$sql = "SELECT * FROM cates WHERE cateId=" . $_REQUEST["cateId"]; $rs = mysql_query($sql); $objCate = mysql_fetch_object($rs); ?> PAP ARGUS - ACTUS
+ d'actus -

Economie circulaire

18 mars, jour du Global Recycling Day

83 % des entreprises prévoient de dépenser davantage pour des solutions de recyclage à l'avenir, selon le rapport « Love recycling » de Rubbermaid Commercial Products (RCP). Une statistique qui montre combien le sujet prend de l'ampleur. Rappelons les principaux enjeux : baisse des émissions de CO2, réduction de la quantité de déchets, économie des ressources naturelles, diminution du gaspillage et réutilisation de plusieurs matériaux. Le 18 mars, journée mondiale du recyclage, créée en 2018 par le Bureau International du Recyclage (BIR), a justement pour but de sensibiliser chacun aux enjeux du recyclage. Malheureusement, toutes les manifestations extérieures prévues à cette occasion sont interdites en ces temps de pandémie. Heureusement, il reste internet. Ce qui nous permet de relayer la campagne de consommation Pro Carton autour de l'héroïque Carton Campaigner : Ricki Recycle.

Récompense

Södra remporte deux prix aux PPI Awards 2020

Les prix PPI sont consacrés à la reconnaissance des réalisations d'entreprises, d'usines et de particuliers dans le secteur des pâtes et papiers. C'est la campagne marketing de Södra, axée sur la durabilité, The Journey, qui a remporté le prix « Bringing Paper to Life ». Quant à sa technologie révolutionnaire OnceMore, qui permet de recycler les textiles, elle a remporté le premier prix dans la catégorie « Leadership environnemental ».

Economie circulaire

L'usine de bioproduits de Kemi est jugée conforme

Bonne nouvelle pour le groupe Metsä, qui a lancé un projet de pré-ingénierie pour la construction d’une usine de bioproduits d’une capacité d’environ 1,5 million de tonnes de pâte de résineux et de feuillus à Kemi. Son programme a fait l'objet d'une étude d'impact sur l'environnement par le Centre ELY de Laponie (Centre pour le développement économique, les transports et l'environnement) et il a été jugé adéquat en termes de qualité et conforme aux exigences de la loi sur l'évaluation des incidences sur l'environnement. Rappelons que ce permis environnemental est une condition préalable à la décision d'investissement de l'usine de 1,5 milliard d'euros, qui sera prise au plus tôt à l'été 2020. La construction de l'usine à Kemi, en Finlande, commencerait après la décision d'investissement. Si le projet se matérialise, la nouvelle usine de bioproduits remplacerait l'usine de pâte Kemi existante, qui serait fermée et recyclée après le démarrage de la nouvelle usine.

Environnement

Metsä Board affiche des objectifs ambitieux en matière de réduction d’émissions de GES

L'environnement est une priorité pour Metsä Board, premier producteur européen de cartons fabriqués à partir de fibres vierges de qualité supérieure, qui entend respecter au mieux les Accords de Paris. Ses objectifs, couvrant les émissions de gaz à effet de serre (GES) de ses opérations sont ainsi conformes aux réductions requises pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 ° C. « L'année dernière, nous avons annoncé nos nouveaux et ambitieux objectifs de durabilité pour 2030. L'un d'entre eux est de parvenir d'ici 2030 à ce que les usines ne produisent plus d'émissions de CO2 d'origine fossile. Nous prenons maintenant le prochain grand engagement de faire notre part pour réduire les conséquences du changement climatique », a commenté Mika Joukio, Pdg du conseil d'administration de Metsä.

Environnement

Les engagements durables du finlandais Metsä Board sont reconnus par le CDP

Le CDP, une organisation internationale à but non lucratif, a de nouveau décerné une excellente note à Metsä Board. Précisément, le groupe a obtenu A- dans les programmes Eau et Forêt et A- dans la gestion des émissions de dioxyde de carbone fossile et dans l'engagement de la chaîne d'approvisionnement pour atténuer le changement climatique. En début d’année, Metsä Board avait aussi été nominé sur la liste A Climat du CDP pour la quatrième année consécutive. De quoi conforter Metsä Board dans la poursuite de ses objectifs de durabilité. Il ambitionne par exemple d'avoir des usines avec zéro émission de CO2 fossile d'ici 2030. Les nouveaux objectifs incluent également une diminution de 30 % de la consommation d'eau par tonne de produit par rapport au niveau de 2018. Metsä Board vise également à augmenter la part de fibres certifiées dans ses produits à un minimum de 90 % d'ici 2030.

Economie circulaire

Copacel se félicite que la loi reconnaisse les bénéfices environnementaux des papiers et cartons

L'industrie papetière salue la reconnaissance dans la loi économie circulaire des qualités particulières du matériau papier-carton et de sa performance. Ainsi, les fabricants de produits et matériaux issus de ressources renouvelables n'auront pas l'obligation d'incorporer une quantité minimum de matière recyclée. Copacel accueille aussi favorablement l'encadrement apporté à la distribution des imprimés publicitaires. Ce texte donne un cadre législatif au Stop-pub (qui permet à un citoyen de ne pas recevoir de publicité s'il ne le souhaite pas), ceci sans déstabiliser la chaîne de valeur des industries graphiques. Autre avancée pour la filière, mise en avant par Copacel : les mesures de restrictions applicables aux emballages en plastique à usage unique. Elles auront logiquement un effet d'entraînement de la consommation de papiers et cartons, ce qui est de bon augure pour le business. En revanche, Copacel reste circonspect sur certaines dispositions, notamment l'obligation faite à la restauration rapide d'utiliser en salle des couverts ou de la vaisselle réutilisables, alors même qu'existent différents types d'emballages fibreux intégralement recyclables. Autre problème soulevé : l'interdiction de l'impression des facturettes et tickets de caisse, sauf demande expresse du client, alors que la défense des intérêts du consommateur milite pour que la remise de ces preuves d'achat soit la règle, sauf demande contraire de l'acheteur. Autre sujet d'inquiétude pour Copacel : les profondes modifications apportées au fonctionnement des filières à Responsabilité Elargie du Producteur (REP). Copacel reste en particulier en alerte sur celle concernant les emballages non ménagers. Enfin, s'agissant de la consigne, Copacel se dit très attentif sur la manière dont cette disposition de la loi sera mise en œuvre après 2023. A suivre.

Concours

Lancement du concours mondial Recycling Heroes!

Si vous connaissez un héros du recyclage ou si vous êtes vous-même un héros du recyclage, la Global Recycling Foundation vous invite à lui soumettre une candidature. Le concours accepte les nominations jusqu'au 8 mars 2020. A la clé, un prix de 1000 $ pour contribuer à leur initiative de recyclage. De plus, les 100 meilleurs Recycling Heroes à travers le monde seront reconnus par la Global Recycling Foundation. C'est Ranjit Baxi, président fondateur de la Global Recycling Foundation qui annoncera les gagnants du concours lors de la Journée mondiale du recyclage, le 18 mars prochain.

Transition énergétique

L'espagnol Ence inaugure une centrale à biomasse de 50 MW à Puertollano

Cette nouvelle centrale de production de biomasse produira environ 325 000 MWh /an, ce qui équivaut aux besoins énergétiques de plus de 60 000 personnes. Pour ce faire, elle consommera environ 238 000 tonnes/an de biomasse, parmi lesquelles du marc, des sarments de vigne, des feuilles d'olivier, et des restes agricoles. Energía y Celulosa (Ence) a investi environ 100 millions d'euros dans ce nouvel équipement.

Economie circulaire

Les emballages papier-carton se recyclent à 96 %

Mention très bien pour les emballages papier-carton ! Avec un taux de recyclage de près de 96 %, ils connaissent le taux de réutilisation de leur matière le plus élevé du monde de l’emballage. C'est le rapport établi par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) à destination de la Commission européenne, qui l'affirme. Il en résulte que le taux moyen de matière recyclée dans ces emballages affiche un taux aussi très élevé, de l'ordre de 73 %. Ce qui fait dire à Cofepac (Comité français de l’emballage papier carton) qu'avec ce taux moyen de recyclage une large part des emballages papier-carton sont en fait à « 100 % en recyclé ». CQFD

Recevez notre newsletter
Valider