignine liquide par LignoTech Afrique du Sud jusqu'à ce que la fermeture définitive entre en vigueur.

+2,2 % de hausse de la production française de papiers et de cartons en septembre 2020

 

De source Copacel, les dernières statistiques de production française de papiers et cartons sur le mois de septembre 2020 s’améliorent et révèlent une augmentation de +2,2 % par rapport à l’année passée, avec 588 500 tonnes produites contre 575 500 en septembre 2019. A noter toutefois une baisse de -7,1 % sur les 9 premiers mois de l’année. La production totale de pâte s’est élevée à 129 400 tonnes, contre 115 200 en septembre 2019, soit une soit une hausse de +12,3 %. La baisse la plus importante concerne les sortes graphiques qui enregistrent -7,2 % sur le mois concerné, et -26,7 % en cumul depuis le début d’année. Côté packaging, on enregistre une augmentation de la production dans le segment du carton plat, à hauteur de +4,9 % sur septembre (-3,8 % en cumul), de même que les PPO à hauteur de +3,3 % (-1,7 % en cumul). Le secteur du sanitaire et domestique tire une fois encore son épingle du jeu puisqu’il enregistre une progression de +10,5 % (mais seulement +2,2 % en cumul).

 

Retrouvez ces données ainsi que nos graphiques dans la rubrique indicateurs de notre site internet.

BIB

Le vin en cubi performe, ce qui profite à Smurfit Kappa

Bonne nouvelle pour Smurfit Kappa, spécialiste du conditionnement en bag-in-box. Au cours des six derniers mois, le vin en cubi (bag-in-box, BIB), a séduit 3,7 millions de nouveaux clients en France et au Royaume-Uni, selon une étude du fabricant d'emballages et de l'institut Wine Intelligence. Et les experts de prévoir une augmentation de 27 % du nombre de consommateurs sur le prochain semestre. On rappelle que le marché du vin en BIB recense, à date, environ 12 millions de consommateurs en France et 4 millions au Royaume-Uni.

Fibre Excellence Tarascon obtient un prêt de l'Etat

 

Bonne nouvelle pour l'usine Fibre Excellence de Tarascon (Bouches-du-Rhône) qui obtient un prêt de 7 millions d'euros de l'Etat. De quoi aider le site qui est placé depuis début octobre en redressement judiciaire. Cette entreprise de 306 salariés, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 118 millions d'euros en 2019, fabrique 250 000 tonnes par an de pâte à papier à base de bois résineux et génère 3 000 emplois dans la filière forestière régionale. On rappelle que la maison mère de Fibre Excellence Tarascon, basée près de Toulouse, est détenue depuis 2010 par la société canadienne Paper Excellence, propriété de Jackson Widjaja, dont la famille dirige le géant indonésien Asia Pulp and Paper.

Equipement

Atlantic Packaging ajoute une nouvelle machine à papier recyclé à Whitby en Ontario

Nouvel équipement pour le fabricant canadien de carton ondulé et des produits d'emballage en carton ondulé Atlantic Packaging, qui a annoncé la construction d'une nouvelle machine à papier 100 % recyclé à Whitby, en Ontario. Il s'agira de la deuxième machine à papier recyclé d'Atlantic à Whitby. Elle sera construite à côté de leur machine actuelle qui est opérationnelle depuis les années 1990. La nouvelle machine sera l'une des plus avancées sur le plan technologique en Amérique du Nord, produisant 400 000 tonnes par an de carton ondulé médium. La production est prévue pour le premier trimestre 2022.

Maintenance

Arrêt annuel de l'usine de pâte de Rauma de Metsä

L'arrêt de la production débutera le samedi 31 octobre 2020. Pendant l'arrêt, l’usine effectuera les travaux d'entretien, de nettoyage et d'entretien nécessaires. Le redémarrage débutera le vendredi 6 novembre 2020. En 2019, le chiffre d'affaires du groupe Metsä a totalisé 5,5 milliards d'euros pour quelque 9300 personnes.

Production

L'usine Saugbrugs de Norske Skog va fermer une machine à papier SC

Norske Skog poursuit ses efforts pour atténuer la pression de l'offre sur le marché du papier de publication. Dans cette optique, le producteur de papier annonce la fermeture d'une de ses trois machines à papier SC sur le site de Saugbrugs à Halden, en Norvège. C'est la MAP 5 qui sera arrêtée au cours du 4ème trimestre. Elle avait une capacité de 100 000 tonnes/an. Jusqu'à présent, l'usine de Saugbrugs exploitait trois machines à papier capables de produire jusqu'à 550 000 tonnes/an de papier SC. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, Norkse Skog avait arrêté à de nombreuses reprises la production de plusieurs machines à papier de publication afin d’adapter son offre à une demande en baisse.

Hausse de prix

Greif augmente le prix du carton recyclé non couché

Le fabricant d'emballages américain Greif met en œuvre une augmentation de prix de 50 $ la tonne pour toutes les qualités de carton recyclé non couché à compter du lundi 9 novembre 2020. Cette hausse de prix est due aux pressions sur les coûts de transport, d'assurance, de main-d'œuvre, de produits chimiques et d'autres matières directes, ainsi qu'à l'équilibre offre-demande sur l'ensemble du réseau de carton Greif. A noter que ces hausses n'atteignent pas le marché européen. 


Equipement

Chine : Valmet fournit une MAP 13 à Asia Symbol XinHui

Nouvelle commande pour Valmet, qui va installer une ligne de fabrication de papier sans bois avec préparation de papier et une vaste gamme d'automatisation à Asia Symbol (Guangdong) Paper à XinHui, en Chine. La nouvelle ligne de fabrication de papier sans bois haute capacité sera conçue pour produire des papiers non couchés sans bois de qualité supérieure. La machine à papier de 9 350 mm de large produira des papiers non couchés, offset et de copie sans bois avec une plage de grammages de 50 à 120 g/m2. La vitesse de conception de la machine sera de 1 800 m/min. La valeur totale d'une commande de ce type et de ce volume de livraison s'élève généralement à 80 à 100 millions d'euros. Pour rappel, en 2012, Valmet avait livré la MAP 11 à XinHui et plus récemment, en 2017, la MAP 12. Asia Symbol, établie en Chine depuis 2005, est l'un des principaux producteurs de pâte et papier du groupe RGE (Royal Golden Eagle). En utilisant des fibres renouvelables provenant de sources responsables, Asia Symbol a une production annuelle de 2 millions de tonnes de pâte, 1 million de tonnes de papier sans bois et 530 000 tonnes de carton dans ses usines des provinces de Shandong (Rizhao) et Guangdong (Xinhui) en Chine. Ses principaux produits sont le BHKP, le NBKP, le carton d'emballage liquide, le carton ivoire de haute qualité et le papier d'impression et de bureau sans bois non couché.

Face à la deadline « zero imports » de la Chine, le BIR fait le point

 

C’est lors d'un des récents webinaires de la Division Papier BIR qu’il a été mis en lumière combien le marché mondial de la fibre récupérée a su s’adapter et se transformer au cours des 3 dernières années. De nouveaux débouchés ont pu être trouvés pour des matériaux qui, précédemment, se seraient dirigés vers la Chine. Dans ce rapport de situation sur l'équilibre offre/demande du marché, il a été rappelé que suite à la décision de la Chine de cesser ses importations de déchets solides d'ici la fin de cette année, les achats annuels chinois de fibres récupérées à l'étranger sont passés de 26 millions à 29 millions de tonnes en 3 ans jusqu'en 2017, à seulement 19 millions de tonnes en 2018 et 11 millions de tonnes en 2019, avec un total de 5 millions de tonnes prévu pour 2020, selon l'ancien président de la division, Ranjit Singh Baxi, de J&H Sales International, basé au Royaume-Uni. Cette réduction échelonnée des importations sur une période de 3 ans a été bénéfique pour le secteur du recyclage, a fait valoir M. Baxi, car « elle a permis à l'industrie d'essayer de se repositionner sur de nouveaux marchés et de trouver de nouveaux débouchés ». Le président de la division BIR Paper, Jean-Luc Petithuguenin, de Paprec, a reconnu que les marchés avaient fait de grands progrès pour compenser la perte de commandes en provenance de Chine, notamment grâce à de nouvelles capacités en Europe ainsi que par des exportations de fibres expédiées vers un plus large éventail de pays et en plus grandes quantités. La Turquie reste un marché prometteur malgré sa décision récente de limiter les importations de fibres des recycleurs de papier à un maximum de 50 % de leur capacité de production, contre 80 % auparavant. M. Baxi a pronostiqué que d'autres pays adopteraient des mesures similaires pour protéger les programmes de collecte nationaux et réduire les factures d'importation. L’importante volatilité des prix de la fibre récupérée a également été pointée, attribuée à la « panique » de certaines usines qui craignaient de manquer de matière ou de « payer plus que nécessaire » pour leurs approvisionnements. Une volatilité qui sans doute persistera.

Tissue

Italie : Une nouvelle centrale de cogénération dans l’usine Lucart de Porcari

La fabricant italien Lucart annonce un investissement de 10 millions d’euros pour l’installation d’une nouvelle centrale de cogénération à haut rendement dans l’usine ancestrale de Porcari, située dans la province de Lucques, en Italie. La turbine à gaz NovaLT12 qui sera installée à Porcari pourra fournir une puissance de 12,5 MW, avec un rendement de cogénération pouvant atteindre 85 %. Dans le même temps, par rapport aux turbines d'ancienne génération, la NovaLT12 offre une réduction des émissions de CO2 et d'oxyde d'azote (NOx) de 11 % et 40 %, respectivement. De fait, le nouvel équipement permettra d'explorer au mieux l'utilisation de l'hydrogène, lorsqu'il sera disponible, ainsi que d'autres sources renouvelables. Pour rappel, la première usine de cogénération du groupe papetier a été installée sur le site de Porcari en 1989.

Rassemblement à Chapelle Darblay pour trouver des solutions

 

Une conférence a eu lieu vendredi 16 octobre sur le site de Chapelle Darblay à Grand-Couronne pour évoquer l’avenir de l’usine, toujours en quête d'un repreneur. Rappelons que l’usine de papier quasi centenaire de Grand-Couronne a été fermée en juin par le géant finlandais UPM. Et si l’usine ne trouve pas repreneur d’ici juin prochain elle sera démantelée. Il y avait bien le groupe belge VPK qui s'état manifesté avec une offre de reprise juste avant la crise sanitaire, mais il a depuis renoncé à son projet. Jusqu'à sa fermeture, le site fournissait environ 25 % des besoins des imprimeries françaises en papier journal. Du papier produit à partir du recyclage des papiers usagés collectés auprès de plus de 200 collectivités locales. Bien sûr, tout le monde est conscient que la production de papier journal, est en perte de vitesse. Mais d'autres applications sont possibles sur le site, à la fois dans l'emballage - avec par exemple la production de papier pour ondulé - mais également dans la production de pâte marchande pour les papiers sanitaires, la cellulose moulée la production de ouate pour isolation…

Tissue

Valmet reçoit une commande de ligne de tissue de Wepa au Royaume-Uni

Le groupe Valmet va fournir un nouvel équipement à l’usine Wepa de Bridgend, au Royaume-Uni, pour lui permettre de renforcer sa présence dans le tissue au Royaume-Uni. La nouvelle machine à tissue aura une largeur de 5,6 m, une vitesse de conception de 2 200 m/min et augmentera la production de tissue de WEPA d’environ 65 000 tonnes par an. La matière première utilisée sera de la fibre recyclée et vierge. En outre, la livraison comprendra un vaste ensemble d'automatisation Valmet avec des commandes de machine Valmet DNA, des commandes de processus et des contrôles de qualité Valmet IQ. L'ingénierie complète, l'installation, la formation et la mise en service sont également comprises dans la livraison.

Hausse de prix

Augmentation de prix pour le carton recyclé non couché aux Etats-Unis et au Canada

Le spécialiste américain d'emballages Sonoco (5,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires) a annoncé qu'il mettait en œuvre une augmentation de prix de 50 $ la tonne pour toutes les qualités de carton recyclé non couché aux États-Unis et au Canada, à compter du 16 novembre 2020. Sonoco a cité comme arguments pour justifier cette hausse, des arriérés significativement plus longs dans ses usines ainsi que l'inflation continue des coûts des intrants.

Equipement

Commande d'équipements pour la production de sacs en papier à l'usine de Segezha en Russie

Andritz a reçu une commande de Segezha Pulp and Paper, membre du groupe Segezha (qui fait partie de PJSC Sistema), pour fournir des équipements de préparation des stocks pour son usine de Segezha, en Russie. Le nouveau système aura une capacité de 350 BDMT/j et traitera des balles de pâte blanchie pour produire un nouveau produit final - du papier blanc pour sacs à haute porosité. L'étendue de la livraison comprend la ligne d'alimentation en balles avec une station de décâblage manuel, un pulpeur Andritz FibreSolve FSV, un écran de protection ModuScreen CP, ainsi que le système complet de contrôle et d'électrification. Avec le démarrage de la nouvelle ligne, le groupe Segezha sera le premier producteur de papier pour sacs à haute porosité en Russie. La mise en service est prévue début 2021.

Investissement

Saica va construire une usine d'emballage en carton ondulé aux États-Unis

Le groupe Saica, l'un des principaux acteurs européens dans le développement et la production de papier recyclé pour carton ondulé, avec une production de 3,5 millions de tonnes courtes de papier, investit aux Etats -Unis. Il va dépenser 72 millions d'euros dans la construction de sa première usine américaine, à Hamilton, Ohio. Celle-ci fabriquera des emballages en carton ondulé. Le groupe Saica prévoit de créer 64 nouveaux emplois dans la région.

UPM Kaipola sera définitivement fermée au dernier trimestre 2020

 

L'annonce vient de tomber : la papeterie UPM Kaipola de Jämsä, en Finlande, sera fermée définitivement à la mi-décembre. Ce qui entraînera la fermeture des trois machines à papier du site, affectant au total 448 postes à l’usine. Sachant que 20 % de l'effectif devrait être transféré sur le site d’UPM Jämsänkoski. La fermeture entraînera une réduction annuelle de 720 000 tonnes de capacité de papier graphique, dont 450 000 tonnes de papier journal et 270 000 tonnes de papier couché avec bois. UPM a imputé cette décision à la charge fiscale élevée et aux importants coûts de logistique et de main-d'œuvre en Finlande, associés à une baisse continue de la demande. A noter que la deuxième usine de papier d’UPM située à Jämsä, UPM Jämsänkoski, poursuivra ses activités avec une machine à papier graphique et deux machines de papiers de spécialité. Précisément, l'usine produit des papiers pour magazines non couchés et des papiers pour étiquettes et emballages.

Rachat

USA : Emballage : LLFlex acquiert les actifs de Hampden Papers

L'acquisition de Hampden Papers étend l'empreinte de LLFlex dans une diversification de ses produits d'emballage grand public (divers papiers, carton laminé de qualité supérieure pour les produits de santé et de beauté, emballages à base de films et d'aluminium pour aliments et boissons, et papier métallisé par transfert, et carton pour des solutions d'emballage durables). Cette opération intervient alors que LLFLex commence la production dans sa nouvelle usine située à High Point, en Caroline du Nord, aux Etats-Unis. Cette combinaison crée l'un des fournisseurs les plus importants et les plus expérimentés de substrats enduits et stratifiés pour l'emballage en Amérique du Nord.

Equipement

Chine : Nouvelle ligne de fabrication de carton chez Shanying Paper

L'équipementier Valmet va fournir une nouvelle ligne de fabrication de papiers pour ondulé OptiConcept M avec un vaste ensemble d'automatisation à Shanying Paper, pour son usine de Zhaoqing en Chine, dans la région de Guangdong. La nouvelle MAP 52 de 9 300 mm de large produira des qualités de kraft top liner. La vitesse de conception de la machine sera de 1 200 m/min et sa capacité journalière d'environ 1 920 tonnes. Cette commande survient après deux autres d'importance : la MAP 21, qui a été démarré en décembre 2019, et la MAP 23, qui a démarré en septembre 2020. Le démarrage de la MAP 52 est, lui, prévu pour la fin de 2021. On rappelle que Shanying Paper, Guangdong, fondée en 2019, fait partie de Shanying International, fondée en 1957. La société dispose de plusieurs lignes de production de papier d'emballage et de journaux produisant du carton pour boîte pliante, de la cannelure à haute résistance, du papier cartonné, du papier journal et d'autres produits. Les lignes de production utilisent des fibres recyclées du marché domestique et étrangères.

Tissue

Futura acquiert Plusline

Plusline, basée à Bologne, est une start-up active dans les technologies de l'emballage de papier basée à Bologne. Elle a été lancée il y a quelques années à l'initiative de l'entrepreneur bolognais Vittorio Gerri. En rachetant cette jeune entreprise, le spécialiste des solutions de conversion dans le tissue Futura, basé à Lucca en Italie, veut approfondir ses compétences pour offrir des systèmes d'emballage avancés. Futura fait partie du groupe Faber, qui opère à partir de son siège à Viareggio, en Italie.

Conversion

Valmet reconstruit la machine à papier de Modern Karton en Turquie

Dans le cadre du projet, la machine à papier MAP 3 de Modern Karton, qui produit actuellement du carton d'emballage recyclé, sera reconstruite pour produire des qualités de carton d'emballage enduit de haute qualité. C'est Valmet qui sera aux commandes de cette reconstruction. La valeur d'une commande de ce type se situe généralement autour de 40 à 50 millions d'euros. La mise en service de la machine à papier reconstruite est prévue pour le début de 2022. A cette date, elle sera en capacité de produire avec une plage de grammages de 105-225 g/m2 et une vitesse de conception de 1300 m/min. Modern Karton fait partie du groupe Eren Holding et est basée à Istanbul. C’est le plus grand producteur de carton ondulé de Turquie et l’un des plus importants d’Europe. L'usine utilise des déchets de papier dans sa production et a une capacité de production annuelle de 1 050 000 tonnes.

Usine

Fermeture de la machine à carton 1 d'Hamburger Rieger Trostberg

Hamburger Containerboard, membre du groupe Prinzhorn, négocie actuellement la fermeture de la machine à carton 1 de l'usine de Trostberg en Allemagne. L'entreprise prévoit d'arrêter la machine d'ici la fin de l'année. Motifs invoqués : les commandes en baisse et les coûts élevés de maintenance et d'exploitation. Environ 40 collaborateurs pourraient être affectés par la fermeture de la machine. Les négociations avec les représentants du personnel sont en cours. La machine à carton 1 à Hamburger Rieger Trostberg a une capacité de 30 000 tonnes/an de carton recyclé dans des grammages de 350 à 900 g/m².

Equipement

Deux nouveaux programmes de reconstruction de machines pour Toscotec

L'italien Toscotec, spécialisé dans la construction de machines à papier, annonce qu'il va reconstruire deux machines à papier en Europe de l'Ouest et en Afrique pour un fabricant de premier plan qui reste confidentiel. Dans le détail, pour le projet en Europe, Toscotec fournira la ligne de rupture et la section de bobine de la machine à papier. Pour le projet en Afrique, il s'agira principalement d'adapter la configuration de la machine. Dans les deux cas, est aussi prévue la fourniture de services de conception technique, d'opérations de démantèlement, de montage, de mise en service, de démarrage et de formation. Les projets sont clé en main et devraient s'achever en 2021.

Production

Canada : Atlantic Packaging construit une nouvelle machine à papier recyclé en Ontario

Le chef de file canadien dans la fabrication de carton-caisse et de produits d'emballage en carton ondulé (et originalité locale des emballages cannabis), annonce la construction d'une nouvelle machine à papier 100 % recyclé à Whitby, en Ontario. Ce sera la deuxième machine à papier recyclé d’Atlantic à Whitby, la première est opérationnelle depuis les années 1990. La nouvelle machine sera l'une des machines les plus avancées sur le plan technologique en Amérique du Nord, produisant 400 000 tonnes par an. La production est prévue pour le premier trimestre 2022.

Tissue

Toscotec équipe l’usine de Sofidel America à Inola

Deux machines à papier AHEAD 2.0L fournies par Toscotec ont été mises en ligne à l’usine de Sofidel America à Inola, Oklahoma. Les deux machines, d'une largeur de coupe de feuille de 5500 mm, affichent une vitesse de fonctionnement de 2000 m/min et produisent, chacune, 60 000 tonnes/an. Ces machines sont équipées de TT SYD Steel Yankee Dryer et de hottes TT haute efficacité, conçues pour un haut niveau de récupération d'énergie. Toscotec a également fourni la chaudière, la station d'air comprimé, le pont roulant, l'extracteur d'arbre, les systèmes de manutention et d'emballage des rouleaux, le système de préparation chimique, le système de ventilation des halls et les usines de traitement des eaux. Sofidel est l'un des principaux fabricants mondiaux de papier à usage hygiénique et domestique. A date, il possède des filiales dans 12 pays - Italie, Espagne, Royaume-Uni, France, Belgique, Allemagne, Suède, Pologne, Hongrie, Grèce, Roumanie et USA - avec plus de 6000 employés, un chiffre d'affaires de 1,919 millions d'euros (2019) et une capacité de production de plus d'un million de tonnes par an (1 308 000 tonnes en 2019).

Nomination

François Excoffier succède à Jean-Luc Petithuguenin à la Présidence de Federec

C'est François Excoffier, 54 ans, qui a été élu Président par le Conseil d’Administration de Federec, la Fédération Professionnelle des Entreprises du Recyclage. Il succède à Jean-Luc Petithuguenin, Président depuis mars 2020. Président Directeur Général de la société familiale du même nom, François Excoffier baigne depuis son enfance dans le milieu du recyclage. Le chef d'entreprise est aussi un homme engagé sur son terrioire, avec un mandat de Conseiller départemental qui lui octroie la présidence de la Commission économique de Haute-Savoie. A date, Excoffier Recyclage emploie 400 salariés et possède 13 sites sur les Deux Savoies.

Usine

Nouvelle-Zélande : Inquiétudes sur l'avenir de l'usine Norske Skog Tasman de Kawerau

Le groupe norvégien Norske Skog a annoncé qu'il entamait un examen stratégique de son usine de papier journal de Tasman, en Nouvelle-Zélande. Compte tenu de l'impact négatif du Covid-19 sur l'industrie du papier journal dans la région, Norske Skog a lancé un processus pour identifier des options de production alternatives pour son usine de papier journal. La société a déclaré que plusieurs options étaient envisagées, l'une d'entre elles étant d'établir une installation de pâte chimico-thermomécanique blanchie sur le site de l'usine. Actuellement, l'usine produit du papier journal standard, du papier journal amélioré et du papier annuaire sur une seule machine. L'usine a une capacité de production annuelle de 150 000 tonnes/an.

+6,5 % de hausse des exportations de kraftliner à juillet 2020

 

Les données douanières françaises révèlent que les volumes d’importations de kraftliner ont baissé de -1 % à juillet 2020 par rapport à 2019, alors que les volumes d’exportations ont affiché une légère hausse de +6,5 %. Avec 43 765 tonnes, contre 44 224 à juillet 2019, la France a légèrement diminué ses importations en provenance de Suède de -1 %, mais a augmenté celles du Portugal (+45,9 %) et, plus modestement, celles des Pays-Bas (+1,4 %). Côté exportations, avec 83 351 tonnes, contre 72 108 à juillet 2019, la France a augmenté ses exportations vers l’Espagne de +15,6 % à juillet 2020. A noter que les exportations ont augmenté de manière conséquente vers les Pays-Bas (+61,2 %), le Portugal (+37,5 %), et la Suède (+30,2 %), mais ont enregistré une chute importante vers le Royaume-Uni (-54,9 %), sur de plus petits volumes. (Données Douanes – Pap’Argus). Retrouvez tous les mois les statistiques douanières compilées par Pap'Argus Sortes disponibles : Papiers et cartons récupérés - Impression/écriture (CSB et NCSB) - Papiers de presse - Papiers pour ondulé (kraftliner+ testliner) - Carton plat. Demandez le bulletin d'abonnement et bénéficiez du premier mois gratuit : s.hubert@mpmedias.com

Conversion

Conversion réussie pour l'ancienne usine papetière Arjowiggins de Charavines

Le site papetier de Charavines, près de Grenoble (Isère), repris par Global Hygiène en 2016, fabrique désormais du papier toilette. Le démarrage de cette nouvelle activité dans l'ancienne papeterie Arjowiggins n'a pas eu lieu à un moment idéal puisque c'était quelques jours avant le confinement. Le lancement de la production ne fut pas aisé mais finalement a eu lieu dans de bonnes conditions, notamment par le fait que le « papier toilette » a été sur sollicité durant la période de confinement. Ce qui a constitué une bonne opportunité pour le site, où 44 collaborateurs travaillent désormais. A plein régime, l'usine doit produire en année pleine près de 32 000 tonnes de papier pour l’hygiène.

Production

Stora Enso Oulu stoppe la production de papier couché sans bois

Stora Enso a arrêté la production de papier couché sans bois à l'usine finlandaise d'Oulu. Les dernières bobines ont été produites à partir de la MAP 7 ces dernières semaines de septembre. Quant à la production sur la MAP 6, elle était déjà arrêtée début septembre. Les livraisons de papier couché sans bois sont garanties jusqu'à la fin de l'année. Pour rappel, la capacité de production totale des MAP 6 et 7 a dépassé 1 million de tonnes par an de papier couché sans bois. La MAP 7 va être reconstruite pour produire du kraftliner, avec un démarrage pour cette nouvelle activité prévu à la fin de 2020. Stora Enso prévoit à terme de produire 450 000 tonnes/an de kraftliner sur le site d'Oulu.

Pâte

La Russie devrait devenir l’un des principaux fournisseurs de pâte pour la Chine

En tant que grand consommateur mondial de pâte de bois, représentant environ 35 % de la demande totale, la Chine dépend principalement des importations pour répondre à sa demande. En 2019, la Chine a importé environ 23 millions de tonnes de pâte marchande, dont environ 10 millions de tonnes de pâte de résineux. Le Canada (27 %), le Chili (16 %), la Finlande (15 %), les États-Unis (14 %) et la Russie (11 %) étaient les cinq principaux exportateurs de cette pâte de résineux. Il faut savoir que la Russie a le coût de production moyen le plus bas au monde. Selon les données de la société Fisher, la capacité de production actuelle de pâte de bois commercialisée en Russie et en Biélorussie est d'environ 3 millions de tonnes. Au cours des cinq prochaines années, 5 millions de tonnes de capacité de pâte marchande entreront dans la chaîne d'approvisionnement, dont environ 3 millions de tonnes de pâte de conifères, ce qui augmentera considérablement la demande mondiale. Fisher pense qu’après l’interdiction totale des importations de PCR qui entrera en vigueur en 2021 - ainsi que l’impact du mouvement anti-plastique croissant et de la transition vers davantage d’emballages en papier - la demande de la Chine pour la pâte marchande augmentera à l’avenir. En toute logique, en raison de sa position unique sur un marché en expansion (faibles coûts de fibre, emplacement et position dans l’Initiative Belt and Road), la Russie deviendrait alors l’un des principaux fournisseurs de pâte pour l’industrie chinoise.

Equipement

Brésil : L'usine de pâte exploitée par LD Celulose à Triângulo Mineiro va se doter de tours de refroidissement SPIG

Babcock & Wilcox va équiper de tours de refroidissement SPIG, l'usine de pâte à papier exploitée par LD Celulose dans la région de Triângulo Mineiro au Brésil. Ce nouvel équipement, qui permettra de réaliser des économies d'eau, devrait être livré au cours du premier semestre 2021. Le contrat est évalué à environ 2 millions de dollars. Rappelons que LD Celulose est une joint-venture entre le groupe autrichien Lenzing et le brésilien Duratex. L'usine produira annuellement 500 000 tonnes de cellulose soluble.

Tissue

Cascades annonce la fermeture de ses activités « tissue » dans les usines de Ransom et Pittston

Le groupe canadien Cascades va fermer, entre le 7 décembre 2020 et le 31 janvier 2021, ses activités de fabrication de tissue dans les usines de Pittston et de Ransom, situées en Pennsylvanie. Les deux MAP concernées de l'usine de Ransom ont une capacité de production annuelle totale de 50 000 tonnes de tissue. Des volumes qui sont actuellement convertis à l'usine de Pittston en 6 millions de caisses de produits. Ces volumes seront déplacés vers d'autres usines de Cascades et comblés par des capacités additionnelles. Les deux sites emploient un total de 229 travailleurs. Fondée en 1964, Cascades compte 12 000 collaborateurs travaillant dans plus de 90 unités d'exploitation situées en Amérique du Nord et en Europe.

Hausse de prix

Hausse de prix du carton ondulé

C'est au tour de Sonoco, entreprise spécialisée dans la fabrication d'emballage, de communiquer sur la mise en œuvre d'une augmentation de 50 $/tonne sur toutes les qualités de carton ondulé nationales et d'exportation expédiées depuis son usine de papier de Hartsville (Caroline du Sud). Sonoco justifie son geste en expliquant qu'il réagissait aux changements de la demande du marché et à l'augmentation des carnets de commandes, en ligne avec d'autres producteurs de carton-caisse nord-américains.

Production

WestRock réduit sa capacité de SBS d'environ 200 000 tonnes

WestRock est spécialisé dans la production et la commercialisation de cartons et d'emballages destinés notamment au conditionnement de boissons et de produits alimentaires, de produits cosmétiques et pharmaceutiques. Le groupe de Richmond (Virginie, Etats-Unis), qui réalise 18 milliards de dollars de chiffre d'affaires avec plus de 50 000 salariés, dispose de sites de production situés en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, en Asie et en Australie. Compte tenu des conditions économiques actuelles et des besoins d'approvisionnement prévus, il prévoit de réduire de 200 000 tonnes la capacité de production de son usine de SBS (carton fait de pâte vierge blanchie au sulfate) en fermant une machine à papier à son usine d'Evadale, au Texas. La capacité de production totale de SBS de la société après cette action sera d’environ 1,9 million de tonnes. Cet arrêt de la machine à papier de l'usine d'Evadale devrait intervenir d'ici la fin de 2020 et réduire les effectifs de l'usine de 60 employés. A noter que les deux autres machines de l'usine d'Evadale continueront de soutenir d'importants marchés finaux, notamment les emballages liquides, la restauration, les aliments et les doublures pré-imprimées couchées de qualité supérieure pour boîtes en carton ondulé, entre autres qualités.

Inauguration

Lancement de la première usine papetière de biométhanol sans fossile au monde

Une première mondiale ! C'est ainsi que le papetier suédois Södra a présenté l'inauguration de la première usine papetière qui produit aussi du biométhanol commercial. Le biométhanol sera fabriqué à partir du méthanol brut issu du processus de fabrication de l'usine de pâte de Mönsterås (750 000 tonnes de pâte par an) du groupe papetier suédois Södra. Le principe est que toutes les parties de la matière première de bois renouvelable sont utilisées aussi efficacement que possible. C'est un investissement majeur pour Södra qui s'engage dans les biocarburants liquides et qui s'est fixé pour objectif un transport entièrement sans combustibles fossiles d'ici 2030.

Usine

Conversion de la machine à papier journal inutilisée de l'usine Bear Island

Fondé en 1964, le groupe canadien Cascades (90 implantations dans le monde et 12 000 salariés pour 3,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires) propose des solutions durables, innovantes et créatrices de valeur en matière d’emballage, d’hygiène et de récupération. Il lance un projet stratégique de conversion de machine. Cela concerne l'usine de Bear Island en Virginie. Sous réserve de l'obtention des permis définitifs, la machine à papier journal actuellement inutilisée sera convertie en une machine de carton-caisse capable de produire du carton et du support de haute qualité, légers et recyclés à 100 % pour le marché nord-américain. Le coût total du projet s'élève à 380 millions de dollars. A terme, l'usine aura une capacité de production annuelle de 465 000 tonnes courtes. Elle devrait fonctionner à environ 80 % de sa capacité d'ici la fin de 2023, pour atteindre 100 % d'ici la fin de 2025.

Restructuration

Etex se désengage de la Papeterie de Bègles qui cherche un repreneur

Etex, spécialiste international des matériaux de construction, annonce son intention de se désengager de la société Papeterie de Bègles (Gironde) et de rechercher un repreneur. La société Papeterie de Bègles, qui emploie 90 personnes, est en activité depuis 1929. Elle fabrique et commercialise du papier pour plaques de plâtre à partir de fibres recyclées et opère au sein de la division Building Performance d’Etex, à qui elle vend la presque totalité de sa production. En difficulté depuis des années, la société a vu sa situation s'aggraver avec la crise sanitaire. Etablie en 1905 et basée en Belgique, Etex est une entreprise familiale qui emploie plus de 13 000 personnes à travers le monde. Elle exploite 101 sites de production dans 42 pays et a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d'euros.

Nomination

Jean-Philippe Carpentier devient Président d'honneur de Federec

Jean-Luc Petithuguenin, Président, et les membres du Conseil d’Administration de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec) ont voté la nomination de Jean-Philippe Carpentier en tant que Président d’Honneur de Federec. On rappelle que Jean-Philippe Carpentier avait démissionné de son troisième mandat de Président de Federec en mars 2020.

Finnpulp s'est engagé à construire une usine de pâte à papier à Kuopio

 

Finnpulp persiste et signe dans ce projet de construction d'une nouvelle usine. Il s'attend en effet à un développement du marché de la pâte. Jusqu'en 2025, la demande de tissue et de carton d'emballage produits à partir de pâte de résineux devrait augmenter chaque année d'environ 3 à 4 % en raison du développement économique en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud. En parallèle, la diminution de la quantité de papier recyclé aura une incidence sur la disponibilité de la fibre recyclée et augmentera la demande de nouvelle pâte de résineux. Cette nouvelle usine de pâte à papier basée à Kuopio, à l'est de la Finlande, d'une capacité de 1,2 million de tonnes par an de pâte kraft blanchie de résineux (NBSK) du Nord, a donc vocation à servir cette croissance. Le complexe produirait également 60 000 tonnes/an d’huile de tall, 1,2 TWh d'électricité et jusqu'à 100 000 tonnes/an de biochar, un charbon d’origine végétale obtenu par pyrolyse de biomasse. Selon Finnpulp, l'usine de pâte à papier générerait environ 3 400 emplois. Le projet est estimé à 1,6 milliard d'euros.

Usine

Arrêt annuel pour maintenance des usines de Joutseno du groupe Metsä

L’arrêt annuel pour maintenance des usines de Joutseno du groupe Metsä se déroule en ce moment, jusqu'au 11 octobre. Il a débuté département par département à l'usine de pâte et de pâte BCTMP le 3 octobre. Pendant l'arrêt, les usines effectuent les travaux d'entretien et de nettoyage nécessaires. Le redémarrage des usines commencera le vendredi 9 octobre. Quelque 1 000 représentants des partenaires du groupe Metsä - dont plus de 90 % sont finlandais - travailleront dans la zone de l’usine de Joutseno pendant l’arrêt de maintenance annuel, en plus des propres employés de l’entreprise.

Tissue

La société grecque Maxi a choisi l'italien Recard pour fournir une nouvelle usine

Recard est une société italienne basée dans la vallée de Lucca, spécialisée dans la conception et la fabrication sur mesure d’usines de papier de soie et de machines utilisant exclusivement des produits italiens ou européens de haute qualité. La firme vient de signer un contrat avec la société grecque Maxi pour la fourniture d'une deuxième usine clé en main pour la production de papier de soie. L'installation et le démarrage sont prévus pour l'année prochaine. Pour les propriétaires de Maxi, il s'agit de la troisième usine commandée à Recard (la première était la MAP 1 de Papyros, installée en 2006). Précisément, la nouvelle ligne de production sera installée dans l'usine Katerini, où la MAP 1 de Maxi construite par Recard est déjà en production depuis plusieurs années. La nouvelle usine clé en main comprend une ancienne machine à tissus Crescent qui produira 115 tonnes/jour et atteindra une vitesse de 1 850 mètres/min. Avec cette nouvelle usine, la société grecque augmentera sa production totale de 28 000 tonnes par an actuellement à environ 68 000 tonnes. La nouvelle usine comprend 3 lignes de préparation de pâte pour les fibres longues et courtes et les bris/rejets de la zone de transformation.

Production

Voith démarre cinq lignes de préparation de stock BlueLine OCC pour Nine Dragons Paper

Début 2017, Voith avait reçu une commande de six lignes de préparation de papier BlueLine OCC de Nine Dragons, le plus grand fabricant de papier d'emballage en Asie. Avec la MAP 41 récemment mise en service sur le site du client à Hebei, cinq lignes Voith BlueLine OCC, chacune d’une capacité de production de 2 000 tonnes par jour, ont été lancées avec succès. La remise de la sixième ligne est prévue pour 2022. Alors que la Chine met en œuvre des restrictions sur les importations de fibres récupérées, les fabricants de papier s'associent à des fournisseurs qui offrent des solutions et des technologies durables de pointe dans les opérations d'usine et la préparation des stocks. Dans ce contexte, la solution OCC complète de Voith crée des lignes de production compétitives durables et respectueuses de l’environnement avec une réduction de 15 à 20 % de la consommation d’énergie et au moins 0,5 % d’économies de fibres

Augmentation

Hausse de prix Kraftliner

Nouvelle hausse de prix ! C'est au tour du papetier SCA de s'engager dans cette voie. Il vient en effet d'annoncer qu'il augmentait le prix du kraftliner brun de 50 euros la tonne. Le nouveau prix est valable pour les livraisons à partir du 1er novembre 2020.

Tissue

Sofidel ouvre sa toute nouvelle usine de production à Oklahoma, aux USA

La nouvelle usine Sofidel d'Inola, dans l'Oklahoma, est désormais pleinement opérationnelle. Ce site de production est le deuxième construit à partir de zéro par Sofidel aux États-Unis - après celui de Circleville, Ohio, ouvert en 2018 -, et rejoint les sites déjà opérationnels du Groupe à Green Bay (Wisconsin), Circleville ( Ohio), Las Vegas (Nevada), Hattiesburg (Mississippi), Haines City (Floride) et le siège social américain à Horsham (Pennsylvanie). L'usine intégrée - c'est-à-dire comprenant à la fois la phase papetière (qui mène de la matière première, la cellulose, à la production de papier) et la phase de transformation (qui conduit au produit fini, comme le papier toilette, les essuie-tout, les serviettes, les mouchoirs en papier ) - a nécessité un investissement total d'environ 360 millions de dollars. Dans l'usine d'Inola, deux machines à papier conventionnelles, AHEAD-2.0L fabriquées par Toscotec, ont été installées - pour une capacité de production totale de 120 000 tonnes/an (60 000 tonnes/an chacune). Les machines ont un format de 5 500 mm et peuvent atteindre une vitesse maximale de 2 000 m/min.
Le démarrage de la nouvelle usine s'inscrit dans un contexte économique qui, malgré les impacts de la pandémie Covid-19, voit Sofidel renforcer au cours des six premiers mois de 2020 les déjà bonnes performances réalisées en 2019. Par rapport au premier semestre 2019, Sofidel enregistre une augmentation de 17,88 % de son chiffre d'affaires, passant de 945 à 1 114 millions d'euros. Basé à Porcari, Lucca (en Italie), Sofidel est un leader mondial dans la production de papier de soie à usage hygiénique et domestique, et est surtout connu en Italie et en Europe pour sa marque Regina. L'entreprise appartient aux familles Stefani et Lazzareschi.

Production

Démarrage d'une nouvelle MAP 5 dans l'usine Cartiera della Basilica d'EuroVast

Le fabricant de papier mouchoir italien EuroVast a mis en route une nouvelle machine à tissue MODULO-PLUS fournie par Toscotec dans son usine de papier à Villa Basilica, à Lucca en Italie. Cette MAP 5 fonctionne à la vitesse de 1 600 m/min. La largeur de la feuille est de 2 770 mm et la capacité de production est de plus de 30 000 tonnes/an. Cette MAP 5 produit du papier hygiénique, des essuie-tout et des serviettes à partir de pâte vierge 100 % pré-séchée. Cette nouvelle ligne portera la capacité de production du Groupe à 150 000 tonnes/an. Avec la nouvelle ligne en service, Eurovast, qui fournit deux marques principales, Fiori di Carta et e Rotolotto, devient ainsi un producteur leader sur le marché international du tissue. L'an dernier, le Groupe, qui emploie environ 300 personnes, a réalisé plus de 170 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Equipement

Chine : Démarrage réussi de deux rebobineuses A.Celli de 8 mètres à l'usine de Shanying Huazhong Paper à Jingzhou

Début 2019, Shanying Huazhong Paper avait confié à A.Celli Paper la fourniture de deux rebobineuses E-WIND P100 de dernière génération pour son usine située dans le district de Jingzhou, en Chine. En septembre 2020, Shanying Huazhong Paper a officiellement achevé la mise en service. Les rebobineuses E-WIND P100 ont une largeur de papier de 7960 mm, elles garantissent une vitesse de production maximale de 2500 mpm (vitesse de conception) et elles sont capables d'accueillir de grandes bobines sur le dérouleur avec des diamètres jusqu'à 3800 mm et un poids d'environ 65 tonnes. Les machines permettent au groupe chinois de traiter du papier plat et du papier Testliner de haute qualité, du grammage le plus bas (de 50 à 110 g/m2). Anhui Shanying Paper anciennement connue sous le nom de Maanshan Paper Mill, a été fondée en 1957. L'entreprise est située dans la banlieue nord-ouest de la ville de Maanshan, dans la province d'Anhui, près du fleuve Yangtze, dans l'est de la Chine.

E-commerce

Georgia-Pacific produit des enveloppes rembourrées en papier recyclable pour Amazon

Le besoin d'emballages durables touche aussi le commerce électronique. Pour y répondre, Georgia-Pacific (GP) élargit son offre et se lance dans la création d'enveloppes en papier matelassé recyclable. Précisément, cette enveloppe innovante combine un matériau expansif unique, qui ne contient pas de polystyrène, entre des couches de papier kraft fabriquées dans les usines de papier de Georgia-Pacific. C'est une alternative durable aux emballages bi-matières non recyclables. Pour produire cette nouveauté, GP a ouvert une nouvelle usine à Tolleson en Arizona, spécialement dédiée à la fabrication de ces enveloppes en papier recyclable pour Amazon. En tant que fournisseur majeur de boîtes en carton ondulé pour le géant américain, Georgia-Pacific avait déjà travaillé avec l'entreprise sur des solutions d'emballage innovantes.

Cession

International Paper envisage de céder son activité d'emballage en Turquie

La Turquie est un pays instable, ce qui inquiète les entreprises en rapport avec le pays. Olmuksan International Paper gère sur place trois usines de carton ondulé et sert des clients dans les secteurs de l'agriculture, de l'alimentation, des produits lourds et de l'industrie. International Paper, qui détient une participation majoritaire dans Olmuksan, envisage, dans ce contexte d'instabilité, de vendre son activité d'emballage dans ce pays. Tout en assurant que cela n'aura pas d'impact sur ses activités d'emballage en carton ondulé en dehors de la Turquie. Par ailleurs, IP affiche son intention de continuer à investir et à développer durablement son activité d'emballage dans la région EMEA.

Flint se renforce dans les encres à base aqueuse

 

Flint Group Packaging vient d'acquérir Poteet Printing System. Située à Charlotte, en Caroline du Nord, aux États-Unis, Poteet Printing Systems fabrique et vend des encres à base d'eau pour les applications flexographiques aux imprimeurs et aux transformateurs à travers les États-Unis. En rachetant cette société, Flint Group Packaging (6 800 collaborateurs, 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019) se renforce sur le secteur des encres à base aqueuse pour un emballage plus respectueux de l'environnement et plus facilement recyclable, comme le confie Doug Aldred, président de Flint Group Packaging : « Nous sommes extrêmement satisfaits de cet ajout à notre activité de papier et carton en pleine croissance en Amérique du Nord ». Poteet Printing Systems prend en charge les principales applications papier et carton pour les produits post-et pré-impression et numériques en carton ondulé, ainsi que les demandes d'impression d'emballages avec des encres aqueuses. Les principales installations de production de Poteet Printing Systems sont situées à Charlotte, en Caroline du Nord et à Fort Worth, au Texas.

Bilan papetier

-5,7 % de baisse de la production papetière italienne à juillet 2020

La fédération italienne du papier Assocarta souligne dans son dernier rapport, l'impact des retombées économiques déclenchées par la pandémie de covid-19, avec une baisse des volumes produits de 5,7 % sur les 7 premiers mois de l’année, et un recul des ventes d’environ -13 %. Après un premier trimestre qui a connu un recul de production de -0,8 % par rapport à 2019, la baisse a atteint -10 % au deuxième trimestre, avec mai et juin en forte chute (respectivement -14,6 % et -12 %) ; plus contenue, mais toujours importante, la baisse mise en évidence en juillet :-7,2 %. Cette tendance est la synthèse de différentes dynamiques selon les secteurs. Résultats positifs pour le secteur sanitaire et domestique (+ 2,1 % en 7 mois), en ralentissement toutefois suite aux replis de juin et juillet (-1,3 % et -1,9 %) qui ont suivi les expansions majeures d’avril et mai (environ + 7 %). A contrario, affichant un recul de -26,9 % sur les 7 premiers de l’année, la production de papiers à usage graphique a été fortement réduite, ayant été particulièrement affectée par les mesures prises pour endiguer la pandémie (fermetures de bureaux et activités commerciales, réductions des ventes de journaux et magazines, et publicité sur le print). La tendance de la production italienne reste alignée sur les tendances de l’espace européen. Globalement dans la zone CEPI, les 7 premiers mois ont clôturé avec des niveaux de production en baisse de -5,8 %. Parmi les principaux pays, la Finlande accuse -16,5 %, la France,-8,3 %, l’Allemagne, - 4,6 %, la Suède, -2,3 %, et l'Espagne, -1,8 %.

Des prix plus élevés à venir pour les qualités de carton brun

 

Les fournisseurs de caisses en carton ondulé brun ont annoncé leur intention d'augmenter les prix jusqu'à 50 €/t à partir du 1er octobre ou du 1er novembre. Les prix ont baissé au cours de l'été en raison de la baisse de la demande suite à la pandémie de coronavirus. Or, pour les fabricants de papier, l'activité sur le marché a depuis, augmenté, non seulement en Europe mais aussi sur les marchés étrangers. Et dans le cas du carton brun recyclé, les experts ajoutent qu'ils ont dû faire face à des coûts plus élevés pour le papier récupéré.

Usine

Andritz fournit une nouvelle ligne de pâte chimico-thermomécanique à la nouvelle usine de Guangxi Sun Paper située à Beihai

Le groupe autrichien Andritz a reçu une commande de Guangxi Sun Paper pour fournir une nouvelle ligne de pâte chimico-thermomécanique pour sa nouvelle usine de pâte et papier située à Beihai en Chine. Précisément, l'usine est installée dans la zone industrielle du port de Tieshan (Linhai) de la ville. La mise en service est prévue pour l'automne 2021. Il s'agira de la sixième ligne P-RC APMP (Pre-Conditioning Refiner Chemical Alkaline Peroxide Mechanical Pulp) d'Andritz pour Sun Paper. La nouvelle ligne traitera les copeaux de bois d'eucalyptus comme matière première et aura une capacité de 600 admt/jour (tonnes métriques séchées à l'air (adtm) par jour). Ce nouvel équipement permettra de produire une excellente qualité de pâte mécanique, condition essentielle pour la production de papier d'impression et d'écriture de l'usine de Beihai. Quand le site sera entièrement équipé et opérationnel, il aura une capacité annuelle totale de pâte et papier de 3,5 millions de tonnes. A pleine production, il devrait réaliser un chiffre d'affaires annuel de 20 milliards CNY et créer directement 3 200 emplois.

Emballage

3 adhésions grande-conso au Conseil National de l'Emballage

On ne cesse de le dire : l'emballage est au coeur des enjeux de développement durable et les marques de grande conso sont pleinement conscientes de ce virage RSE. C'est la raison pour laquelle le Conseil national de l’emballage (CNE) vient d'enregistrer trois nouvelles adhésions venues de cet univers. Il s'agit de l’Association française des industries de la détergence (Afise), l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) et la Fédération des entreprises de la beauté (Febea). Rappelons que le CNE existe depuis 1997 et qu'il fédère l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur de l'emballage. Il a pour mission d'élaborer et de diffuser les bonnes pratiques de conception, de commercialisation et d’utilisation de l’emballage des produits. Il est présidé par Michel Fontaine.

Sappi reporte les projets d'augmentation de la capacité de production de son usine de Gratkorn

 

Au lieu de cela, l'entreprise investit dans une mise à niveau de la chaudière sur le site. Objectif : mettre fin à l'utilisation du charbon comme source d'énergie et privilégier plusieurs combustibles durables et renouvelables. Rappelons que l'usine de Gratkorn, située en Autriche, produit annuellement 980 000 tonnes de papiers doubles et triples couches de haute qualité qui sont utilisés pour des publications de première qualité partout dans le monde. L'usine produit aussi 250 000 tonnes par an de pâte chimique blanchie totalement sans chlore (TCF) pour sa propre consommation et a une capacité annuelle de 875 000 tonnes de feuilles. Environ 95 % de la production de l’usine est exportée. Le site de Gratkorn compte, à date, environ 1 240 employés.

Equipement

L'autrichien Andritz reçoit une nouvelle commande pour la Biélorussie

L'équipementier autrichien Andritz, spécialiste des systèmes et services technologiques pour la production de cellulose et de papier, a reçu une commande de la société de gestion JSC du holding Belorusskie Oboi pour terminer sa ligne de production de carton pliant. Le démarrage de celle-ci est prévu pour 2021. La machine est conçue pour produire 200 000 tonnes par an de carton plat, avec des grammages allant de 170 à 400 g/m2. Le périmètre de la commande d'Andritz comprend les équipements et les services d'ingénierie pour la manutention du bois, la mise en pâte chimico-mécanique, la préparation des stocks ainsi que la machine à carton et les équipements d'automatisation. S'agissant du système de préparation de pâte, il gère les fibres de pâtes kraft blanchies NBKP et LBKP en deux lignes.

Inauguration

Nouvelle-Zélande : lancement de la nouvelle usine d'emballage d'Oji Fibre Solutions

100 millions de dollars : c'est le coût de cette nouvelle usine d'emballage en carton ondulé installée à Christchurch en Nouvelle-Zélande. La nouvelle installation d'Oji Fibre Solutions comprend des bâtiments sur mesure conçus pour abriter des machines de production de pointe, des équipements de manutention et des équipements périphériques qui améliorent considérablement la sécurité, la qualité et la sécurité alimentaire, tout en réduisant les déchets. Le site devrait être totalement terminé et 100 % opérationnel en 2021. Il sera la plaque tournante de l'île du Sud pour les opérations d'emballage d'Oji Fibre Solutions. Cette annonce fait suite à plusieurs investissements à grande échelle de la société en Nouvelle-Zélande et en Australie ces dernières années, notamment une mise à niveau des systèmes de traitement des eaux usées de l'usine de Kinleith (moyennant 100 millions de dollars), la récente transformation, pour un montant de 63 millions de dollars du site de Tasman, et la nouvelle usine à Yatala (Queensland), qui a coûté 70 millions de dollars. Sans oublier la mise à niveau de l'usine de sacs en papier basée à Auckland, qui a coûté, elle, 30 millions de dollars.

Plus de 4 millions d'euros investis dans l'outil de production des Cartonneries de Gondardennes

 

Une cartonnerie qui investit en pleine période de pandémie, cela mérite d'être relayé ! Les cartonneries de Gondardennes, basées à Wardrecques, ont ainsi annoncé qu'elles investissaient 4,3 millions d’euros pour moderniser leur ligne de production. Créé en 1897, le Groupe Cartonneries de Gondardennes est spécialisé dans la fabrication de papiers pour ondulé et de carton ondulé. Avec cet investissement, l'entreprise compte augmenter sa production d’emballages carton et répondre aux besoins du marché, actuellement en pleine mutation. Une dizaine d'emplois devraient aussi être créés. Décidément Les Cartonneries de Gondardennes continuent de se développer : rappelons que l'entreprise avait racheté Lacaux Frères à Limoges il y a un an.

Investissement

PKV investit massivement dans la production de carton

Papier- und Kartonfabrik Varel (PKV) est certain que le carton est LA solution d'avenir. C'est la raison pour laquelle ce groupe du Nord de l'Allemagne, situé non loin de Bremerhaven, met en oeuvre un vaste programme stratégique, d'un montant de 280 millions d'euros sur 7 ans, pour améliorer sa production de carton. Les premiers effets vont être bientôt visibles : par exemple la MAP 2 pourra bientôt utiliser un tout nouveau laminoir et celui de la MAP 3 sera complètement modernisé. D'autres améliorations dans la production de carton sont encore à venir, par exemple une modernisation de la préparation du stock. A terme, il est prévu que l'usine atteigne une capacité de production d'un million de tonnes de papier et de carton ondulé. Le carton produit à Varel se situe dans des grammages compris entre 350 et 1400 g/m2 : c'est du carton gris ou brun, GD ou GT et de qualité laminée. Tous les produits sont certifiés FSC et recyclables conformément à la norme EN 13430.

Partenariat

Accord préliminaire sur l'usine de traitement des eaux usées de l'usine de bioproduits de Kemi

Metsä Fibre et Aquaflow, fournisseur de technologie des eaux usées pour l'industrie forestière chimique, ont signé un accord préliminaire concernant une station d'épuration des eaux usées de l'usine de bioproduits de Kemi. L'accord couvre la livraison des équipements et l'ingénierie des procédés. Si la démarche est mise en œuvre, les émissions d'eaux usées sont seront réduites au minimum. A la clé, une meilleure préservation des ressources et un impact des eaux usées sur les voies navigables extrêmement faible. Aussi, l'usine de bioproduits de Kemi n'utiliserait aucun combustible fossile et son taux d'autosuffisance en électricité serait de 250 %. Cela renforcerait encore la position de premier plan du groupe Metsä en tant que producteur d'électricité qui utilise des produits finlandais renouvelables. Egalement, si l'accord est appliqué, l'usine de bioproduits de Kemi produira 1,5 million de tonnes de pâte de résineux et de feuillus par an, ainsi que de nombreux autres bioproduits. La décision d'investissement de 1,5 milliard d'euros de l'usine sera prise au plus tôt cet automne 2020.

-8,2 % de baisse de la production de papier et de carton française à août 2020

 

De source Copacel, les dernières statistiques de production française de papiers et cartons sur le mois d’août 2020 révèlent une baisse de -8,8 % par rapport à l’année passée, avec 517 300 tonnes produites contre 567 000. La production totale de pâte s’est élevée à 135 300 tonnes, contre 147 300 en août 2019, soit une chute de -8,2 %. La baisse la plus importante concerne les sortes graphiques qui enregistrent -32,7 % sur le mois concerné, et -28,5 % en cumul depuis le début d’année. Le packaging reste assez morose puisque le carton plat affiche également un recul de -13 % sur août (-4,9 % en cumul), de même que les PPO à hauteur de -2 % (-2,3 % en cumul). Le secteur du sanitaire et domestique tire une fois encore son épingle du jeu puisqu’il enregistre une progression de +5,6 % (mais seulement +1,3 % en cumul), suivi par les papiers d’emballage souple, avec 3,6 % de mieux qu’en août 2019 (+4 % en cumul).

 

Retrouvez ces données ainsi que nos graphiques dans la rubrique indicateurs de notre site internet.

Tissue

Wepa investit dans son site britannique de Bridgend

Le groupe Wepa, dont le siège est à Arnsberg (en Westphalie, en Allemagne) a annoncé de nouveaux investissements pour son usine de Bridgend située au Royaume-Uni. Est notamment prévue la construction d'une nouvelle machine à papier d'une capacité de production annuelle de 65 000 tonnes. Pour le site de Bridgend, cela signifie un doublement de la capacité de production. La machine démarrera au 1er trimestre du printemps 2022. Wepa justifie sa démarche en expliquant que le Royaume-Uni reste un marché de croissance important pour lui en Europe malgré la Covid-19 et le Brexit. Le groupe Wepa renforce ainsi sa position sur le marché dans toute l'Europe en tant que troisième fabricant européen sur le marché du papier hygiénique. Le site de Bridgend produit du papier hygiénique et des essuie-tout pour le marché de la consommation britannique avec environ 280 employés et fait partie du groupe Wepa depuis 2013 (initialement en coentreprise avant d'être intégralement acquise en 2018).

Réglementation

Installations classées ICPE : de nouvelles obligations pour les exploitants du secteur papetier

Un arrêté de la ministre de la Transition écologique, publié le 20 septembre au Journal officiel, vient fixer les nouvelles prescriptions générales applicables aux Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE) du secteur papetier. « Quatre-vingt-quatre sites papetiers sont concernés, dont 80 sont soumis à la directive IED (Industrial Emissions Directive) », a indiqué Maïna Bremaud, rapporteure du projet de texte devant le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT). Le nouvel arrêté s'applique immédiatement aux nouvelles installations. Il s'appliquera aux installations existantes à compter du 1er janvier 2021.

Construction

Chine : Shanying va bâtir une nouvelle usine de pâte et de carton à Fuyu

Lancement des grands travaux en Chine ! La société chinoise Shanying s'apprête à bâtir un nouveau complexe de pâte et de carton dans la ville de Fuyu, située dans la province nord-est de Jilin. Shanying est une société basée en Chine, principalement active dans la fabrication et la distribution de produits en papier. Les principaux produits de la société consistent en divers cartons d'emballage en papier, papier journal, boîtes en carton ondulé…, qui sont commercialisés sous la marque Shanying. La Société distribue ses produits sur les marchés intérieurs, la Chine orientale étant son principal marché. En 2017, l'acquisition de Nordic Paper avait fait de Shanying l'un des plus grands fabricants chinois de papier et d'emballage à vocation mondiale. Le groupe compte environ 9 000 collaborateurs.

Production

Thailande : Phoenix Pulp & Paper modernise sa ligne de pâte BHK à l'usine de Nam Phong

La société thaïlandaise Phoenix Pulp & Paper a fait appel à Valmet pour moderniser la ligne de pâte kraft blanchie de feuillus (BHK) de son usine de Nam Phong dans la province nord-est de Khon Kaen. Fondée en 1975, Phoenix Pulp & Paper est une filiale de SCG Packaging Public, l'un des principaux producteurs intégrés de pâtes et papiers en Thaïlande.

Chine : Andritz fournit 4 MAP à Guangdong Hengan

 

Andritz a reçu une commande de Hengan, l'un des principaux fabricants chinois de papiers ménagers ainsi que de produits d'hygiène féminine et de soins pour bébés. La commande porte sur la fourniture de quatre machines à papier. Elles sont destinées à sa nouvelle usine de Yunfu, basée dans le Guangdong en Chine. Chacune des machines à papier est une PrimeLineCOMPACT M 1600 avec une vitesse de conception de 1 700 mètre /min et une laize de 3,65 mètres. La livraison d'un pulpeur est aussi prévue dans la commande. Ce nouvel équipement permettra de réduire considérablement la consommation de vapeur et d'énergie électrique dans le processus de production et minimisera les coûts d'exploitation. Le partenariat entre Hengan et Andritz ne date pas d'hier. ll a débuté en 1998 lorsque Hengan a acheté sa première machine à papier pour son site de Changde. Depuis, Hengan a acquis treize machines, les quatre nouvelles devant entrer en service à partir du quatrième trimestre 2021.

Production

Ox Industries a redémarré l'usine de papier White Pigeon

Cela faisait 3 mois que l'usine installée dans le Michigan était fermée. Pour rappel, Ox a racheté l'usine à Graphic Packaging en juin dernier et l'a convertie en usine de carton recyclé non couché à haute résistance (URB). Ce qui ajoute 80 000 tonnes de capacité URB au système actuel de l'usine d'Ox. Des mises à niveau supplémentaires sont prévues pour augmenter encore la production de l'usine White Pigeon au cours des deux prochaines années. Basée à Hanovre, en Pennsylvanie, Ox Industries est un chef de file du carton 100 % recyclé, des papiers spéciaux, des tubes et mandrins en papier et des produits d'emballage de protection écologiques. Ox exploite quatre usines de papier recyclé et cinq usines de produits convertis intégrées verticalement dans huit États.

Le feuilleton de Chapelle Darblay se poursuit cette rentrée

 

Les salariés de cette usine productrice de papier journal située à Grand-Couronne (à proximité de Rouen), ainsi que les élus, restent mobilisés pour sauver le site et les emplois (228 au total). Le préfet Pierre-André Durand, a ainsi réuni le 11 septembre la commission industrielle relative au site industriel d'UPM. L'objet de cette réunion était de faire un point sur les travaux en cours du comité technique qui a été mandaté par la commission industrielle pour conduire trois études. A savoir : une étude sur les différents débouchés (pâte marchande recyclée à destination du graphique/des papiers sanitaires/de l’industrie de la cellulose moulée/du liner pour l’emballage / de l’isolation), une étude de faisabilité de fabrication de ouate de cellulose destinée au marché de l'isolation et une étude économique et stratégique. Clairement, ces études ont démontré le potentiel du site. Reste à trouver un ou des repreneurs. Et vite. Après la mise en œuvre effective du PSE le 15 juillet dernier, le temps est en effet compté pour conserver le site. Il était question avant l'été d'un projet de production de PPO (papier pour ondulé) porté par l’industriel belge VPK, spécialisé dans l’emballage carton.) Las, le projet a été stoppé. Pour rappel, au terme de la fermeture, UPM réduit de 240 000 tonnes au total sa capacité de production de papier journal.

Arrêt de production

Québec : Kruger stoppe la production de papier journal, de papiers spéciaux et de pâte à son usine de Brompton

Mauvaise passe pour le groupe montréalais Kruger Specialty Papers qui est contraint de mettre fin à sa production de papier journal, de papiers de spécialité et de pâte à son usine de Brompton à Sherbrooke. Ne resteront en fonctionnement que la station d'épuration et la centrale de cogénération. Cette décision aura pour effet de retrancher 100 000 tonnes de papier journal et 70 000 tonnes de papiers de spécialité de la production annuelle de Kruger. Rappelons que Kruger possède des établissements au Québec, en Ontario, en Colombie-Britannique, à Terre-Neuve-et-Labrador, de même qu’aux États-Unis, dans les États du Tennessee, du Maine, de New York, de la Virginie et du Rhode Island.

PCR

Les quotas d'importation chinois de dernière minute

Le Centre chinois de gestion des déchets solides et des produits chimiques du ministère de l'Écologie et de l'Environnement (MEE) a délivré un douzième lot de licences d'importation pour cette année. La nouvelle tranche de contingents d'importation est substantielle, couvrant plus de 710 000 tonnes de papiers récupérés. Ce qui fait un volume total pour 2020 de 6,65 millions de tonnes. Rappelons que les autorités chinoises ont annoncé à plusieurs reprises qu'elles mettraient fin aux importations de déchets à recycler au début de 2021. Dès lors, les matières recyclées arrivant après cette date seront soumises à de lourdes amendes.

Nomination

Culture Papier renouvelle sa gouvernance

Changement de gouvernance pour l’association Culture Papier, créée en janvier 2010. Guillaume Le jeune devient le nouveau président pour trois ans et succède à Pierre Barki. Guillaume Le Jeune a passé près de 30 ans au sein du secteur papetier. Tout d’abord chez le distributeur Arjomari-Diffusion (groupe Arjo-Wiggins). Il a ensuite successivement travaillé chez les producteurs de papier nordiques UPM puis chez Stora Enso dont il est responsable de la division Papier pour la France depuis 2014. Et c'est Serge Bardy, ancien député (2012-2017) qui devient trésorier en remplacement de Muriel Caniez. Serge Bardy a notamment évolué au sein du groupe Bull. Il est aujourd’hui membre du conseil d'administration de Mobilis, et est délégué Culture Papier dans la région Pays de la Loire.

-8,4 % de baisse de la production de papier et de carton au 2e trimestre

 

La Cepi vient de dévoiler les chiffres de production du secteur des papiers et cartons au 2e trimestre. Sans surprise, la crise sanitaire y laisse son empreinte. Avec 20,4 millions de tonnes produites sur la période sur l’ensemble de la zone concernée, la production de papier et de carton a chuté de -8,4 % par rapport au même trimestre de l'année précédente. La production totale de pâte s’est élevée à 9,2 millions de tonnes, inchangée par rapport au même trimestre de 2019. La baisse la plus notable concerne les sortes graphiques qui enregistrent -28,7 % sur Q2 (soit 5,1 millions de tonnes), et -18 % en cumul depuis le début d’année (12,2 millions de tonnes). Affichant une progression de 3,2 %, le secteur du sanitaire et domestique tire son épingle du jeu avec 2 millions de tonnes produites, suivi de près par le packaging, avec 2,1 % de plus qu’au 2e trimestre 2019 et une production de 12,4 millions de tonnes.

Arrêt de production

Stora Enso est en pourparlers pour fermer sa MAP 3 à l'usine de Hylte

La série continue : les groupes papetiers annoncent, chacun leur tour, les arrêts de machine. Après SCA, qui a signifié son intention d'arrêter la production de papier de publication à l'usine d'Ortviken et UPM-Kymmene, qui va fermer des capacités de production en Finlande et au Royaume-Uni, c'est au tour de Stora Enso de communiquer sur ses projets : il prévoit, d'ici la fin de l'année, d'arrêter les opérations sur la MAP 3 dans son usine de Hylte en Suède et de cesser la production de pâte désencrée (DIP). Stora Enso justifie sa décision par la baisse de la demande mondiale de papier journal. L'usine Hylte exploite actuellement deux machines à papier d'une capacité totale de 480 000 tonnes/an de papier journal standard. La fermeture de la MAP 3 est prévue d'ici fin 2020.

Baisse attendue de 3,2 % du chiffre d'affaires annuel du secteur des emballages imprimés

 

D'après le dernier rapport publié par Intergraf, cette année, le chiffre d’affaire global du secteur des emballages imprimés chuterait de 3,2 % pour s'établir à 84 milliards d’euros. L'association qualifie ce recul de très modéré, en comparaison des autres industries, comme le transport aérien par exemple. Un résultat qui fait dire aux experts que les ventes d’emballages imprimés devraient logiquement repartir à la hausse dès 2021. Intergraf projette qu'en 2024, le chiffre d'affaires global du secteur des emballages imprimés atteigne les 90 milliards d'euros.

Arrêt de production

Stora Enso arrête la production de sa MAP 6 à l'usine d'Oulu

Stora Enso a stoppé la production de sa MAP 6 dans son usine d'Oulu, installée au Nord de la Finlande. Cette machine fabrique du papier couché sans bois. En rythme normal, la production annuelle du site s'élève à 1 080 million tonnes de papier et à 360 000 tonnes de pâte. L'an dernier, le papetier finlandais avait décidé d'investir environ 350 millions d'euros pour convertir son usine de papier en site de production d'emballages. L'investissement comprenait notamment la conversion de la machine à papier 7 en une production de papier kraftliner de haute qualité à base de fibres vierges, et la fermeture de la machine à papier 6 et de l'usine de fabrication de feuilles. Ceci explique donc cela…

Internet

Nouveau site marchand pour Inapa

Voici une rentrée toute en nouveauté pour alafeuille.com, un service proposé par Inapa France. Il s'agit d'un site internet qui permet de commander son papier à l’unité. Avec trois formats : l’iconique A4 : 21x29, 7cm; le numérique : 32x45 ou 46cm; le plus grand : 70x102cm. Pratique, le site propose, entre-autres fonctionnalités, une recherche par critère : référence, famille, couleur, marque, grammage … Au choix, plus de 500 qualités en stock ! Avec une livraison rapide sous 48h.

loto

Le Moulin du Verger touche le gros lot !

C'est le jackpot pour le moulin à papier Du Verger, installé à 4 km au sud d’Angoulême, à Puymoyen. Ou plus exactement, c'est le loto ! En effet, ce moulin, construit sous le règne de François 1er et qui abrite une papeterie, vient d'être retenu parmi les sites en péril qui bénéficieront du loto du patrimoine. Précisément, le moulin possède une papeterie qui fabrique de manière traditionnelle des papiers à usage graphique, principalement destinés aux éditions de luxe et également pour la restauration d'ouvrages anciens.

Equipement

Sappi modernise la chaudière 11 de son usine de Gratkorn

Dans le cadre de son engagement mondial à long terme d en faveur du développement durable, Sappi investit pour moderniser la chaudière 11 de son site de production de Gratkorn. La reconstruction devrait être terminée à la fin de 2021. Le but : n'utiliser plus que des carburants durables et renouvelables. Concrètement, cela permettra à l'usine de Gratkorn de réduire ses émissions de CO2 de 30 %. Cet investissement fait partie d'une stratégie globale de décarbonation pour Sappi Europe, qui cherche à réduire de 25 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2025. Gratkorn est le plus grand site de production de Sappi Europe et fabrique du papier couché sans bois de haute qualité pour le marché de l'impression-écriture dans le monde entier.

Encre

Le fabricant allemand Siegwerk innove avec des encres et vernis UV désencrables

Siegwerk fait un pas de plus dans l'amélioration de la recyclabilité des emballages en papier et carton en lançant de nouvelles encres offset UV et des nouveaux vernis flexo UV offrant d'excellentes propriétés de désencrage. Ces séries dédiées à l'impression commerciale et d'emballage ont obtenu la note maximale à l'Ingede 11, le test de désencrage reconnu utilisé notamment par l'organisme Citéo. « Nos nouveaux vernis flexo UV sont recyclables par le procédé standard de désencrage par flottation également utilisé pour le recyclage des films d'encre imprimés sur papier et panneaux de fibres vierges sans aucune adaptation, explique Thomas Glaser, responsable de la technologie Sheetfed chez Siegwerk. Cela nous permet d'offrir aux imprimeurs commerciaux et d'emballage un ensemble complet d'encres offset UV recyclables et de vernis. » Avec ses solutions désencrables, Siegwerk contribue ainsi à l'amélioration de la recyclabilité des impressions durcies aux UV tout en soutenant l’objectif de recyclage défini par l’UE pour les emballages en papier et en carton. Le taux de recyclage doit passer de 60 % aujourd'hui à 85 % d'ici 2030.

L'Assemblée nationale lance une mission d'information sur le recyclage du papier

 

C'est Isabelle Valentin ((LR, Haute-Loire) qui est la présidente de la nouvelle mission d’information sur la filière du recyclage du papier. Son but : analyser les raisons de la crise que traverse la filière du recyclage du papier et essayer d’y apporter des réponses concrètes. Les travaux ont débuté le 8 septembre avec le déplacement dans les Vosges de sa présidente et de sa rapporteure, Camille Galliard-Minier (LREM, Isère). Un travail préliminaire sur le terrain avant des auditions à l’Assemblée nationale qui démarrent le 16 septembre. Au cours de cette journée, les députés se sont rendus sur le site de Norske Skog Golbey qui fabrique du papier journal notamment à partir de papier recyclé, ainsi que dans les papeteries de Clairefontaine. Ont notamment été évoqués les freins à l’intégration du papier recyclé et la qualité de la collecte et du tri.

Hausse de prix

Annonce de hausse de prix de la NBSK par SCA

L'entreprise suédoise de produits forestiers SCA augmente le prix de la pâte kraft blanchie de résineux, NBSK, de 40 $ la tonne, effectif à partir du 1er octobre 2020, tout comme Södra. Le groupe justifie cette hausse par la demande croissante de pâte et ses stocks qui diminuent. Sans oublier le fait que l'approvisionnement en pâte cet automne est limité, notamment par des arrêts de maintenance chez les producteurs.

Production

Hamburger Containerboard démarre la nouvelle MAP 2 à l'usine de Spremberg

Hamburger Containerboard augmente les capacités de production de son usine de Spremberg, en Allemagne, grâce à sa nouvelle MAP 2. Cette machine à papier est destinée à la production de 500 000 tonnes par an de testliner brun et blanc, à base de papier 100 % recyclé. Le premier papier devrait sortir fin septembre ou début octobre, selon l'entreprise. La papeterie du site de Spremberg fait partie de la division Hamburger Containerboard du groupe autrichien Prinzhorn. La division produit des testliner blancs sous des marques telles que RiegerLiner, RiegerTop et SpreeWhite. Avec une capacité de production de 2,47 millions de tonnes par an et dix usines, Hamburger Containerboard est l'un des principaux producteurs de papier ondulé de haute qualité en Europe.

Equipement

République Tchèque : OP Papírna démarre sa MAP 6

La filiale tchèque du groupe Delfort (dont le siège est à Traun, en Autriche), OP Papírna, a démarré sa nouvelle MAP 6 dans l'usine intégrée de pâtes et papiers d'Olšany. Celle-ci devrait augmenter la capacité de l'usine, qui produit du papier d’impression mince et du papier à cigarette, de 2 000 km² par an. Initialement prévue cet été, la mise en service de la MAP 6 avait connu des retards en raison des restrictions et des mesures d'hygiène imposées par les autorités tchèques au milieu de l'épidémie de Covid-19 en Europe. Cette machine se spécialisera dans la fabrication de papier d'impression mince, mais elle pourra aussi produire d'autres papiers spéciaux. OP Papírna emploie 470 personnes à l'usine d'Olšany et exploite actuellement trois machines à papier d'une capacité totale de 70 000 tonnes par an. Pour rappel, le groupe Delfort produit des papiers spéciaux dans six papeteries en Autriche, en République tchèque, en Hongrie, en Finlande et au Vietnam.

Cession

Fedrigoni veut vendre ses activités de papiers et de sécurité au Brésil

Désinvestissement en cours chez le papetier italien Fedrigoni. Il souhaite céder l'usine de Salto, basée au Brésil qu'il avait a achetée à Arjowiggins en 2015. A l'époque, la transaction s'était élevée à 85 millions d'euros. L'usine de Salto possède à date une capacité de production de 20 000 tonnes/an de billets de banque et de papiers de sécurité.

Fusion

Allemagne : Le spécialiste des boîtes pliantes Joh. Leupold est racheté par Waterland Private Equity

L'acquisition porte sur Joh. Leupold, fabricant allemand de boîtes pliantes, mais aussi sur sa filiale Schneller. Waterland précise que même après l'acquisition, qui est toujours soumise à l'approbation des autorités compétentes, les entreprises continueront d'être dirigées par les équipes de direction en place. Il faut savoir que l'entreprise familiale Joh. Leupold, fondée en 1910, approvisionne déjà des clients aux États-Unis et en France grâce à son espace de production de 17 000 m2. Précisément, sa gamme de produits et de services comprend des cartons pliants, des blisters, des découpes vierges, des présentoirs ainsi que des produits personnalisés sur mesure. La société produit environ 1,5 million d'articles d'emballage chaque jour.

Sac

Mondi va produire une nouvelle gamme de sacs en papier en Hongrie

Du nouveau pour le site hongrois de Mondi, basé à Nyíregyháza. Il accueille une nouvelle machine de transformation de sacs en papier. Il s'agit d'une Windmöller & Hölscher AD 8320 / AM 8115. Elle va permettre à l'usine de produire une nouvelle gamme de sacs en papier pour l'emballage alimentaire. Capacité totale du site : plus de 130 millions de sacs par an. Montant de l'investissement : 7 millions d'euros. La prochaine étape pour l'usine va consister à obtenir la certification HACCP d'ici la fin de cette année. De cette façon, elle pourra servir l'industrie alimentaire, l'alimentation animale et les semences avec des sacs qui répondent à ces normes élevées de qualité et d'hygiène.

Equipement

APP augmente la capacité de rembobinage de son usine de Nantong

Asia Pulp and Paper (APP) a investi dans trois rembobineuses de tissue E-WIND T-200S qui seront installées dans son usine de production de papier Gold Hongye à Nantong, en Chine, selon Tissue World. Nom de l'équipementier : A.Celli Paper. Précisément, l'investissement portera sur des rouleaux mères d'un diamètre de 3 000 mm et d'une largeur de papier de 5,6 m. Les poids de base varieront de 10,5 à 45 g/m² et les lignes auront une vitesse de fonctionnement maximale de 1 100 m/m.

Tissue

La nouvelle PMP Intelli-Reel va être livrée à une papeterie en France

Paper Machinery Producer (PMP) est un fournisseur mondial de machines à papier, papier et carton, dont le siège est à Jelenia Góra, en Pologne, et qui possède 7 installations dans 4 pays (Pologne, USA, Chine, Italie). Il vient de conclure un contrat avec l'un des leaders mondiaux de l'hygiène pour un nouveau projet d'exécution de conception, production et mise en service d'une nouvelle bobine Intelli-Reel dans une papeterie située en France. La finalisation du projet est prévue pour le printemps 2021. Jusqu'à présent, PMP a exécuté plus de 100 projets (sur 6 continents) de livraisons de sections de bobine pour des machines à papier et à carton.

Bois

Stora Enso investit dans la production de bois lamellé-croisé en République tchèque

79 millions d'euros : c'est le montant investi par le groupe papetier Stora Enso dans une nouvelle ligne de production de bois lamellé-croisé (CLT) dans sa scierie de Ždírec en République tchèque. Cet investissement renforcera encore la position de Stora Enso en tant que fournisseur mondial d'éléments en bois d'ingénierie de haute qualité et en tant que leader du marché du CLT, bois laminé croisée à destination des marchés de la construction. La production devrait débuter au cours du troisième trimestre de 2022. La capacité de production annuelle estimée sera d'environ 120 000 m³. L'investissement devrait générer un chiffre d'affaires annuel d'environ 70 millions d'euros. On estime que l'investissement augmentera le nombre d'employés de l'usine d'environ 110 ETP. Stora Enso a reçu tous les permis requis pour le projet. Pour mémoire, le groupe dispose actuellement de trois unités de production de CLT d'une capacité totale de 270 000 m3: Gruvön en Suède et Ybbs et Bad St. Leonhard en Autriche.

Mayr-Melnhof met fin à la production de carton fort grammage à l'usine de Hirschwang

 

Mayr-Melnhof prévoit d'arrêter la production de carton dans l'usine du groupe de Hirschwang en Autriche d'ici la fin de l'année. Motif invoqué : la poursuite de la production sur la machine à carton n'est pas économiquement viable. L'âge et la conception de la machine (année de construction 1952) ainsi que les exigences accrues du marché sont des obstacles à sa poursuite.
Cette fermeture touchera 150 employés. L'usine avait une capacité de 80 000 tonnes/an et produisait des qualités de carton recyclé d'un fort grammage, supérieur à 400 g/m². Le site de Hirschwang abrite également Neupack, filiale d'emballage de Mayr-Melnhof et se concentrera à l'avenir sur la production de cartons pliants avec 215 collaborateurs.

Hausse de prix

Södra augmente le prix de la NBSK de 40 $/tonne

La coopérative forestière basée à Växjö, en Suède, Södra, augmente le prix de sa pâte kraft blanchie de résineux du Nord (NBSK), en Europe, de 40 $/tonne à 880 $, à compter du 1er octobre. La justification est simple : l'entreprise explique qu'on se dirige vers une période où de nombreux arrêts de maintenance mondiaux restreindront l'approvisionnement. Ce qui entraînera un resserrement de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement et donc une dynamique à la hausse des prix.

Equipement

Laakirchen Papier rassure le marché sur sa capacité de production de papier SC

330 000 tonnes/an : c'est la capacité de production de la machine à papier SC de Laakirchen Papier qui appartient depuis 2012 au groupe Heinzel (lui-même l'avait reprise à SCA en Autriche). Une capacité de production que l'entreprise met en avant pour rassurer le marché. En effet, suite à la dernière annonce de SCA d'interrompre la production de papier de publication à l'usine d'Ortviken et de quitter le marché du papier de publication, Heinzel et sa filiale Laakirchen Papier ont jugé utile d'informer et de rassurer leurs clients sur leur engagement sur les marchés du papier de publication, et la production de papier SC en particulier.

Création

Création de la première papeterie paysanne

Une ferme papetière ! Voici le projet mené à terme par deux papetiers d’art, Laurence et Bruno Pasdeloup. Située dans le hameau de Puyberaud (Creuse), la propriété de près d’un hectare leur permettra de cultiver leurs propres matières premières (des produits issus des récoltes évidemment, mais aussi des déchets agricoles tels que les pailles de riz) et de fabriquer du papier à la main. Aussi, le couple entend surfer sur la tendance tourisme durable e accueillir des visiteurs qui pourront, selon la saison, participer à la transformation des fibres, à la fabrication des feuilles de papier… Enfin, le duo prévoit aussi d'organiser sur place des ateliers autour des arts graphiques.  Pour mener à bien ce projet, le couple a ouvert une campagne de financement participatif.

SCA va stopper les activités de papier de publication de l'usine d'Ortviken

 

L'usine de papier de publication d'Ortviken exploite actuellement trois machines à papier d'une capacité totale de 775 000 tonnes/an de papier LWC, MWC et non couché pour magazines et catalogues. Toutefois, dans un contexte de faible demande du marché et de prix non rentables du papier pour magazines et catalogues, SCA décide d'arrêter la production de papier de publication à l'usine d'Ortviken à Sundsvall et de quitter les marchés du papier d'impression en 2021.
Cette cessation d'activités toucherait au total 800 employés de la papeterie d'Ortviken. En parallèle, SCA prévoit d'installer une nouvelle ligne de production de 300 000 tonnes/an de pâte chimico-thermomécanique (CTMP) à l'usine d'Ortviken d'ici 2023. Cela permettra à SCA de se positionner sur des marchés porteurs, ceux du carton d'emballage et des produits d'hygiène. Il faut savoir que SCA produit actuellement quelque 100 000 tonnes/an de CTMP à l'usine de pâte d'Östrand, production qui serait arrêtée une fois que la nouvelle ligne de CTMP à Ortviken serait opérationnelle.

Emballage

L'usine de papier d'emballage de Pro-Gest à Mantoue démarrera sa production en octobre

La rentrée est active pour le groupe italien de papier et d'emballage Pro-Gest qui annonce la mise en service de sa nouvelle machine de PPO recyclé à l'usine de Mantoue pour octobre. L'usine est conçue pour produire de la cannelure et du testliner à base de fibres recyclées dans des grammages de 70 à 160 g/m². Selon Pro-Gest, le démarrage de l'usine de Mantoue compenserait la perte de volumes de production due aux arrêts de machines dans d'autres usines en été. A noter que le démarrage de cette usine ajoutera 405 000 tonnes/an de capacité sur le marché du carton recyclé en Italie.

Production

Kama Karton commencera la production de FBB fin 2020

Kama Karton, basé dans la région russe de Perm, a pour objectif de devenir le premier producteur de carton pliant en Russie. L'entreprise démarrera sa nouvelle machine de FBB fin 2020. La machine aura une capacité de production totale de 220 000 tonnes/an de FBB couché. Montant de l’investissement : 22,8 milliards de RUB (263 millions d’euros). Le projet est financé par Otkritie Bank, propriétaire unique de Kama Pulp and Paper Mill (Kama PPM) et Kama Karton. Après sa mise en service, l’usine pourrait couvrir environ la moitié des importations de FBB de la Russie.

Certification

Certifications de compostabilité industrielle pour les cartons Metsä Board

Même si la finalité des cartons Metsä Board est d'être recyclée, cela n'est pas toujours possible du fait de leur possible contamination par leur contenu. C'est la raison pour laquelle Metsä Board se tourne vers une autre alternative, celle de la compostabilité. Dans cette optique, Metsä Board a planché sur le sujet, jusqu'à pouvoir annoncer que ses cartons ont obtenu les certificats DIN CERTCO en matière de compostabilité industrielle. Aussi, que son carton éco-barrière MetsäBoard Prime FBB EB possède un certificat de compostabilité domestique.

Stabilité des prix quasi-générale en août !

 

Après deux baisses de prix consécutives en juin et juillet, le marché français des PCR est resté stable en août. Les usines de packaging se sont remises à consommer de la matière dès la fin août et parallèlement la demande du grand export est restée bonne, jugulant les arrêts pour maintenance de certaines usines et augurant d’une rentrée sous de bons auspices. Pas de surprise du côté des collectes, avec un niveau assez bas de collectes industrielles comme couramment en août, un niveau de collecte sélective assez linéaire, et de ce fait un niveau de stocks chez les récupérateurs tendant vers 0. Dans l’équation de septembre, s’ébauchent de bonnes commandes du grand export, un redémarrage du packaging, une disponibilité de matière qui n'est pas maximale, et des niveaux de stocks bas… et pour effet, de probables hausses de prix. Sur le front de la pâte à papier, les velléités de baisses aussi bien sur les fibres longues que sur les fibres courtes n’ont pas abouti, les gros producteurs brésiliens arguant de bons carnets de commande. Stabilité également dans les secteurs des sortes graphiques, des papiers pour étiquettes, du tissue ou encore du carton plat. Seul le marché des PPO a connu des tensions à la baisse, dans le prolongement de la tendance amorcée en juillet. Septembre reste à écrire…

Production

La nouvelle MAP 3 de Progroup démarre sa production à Sandersdorf-Brehna

Après avoir été construite et montée en seulement 18 mois, la nouvelle MAP 3 de Progroup commence sa production à Sandersdorf-Brehna. Cette nouvelle machine permet de fabriquer des papiers pour ondulés écologiques et de très haute qualité. Sa capacité annuelle : 750 000 tonnes. Ce qui va faire passer la production annuelle totale de papier pour ondulé, de 1,1 million de tonnes à près de 1,85 million de tonnes. Représentant un investissement global de 465 millions d'euros, cette MAP 3 est actuellement le plus grand projet d'investissement de la région de Saxe-Anhalt. Basé à Landau, en Rhénanie-Palatinat, Progroup est l'un des fabricants de plaques pour carton ondulé leaders en Europe, avec 1293 collaborateurs et un chiffre d'affaires de 887 millions d'euros en 2019.
 

Equipement

Allemagne : Andritz fournit 2 broyeurs à l'usine de Wörth de Palm

Nouvelle commande pour Andritz qui va doter l'usine papetière de Wörth de Palm de deux broyeurs ADuro P, type 2000. Capacité de traitement de ces deux broyeurs : jusqu'à 15 tonnes de déchets par heure. La mise en service des nouveaux équipements est prévue pour le deuxième trimestre 2021. Rappelons que Palm est l'un des principaux fabricants de papier journal et de papier pour ondulé à base de 100 % de fibres récupérées. La société gère cinq usines de papier à travers l'Europe, l'usine de Wörth, en Allemagne, étant l'une des plus productive au monde. Sa MAP 6, qui a démarré en 2002, a une capacité de 650 000 tonnes par an.

Encres

Les encres d'emballage Flint Group en Inde sont préparées sans toluène

Flint Group Packaging Inks, l'un des principaux fournisseurs de consommables d'impression pour les secteurs de la fabrication d'emballages et d'étiquettes en Inde, a confirmé que sa gamme d'encres à base de solvants avait résolu les problèmes de production des imprimeurs qui s'efforcent de se conformer à la dernière législation sur la sécurité des emballages alimentaires. À compter de juillet 2020, le Bureau of Indian Standards (BIS) a en effet révisé la norme IS 15495: 2004 du Code de pratique des encres d'imprimerie pour les emballages alimentaires et a mis en œuvre la norme IS 15495: 2020 interdisant l'utilisation du toluène comme solvant dans les encres destinées aux applications d'emballage alimentaire.

Michele Bianchi, nouveau président de Cepi Cartonboard

 

Pendant cette phase de reprise, Pap'Argus continue à vous apporter les clés pour comprendre la situation actuelle et son devenir.

 

L'organigramme bouge au sein de Cepi Cartonboard ! L'association européenne des producteurs de carton compact basée à Zurich (à ne pas confondre avec la Confédération des entreprises du secteur papetier basée à Bruxelles- CEPI) nomme un nouveau président, Michele Bianch. C'est le Pdg du fabricant italien de carton Reno de Medici. Il succède à Franz Rappold qui a démissionné après avoir été président de l'association pendant 17 ans. Autre nomination dans la foulée : celle de Öystein Aksnes, qui devient vice-président de Cepi Cartonboard. Il est responsable de la division BU Liquid Packaging Board & Cartonboard et responsable du développement commercial chez Stora Enso.

Association

USA : Monadnock Paper signe avec Clampitt Paper

Fondée en 1819, Monadnock Paper est la plus ancienne papeterie en activité aux États-Unis. Elle propose une gamme diversifiée de produits : des papiers techniques, des papiers d'impression et d'emballage haut de gamme pour les grandes marques du monde entier. La papeterie offre aussi des solutions à base de fibres qui remplacent le plastique pour des utilisations telles que les cartes-cadeaux et les étiquettes. Une offre conséquente qui justifie son nouveau partenariat de distribution avec Clampitt Paper, l'un des principaux marchands de papier privés desservant des clients dans le sud-ouest des États-Unis.

Tissue

Russie : Démarrage réussi de la machine Andritz PrimeLineTM W6

Arkhbum Tissue est une société russe qui a construit une usine de production et de transformation de papier de soie à Vorsino en Russie, dans la région de Kaluga. Le groupe austro-allemand Pulp Mill est actionnaire de la société qui fait partie du groupe Arkhangelsk, l'un des plus grands producteurs russes de carton, de pâte marchande, de papier et de papeterie. En plein développement, Arkhbum Tissue a investi dans une nouvelle machine à papier PrimeLineTM W6 de 5,6 m de large. Livrée récemment par Andritz à sur le site de production Arkhbum Tissue de Vorsino, elle atteint déjà une vitesse de 2000 m/min avec un grammage de 16 g/m². A son actif, des produits d'hygiène en 100 % pâte vierge.

UPM ferme définitivement l'usine de papier journal de Chapelle-Darblay

 

Pendant cette phase de reprise, Pap'Argus continue à vous apporter les clés pour comprendre la situation actuelle et son devenir.

 

Cette fois c'est l'administration française du Travail qui a mis un coup d'arrêt, le 15 juillet 2020, à l'activité de Chapelle-Darblay. De fait, UPM cesse les activités de production de papier journal de l'usine située à Grand-Couronne (France). Cette fermeture concerne 228 salariés. Au terme de cette fermeture, UPM va réduire de 240 000 tonnes au total sa capacité de production de papier journal. UPM a enregistré un montant total de 78 millions d'euros au titre des coûts de restructuration, dont 61 millions d'euros au comptant. 45 millions d'euros ont été comptabilisés comme éléments affectant la comparabilité au premier trimestre 2020 et 33 millions d'euros au deuxième trimestre 2020.

Relance

40 milliards pour l'industrie et 20 milliards pour la transition écologique

Le gouvernement Castex aime les chiffres ronds ! 100 milliards pour le plan de relance, 40 milliards pour l'industrie (dont 20 milliards pour la seule baisse des impôts de production)… « Notre industrie s'est affaiblie. Nous sommes aujourd'hui trop dépendants de nos partenaires extérieurs et insuffisamment présents sur certains secteurs stratégiques, a déclaré notre nouveau Premier Ministre dans sa déclaration de politique générale. Nous consacrerons, dans le cadre du plan de relance, 40 milliards d'euros pour que cela change ». Lors de son discours de politique générale à l’Assemblée nationale, Jean Castex a aussi annoncé 20 milliards d’euros pour la transition écologique. Au programme : réduire les émissions des transports et des industries, soutenir les technologies vertes, etc. Reste à voir comment cela va s'appliquer dans notre filière…

Production

Andritz démarre une première ligne OCC chez Wamat Paper en Chine

Shandong Wamat Paper a été créée en 2017. C'est une filiale de Shandong Century Sunshine Paper Group, un acteur important dans l'industrie chinoise mais aussi mondiale de la fabrication du papier. Andritz a démarré avec succès la première des deux lignes OCC, chacune d'une capacité de 1 000 bdtm/j, fournies à Shandong Wamat Paper, située dans la province du Shandong en Chine. Le démarrage de la deuxième ligne OCC est prévu pour la fin de cette année. Les deux lignes produisent de la pâte pour le carton ondulé comme produit final.

Les Papeteries d'Alamigeon sont menacées de fermeture

 

Pendant cette phase de reprise, Pap'Argus continue à vous apporter les clés pour comprendre la situation actuelle et son devenir.

 

5 ans plus tard rebelotte : Alamigeon, qui avait été repris par un groupe d'investisseurs locaux emmenés par Pascal Conty, directeur de l'usine charentaise, se retrouve en difficulté. Les Papeteries Alamigeon, producteur français de papiers non couchés lourds à base de pâte vierge, est en difficulté financière et cela s'est accentué avec le Covid-19. Dans ce contexte compliqué, l'entreprise espère être rachetée par un investisseur. Mise sous séquestre depuis début mars, les Papeteries Alamigeon ont jusqu'à la fin août pour trouver un acheteur. Selon l'entreprise, deux repreneurs potentiels se sont manifestés. Pendant ce temps, la production est maintenue sur le site. L'usine située dans l'Ouest de la France possède une machine à papier d'une capacité d'environ 15 000 t/an et emploie environ 30 personnes. Les Papeteries Alamigeon produisent des papiers et cartons non couchés, blancs et colorés, dans des grammages compris entre 100 et 400 g/m². Son portefeuille se compose principalement de papiers pour les bureaux et les écoles tels que le papier bristol et le papier pour dossiers de bureau. La société est en train de se diversifier et d'ajouter des nouveautés notamment des produits pour le marché alimentaire, tels que le papier barrière ou le papier ignifugé.

Equipement

Mondi Syktyvkar augmente sa capacité de production de CTO

Le groupe international sud-africain Mondi lance l'installation d'une unité de fabrication et stockage de crude tall oil (CTO) ou tallöl brut du suédois tallolja (huile de pin), sur son site de Syktyvkar en Russie, spécialisé dans la production de papier bureautique et offset. Le CTO est un sous-produit issu de la fabrication de la pâte qui peut servir à la pétrochimie, aux revêtements routiers et depuis plus récemment à la fabrication de carburants bio-diesel. La production annuelle de papier de l'usine étant montée en puissance pour dépasser les 1,2 million de tonnes, l'utilisation des sous-produits devait être réorganisé. Avec ce nouvel équipement, la production de CTO devrait atteindre 40 000 tonnes par an. Pour mémoire, rappelons que c'est de la papeterie de Syktyvkar qu'est issue la plus importante marque de papier de bureau de la société à savoir la gamme « Snegurochka ». Fondée en 1969, l'usine de Syktyvkar est entièrement intégrée à l'ensemble du cycle de production - de la récolte du bois à l'expédition des produits finis à un client. La production est assurée par cinq machines : trois machines à papier non couché sans bois, une machine à carton et un séchoir à pâte. L'entreprise exploite également une usine de pâte à papier (d'où ce nouvel équipement), une centrale électrique et une usine de traitement des eaux usées.

Import

L'Inde réclame une augmentation des droits de douane sur les importations de papier

L'association indienne du papier (IPMA) s'inquiète de la compétitivité des papeteries nationales face aux importations bon marché en provenance de Chine et d'autres pays asiatiques et propose des mesures pour garantir des conditions de concurrence équitables. Il est vrai que le contexte est difficile : avec l'augmentation des importations de papier et de carton, les fabricants de papier indiens sont soumis à une pression encore plus grande. Dans ces conditions, l'association a écrit au ministère indien du Commerce et de l'Industrie pour demander une augmentation des droits de douane de base sur les importations de papier de 10 % à 25 % actuellement. L'IPMA exige également l'intégration du papier dans la liste négative de tous les accords de libre-échange (ALE) existants et futurs. Enfin, l'IPMA est favorable à une réglementation autorisant les importations uniquement pour les consommateurs finaux. Toutes ces mesures visent à empêcher les importations bon marché en provenance de pays comme la Chine et l'Indonésie. Au cours de l'exercice 2019/2020, la Direction générale de l'intelligence commerciale et des statistiques de l'Inde (DGCI & S) a déterminé que 289 000 tonnes de papier avaient été importées de Chine, soit 14 % de plus que l'année précédente. L'augmentation annuelle de 18 % à 343 000 t était encore plus élevée pour les importations en provenance des pays de l'ANASE. Il faut savoir que les importations totales de papier de l'Inde au cours de l'année considérée se sont élevées à environ 1,6 million de tonnes, soit 11 % de plus que l'année précédente.

Production

Sappi fermera sa MAP 9 à l'usine de Westbrook, dans le Maine

Sappi North America a pris la décision de fermer définitivement la MAP 9 de son usine de Westbrook dans le Maine, ce qui conduit au licenciement de 75 employés (soit près de 30 % de la main-d'œuvre de son usine de Westbrook). Cette décision vise à améliorer la structure globale des coûts de l'usine et à permettre à l'entreprise de fonctionner de manière plus rentable sur le marché mondial actuel. Sappi prévoit de transférer la totalité de la production de papier de base de la MAP 9 vers ses usines de Cloquet, Minnesota et Skowhegan, dans le Maine.

Production

Indonésie : Valmet fournit à PT.TEL une mise à niveau technologique de sa production de pâte

Les affaires marchent pour Valmet qui ne cesse de recevoir des commandes. Dernière en date, celle de l'usine de Pâtes et papiers Tanjungenim Lestari (PT TEL) en Indonésie. Celle-ci est une filiale de Marubeni Corporation et produit de la pâte de feuillus kraft blanchie de haute qualité avec des Eucalyptus Pellita et Acacia mangium cultivés en plantation. La livraison comprend une mise à niveau du système de cuisson en continu, avec une capacité nominale de 1 800 tonnes séchées à l'air par jour, et deux ensembles de nouveaux équipements de mise en balles automatiques. Avec ces nouveaux investissements, PT TEL vise à accroître sa capacité de production de pâte et à améliorer sa qualité. Il faut savoir qu'une commande de ce genre, avec ce volume d’offre et de livraison est généralement évaluée entre 10 et 12 millions d'euros.

Emballage

E-commerce : Elipso met en place un cadre de référence pour les emballages isothermes et réfrigérants

Les questions sanitaires sont d'actualité… Elles se posent aussi bien évidemment pour l'e-commerce. Quid de la sécurisation des emballages de transport pour une conservation adéquate des denrées périssables ? Les adhérents d’Elipso, l’association professionnelle qui représente les fabricants d’emballages plastiques en France, se sont penchés sur le sujet et ont travaillé à définir des règles applicables par tous, et adaptées à l’évolution constante des nombreux schémas logistiques existants et à venir. Ainsi, la procédure de qualification des solutions isothermes et réfrigérantes adoptée par Elipso se base sur une obligation de résultats. Elle s’applique aux solutions et systèmes isothermes ou réfrigérants, à usage unique ou réutilisables, utilisés pour les transports de courtes durées des denrées alimentaires périssables, et dans le cadre de transactions incluant le service de livraison. À travers cette procédure, la filière se dote d’une méthode d'essai permettant de vérifier les performances thermiques d'une solution isotherme ou d'une solution réfrigérante pour le transport des denrées réfrigérées ou des denrées congelées. Cela consiste à enregistrer et vérifier les températures des produits contenus l’emballage isotherme ou réfrigérant lorsqu’il est placé dans une ambiance reproduisant un profil de température prédéfini. La qualification d’une solution dépend de la durée de livraison et de la période d’utilisation dans l’année (chaude, froide, tempérée). Ainsi, la conformité d'une solution est déclarée pour une solution référencée, un profil de température et un intervalle de température de conservation. C'est technique, clair et… rassurant pour le consommateur in fine.

 

Technologie

Une nouvelle technologie pour mesurer les « stickies » et les contaminants non collants

Cette nouvelle méthode de mesure infrarouge, mise au point par Voith et Papiertechnische Stiftung (PTS) offre une précision de mesure plus élevée et un éventail d'applications plus large que les méthodes de mesure conventionnelles. Les mesures spectrales obtenues sont comparées et affectées à des valeurs de contaminants connus. Cela permet une classification plus poussée des contaminants en fonction de leur composition chimique. De plus, les contaminants adhésifs et non collants peuvent être identifiés et classés à l'aide de cette technologie de mesure. Cette technologie de mesure a le potentiel de remplacer les méthodes établies de mesure des collants. La publication d'une règle technique sur la préparation des échantillons et la performance des mesures a créé les conditions sous-jacentes pour établir une nouvelle norme dans l'industrie du papier. Cette nouvelle technologie de mesure est disponible au Voith Paper Technology Center à Heidenheim pour le groupe technologique ainsi que chez PTS pour les activités de R&D et pour les essais clients. Cette innovation peut également être utilisée, par exemple, dans les opérations de service et les audits clients. A noter que Voith est la première entreprise de l'industrie du papier à utiliser l'appareil de mesure développé par PTS.

 

 

Equipement

Finlande : Raumaster Paper équipe d'une nouvelle technologie la scierie Metsä Fibre

Raumaster Paper, fondée en 2003 est une filiale du groupe Raumaster (155 millions d'euros de chiffre d'affaires), spécialisée dans l'équipement de manutention et de convoyage pour l'industrie du bois et de l'énergie. Raumaster Paper est, elle, spécialisée dans l'industrie de la finition du papier. Avec Metsä Fibre, ils ont validé une commande portant sur la livraison d'un système automatique de manutention des paquets de bois sciés et de chargement des remorques. Le système sera livré en 2021 et la production devrait commencer en 2022.

Philippe Durand, nouveau président de Carton Ondulé de France

 

Pendant cette phase de reprise, Pap'Argus continue à vous apporter les clés pour comprendre la situation actuelle et son devenir.

 

C'est Philippe Durand, précédemment Directeur Général de Seyfert Provence, société du groupe Palm, qui a été élu à la Présidence de Carton Ondulé de France (COF), l’organisation professionnelle des fabricants de carton ondulé français. Il succède à Bertrand Arnault. Serge Fourcade, Directeur Générale de Saica Pack France, reste Vice-Président de l'organisation, conformément aux statuts applicables.

Indice

Le secteur manufacturier de la zone euro s’approche de la stabilisation en juin

Soutenu par l'assouplissement des restrictions liées à la pandémie, le secteur manufacturier de la zone euro (47,4) tend à se stabiliser. En France (52,3), l’activité est repartie à la hausse sur fond de levée des mesures de confinement. Une reprise qui met fin à une période de trois mois de forte contraction, marquée par la fermeture de nombreuses entreprises. La réouverture d’un grand nombre d’entre elles en juin s’est traduite par une forte expansion de la production et à une stabilisation de la demande. Les secteurs manufacturiers en Allemagne (45,2), en Italie (47,5), en Espagne (49) ainsi qu’en Grèce (49,4) sont restés quant à eux en récession. Le secteur manufacturier britannique (50,1) a montré des signes de stabilisation, la production étant revenue en croissance avec le redémarrage des usines. La Chine (51,2) a également continué à se renforcer, les entreprises signalant une nouvelle augmentation de la production et des nouvelles affaires, tout comme les Etats-Unis (52,6) dont les bons chiffres reflètent un retour de la croissance. (Source Markit Economics)

 

Retrouvez la suite des indices des directeurs d’achats de juin dans la rubrique indicateurs.

Reconstruction

Allemagne : Toscotec va reconstruire la section post-séchage de la MAP 4 d'Aviretta sur son site bavarois

Aviretta est un fabricant allemand de papiers pour ondulé, basé à Ettringen, en Bavière. Sa production annuelle est d'environ 170 000 tonnes, avec une gamme de grammages de 60 g/m² à 130 g/m². Aviretta utilise des fibres 100 % récupérées certifiées selon les normes FSC. Pour améliorer sa production, le fabricant allemand choisit Toscotec pour reconstruire la section post-séchage de sa MAP 4 à l'usine d'Ettringen. La MAP 4 produit du testliner et des cannelures de 60 à 130 g/m². Le démarrage est prévu pour le quatrième trimestre 2020.

Equipement

Valmet fournit la technologie de presse à laver TwinRoll à PPPC en Thaïlande

Phoenix Pulp & Paper Public Company (PPPC) est un pionnier des produits de pâte. Fondée en 1975, la société est une filiale de SCG Packaging Public, l'un des principaux producteurs intégrés de produits de pâte et papier en Thaïlande. Valmet a reçu une commande de la part du papetier pour fournir la technologie de presse à laver à l'usine de pâte blanchie de Nam Pong, située dans la province de Khon Kaen en Thaïlande. Le démarrage est prévu pour le troisième trimestre 2021. L'idée, avec cette commande, est d'améliorer l'efficacité du lavage et réduire la consommation d'eau et de produits chimiques. Dans le détail, la commande comprend deux presses TwinRoll conçues pour une capacité de 540 tonnes de pâte séchées à l'air par jour.

Production

US : Empire Recycled Fiber construit une nouvelle usine en Pennsylvanie

L'usine Empire Recycled Fiber est en cours de montage à Fairless Hills, en Pennsylvanie. Un programme d'importance puisque la capacité de production de papier recyclé de l'installation est d'environ 1 250 tonnes par jour, soit 440 000 tonnes par an. L'usine consommera environ 500 000 tonnes par an d’OCC) et de papiers mélangés. Précisons qu’Empire Recycled Fibre a un producteur de papier chinois en tant que partenaire financier. Les chefs de projet sont déjà sur le pont et travaillent avec de nombreux fournisseurs de papiers récupérés. Ils recherchent des contrats d'approvisionnement à long terme et commenceront à en acheter dès la fin de l'année prochaine.

 

 

Federec crée un nouvel indice de « variation des coûts de mise en incinération des déchets non dangereux des activités économiques »

 

Pendant cette phase de reprise, Pap'Argus continue à vous apporter les clés pour comprendre la situation actuelle et son devenir.

 

Après l'indice sur les « variations des coûts de mise en stockage des refus de tri en ISDND », Federec sort celui sur les « variations des coûts de mise en incinération des déchets non dangereux des activités économiques ». Cet indice, comme l'indice stockage, sera régionalisé, en lien avec les régions administratives (hors Corse). De la même manière, les entreprises interrogées sont les adhérentes de Federec, productrices de refus de tri ou ayant des contrats privés, et qui vont en Installations d'Incinération de Déchets Non Dangereux. En revanche, contrairement à l'indice stockage, cet indice incinération ne concerne pas que les refus de tri. Bien évidemment, Pap'Argus publiera cet indice de manière pérenne dans ses colonnes. A noter que depuis ce mois-ci, les publications des indices stockage et incinération seront semestrielles (prochaine enquête en décembre pour publication en janvier).

Papiers récupérés

Vipa se lance sur le marché allemand

Vipa, abréviation de «vieux papier», a été fondée dans les années 1960 par Michel Ehrlich. C'est son fils, Marc Ehrlich, qui en est le CEO aujourd'hui. Basée à Lausanne, la société familiale Vipa est devenue au fil du temps le plus grand exportateur de papiers récupérés européen. Au départ, la société suisse, s'était associée au groupe Ropa pour expédier des PCR allemands en Italie. Cependant, au tournant du siècle, les exportations de PCR d'Allemagne vers l'Italie ont perdu de leur importance et aujourd'hui, l'Italie est le deuxième plus grand exportateur de PCR en Europe après le Royaume-Uni, tandis que l'Allemagne est devenue un importateur net. Aujourd'hui, le groupe anticipe de nombreuses opportunités sur le marché allemand, à la fois dans les exportations et les importations de PCR.

Production

Allemagne : Mercer International augmente la capacité de son usine de pâte de Arneburg

Mercer Stendal, filiale de Mercer International au Canada, est située en Saxe-Anhalt, à Arneburg (district de Stendal), en Allemagne. Cette usine a une capacité de production annuelle de pâte de 675 000 tonnes et une capacité de production d'électricité de 148 MW. Mercer International a décidé d'accélérer la mise en œuvre d'expansion de la capacité du site. Précisément, le projet prévoit de faire passer la capacité de production annuelle de pâte ( de NBSK) du site à 740 000 t. Le chantier est lancé et d'ores et déjà, plusieurs sous-projets seront intégrés lors des arrêts annuels de maintenance et de réparation prévus sur le site.

Nomination

Eric Jourdain de l'Etoille, nouveau président de Federec Région Parisienne

L'Assemblée Générale de la FEDEREC Région Parisienne s'est réunie le 19 juin 2020 à Paris. C'est Eric Jourdain de l’Etoille, de la Société Sorevo Environnement qui a été élu à la Présidence de Federec Région Parisienne. Il succède à Albert Azoubel qui a œuvré à cette place durant 5 années. Eric a un parcours déjà bien fourni. En 1996, il prend la gérance de Metaux 116. En 2008, il reprend également la société Sorevo. Depuis 2008, il est président directeur général de de Sorevo Environnement qui regroupe les deux sites, l’un situé à Bessancourt (95) et l’autre, Metaux 116, à Gennevilliers (92). Eric Jourdain de L’Etoille est diplômé de Mathématiques Appliqués et Sciences Sociales.

Action

Les salariés de Chapelle Darblay se déplacent à Bercy

Les « Pap Chap » n'ont pas dit leur dernier mot et se sont rendus en délégation mercredi 1er juillet au ministère de l'Économie et des Finances à Bercy. Ils ont manifesté devant le ministère, avant d'être finalement reçus à la mi-journée par le cabinet de Bruno Le Maire. Pas grand-chose n'est ressorti de l'entretien. Rappelons la situation à date : le plan de sauvegarde de l'emploi a finalement été annoncé, le 15 juin, acté après le départ du groupe finlandais UPM. Des négociations avaient été engagées avec le groupe belge VPK mais celui-ci s'était désisté. Les salariés ont cependant obtenu le maintien de l'outil industriel pendant un an. Le temps, on l'espère, de trouver un repreneur pour ce site, à fort potentiel notamment sur des filières durables et responsables. Bruno Le Maire avait d'ailleurs laissé entendre la faisabilité de la chose le 10 juin dernier, sur l’antenne de France Bleu Normandie.

Pâte

Le marché de la pâte sous tension

Statu quo ! Les prix de la pâte ont finalement été reconduits en juin, malgré les velléités de hausses de Metsä Fibre et SCA qui avaient respectivement annoncé vouloir passer 20 et 30 $/tonne de hausse sur les résineux, comme Suzano et Eldorado, du côté des feuillus. Le prix de la NBSK se maintient à 860 $/tonne, et celui de l’eucalyptus, à 680 $/tonne. Face au fléchissement de la demande, notamment en impression-écriture, et aux stocks pléthoriques, il faudra très probablement s’attendre plutôt à des baisses de prix sur juillet, sans doute à hauteur de -20 $/t minimum sur les fibres longues et un peu moins sur les courtes. Un été sous tension.

Equipement

Inde : Valmet dote la machine de carton d’emballage ITC - BM7 d'un nouveau système de vision industrielle

ITC est le plus grand fabricant d'emballages et de cartes graphiques de l'Asie du Sud. Sa division Cartons de papier et Papiers spéciaux compte onze machines réparties sur trois sites avec une capacité de production de plus de 800 000 t/an. Désireux d'améliorer encore la qualité de sa production, l'industriel a donc commandé à Valmet un système de vision industrielle de nouvelle génération qui sera installé sur la machine de carton d’emballage ITC - BM7, en remplacement du système WIS existant. La mise en service est prévue au cours des troisième et quatrième trimestres 2020.

Hygiène

Masques : Ahlstrom-Munksjö signe avec la société espagnole d'accessoires Buff

La propagation du Covid-19 et l'augmentation conséquente de la demande mondiale de composants de masques faciaux ont obligé de nombreuses entreprises à s'adapter rapidement, à tirer parti de leur expertise et à innover. Grâce à l'expérience de longue date d'Ahlstrom-Munksjö dans la fabrication de médias filtrants et de tissus médicaux de protection, l'entreprise a développé un nouveau matériau adapté aux applications de masques faciaux de type II. Tirant parti de ses capacités et adaptant ses processus de conversion et d'emballage, Ahlstrom-Munksjö a établi un partenariat avec Buff pour lui fournir son média filtrant remplaçable. Les masques Buff sont désormais disponibles aux États-Unis et au Canada après un lancement en Europe en juin. Chaque masque facial Buff comprend cinq filtres à usage unique dans leur emballage d'origine. Les filtres de rechange sont vendus séparément en paquets de 30 unités.

La production de papiers et cartons d'emballages a reculé de 0,6 % en 2019

C'est un fait : la production de papiers et cartons d'emballages a reculé de 0,6 % en 2019 (Source : bilan annuel Copacel). En France, la demande de PPO a reculé l'an passé. Cet affaiblissement s'explique par un mois de juin et d'août particulièrement bas. En cause notamment, la faiblesse de l'industrie agroalimentaire, principal marché des caisses en carton ondulé, en particulier le segment des fruits et légumes. L'industrie des PPO a aussi été affectée par la mauvaise santé de l'industrie automobile. Heureusement, l'e-commerce a continué en revanche sa courbe ascendante. En ce qui concerne les flux transfrontaliers, le volume des exportations françaises de PPO a fortement progressé (+ 15,9 %), la faible demande nationale ayant poussé les producteurs français à trouver d'autres débouchés. La hausse des importations s'est poursuivie (+5,6 %) et s'est même accélérée par rapport à 2018 (+1,5 %).

Equipements

Afry signe un contrat pour l'usine de bioproduits de Metsä Fibre à Kemi

Le chantier de l'usine de Metsä Fibre à Kemi en Finlande se précise. L'ingénierie du projet de l'usine de bioproduits de Metsä Fibre à Kemi, en Finlande, commencera début août 2020. Dans ce cadre, Afry a signé un contrat avec Metsä Fibre sur la gestion de projet et les services d'ingénierie pendant la possible phase de construction de l'usine de bioproduits de Kemi.
La mission d'Afry comprend les services de gestion de projet pour l'ensemble de l'usine et toutes les disciplines d'ingénierie pour Balance of Plant (BOP). La planification de la nouvelle usine de bioproduits est basée sur un haut degré d'efficacité environnementale, énergétique et matérielle. L'usine n'utilisera aucun combustible fossile et son taux d'autosuffisance électrique sera de 250 %. Si elle est mise en œuvre, l'usine de bioproduits de Kemi produira environ 1,5 million de tonnes de pâte de résineux et de feuillus par an, ainsi que de nombreux autres bioproduits. La décision d'investissement de 1,5 milliard d'euros devrait être prise à l'automne 2020.

Production

Mondi modernise son usine de sacs en papier en Hongrie

Mondi a achevé la mise en place d'une nouvelle machine de transformation de sacs en papier sur son site de Nyíregyháza en Hongrie. La machine - une Windmöller & Hölscher AD 8320 / AM 8115 - permet à l'usine de produire une nouvelle gamme de sacs en papier sophistiqués pour l'emballage alimentaire. Le site sera capable de produire plus de 130 millions de sacs par an. L'usine de Mondi Nyíregyháza, qui emploie plus d'une centaine de personnes, dessert le marché hongrois, roumain, autrichien et bulgare dans de nombreux secteurs et industries. Elle produit des sacs en papier industriels pour des applications telles que le ciment, les matériaux de construction, les semences alimentaires, les produits chimiques et pharmaceutiques. Grâce à cet investissement de 7 millions d'euros, l'ensemble de l'aménagement et de l'installation de l'usine de Nyíregyháza a été repensé en quatre mois, y compris la zone de stockage, la zone d'impression, l'entrepôt…

Nomination

Cyrille Roze, nouveau président de l'UNFEA


Lors de son assemblée générale qui s'est le 26 juin, l'Union nationale des fabricants d'étiquettes adhésives (UNFEA) a élu un nouveau président en la personne de Cyrille Roze. Il succède à Jean-Michel Fouquet, l’ex-dirigeant d’Etiqroll, présent durant deux mandats. Cyrille Roze est le dirigeant de l'imprimerie d'étiquettes Stic Image située à Lyon. Il aura pour mission de poursuivre les différentes actions engagées pour promouvoir l’Union et le métier d’imprimeur d’étiquettes.

Loi

Du nouveau sur les étiquettes des produits alimentaires

Opération transparence avec la proposition de loi relative à la transparence de l'information sur les produits agricoles et alimentaires qui vient d'être adoptée par l'Assemblée nationale. Ce texte modifie les informations obligatoires à mentionner sur différentes étiquettes de produits alimentaires et boissons. Il rend ainsi l’étiquetage de l’origine obligatoire pour toutes les viandes en restauration hors foyer. Il en va de même pour le cacao, le miel et la gelée royale, mais aussi le vin et la bière.

Bilan

Le marché mondial de la pâte marchande dominé par la Chine

Selon le dernier bilan Copacel, en 2019, la demande mondiale de pâte a progressé de plus de 2 % par rapport à 2018, grâce à un très bon deuxième semestre 2019. Cette progression est due exclusivement à la hausse de la demande chinoise et asiatique en général, tandis que dans les autres zones du monde, la demande était en repli, résultat de plusieurs facteurs dont la poursuite de la contraction de la production des papiers graphiques aux Etats-Unis et en Europe de l’Ouest. Avec sa place de premier consommateur mondial de pâte (représentant plus d’un tiers de la demande globale), conforté par une forte hausse en 2019, la Chine demeure la principale pompe « aspirante » de la cellulose. Différents phénomènes concourent à cela : hausse tendancielle de la consommation, comme l’augmentation du niveau de vie (qui s’accompagne d’une plus grande consommation de produits d’hygiène), dynamisme de la fabrication de papiers et cartons d’emballage (utilisés pour partie afin de conditionner des articles destinés à l’exportation) et des papiers graphiques. Conclusion : la hausse des importations chinoises de pâte n’est finalement que marginalement la conséquence de la réduction drastique des importations de papiers et cartons à recycler.

Emballage

Des granolas en sachets papier 100 % recyclables

Ce mois-ci, la marque de nutrition bio Aline & Olivier a sorti les premiers granolas emballés en sachet papier 100 % recyclable. A la clé, une tonne de plastique en moins à l'année ! Pour ce faire, une base d'ensacheuse standard a été complètement customisée. Cette initiative répond à une forte attente du consommateur. En effet, selon le dernier baromètre de l'Agence Bio, les 25/34 ans exprime à 40 % le souhait d'une diminution du plastique et des emballages.

Nomination

Gilles Mure-Ravaud prend la présidence du GMI

Gilles Mure-Ravaud a été élu à l'unanimité au poste de président du GMI, organisation patronale nationale de la communication et de l’impression. Une satisfaction pour le directeur général adjoint de CPI France, leader européen de l’impression de livres, qui veut repositionner la politique de représentation et de prospective de son syndicat. Il souhaite en particulier redynamiser les délégations régionales. Autre chantier en perspective, celui de la formation, afin d'améliorer l’adéquation entre les formations proposées et les profils recherchés par les imprimeurs. Sous sa présidence, le nouveau conseil d’administration du GMI travaillera aussi à redynamiser la démarche « Print in France », un sujet largement débattu lors du prochain congrès de l’organisation, le 5 novembre 2020 à Paris.

Equipement

Brésil : Valmet fournit une nouvelle coucheuse à Oji Papéis Especiais (OPE)

Avec cette nouvelle coucheuse, OPE veut augmenter sa capacité de production de papier thermique et renforcer sa compétitivité à l'échelle mondiale, en se concentrant sur les marchés brésilien, sud-américain et nord-américain. Ce nouvel équipement devrait lui permettre d'accroître de 80 % sa capacité de production de papier thermique. Le démarrage de la nouvelle coucheuse est prévu pour novembre 2021. Précisément, la coucheuse, de 4 200 mm de large, produira des qualités thermiques dans la plage de grammage de 44 à 55 g/m2. Quant à la vitesse de conception, elle se monte à 1 200 m/min. Oji Papéis Especiais fait partie d'Oji Holdings Corporation, fondée en 1873 au Japon. Pour mémoire, la société compte environ 26 000 employés et est présente sur quatre continents avec plus de 300 filiales et unités de fabrication, produisant différents types de papiers et produits connexes, tels que des pâtes et papiers spéciaux, du papier d'impression-écriture, du papier journal et du papier d'emballage.

Reconstruction

L'usine italienne de Ferrare va augmenter sa production de 30 %

Cartiera di Ferrara est une entreprise intégrée spécialisée dans la production de carton et de mandrins en carton, active depuis plus de soixante-dix ans. Sa machine à papier produit des cartons dans la gamme de 220 à 620 g/m2, traitant du papier 100 % recyclé. Sa production de carton fonctionne en continu, avec une capacité de production annuelle de 75 000 tonnes. Pour accroître la performance de son usine, Cartiera di Ferrara a sélectionné Toscotec pour une reconstruction complète de la section sécheuse de sa MAP 1. La livraison est prévue pour le troisième trimestre 2020. Avec cette reconstruction, la production de l’usine augmentera de 30 %. Giulio Spinoglio, président et chef de la direction de Cartiera di Ferrara, a donné les raisons du choix de Toscotec. « Parmi les différentes propositions que nous avons évaluées pour ce projet, la solution de reconstruction de Toscotec était la plus convaincante pour deux raisons principales. Tout d'abord, le calendrier du projet. Toscotec nous a donné de bonnes garanties sur le temps d'arrêt de la MAP. Deuxièmement, leur solution technique était la plus avantageuse pour nous en termes d'augmentation de la production et d'efficacité énergétique. »

Tissue

Le fabricant slovène Paloma équipe son site de Sladki Vrh d'une nouvelle machine à papier

C'est une nouvelle machine à tissue, une MAP 9 fournie par l'italien Toscotec, qui va être installée sur le site de Sladki Vrh de Paloma. Pour ce faire, la MAP 6 de l'usine a été stoppée le 22 juin et les équipes sont actuellement en train de démonter la chaîne de production. La MAP 9 a une largeur ajustée de 5,5 m et fonctionne à 2000 m/min. Toscotec met la capacité de production à 220 tonnes par jour. Paloma prévoit de produire quelque 70 000 t/an sur la nouvelle machine. Le démarrage de la production était prévu pour juin 2020. Paloma est membre du groupe SHP Slovak Hygiene Paper. Celui-ci regroupe 10 sociétés installées dans 6 pays d'Europe et cumule un chiffre d'affaires annuel de 220 millions d'euros. Dans ses quatre usines de fabrication, le groupe SHP fabrique 170 000 tonnes de papier par an. Le groupe SHP appartient aux plus grands producteurs de papiers hygiéniques d'Europe centrale et du sud-est et est un membre actif du European Tissue Symposium (ETS).

Equipement

Chine : Asia Symbol (Shandong) Pulp and Paper se dote de la solution Valmet Recovery Boiler Optimizer

Asia Symbol (Shandong) Pulp and Paper est actuellement le plus grand producteur de pâte de bois en Chine. Les principaux produits d'Asia Symbol sont le BHKP, le NBKP, le DP, le carton d'emballage liquide et le carton ivoire de haute qualité. C'est à cet industriel que l'équipementier finlandais Valmet fournit sa solution Valmet Recovery Boiler Optimizer. Celle-ci sera installée sur la chaudière de récupération de la ligne de pâte de la société aidant le client à réduire les coûts d'exploitation, à éliminer les variations de processus, à optimiser le contrôle et à améliorer l'efficacité de la production. La livraison est prévue pour le troisième trimestre 2020.

Incendie chez DS Smith Kaysersberg

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Ce n'est pas le premier incendie subi par la papeterie alsacienne de Kaysersberg du groupe britannique DS Smith. En juillet 2015, 20 tonnes avaient brûlé au global. Pour le moment, concernant l'incident qui s'est déclaré mardi, on sait seulement qu'une centaine de mètres cubes de balles de carton et de papier a pris feu. Pour rappel, cette usine située dans le Haut-Rhin est un producteur majeur de carton plat recyclé et un fournisseur de premier rang de papier pour carton ondulé. Elle possède une capacité de production de 180 000 tonnes de cartons spéciaux et techniques.

Equipement

Chine : Andritz fournit de la pâte et du matériel de traitement pour Sun Paper à Beihai


C'est une grosse commande qu'a reçue Andritz de la part de Sun Paper pour son usine située à Beihai en Chine. Elle porte sur la fourniture des technologies de déshydratation de la pâte et d’une usine de liqueur blanche d’une capacité de 10 500 m3. Elle comprend notamment une installation d'évaporation avec une section à haute concentration pour une capacité totale d'évaporation de 1 100 tonnes/h, un système de recristallisation des cendres (ARC), d'une capacité de traitement des cendres de 400 tonnes/j,… Le démarrage est prévu pour le quatrième trimestre 2021. Pour mémoire, Sun Paper est l'une des filiales du Shandong Sun Holdings Group, fondé en 1982. Actuellement, Sun Paper possède deux usines dans la province chinoise du Shandong. La société exploite également une usine au Laos avec une ligne de pâte dissolvante de 300 000 tonnes/an et une ligne de pâte recyclée de 400 000 tonnes/an. C'est en juillet 2019 que Sun Paper a créé une filiale en propriété exclusive, Guangxi Sun Paper, pour construire une usine intégrée de pâtes et papiers à Beihai.

Eaux

Finlande : Valmet fournit une extension du système d'automatisation de traitement des eaux usées d'Oulu Waterworks

Oulu Waterworks possède deux installations de traitement des eaux usées. La majorité des eaux usées est traitée dans l'usine de traitement Taskila de la ville d'Oulu, qui est la plus grande usine de ce type du nord de la Finlande. Or, l'installation pour le traitement des boues avait atteint la fin de son cycle de vie, après 20 ans d'exploitation. Avec ces solutions modernes de traitement des eaux usées, l'usine pourra stabiliser les boues, les traiter plus efficacement et répondre aux critères environnementaux. La commande sera livrée au cours du deuxième semestre 2020 et la mise en service aura lieu au premier trimestre 2021.

Relocalisation

Imprim'Luxe veut relocaliser l'impression pour le "Luxe" en France

Relocaliser en France la production des imprimés est l’objectif de l’association Imprim'Luxe dont le but réside essentiellement dans la valorisation de l’industrie graphique de qualité et la préservation des savoir-faire d’excellence des métiers qui y participent. A l’heure où les coûts du transport s’accroissent, où la numérisation et l’automatisation relativisent le coût de la main d’oeuvre, où la demande converge vers plus de personnalisation et d’hybridation entre produits et services, la réindustrialisation en France est à nouveau possible et souhaitable. C'est le message qu'entend faire passer Imprim’Luxe qui promeut le « fabriqué en France ». Concrètement, Imprim’Luxe a conçu un rapport nouveau entre imprimeurs français et donneurs d’ordres en s’appuyant sur un plan d’action qui comprend la mise en place d’un Comité des Sages édictant des règles de bonne gouvernance en matière de passation de commandes ; l’organisation de séminaires de réflexion sous l’égide de la S.E.I.N. (Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale) réunissant les donneurs d’ordres et les pouvoirs publics sur les enjeux et les atouts de la relocalisation ; l’organisation d’une grande « table ronde » à l’Hôtel de l’Industrie et la mise en oeuvre d’un plan de communication institutionnelle, professionnelle et grand public valorisant les nombreux atouts de l’industrie graphique française.

Finlande : L'ingénierie de projet de l'usine de bioproduits de Metsä à Kemi débutera en août 2020

 

Pendant cette phase de reprise, Pap'Argus continue à vous apporter les clés pour comprendre la situation actuelle et son devenir.

 

Metsä Fibre, qui fait partie du groupe Metsä, réalise un projet de pré-ingénierie pour construire une nouvelle usine de bioproduits à Kemi, en Finlande. L'objectif du projet de pré-ingénierie en cours est de créer les conditions pour la construction d'une usine de bioproduits d'une capacité de production annuelle d'environ 1,5 million de tonnes de pâte de résineux et de feuillus sur le site actuel de l'usine de Metsä Group à Kemi. Les travaux d'ingénierie seront réalisés en coopération avec les quatre principaux partenaires de mise en œuvre sélectionnés: Valmet, ABB, AFRY et Fimpec. Dès le début du mois d'août, plus de 400 personnes, dont une cinquantaine d'employés du groupe Metsä, travailleront dans l'organisation d'ingénierie de projet. Les conditions préalables à la décision d'investissement de 1,5 milliard d'euros devraient être remplies à l'automne 2020 après l'achèvement du processus d'autorisation environnementale. Les travaux préparatoires de la deuxième phase sont déjà en cours dans la zone de l'usine de Kemi pour assurer le démarrage en douceur de la phase de construction de l'usine de bioproduits immédiatement après la décision d'investissement. A noter que cette usine n'utilisera aucun combustible fossile et son taux d'autosuffisance électrique sera de 250 %. Cela renforcerait encore la position majeure du groupe Metsä en tant que producteur d’électricité utilisant des matières premières domestiques renouvelables. Cet investissement garantirait 250 emplois dans la région. Quant à l’utilisation annuelle de bois à pâte par l’usine de bioproduits, principalement approvisionnée en Finlande, elle sera d’environ 7,6 millions de mètres cubes par an, soit 4,5 millions de mètres cubes de plus que l’usine de pâte existante utilise annuellement. Pour rappel, en 2019, le chiffre d'affaires du groupe Metsä s'est élevé à 5,5 milliards d'euros.

Equipement

ABB installe sa dernière solution automatisée de test de papier à l'usine de Sandersdorf-Brehna

Cette nouvelle génération de solution automatisée de test de papier améliorera l'efficacité de l'usine de Progroup basée à Sandersdorf-Brehna en Allemagne. Le dernier L&W Autoline d'ABB, spécialiste helvético-suédois des technologies de l'énergie et de l'automation, est 10 fois plus rapide que les tests manuels, permettant une réduction rapide de la production hors spécifications. Grâce à cet équipent dernier cri, l'usine peut prendre des décisions plus éclairées ainsi que des mesures correctives plus rapidement, permettant au fabricant de modifier ses objectifs de production et d'obtenir des performances plus cohérentes et des bénéfices plus élevés. La machine à papier, la MAP 3 de l'usine de Sandersdorf-Brehna, d'une capacité de 750 000 tonnes, utilise 100 % de papiers récupérés comme matière première. Progroup est l'un des principaux fabricants européens de cartons d'emballage et de carton ondulé et cette usine est la troisième papeterie du groupe. Pas moins de 375 millions d’euros avaient été investis pour la création du site.

Production

Canada : Northern Pulp, dans l'attente d'une solution pour redémarrer, se protège de ses créanciers

Northern Pulp possède une usine de pâte à papier dans le comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse. L'usine de pâte à papier, qui était opérationnelle depuis 1967, a été contrainte d'arrêter sa production le 31 janvier 2020, après la décision de la Nouvelle-Écosse d'exiger que Northern Pulp cesse d'utiliser l'usine de traitement des effluents de Boat Harbour. Cela a laissé l'usine sans capacité de traiter ou de transporter les effluents de pâte. Pour se donner un peu de temps afin de restructurer ses activités et de proposer une nouvelle installation de traitement des effluents, Northern Pulp, a déposé une demande en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) pour préserver la valeur de ses actifs. Rappelons que Northern Pulp est une filiale du groupe Paper Excellence dont le siège social est situé en Colombie-Britannique. Le groupe Paper Excellence est une société sœur d'Asian Pulp & Paper, toutes deux détenues par la famille Widjaja ( le groupe indonésien Sinar Mas). C'est un fabricant diversifié de pâtes et papiers spéciaux, d'impression-écriture et d'emballage, qui exploite 9 usines au Canada et en France (Fibre Excellence), produit plus de 3,6 millions de tonnes par an et emploie plus de 3 500 personnes. Paper Excellence détient aussi des intérêts forestiers et papetiers au Brésil à travers Eldorado Brasil.

PCR

Complet retournement du marché des PCR

Pas de répit dans les papiers récupérés ! Les deux hausses consécutives enregistrées au cœur de la crise, ont fait place à une baisse des prix en juin. La forte demande des secteurs du packaging et de l’hygiène conjuguée aux baisses drastiques des collectes avaient fait fortement grimper les prix : environ 60 euros/t d’augmentation cumulée sur mars-avril pour les sortes basses et kraft, +20 à 35 euros/t en moyenne pour les sortes à désencrer et les BMS. Le scénario s’est totalement inversé en juin, les collectes étant de nouveau opérationnelles, et la demande dans l’emballage et l’hygiène s’essoufflant. Les sortes basses ont vu leurs prix chuter de -20 à -30 euros/t, tandis que le désencrage et les BMS se sont tassés de -10 à -20 euros/t selon les sortes. Des baisses qui ne devraient pas en rester là.

Tissue

Sofidel re-signe avec Gambini pour 4 nouvelles lignes de production

On ne change pas une équipe qui gagne. Sofidel, qui est l'un des leaders mondiaux de la production de tissue (papier hygiénique, essuie-tout, serviettes et mouchoirs) en Europe et aux États-Unis, continue de faire confiance à son prestataire technologique Gambini. Entre avril 2018 et mai 2019, Sofidel avait acheté et démarré - pour certaines de ses usines basées aux États-Unis - 4 lignes de transformation de tissue fabriquées par Gambini. Aujourd'hui, Sofidel va ajouter 4 lignes supplémentaires, toujours en passant par le même prestataire technologique. Gambini conçoit et fabrique des lignes de conversion de tissue de pointe, utilisées à la fois pour les marchés grand public et hors domicile. Fondée près de Lucques en 1870, l'entreprise compte aujourd'hui 160 employés, 3 usines de production situées en Italie et une succursale aux États-Unis; ils ont vendu plus de 125 lignes et réalisé plus de 145 projets de rénovation. Quant à Sofidel, dont le siège social est situé à Porcari, près de Lucques, il coordonne les opérations de 17 sociétés, en Europe et aux États-Unis, qui produisent chaque année plus de 1,3 million de tonnes de papier et emploient plus de 6 400 personnes.

Equipement

Raumaster Paper participe à la modernisation de l'usine de carton de Kyro

Raumaster Paper et Metsä Board se sont mis d'accord sur la livraison d'un système de manutention des rouleaux à l'usine de carton de Kyro à l'automne 2021. L'accord fait partie d'un projet de modernisation plus large couvrant toute la ligne de finition du carton de Kyro. Pour mémoire, cette usine de Metsä Board, située à Kyröskoski, à 40 km au nord-ouest de Tampere, dans le sud de la Finlande, produit du carton FBB de haute qualité et le nouveau carton éco-barrière. Sa capacité s'élève à 190 000 tonnes par an. Rappelons que Raumaster Paper a été fondée en 2003 : c'est une filiale de Raumaster, spécialisée dans l'équipement de manutention et de convoyage pour l'industrie du bois et de l'énergie.

Emballage

BillerudKorsnäs et Haver & Boecker ont mis au point les normes d'emballage de sac

Les différentes chaînes d'approvisionnement imposent des exigences différentes en matière d'emballage. De plus, les machines utilisées dans le monde pour produire et remplir les emballages sont composées de nombreuses technologies, marques et modèles différents. C'est pourquoi BillerudKorsnäs et Haver & Boecker, ont développé un ensemble de recommandations appelées les normes d'emballage de sac. Celles-ci couvrent les facteurs les plus critiques à prendre en compte lors de l'emballage de produits en poudre, de la fabrication du papier, de la manutention, au stockage et à la fabrication des sacs, en passant par le remplissage des sacs, leur transport et leur stockage. « La mondialisation rend essentiel de parler une langue clairement et distinctement. Avec les normes d'emballage de sacs, nous avons, avec BillerudKorsnäs, créé la base d'une communication commune et utile pour votre emballage de sacs en papier », explique Thomas Hilling, directeur général du Haver & Boecker Institute.

Sac

Europe : Nouvelle directive sur l’emballage papier au contact de denrées alimentaires

Les fabricants européens de sacs en papier à usage alimentaire sont confrontés à de nombreuses exigences légales sur la protection et l'hygiène des aliments entreposés. Pour aider les fabricants à respecter toutes les règlementations en vigueur et à fournir aux producteurs de denrées alimentaires les informations requises sur l'aptitude au contact alimentaire, le groupe européen de recherche sur les sacs papier ESG, une collaboration entre EUROSAC et CEPI Eurokraft, a alors remis à jour sa directive sur le contact alimentaire. Cette directive est une synthèse des règlementations applicables au niveau européen et national. Elle donne une vue d'ensemble sur les procédures à suivre pour recueillir, évaluer et documenter toutes les informations nécessaires. Elle précise en outre les conditions dans lesquelles sont exigés des essais de migration et la délivrance des documents de conformité. « La sécurité alimentaire est primordiale pour notre secteur. En actualisant notre directive, nous souhaitons, à la lumière des dispositions légales en vigueur, préciser les responsabilités à assumer pour respecter les exigences relatives au contact alimentaire en termes de matériaux, sacs papier et aliments pendant la durée de vie du sac », commente Catherine Plitzko-Kerninon, déléguée générale d’EUROSAC.

Production

Amérique du Nord : MTI signe un accord avec Phoenix Paper

Rachetée et redémarrée en novembre 2019 par Phoenix Paper, l'usine Wickliffe produit du papier pour le marché de l'Amérique du Nord. Phoenix Paper est la première usine américaine achetée par le groupe Chinois Shanying (capacité de production : 3 050 000 tonnes de papier par an) en septembre 2018. Phoenix Paper possède une capacité de production de 300 000 tonnes de produits par an. Quant à MTI, c'est un fournisseur de PCC, pigment spécial pour le remplissage et le couchage de papier de haute qualité. Avec cet accord, MTI s'engage à soutenir la production de sortes de valeur supérieure à partir de la machine à papier de Wickliffe, via sa technologie PCC. C'est en 1986 que Minerals Technologies a lancé le concept de satellite pour la fabrication et la livraison de PCC sur place dans les papeteries. A date, MTI compte plus de 55 usines satellites en exploitation ou en construction dans le monde.

Norske Skog se lance dans le packaging

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Breaking news ! Le leader mondial de la production de papiers de journal et magazine se lance dans le packaging ! Une orientation qui confirme le déclin du papier journal et le potentiel de l'emballage. Ce changement de stratégie de Norske Skog entrainera des dépenses de plusieurs centaines de millions d’euros sur ses sites de Golbey (en France) et Bruck (en Autriche) où deux machines seront converties. Précisément, Norske Skog prévoit d’investir sur les 18 prochains mois (à partir du 2ème semestre 2021) approximativement 350 millions d’euros dans ses projets de conversion. Répartis de la manière suivante : 250 millions d’euros pour convertir la MAP 1 à Golbey. La machine passera d’une capacité de production actuelle de 235 000 tonnes de papier journal à 555 000 tonnes de papier recyclé pour carton d’emballage. A cet investissement s’ajoute celui de 160 millions lié au projet de chaudière Biomasse CRE5 et la construction d’une nouvelle chaudière, à hauteur de 70 millions. C’est donc en tout, un projet d’investissement, sur le territoire vosgien, de près de 500 millions d’euros. A Bruck, ce sont environ 90 millions d’euros qu’il est prévu d’investir pour convertir la MAP 3. La machine passera d’une capacité de production de 125 000 tonnes de papier journal à 210 000 tonnes de papier recyclé pour emballage carton. Une fois la conversion terminée, Bruck sera capable de produire 210 000 tonnes de papier recyclé pour emballage carton et 265 000 tonnes de LWC. Une fois achevés, ces chantiers permettront la production de 765 000 tonnes de carton. Dans le même temps, Norske Skog continuera de produire la même gamme de papiers graphiques après ces conversions. La capacité de production en papier journal du groupe sera toutefois réduite de 360 000 tonnes.

Déchets

L'Indonésie fixe un niveau de tolérance à la contamination pour les importations de PCR à 2 %

La modification des seuils de contamination pour les importations de papiers récupérés et d'autres matières premières secondaires s'achève sur une année d'inspections dominée par l’incertitude et une « tolérance zéro ». Concernée au premier chef depuis que la Chine a interdit les importations de papier mélangé (avec plus de 0,5 % de contaminants), l'Indonésie a alors clarifié les seuils de contamination pour les importations de matières premières secondaires. Dans un décret publié le 27 mai, les autorités du pays ont établi un niveau de tolérance de 2 % pour la contamination des papiers récupérés et des déchets plastiques. Les nouveaux niveaux de tolérance annoncés s'appliquent uniquement aux déchets qui ne sont ni dangereux ni toxiques (« déchets non B3 »). Ce qui ouvre le marché. Cependant, la tolérance de 2 % ne serait qu'une solution temporaire. Le gouvernement indonésien stipule qu'un groupe de travail inter-institutions doit être créé dans les six mois, afin d'élaborer une feuille de route orientée vers une plus grande autosuffisance en matières premières secondaires grâce à une augmentation des approvisionnements nationaux. Le corollaire étant la réduction des importations via un système de quotas et des seuils de contamination plus stricts.

Papiéthèque

Feldmuehle lance une gamme de papiers vegan

Le fabricant de papiers pour étiquettes et emballages souples annonce la production de papier vegan, autrement dit, un matériau qui ne contient aucune substance animale. Ni protéines, ni gélatine ne sont ainsi utilisées dans la production de ses papiers couchés une face. Les matières premières génétiquement modifiées ne sont pas non plus utilisées. En agissant ainsi, le papetier Feldmuehle, basé en Allemagne, montre ainsi qu'il offre à ses clients des produits écologiquement et socialement sains.

Fibres récupérées

Monde : plus de 50 % du papier-carton produit avec des fibres récupérées

Dans le cadre du BIR global eForum débuté en juin, la division Papier du BIR – présidée par Jean-Luc Petithuguenin – a mis en lumière quelques chiffres rassurants pour la filière, concernant l’utilisation des fibres récupérées dans la production de papier-carton. Le BIR (Bureau of international recycling) estime en effet que sur les 420 Mt de papiers et cartons produits dans le monde en 2018, 211 Mt ont été fabriquées à partir de fibres récupérées, et 209 Mt, exclusivement à partir de fibres vierges. En substance, plus de la moitié de tous les papiers et cartons produits dans le monde sont donc fabriqués à partir de fibres récupérées. L’Asie suit cette statistique, tandis que l’Europe et l’Amérique du Nord en utilisent respectivement 25 et 20 %. Le BIR estime que sur ces volumes, environ 86 % sont des matériaux d'emballage, tandis que le papier journal ne représente qu'environ 5 %, et les sortes graphiques et le tissue environ 4 % chacun. Des chiffres qui soulignent l’importance des fibres récupérées et l’augmentation de leur incorporation à travers le monde (sources : RISI-CEPI-EuRIC-BIR). Rappelons que le BIR a son siège à Bruxelles (Belgique) et regroupe 800 des grands opérateurs du secteur dans la plupart des pays du monde et 35 fédérations nationales.

Arrêt de production

Grève de 4 jours à l'usine polonaise d'International Paper à Kwidzyn

Les employés d'International Paper à Kwidzyn, l'un des principaux fabricants européens de pâtes et papiers, ont entamé une grève dans la nuit du mardi 9 juin, qui a été stoppée en fin de soirée du 12 juin. Leurs revendications portaient principalement sur une revalorisation de salaires, qui a été acceptée, mettant fin ainsi au conflit. L'usine de Kwidzyn fabrique du papier de bureau de haute qualité, du papier offset, du carton couché pour la fabrication d'emballages pharmaceutiques et d'emballages de luxe ainsi que du papier journal fabriqué à partir de vieux papiers 100 % recyclés. C'est en août 1992 qu'International Paper a acquis l'usine de pâtes et papiers de Kwidzyn. Suite à ce rachat, deux plans de modernisation du site ont successivement été lancés, totalisant 800 millions de dollars.

Le canadien Résolu stoppe l'activité de deux de ses usines

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

L'excédent de papiers est un phénomène mondial et l'Amérique du nord n'échappe pas à la règle. Dans ce contexte, plusieurs fabricants de papier journal installés dans cette zone ont décidé de mettre à l'arrêt leurs sites de production. A l'image du groupe canadien Résolu, qui a interrompu une part considérable de sa production de papier journal pendant la crise de coronavirus. L'entreprise a temporairement mis au ralenti ses usines de Baie-Comeau et d'Amos au Québec, qui peuvent produire jusqu'à 322 000 et 194 000 tonnes de papier journal, respectivement. Cela équivaut à 40 % des capacités totales de papier journal de Résolu, soit 1,3 million de tonnes, réparties dans six usines. Pour rappel, le 23 février, Résolu a aussi mis à l'arrêt son site de Comtois au Québec, qui produit du bois d'œuvre et a une capacité d'environ 340 000 m³. Résolu a expliqué que l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement associées ont entraîné un effondrement de la demande de papier journal ainsi que des papiers spéciaux de l'entreprise. Les volumes de livraison auraient diminué de 50 % par rapport aux niveaux normaux. La demande de l'Inde, par exemple, aurait même chuté de 70 %, selon le porte-parole.

Investissement

100 millions de livres sterling investis dans l'extension de Wepa Bridgend au Royaume-Uni

Situé près de Maesteg et juste à côté de l'A4063 à Llangynwyd, les plans du site ont été soumis par Wepa UK et aideront à sauvegarder 267 emplois existants tout en créant environ 100 autres pendant la nouvelle phase de construction. L'agrandissement du site de 25 hectares impliquera la construction d'une deuxième ligne de production de papier hygiénique ainsi que de nouvelles zones de stockage de la pâte et de manutention des balles, un entrepôt à grande hauteur pouvant accueillir jusqu'à 35 000 palettes, une zone d'expédition et plus encore. Il permettra à l'entreprise d'étendre ses activités et de produire jusqu'à 115 000 tonnes par an tout en fournissant de nouveaux emplois et investissements à la région. Le site de Wepa Bridgend au Royaume-Uni appartient à Wepa UK, filiale britannique de Wepa Group, le troisième plus grand fournisseur de papier hygiénique, serviettes et rouleaux de cuisine en Europe.

Economie

« Une reprise est possible » pour la papeterie Chapelle Darblay, dixit Bruno Le Maire

Interrogé par un auditeur de France Bleu sur l’avenir de la papeterie UPM Chapelle Darblay de Grand-Couronne (Seine-Maritime), menacée de fermeture, le ministre de l’Économie a rappelé qu’un repreneur s’était manifesté avant le début de l’épidémie de coronavirus. « On a perdu quatre mois, les perspectives ne sont pas les mêmes donc c’est évidemment plus compliqué. Mais une reprise est possible, il y a un repreneur sérieux et nous continuons à y travailler », a assuré Bruno Le Maire. Ces paroles ont été prononcées le 10 juin… alors que la papeterie UPM doit fermer ses portes… ce jour. Le plan social, actant la fermeture du site et le licenciement des 228 salariés, est présenté en CSE central. Pour mémoire, le groupe belge VPK Packaging avait manifesté son intérêt pour le site, mais n'avait pas fait d'offre de reprise dans les délais impartis.

Production

Paper Excellence Canada ferme son usine de pâte à papier à Mackenzie, en Colombie-Britannique

L'arrêt est confirmé pour la dernière semaine de juin 2020. Paper Excellence avait pourtant largement investi dans son usine de pâte à papier à Mackenzie, en Colombie-Britannique depuis son acquisition en 2010. Malgré cela, la pandémie mondiale de Covid-19 a des répercussions trop négatives sur les marchés de la pâte pour maintenir l'activité du site. Sans oublier la pénurie profonde de fibres en Colombie-Britannique et dans la région du Mackenzie, qui a également nui à la compétitivité de l’usine. Paper Excellence annonce néanmoins qu'il continuera de fournir aux clients des pâtes et papiers issus de ses autres usines en exploitation en Colombie-Britannique et en Saskatchewan. Au global, Paper Excellence produit 2,7 millions de tonnes de papier et de pâte à l'année et emploie plus de 2 300 personnes.

Chapelle Darblay, le Modem s'en mêle !

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

C'est un courrier clair et motivé que nous avons reçu dans la journée d'hier, émanant du Mouvement Démocrate de Seine-Maritime et concernant le site numéro 1 français du recyclage papier. « Sans Chapelle Darblay la France dépendra pour son recyclage de l’étranger. Les conséquences seront dramatiques pour les 480 collectivités locales en charge des déchets qui touchent un prix d’environ 80 €/la tonne de papier qu’elles donnent à recycler. La Chapelle fermée, il faudra qu’elles paient pour la faire incinérer. Un vrai non-sens économique et écologique ! », déplore le courrier. Autre argument évoqué, l'emploi. « L’arrêt de ce site conduit au licenciement de 230 salariés et plus de 800 autres emplois seront impactés. Et ce au moment où l’on projette que l’emploi va redevenir une question centrale. Non-sens social ! ». Le message est passé.

Bilan

-2,2 % de baisse de la production européenne de papier et carton au 1er trimestre

Au premier trimestre 2020, la production de papier et de carton dans les pays couverts par le Cepi a atteint 22,4 millions de tonnes, ce qui représente une baisse de -2,2 % par rapport au même trimestre de l'année précédente. La production totale de pâte s'est établie à 9,1 millions de tonnes, reculant ainsi de -3,4 % par rapport à 2019. Avec une chute de -8 %, ce sont les sortes graphiques qui ont subi la baisse la plus conséquente avec une production de 7,1 millions de tonnes, contre 7,7 millions au premier trimestre 2019. Seuls les secteurs de l’hygiène et de l’emballage ont vu leur production trimestrielle progresser. Avec +1,6 % de mieux sur cette période pour le premier (1,96 million de tonnes, contre 1,93 l’an passé), et +0,6 % pour le second (12,26 millions de tonnes, contre 12,19 au 1er trimestre 2019). (Source CEPI Statistics).

PCR

L'américain Sonoco va faire payer les retours de tubes et mandrins

Le service, chez Sonoco, fabricant d'emballages basé à Hartsville en Caroline du Sud, va devenir payant à compter du 1er juillet : on parle ici du retour de tubes et mandrins. Précisément, c'est un service d'abonnement de retour de tubes et de mandrins que va proposer la division Tube & Core North America de Sonoco. Sur la base du volontariat, souligne le fabricant, qui précise que ce service d'abonnement ne sera en vigueur que si un client choisit de renvoyer les tubes et les mandrins à une installation de fourniture Sonoco. Pendant de nombreuses années, Sonoco avait offert ce service à ses clients, mais la crise est passée par là et les fluctuations de la valeur des matériaux retournés, ainsi que l'augmentation des coûts de main-d'œuvre, de fret, etc ont fini par le faire changer d'avis. Cependant, lorsque l'ondulé récupéré (sorte 1.05) ou OCC, atteindra 90 dollars ou plus par tonne, Sonoco continuera d'offrir gratuitement la gestion du retour. A l'inverse, lorsque les valeurs OCC tomberont en dessous de 90 dollars/tonne, des frais de 95 dollars seront ajoutés à chaque facture.

Papiéthèque

Tout savoir sur le papier non couché avec Arctic Paper

Taux d'encrage maximum, maculage, linéature, point de trame, le bouffant… C'est tout un art de choisir du papier et un art difficile comme le montre la newsletter d'Arctic Paper. Régulièrement, celle-ci délivre des informations techniques et des recommandations pour approfondir nos connaissances sur le papier et l'impression. Au menu de cette semaine : Comment choisir le bon papier non couché ? Tout un programme, avec une longue liste de paramètres à prendre en compte. Bonne lecture !

Equipement

Sun Paper de Beihai en Chine investit dans une unité de cuisson et une chaîne de fabrication de pâte à papier

C'est Valmet qui a été retenu pour délivrer ce nouvel équipement à l'usine de Beihai de Guangxi Sun Paper en Chine. Cette livraison complétera la commande de machine à papier fin et la chaudière de récupération, annoncée par Valmet en avril 2020. A terme, l'usine aura une capacité totale de 3,5 millions de tonnes de pâtes et papiers par an. Pour mémoire, Sun Paper est l'une des filiales du Shandong Sun Holdings Group, fondé en 1982. Actuellement, Sun Paper possède deux usines dans la province chinoise du Shandong. La société exploite également une usine au Laos avec une ligne de pâte dissolvante de 300 000 tonnes/an et une ligne de pâte recyclée de 400 000 tonnes/an. C'est en juillet 2019 que Sun Paper a créé une filiale en propriété exclusive, Guangxi Sun Paper, pour construire une usine intégrée de pâtes et papiers à Beihai.

Environnement

Lituanie : Après 3 semaines d'arrêt, Grigeo relance enfin sa production de cartons recyclés à l'usine de Klaipeda

On ne plaisante pas avec la pollution. L'usine de Grigeo Klaipeda, qui appartient au groupe Grigeo, producteur lituanien de cartons d'emballage recyclés, en a fait les frais. Elle a en effet dû interrompre sa production, le 13 mai, après que le contrat de traitement des eaux usées expirant avec l'entreprise locale, Klaipedos Vanduo, n'ait pu être prolongé. Motif : la papeterie ne satisfaisait pas aux exigences de prétraitement des eaux usées industrielles. Après des ajustements, un nouvel accord avec Klaipedos Vanduo a été signé le 5 juin et les activités de production de l'usine ont alors immédiatement repris. Il est vrai que la papeterie est surveillée comme le lait sur le feu depuis que les autorités de protection de l'environnement, en début d'année, avaient découvert qu'elle rejetait des effluents non traités dans la lagune de Courlande dans la ville portuaire de Klaipeda.

A l'arrêt

L'américain Verso réduit sa capacité de production

Les papeteries Duluth dans le Minnesota et Wisconsin Rapids dans le Wisconsin, du groupe Verso, premier producteur nord-américain de papiers graphiques et spéciaux, d'emballages et de pâtes, sont à l'arrêt. Cette décision de réduire la capacité de production est motivée par la baisse accélérée de la demande de papier graphique résultant de la pandémie de Covid-19. Selon Fastmarkets RISI, la demande de papiers d'impression et d'écriture en Amérique du Nord a chuté de 38 % d'une année sur l'autre en avril, et les taux d'exploitation devraient chuter bien en dessous de 70 % au deuxième trimestre. Pour rappel, Verso exploite quatre usines avec une capacité de production combinée de 1,97 million de tonnes de papier par an. Même si deux de ses sites sont à l'arrêt, Verso annonce qu'il continuera de fournir des papiers graphiques et spéciaux sous forme de bobines et de feuilles, ainsi que des papiers d'emballage et de la pâte.

Auchan Saint-Herblain stoppe net la distribution de prospectus

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Ça recommence, une nouvelle enseigne qui teste l'arrêt des prospectus/catalogues, cette fois c'est annoncé comme un test réalisé par Auchan près de Nantes. Le magasin Auchan Saint-Herblain a, en effet, pris une décision radicale : celle d'arrêter la diffusion de tracts. Soit la suppression de 3 millions de prospectus sur l'année. Bien sûr, la version numérique est maintenue et 1 000 exemplaires seront encore disponibles chaque semaine à l’accueil du magasin. Résultat de cette expérience en septembre, date à laquelle le distributeur nordiste prendra la décision de déployer ou non ce test sur tout le territoire.
D'autres enseignes ont déjà tenté cette "martingale", Leclerc le premier, il y a une dizaine d'années, qui en est revenu assez vite, et dernièrement Monoprix, profitant de la difficulté d'accès des boîtes aux lettres en centre-ville qui a limité la diffusion à ses magasins. Lors du dernier Colloque Pap'Argus (septembre 2019) les experts de la grande distribution présents ont estimé que l'arrêt de diffusion de prospectus ou catalogues se traduisait par une chute du chiffre d'affaires immédiate de 3 à 5 %. Une affaire à suivre cependant avec attention si les comportements ont changé avec le confinement...

Reprise

La MAP 3 de l'usine de Sappi à Alfeld redémarre fin juillet

La MAP 3 de l'usine Alfeld (Allemagne) de Sappi Europe, touchée par un incendie le 12 mai, reprendra ses opérations au cours de la semaine 31 (qui démarre le 27 juillet). Quant aux livraisons (papiers spéciaux couchés et non couchés), elles devraient commencer à partir de début août. Peu de dommages ont été causés à la machine à papier en définitive et surtout, le cylindre MG n'a pas été endommagé. Ce qui permet une reprise rapide des activités. Néanmoins, l'incendie a affecté le hall des machines, en particulier le plafond de la mezzanine et le toit, qui sont tous deux en réparation. A part cela, aucun dégât à déplorer, notamment sur les 4 autres machines à papier de l'usine, qui emploie 800 personnes.

Pâte

Le sud-coréen Kookil Paper passe commande d'une ligne de préparation de stocks

Créé en 2003, Kookil Paper est un important fabricant de papier sud-coréen produisant en Chine, à Zhangjiagang près de Shanghai et spécialisé dans la production de différents types de papiers spéciaux. En plein développement, il vient de passer commande auprès d'Andritz pour obtenir une ligne complète de préparation de stock de 305 bdmt/j. La nouvelle ligne traitera les balles de pâte de NBKP et LBKP (Northern Bleached Kraft Pulp/Leaf Bleached Kraft Pulp) pour produire du papier spécial pour l'emballage alimentaire ainsi que du papier photo et du papier d'impression spécial. Démarrage prévu pour le premier trimestre 2021.

Equipement

Valmet fournira une chaudière à vapeur à Norske Skog en Autriche

C'est la papeterie de Norske Skog à Bruck an der Mur, en Autriche qui va bénéficier de ce nouvel équipement. La valeur de la commande est estimée à 40 millions d'euros. La chaudière, d'une puissance de 56 mégawatts, sera remise au client en 2022. L'objectif de cet investissement est d'améliorer la compétitivité des coûts de l'usine, de réduire son empreinte carbone et de générer des revenus de la combustion de combustibles dérivés des déchets (RDF). Pour mémoire, Norske Skog exploite six papeteries, avec une capacité de production annuelle de papier de 2,3 millions de tonnes. Le papier journal et le papier magazine sont vendus par le biais de bureaux de vente et d'agents dans plus de 80 pays.

Tissue

Andritz va livrer une machine à papier à l'usine de papier de Xuong Giang au Vietnam

Nouvelle commande pour Andritz qui émane de la papeterie Xuong Giang basée au Vietnam, une filiale de Bac Giang Import Export. La commande porte sur une machine à papier PrimeLineCOMPACT S 1300 complète avec un système de préparation de stock. La nouvelle ligne a une capacité de conception de 54 tonnes/j, une vitesse de conception de 1 300 m/min et une largeur de papier de 2,85 mètres. Elle transformera la pâte vierge en matière première pour produire du papier hygiénique et du papier hygiénique de haute qualité ainsi que des serviettes. Le démarrage est prévu pour le quatrième trimestre 2020.

Tissue

WEPA Giershagen fonctionne à une vitesse record mondiale de 2200 mpm

WEPA Giershagen exploite une MAP 19 qui a été fournie par l'équipementier Toscotec. Après divers aménagements, cette machine produit désormais à une vitesse de 2 200 mètres par minute. C'est le record de vitesse à l'heure actuelle. La MAP 19 est entrée en service en octobre 2015 et est dédiée à la production du papier hygiénique de WEPA. Depuis 2006, Toscotec fournit des équipements au groupe allemand WEPA. Les commandes ont porté sur 5 lignes complètes de tissue - dont 3 clés en main - et 8 projets de reconstruction dans des papeteries en Allemagne, France, Italie et Pologne. A l’échelle européenne, le groupe WEPA est le 3ème fournisseur de papier toilette en volume de ventes derrière Essity (Lotus, Moltonel..) et Sofidel (marques distributeurs).

In extremis, deux candidats ont déposé un projet de reprise d'Arjowiggins Bessé-sur-Braye

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Les repreneurs potentiels de la papeterie Arjowiggins à Bessé-sur-Braye (Sarthe), mise en liquidation judiciaire en mars 2019, avaient jusqu’au vendredi 29 mai, 16 heures, pour faire connaître leurs offres. La veille, aucun investisseur ne s’était encore fait connaître. Mais le 29, coup de théâtre : deux repreneurs ont écrit au mandataire. Pour le moment, leur identité est tenue secrète mais chacune de leur offre d'intention va être étudiée par le tribunal de commerce de Nanterre.
C'est un vrai feuilleton à rebondissements que la série « Arjowiggins ». En effet, l’intersyndicale s'est longtemps battue pour relancer une activité de production autour du papier « barrière ». Près de 80 industriels ont même été approchés !
Mais pour le moment, rien de concret, excepté ce dépôt de deux lettres d'intention à la dernière minute. Reste à savoir si elles seront suivies d'offres fermes. Suite au prochain épisode.

Emballage

Création du nouveau site Progroup Krystals

La société d'emballage Progroup, basée à Landau en Allemagne, et Krystals Premier Packaging, installée à Lincoln au Royaume-Uni, investiront 20 millions de livres sterling (22 millions d'euros) pour créer une unité de production d'emballage sur le site de Progroup à Ellesmere Port, une ville industrielle située dans le Comté de Cheshire en Angleterre. Progroup a investi plus de 80 millions de livres sterling dans cette usine dernier cri qui a ouvert ses portes en 2019. Le chantier d'extension sur l'emballage est en cours, sur une superficie totale d'environ 16 000 m² et sera achevé au second semestre 2020. Il combinera l’usine de carton ondulé de Progroup avec la production d’emballages spécialisés de Krystal. L'usine est en mesure de fabriquer 235 000 tonnes de carton ondulé par an.

Pâte

30 jours d'arrêt à l'usine de Celgar en Colombie-Britannique

Mercer International, producteur de pâte NBSK (2,2 millions de tonnes par an) signale que son usine de Celgar, située à Castlegar, au Canada, dans la région intérieure de la province de la Colombie-Britannique, à environ 600 km à l'est de Vancouver en Colombie-Britannique, prendra un temps d'arrêt prolongé en juillet. En plus du temps d'arrêt de maintenance régulièrement prévu de cinq jours, l'usine sera ainsi mise au ralenti pendant environ 30 jours cet été. Motif invoqué : la disponibilité réduite de fibres dans la zone d'approvisionnement de l'usine, suite au Covid-19. Une situation difficile pour le site qui peut néanmoins compter sur sa position stratégique, à proximité des côtes de la Colombie-Britannique, pour maintenir ses ventes en Asie où la majorité de sa pâte est vendue.

Bilan Copacel 2019 : avant la crise c'était déjà la crise

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

La conférence annuelle de Copacel s'est déroulée cette année sous une forme inédite mais tendance par les temps qui courent, en mode webinar. Le bilan 2019 révèle une baisse de 7 %, à 7,3 millions de tonnes, de la production de papiers et cartons en France. En valeur, le chiffre d’affaires de l’ensemble du secteur (papier, carton et pâte marchande) s’est déprécié de 12,8 %, pour atteindre 5,4 milliards d’euros. La cause : la diminution du prix de vente de la plupart des familles de papiers et cartons. Dans le détail, Copacel relève que la production des papiers à usages graphiques a accentué son repli en 2019 (-22,6 % à comparer à -5,1 % en 2017). A noter aussi la production des papiers et cartons d’emballage qui s’est légèrement contractée en 2019 (-0,6 %). Même tendance à la baisse côté production des papiers d’hygiène, qui voit son volume diminuer en 2019 (- 3,4 %). La seule progression est celle du volume de pâte produit en 2019 : +0,8 % soit 1,63 Mt. Copacel observe aussi dans son bilan que les opérateurs de déchets ont collecté moins de déchets en 2019 : 6,7 Mt de déchets papier carton, dont 5,2 Mt ont été utilisés par l’industrie papetière française. Cette consommation de Papiers et Cartons à Recycler (PCR) correspond à une baisse de 3,4 % par rapport à l’année précédente.

 

D'habitude, les chiffres de l'année antérieure servent de base sur laquelle s'appuie le président de l'organisation professionnelle pour évoquer les perspectives 2020. Bien évidemment, le coup d’arrêt de l’économie provoqué par le début du confinement à la mi-mars entraîne un changement complet de paradigme, avec une situation inédite. Dans ce contexte, Philippe d'Adhemar, Président de Copacel analyse les impacts de la crise sur l'activité de la filière et fait un ensemble de propositions, ceci avec l’objectif qu’elles soient reprises dans le plan de relance en cours de rédaction par le Gouvernement.

Retrouvez toutes ces pistes de réflexions dans le dossier « Relance de la filière by Copacel » à
paraître très bientôt dans Pap'Argus (n°369).

Production

Cartiere Villa va augmenter sa production de carton ondulé recyclé

À la fin du mois de mai, le groupe italien de papier et d'emballage Pro-Gest, a obtenu les permis nécessaires pour augmenter la production de carton ondulé recyclé (RCCM) de son site Cartiere Villa basé à Mantoue. Celle-ci passera à 405 000 t/an. C'est l'un des plus grands projets d'augmentation de capacité sur le marché européen de 2020. L'usine de Mantoue est conçue pour produire des cannelures et des revêtements à base de fibres recyclées dans des grammages de 70 à 160 g/m². Pour rappel, Pro-Gest avait acquis l'usine de papier de Mantoue au groupe Burgo en juin 2015.

Nomination

Fady Gemayel, nouveau Président de la Fefco

C'est le copropriétaire et le Président d'honneur de l'entreprise familiale de carton ondulé « Gemayel Frères », qui a été élu président de la Fefco pour une durée de deux ans. Fady Gemayel est également copropriétaire et président de la Société Libanaise de Carton Solicar, Gemdoubs et Norpaper, principales papeteries implantées en France. Il succède au Dr. Jan Klingele (associé directeur de Klingele Papierwerke) qui était en poste depuis quatre ans et qui agira désormais en tant que vice-président de l'organisme. Saverio Mayer, Pdg Europe de Smurfit Kappa a lui été réélu vice-président, de même que Nina Iversen, directrice générale de Glomma Papp, qui restera vice-président honoraire.

Blue Paper sera à l'arrêt six semaines

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Le site papetier strasbourgeois Blue Paper, coentreprise du groupe belge VPK Packaging et du groupe allemand Klingele Packaging est spécialisée dans le papier pour ondulé et exploite l'une des machines à papier les plus larges d'Europe. Visant une augmentant de ses capacités de 40 000 tpa, Blue Paper prévoit de reconstruire à l'automne la section de séchage de cette MAP. Ce qui engendrera un arrêt pendant six semaines pour travaux. La capacité du site s'élève, avant travaux, à 400 000 tonnes de papier par an.

Hygiène

Ahlstrom-Munksjö accélère la production de masques grand public

La société avait annoncé en avril qu'elle commencerait la production de masques faciaux à son usine finlandaise Tampere. En plein développement, elle annonce qu'elle augmente l'offre de masques pour les consommateurs finlandais avec Teho Filter Oy et S Group. Concrètement, Ahlstrom-Munksjö fournit du matériel de masques faciaux depuis son usine de Tampere à Teho Filter pour l'assemblage des masques et ceux-ci seront disponibles en mai-juin dans les magasins du détaillant finlandais S Group. L'efficacité de filtration du masque facial s'élève à 88 %. Pour mémoire, le papetier, qui figure parmi les grands producteurs mondiaux de produits à base de cellulose et de fibres, a bouclé l’exercice 2019 sur une baisse de 2,7 % de son chiffre d’affaires à 2 916,3 millions d’euros.

Production

BillerudKorsnäs étend sa coopération avec UPM à Pietarsaari

BillerudKorsnäs et UPM ont conclu un accord qui prolongera celui de fourniture de pâte, de vapeur et d’électricité pour la production de l’usine de BillerudKorsnäs à Pietarsaari. L'accord initial avait été signé en 2012 en même temps que l'acquisition par BillerudKorsnäs de l'usine et devait initialement expirer en juin 2022. Dans le cadre de la renégociation, les parties ont convenu que BillerudKorsnäs verserait une indemnité de 15 millions d'euros à UPM au cours de l'année à venir. L'usine de production de Pietarsaari (Jakobstad) est située à Bottenviken, dans l'ouest de la Finlande. Elle produit du papier kraft et des sacs destinés aux utilisateurs ayant des exigences très élevées en matière de résistance, durabilité, flexibilité, pureté et imprimabilité. Pietarsaari produit également des qualités de papier avancées et hautes performances pour une variété d'applications techniques, telles que les papiers abrasifs, le bobinage et l'enrubannage.

Papeterie

Clairefontaine prépare la rentrée

La consommation européenne d'articles de bureau comme celle de papiers a brutalement chuté durant les deux premiers mois du Covid-19. Fatalement, les ventes du groupe ont subi le contrecoup. Et Clairefontaine de citer le tonnage de ses expéditions de papier qui ont été réduites d'un tiers pendant la période. Pour autant, les ateliers sont restés en activité, seule la production de certaines spécialités a dû être arrêtée. S'agissant de la préparation des campagnes de rentrée des classes, pas d'inquiétude, elle se fait normalement, tient à rassurer le groupe. Qui souligne toutefois le manque de visibilité dans les mois à venir et qui prévient qu'il pourrait être amené à ajuster la production de certaines de ses unités si besoin.

Production

Le canadien Canfor réduit la voilure

Le ralentissement économique mondial oblige Canfor Pulp à fermer deux sites. Cette décision concerne les usines de Prince George Pulp and Paper et d'Intercontinental Pulp. La période d'arrêt devrait s'étendre pendant quatre semaines à compter du 6 juillet 2020. Cette mesure réduira la production de Canfor Pulp d'environ 38 000 tonnes de pâte kraft commerciale et 12 000 tonnes de papier kraft. De plus, l'entreprise a annoncé qu'elle fermerait définitivement sa scierie d'Isle Pierre, située près de Prince George, en Colombie-Britannique, sur la côte ouest du Canada. La fermeture prendra effet au troisième trimestre 2020. Pour mémoire, Canfor Pulp possède trois usines de pâte kraft blanchie de résineux du Nord (NBSK), une usine de pâte chimico-thermo-mécanique blanchie (BCTMP) et une usine de papier kraft en Colombie-Britannique.

Marché

Les prix des PCR repartent à la hausse

Changement de tendance sur le marché des PCR. Alors que les prix ne cessaient de fléchir depuis l’été 2017 en raison des baisses d’importations chinoises, il a subi à la mi-mars une chute des collectes domestiques et industrielles. C’est dans ce contexte de crainte de pénurie de matière que les prix des papiers récupérés sont repartis à la hausse dès le mois d’avril, et se sont poursuivies en mai. Les sortes cartons enregistrant en effet +30 euros/t de hausse, les sortes à désencrer, +20 euros/t, les BMS pouvant atteindre +30 euros/t d’augmentation également. A fin mai, les collectes des ménages et industrielles repartent et pourraient augurer d’un rééquilibrage des prix assez rapide, dans un contexte de moindre demande des papetiers. Si le Covid-19 ne rebat pas une fois encore les cartes…

Production

Le papetier norvégien Norske Skog redémarre plusieurs MAP qui avaient été arrêtées à Golbey et Bruck

Les restrictions liées au Covid-19 avaient intensifié la baisse de la demande sur les marchés du papier de publication. Dans ce contexte, Norske Skog avait réduit la production de plusieurs usines. Progressivement, le fabricant de papier norvégien redémarre des machines à papier qui avaient été temporairement arrêtées dans ses usines de Golbey (Vosges) et Bruck (Autriche). Sur le premier site, la MAP 1, qui produit jusqu'à 250 000 t/an de papier journal est à nouveau opérationnelle. De même que la seconde MAP, d'une capacité de 350 000 t/an. A l'usine de Bruck, ont été remises en service la MAP 4, d'une capacité de 275 000 t/an de LWC ainsi que la MAP 3, qui peut produire jusqu'à 128 000 t/an de papier journal. A noter en revanche que les MAP 4 et 5 installées à l'usine de Saugbrugs, en Norvège, sont toujours à l'arrêt. Celles-ci ont une capacité combinée de 220 000 t/an de papier SC.

Certification

Le nouveau carton épais d'Iggesund Paperboard est certifié pour les presses numériques HP Indigo

Il s'agit de l'Invercote Creato 380 g/m2 18 pt. (457 microns). Précisément, ce carton a été testé et certifié pour les presses de série HP Indigo 10000 et HP Indigo 7000. L'Invercote Creato 380 g/m2 rejoint ainsi les autres grammages du portefeuille puisque tous les grammages inférieurs de la gamme possèdent déjà la certification HP. Rappelons que la gamme de produits Invercote Creato est conçue pour offrir des propriétés d'impression identiques sur les deux faces, avec une surface exceptionnellement lisse, capable de reproduire fidèlement les images imprimées les plus sophistiquées. Associée aux excellentes propriétés de l'Invercote Creato en matière de structure, de conception et de gaufrage, cette surface est parfaite pour les applications graphiques complexes.

Nouvel appel des élus pour sauver Chapelle Darblay

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Pas moins de cinquante élus, dont trois parlementaires et le maire (PS) de Rouen, Yvon Robert, ont appelé lundi le gouvernement à « sauver » l'un des derniers sites français de recyclage papier, Chapelle Darblay, propriété du groupe finlandais UPM. Concrètement, les signataires demandent que la puissance publique intervienne pour imposer à UPM un délai plus long, empêcher la fermeture et sauver le site en facilitant le rachat. Car celui-ci est toujours dans l'attente d'un repreneur, les négociations avec le belge VPK n'aboutissant pas. Si rien ne se passe d'ici le 15 juin, l'usine basée à Grand Couronne fermera tout bonnement ses portes. Pour mémoire, UPM avait annoncé en septembre la mise en vente de l’usine, qui emploie 228 salariés et induit au moins 800 emplois indirects. Il faut savoir que ce site participe activement à la reconversion écologique de notre industrie en produisant du papier graphique à partir de 100 % de papiers usagés. Doté d'une puissance de recyclage de l'équivalent du tri de 24 millions d'habitants, il comprend une station d'épuration pouvant subvenir aux besoins de 400 000 personnes. Il possède aussi une chaudière biomasse capable de chauffer une ville de 20 000 habitants.

plastique

98 % des fabricants de la filière poursuivent leur transition vers une économie circulaire

La profession maintient le cap de la transition écologique et confirme son engagement pour parvenir à une filière de l'emballage plastique 100 % circulaire. C'est ce qui ressort de l'enquête menée du 29 avril au 8 mai 2020 par Elipso, représentant des fabricants d'emballage plastique (rigide et souple). Plus d'un tiers des interrogés appellent même à approfondir encore plus rapidement cette dynamique. Le critère environnemental majoritairement mis en avant est l'incorporation de matière recyclée pour 81 % des répondants. C'est bien évidemment en lien avec l'objectif gouvernemental d'atteindre 100 % de plastique recyclé en 2025. Elipso estime que, grâce aux engagements volontaires d'incorporation en France et au niveau européen, l'objectif de 440 000 tonnes de matières plastiques recyclées incorporées dans les emballages en 2025 en France est réaliste. Viennent ensuite les critères de recyclabilité pour 69 % des interrogés puis l'allégement pour 40 %. Ces résultats confirment la continuité des travaux de recherche et développement en matière d'éco-conception des emballages, pour continuer d'améliorer l'empreinte carbone des produits. 42% des sondés soulignent néanmoins que la réalité économique actuelle pourrait décaler certains investissements.

Investissement

L'Uruguay renégocie un accord de 3 milliards de dollars avec UPM

L'investissement d'UPM en Uruguay est d'une importance vitale pour le pays, encore plus dans le contexte de crise que l'on connaît actuellement. C'est pourquoi le gouvernement de l'Uruguay a signé un protocole d'accord avec le groupe finlandais qui affine et finalise la portée de ses investissements, notamment dans la construction d'une usine de pâte à papier. En résumé, en vertu du nouvel accord, UPM investirait plus d'argent. Notamment, UPM sera désormais responsable des coûts des travaux d’infrastructure qui, dans le cadre de l’accord précédent, incombaient au gouvernement. Montant du programme : 60 millions de dollars US en infrastructures routières et 68 millions de dollars US en infrastructures électriques. UPM prévoit également d'investir dans une nouvelle pépinière dans la partie centrale de l'Uruguay. Cette troisième pépinière d'eucalyptus prévue améliorerait l'approvisionnement compétitif en bois. L'investissement prévu est estimé à environ 25 millions de dollars US. Rappelons que le groupe UPM emploie 18 700 personnes dans le monde et que son chiffre d'affaires annuel s'élève à environ 10,2 milliards d'euros.

Dernière chance pour Arjo Bessé

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

C'est un représentant de l’entreprise britannique EDD qui s'est déplacé à Bessé-sur-Braye la semaine passée pour faire un état des lieux de la papeterie Arjowiggins. Ce groupe écossais est spécialisé dans la revitalisation et la revente de sites industriels à l’abandon. La visite s'est bien passée mais aucune information n'a filtré depuis. Or, cela fait quatorze mois que la papeterie Arjowiggins de Bessé-sur-Braye a été liquidée. Depuis, l'intersyndicale et une association d'anciens salariés se mobilisent pour faire redémarrer l'activité. Mais leurs chances apparaissent bien minces. D'autant que le mandataire judiciaire s’apprête à liquider les actifs. C'est prévu le 29 mai. C'est la raison pour laquelle l’association Action citoyenne pour l’intérêt général, créée par des habitants de la Sarthe pour défendre les intérêts de la papeterie Arjowiggins, s'est réunie devant la préfecture le 25 mai pour demander un report de la vente aux enchères de l’entreprise locale à septembre 2020. A suivre…

Production

Le russe JSC Volga commence à fabriquer du papier brun

La diversification est de mise pour l'entreprise JSC Volga (située dans la ville de Balakhna, région de Nijni Novgorod). Celle-ci innove et démarre la production de papier brun, 42-48 g/m2 de grammage, à utiliser comme doublure pour le carton ondulé. Ce papier se distingue par sa couleur unique (nuance brune), son pouvoir absorbant et sa finition (produit sous forme 100 % TMP, procédé thermomécanique). À l'heure actuelle, ce papier de couleur brune peut être produit sur deux machines à papier. Pour rappel, JSC Volga produit habituellement du papier journal 100 % TMP et du papier ondulé (cannelure).

Equipement

Hamburger reporte la mise en service de la nouvelle MAP 2 de l'usine de Spremberg

Reporté à septembre : voici la décision prise par Hamburger, filiale du groupe autrichien Prinzhorn, pour le démarrage de la nouvelle machine de cartons ondulés à l'usine de Spremberg en Allemagne. Ce décalage est dû aux impacts du Covid-19 mais aussi à un incendie qui s'était récemment déclaré dans la zone de préparation des stocks. Les dommages sont estimés à plusieurs millions d'euros, car certaines machines de traitement des vieux papiers doivent être entièrement remplacées. La nouvelle MAP 2, qui produira du testliner blanc et brun, aura une capacité annuelle de 500 000 t. Avec la nouvelle machine, l'usine de Spremberg pourra produire jusqu'à 850 000 t/an de matériau de caisses ondulées. Montant de l'investissement consenti pour cet équipement : 370 millions d'euros. Avec 2,47 millions de tonnes et dix usines, Hamburger est l'un des principaux producteurs de papier ondulé de haute qualité en Europe.

Impression

La Manufacture d'Histoires Deux-Ponts applique un vernis anti Covid-19

Mieux vaut prendre ses précautions et se prémunir le plus possible du coronavirus. Dans cette optique a été créé un vernis qui tue le virus ! Une innovation développée par une équipe de chercheurs en Allemagne que la Manufacture d'Histoires Deux-Ponts, imprimerie labellisée entreprise du patrimoine vivant, propose désormais à ses clients. Ce vernis antimicrobien à base d'eau répond aux attentes de nombreux clients, notamment dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, dont les documents imprimés, tels que les menus ou les livrets d'accueil, peuvent rapidement passer de mains en mains, et être porteurs de germes. Et elle s'adresse naturellement aux secteurs du médical, pharmacies, etc. Rappelons que la durée de vie du Covid-19 sur du papier imprimé serait de 3 heures et de 24 heures sur du carton.

Equipement

Kemira étend son contrat de fourniture de produits chimiques de blanchiment auprès d'UPM-Kymmene

La signature entre les deux partenaires, le finlandais Kemiran et le groupe UPM-Kymmene, étend la portée du contrat de fournitures en Uruguay. Le nouvel accord concerne l'usine de pâte à Fray Bentos et la nouvelle usine de pâte UPM d’une capacité de 2,1 millions de tonnes, actuellement en construction à Paso de los Toros. L'investissement total devrait s'élever à environ 30 millions de dollars US. Le but de ce contrat est bien entendu d'améliorer la qualité de la production, pour une pâte plus propre et offrant une meilleure opacité. Avec plus de 5 000 employés, l'entreprise chimique Kemira a généré un chiffre d'affaires d'environ 2,7 milliards d'euros en 2019.

UPM Chapelle Darblay : les élus demandent le soutien du Premier ministre

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

La situation du site de Chapelle Darblay devenant critique, c'est un véritable appel à l'aide qu'ont lancé maires, députés et sénateurs au Premier ministre Édouard Philippe. Et les élus de l'alerter sur le risque de fermeture définitive de la papeterie UPM basée à Grand-Couronne. « Si rien n’est entrepris d'ici au 15 juin, c’est 230 suppressions d’emplois directs qui seront prononcées ainsi qu’un véritable gâchis industriel incompréhensible au regard des nombreux atouts présentés par cet établissement », peut-on lire dans la lettre ouverte adressée le 12 mai dernier au Premier ministre. Pour mémoire, UPM Chapelle Darblay produit du papier journal recyclé à 100 % à partir de la collecte des papiers usagés sur l’ensemble de la vallée de la Seine et au-delà. Et 30 % de sa production est destinée au marché français laquelle représente 50 % de la consommation française de papier journal. Le reste de la production va au marché européen. Le courrier mentionne aussi la situation idéale du site, installé en bord de Seine ce qui permet son approvisionnement par voie fluviale. Il rappelle également que le site dispose d’une chaudière biomasse alimentant l’usine et dont le surplus de production d’électricité est revendu dans le cadre d’un dispositif d’obligation de rachat fixé par la Commission de Régulation de l’Energie. Soulignant ainsi que la papeterie de Grand Couronne s’inscrit déjà pleinement dans l’économie circulaire de demain promue par les pouvoirs publics… Et donc que la fermeture de Chapelle Darblay au même moment porterait un discrédit sérieux à la démarche du gouvernement. Par ailleurs, à l'heure où la question de l'indépendance nationale est sur le devant de la scène, il serait plus qu'intéressant de se pencher sur le potentiel de cette usine, dont la MAP 3, actuellement à l‘arrêt, pourrait répondre aux besoins de production de masques.

Equipement

Livraison de caisses hydrauliques Intelli-Jet V à l'usine Smurfit Kappa Uberaba au Brésil

C'est Paper Machinery Producer, fournisseur mondial de technologies soutenant l'industrie du papier depuis plus de 160 ans, qui a été retenu pour livrer un nouvel équipement pour la MAP 5 de Smurfit Kappa située dans l'usine d'Uberaba au Brésil. Cette commande de caisses hydrauliques Intelli-Jet V offrira un avantage concurrentiel à l'usine d'Uberaba sur un marché brésilien en croissance rapide. Notamment, cet équipement permet d'améliorer considérablement la qualité du papier produit et d'améliorer la formation des feuilles. La livraison de tous les équipements et la mise en service sur le site spécialisé dans la fabrication des emballages est prévue pour le dernier trimestre 2020.

Tissue

Ahlstrom-Munksjö démarre la production de masques avec ses partenaires

Le chantier est lancé : Ahlstrom-Munksjö en coopération avec Filterpak et K Group débute la production et la fourniture de masques faciaux à usage civil en Finlande. Le premier lot de masques sera disponible fin mai. Voici la répartition des rôles : Ahlstrom-Munksjö est responsable de la production des matériaux de masques à base de fibres dans son usine de Tampere, Filterpak prend en charge l'assemblage des masques à Hanko et le finlandais K Group se charge de leur logistique et de leur approvisionnement. L'efficacité de filtration de ces masques est de 88 % (sur la base de la mesure effectuée par le Centre de recherche technique VTT de Finlande). Ce qui est nettement supérieure à l'efficacité d'environ 20 à 40 % des masques en tissu. Grâce à cette coopération, Ahlstrom-Munksjö, K Group et Filterpak vont augmenter l'offre d'équipements de protection conçus pour les personnes autres que les professionnels de santé. Il faut savoir que l'usine de Tampere est capable de produire du matériel pour plus de 10 millions de masques à court terme et peut augmenter sa capacité à environ 30 millions de masques par mois.

Forêt

L'écosystème forestier européen appelle à être éligible au plan de relance

Comme la plupart des industries de l'Union européenne, le secteur forestier a été durement touché par le choc provoqué par la crise sanitaire du Covid-19 : la baisse de la demande intérieure et extérieure, l'interruption des chaînes d'approvisionnement et les problèmes logistiques ont fait des ravages dans le secteur qui s'attend à une perte de chiffre d'affaires moyenne de 20 % en 2020. C'est la raison pour laquelle les partenaires du secteur forestier, dont le CEPI (l'organisation des producteurs européens des industries papetières basée à Bruxelles), ont envoyé une proposition au commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton, pour inclure l'écosystème des industries forestières européennes comme l'un des écosystèmes éligibles au plan de relance européen. Le secteur compte plus de 420 000 entreprises (20 % du secteur manufacturier total de l'UE), 3,5 millions d'employés directs (10 % de la main-d'œuvre totale dans le secteur manufacturier) et génère un chiffre d'affaires annuel de 520 milliards d'euros, soit 3 % du PIB de l'Union européenne.

L'américain Verso va réduire sa production de papier graphique

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Le marché du papier graphique est en déclin structurel et cette évolution s'est même intensifiée depuis le début de la crise de Covid-19. Dans ce contexte, le fabricant de papier américain Verso décide de mettre en place des temps d'arrêt et de réduire sa production de 100 000 à 110 000 t de papier graphique au deuxième trimestre. Verso précise bien que cela ne concerne que le papier graphique et que la production de papier de spécialité, de pâte à papier et de papier d'emballage ne serait pas affectée. « Il est difficile de prévoir l'impact continu du Covid-19 sur nos activités. Lorsque nous appliquons les prévisions de l'industrie à l'ensemble des activités de Verso, nous observons une baisse d'environ 40 % des expéditions au deuxième trimestre 2020 par rapport au deuxième trimestre de 2019 », a déclaré la société. Ceci explique cela…

Sinistre

L'usine de Sappi Alfeld touchée par un incendie

Mardi soir, l'usine de papier d'Alfeld installée en Allemagne a été touchée par un incendie. La MAP 3 a subi quelques dommages, ce qui a entraîné une baisse de sa production. En revanche, toutes les autres machines à papier sont 100 % opérationnelles. Rappelons que le site d'Alfeld appartient au papetier sud-africain Sappi. Il produit des papiers spéciaux couchés et non couchés et du SBB (carton de pure cellulose blanchi) sur cinq machines à papier. Le papier et le carton sont proposés dans des grammages allant de 18 g/m² à 400 g/m².

Packaging

Feldmuehle se renforce sur le marché de l'emballage

Le groupe allemand Feldmuehle, fabricant de papiers pour étiquettes et emballages souples, annonce que l'usine a réussi à transférer sa qualité de papier « VivaKraft » (papier d'emballage souple) sur sa MAP 1. La conversion de sa machine permet au papetier basé à Uetersen (en Allemagne) et qui avait été repris par Kairos en juin 2018, de renforcer ses positions sur le marché de l'emballage, un secteur à fort potentiel. Il faut savoir que ce produit VivaKraft est ultra pratique et convient aux applications en contact direct avec les aliments (aliments secs, humides et gras). Il combine une excellente surface avec des propriétés de résistance les plus élevées. Disponible en 80 et 90 g/m2, Vivakraft est conçu pour être le support parfait pour toutes sortes de solutions d'emballage monocouches et multicouches.

Equipement

Toscotec achève la reconstruction de la MAP 1 d'Arapepco à Alep, en Syrie

On imagine sans peine combien cela a dû être difficile de mener à bien le projet de reconstruction de machine à la papeterie Khan Al-Asal, près d'Alep, en Syrie. C'est vraiment un tour de force qu'a réussi Toscotec, pour le compte de l'Arab Company For Paper Products (Arapepco) dans ce pays en conflit, miné par les guerres. Mais le résultat est là : Arapepco a démarré avec succès sa MAP 1, après l'importante reconstruction fournie par Toscotec. La machine à papier présente une largeur de coupe de bobine de 2850 mm, une vitesse de conception de 800 mpm et produit des cannelures et des doublures de test dans une plage de 105 à 200 g/m2 en utilisant du papier 100 % recyclé. Les objectifs de la reconstruction sont d'augmenter la capacité de production de la MAP1, d'élargir la gamme de produits fabriqués et d'améliorer la qualité du papier. Arapepco, qui appartient à la famille Badinjki, propose des produits en papier et en carton, y compris des cannelures, du papier doublure d'essai, du papier d'emballage et du carton coloré, du carton gris et du formica à partir de fibres 100 % recyclées.

Bilan

USA : la filière papier-carton tient le choc

Il est toujours intéressant de voir l'évolution de la filière dans d'autres pays. A ce titre, l'enquête annuelle de l'American Forest & Paper Association (AF&PA) sur les capacités de papier, de carton et de pâte à papier, est instructive. Elle révèle ainsi que bien que la capacité globale de papier et de carton aux États-Unis ait diminué de 0,5 % en 2019, certains secteurs ont augmenté, notamment ceux du papier de soie, du carton et du carton plat. Dans le détail, la capacité en papier de soie a augmenté de 0,6 % en 2019. En un an, sept nouvelles machines à papier tissue ont été lancées ou le seront, de sorte que la capacité en tissue devrait dépasser de loin la croissance tendancielle, augmentant de 3,5 % en 2020. La part de la capacité de la catégorie papier est, elle, passée de 44 % en 2009 à 34 % en 2019, les capacités de papier journal et de papier d'impression-écriture continuant de diminuer. Sans surprise, plusieurs machines produisant les papiers de communication ont été définitivement fermées ou converties en production de cartons d'emballage et de papiers d'emballage. L'enquête montre également que la capacité en carton-plat a augmenté de 1,5 % en 2019, atteignant un record de 40,3 millions de tonnes.

Production

Grosse commande Andritz pour le projet Puma II de Klabin au Brésil

Le groupe technologique international Andritz va livrer une usine de gazéification et une ligne de traitement de la biomasse pour une usine de pâte à papier à Ortiguera, au Brésil. C'est le fabricant d'emballages brésilien Klabin qui a passé cette commande. En remplaçant 100 % du fioul lourd actuellement brûlé dans l'un des fours à chaux de l'usine, le nouvel équipement permettra de réduire considérablement l'empreinte carbone de l'usine. Rappelons qu'Andritz a déjà fourni d'importantes technologies et équipements de traitement pour l'usine de pâte Klabin à Ortigueira, qui a été mise en service en 2016.

Plastique

Comme le papier-carton, le plastique affronte la crise

S’adapter ! Maître-mot de toutes les filières, papiers-cartons comme plastique, depuis le début de la crise sanitaire. A la mi-avril, le représentant des fabricants d’emballage plastique Elipso se voulait rassurant : « La filière a su opérer une réorganisation efficace pour honorer les commandes des secteurs clefs (la santé, l’agroalimentaire et l’hygiène) face à la lutte contre la pandémie. » Et de souligner la « réactivité exceptionnelle » des fabricants d’emballages à destination de l’alimentaire vendu en grande distribution qui ont dû faire face à une hausse d’activité de 10 à 30 % en début de crise, dans un contexte limitant d’absentéisme. Mais de nombreux acteurs de la filière anticipaient déjà fin mars une baisse d’activité sur avril, dans le contexte actuel de grandes incertitudes. Côté prix, la tendance baissière amorcée en mars s’est renforcée en avril pour l’ensemble des qualités des plastiques neufs, la chute la plus importante concernant le PS Cristal qui enregistre -15,3 % sur un mois, et -25,4 % sur 12 mois. En une année, les prix des plastiques neufs ont baissé en moyenne d’environ 20 %. L’ensemble de ces données est à retrouver dans votre espace abonnés.

Papiéthèque

American Eagle Paper Mills présente une nouvelle gamme de papiers antimicrobiens

Spécialisé dans la fabrication de papiers recyclés, American Eagle Paper Mills, basé à Tyrone, en Pennsylvanie, innove avec une nouvelle gamme de papiers antimicrobiens. Ils ont été traités avec la technologie des ions d'argent Biomaster pour offrir une protection antimicrobienne pendant toute la durée de vie du papier. Leur utilisation est préconisée dans les restaurants et pour les services alimentaires.

Recyclage des papiers : baisse de la taxe d'éco-contribution

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Citeo vient d'informer les éditeurs de presse que le tarif pour le recyclage des papiers baisse à 58 euros hors taxe par tonne en 2021 (pour les tonnages mis en marché en 2020). Pour mémoire, le tarif était de 67 euros pour les tonnages 2019 et 2018, de 60 euros pour les tonnages 2017 et de 54 euros pour les tonnages 2016. Citeo explique que « le tarif pour les mises en marché 2020 a été ajusté pour tenir compte de la diminution des tonnages dans les opérations de collecte et de tri des papiers ».

Impression

Reprise de la production des billets de banque en France

Le Covid-19 a entraîné un changement des habitudes des Français dans leur manière de régler leurs achats. Pour se prémunir du virus, beaucoup ont adopté le paiement sans contact au détriment du papier. Résultats : les retraits aux distributeurs à billets ont fortement baissé. C'est dans ce contexte tendu que l’imprimerie et la papeterie de la Banque de France, situées respectivement à Chamalières et Vic-le-Comte dans le Puy-de-Dôme avaient été mises à l'arrêt. Heureusement, les affaires ont repris partiellement le 20 avril avec comme objectif d’être à 60 % de sa capacité cette semaine. En temps normal, l’imprimerie de Chamalières et la papeterie de Vic-le-Comte assurent la production de 2,5 milliards de billets par an, dont près de la moitié en euros.

Hausse de prix

Le fabricant américain d'emballage Sonoco augmente ses prix en Amérique du Nord

A compter du 8 juin, tous les contenants rigides à base de papier vendus par le fabricant Sonoco en Amérique du Nord augmenteront d'au moins 5,5 %. Cette hausse s'explique par l'augmentation rapide et spectaculaire du coût du papier récupéré. Sans oublier la hausse des coûts d'exploitation aggravés par la pandémie de Covid-19, qui a eu un impact sur la main-d'œuvre, la constitution de stocks et les coûts de transport associés.

 

Production

Le turc Essel Kağıt acquiert la plus grande MAP tissue de Turquie

Le groupe turc Essel Kağıt a sélectionné le constructeur italien Toscotec (qui vient de tomber dans le giron de l'allemand Voith) pour la fourniture d'une nouvelle machine, MAP 3, dans son usine d'Osmaniye, basée dans le sud du pays. Fondée en 2005, Essel Kağıt, dont le siège est à Izmit, est l'un des principaux fabricants de rouleaux de papier hygiénique. Le démarrage de la nouvelle machine est prévu pour l'automne 2021. Avec une largeur nette de 5 700 mm, elle sera la plus grande machine à papier de Turquie. Elle sera aussi dotée de la capacité de production la plus élevée du pays, de 270 t/j. Ce nouvel équipement portera la capacité totale de l'entreprise à 470 t/j. Essel Kağıt possède deux usines de tissue, l'une à Zonguldak Çaycuma (dotée d'une MAP 1 et qui produit 26 000 t/a) et Osmaniye (qui avait jusqu'à présent une MAP 2, dotée d'une capacité de 50 000 t/a).

Equipement

Le groupe turc Hayat Kimya se dote d'une septième ligne de production de tissue

Décidément, cela bouge dans le secteur du tissue turc ! Cette fois, c'est le producteur de tissue turc Hayat Kimya qui a décidé d'investir dans une deuxième machine pour son usine de Mersin, installée en Turquie. Ceci pour répondre à la demande croissante. La nouvelle ligne ajoutera 70 000 tonnes de mouchoirs à la production actuelle. C'est Valmet, un fournisseur historique du groupe (il a déjà livré 6 machines à Hayat Kimya) qui fournira cette nouvelle machine. Cette nouvelle machine à tissue aura une largeur de 5,6 m, une vitesse de conception de 2 200 m/min et utilisera comme matière première de la fibre vierge. Concrètement, la livraison de Valmet comprendra une ligne complète de production de tissue, avec des systèmes de préparation de stock et la machine Valmet Advantage DCT 200 TS. La machine sera équipée d'une caisse de tête OptiFlo et d'un cylindre Yankee en alliage coulé. Pour rappel, Hayat Kimya, qui fait partie du groupe Hayat, opère principalement dans les catégories des soins à domicile et de l'hygiène pour l'industrie des biens de consommation. C'est le plus grand fabricant de tissue d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Europe de l'Est, avec 490 000 tonnes de capacité de production/an.

Production

Production en baisse à l'usine de papier de Burgo Duino

Rififi à l'usine de papier LWC Burgo Duino, située près de Trieste en Italie, dont la production était en baisse suite à une chute des commandes depuis l'accident survenu récemment. L'effondrement d'un échafaudage qui bordait une machine à papier, a blessé 3 collaborateurs. Le 5 mai, les employés de l'usine ont alors déclenché une grève d'une journée pour attirer l'attention sur les conditions de travail sur le site. Le groupe s'attend à ce que la production de la papeterie Duino reprenne dans le courant de la semaine. A noter que Burgo n'exclut pas de prendre des temps d'arrêt supplémentaires à Duino et dans d'autres usines de papier graphique et de publication si la situation actuelle se poursuit.

Equipement

Le chinois IT Tech Packaging (ITP) veut lancer une ligne de production de tissue

ITP, important fabricant et distributeur de produits de papier diversifiés dans le nord de la Chine a signé un accord d'achat de machine à papier (MAP 10). Objectif : du fait de la flambée de la consommation de produits de première nécessité, le groupe entrevoit un marché en croissance et veut ainsi lancer la troisième ligne de production de tissue en plus de la MAP 8 et de la MAP 9. Utilisant le papier recyclé comme matière première principale (à l'exception de ses produits en tissue), ITP produit et distribue trois catégories de produits en papier : papier ondulé moyen, papier d'impression offset et produits en tissue. Avec une production basée à Baoding et Xingtai dans la province du Hebei, dans le nord de la Chine, ITP est situé stratégiquement à proximité de la région de Pékin et de Tianjin, qui abrite une base croissante d'activités industrielles et manufacturières et l'un des plus grands marchés de consommation de produits en papier du pays.

La production des papiers et cartons a chuté de -12,8 % en mars

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Les chiffres de la Copacel, que vous pouvez retrouver sur notre site (dans votre espace abonné), viennent de tomber et ils ne sont pas bons : la production des papiers et cartons du mois de mars a chuté, en France, de -12,8 %, en comparaison avec le mois de mars 2019. Sans surprise, ce sont les papiers à usage graphique qui enregistrent la plus forte baisse avec -29,8 %, dont -8,8 % pour le non-couché sans bois. S'agissant des papiers et cartons pour l’emballage et le conditionnement, la baisse est moindre, de -6,3 %. Remarquons toutefois la forte baisse (-23,8 %) pour les papiers destinés à l’emballage souple et pour le carton plat (-14,2 %). En revanche, la situation s'améliore pour les PPO, qui enregistrent une baisse seulement de -3,7 %. Enfin, la production de papiers d’hygiène n'est pas non plus à la fête avec une baisse de -7,2 %. Quant à la production de pâte, elle a chuté de -12,7 % et la consommation de papiers et cartons à recycler, de -6,1 %.

Production

Ralentissement à l’usine WestRock de La Tuque au Québec

L’usine de pâtes et papier WestRock de La Tuque, qui fabrique du carton pour l'emballage et le secteur alimentaire, va arrêter son activité pendant une quinzaine de jours du 23 mai au 7 juin. Comme la plupart de ses homologues, West Rock subit les conséquences de la pandémie mondiale et enregistre une baisse de son carnet de commandes du carton alimentaire.
Rappelons que WestRock, avec près de 450 employés, est le plus gros employeur privé de La Tuque.

Tissue

Le Groupement des Mousquetaires se lance dans la fabrication de masques

Décidément, la grande-distribution se mêle de tout. Y compris de la fabrication des masques. Ainsi, le Groupement Les Mousquetaires va lancer la fabrication de masques de protection individuelle sur son site « Les Celluloses de Brocéliande » située à Ploërmel (56). Habituellement, le Groupement Les Mousquetaires produit sur ce site des changes pour bébé et des produits d’hygiène féminine. Cette unité de production emploie plus de 200 personnes et produit chaque jour 3,2 millions de couches bébé et 1,8 million d’unités en hygiène féminine. Pour mémoire, cette usine disposait, dans les années 2000, d’une ligne de production de masques FFP2 qui a été, depuis, démontée et cédée à un autre fabricant de masques situé en France. Cette fois, cinq lignes de production sont prévues, trois pour les masques FFP2 et deux pour les masques chirurgicaux. La production devrait démarrer en juillet pour les masques FFP2, et en août pour les masques chirurgicaux. La production prévue entre août et décembre 2020 sera de l’ordre de 130 millions d’unités. Une soixantaine d’emplois seront créés.

Usine

Nouvel arrêt de production à Golbey

La pandémie de coronavirus continue d'avoir de lourds impacts dans notre filière et Norske Skog se voit contraint de prendre de nouvelles mesures. Les machines à papier seront ainsi arrêtées sur les sites de Bruck et de Golbey. À l'usine de Bruck en Autriche, la société a déjà fermé la MAP 4 le 1er mai et la production ne devrait reprendre que le 14 mai. Quant à la deuxième machine du site, la MAP 3, il est prévu qu'elle reste inactive pendant une semaine du 5 au 11 mai. La MAP 4, d'une capacité de 275 000 t/an, produit du papier LWC tandis que la MAP 3 a une capacité de production de 128 000 t/an de papier journal. Plus proche de nous, l'usine de papier journal de Golbey, (dans les Vosges) suspend la production de sa MAP 1 pendant deux semaines, à compter du 4 mai. La machine a une capacité de 250 000 t/an de papier journal. La bonne nouvelle vient cependant de l'usine de Tasman en Nouvelle-Zélande, qui a redémarré le 4 mai. Le site a une capacité de 150 000 t/an de papier journal.

Production

Jiangsu Oji, filiale du groupe japonais Oji réduit sa production de pâte

En réaction à la baisse de la demande de pâte en Chine, le papetier Jiangsu Oji, filiale du groupe japonais Oji, dont le chiffre d'affaires est d'environ 13 milliards d'euros, réduit sa production de pâte kraft blanchie de feuillus (CHP) dans son usine chinoise de la province du Jiangsu. La réduction est d'environ 100 000 tonnes. Cette mesure intervient en réaction à la pandémie de coronavirus, qui a entraîné une baisse temporaire et soudaine de la demande de pâtes et papiers en Chine.

Equipement

Valmet fournit une ligne de fabrication de papier fin à Sun Paper Beihai

Toujours très actif, Valmet honore une nouvelle commande d'importance : une ligne de fabrication de papier fin (MAP 1) avec préparation des stocks, une large gamme d'automatisation et une chaudière de récupération. Le commanditaire est le site de Sun Paper à Beihai, en Chine. La nouvelle ligne de fabrication de papier fin à haute capacité est conçue pour produire des papiers de qualité supérieure sans bois. Quant à la chaudière de récupération, d'une capacité de 4 600 tDS/j (tonnes de matières solides sèches par jour) elle est conçue pour une production d'énergie élevée et de hautes performances environnementales. La valeur totale des commandes de ce type est estimée généralement entre 130 et 150 millions d'euros. A terme, l'usine de Sun Paper à Beihai aura une capacité totale de 3,5 millions de tonnes de pâtes et papiers par an.

Emballage

Pro-Gest va démarrer l'usine de cartons recyclés de Mantoue avant juillet

Le groupe italien Pro-Gest a obtenu le feu vert pour l’augmentation de la capacité de l’usine de cartons recyclés de Mantoue. Précisément, Cartiere Villa Lagarina, filiale de Pro-Gest, prévoit de produire plus de 400 000 t/an de carton-caisse recyclé à l'usine de Mantoue. Fondée en 1973, Pro-Gest est l'un des principaux producteurs d'emballages et de cartons ondulés en Italie.

VPK n'est plus candidat à la reprise de Chapelle Darblay... pour le moment

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Ce n'est pas une bonne nouvelle ! VPK vient d'annoncer qu’il se retirait du processus de recherche de repreneur. Le groupe précise que cette décision est essentiellement motivée par les risques qui sont associés à la structure juridique complexe sur laquelle repose le projet de reprise. A voir si les affaires reprennent… Si VPK persiste et signe ou pas. On devrait en savoir plus la semaine prochaine… Petit rappel des faits sinon. En septembre 2019, le groupe papetier finlandais UPM annonçait son intention de vendre son usine de papier journal Chapelle Darblay située à Grand-Couronne, en Seine-Maritime. Il avait également prévenu : si aucune offre crédible n'était reçue, il entamerait le processus de fermeture de l'usine. L'usine à papier emploie actuellement 236 personnes et a une capacité de production annuelle de 240 000 tonnes de papier journal.

Equipement

Valmet et Metsä Fibre ont conclu un accord commercial préliminaire

C'est donc Valmet qui devrait fournir la technologie clé couvrant tous les principaux îlots de processus et systèmes d'automatisation à l'usine de bioproduits Kemi de Metsä Fibre en Finlande. La valeur estimée de cette commande, couvrant les équipements de base fournis par Valmet, est d'environ 350 à 400 millions d'euros. L'accord final est toutefois encore soumis à la décision d'investissement de Metsä Fibre. Si le contrat se concrétise, la nouvelle usine de bioproduits aurait une capacité de production annuelle de pâte de 1,5 million de tonnes et produirait en outre divers autres bioproduits. La production de la nouvelle usine devrait commencer en 2023.

Stora Enso réduit la production de papier dans ses usines finlandaises

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Début avril, le papetier finno-suédois avait averti qu'il mettrait temporairement à l'arrêt ses machines sur différents sites en Finlande si la demande de papier était affectée par la pandémie de coronavirus. C'est chose faite. À l'usine de papier couché sans bois d'Oulu, 300 employés sont ainsi au chômage technique car les activités seront interrompues pendant une semaine fin avril et début mai. À l'usine de papier fin et magazine de Veitsiluoto, la production doit être arrêtée sur la MAP 2 pour une durée totale de six semaines en mai et juin. Une centaine d'employés seront mis au chômage technique.

Production

Le canadien Domtar met à l'arrêt sa papeterie de Hawesville, dans le Kentucky

Domtar continue d'ajuster sa production à la demande et met ainsi à l'arrêt une autre usine de papier fin de Domtar sera temporairement fermée en raison de la baisse de la demande : celle de Hawesville, dans le Kentucky, aux États-Unis. La production de papier non couché sans bois sera réduite d'environ 75 000 tonnes. L'usine de Hawesville exploite deux machines à papier d'une capacité combinée de 540 000 t/an de papier WFU et une ligne de pâte à papier d'une capacité de 412 000 t/an. L'arrêt débutera le 5 mai. Environ 400 employés devront être temporairement mis à pied. Rappelons que le 6 avril, Domtar avait annoncé la fermeture temporaire de son usine de Kingsport. Kingsport a une capacité de papier de 385 000 t/an sur une machine et une capacité de pâte de 300 000 t/an.

Hygiène

Ahlstrom-Munksjö va fabriquer 100 millions de masques faciaux pour la France

Une commande de matériaux pour l'équivalent de 100 millions de masques faciaux a été signée entre le gouvernement français et le fabricant finlandais de papiers adhésifs, de solutions d'emballages et d'autres matériaux à base de fibres. À l'usine Ahlstrom-Munksjö basée à Turin, le groupe prévoit d'augmenter la cadence pour pouvoir faire plus de 20 millions de masques par mois. Quant à l'usine finlandaise de Tampere, elle devrait pouvoir livrer à court terme des matériaux pour environ 10 millions de masques par mois. Les matériaux seront fabriqués dans les usines médicales de Windsor Locks, aux États-Unis et à Mundra, en Inde et seront convertis sur le site de Pont Audemer, en France.

Equipement

Valmet fournira sa technologie d'automatisation à l'usine d'Oulu de Stora Enso

Le partenariat noué entre le fournisseur de solutions technologiques Valmet et le papetier Stora Enso ne date pas hier et se renforce au fil des années. Dernière demande en date, de la part du papetier finlandais : une commande d'automatisation liée à son projet de conversion de sa MAP 7, installée sur son site basé au nord de la Finlande. Livraison prévue fin 2020.

L'allemand PKV redémarre sa MAP 4 après une modernisation complète

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Après une modernisation complète et un renouvellement de la section fil et presse, la machine à papier MAP 4 a redémarré comme prévu sur le site de Varel, situé au Nord de Brème sur la Mer du Nord. Les principaux objectifs de la reconstruction étaient d'élargir la bande à 5,30 mètres et d'augmenter la teneur en matière sèche du papier après la section presse. Après une reconstruction qui a duré 35 jours, sur la période février-mars 2020, la MAP 4 offre aussi une augmentation de 20 % de la capacité de production. Papier- und Kartonfabrik Varel (PKV) va poursuivre le développement de son usine pour atteindre une capacité de production d'un million de tonnes de papier et carton ondulé dans les années à venir. Au global, c'est pas moins de 280 millions d'euros que l'entreprise a mis sur la table, pour un programme d'investissement stratégique qui court sur 7 ans en œuvre un programme stratégique sur sept ans pour un volume total d'environ 280 millions d'euros. Papier- u. Kartonfabrik Varel a été fondée en 1938 et reste une entreprise familiale de taille moyenne avec plus de 550 employés

Témoignages

Déconfinement J-15 : donnez-nous vos témoignages et avis

Pap'Argus qui est resté mobilisé tout au long du confinement en vous proposant une fenêtre sur le monde des papiers et cartons chaque jour, souhaite vous donner la parole pour cette dernière ligne droite vers le déconfinement : racontez-nous ce que vous avez vécu ou vivez, vos problèmes de sécurité sanitaire, de précaution de vos employés, vos soucis d'effectifs, d'approvisionnement, de livraison, mais aussi tous les gestes de mobilisation, de solidarité qui vous ont soutenus ou permis d'aider d'autres entreprises. Parlez-nous de vos espoirs de l'après et/ou plus concrètement comment le déconfinement va se dérouler dans votre entreprise. La journaliste de Pap'Argus Christelle Magaud est à votre écoute, n'hésitez pas à la contacter via email à c.magaud@mpmedias.com

Déconfinement J-15 : donnez-nous vos témoignages et avis

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

Pap'Argus qui est resté mobilisé tout au long du confinement en vous proposant une fenêtre sur le monde des papiers et cartons chaque jour, souhaite vous donner la parole pour cette dernière ligne droite vers le déconfinement : racontez-nous ce que vous avez vécu ou vivez, vos problèmes de sécurité sanitaire, de précaution de vos employés, vos soucis d'effectifs, d'approvisionnement, de livraison, mais aussi tous les gestes de mobilisation, de solidarité qui vous ont soutenus ou permis d'aider d'autres entreprises. Parlez-nous de vos espoirs de l'après et/ou plus concrètement comment le déconfinement va se dérouler dans votre entreprise. La journaliste de Pap'Argus Christelle Magaud est à votre écoute, n'hésitez pas à la contacter via email à c.magaud@mpmedias.com

Production

LignoTech South Africa a stoppé la production de lignine

Arrêt de production de lignine chez LignoTech South Africa. Cette décision a été prise suite à l'impact du coronavirus sur l'approvisionnement en matières premières. Créée en 1997, LignoTech South Africa est détenue par le groupe norvégien Borregaard et la société sud-africaine Sappi. Dans ce partenariat, Borregaard apporte sa technologie et son expertise en marketing et ventes sur des marchés d’exportation. Sappi fournit la matière première et les utilités à partir de son unité de production de pâte de Saiccor, son usine située au sud de Durban (RSA).

Sacs

Le russe Segezha étend la capacité de production de son usine de Salsk

Le site de Salsk, basé dans la région de Rostov a doublé sa production au premier trimestre. Précisément, l'usine a produit 37,5 millions de sacs industriels et 3,8 millions de sacs de consommation, contre 18,9 millions et 2,06 millions au cours de la même période de l'année précédente, respectivement. Cette augmentation a été rendue possible grâce à la mise en service d'une nouvelle ligne semi-automatique Windmöller & Hölscher pour la production d'emballages industriels fin 2019. La montée en puissance du site est visible d'année en année : 55 millions d'articles en 2016, 65 millions en 2017, 78 millions en 2018 et près de 90 millions en 2019.A noter que l'entreprise a récemment ajouté une corde à son arc en commençant à produire des sacs en papier avec des poignées torsadées, en forte demande dans le commerce de détail de sport et de mode. Ces articles sont utilisés dans toutes les grandes chaînes de vente au détail, telles que, entre autres, IKEA, Auchan, Pyaterochka, Adidas, Reebok …

79 % des fabricants sondés par l'UNFEA constate une baisse de l'activité de leurs clients

 

Malgré les difficultés actuelles de collecte et de diffusion de l'information, Pap'Argus reste fidèle à sa mission et continue à vous adresser l'actualité du secteur.

 

C'est un état des lieux à date que donne l'Union nationale des fabricants d'étiquettes adhésives (l'UNFEA) sur l'activité des transformateurs d'étiquettes adhésives, confrontés à la crise du coronavirus. Chaque semaine, l'organisme adresse en effet à ses adhérents un questionnaire pour faire des bilans. Un peu plus d'un quart des producteurs (sur la centaine d'adhérents fabricants) participent à ces bilans d'étapes réalisés depuis le 17 mars. Pour la cinquième semaine de confinement (du 13 au 19 avril), 79 % des répondants jugent l'activité de leurs clients en baisse. 43 % des sondés observent un allongement des délais de paiement de la part de leurs clients. L'enquête révèle aussi que 50 % des entreprises sont en activité partielle. 80 % des salariés sont présents sur leur lieu de travail. Quant à la charge machine, elle est de l'ordre de 70 %. Après une augmentation de leur activité très importante au début de la crise en raison d'une forte hausse du stockage alimentaire de précaution (on parle de 7 %), les transformateurs prévoient une stabilisation puis peut-être même un tassement de l'activité pour les semaines à venir.

Arrêt

Graphic Packaging va fermer le 30 juin son usine de White Pigeon

Le fournisseur de solutions d'emballage basé à Atlanta a annoncé son intention de fermer son usine de carton recyclé couché à White Pigeon, Michigan (capacité 70 000 t/an). Rappelons que Graphic Packaging avait acquis l'usine White Pigeon en juillet 2019, ainsi que deux usines Artistic Carton dans l'Indiana et l'Illinois. La fermeture de l'usine de CRB à White Pigeon est rendue possible par la force opérationnelle d